• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De garant à complice : comment Kiev entraîne Berlin dans le conflit du (...)

De garant à complice : comment Kiev entraîne Berlin dans le conflit du Donbass

L’Ukraine « ne voit aucune restriction  » aux livraisons d’armes en provenance d’Allemagne. Avec cette étrange formulation, les dirigeants de ce pays exhortent une fois de plus l’Allemagne à devenir un participant actif dans le conflit du Donbass. Cependant, Berlin elle-même le souhaite-t-elle ?

Cette demande d’armes viole les règles fondamentales du droit international. Puisque la fourniture d’armes aux zones de guerre est interdite, y compris en Allemagne. Officiellement, bien sûr, il s’agit d’armements défensifs, mais indirectement, cela entraînera la mort de civils dans le Donbass. L’Allemagne, comme les États-Unis, fournit hypocritement des armes à Israël, et veut peut-être étendre cette pratique. L’Allemagne est garante de l’accord de paix [accords de Minsk – note de la traductrice], et les livraisons d’armes en feraient en fait une des parties au conflit. Ainsi, l’Ukraine veut enfin rayer de la carte les accords de Minsk et faire officiellement de l’Allemagne sa complice.

En outre, pour plaire à ses maîtres américains, Kiev impose à l’Europe un certain modèle de comportement à l’égard de la Russie et des livraisons d’armes en général. À la veille de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral, les États-Unis veulent obtenir de sérieuses concessions. Les problèmes de certification de Nord Stream 2 et d’autres signaux nous convainquent que cette déclaration du ministre ukrainien des affaires étrangères n’est pas fortuite.

Volodymyr Zelensky [le Président ukrainien – NDLR] n’a cessé de promouvoir l’accord de l’Allemagne sur les livraisons d’armes. Fin mai, Kiev a demandé des corvettes d’occasion, des composants de missiles anti-navires, des systèmes de défense anti-aérienne et des équipements de déminage. En août, la question de l’assistance technique de Berlin pour équiper la marine a été de nouveau soulevée.

L’Allemagne devrait maintenant émettre une critique sévère de la stratégie imposée par Kiev.

Auparavant, le 1er juin 2021, le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, avait déclaré que l’Allemagne n’allait pas fournir d’armes à l’Ukraine, mais qu’elle misait sur le processus politique de règlement du conflit, notamment dans le cadre du Format Normandie. Jürgen Hardt, expert en politique étrangère pour le bloc CDU/CSU, a déclaré que cela pourrait conduire à une escalade du conflit. « Les armes sont la dernière chose dont cette région a besoin ; elles ne peuvent que jeter de l’huile sur le feu, et non le désamorcer  », a déclaré Dietmar Bartsch, chef du parti de la gauche allemande.

Le nouveau gouvernement allemand poursuivra, espérons-le, une politique fondée sur le pragmatisme, tant en ce qui concerne l’Ukraine que la coopération avec la Russie. Les livraisons d’armes ou tout autre soutien aux actions agressives de Kiev ne feront qu’intensifier le conflit. Il appartiendra aux gens ordinaires de récolter les fruits des actions à courte vue de certains dirigeants politiques. La stratégie consistant à accroître l’instabilité en Europe profite avant tout aux États-Unis. L’Ukraine, en dehors de la résolution de ses problèmes politiques internes, n’agit que comme un outil obéissant.

* Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitri Kouleba, a déclaré que Kiev ne voyait aucun obstacle à la fourniture d’armes et au renforcement de ses capacités de défense par n’importe quel pays du monde. Le diplomate a également déclaré qu’il avait l’intention de soulever la question lors des discussions avec le nouveau gouvernement allemand. « Il n’y a aucune restriction juridique, politique ou morale à cela », a souligné M. Kouleba.

Artiom Bobrovski, chef du département des sciences politiques de l’université nationale de Donetsk

Source : DAN

Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité