• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Deux tentatives de sabotage de ponts en RPD en cinq jours

Deux tentatives de sabotage de ponts en RPD en cinq jours

En moins d’une semaine, deux tentatives de sabotage de ponts routiers ou ferroviaires ont eu lieu en République Populaire de Donetsk (RPD). Si la première a été totalement déjouée, la deuxième a partiellement réussi.

JPEG - 141.7 ko
Photo : Ministère des Situations d’urgence de la RPD

La première a été découverte le 28 décembre 2018 au matin. Alors qu’un employé des chemins de fer de la RPD faisait un détour sur son chemin, il découvre un engin explosif sur un pont routier enjambant les voies ferrées à Makeyevka.

« Au matin du 28 décembre, en faisant un détour, Iaroslav Komtchenko a découvert un engin suspect près du pont routier situé au 1137e km passant au-dessus de la voie ferrée, » a déclaré le service de presse de la société des chemins de fer de la RPD.

L’attention de Komtchenko a été attirée par un câble bleu situé près des rails, qui était recouvert de neige et à peine visible. L’employé a alors immédiatement prévenu sa direction et indiqué l’endroit où il avait fait cette découverte.

« J’ai immédiatement compris ce que c’était. L’engin était posé sur le pont, et une explosion aurait entraîné son effondrement. Ici, tous les jours, passent plusieurs trains de voyageurs et de marchandises, » a déclaré Khomtchenko.

La portion de voie ferrée a alors été immédiatement fermée, et l’endroit fouillé. Au total c’est trois engins explosifs qui ont été trouvés sur place et désamorcés, permettant de reprendre la circulation des trains dès 11 h 43 le jour-même.

L’échec de cette tentative d’attentat n’a pas découragé les saboteurs. Ainsi, hier, 1er janvier, une explosion a endommagé un pont ferroviaire enjambant l’autoroute qui contourne Donetsk dans le district de Proletarski.

L’explosion a touché le pont situé au 27e km de la ligne ferroviaire allant de Tchoumakovo à Larino qui enjambe l’autoroute de contournement Slaviansk-Donetsk-Marioupol.

Il n’y a heureusement pas eu de victimes, mais l’un des piliers du pont a été endommagé, sans pour autant provoquer son effondrement (ce qui indique le « haut niveau » de qualification des saboteurs qui ont mené cette opération).

Dès 16 h 33, la circulation routière puis ferroviaire est interrompue dans cette zone, le temps que le ministère des Situations d’urgence évalue la situation et renforce le pont. Les opérations ont été dirigées par le ministre des Situations d’urgence de la RPD en personne.

Le pilier endommagé a été renforcé à l’aide de plusieurs blocs et fondations en béton, et de poutres d’acier (106 au total) qui ont été posés pour soutenir le tablier du pont. Ce matin à 6 h 30 le travail de réparation d’urgence était terminé, et le pont suffisamment consolidé pour pouvoir attendre une réparation plus pérenne, mais plus longue à faire.

Voir la vidéo des réparations faite par nos collègues de War Gonzo :

On ne sait encore rien sur l’identité de ceux qui ont perpétré cet attentat et la tentative d’attentat du 28 décembre (bien que l’identité des commanditaires potentiels soit assez facile à deviner), ni s’il s’agit du même groupe de sabotage, mais l’enquête est en cours.

Il faut aussi souligner qu’en six mois, nous en sommes déjà à trois tentatives de faire sauter un pont routier ou ferroviaire en RPD.

Espérons que ceux qui ont posé ces engins explosifs seront arrêtés au plus vite, avant qu’ils n’aient le temps d’arriver à leurs fins et de faire des victimes civiles innocentes.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 janvier 15:38

    À l’auteur :

    Quand prenez-vous vos fonctions de journaliste à Kiev, Ukraine ?...

     smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 2 janvier 15:57

      @Jean-Pierre Llabrés

      1. Je suis fichée sur Mirotvorets comme ennemie de l’Ukraine à cause du fait que je divulgue ce qui se passe réellement dans le Donbass, donc ça ne risque pas d’arriver...
      2. Même sans cela, l’Ukraine a viré à la dictature depuis la Maïdan. Les journalistes qui disent la vérité sont au mieux virés du pays, au pire arrêtés, frappés ou assassinés.

    • Guy19550 2 janvier 22:26

      @Christelle Néant
      Je me doutais de cela depuis fort longtemps, mais je suis content de le lire.

      Il faut savoir que la RADA a fait passer des lois qui visent tous les journalistes qui tiennent des propos qui peuvent nuire à l’Ukraine. Donc en Ukraine, la liberté de la presse est quelque chose qui n’existe plus. Le pouvoir en place a décidé que seuls ceux qui disent du bien de l’Ukraine peuvent exister. Si Christelle est un jour capturée par les Kievkongs, elle est perdue, c’est son choix, sa vie et cela mérite le respect.


    • Christelle Néant Christelle Néant 2 janvier 22:48

      @Guy19550
      Il suffit de voir ce qu’ils ont fait à ce journaliste français capturé en 2014 https://www.donbass-insider.com/2018/12/27/french-reporter-tortured-nearly-shot-by-afu-eastern-ukraine-donbass/ pour se faire une idée du risque encouru...


    • leypanou 3 janvier 08:51

      @Christelle Néant
      Les journalistes qui disent la vérité sont au mieux virés du pays, au pire arrêtés, frappés ou assassinés 

       : on devrait s’en douter car avec l’empire et ses laquais, tout est sur la table.


      Ce témoignage d’un journaliste français atteste ce que vous venez d’affirmer.
      Conclusion : les « vrais » journalistes ne sont pas légion mais il y en a tout de même.


    • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 10:39

      @leypanou
      C’est le même journaliste que dans l’article que nous avons traduit de notre côté. Le fait qu’il a quitté la profession après cet incident en voyant qu’il ne pouvait pas publier la vérité est frappant.


    • Guy19550 4 janvier 19:06

      @Christelle Néant
      C’est édifiant ce qui se passe chez eux. Pour la femme pilote qui avait été capturée dans les républiques, puis jugée en Russie, pour ensuite être libérée, ... ensuite il y a eu une apparition télévisée avec tonton, dans laquelle elle a dit qu’elle se présenterait aux élections présidentielles, (la tête de tonton quand elle l’a dit valait de l’or), ... sont venus ensuite les accusations, je lui ai transmis un message via twitter, qui disait qu’elle ferait mieux de prendre la fuite, mais je n’ai pas eu de réponse à cela, enfin pas vu. Je ne l’apprécie pas du tout, mais mon message était de nature à mettre en garde sur les suites possibles. La suite on la connait, écartée des présidentielles, enfermée pour trahison, pas encore jugée...


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 2 janvier 17:47

      @Christelle Néant

      Bonjour Madame Néant.

      Meilleurs voeux et merci pour votre travail sans faille de journaliste de terrain et d’une région qui plus est, est en guerre !

      Je profite pour vous poser la question de avoir ce que vous pensez du sénateur Alexeï Pouchkov. On le voit de plus en plus sur YT où il disserte brillamment dans un français impeccable sur tous les sujets (par exemple ici sur l’Ukraine ou encore là sur un peu tout sur thinkerview).

      Serait-ce le remplaçant de Lavrov ?


      • Christelle Néant Christelle Néant 2 janvier 18:59

        @Michael Gulaputih
        Bonjour Michael,
        Merci pour vos bons voeux et vos compliments. Je vous souhaite à vous aussi une bonne année 2019.
        Concernant Pouchkov ce n’est pas neuf. Cela fait plusieurs années que je vois souvent des commentaires et analyses de sa part sur ce qui se passe à l’international et entre autre en Ukraine. Il fait partie de ces sénateurs russes très actifs sur ce plan là aux côtés de Klintsevitch. Ils ne remplacent pas Lavrov, ils viennent en complément, si on peut dire ainsi.


      • Guy19550 2 janvier 22:35

        Ce pont se serait probablement écroulé sans la ferraille à l’intérieur. Le déformation de la ferraille montre bien que les explosifs étaient insuffisants. La prochaine fois, ils en mettront plus. 


        • Christelle Néant Christelle Néant 2 janvier 23:15

          @Guy19550
          J’espère qu’on les arrêtera avant qu’il y ait une prochaine fois....


        • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 18:59

          @Guy19550. Contraste avec Haïti qui n’a aucune sidérurgie, et où l’acier est inabordable pour la plupart. Pourtant toujours indispensable dans une région si sismique.


        • Guy19550 4 janvier 19:25

          @Christelle Néant
          J’y ai pensé, faudrait mettre une caméra (cachée) pour surveiller.


        • Christelle Néant Christelle Néant 4 janvier 20:50

          @Guy19550
          Bonne idée


        • JMBerniolles 3 janvier 17:49

          Tous mes meilleurs vœux pour vous et votre famille Christelle. Et puis le souhait pour tous les ukrainiens que la démarche pour la paix prévale enfin dans cette partie est de l’Europe géographique et culturelle.

          Lâché par ses soi-disants amis de l’ouest et surtout averti par les russes des conséquences d’une action militaire menaçant leur frontière, Poroshenko a renoncé à sa campagne militaire globale. Il fait avec les moyens du bord pour créer une diversion et maintenir la russophobie.... Qu’il ne peut imposer à tous les ukrainiens. Ce type d’actions de sabotage, les tirs sur le Donbass vont continuer malheusement jusqu’aux élections. Une ère nouvelle s’ouvrira qui imposera peut-être un peu plus de réalisme. C’est à dire que ces Républiques existent et que le seul moyen de les garder est le Fédéralisme. Celles-ci ont gagné beaucoup en démontrant qu’elles pouvaient survivre de manière autonome.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès