• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Donbass – La MSS de l’OSCE dissimule de plus en plus les (...)

Donbass – La MSS de l’OSCE dissimule de plus en plus les violations des accords de Minsk par l’armée ukrainienne

Alors que la situation militaire continue de se dégrader lentement mais sûrement dans le Donbass, la représentation de la RPD (République Populaire de Donetsk) au sein du CCCC (Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu) a accusé la MSS (Mission de Surveillance Spéciale) de l’OSCE de dissimuler de manière de plus en plus évidente les violations des accords de Minsk commises par l’armée ukrainienne.

JPEG

La partialité de la MSS de l’OSCE dans le Donbass, et le fait qu’elle dissimule depuis des années les violations des accords de Minsk, et les crimes de guerre de l’armée ukrainienne n’a rien de nouveau.

Des obus d’artillerie lourde tirés sur des civils rétrogradés « par miracle » en obus de mortier de 82 mm, des chars de l’armée ukrainienne dont la présence au pied d’immeubles d’habitation n’est mentionnée dans les rapports qu’après publication de photos et l’éclatement d’un scandale, des drones de l’OSCE qui s’écrasent à cause des tirs ou brouillages de signaux et des caméras de surveillance détruites par des tirs de l’armée ukrainienne dont l’origine est dissimulée, des victimes civiles en RPD et RPL (République Populaire de Lougansk) dont la moitié disparaît dans les rapports de l’organisation, sans parler justement du côté parfaitement abscons de ces mêmes rapports qui empêchent toute personne n’étant pas sur place de comprendre qui tire sur qui.

Rajoutons à tout cela le fait que l’OSCE fait semblant de ne pas être au courant de la censure ouverte qui règne en Ukraine, et que l’organisation soutient la position ukrainienne concernant le côté secret des négociations au sein du groupe de contact trilatéral (alors que la Russie, la RPD et la RPL demandent des négociations publiques), et on a déjà une bonne idée de la partialité évidente de cette institution qui est censé jouer les observateurs et les médiateurs dans le conflit du Donbass.

Mais ces derniers temps cette partialité est devenue de plus en plus flagrante. Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, les observateurs de l’OSCE se déplacent de moins en moins sur les lieux bombardés, ou usent du prétexte de l’épidémie pour ne pas se rendre à l’hôpital voir les victimes civiles des tirs de l’armée ukrainienne.

Et maintenant, l’OSCE rapporte de moins en moins les violations des accords de Minsk par l’armée ukrainienne, comme l’a dénoncé la représentation de la RPD au sein du CCCC dans un communiqué officiel sur sa chaîne Telegram.

En analysant les rapports quotidiens de la MSS de l’OSCE, la représentation de la RPD au sein du CCCC a ainsi observé que les rapports de l’organisation sont de plus en plus souvent incomplets, que les informations qui y sont fournies divergent de plus en plus de la réalité, voir que la MSS n’y mentionne pas des violations commises par l’armée ukrainienne dont elle a pourtant connaissance, les dissimulant ainsi au public.

La représentation de la RPD au sein du CCCC cite l’exemple de la violation du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne contre le village de Kominternovo le 2 août qui a fait des victimes civiles (une femme est morte et un homme a été blessé), mais qui n’est pourtant toujours pas mentionnée dans un rapport de la MSS de l’OSCE.

Et ce, alors que non seulement les observateurs de l’OSCE, mais aussi ceux de l’ONU se sont rendus sur place !

« Une patrouille de la MSS de l’OSCE s’est rendue dans le village de Kominternovo le 4 août avec l’assistance de la représentation de la RPD au sein du CCCC, dans le cadre du processus de négociation, afin de vérifier l’agression armée menée par l’armée ukrainienne le 2 août et d’assurer un accès sans entrave au village. Dans le même but, les observateurs de la MSS se sont à nouveau rendus dans le village le 10 août, en même temps que les représentants de la Mission de l’ONU  », indique le communiqué de la représentation de la RPD au sein du CCCC.

Encore plus incroyable, alors que les observateurs de l’OSCE et ceux de l’ONU étaient à Kominternovo, l’armée ukrainienne a envoyé deux drones larguer des engins explosifs, non loin de la zone où les deux civils avaient été touchés quelques jours plus tôt. Les observateurs des deux organisations ont assisté à cette violation manifeste, en même temps que les habitants du village et les soldats de la milice populaire de la RPD, qui ont tenté d’abattre ces drones avec des armes légères.

Pour rappel, les accords de Minsk et les mesures additionnelles de contrôle du cessez-le-feu interdisent tout vol de drones autres que ceux de l’OSCE. En outre, comme l’a souligné la représentation de la RPD au sein du CCCC, l’utilisation de drones pour frapper les civils viole la Convention de Genève. Malgré cela, l’OSCE dissimule ces violations de l’armée ukrainienne, et surtout les crimes de guerre de cette dernière (puisque ces tirs et largages d’explosifs par des drones frappent des zones civiles).

« Nous sommes forcés de constater que pour des raisons que nous ne comprenons pas, la Mission viole de plus en plus les principes de l’OSCE et est clairement biaisée en faveur des intérêts de l’une des parties. Sinon, nous ne pouvons en aucun cas expliquer pourquoi la Mission n’a toujours pas fait état dans ses rapports des violations de l’armée ukrainienne et de leurs conséquences tragiques, ni de l’utilisation de drones d’attaque contre le village de Kominternovo, bien que ses observateurs se soient rendus deux fois dans cette localité », a déclaré la représentation de la RPD au sein du CCCC.

Dans le même temps, la représentation de la RPD note que les violations du cessez-le-feu touchant le territoire sous contrôle de Kiev sont bien plus vite et bien mieux enregistrées, et que l’OSCE fait preuve de « super-pouvoirs professionnels » pour déterminer l’origine de certains tirs.

« Par exemple, la Mission a récemment réussi à utiliser un drone pour déterminer, à partir d’une simple « empreinte au sol », que cette dernière avait été causée par un obus d’artillerie explosant en l’air depuis une zone contextuellement très sensible. La question demeure : pourquoi n’y a-t-il pas de spécialistes de ce niveau parmi les représentants de la Mission sur notre territoire ? », a demandé la représentation de la RPD au sein du CCCC en guise de conclusion.

Pour rappel, les observateurs de l’OSCE présents en RPD et en RPL ont fait preuve d’une incompétence crasse à plusieurs reprises, comme la fois où ils ont confondu une femme soldat avec un enfant, ou celle où ils ont détecté un avion militaire russe dans le ciel de la RPD qui n’a jamais survolé la zone. Il faut croire qu’ils ont mis tous les observateurs compétents coté ukrainien…

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 20 août 18:22

    OSCE = Suisse = pro cowboys, faut pas chercher plus loin. C’est en infraction avec les statuts. Je les prendrais pour cible aussi du reste, car si à la fois les ukrainiens et les républiques les prennent pour cible, ils ne vont pas rester bien longtemps à faire le gigolo. Il faut prendre acte de la situation actuelle et utiliser plus de cigares.


    • Guy19550 Guy19550 20 août 23:30

      Sur Tass, ce vendredi 20/8, quelques éléments de la rencontre Poutine-Merkel...


      • yakafokon 14 septembre 19:11

        Bonsoir du Lot et Garonne, Christelle !

        Les observateurs de l’O.S.C.E. sont aussi « observateurs » que ceux de l’ O.I.A.C. qui continuent à affirmer que le méchant Bachar El Assad gaze sa population, alors qu’ils ont participé sous mandat de l’O.N.U. à la destruction par l’armée américaine de tout l’arsenal chimique syrien en Juillet 2014 !

        Cette opération s’est déroulée dans les eaux internationales de la Méditerranée, à bord d’un cargo américain, le Cap Way.

        Alors, le gazage de l’hôpital syrien de Douma en 2016 : pipeau !

        O.S.C.E. et O.I.A.C. sont à mettre dans la même poubelle !

        Bon courage à Donetsk !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité