• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la chaîne des Puys en France à Manama au Bahreïn : comment devenir un (...)

De la chaîne des Puys en France à Manama au Bahreïn : comment devenir un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Du 24 juin au 4 juillet 2018 s’est déroulée la 42ème session du comité du patrimoine mondial de UNESCO au royaume du Bahreïn. Cette session a réuni 139 pays et plus de 2000 experts du patrimoine culturel et naturel.

Créé en 1976, le comité a inscrit les premiers sites sur la liste du patrimoine mondial à partir de 1978. A ce jour, la France fait partie des premiers états comptant le plus de sites sur la liste du comité (4ème état partie en nombre de sites inscrits). Cette reconnaissance provient des sites en eux-mêmes et également des moyens mis en œuvre pour préserver les sites culturels et naturels.

JPEG

La reconnaissance d’un nouveau site pour la France

Lors de la session, le comité a inscrit le Haut lieu tectonique de la Chaîne des Puys en France sur la liste du patrimoine mondial. La Chaîne a été créée dans le sillage de la formation des Alpes il y a 35 millions d’années. D’une superficie de 24 223 ha avec une zone tampon de 16 307 ha, la Chaîne a été inscrite en incluant les caractéristiques géologiques et les paysages qui caractérisent un assemblage tectono volcanique de la longue faille de Limagne, et de l’alignement panoramique des volcans de la Chaîne des Puys ainsi que du relief inversé de la Montagne de la Serre.

Le bien illustre de manière exceptionnelle les processus et caractéristiques de la rupture continentale, un phénomène fondamental de l’histoire de la Terre. De plus, les caractéristiques du site offrent un accès focalisé à un phénomène géologique d’échelle planétaire et à sa compréhension globale.

Des reconnaissances plus diverses qu’à l’origine du concept

Depuis 1997, les sites physiques ne sont plus les seuls à intégrer la liste du comité, puisque le concept de patrimoine oral et immatériel est défini. En 2001, un premier chef d’œuvre immatériel est inscrit sur le site.

À l’origine, l’idée de la constitution d’un ensemble d’œuvres architecturales et artistiques les plus extraordinaires provient de la liste des sept merveilles du monde. Il s’agit d’œuvres du monde antique situés entre le Moyen-Orient et l’Europe ; de la Pyramide de Khéops en Égypte au colosse de Rhodes en Grèce.

La reconnaissance du travail des nouveaux états

Cette session a permis de mettre également en lumière des sites d’états du Moyen-Orient. En réunissant, pour la première fois le comité au Bahreïn, l’UNESCO montre l’importance des nouvelles adhésions des états. Le Bahreïn n’est présent au sein du comité que depuis 4 ans pourtant il s’agit de la reconnaissance du travail entamé sur son patrimoine par les autorités pour la culture et les antiquités :

“Avec la signature de l'accord d'accueil du Comité du patrimoine mondial, nous récoltons les fruits d'années d'efforts continus pour renforcer la position de Bahreïn sur la carte des centres culturels régionaux et mondiaux.”

L’organisatrice pour le Bahreïn Sheikha Haya Rashed Al Khalifa, présidente du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO et ancienne ambassadeur du Bahreïn en France.

Le Royaume de Bahreïn est un archipel de 33 îles qui compte 2 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : les Activités Perlières de Bahreïn et le fort Qal’at Al Bahreïn. Conjointement avec la 42ème session du Comité du patrimoine mondial, l’Autorité de la culture a élaboré un programme pour célébrer la désignation de la ville d’Al Muharraq « capitale de la culture islamique pour 2018 ».

L'implication du Royaume s'étend au-delà de son territoire pour la préservation du patrimoine arabe, avec la création du « Arab Regional Center for World Heritage » (ARC-WH). Labellisé UNESCO, ce centre a été créé en 2010 dans le cadre de la convention mondiale sur le patrimoine dans les pays arabes. Le centre travaille pour 19 pays arabes pour la promotion des sites naturels et culturels (expertise, assistance logistique ou encore support financier).

La prochaine session du comité du patrimoine mondial se déroulera à Bakou en Azerbaïdjan en 2019. Comme cela fut le cas à Manama à Bahreïn, cela permettra de réunir lors de cet événement des spécialistes du patrimoine mondial.

 

Crédits photo : Photo by Antoine Boissonot on Unsplash


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Oket 25 juillet 18:58

    Bonjour,


    Dans ma commune, il y a une bâtisse « lecorbusier » patrimoine supplémentaire de l’unesco. C’est un bunker dégueulasse, sans aucune valeur historique, artistique. Ce classement a été obtenu par corruption, c’est juste un moyen de sacraliser le terrain, de multiplier le prix de vente.

    Ce classement est aussi crédible et honorable que festival de canne ou la légion d’honneur..

    ++

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès