• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > De la Villardière, l’ONU, les Territoires et Netanyahou

De la Villardière, l’ONU, les Territoires et Netanyahou

Un reportage au sujet de Jérusalem effectué par Mr de la Villardière et diffusé par M6 a provoqué des réactions d’indignations de la part des dirigeants communautaires juifs en France et en Israël, invoquant un antisionisme provocateur portant les germes de l’antisémitisme.
A la suite de ces réactions virulentes, j’ai regardé ce reportage d’un peu moins de deux heures.

Le journaliste analyse une situation actuelle et ne revient pas sur l’Histoire.
Il aurait pu rappeler les pogroms de Hébron ou Jérusalem dans les années 1920-1930. Il aurait pu pointer le fait que les Juifs furent chassés et spoliés de la vieille ville de Jérusalem en 1948 par l’armée jordanienne. Il aurait pu évoquer les centaines de milliers de juifs qui durent quitter les pays arabes à la suite de la création de l’Etat d’Israël. Tous ces faits sont la cause réelle du fait que les pays arabes tels l’Irak, le Liban, la Syrie, l’Egypte, l’Algérie, la Libye, le Yémen, et jusqu’en 1967 la Cisjordanie et Jérusalem Est étaient effectivement vides de Juifs. Le peu de Juifs restant se compte aujourd’hui par quelques centaines répartis au Maroc principalement et en Tunisie.

Pourquoi les Juifs furent-ils chassés par les Arabes des pays où ils vivaient pour beaucoup depuis des centaines voire des milliers d’années ?
La raison est : Israël, dont la seule existence a donné naissance à une idéologie hystérique mettant en cause Le vivre ensemble entre Juifs et Arabes dans les pays arabes, là où les Juifs n’étaient qu’une petite minorité !

Et pourtant, le reportage ne m’a pas choqué, car les faits sont têtus et l’approche était de saisir et rapporter une situation actuelle et réelle.
Quand les Israéliens ont conquis Jérusalem Est et la Cisjordanie en 1967, ces territoires comptaient 650.000 habitants dont aucun Juif. Quarante-neuf ans plus tard, la population est d’environ 3.000.000 dont 580.000 juifs qui habitent ce que les instances internationales appellent les « Territoires occupés ». Les localités juives sont nommées des colonies et leurs habitants des colons.
La population arabe s’est considérablement développée sous l’effet d’une natalité importante et aussi d’une immigration organisée entre 1967 et 1972.
De leur côté, les gouvernements israéliens successifs depuis 1967 ont favorisé les implantations juives dans cette région. Au départ, il s’agissait de positionner des points de peuplement dans des endroits stratégiques pour la défense du pays, comme dans la vallée du Jourdain ou aux alentours de Jérusalem. Par la suite les habitants juifs sont devenus très majoritairement religieux, voyant dans leur présence ici la réalisation d’une promesse divine.

Ces faits étant exposés, le reportage met en exergue le conflit entre, d’une part des Arabes qui vivaient dans cette région qui n’a jamais été un état avant la conquête israélienne, et d’autre part, ces habitants juifs qui, au nom de Dieu, sont convaincus d'être chez eux.
« La colonisation et l’occupation militaire » sont ainsi appréhendés par 2,5 millions d’habitants, certes endoctrinés dès l’enfance à la haine et la peur des Juifs et d’Israël, mais leur réalité au quotidien n’en est pas moins déplorable : Une vie sous le joug de soldats armés, de routes édifiées pour les seules populations juives, de check point, barrières de protection des implantations juives et du mur de séparation qui leur procure le sentiment d’être en prison. Leurs frustrations et humiliations sont bien réelles et destructrices de tout avenir commun. Elles sont exacerbées par une partie des habitants juifs fanatiques et arrogants qui, au mieux ignorent les Êtres Humains qui y vivent, au pire les considèrent comme des étrangers dans leurs propres maisons. Est-ce là l’esprit du judaïsme ?
Notre patriarche commun Abraham enterré justement à Hébron au cœur de ces territoires n’est-il pas un symbole de bonté et de bienveillance ? Lui n’édifiait pas des murs, sa tente était ouverte, son hospitalité légendaire. 

Sauf à être totalement possédé, il est difficile de justifier le fait d’acheter une maison en plein quartier arabe de Silwan, là où il n’y a aucun Juif, ne pas aller dans les commerces alentour, mettre au balcon des drapeaux israéliens signifiant aux Arabes vivant là : « Votre quartier est à nous ! ». Puis demander aux forces de l’armée israélienne de protéger la maison, s’en suivant l’installation de barrières, caméras et check point, déstabilisant la vie des habitants du quartier. Est-ce la parole divine qui autorise à pourrir la vie des gens avec l’espoir avoué et même revendiqué de les soumettre ou de les faire partir ? 
Même méthode lorsque les « jeunes des collines » installent un point de peuplement sauvage en hauteur au-dessus d’un village arabe pour contrôler la situation. Puis demander qu’une route soit créée pour arriver à leurs caravanes.
Pour éviter les heurts ? l’armée dresse un check point afin d’éviter toute déflagration.
Disons le, leur but n’est pas de vivre en Paix avec leurs voisins, mais de modifier sensiblement la vie des habitants arabes, enflammant les cœurs de haine et désir de vengeance.
La méthode me rappelle l’Histoire de « Ch’ha » que m’a rapportée mon père :
Ch’ha qui a besoin d’argent décide de vendre sa maison à laquelle il tient pourtant beaucoup. Il trouve un acheteur et lui demande s'il peut garder un clou qui est fixé sur un des murs et auquel il prétend être attaché. Surpris, finalement l'acheteur accepte.
Le lendemain, Ch’ha revient dans son ancienne maison et dit : « Je dois accrocher ce vêtement à mon clou. » Le nouveau propriétaire interloqué accepte puisque le clou appartient à Ch’ha.
Le surlendemain, Ch’ha revient et accroche à son clou une carcasse de viande. Cette fois, le propriétaire proteste. Mais Ch’ha lui répond « c'est mon clou, j'y accroche ce que je veux ! » La carcasse reste là plusieurs jours. Ne supportant plus la puanteur, le propriétaire de la maison n'en peut plus et proteste auprès de Ch’ha qui lui propose : « Si tu veux, je peux te racheter la maison, mais je n’ai que peu d’argent »
Ne pouvant plus vivre ainsi le vendeur accepte et Chha récupère sa maison pour une somme dérisoire.

Bien avant la création de l’Etat d’Israël, l’OLP, l’Etat islamique ou le Hamas, alors que le mouvement sioniste était encore en gestation, avant le premier congrès sioniste de 1897, un des penseurs les plus respectés de la pensée sioniste Ahad Ha’Am fit un voyage en Palestine Ottomane en 1891. A son retour, il écrivit un article qui s’intitulait « Vérité sur la Palestine » à l’intérieur duquel il mettait en garde les premiers promoteurs du Sionisme : « … les Arabes, comme tous les sémites, possèdent une vive intelligence et une grande astuce. Ils ne se laissent pas tromper par nos activités dans le pays et ils ont compris nos intentions, mais ils gardent le silence, car pour le moment ils n’y voient aucun danger pour leur avenir. Mais lorsque la vie de notre peuple en Palestine se développera au point que le peuple indigène s’en sente menacé, il ne cèdera pas si facilement. Avec quelle prudence devons-nous traiter avec un peuple étranger au sein duquel nous voulons nous installer ! Combien est-il important que nous fassions preuve de bienveillance et d’estime à son égard ! …. Si l’Arabe considère jamais l’action de ses rivaux comme une oppression ou une spoliation des ses droits, alors, même s’il est silencieux et qu’il attend son heure, la rage restera vivante dans son cœur. »

Cent vingt ans après, les propos d’Ahad Ha’Am raisonnent comme un cri prophétique malheureusement incompris et toujours d’actualité.

Le 23 décembre à l’ONU, le Monde unanime a demandé aux Israéliens de stopper la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem Est.

Cette résolution qui a provoqué des réactions délirantes du côté du gouvernement israélien, n’est en aucun cas de la faute des Nations. C’est l’aboutissement logique d’une politique désastreuse menée par Netanyahou et fondée sur un double discours. 

Comme l’a expliqué l’ambassadrice américaine : On ne peut prétendre à la fois vouloir la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël et d’un autre ne cesser de construire dans les territoires destinés à ce futur Etat. Il est clair que le vote du conseil de sécurité de l’ONU est d’une logique redoutable et le véto américain fait écho à l’esbroufe de Netanyahou. Ce personnage respire la « suffisance ». Il s’estime plus intelligent que tout le Monde et pense pouvoir flouer ses ennemis comme ses alliés.
La réaction colérique du premier ministre israélien démontre l’échec total de sa politique du statu quo. 
Après avoir saboté les accords d’Oslo et porté le coup de grâce au camp de ceux qui recommandaient sincèrement la politique de la négociation Paix contre Territoires, le voilà acculé, seul contre le monde entier. 
Son ego surdimensionné, son manque de droiture et de franchise l’ont amené dans une impasse. Fâché avec les USA, avec la France, avec les Allemands, etc.
Sa politique de mensonge consiste à pointer chacun qui n’est pas d’accord, comme antisémite si c’est un Goy, et comme traitre si c’est un Juif.
Israël est totalement isolé sur la scène internationale. Et dans sa propre majorité, en ce pire moment, de nombreux ministres réclament l’annexion de la zone C représentant la majorité de la Cisjordanie.
Espérons que cette impasse ne mènera pas à une guerre, mais malheureusement, rien n’est moins sûr. 
Qu’on se le dise une fois pour toute : Si on prône une solution fondée sur la Paix contre les territoires, il faut arrêter de construire en Cisjordanie tant que les frontières de cet Etat ne sont pas négociées dans le cadre d’un traité de Paix.

Et pourtant la Paix ne dépend pas des constructions en Cisjordanie.
Les territoires contre la Paix, c’est le credo ânonné par les nations qui ne comprennent rien à cette guerre qui démarra il y a cent ans lorsqu’il n’y avait ni état d’Israël, ni territoires.

« La colonisation » (interdite par l’ONU) est ce superbe argument fabriqué par les occidentaux traumatisés par leur passé colonial, pour délégitimer le droit des Juifs à restaurer leur nation. 
Sauf à être apostat, les musulmans savent que cette Terre est fondamentalement liée aux Juifs. Le Coran qui ne mentionne pas une fois le nom de Jérusalem explique clairement que Dieu (Allah) a donné cette Terre aux juifs, bien avant la naissance de Mahomet Sourate 5, la table est servie, versets 20, 21 : (20.) (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : ‹ Ô, mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, lorsqu'Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu'Il n'avait donné à nul autre aux mondes. (21). Ô mon peuple ! Entrez dans la terre sainte qu'Allah vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants. Ainsi que dans la Sourate 17, le voyage nocturne, verset 104, « Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d'Israël : "Habitez la terre". Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule. »

Cet argument de la colonisation est destiné aux sociétés occidentales laïques ou athées, mais en aucun cas aux croyants Juifs, Chrétiens ou Musulmans.
Si on considère que les Juifs colonisent Jérusalem, la Judée et la Samarie, ils n’ont a fortiori aucun droit de s’installer à Tel-Aviv ou Haïfa. 
Il s’ensuit au terme de ce raisonnement qu’il faut démanteler l’Etat d’Israël, état colonial, état illégitime, et en interdire l’accès aux Juifs. 
Assurément si les Juifs sont des colons à Jérusalem, ils le sont à Tel-Aviv.

Selon un sondage mené par le Washington Institute for Near East Policy publié le 24 juin 2014, la majorité des Palestiniens de Cisjordanie et Gaza sont opposés à la solution à deux Etats et revendiquent la totalité de la Palestine historique, signifiant ainsi la destruction de l’Etat d’Israël.
Selon l’enquête, 55,4% des Palestiniens de Cisjordanie et 68,4% de leurs voisins gazaouis considèrent que "récupérer la Palestine historique" devrait être "le principal objectif national palestinien pour les cinq prochaines années", avant la "fin de l’occupation".
Une large majorité de Palestiniens estime que la "résistance devrait se poursuivre jusqu'à ce que la Palestine historique soit libérée" même en cas de négociations fructueuses avec Israël.
65,2% des sondés (Cisjordanie et Gaza confondues) se disent prêt à faire partie d’un "programme en étapes en vue de libérer la Palestine historique".
Seuls 30,7% pensent que la solution à deux Etats constitue l’objectif final pour les Palestiniens, en cas d’accord avec Israël. Ça laisse songeur !
Considérant que les Palestiniens estiment que les Juifs n’ont aucun droit sur Jérusalem et Tel-aviv, si l’ONU jouait son rôle de vecteur de Paix, elle devrait voter une résolution affirmant que les Juifs ne sont pas des colons en Palestine. 
Cette affirmation permettrait de ramener les Palestiniens à la réalité et d’engager des négociations pour la Paix.

Les programmes scolaires des enfants arabes et juifs devraient rapporter ce que fut réellement l’Histoire. En finir avec des narratifs propagandistes de chaque côté. Expliquer que bien avant le sionisme, bien avant l’Etat d’Israël, bien avant que les Juifs français, anglais ou allemands soient devenus les citoyens de ces pays, ils avaient leurs racines ancrées en Terre sainte. Enseigner également la fuite et le déracinement de centaines de milliers de Palestiniens entre novembre 1947 et juillet 1948.

L’Etat d’Israël doit être fier de ses racines juives comme la France est fière de ses racines chrétiennes. Ces racines permettent le vivre ensemble quelle que soit sa croyance. 
Il convient de reconnaître que le chemin parcouru depuis soixante-dix ans par cet état devenu la huitième puissance mondiale est considérable. Dans les domaines de la biologie, physique, médecine, nano technologies, et high tech en général, Israël fait partie des nations les plus puissantes. Les universitaires et chercheurs israéliens collaborent avec leurs homologues des meilleures universités dans le Monde.

Pour ceux qui pensent à tort qu’il suffit d’évacuer des territoires pour obtenir la Paix, qu’ils sachent une fois pour toute que la bande de Gaza a été vidée de ses juifs et rendue aux palestiniens depuis plus de dix ans. Au début il n’y avait ni blocus maritime, ni aérien. Les Palestiniens de Gaza ont reçu des milliards de dollars pour construire les infrastructures d’un Etat.
Et pourtant les dirigeants palestiniens n’ont pas exploité ce territoire fertile, Ils ont ravagé cette région et utilisé les énormes sommes d’argent de l’aide internationale pour acheter des missiles et armer des milices qui font régner la terreur au sein de la population. Ils terrorisent et harcèlent en tirant des roquettes sur les villes israéliennes frontalières. Cette terre, qui est la plus fertile de la région, est aujourd’hui une désolation organisée par le Hamas pour servir leur diktat.
Les Egyptiens, qui ont eux aussi une frontière avec Gaza, ont construit un mur de sécurité encore plus élevé que celui côté israélien, pour éviter les incursions des extrémistes palestiniens trafiquants en tout genre. Ce mur égyptien de protection, personne n’en parle, et pourtant il sépare des Arabes d'autres Arabes que tout devrait rapprocher !

Jérusalem
A chaque fois qu’un immeuble sort de terre à Jérusalem, on accuse « la colonisation ». Jérusalem deviendrait une ville juive !
Et pourtant pour la première fois depuis 2000 ans cette ville retrouve sa splendeur passée : tous les croyants viennent et prient dans cette Jérusalem. Chaque année des centaines de milliers de Chrétiens s’y rendent en pèlerinage.
Monsieur de la Villardière est témoin que les musulmans prient et contrôlent leurs lieux saints. S’il avait fait le même reportage en mai 1967, il aurait constaté que le mur des lamentations était à l’abandon, utilisé pour faire pisser les ânes et les chevaux, et que toutes les synagogues de la vieille ville étaient en ruine incendiées et pillées.
Aujourd’hui, cette ville est en pleine croissance, y compris démographique et les populations juives et arabes se développent comme jamais.
Jérusalem est redevenue, grâce aux Juifs, un pilier mondial des sciences et du savoir avec son université reconnue où étudient juifs et arabes.
Avec ses hôpitaux ultramodernes où sont soignés les malades de toutes confessions et origines par les meilleurs médecins arabes et juifs.
Avec la gestion des lieux saints qui appartient à chacune des trois religions.
Avec ses théâtres, ses galeries d’art, Jérusalem vit comme jamais.
Quelle différence avec la Jérusalem jordanienne entre 1948 et 1968.
Que les Arabes le décident et Jérusalem deviendra la capitale de l’Humanité à laquelle ils auront toute leur part.
Qui connait cette région sait que les Arabes et Juifs ne peuvent être compartimentés. Rien ne pourra jamais séparer totalement les Juifs et les Arabes.
Il faut qu’ils vivent ensemble dans le respect et la dignité
Ce pourrait être au sein du même Etat avec des régions disposant d’une grande autonomie comme en Allemagne.
On peut également imaginer une confédération comme en Suisse.
Dans ce Moyen-Orient martyrisé, nous avons besoin de dirigeants courageux et droits, porteurs d’une nouvelle dialectique radicalement différente de ces discours de suspicion et de haine.
Il n’existe aucune raison valable d’empêcher un Juif d’habiter Jérusalem ou Hébron, là où l’Histoire juive est inscrite.
Il n’existe aucune raison d’empêcher un Arabe de vivre dignement et tranquillement dans un pays qui le représente.

Dans l’Ecclésiaste (Kohelet), le verset 7 du chapitre 3 explique : « il y a un temps pour tout, un temps pour déchirer et un temps pour recoudre, un temps pour être silencieux et un temps pour parler ».

Bernard Darmon.


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

211 réactions à cet article    


  • Massada Massada 27 décembre 2016 13:14

    L’idée de deux états, Israël et un état palestinien centré sur Ramallah en Judée-Samarie / Cisjordanie est dépassée, obsolète.

     
    Les Juifs sont plus de 500.000 à habiter cette région aujourd’hui, avec plus de 150 implantations. 
    Ils côtoient les palestiniens, généralement sans problèmes et de très nombreux palestiniens travaillent dans les entreprises israéliennes où ils gagnent trois fois plus que dans les entreprises palestiniennes. 
     
    Avec le temps et l’enrichissement de chacun, on peut espérer que l’antagonisme arabe s’émoussera et que la paix s’installera enfin.
     
    Les décisions de l’ONU sont tout à fait irréalistes et ne seront jamais appliquées par Israël, qui peut déjà compter sur le soutien renouvelé des Etats-Unis, dès que Donald Trump sera à la Maison-Blanche dans un peu moins d’un mois.


    • Ben Schott 27 décembre 2016 15:06

      @Massada
       
      « Les décisions de l’ONU sont tout à fait irréalistes et ne seront jamais appliquées par Israël »
       
      Comme d’habitude.
       
      La quenelle de Barack Nobel peace prize Obama, qui a tout dit et son contraire, ne peut pas blairer le mafieux Netanyahu qui le lui rend bien, à un mois de la fin de son mandat, augure au contraire que les temps changent pour l’État voyou, et que Trump va remettre un petit peu d’ordre. Fini, les F-35 payés par les contribuables américains !  smiley
       


    • manech42 manech42 27 décembre 2016 21:30

      @Massada
      Belgrade a ete bombardée pour n’avoir pas obéi a une résolution de l’ONU,idem pour l’IRAC de Sadame, loin de moi l’idée de bombarder Jerusalem, je propose le boycot de tous les produits venant d’Israël et des compensations financières pour les palestiniens affectés par cette décision, la colonisation a assez durée, vous ne retrouverez pas vos frontières bibliques et cessez vite vos crimes comme le bombardement de civils avec des bombes au phosphore blanc interdites par la convention de Genève, le monde va vous forcer a accepter les deux états et vous êtes trop petits pour résister, bonne soirée.


    • baleti baleti 28 décembre 2016 06:27

      @ Massada


      «  »Avec le temps et l’enrichissement de chacun,«  »

      De croire que tous s’achète, est votre plus grande mépris de l’autre.


      La protection de Trump, va vous couter un bras


       

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 décembre 2016 10:00

      Bonjour Massada,
      .
      « Les Juifs sont plus de 500.000 à habiter cette région aujourd’hui, avec plus de 150 implantations. »
      .
      Le monde n’est pas dupe !
      La stratégie d’Israël, des Sionistes, des Colons, été de spolier /voler / occuper progressivement la terre de palestiniens, et de faire durer le temps, gagner du temps de l’occupation, durant des dizaines d’années, voire bientôt 100 ans, pour imposer comme irrémédiable le fait d’avoir le droit le rester sur les terres occupées, du au temps qui c’est écoulé !
      .
      Israël, leur dirigeants sionistes, devrait être traduit en justice devant la cours pénal internationale pour toutes ses crimes, car les criminels devront payer pour leur crimes un jour ou l’autre, notamment pour l’élaboration et le soutien du projet de balkanisation du proche et moyen orient !
      .


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 décembre 2016 10:16

      @Massada
      « Les décisions de l’ONU sont tout à fait irréalistes et ne seront jamais appliquées par Israël »

      je ne parierai pas.

       Les USA d’Obama montre leur ras le bol.
      Trump est assez imprévisible et ne sera rien engagé par ses promesses de campagne
      En bon pragmatique il jugera de se qui est bon à ses projets.Rien n’indique que le soutien inconditionnel à Israël restera le meilleur choix.
      On peut même estimer que le choix de laisser Israël seul face à ses problèmes serait conforme à ses engagements et en accord avec sa volonté de rupture avec une certaine élite US.

      L’autre allié, le clan Saoud, est lui aussi traversé par des soubresauts inimaginables il y a quelques années.La stabilité du régime et sa politique régionale pourrait, elle aussi,connaitre certains changements.Les diplomaties étrangères ont de plus en plus de mal à masquer les crimes de cette dictature et a s’afficher à ses cotés
      Le pétrole du pays n’est lui plus aussi indispensable qu’il y a quelques années. Dans ce contexte et en ajoutant les rivalités internes fortes on peu raisonnablement parier sur un affaiblissement de ce pays à l’échelle régionale.

      Derniers paramètre : l’Iran.Ce grand pays est revenu à la table des négociations internationales .Et à cette occasion entend bien retrouver son statut de pays producteur de pétrole majeur.
      A l’instar des monarchies pétrolières il commence à acheter sa tranquillité. Et comme dans le conflit Syrien il a eu le bon gout d’être du coté des vainqueurs, que l’Irak kurde et chiite sera sans doute bien veillant, on peu facilement estimer que l’avenir s’éclaircie pour ce pays.
      Sa vitalité retrouvée je serai étonné qu’il ne glisse quelques peaux de bananes à son « ami » Israélien...

    • Alren Alren 28 décembre 2016 12:06

      @Massada

      Pourquoi les USA soutiennent-ils la néo-colonie israélienne avec autant de constance  ?

      Parce que dans ce pays protestant, donc lecteur de Bible (on en trouve dans toutes les chambres d’hôtels et de motels pour égayer les soirées solitaires des clients), considèrent que la Palestine est Terre sainte. Terre sainte pour les chrétiens du fait que c’est là que le Fils de Dieu a choisi de s’incarner comme juif afin de prêcher la bonne parole et d’être sacrifié « pour effacer les péchés du monde ».

      Avec cette croyance ancrée dans la tête, les biblistes US ne peuvent considérer les Palestiniens musulmans que comme des « occupants sans titre » de ce territoire ... alors que ce sont les descendants des juifs de l’Antiquité, des juifs de la Bible, qui se sont convertis à la religion qui avait désormais le pouvoir sur le territoire après le VIIe siècle et exerçait une pression insoutenable pour la conversion sur les occupés, les vaincus qui durent avoir des doutes sur la puissance de Yaweh.

      Ajoutons pour expliquer ce soutien irrationnel et absolu à une entreprise (la colonisation juive) foncièrement immorale, qu’une croyance sur l’apocalypse fait comme condition à ce retour du divin sur la Terre que la Palestine soit entièrement repeuplée par des juifs.

      Trump a été élu par ces esprits étroits mais également par des travailleurs qui, privés de la candidature de Bernie Sanders, ont reporté leur voix sur le candidat anti-Obama-Clinton-WallStreet, un vote négatif donc comme pour Hollande en 2012, candidat opposé à Sarkozy.

      En constatant à quel point la colonie artificielle nommée Israël coûte en terme financier mais aussi d’image à leur pays en difficulté économique, ils demanderont qu’on cesse ce soutien aveugle si contre-productif.

      Et il est vraisemblable que Trump, pensant à sa réélection dès son entrée en fonction, tenant compte de cette pression de ses électeurs, soutienne l’exécrable Netanyahou beaucoup plus modérément que prévu.



    • jaja jaja 27 décembre 2016 13:19

      « Selon un sondage mené par le Washington Institute for Near East Policy publié le 24 juin 2014, la majorité des Palestiniens de Cisjordanie et Gaza sont opposés à la solution à deux Etats et revendiquent la totalité de la Palestine historique, signifiant ainsi la destruction de l’Etat d’Israël. »

      Et la création d’une Palestine unique, regroupant les territoires conquis en 1948 (Israël) comme en 1967 (Cisjordanie et Gaza) où Juifs comme Arabes vivraient en paix et avec les mêmes droits...

      Seule solution durable et définitive au conflit... La solution à deux États où 80% de la Palestine historique resterait sous le joug des colonisateurs est une impasse...


      • Doume65 27 décembre 2016 13:54

        @jaja
        « Seule solution durable et définitive au conflit... La solution à deux États »
        Et pourquoi pas un seul État dans lequel tout le monde aurait les mêmes droits. On a bien pu le faire en Afrique du Sud, non ?


      • jaja jaja 27 décembre 2016 14:06

        @Doume65

        Ce n’est pas ce que j’ai écrit.... Peut-être n’était-ce pas clair avec la citation de l’auteur (en gras).. mais je suis pour un État unique palestinien regroupant toutes les terres conquises (48 et 67) ou Juifs comme arabes auraient les mêmes droits...
        La solution in juste à deux États, outre qu’elle maintient la plus grande partie de la Palestine sous domination sioniste, est devenue impossible avec le développement des colonies sionistes débordant largement sur le bantoustan de Cisjordanie...

        Bref je suis bien pour une Palestine unique édifiée sur l’ensemble des terres de la Palestine historique conquise par la force, le massacre, bref la colonisation...


      • fred.foyn 27 décembre 2016 13:29
        L’Etat d’Israël créé en Palestine ?
        faut dire que depuis le traité de la séparation de la Palestine en deux entités, les juifs ont fait « Razzia » des terres Palestinienne (du vol pur et simple) sans que les démocraties disent mot...et voilà qu’aujourd’hui l’ONU ce « machin » décide de ne plus autoriser la construction de nouvelles colonies juives ?


        • phan 28 décembre 2016 10:34

          @fred.foyn

          Les Etats Unis sont ils créés sur les Territoires Améridiens ?

          Des vétérans américains demandent pardon aux Indiens

          Clark Jr :
          « Nous sommes venus, nous vous avons combattus. Nous avons pris vos terres. Nous avons signé des traités que nous avons rompus. Nous avons volé les minéraux de vos collines sacrées. Nous avons sculpté les visages de nos présidents sur vos montagnes sacrées. Nous ne vous avons pas respectés, nous avons pollué votre Terre, nous vous avons blessés de tellement de façons que nous sommes venus vous dire combien nous étions désolés. Nous sommes à votre service et nous implorons votre pardon. »

          Leonard Crow Dog :
           « Nous étions une nation, et nous sommes toujours une nation. Nous avons une langue. Nous avons préservé notre rang. Les terres ne nous appartiennent pas. Nous appartenons à la terre. »

          Un Conseil de chefs amérindiens a offert une amnistie partielle à environ 220 millions d’immigrants illégaux vivant aux États-Unis.


        • phan 28 décembre 2016 15:06

          @fred.foyn

          Vous connaissez quand même le général Wesley Clark, qui détaille ici un plan pour détruire 7 pays en 5 ans

          Wesley Clark révèle que Daesh est un projet israélien  : « Nos amis et alliés ont financé ISIS pour détruire le Hezbollah »

          Informations confirmées par Hillary Clinton :

          Hillary Clinton admet que les États-Unis ont créé Al Qaida.
          On rappelle enfin que dans son livre « Hard Choices », qui a été publié aux Etats-Unis en mai 2014, l’ancienne chef de la diplomatie américaine et ex-première dame des Etats-Unis, Hillary Rodham Clinton, a clairement indiqué que c’est bien l’administration américaine qui a créé Daech. Mais elle a révélé qu’à l’origine, par cette organisation, il était question d’un « nouveau partage du Moyen Orient », affirmant qu’une coordination a eu lieu à ce sujet entre « Washington et les Frères musulmans égyptiens pour créer cet  »Etat » dans le Sinaï ».


        • JL JL 29 décembre 2016 09:37

          @phan
           

          du fiat que vous interpellez les Etats Unis au nom des droits des Amérindiens, fred.foyn par son refus de répondre démontre clairement ici qu’il est un imposteur, lui qui se présente comme étant un Amérindien. 
           
           Un imposteur et un menteur donc, qui insulte les Français, la France et son gouvernement à longueur de journées.

        • Clocel Clocel 27 décembre 2016 13:42

          Israël est une aberration historique, un cancer en voie de métastase qui menace les équilibres en créant un précédent intolérable..

          Lorsque l’ensemble des nations civilisées mettrons la paix au centre de leurs préoccupations, il conviendra de se rendre à l’évidence : Aucune paix possible dans un « pays » où seuls les exaltés dominent...

          Par delà les grandes gueules qui défendent l’indéfendable, le silence de l’ensemble de la communauté est insupportable et inqualifiable.


          • eric 27 décembre 2016 14:14

            Assurément si les Juifs sont des colons à Jérusalem, ils le sont à Tel-Aviv.

            Je suis d’accord, c’est de la dialectique d’un autre âge destiné à interdire à des gens d’habiter chez eux.

            Car en Israël, ou Palestine, ou comme on peut vouloir appeler tous cela, les gens sont des natifs du lieu pour la plus part.

            Qu’ils soient descendant de juifs réfugiés d’Espagne au 16ème, d’Arabes fuyant les Mongols au 15 ème, de Polonais fuyant les allemands au 20ème ou de soviétiques fuyant la pauvreté, ou simplement qu’ils ne savent pas qui étaient leurs grands parents, l’écrasante majorité ne connaît désormais pas d’autres pays.

            Tout jeux de vocabulaire visant à expliquer que certain auraient plus de droits que d’autre, pour des raisons liées au sang, à la présence historique, à la culture, présente un grand danger dans une période de mondialisation et de déplacement des gens.

            Et pas spécifiquement en Israël.

            Dire aujourd’hui qu’un jeune dont l’arrière grand père vivait en Ukraine, pourrait avoir des droits différents d’un autre parce que ce dernier serait « de souche » conduit inexorablement à mettre ne cause la présence de 40% des français en France...

            Et je dis 40% c’était lors de mes lointaines études, le projet TRA, qui montrait que 40% des français avaient de mémoire au moins un arrière grand parent étranger. Depuis, cela a du augmenter.


            Il n’existe aucune raison valable d’empêcher un Juif d’habiter Jérusalem ou Hébron, là où l’Histoire juive est inscrite.
            Il n’existe aucune raison d’empêcher un Arabe de vivre dignement et tranquillement dans un pays qui le représente.

            Là, cela me parait plus discutable. Un israélien, à la limite, je ne dis pas. Un Juif ? Lequel ? d’où comment pour combien ? Quel Arabe également ?

            Et un juif arabe marocain, Un français protestant converti ? ( comme un mien cousin) ?

            En réalité, il n’existe des raisons valables d’interdire à n’importe qui d’habiter n’importe ou, c’est l’argent au sens le plus large, la terre et la capacité de vivre ensemble...

            De ce point de vue, il est peut être plus réaliste de partir au proche orient des situations existantes, des rapports de force, que de grands principes abstrait.

            Les droits à, les droits de, etc..

            Rappelons que nombre des européens centraux ont été déplacés d’ouest en est puis d’est en ouest.

            Le devoir d’oublier est parfois plus important que le devoir de mémoire.

            Il est sans doute heureux que peu d’allemands de la Volga souhaite revenir à Engels ou Saratov, que les français d’origine russe blanche se rendent compte en général qu’ils n’ont pas trop envie de re déménager à Moscou et que les Américains non indiens ne souhaitent pas rentrer en Afrique ou en Europe.



            • cétacose2 27 décembre 2016 14:53

              Ces deux là ne pourront jamais s’entendre car ils veulent occuper le même espace Aussi il devraient se séparer en occupant le même espace mais sur 2 niveaux différents ,un en surface ,et l’autre dans un réseau souterrain avec permutation tous les 10 ans.....


              • baldis30 27 décembre 2016 16:43

                @cétacose2
                Bien de parler de l’espace, il vaudrait encore mieux de parler « de consommer la même eau ».

                Un premier pas vers une solution à trouver, consisterait à donner de l’eau à tout le monde, non pas de l’eau fossile dont on sait que le stock se renouvelle que lentement, mais de l’eau bien préparée .

                Et comment .... là je faire hurler bien des gens ( et je suis fier, d’entendre par avance toutes les vierges effarouchées ) qui n’hésiteront pas à m’accuser de tous les maux : par de l’électricité d’origine nucléaire, bien régulée,  construite puis gérée par l’AIEA. Suffisamment de groupes pour alimenter en électricité, en eau potable outre Israël et la Palestine, une partie de l’Egypte.

                Combien de MW .... un bon paquet mais qui couteraient moins cher que toutes les armes fournies aux différentes factions ! 

                On cherche de l’espace ? ... qu’on commence par le premier problème véritable : l’EAU, que cela plaise ou ne plaise pas


              • Pomme de Reinette 27 décembre 2016 19:20

                @baldis30

                Pour l’eau, pas de problème, une fois de plus Israël a la réponse :

                http://www.la-croix.com/Economie/Economie-et-entreprises/Israel-orfevre-leau-2016-09-12-1200788342

                Extrait :
                (...)

                Pour atteindre l’autonomie en matière de ressource hydrique, le pas décisif a cependant été franchi depuis dix ans avec la création d’immenses usines de dessalement d’eau de mer, une ressource inépuisable. La première d’entre elle, à Ashkelon, a commencé à produire en 2005. Elle utilise la technique de l’osmose inverse, un système de filtrage très fin qui retient le sel et ne laisse passer que les molécules d’eau et permet de limiter la dépense d’énergie.

                Quatre autres usines ont été ouvertes depuis. « Elles fournissent désormais 75 % de l’eau potable des ménages », se félicite Jean-Camille Gutenberg, responsable adjoint de la maintenance du site.

                Ce qui permet de consacrer près de 6 % de l’eau disponible au rechargement des aquifères. Et donne l’occasion à Henri Starkman, l’ancien président de Veolia en Israël, qui a créé l’usine d’Ashkelon, de lancer, provocateur :« Aujourd’hui, en Israël, il y a trop d’eau ! »


              • Pomme de Reinette 27 décembre 2016 19:25

                @baldis30

                Encore un peu d’info : savez-vous qu’lsraël fournit de l’eau en grande quantité au royaume voisin de Jordanie ?
                Sans compter bien sûr l’exportation de son savoir-faire technologique vers de très nombreux pays en stress hydrique.

                http://fr.timesofisrael.com/comment-israel-est-devenu-une-superpuissance-de-leau/


              • Pomme de Reinette 27 décembre 2016 19:34

                @baldis30

                Et dans le domaine de l’énergie : comment transformer le CO2 en énergie propre

                http://siliconwadi.fr/20992/une-start-up-israelienne-qui-transforme-le-co2-en-energie-propre

                Attention : dépêchez-vous, la Chine a déjà mis des options sur la commercialisation de ce brevet !


              • baldis30 27 décembre 2016 20:28

                @Pomme de Reinette
                Mais oui il y a trop d’eau .... c’est pour cela que l’agriculture palestinienne, jordanienne, etc périclite .

                On ne vous a jamais dit que Agriculture = Pédologie X Pente x Eau .... avec les implications politiques que cela entraîne ....

                Et il y a trop d’énergie aussi .... l’eau potable des ménages ... et le reste c’est quoi ; c’est exactement le même débat pour l’énergie .... De l’eau seulement pour les ménages et pour le reste .... RIEN ... pour aucune activité sauf à garder chèvres et moutons qui crèveront bien de soif avant de mourir de faim ....

                Avez-vous fait un peu d’aménagement du territoire .... ?


              • baldis30 27 décembre 2016 20:30

                @Pomme de Reinette

                LA c’est le crétinisme absolu et votre réponse est honteuse pour tous les profs de physique chimie que vous avez pu avoir ... et pourquoi pas la multiplication des petits pains

                Une start-up qui a besoin de fric ... d’accord ..... de quel pays ....


              • baldis30 27 décembre 2016 20:31

                @Pomme de Reinette

                Et il coupera l’eau quand il voudra !


              • Pomme de Reinette 27 décembre 2016 20:38

                @baldis30

                Avant de discuter d’aménagement de territoire, apprenez déjà à lire et à cliquer sur un lien.

                http://www.la-croix.com/Economie/Economie-et-entreprises/Israel-orfevre-leau-2016-09-12-1200788342

                L’agriculture, grande consommatrice d’eau, est depuis longtemps en pointe. Le système d’irrigation par goutte-à-goutte a été mis au point en 1959 par Simcha Blass, l’un des fondateurs de Mekorot, la compagnie nationale des eaux. En 1946, il avait planifié la pose des premières canalisations d’eau vers le Néguev, qui avaient contribué au choix de l’ONU de confier le grand désert du sud de la Palestine à l’État juif.

                « Les premiers kibboutz installés avaient stupéfié la délégation onusienne, en lui offrant des salades fraîches », raconte Yaël Projeanne, au Musée de l’eau et de la sécurité du kibboutz Nir-Am, au point de départ des tuyaux.

                Micro-irrigation

                Aujourd’hui, 75 % de l’agriculture du pays a recours à la micro-irrigation. « Mekorot affecte aux agriculteurs une certaine quantité d’eau. À eux d’optimiser son utilisation », explique Liana Ganot, responsable de la protection des plantes à la station de recherche et développement du sud, située dans la région de Bessor, dans le nord du Néguev.

                « Nous perfectionnons sans cesse l’arrosage des plantes, ce qui ne nous a pas empêchés de multiplier par trois en trente ans notre production de tomates, passée à plus de 30 tonnes par 1 000 mètres carrés et par an », se félicite-t-elle.

                Mais économiser ne suffisait pas. Trouver de nouvelles ressources était indispensable. L’accent a tout d’abord été mis sur le recyclage du produit des égouts, « composé à 99,8 % d’eau », insiste Meir Ben Noon, assistant du directeur de Shafdan, la plus grande station d’épuration du pays, qui traite les eaux usées des habitants de la région de Tel-Aviv. Après être passée dans des bassins de décantation puis des réacteurs biologiques, l’eau est de « qualité buvable », assure-t-il.

                85% des eaux usées sont réutilisées

                D’autant que la particularité de la station de Shafdan est de répandre l’eau traitée dans les terrains alentour. Elle traverse ensuite 30 mètres d’épaisseur de sable, véritable filtre naturel supplémentaire, avant d’être stockée dans des aquifères vides situés au dessous. Puis elle est envoyée à 120 kilomètres au sud, dans le désert du Néguev, par d’immenses tuyaux de couleur violette – ce qui les différencie des tuyaux d’eau potable, de couleur bleue.

                « Israël est leader mondial en matière de réutilisation des eaux usées, avec un taux de 85 %, contre 35 % pour Singapour et 27 % pour l’Espagne », se félicite Meir Ben Noon, qui souligne que « 70 % de l’eau d’irrigation du Néguev vient d’ici ».


              • baldis30 28 décembre 2016 09:24

                @Pomme de Reinette
                Vous pouvez aligner tout ce que vous voulez mais déjà pour la livraison d’eau c’est seulement dans les quartiers de Jérusalem que Israël s’est approprié que l’eau est fournie . Ce qui de votre part est bien un aveu d’une occupation .....

                Quand au reste il y a bien longtemps que dans les déserts d’Amérique du Sud on a mis d’autres techniques au point

                Quand aux auto - félicitations .... je ne suis ni fou ni aveugle .....


              • Pomme de Reinette 28 décembre 2016 11:33

                @baldis30

                Décidément, vous n’êtes au courant de rien ! C’est encore Israël qui fournit l’eau partout ! Et gratuitement en plus, car les palestiniens ne paient pas leurs factures .....

                 http://www.europe-israel.org/2015/10/leau-au-moyen-orient-israel-est-la-solution-et-non-le-probleme/

                http://besacenter.org/perspectives-papers/truth-behind-palestinian-water-libels/

                Quant à l’Amérique latine, voir ici (je ne donne ces quelques liens qu’à titre d’exemple, car Israël travaille dans le domaine de l’eau avec de très nombreux pays d’Amérique du Sud)

                http://www.israelscienceinfo.com/environnement/big-data-takadu-israel-va-permettre-aux-operateurs-chiliens-doptimiser-leurs-reseaux-deau/

                http://www.juif.org/sciences-technologies-israel/27599,eau-israel-mexique-israel-et-le-mexique-collaborent-dans-le.php


              • baldis30 28 décembre 2016 18:41

                @Pomme de Reinette
                Ah je ne suis au courant de rien .... ah quelle nouvelle !

                Ils ont tout crée .... et surtout beaucoup de problèmes ... Curieux on ne retrouve rien dans la bonne presse hydraulique ...

                Ah pour votre gouverne ... l’hydraulique mondialement parle plutôt français quel que soit le domaine ....


              • Pomme de Reinette 28 décembre 2016 18:53

                @baldis30

                La bonne presse hydraulique ... ????
                Certes, son principe repose sur le théorème de Pascal sur la mécanique des fluides , mais on doit son invention à un certain Joseph Bramah, un anglais (du 18ème siècle), charpentier de son état.
                Je n’ai rien contre un petit cocorico en la matière mais les questions de gestion et d’optimisation de l’eau en terrain désertique sont particulières et Israël a beaucoup d’expérience dans ce domaine.


              • baldis30 29 décembre 2016 08:54

                @Pomme de Reinette

                Elle est en français ... mais évidemment vous savez tout sauf cela ! Et étend son domaine à bien d’autres aspect que la seule exploitation énergétique ...


              • Pomme de Reinette 29 décembre 2016 11:12

                @baldis30

                Qu’est-ce qui est en français ? Et quels autres aspects ?
                On ne peut pas dire que vous vous exprimiez dans un français très clair ....


              • cathy cathy 27 décembre 2016 15:30

                C’est une histoire sans fin. Quand cette région a été pris par les occidentaux aux ottomans, cela ne s’appelait pas Palestine. Palestine vient du mot Philistine avec le son F. Les philistins étaient en guerre contre Israël auparavant. 

                Quand Ils ont pris ce territoire, il n’y avait que des renards du désert. Quand ils ont commencé à reconstruire Jérusalem, des milliers de bédoins sont venus.
                Cette histoire est sans fin.

                • jaja jaja 27 décembre 2016 16:04

                  @cathy

                  Vous avez des milliers de photos de la Palestine sur le site que je place en lien... Ceci pour vous éviter de débiter des sornettes en affirmant « il n’y avait que des renards du désert ... » en palestine...
                  Les villes palestiniennes, dont Jérusalem ou Jaffa, étaient peuplées et florissantes...

                  http://www.palestineremembered.com/DistrictOfJaffaTownsPictures.html



                • njama njama 27 décembre 2016 15:42

                  Tant que la colonisation se poursuivra Israël sera détesté... il le cherche aussi

                  et comme à priori il poursuit sans répit le « grignotage » de la Palestine et qu’il n’a pas l’intention de restituer le Golan à la Syrie malgré les injonctions de l’ONU ça n’ira pas en s’arrangeant ...

                  L’AG de l’ONU adopte 6 nouvelles résolutions condamnant Israël
                  Par i24news Publié : 01/12/2016 

                  Une résolution sur « Le Golan syrien » a été adoptée par 103 voix pour, 6 voix contre (Canada, États-Unis, Îles Marshall, Israël, Micronésie et Palaos) et 56 abstentions. Dans ce texte, l’Assemblée générale estime « une fois de plus que le maintien de l’occupation du Golan syrien et son annexion de facto font obstacle à l’instauration d’une paix globale, juste et durable dans la région ».

                  http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/131469-161201-l-ag-de-l-onu-adopte-6-nouvelles-resolutions-condamnant-israel


                  • Massada Massada 27 décembre 2016 16:07

                    @njama

                     
                    « Tant que la colonisation se poursuivra Israël sera détesté... »
                     
                    Implantation ou pas, Israël sera détesté.
                    Ce qui n’empêche pas la diplomatie et les relations commerciales.
                    Il vaut mieux être craint plutôt qu’aimé
                     
                    (Nous voudrions avoir les deux, mais comme c’est incompatible, il vaut mieux choisir d’être craint qui est plus sûr qu’être aimé).
                     
                    ps : on se déteste bien, cela n’empêche pas de parfois dialoguer (dialogue de sourd )


                  • Ben Schott 27 décembre 2016 16:23

                    @Massada
                     
                    « Il vaut mieux être craint plutôt qu’aimé

                    (Nous voudrions avoir les deux, mais comme c’est incompatible, il vaut mieux choisir d’être craint qui est plus sûr qu’être aimé). »
                     
                    C’est un cri du cœur ! Vouloir être craint et aimé ! La réalité, c’est que vous n’êtes pas aimés, vous en êtes conscients, mais il faudrait quand même anticiper sur la crainte, qui est toute relative et irrationnelle, mais surtout en déclin massif ! L’heure de vérité approche !
                     
                    Tu crois vraiment pouvoir gagner la « mère des batailles », petit guerrier inconscient ?
                     

                  • Ben Schott 27 décembre 2016 16:46

                    @Massada
                     
                    Autre chose : il conviendrait d’écouter ce que préconisent tes patrons et d’en parler à une certaine copine à toi, exaltée notoire de ce forum : « la seule réponse à ce complot ».
                     


                  • njama njama 27 décembre 2016 17:03

                    @Massada

                    Quand je dis Israël sera détesté, c’est de politique que je parle et pas de personnes. L’empathie pourrait naître d’une politique différente... et la solution est politique vous le savez aussi bien que moi, et que BDarmon qui vous tend des perches.

                    « être craint plutôt qu’aimé »
                    Je ne crois pas que vous ayez vraiment des raisons objectives de craindre vos voisins, la peur vous tient lieu de cohésion collective, et donc, par anticipation (imaginaire) de faire en sorte d’être craint , de jouer des muscles !
                    Certes il faut être prudent un minimum, comme pour chaque État, mais compte-tenu d’alliés, fort puissants pour certains, les soutiens extérieurs ne manqueraient pas d’aider Israël sil était en difficultés.

                    Je crois au contraire que vous voulez être craint en raison de la posture de victimes que les Juifs adoptent, et finalement votre premier ennemi serait intérieur (je ne parle pas des Palestiniens), car ce que vous craignez finalement par dessus tout c’est « l’assimilation » , non pas qu’elle se produirait forcément, car les chances seraient assez marginales (je crois) avec une culture juive forte, mais rien que son ombre vous angoisse ... car elle laisserait entrevoir la disparition éventuelle de la judaïté. Votre coreligionnaire , ex-compatriote Avigail Abarbanel l’exprime très bien dans sa Lettre Pourquoi j’ai quitté Israël  :
                    Cher Israël et chers juifs israéliens,
                    [...............]

                    Donc, comme dans toute secte ayant déjà existé et ceux qui, sans aucun doute, continueront d’être créés, vous vivez dans un aveuglement auto-imposé. Vous créez et recréez une image de la réalité remplie de trous, mais vous vous sentez très bien comme cela. La possibilité de remplir ces trous vous met face à vos terreurs mortelles, votre peur morbide de l’anéantissement. Et vous ne pouvez pas le supporter. Je sais ce que l’anéantissement veut dire pour vous. Cela ne veut pas dire seulement être tué. L’anéantissement veut dire que le peuple juif, la judaïté elle-même, n’existerait plus. Pour vous, « assimilation » veut dire aussi anéantissement. Ils nous ont appris cela à l’école. On nous a enseigné que l’assimilation était à rejeter, de la lâcheté, de la trahison de notre peuple. Si des juifs se marient avec des non-juifs dans leurs pays et quand toute trace de judaïté, quelle qu’elle soit, se dilue, vous vous inquiétez. Vous pensez que c’est la fin. Parce qu’il n’y a pas d’individus, seulement le groupe, et quand le groupe va bien alors les individus vont bien. Vous prenez alors toute menace contre le groupe comme une menace personnelle. C’est pourquoi vous criez à l’antisémitisme si rapidement et par réflexe, dès que vous percevez la moindre menace envers votre secte nationaliste.
                    [.........]
                    Votre psychologie n’est rien de plus que la psychologie du temps des cavernes et cela ne concerne pas que vous. Mais nous sommes une espèce qui a la capacité de faire bien mieux. Dans le monde actuel, notre survie dépend de notre capacité à transcender nos instincts animaux. Nous pouvons développer et utiliser la partie morale et éthique de notre cerveau, cette partie qui nous permet conscience de soi et empathie, cette partie qui peut prendre la responsabilité de ses propres péchés et crimes et qui peut faire pénitence. Ce qui va nous sauver n’est plus de rester dans notre petit groupe mais de se rassembler en tant qu’une seule espèce, l’espèce humaine. Allez, abandonnez la secte et la mentalité de ghetto et rejoignez la race humaine, faites la bonne chose. Vous voulez vraiment être spécial, remplir une destinée spéciale ? Par tous les moyens ! Alors ouvrez le chemin à l’éveil en admettant, en vous repentant et en transformant votre identité en quelque chose de sain et de positif. Montrez ce qui peut se passer lorsqu’on n’est plus que de simples mammifères apeurés.

                    Je ne m’attends pas à ce que vous m’entendiez ou à ce que vous voyiez ce que vous ne pouvez pas voir. Vous êtes des experts en endoctrinement et êtes trop enfoncés dans votre vision de la réalité basée sur la peur. Vous me décevez beaucoup. C’est pourquoi je soutiens le BDS contre vous. Si vous ne voulez pas vous arrêter de vous même, quelqu’un doit le faire pour vous.

                    Par Avigail Abarbanel – 8 octobre 2016

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

BDarmon


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires