• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Donbass - L’Ukraine tente de saboter l’échange de prisonniers (...)

Donbass - L’Ukraine tente de saboter l’échange de prisonniers avec la RPD et la RPL

À peine un accord a-t-il été obtenu pour organiser l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et les républiques du Donbass, que Kiev commence déjà à saboter le processus en retirant des personnes de la liste des personnes à échanger. La République Populaire de Donetsk (RPD) et celle de Lougansk (RPL) ont protesté contre cette violation de l’accord obtenu à l’issue de la réunion au Format Normandie et des négociations menées par le groupe de contact à Minsk.

JPEG

L’espoir donné par l’accord difficilement obtenu après deux sessions de négociations du groupe de contact n’aura pas duré bien longtemps. À peine les deux républiques du Donbass et l’Ukraine se sont elles mises d’accord sur les modalités de l’échange de prisonniers, que Kiev reprend ses mauvaises habitudes et essaye de saboter le processus.

Daria Morozova, la médiatrice aux droits de l’homme de la RPD, a ainsi tiré la sonnette d’alarme aujourd’hui, en déclarant que l’Ukraine retirait des partisans de la république de la liste des personnes à échanger.

«  Malgré les accords conclus lors de la vidéoconférence d’hier, les autorités de Kiev ont une fois de plus violé de manière flagrante les termes de l’accord. Ignorant le communiqué signé à la fin du sommet au Format Normandie, où la formule d’échange de « tous les prisonniers établis contre tous les prisonniers établis » a été clairement définie, la partie ukrainienne a unilatéralement modifié les listes et retiré du processus d’échange les partisans de la République qui sont détenus  », a déclaré Daria Morozova.

La médiatrice aux droits de l’homme de la RPD a ajouté que les actions de la partie ukrainienne sont inacceptables et suggèrent une tentative délibérée d’interrompre l’échange de personnes détenues.

« Nous insistons fermement sur le respect par l’Ukraine de toutes les garanties prescrites dans le format de Minsk et le communiqué final du Format Normandie », a déclaré Mme Morozova.

Ce sabotage est apparu alors que les deux républiques du Donbass sont en train de vérifier les listes pour l’échange de prisonniers avec l’Ukraine, et qu’aucun chiffre précis n’a encore été communiqué.

Il semble d’après une information publiée par Andreï Marotchko, le porte-parole de la milice populaire de la RPL, que l’Ukraine a déclaré que plusieurs personnes « refusaient » d’être échangées, une technique déjà utilisée dans le passé par Kiev pour exclure des gens des listes de prisonniers à échanger.

En effet, afin de faire partie de l’échange de prisonniers, les détenus doivent rédiger une déclaration de consentement à l’échange. Il est alors facile pour l’Ukraine de prétendre que telle ou telle personne refuse d’être échangée.

Or rien ne garantit que les personnes concernées refusent réellement et volontairement d’être échangées et qu’elles n’ont pas reçu de pressions des autorités ukrainiennes ou de l’administration pénitentiaire.

Afin d’en avoir le cœur net, les médiatrices des droits de l’homme de la RPD et de la RPL iront les 27 et 28 décembre vérifier personnellement avec un représentant de l’OSCE auprès des personnes qui auraient prétendument refusé d’être échangées.

Ce n’est qu’après cette procédure de vérification que le nombre de personnes échangées et la date de l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et les républiques du Donbass seront communiqués.

La RPL a déjà mis en garde l’Ukraine contre la modification unilatérale des listes de personnes à échanger, en menaçant de modifier à son tour la liste des personnes que la république doit rendre à Kiev, si elle ne fait pas marche arrière sur sa tentative de sabotage.

« Si l’Ukraine ne change pas son approche de la création de la liste d’échange, nous nous réservons le droit d’ajuster la liste des personnes détenues en République Populaire de Lougansk, dont la libération intéresse l’Ukraine  », a déclaré Olga Kobtseva, la représentante de la RPL au sein du sous-groupe humanitaire à Minsk.

Comme on le voit, au lieu d’appliquer ce qu’elle a signé, l’Ukraine semble toujours décidée à saboter chaque étape de l’application des accords de Minsk, y compris l’échange de prisonniers avec les républiques du Donbass, qui est pourtant mentionné sur le communiqué officiel de la réunion au Format Normandie de début décembre.

Face à ce sabotage manifeste, il est inquiétant de constater qu’après s’être gargarisés que le sommet au Format Normandie du 9 décembre ait eu lieu, la France et l’Allemagne ne dénoncent pas publiquement la violation par l’Ukraine de ses engagements pris lors de cette même réunion.

Si Kiev continue sur cette voie, Zelensky peut oublier la prochaine réunion qui doit avoir lieu dans quatre mois. Car la Russie ne reviendra pas discuter avec l’Ukraine, la France et l’Allemagne si rien n’a avancé. Or deux semaines après le sommet de Paris, ni le cessez-le-feu complet, ni l’échange de prisonniers, ni le reste des points devant mener à la résolution pacifique du conflit dans le Donbass n’ont progressé d’un iota.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 25 décembre 2019 20:03

    Depuis la réunion du groupe des quatre, il y a un bouchon de news qui mettent bien en évidence que Kiev ne cherche pas la paix. Le bouchon n’est pas seulement constitué d’infos relatives à l’échange des prisonniers, cela va bien plus loin que cela.

    Je décernerais volontiers la médaile de la bêtise humaine au zoulou (bien qu’il soit possible que lui-même ne la mérite pas). Cette médaille ne sera pas géante et pas en métal. Simplement du plastique de la taille d’un supositoire.


    • tout_permis tout_permis 26 décembre 2019 16:47

      « Fondatrice de Donbass Insider, un média indépendant basé à Donetsk » Donbass on pourrait confondre avec Dumb ass. Même remarque qu’à @Patrice Bravo, une média indépendant n’a pas sa place dans un média citoyen. Moi, en revanche, je suis citoyen, et censuré parce que mes billets sont à contre-courant à la fois de la propagande d’état et de l’opposition innofensive qui lui sert de faire valoir par les voix de Zemmour, Onfray, et autres agitateurs autorisés.



      • Christelle Néant Christelle Néant 26 décembre 2019 18:10

        @tout_permis
        Ah bon et en quoi je n’aurais pas ma place ici ? Si je travaillais pour un média mainstream je comprendrais, mais étant à mon compte je ne vois pas en quoi je n’aurais pas ma place sur un média citoyen. Mais si vous voulez je peux arrêter de voter pour vos articles, puisque je n’aurais soi-disant pas ma place ici... Comme ça vous pourrez encore plus hurler à la censure avec un vote positif de moins....


      • tout_permis tout_permis 26 décembre 2019 21:53

        @Christelle vous n’avez pas votre place ici parce que

        1.vous intervenez sur ce média citoyen en votre qualité professionnelle, puisque fondarice d’un « média indépendant »

        2.vos reportages sont, du point de vue d’un résident français, des histoires de chiens écrasés en Urkraine.

        3. quand on recoupe 1. et 2. , il crève les yeux que c’est pour le compte d’une puissance étrangère ayant un intérêt dans ce conflit.

        Votre présence ici ne s’explique que par la conjonction de deux facteurs : a) l’abâtardissement de la modération du fait, et b) l’attirance de déments pour un journalisme fouillé, répétitif, plat, sur des sujets sans intérêts, à l’image de leurs représentations mentales pathologiques.

        Si tous ceux qui menacent de *ne plus* voter pour moi disaient vrai, mes billets qui ont, eux, une vocation citoyenne, ne seraient pas censurés.

        Arrangez vous pour qu’il ne le soient plus et vous aurez alors fait la preuve indirecte de votre utilité publique à ce média.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 décembre 2019 22:05

        @tout_permis

        1. Le media en question est d’une taille tout à fait modeste. Nous sommes deux à animer le site. Si ce statut était un problème les administrateurs d’Agoravox m’auraient déjà virée. Ce qui n’est pas le cas. Et aux dernières nouvelles c’est encore à eux de décider qui ils acceptent ou non dessus.
        2. Oser comparer une guerre civile aux portes de l’Europe qui a fait plus de 13 000 morts, et le développement du néo-nazisme en Ukraine à des histoires de chiens écrasés, faut avoir un niveau de cynisme hors norme. Ce n’est pas parce que VOUS vous en fichez que c’est le cas de tout le monde. Il y a des gens un peu moins égocentriques que vous ici et ailleurs qui veulent savoir ce que les médias de masse ne leur disent pas sur cette guerre et sur l’Ukraine.
        3. Ben non ca crève que vos fantasmes je ne bosse pour aucune puissance étrangère, je ne reçois pas un kopek de la Russie. Indépendant ca veut dire indépendant de tout le monde. Je ne suis financée ni par un pays ni par un oligarque/multi-millionaire ou milliardaire.
        Concernant la fin de votre commentaire qui frise la paranoïa, je ne suis pas seule à voter. La dernière fois que j’ai voté pour un de vos articles il y avait 11 + dont le mien, mais aussi 8 -....
        Votre dernière phrase est d’une stupidité abyssale. En quoi est-ce que je pourrais « m’arranger » pour que vos articles ne soient plus censurés ? Je ne suis que modératrice pas administratrice. Vous me prenez pour Dieu ? Vous croyez que je peux démultiplier les votes positifs comme le Christ multipliait les pains ? Non mais sérieusement... J’ai eu plusieurs articles refusés depuis que je suis ici. Je n’ai JAMAIS fait de crise comme vous ou d’autres. Les règles du site sont ce qu’elles sont et je les accepte. Point.

      • tout_permis tout_permis 26 décembre 2019 22:13

        @Christelle « Si ce statut était un problème les administrateurs d’Agoravox m’auraient déjà virée. Ce qui n’est pas le cas. » Argument pour gogols. Je croirai ceux qui disent approuver mes billets quand j’en aurai la preuve. Vous savez où me joindre.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 décembre 2019 22:24

        @tout_permis
        Ce sont vos « arguments » qui sont des arguments pour gogols. J’ai autre chose à faire que de publier un screenshot à chaque fois que je vote pour un article juste pour « prouver » que je ne contribue pas à la censure de quelqu’un qui me demande de m’arranger pour ses articles soient publiés comme si j’étais l’admin en chef du site ou Dieu en personne. Commencez par apprendre à vous calmer et à discuter calmement avec les gens. Je pense que cela diminuera le nombre de votes négatifs. C’est pas en insultant tout le monde que vous allez pousser les gens à voter pour vos articles.
        Comme je l’ai dit j’ai eu plusieurs articles refusés, j’en ai même eu un supprimé par l’administration suite à la plainte d’un journaliste mainstream pas content du portrait (vrai) qui était fait de lui. M’avez vous vu hurler à la censure ou insulter tout le monde ? Ben non. Y a pire dans la vie que de se faire refuser un article sur Agoravox.


      • tout_permis tout_permis 27 décembre 2019 02:28

        @Christelle Néant « Comme je l’ai dit j’ai eu plusieurs articles refusés »

        🎶 C’est que le début, d’accord, d’accord. 🎶


      • Christelle Néant Christelle Néant 27 décembre 2019 11:01

        @tout_permis
        Le début de quoi ? Vous compter participer à la censure que vous dénoncez ? Pfffff nan mais sérieusement.


      • JC_Lavau JC_Lavau 27 décembre 2019 11:13

        @tout_permis. Tu as dérivé vers le pathologique, et c’est devenu grave et odieux.

        Il arrive que les articles de Christelle Néant passent avant que je regarde en modération. Dans les autres cas, je l’appuie systématiquement.
        Je voudrais seulement que d’autres auteurs nous renseignent aussi sur d’autres parties du monde où il se passe des choses graves. Et on ne les a pas.
        Personne ici ne nous renseigne sur le Myanmar. Il ne s’y passerait rien ?

        Personne ici ne nous renseigne sur Madagascar. Il ne s’y passerait rien ?
        Personne ici ne nous renseigne sur le Soudan. Il ne s’y passerait rien ?

        Personne ici ne nous renseigne sur le Yémen. Il ne s’y passerait rien ?

        Personne ici ne nous renseigne sur les Philippines. Il ne s’y passerait rien ?


      • tout_permis tout_permis 28 décembre 2019 00:04

        @JC_Lavau « c’est devenu grave et odieux. » Tant mieux.


      • JC_Lavau JC_Lavau 28 décembre 2019 12:00

        @tout_permis. Si tu allais en Bolivie, pour nous en conter le quotidien ?


      • Guy19550 Guy19550 29 décembre 2019 03:17

        @JC_Lavau
        J’aimerais bien comprendre plus pour la Bolivie. Le Chili est plus clair pour moi. C’est difficile de se faire une opinion claire. Ce que je souhaite c’est que les gens dont c’est la fonction de diriger un pays le fasse en prenant en compte les intérêts de tous. Sinon on va revivre l’Afrique du sud et il faudra attendre un nouveau Mandela.


      • JC_Lavau JC_Lavau 29 décembre 2019 14:21

        @Guy19550. Une superstructure (au sens du mot utilisé par Marx) est sous-étudiée : l’encadrement moral.
        Qu’on soit au pouvoir ou dans l’opposition, on a un faisceau de devoirs envers l’institution et son environnement (par exemple ses fournisseurs et ses clients, ses riverains, son personnel...), envers son peuple.
        Au temps où les plumes de Corneille et de Molière faisaient parler madame Jourdain, c’était la menace de « l’autre monde » qui faisait fonction de cadre moral. Remplacé par rien ou peu s’en faut.
        Par exemple, un devoir d’une minorité en politique est de faire en sorte de devenir majorité, et de se préparer à prendre à son tour la charge du pouvoir. J’ai connu un Parti Communiste Français qui se cachait derrière sa façade tribunicienne pour ne rien faire en France, pour ne jamais se préparer aux fatigues, charges et responsabilités du pouvoir.

        Devoirs du pouvoir ? J’ai tenté d’instituer un espace réservé à l’opposition, pour qu’elle prépare tranquillement ses contre-propositions. Avant évolutions divergentes des logiciels utilisés (dont le PHP sur le serveur), c’était intégré au site caton-censeur.org, et c’est techniquement séparé depuis. Succès nul.
        http://forum.aristeides.info/index.php?board=34.0
        Diriger, ce n’est pas exercer le pouvoir. C’est différent. ...


      • Guy19550 Guy19550 29 décembre 2019 14:54

        @JC_Lavau
        Sans citer de grands noms, cela doit rester vrai, équitable et juste. Cela implique la tolérance de la contre-partie. Pour la Bolivie par exemple, j’ai vu un reportage sur Aljezira dans lequel l’ex-president s’est exprimé depuis le Mexique. Même si moralement je peux le soutenir, le reportage ne m’a pas convaincu qu’il agissait pour le bien de tous. C’est quand même une région comme au Chili, où le caractère multiculturel est important de par la colonisation. J’ai aussi toujours eu des doutes pour l’Ukraine à ce sujet. Si Yanu en a trop fait en daveur des russes et pas assez pour les autres, le maidan est explicable. La situation actuelle serait à l’opossé de celle d’avant et cela par la faute des hommes. Là ou j’habitais avant (immeuble de 13 appartements), j’avais l’habitude de faire des crêpes pour les enfants, cela fait toujours plaisir. Parmis les enfants il y avait un noir et il a également reçu des crêpes. J’ai eu des critiques des autres à la suite de cela et des critiques également lorsque j’ai dit que les locataires avaient des droits également, cela doit se soulever aux réunions des propriétaires. 
        Le monde n’est pas mûr pour respecter les droits de tous et ma vision des choses est utopique.


      • Guy19550 Guy19550 28 décembre 2019 10:16

        https://tass.com/world/1104519

        Désolé pour la source qui est russe, lol


        • Christelle Néant Christelle Néant 28 décembre 2019 10:59

          @Guy19550
          Je serais sur place demain pour filmer l’échange.


        • Guy19550 Guy19550 28 décembre 2019 21:31

          @Christelle Néant
          Cela ne me semble pas une bonne idée. Pourquoi ne pas filmer les deux groupes séparément à bonne distance. D’abord ceux qui retournent chez les terroristes et ensuite ceux qui reviennent de chez les terroristes.


        • Christelle Néant Christelle Néant 28 décembre 2019 21:42

          @Guy19550
          Parce que comme pour Petrovskoye je fais ce que l’on appelle des reportages sur le terrain smiley


        • Guy19550 Guy19550 29 décembre 2019 02:55

          Je m’en doutais de la réponse.


          • Christelle Néant Christelle Néant 29 décembre 2019 19:15

            @Guy19550
            Au final nous n’avons pas pu aller au point zéro, seuls les journalistes de Lougansk ont réussi à y aller. Donc j’ai filmé chaque groupe avant le départ pour ceux rendus à l’Ukraine et à l’arrivée pour les notres. La vidéo est en cours d’édition.


          • Guy19550 Guy19550 29 décembre 2019 12:48

            C’est en cours et les discussions sur le gaz ont également repris ce dimanche.


            • Guy19550 Guy19550 29 décembre 2019 14:55

              L’échange des prisonniers est en principe terminé :
              https://tass.com/world/1104619
              https://tass.com/world/1104623
              https://tass.com/world/1104625
              https://tass.com/world/1104631
              https://tass.com/world/1104633
              https://tass.com/world/1104655
              Christelle est sur place et va probablement donner un reportage par la suite.

              Pour le gaz, les discussions ont reprises :
              https://tass.com/economy/1104621
              https://tass.com/economy/1104637


              • Christelle Néant Christelle Néant 29 décembre 2019 19:04

                @Guy19550
                Je confirme, après 5 h d’attente dans le froid, l’échange a été mené à bien. 76 prisonniers ont été rendus à l’Ukraine, la RPD a récupéré 61 personnes, et côté RPL 63 personnes sont revenues. Le reportage est en cours d’édition, le temps de traduire et sous-titrer tout ça la vidéo ne sera prête que demain.


              • Guy19550 Guy19550 31 décembre 2019 07:00

                Les terroristes de Kiev méritent encore le qualificatif de terroriste :

                https://dan-news.info/en/society/morozova-said-liberated-detainees-were-tortured-in-ukraine.html

                Si on fait cela, c’est bien que ce sont des terroristes. Je ne suis pas surpris du tout par cette réalité des choses, ce n’est pas neuf. Il y a assez d’exemples pour le montrer. Ce qui manque chez eux, ce sont des chefs avec de la responsabilité pour intervenir. Je vais retirer ce qualificatif dès qu’il y aura une amélioration des choses et c’est peut-être pour bientôt car sur la dernière quinzaine, il y a des améliorations malgré tout. Dans le lien, c’est encore la passé. C’est à surveiller et ce qui se passe sur le terrain avec les fuites et les bombardements est très significatif pour la chose.


                • Christelle Néant Christelle Néant 31 décembre 2019 12:06

                  @Guy19550
                  Je vous trouve très optimiste. Il n’y a pas d’amélioration sensible. Juste quelques petits pas qui ont été faits pour que Kiev puisse obtenir la réunion au Format Normandie (petits pas sur lesquels Kiev est revenu à peine la réunion finie) et l’échange des prisonniers qui permet à Ze de marquer quelques points de popularité pour remonter sa cote.


                • Guy19550 Guy19550 2 janvier 08:28

                  Le monde est en train de les lâcher et de plus en plus ils vont se sentir isolés et chercher à changer des choses. Cela n’implique pas du tout que les républiques doivent changer de cap, bien au contraire, car beaucoup d’améliorations restent à faire avant de permettre cela. Le retrait de toutes les troupes du Donbass et pas seulement des républiques reste à faire et on est loin de cette finalité. Ils peuvent faire le ménage à Kiev. 


                  • Guy19550 Guy19550 2 janvier 18:14

                    Je repense assez souvent à mon prof d’anglais que j’avais dans le secondaire. Jusqu’à il y a 5 ans, je la voyais encore souvent mais ses parents desquels elle s’occupait sont décédés et elle a quité je pense Knokke pour vivre au RU avec son mari anglais. Je ne l’ai plus vue depuis fort longtemps, mais elle est souvent dans mes pensées. A l’école, elle disait de moi, remonte à 50 ans, que je suis un pince-sans-rire.

                    Je pense que c’est vrai et que cela m’est resté depuis cette époque. Je n’ai jamais su rire comme les autres. Depuis la maladie, je dirais que c’est encore pire, mais tourner les choses en dérision est devenu un besoin pour décharger ma tête.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès