• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Denis Pouchiline : La RPD ne laissera pas l’Ukraine appliquer le (...)

Denis Pouchiline : La RPD ne laissera pas l’Ukraine appliquer le scénario croate dans le Donbass

Le 11 novembre 2021, le chef de la RPD (République Populaire de Donetsk), Denis Pouchiline, a répondu aux questions de citoyens et de journalistes, sur la vie quotidienne et l’évolution de la guerre dans le Donbass, lors d’une grande interview diffusée en direct sur la chaîne TK Union.

Après des questions sur la réparation des routes de la RPD, et le développement de l’industrie du pays, Denis Pouchiline a répondu à plusieurs questions concernant l’évolution du conflit du Donbass et les négociations. Il a tout d’abord tenu à déclarer que la RPD fera tout pour empêcher l’Ukraine d’appliquer le scénario croate dans le Donbass.

« Ce n’est une nouvelle pour personne que l’Ukraine n’était pas prête à remplir ses obligations et ne le fait toujours pas. Mais la situation est encore compliquée par le manque de scrupules avec lequel ils continuent à agir. En plus de l’escalade militaire sur la ligne de contact, nous avons récemment assisté à un certain nombre de provocations assez graves. En fait, des précédents dangereux auxquels les pays garants et la Mission de l’OSCE auraient dû réagir plus activement  », a noté le chef de la République.

Il a rappelé l’enlèvement par la partie ukrainienne du représentant de la RPL au sein du CCCC, Andreï Kossiak, et l’absence de réaction des observateurs de l’OSCE et des pays garants, l’Allemagne et la France, ainsi que plusieurs tentatives de l’Ukraine de faire exploser une installation de stockage de pétrole à Donetsk, la capture du village de Staromarievka et l’utilisation de drones Bayraktars par Kiev.

« Quels sont leurs objectifs et que veulent-ils obtenir ? Tout est évident pour nous concernant l’Ukraine. Pour notre part, nous faisons tout, et même plus, pour résoudre la situation de manière diplomatique », a déclaré le chef de l’État.

Selon lui, Kiev tente de déformer la situation lors des négociations de Minsk afin d’entraîner la fédération de Russie, qui est l’un des pays garants, dans le conflit interne à l’Ukraine. Le chef de la RPD a souligné que l’Ukraine avait toujours rêvé de répéter le scénario croate dans le Donbass et les officiels ukrainiens en ont ouvertement parlé plus d’une fois.

« Notre tâche est d’empêcher cela. Jamais et en aucun cas  », a souligné Denis Pouchiline.

Le représentant de la RPD en France, Hubert Fayard a interrogé Denis Pouchiline sur la possibilité d’organiser une nouvelle réunion au Format Normandie, avant de transmettre aux habitants du Donbass les mots de soutien de dizaines de milliers de Français. Le chef de la RPD a rappelé que la principale plateforme de négociation n’était pas le Format Normandie, mais la plateforme de Minsk.

« C’est le processus de négociation de Minsk, où il y a les différentes parties au conflit. Des décisions y ont été prises, mais l’Ukraine ne les a pas appliquées. Mon avis : pourquoi se rencontrer ? Mettons en œuvre ce qui a été énoncé, puis fixons les prochaines tâches. Et nous aurions pu aller de l’avant de cette façon. Mais non. Que fait l’Ukraine ? Elle bloque, en fait, deux formats maintenant – à la fois le Format Normandie par son inaction et le format principal de Minsk. Par sa désinvolture, son impudence et son cynisme. C’est exactement ce que nos négociateurs voient maintenant  », a déclaré Denis Pouchiline.

Une position identique à celle de la Russie, qui a rappelé par la voix de Sergueï Lavrov, puis par celle de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, que Moscou ne participerait pas à une réunion sans but clair, sans avancée du côté ukrainien, vide de sens et inutile visant juste à faire croire que le Format Normandie fonctionne encore.

Le chef de la RPD a aussi tenu à remercier les Français qui soutiennent le peuple du Donbass et ne sont pas influencés par la propagande des médias occidentaux.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Marengo 13 novembre 2021 11:57

    La RPD ne laissera pas l’Ukraine appliquer le scénario croate dans le Donbass

    .

    Allons, tant mieux. 

    Qu’est-ce qu’il y a ce soir à la télé ? 


    • Daruma 15 novembre 2021 08:06

      @Marengo
      Un reportage sur les crimes de guerre perpétrés par les bataillons punitifs ukrainiens dans le Donbass.


    • Guy19550 Guy19550 13 novembre 2021 13:12

      Ce sont des mots assez puissants. C’est une position ferme et claire sans la moindre équivoque. Si vous voulez en savoir plus, les propos tenus par Lavrov sont aussi évoqués sur Tass d’une certaine manière (sans en parler dans le fond des choses dans la presse). S’il y a une réunion du groupe des quatre, elle aura lieu sans la Russie et la Russie a l’avis des républiques également.


      • yakafokon 15 novembre 2021 07:30

        Comme de plus en plus d’habitants du Donbass sont maintenant devenus russes, je suis sûr que l’armée russe va intervenir avec toute sa puissance pour contrer les vaines tentatives des milices nazies ukrainiennes de Kiev ( je n’ai pas dit des ukrainiens ). Les russes ont plusieurs qualités ( considérées comme des défauts par les nazis européens et leurs complices américains ) : 1°) ils détestent les nazis de Galicie, qui les ont combattu au sein de l’armée allemande du 3ème Reich. 2°) Ils ont décidé de protéger leurs nouveaux citoyens russes du Donbass, au besoin par la force, et ce ne sont pas les quelques tapis volants turcs Bayraktars qui vont faire le poids, face aux missiles Kalibr, qui sont capables de détruire toutes les défenses de Kiev, et même les bases militaires turques, si le besoin s’en fait sentir. 3°) Et quand les russes promettent quelque chose, ils respectent leur promesse !

        Si la Russie ne peut pas convaincre Kiev de respecter les accords de Minsk, l’armée russe va se charger de l’y contraindre, si le Donbass continue d’être pilonné, et que des citoyens russes sont tués ! Et elle ne mettra que quelques jours pour arriver à Kiev et exterminer les milices nazies ( Pravy Sektor, Svoboda, le parti bandériste, le bataillon Azov, e.t.c. ).

        Et la « Communauté Internationale » aura intérêt à s’écraser, si elle ne veut pas subir le même sort !

        D’ailleurs, veut-elle défendre ces fous sanguinaires, dignes descendants de ceux qui ont massacré des milliers de juifs russes, polonais, et même ukrainiens durant la dernière guerre ? J’en doute fortement !
        J’espère que les S-400 que la Russie a livré à la Turquie, sont équipés d’un système d’auto-destruction en cas de tentative de démontage, car avec le djihadiste qui dirige la Turquie ( la girouette ) il convient d’être très prudent !


        • Doume65 15 novembre 2021 13:21

          «  l’enlèvement par la partie ukrainienne du représentant de la RPL au sein du CCCC, Andreï Kossiak  »

          Une petite parenthèse précisant ce qu’est le CCCC n’aurait pas été de trop. Bon, d’accord, on peut suivre le lien : c’est le Centre conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu. Mais c’est chapeauté par qui ? Le RPD, l’ONU, quoi d’autre ?

          Merci d’avance, chère Christelle.


          • Christelle Néant Christelle Néant 15 novembre 2021 17:49

            @Doume65
            Alors le CCCC est constitué d’observateurs ukrainiens, de la RPD et de la RPL. À une époque il y avait aussi des observateurs russes présents des deux côtés de la ligne de front, mais suite à des menaces sur leur sécurité côté ukrainien ils sont partis. Il n’y a pas vraiment d’organisation qui chapeaute. Les différentes parties au sein du CCCC rapportent les violations qu’ils enregistrent à l’OSCE.


          • Doume65 17 novembre 2021 18:08

            @Christelle Néant
            Ok merci.
            On imagine que les observateurs côté Kiev et côté Donbass officient dans leur territoire respectif.


          • Christelle Néant Christelle Néant 17 novembre 2021 19:18

            @Doume65
            C’est exactement ça. Ce serait trop dangereux pour nos observateurs d’officier côté ukrainien... Quant on voit qu’ils n’ont pas hésité à enlevé l’un des observateurs de la RPL dans la zone grise, je n’ose imaginer ce qui se serait passé si les observateurs de la RPD et de la RPL travaillaient côté ukrainien...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité