• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des idiots dangereux

Des idiots dangereux

Par Paul Robinson – Le 17 mai 2017 -– Source Irussianality

À un moment donné, pendant la campagne présidentielle américaine de l’année dernière, le parti Démocrate a décidé qu’il jouerait la carte russe et accuserait Donald Trump d’être au mieux un idiot utile du Kremlin, au pire un agent russe. Les Démocrates ont ensuite transformé cette carte pour en faire quasiment la pièce maîtresse de leur campagne, répétant sans arrêt ces accusations. Je n’arrive pas à comprendre comment ils pouvaient penser que cette stratégie était la bonne, car elle ne fait que renforcer leur manque de lien avec les électeurs ordinaires américains, mais je suppose qu’après l’avoir répété si souvent ils ont fini par y croire.

Nous savons maintenant qu’après la défaite de Hillary Clinton, ses conseillers se sont réunis pour discuter de la façon de réagir à cette catastrophe électorale et qu’ils ont décidé que la meilleure option était de dire que c’était de la faute des Russes. Encore une fois, je n’arrive pas comprendre pourquoi, sauf peut-être que a) c’est devenu une question de foi, et b) cela leur a permis d’éviter d’avoir à examiner leurs propres faiblesses.

Depuis lors, le parti Démocrate mène une guerre sans fin contre le président Trump, en l’accusant, lui et ses proches, de relations prétendument douteuses avec la Russie. Des membres des services de sécurité et de renseignement sont complices et font fuiter à la presse toutes les informations pouvant aller dans ce sens afin de faire dérailler toute tentative de rapprochement entre les États-Unis et la Fédération de Russie. L’« État profond » (si vous croyez en une telle chose) y travaille dur.

Vous pourriez dire que « tous les coups sont permis, en amour comme à la guerre », et qu’il est tout à fait normal d’utiliser n’importe quelle arme pour attaquer vos adversaires politiques. Mais dans ce cas je pense que ces attaques sont non seulement, et ce depuis longtemps, complètement hors de toute réalité, et qu’elles font également preuve d’une irresponsabilité flagrante.

Prenez, par exemple, les dernières allégations disant que Trump divulgue des secrets aux Russes. Horrifiés par ce supposé abus de pouvoir, des officiers du renseignement anonymes ont divulgué ces secrets, avec l’aide du Washington Post, non seulement aux Russes, mais au MONDE ENTIER. Personnellement, cela ne me dérange par tant que cela ; ma propre courte carrière dans le monde du renseignement m’a persuadé que c’est un monde beaucoup moins important que ne le pensent les gens. Néanmoins, il est extraordinairement hypocrite que les critiques de Trump se plaignent de violations du secret d’État tout en enfreignant ce secret à une échelle beaucoup plus grande. Les ennemis de Trump l’accusent d’être irresponsable, mais qui est vraiment irresponsable dans ce cas ?

Ensuite – et je vais oser rendre le fond de ma pensée très clair – je suis fermement d’avis que c’est positif si les États ont de bonnes relations les uns avec les autres. Et il est particulièrement important que les États puissants le fassent. Qu’est ce qui est le mieux ? Un monde dans lequel les grandes puissances sont en conflit les unes avec les autres ou un monde dans lequel elles s’accordent entre elles ? Évidemment, le deuxième choix. Ainsi, l’amélioration des relations américano-russes est une bonne idée. Lorsque Trump a déclaré cela pendant la campagne électorale, il avait tout à fait raison. Cependant, ses ennemis font le maximum pour obtenir le résultat inverse. Dans le but de saper leur président, ils font tout leur possible pour saboter les relations américano-russes. En d’autres termes, ils mettent en danger les intérêts de leur propre pays, et plus largement la sécurité du monde entier, car ils pensent que c’est un bon moyen pour obtenir un avantage politique national. Encore une fois, je pose la question : qui est irresponsable ici ?

Enfin, en cherchant à détruire Trump de cette façon, ses adversaires menacent l’ordre interne de leur propre pays. Une autre explication pour l’obsession de la Russie serait que les « Jamais Trump » ne recherchent pas tant un avantage électoral qu’une forme de « coup d’état rampant » ou de révolution de palais. L’espoir n’est pas tant de nuire aux perspectives électorales de Trump pour 2020 que de le forcer à démissionner ou le faire destituer. Dans le fond, ils essaient d’invalider le processus électoral.

Ce qui rend cette histoire dangereuse, c’est que de nombreux partisans de Trump sont déjà convaincus que les élites qui gouvernent les États-Unis ne se soucient pas de leurs intérêts et ont manipulé le système pour les écraser. Maintenant qu’ils ont finalement élu leur dirigeant, ils ne vont pas trop aimer le voir destituer d’une telle manière. Si cette tactique devait réussir, cela mécontenterait une grande partie de la population encore plus fortement qu’elle ne l’est déjà, et pourrait même, dans les pires scénarios, avoir des conséquences violentes (les milices d’extrême-droite sont déjà responsables de beaucoup plus de violence aux États-Unis que tout autre type de groupe politique). Les Démocrates et leurs alliés dans les services de sécurité et de renseignement jouent avec le feu. Encore une fois, qui est irresponsable ici ?

Parlant à Sotchi lors de sa rencontre avec le Premier ministre italien, Vladimir Poutine a bien résumé l’affaire :

« Ils déstabilisent la situation politique aux États-Unis en utilisant des slogans antirusses. Soit ils ne comprennent pas les dommages qu’ils font à leur propre pays, auquel cas ils sont complètement idiots, ou ils les comprennent tout à fait, et ils sont alors tout simplement dangereux et sans scrupules. »

Quant à moi, je pense qu’ils sont les deux.

Paul Robinson

Traduit par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 25 mai 12:34

    les idiots ce sont leurs électeurs....


    • Jeekes Jeekes 25 mai 14:34

      @ l’auteur
       
      Pourquoi se prendre le chou ?

      Trump n’est jamais qu’une ordure comme une autre.
      Je dirais même une ordure parmi tant d’autre...
       


      • JP94 25 mai 16:08

        A propos de divulgation de renseignements stratégiques à une puissance extérieure ( disons en principe extérieure), nos gouvernants, et avec l’aval du Parlement européen pour ce qui concerne les infos bancaires renseignent les Etats-Unis : il n’y a pas de secret pour notre « allié » US. Et puis ce qu’on ne leur dit pas, ils ne se gênent même pas pour espionner à tous les niveaux pour le savoir.


        Et ça, qui est avéré, ne fait absolument pas la Une pour nos médias qui jouent les vierges effarouchées lorsque la CIA « révèle » les accointances de Trump avec Poutine : du reste c’est tellement absurde que cela supposerait un retour... Autre contradiction : le pays autoproclamé gendarme du monde libre sensé tout savoir pour nous préserver des attentats terroristes semble étrangement inefficace sur le chapitre, depuis qu’il s’est donné pour tâche de combattre le terrorisme. Il est vrai que les victimes du terrorisme « aveugle » n’étaient justement pas très versés dans l’adulation atlantiste, contrairement à nos élites.

        Mais ce n’est pas nouveau : les ingénieurs de la SNECMA, dans les années 60, que mon père connaissait ( il travaillait au CE) se plaignaient en vain de ce que « pour les Etats-unis il ne devait pas y avoir de secret » et qu’ils devaient « tout leur montrer ».
        Mais par contre, grosse hantise que « les Russes » apprennent de nos ingénieurs la moindre chose en aéronautique. Les pauvres ont dû se débrouiller sans nous pour envoyer la première fusée dans l’espace, le premier homme, etc ... Gagarine avait visité la SNECMA et j’ai même une photo de lui à cette occasion ( avec son sourire ) mais je ne la donnerai pas aux Américains, moi : secret défense !

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 mai 20:02

          Merci pour cet article.
          Je crois que les habitants des USA sont nourris depuis longtemps à trouver un ennemi extérieur qui justifie leur guerres prédatrices. Depuis bien longtemps aussi, la Russie est présentée comme l’ennemi à détruire.

          Ici en Europe, nous voyons les choses autrement, mais sans doute pas la propagande US !


          Dans son livre « Le Grand Echiquier », Bzrezinsky explique pourquoi il faut détruire la Russie :

          " (...) Halford J. Mackinder au début du siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang.(...)


          • versus75 25 mai 23:07

            Article incompréhensible : Même Trump élu c’est encore de la faute d’Hillary, c’est quand même balèze. Tous les spécialistes avaient dit que Trump était un idiot, incompétent et encore plus néo cons que Clinton mais vous le découvrez seulement. Lenteur d’esprit. 


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 mai 07:10

              @versus75
              C’est l’influence de l’état profond américain sur le Congrès, qui constitue le vrai pouvoir aux USA. Le Président US a bien moins de pouvoirs que les Présidents français !

              « L’Etat profond américain » par Peter Dale Scott


            • versus75 26 mai 08:22

              @Fifi Brind_acier

              Il y a en effet l’état profond américain mais le comportement de trump devant les caméras, ses tweets outranciers, c’est de son propre chef. 

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 mai 19:47

              @versus75
              Oui, c’est un homme d’affaires et un homme de télé.
              Nos politiques, bien plus policés, nous jouent du pipeau, et le résultat est le même !!


            • versus75 27 mai 09:11

              @Fifi Brind_acier

              Le résultat n’est pas le même. Trump est incompétent. Tous les hommes politiques occidentaux ne le sont pas. 

            • mmbbb 28 mai 13:07

              @versus75 comme Reagan !


            • mmbbb 28 mai 13:13

              @versus75 Trump a vendu pour 100 milliards de matos militaires a l Arabie Saoudite Contrat ferme. 384 milliards a finaliser , Comme le dise les Yankee, il a fait son job et la est l essentiel . Les americians sont des pragmatiques c’est pour cela qu ils dominent le monde , nous en revanche nous avons de tres grands intellos qui vendent leurs bouquins la est l essentiel pour nous


            • zygzornifle zygzornifle 26 mai 08:39

              au moins Trump montre ce qu’il est réellement, il annonce la couleur , il ne se cache pas comme les autres derrière des postures médiatiques destinées a tromper son monde.....


              • Lugsama Lugsama 26 mai 18:55

                Ce ne sont pas les démocrates et Clinton qui ont accusés les russes, elle à même plutôt accusé le FBI.. Ce sont les services de contre espionnages américains et les sociétes privés de protection. Que les russes soit intervenus ce n’est plus seulement une éventualité, on le sait, on peut analyser les convergences de flux.. après pas sur qu’ils aient réelement influencé les résultats.


                De toutes façon les russes se sont trompés, ils doivent regretter de ne pas avoir Clinton en face..

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 mai 19:49

                  @Lugsama
                  Obama a soutenu ouvertement Macron, mais c’est normal ... !!


                • roman_garev 26 mai 20:27

                  @Lugsama
                  « De toutes façon les russes se sont trompés, ils doivent regretter de ne pas avoir Clinton en face.. »


                  Ne vous faites pas d’illusions. 
                  1) À Trump, vu qu’il est pratiquement seul (aucune équipe derrière lui), est de loin plus facile faire face (malgré, mais plutôt grâce à ses déclarations qui se réfutent mutuellement d’une heure à l’autre) qu’au clan clintonien bien soudé, soutenu par les globalistes et les banquiers.
                  2) Les USA, grâce à Trump à la présidence, sont plongés dans une crise profonde (ce qui ne serait pas le cas d’une Clinton à la Maison blanche). Le crise dans le camp de l’adversaire, est-ce à regretter ?

                • roman_garev 26 mai 20:40

                  Les otaniens de l’Europe qui attendaient de Trump des invectives contre Poutine et la Russie, habituelles pour Obama et pour eux-mêmes (devenues déjà naturelles, allant de soi) et une confirmation nette de la bonne volonté des USA de défendre n’mporte quel membre de l’OTAN selon le fameux article 5, ont eu beau espérer...

                  Donc assimiler Trump à ces idiots dangereux dont il s’agit dans l’article est pour le moins stupide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

roman_garev


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès