• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Drapeau hongrois arraché dans l’Ouest de l’Ukraine - La goutte (...)

Drapeau hongrois arraché dans l’Ouest de l’Ukraine - La goutte d’eau qui fait déborder le vase pour la Hongrie

Les radicaux ukrainiens sont en train de franchir la ligne rouge avec la Hongrie au pire moment et jouent avec le feu au risque de créer un front de l'Ouest en Ukraine.

Parfois quand on regarde ce qu'ils font, on a l'impression que les néo-nazis ukrainiens sont des agents du Kremlin, ou des espions à la solde de la Hongrie. Quand on les voit nuire à l'Ukraine de manière aussi systématique et toujours au « bon moment », alors qu'ils se vantent d'être de loyaux patriotes, on se pose des questions sur la dite loyauté, ou sur leur niveau intellectuel.

Pour rappel, dimanche 12 novembre, les nationalistes ukrainiens du mouvement Svoboda ont organisé une grande manifestation dans le centre de la ville de Beregovo, où vivent en majorité des Hongrois ethniques d'Ukraine (76 % de la population de la ville). Beaucoup de ces manifestants étaient des vétérans de la soi-disant « opération anti-terroriste » qui a lieu dans le Donbass.

Voir cette vidéo prise sur place :

Les radicaux ont célébré le jour de la création de leur groupe, et menacé ouvertement les Hongrois de Transcarpatie. Ensuite, les néo-nazis ont appelé le bureau du maire, car ils n'aimaient pas le fait que le drapeau hongrois se trouve sur le bâtiment du conseil communal au côté des drapeaux de l'Ukraine, de Beregovo et de l'Union Européenne.

Rendus fous furieux par la présence de ce drapeau hongrois, les radicaux l'ont arraché et déchiré sous les cris et les huées des manifestants. L'un des chefs de la manifestation voulait même brûler rituellement le drapeau, mais les policiers, jusque-là inactifs, sont intervenus et ont empêché un incident diplomatique encore pire que celui que ces néo-nazis ont déjà déclenché. Bien sûr, les forces de l'ordre n'ont arrêté personne pour cet acte grave.

Une inaction des forces de l'ordre ukrainiennes que la Hongrie a peu appréciée. Le ministre des Affaires étrangères hongrois, Péter Szijjártó, a émis une note de protestation à l'encontre de Kiev et a exigé de trouver et de punir immédiatement les auteurs de cet acte de vandalisme.

« De tels événements ne peuvent être tolérés dans un État qui fonctionne correctement et qui aspire à entrer dans l'Europe, » a ainsi déclaré Péter Szijjártó aux médias hongrois lors d'une conférence de presse.

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a quant à lui promis de créer beaucoup de problèmes à l'Ukraine, entre autre à cause de trois projets de lois que la Rada doit examiner bientôt (un sur la citoyenneté, un sur l'usage de la langue et un sur la restitution). Pour Orbán, si la Rada vote ces lois, cela ne fera qu'exacerber la confrontation entre Kiev et Budapest, qui fera alors tout pour empêcher l'Ukraine de rentrer dans l'Europe.

Le Premier ministre hongrois a même donné un ultimatum à Kiev et exigé ouvertement que l'Ukraine renonce à ces projets de loi controversés. Pour certains experts ukrainiens, cet incident avec le drapeau hongrois pourrait être la goutte d'eau qui fait déborder le vase de la patience hongroise, et Budapest pourrait passer à des opérations actives en Transcarpatie.

Il faut d'ailleurs rappeler, qu'après le vote de la loi sur la langue d'enseignement, Viktor Orbán avait demandé à son état-major d'étudier la possibilité d'une intervention militaire en Transcarpatie pour protéger les Hongrois qui s'y trouvent, si nécessaire, menaçant ainsi Kiev d'un nouveau conflit, mais à l'Ouest de l'Ukraine cette fois.

En demandant une enquête, le ministre des Affaires étrangères hongrois offre à l'Ukraine une chance d'empêcher ce scénario. Si Kiev ne saisit pas cette chance, et n'écoute pas l'avertissement de Budapest, alors les soldats ukrainiens pourraient bien se retrouver à combattre sur le front de l'Ouest en plus de celui du Donbass, et payer de leur vie les idioties de quelques néo-nazis.

C'est avec des incidents stupides de ce genre que l'on déclenche une guerre. Et l'ouverture d'un deuxième front serait fatal à l'Ukraine.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • Gatling Gatling 18 novembre 11:41

    Bah il n’y aura pas de guerre, le fruit va tomber tout seul et Orban le sait.... Après, les néo-nazis sont dans leur rôle, car il leur faut bien exister après ce qu’ils prennent dans la gueule , et ce n’est que le hors-d’œuvre ... car les ukrainiens vont bien finir un jour par leur présenter l’addition.

    Une demande d’asile massive à l’UE et ils sauveront leurs fesses * Pourront toujours se réunir entre nostalgiques de la révolution de Maïdan dans un bar au rideau de fer baissé à Paris, après une journée de travail chez Uber, perpétuant la tradition des russes-blancs. smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 novembre 08:48

      @Gatling
      Je pense que la Hongrie affûte déjà le couteau pour récupérer un morceau de l’Ukraine au passage


    • velosolex velosolex 18 novembre 12:53

      Encore un article de propagande de la camarade neanskoff, et qui sort ses articles à la vitesse d’une kalash enrayée, infiltrée sur le front de l’ouest. 


      V’la Orban, ce dictateur nationaliste, invité à botter les fesses avec ses belles bottes cirées, à cette immonde Ukraine, coupable, forcément coupable. ....Comme aurait dit Duras.

      Ah parlez moi du marin de Gilbraltar, autre chose que ce genre de prose. 

      "C’est avec des incidents stupides de ce genre que l’on déclenche une guerre. Et l’ouverture d’un deuxième front serait fatal à l’Ukraine.

      J’espère juste que ce sera pas mal faute

      • Christelle Néant Christelle Néant 19 novembre 08:50

        @velosolex
        Encore un commentaire de propagande du camarade Velosolex, qui sort ses commentaires aussi répétitifs qu’un vieux disque rayé, infiltré sur le front d’Agoravox.... Remettez-vous à jour, ça devient lassant de lire sans cesse des commentaires aussi ineptes.


      • Lugpapa 19 novembre 11:46

        @Christelle Néant

        Venant de quelqu’un qui tous les jours en bonne petite collabo nous sert sa petite propagande pipi/caca c’est assez hilarant. Amusez vous bien à défendre cette rebelión d’opérette néo fachiste, ça ne durera qu’un temps. Quand Poutine ne sera plus pas sur que le prochain continue à financer tous les partis neo-nazis d’Europe. 

      • Christelle Néant Christelle Néant 19 novembre 14:28

        @Lugpapa
        J’écris des articles tous les jours car ce n’est pas l’actualité qui manque et que c’est mon travail de couvrir cette actualité. Point.
        Oser traiter la RPD et la RPL de néo-fascistes c’est vraiment de l’inversion accusatoire classique type USA/OTAN. Allez dehors le troll. Le jour où vous ouvrirez les yeux sur le véritable néo-nazisme qui grandit en Ukraine grâce au financements européens et américains il sera trop tard.


      • waymel bernard waymel bernard 20 novembre 09:17

        @velosolex
        Orbán nationaliste, certainement.
        Orbán dictateur ? J’aimerais connaître cette dictature en France. La Hongrie est un pays dans lequel la moitié des députés sont élus à la proportionnelle. Un pays dans lequel le référendum d’initiative populaire existe et fonctionne bien. Sous la menace de référendums, qu’il était certain de perdre selon les sondages, le gouvernement a annulé la loi obligeant les magasins à fermer le dimanche puis la candidature de Budapest pour les jeux olympiques.


      • Jonathan Livingstone 18 novembre 16:20

        « des vétérans de la soi-disant « opération anti-terroriste » »

        « des vétérans de la prétendue « opération anti-terroriste » » en français


        • François Vesin François Vesin 18 novembre 16:28
          Merci Christelle
          J’ai trouvé cette info relative à la fusillade du Maïdan en 2014.
          Rien que vous ne sachiez déjà mais une confirmation ...enfin !!
          http://arretsurinfo.ch/le-coup-monte-de-la-fusillade-de-maidan-enfin-devoile/

          • VivreenRussie VivreenRussie 18 novembre 20:34

            @François Vesin, rien de « nouveau » lire cet article du 21 novembre 2014 avec les travaux du professeur Katchanovski :

            Mais en 2014 « tout le monde » soutenait la nouvelle « équipe » ce n’est plus le cas aujourd’hui donc les « cadavres ressortent des placards »...
            Outre la Hongrie il y a aussi quelques tentions avec la Pologne en ce moment... 

          • JP94 18 novembre 22:47

            @VivreenRussie

            Bien sûr car en Pologne, on sait que les Bandéristes ont aussi massacré des Polonais...

            Seuls les Bandéristes se qualifient de patriote -tant que l’Occident les laissent faire ..tout ça pour les instrumentaliser face à la Russie. Et tant pis pour le peuple ukrainien ..qui subit le néobandérisme.

            Les actes anti-hongrois sont aussi favorisés par ce sentiment d’impunité mais là, le discours victimaire aura du mal à passer. Certes ici on vilipende Orban, qui est franchement à droite, mais la Hongrie est dans l’UE ... et si la Hongrie a des problèmes avec un pays extra-UE, alors l’UE sea gênée aux entournures pour soutenir ce pays contre un de ses membres. 

            Comment l’OTAN menacerait-elle la Hongrie si celle-ci est aux prises avec Porochenko ? quelles sanctions face à un pays de l’UE ...

            La Hongrie a une marge d’action, dont elle peut jouer ...et avec la puissance du nationalisme qui est réveille en Hongrie , Orban bénéficiera q’un large soutien pour agir ...

            Mais que va-t-il se passer ? l’Ukraine ne fait qu’attiser le feu voulu par les Américains ... 

          • VivreenRussie VivreenRussie 19 novembre 06:53

            @JP94, Oui il y a un « passif » avec la Pologne mais je parlais des tensions récentes, qui visiblement ne sont pas mentionnées dans les médias francophones.


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 novembre 08:46

            @François Vesin
            Oui j’ai vu passer cette information qui confirme ce que je dis depuis plus de 3 ans. la vérité commence à sortir enfin.


          • chantecler chantecler 19 novembre 09:06

            @Christelle Néant
            Bonjour Christelle et merci pour tes articles ...
            Décidément ça secoue beaucoup en Ukraine et autour .(à l’est , à l’ouest, ...)
            Pour ceux qui pensent que l’avenir de l’Europe s’est noué à Yalta .... !
            Apparemment la « paix blanche » s’est terminée avec l’effondrement de l’URSS .
            Et l’on revient aujourd’hui aux revendications territoriales et des minorités comme , l’entre les deux guerres .
            Lesquelles sont difficiles à contenir .
            Nous savons que la guerre 14/18 (et les traités ) n’avaient rien réglé : ce qui s’est confirmé avec l’ascension d’Adolf .
            Inquiétant .


          • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 09:24

            @chantecler
            Oui l’effondrement de l’URSS a brisé l’équilibre fragile qui s’était créé. Nous allons vers des tensions croissantes un peu partout, malheureusement.


          • Comité Carnot 18 novembre 20:58

            s’il fallait des preuves de la propagande russe sur les réseaux français... au moins, celui-là est hilarant tellement il est énorme. Bon, allez, camarade du GRU, bon courage pour la suite. 



            • JP94 18 novembre 22:53

              @Comité Carnot

              Et s’il fallait une preuve de la propagande russophobe en France et qu’il y a des esprits crédules dans notre pays dont la réputation s’est faite par la Révolution de 89, alors ce commentaire est hilarant tellement il traduit de la soumission à la doxa .
              Bon allez , V-Mann, un cerveau aussi soumis ça fait même rigoler Nolan et Clinton qui n’en reviennent pas qu’il y en ait à l’Ouest pour gober encore leurs sornettes.



            • Lugpapa 19 novembre 11:50

              @JP94

              Toujours drôle ces Charlots qui croient que la France s’est faite en 1789

              Bismarck lui était tout content de pouvoir compter sur les nostalgique de 89 pour affaiblir la France pendant qu’il inventait l’état providence.. 

            • Doume65 19 novembre 11:26

              Un drapeau hongrois sur la façade d’une mairie ukrainienne, c’est un peu comme un drapeau algérien sur celle d’une mairie française, non ?


              • Christelle Néant Christelle Néant 19 novembre 14:25

                @Doume65
                Non. Car la Hongrie n’a pas été une colonie de l’Ukraine. La Transcarpatie a appartenu à la Hongrie pendant des siècles avec de petites interruptions où elle a été Tchécoslovaque, jusqu’en 1945 où elle a été donnée à l’Ukraine. Cette région a des revendications autonomistes depuis longtemps.


              • Doume65 19 novembre 20:18

                @Christelle Néant
                « Cette région a des revendications autonomistes depuis longtemps. »
                d’accord, je comprends. Alors je vais reformuler ma question :
                Un drapeau hongrois sur la façade d’une mairie ukrainienne, c’est un peu comme un drapeau catalan sur celle d’une mairie française, non ?


              • Zolko Zolko 20 novembre 08:31

                @Doume65 : "Un drapeau hongrois sur la façade d’une mairie ukrainienne, c’est un peu comme un drapeau algérien sur celle d’une mairie française, non ?"
                 
                non, c’est comme un drapeau Allemand sur la façade d’une mairie en Alsace. Ou un drapeau Italien sur la façade d’une mairie en Savoie.


              • waymel bernard waymel bernard 20 novembre 09:20

                @Doume65
                Non, c’est comme un drapeau français sur une mairie en Wallonie ou au Québec.


              • xana 20 novembre 10:39

                Merci encore Christelle pour votre article.


                Vous avez bien du courage pour encore publier dans ce torchon que devient Agoravox, où racistes et atlantistes tiennent désormais le haut du pavé.

                Ils obtiennent enfin la liberté d’expression telle qu’ils la conçoivent : Ils peuvent raconter tout ce qu’ils veulent, plus personne ne réagit.

                Idiocracy, nous y sommes.

                Jean Xana


                • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:04

                  @xana
                  Le problème que rencontre actuellement Agoravox c’est le fait que certains une fois devenus auteurs règlent leurs comptes par votes interposés au niveau de la modération des articles. Xenozoid qui me reproche de prétendument bloquer les autres ne voit pas que depuis plusieurs semaines, certains de mes articles mettent plusieurs jours au lieu de plusieurs heures à être validés.


                • Analis 20 novembre 15:29

                  @Christelle Néant :

                  Vous mentionnez trois lois en discussion au parlement ukrainien : un sur la citoyenneté, un sur l’usage de la langue et un sur la restitution.

                  J’ai plusieurs questions à vous poser :

                  Quels sont ces projets ?

                  En quoi celui sur la nationalité est-il susceptible de provoquer la colère du gouvernement hongrois ?

                  Qu’entend-on là par restitution ? Restitution de quoi ?

                  Ensuite, j’ignore dans quelle mesure les relations historiques entre la Hongrie et la Transcarpatie ou la Ruthénie jouent un rôle dans la controverse, mais il faut rappeller que sous le régime de monarchie bicéphale (dite d’union réelle) de l’Autriche-Hongrie, le royaume hongrois avait une attitude très intolérante envers ses minorités, à la française. Les souvenirs des tentatives d’assimilation forcée ont laissé de mauvais souvenirs dans les régions des pays voisins actuels qui en faisaient alors partie. D’où des tensions fréquentes entre ces pays et les minorités de langue magyare qui sont restées dans ces régions.


                  • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:59

                    @Analis
                    Bonjour,
                    Concernant la loi sur la citoyenneté, il semble d’après les documents que j’ai pu trouver en ligne que le contour de cette loi est encore très flou, mais qu’en gros l’idée serait d’empêcher les gens d’avoir une double nationalité, et de durcir l’accès à la citoyenneté ukrainienne https://www.juridicheskij-supermarket.ua/page_pravo-novyy-zakon-grazhdanstvo-Ukrainy.html Il est fort possible que beaucoup de Hongrois ethniques vivant en Ukraine aient la double nationalité, et que cette loi les obligerait à renoncer à leur citoyenneté hongroise s’ils veulent conserver leur passeport ukrainien.
                    Pour la loi sur l’usage de la langue, il s’agit de celle sur la langue d’enseignement, qui privent les Hongrois d’Ukraine de la possibilité de recevoir un enseignement dans leur langue maternelle au delà de la 5e classe.
                    Concernant la loi sur la restitution, cela concerne les biens qui doivent être rendus à leurs propriétaires originels après la chute de l’URSS. Il y a des tensions avec les Roumains et les Hongrois à ce sujet (http://zib.com.ua/ru/130594-restituciya_tebuet_effektivniy_mehanizm_ee_realizacii.html). Des gens ont été dépossédés de leurs biens à l’époque de l’URSS (souvent des gens déportés), et n’arrivent pas à récupérer ces derniers aujourd’hui car ils ont été revendus entre temps, parfois plusieurs fois. L’Ukraine essaye de se défausser de son obligation d’indemniser au moins ces personnes.
                    Il faut savoir que la Transcarpatie a fait partie de la Hongrie pendant des siècles et est donc historiquement hongroise. Elle a passé 20 ans en Tchécoslovaquie avant d’être mise de force dans l’Ukraine par Staline en 1645. D’où le merdier actuel.


                  • Analis 20 novembre 19:56

                    OK, merci.

                    La question des hongrois ethniques est probablement en Ruthénie, comme ailleurs, empoisonnée par le souvenir de la politique hongroise. Ce qui était alors la minorité ruthène ukrainophone ayant subi cette répression de leur culture. Alors que la Galicie et en Volhynie, qui étaient dans la partie autrichienne de l’Empire bicéphale, n’ont pas subi ces tentatives d’assimilation, et ont ainsi conservé un sentiment de fidélité envers l’Autriche. Ce qui explique pourquoi en Ruthénie, la sympathie envers les russes est restée prononcée, beaucoup plus qu’en Galicie et Volhynie, qui sont devenues les principales pourvoyeuses de partisans du rattachement à l’Union Européenne et de la haine envers la Russie, ainsi que les foyers de recrutement des néo-nazis.

                    Cependant, ce passé n’est sans doute pas la raison principale de la politique actuelle envers les magyarophones, qu’il ne saurait d’ailleurs excuser. Car le raidissement du pouvoir ukrainien frappe toutes les minorités, évoluant dans un sens clairement fermé.

                    La question de la restitution des biens est elle en effet un problème douloureux, l’héritage du passé criminel du stalinisme et des annexions forcées qu’il a réalisées à la fin de la seconde guerre mondiale, à coups de purification ethnique. Les nationalistes ukrainiens anti-russes sont prompts à s’en laver les mains, oubliant très commodément que c’est à ces annexions et purifications qu’ils doivent l’unité de la "nation ukrainienne", et que l’homme à remercier pour cela n’est autre que Staline ; le grand unificateur de l’Ukraine, c’est lui.


                  • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 20:52

                    @Analis
                    Le problème du nationalisme ukrainien c’est qu’il est anti-tout ce qui n’est pas lui. Contre les Polonais, les juifs, les Russes, les autres minorités ethniques, etc. En gros tout ce qui n’est pas ukrainien, ukrainophone pur et dur est bon à éliminer pour eux... Et ce dans un pays qui est tout sauf unifié sur le plan ethnique et linguistique.


                  • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 15:36

                    christelle, je crois comprendre que tu bloque des internautes, alors désolé de te dire que quelque soit tes raisons, je bloquerais tes articles en modération.... pour les même raisons

                    mort a la censure

                    ps : ce n’est pas a toi de bloquer les multis.et autre compte journalier,c’est a agoravox de comprendre que le click ne fait pas l’ehique

                    mort a la censure


                    • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:02

                      @Xenozoid
                      Je ne bloque que ceux qui pratiquent l’insulte et les attaques ad hominem, ce qui est la raison de la mise en place de ce système de blocage par Agoravox, afin de délester un peu la modération qui passait son temps à devoir supprimer des tonnes de commentaires injurieux. Agoravox a mis en place ce système justement pour que les auteurs l’utilisent. Me vois-tu insulter et diffamer les gens dans mes articles ? Non.
                      Donc censurer mes articles parce que j’empêche des trolls de sévir dans les commentaires sous mes articles grâce à un outil mis à disposition par Agoravox c’est déplorable. Tu compares ce qui n’est pas comparable. À savoir des articles sérieux qui visent à dénoncer des crimes, dont des crimes contre l’humanité et des commentaires de trolls qui ne consistent qu’à m’insulter et me diffamer à longueur de commentaires.
                      Le seul blocage que j’utilise c’est celui qui se situe au niveau des commentaires. Pour le reste je ne bloque personne en dehors du respect des règles d’Agoravox (à savoir que je refuse uniquement les articles commerciaux, injurieux, en langue étrangère, ou qui sont des plagiats). Point.


                    • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:05

                      @Xenozoid
                      Oh et petit complément. Cela fait des semaines que certains s’acharnent sur mes articles en modération parce qu’ils ne peuvent plus venir déposer leur petite crotte quotidienne sous mes articles. Certains de mes articles ont mis 2 voire 3 jours à être publiés. La censure n’est pas là où vous croyez qu’elle se trouve.


                    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 16:06

                      @Christelle Néant

                      laisse les t’insultée,en quoi est un mauvais point pour ton article ?


                    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 16:11

                      @Christelle Néant
                      aussi ce n’est pas une caserne ici,a ce que je comprend...
                      vous publier vous avez des commentaire, le bloquage n’aide pas, et je répète n’aide personne si ce n’est plus de quiproquos


                    • Shawford Shawford 20 novembre 16:13

                      @Xenozoid

                      Action/réaction : limpide !


                    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 16:20

                      @Shawford
                      merci


                    • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:21

                      @Xenozoid
                      Je vous ai répondu ci-dessous pour le pourquoi. Et il faut être dans une caserne pour avoir un règlement d’ordre intérieur ? Vous laissez tout faire chez vous ? Je peux débarquer, chier sur la moquette, pisser dans les draps, vous insulter et vous mettre une baffe, tout en insultant vos autres invités ? Si oui c’est inquiétant pour vous.
                      Vous me parlez de quiproquos, mais ce ne sont pas des quiproquos. Ce sont des gens qui délibérément, volontairement et sciemment insultent, diffament, et crachent à la gueule des auteurs du site. Vous comprenez la différence entre ce que vous idéalisez et la réalité ?
                      Des contradicteurs comme Mychris qui viennent avec des arguments je ne les bloque pas. Et pourtant Mychris est pro-Ukraine. Mais Mychris ne joue pas les trolls. Il argumente, nous ne sommes pas d’accord, mais dans l’ensemble il reste poli. Quand il franchit la ligne rouge je le lui signale et je signale son commentaire. Point.
                      Donc elle est où la « censure » ? Vous confondez faire respecter les règles du savoir vivre ensemble et la censure.


                    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 16:05

                      laisee les t’insultée,en quoi est un mauvais point pour ton article ?


                      • Christelle Néant Christelle Néant 20 novembre 16:14

                        @Xenozoid
                        Dans la vie réelle vous laissez les gens chier sur votre moquette et vous cracher à la gueule sans rien dire vous ? Ces trolls pourrissent les discussions. Obligent à répondre sans cesse aux mêmes non arguments. Et font fuir au final les gens qui veulent des discussions sérieuses. En clair ces gens pourrissent Agoravox. C’est d’ailleurs pour cela que la direction du site a mis ce système en place. Parce qu’ils se sont rendus compte que laisser faire tout et n’importe quoi était en train de détruire le principe même du site.
                        Dans la vie réelle, la liberté d’expression a des limites. Ici aussi. Dans la vie réelle si je vous insulte et vous diffame vous pouvez me poursuivre en justice pour ça. Ou me coller votre poing dans la gueule et vous serez excusé le plus souvent par cette même justice. Sur internet on a pas de juges, et on ne peut pas mettre une beigne. Alors il y a la modération, et depuis peu cette option de blocage des trolls au niveau des commentaires. Dont certains passent leur temps à se plaindre de cette « censure » qui n’est en réalité que l’application du principe disant que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.
                        Je n’empêche pas ces gens de s’exprimer, mais ailleurs que dans les commentaires sous mes articles. Il y a un règlement qui exige de respecter un certain nombre de points de politesse et de respect mutuel, que ces gens ne respectent pas. La modération ne peut pas tout gérer car il y a trop de comptes de commentateurs. D’où cette option de blocage des commentaires.
                        J’ai géré plusieurs forums dans le passé et j’ai toujours été très stricte sur le respect du règlement, et cela a été plus que bénéfique et a évité les dérives que j’ai vu ici. Si on veut pouvoir avoir des discussions intéressantes et intelligentes, il faut être strict. Ceux qui ne respectent pas les règles de fonctionnement des forums de discussion doivent en être exclus, c’est ainsi qu’on maintient une bonne ambiance saine et respectueuse. pas en laissant faire tout et n’importe quoi...


                      • VivreenRussie VivreenRussie 20 novembre 16:14

                        @Xenozoid, le problème ne vient pas de l’article mais de la la lecture des commentaires, si Christelle laisse cette « bande de trolls » les autres commentaires deviennent « invisibles » et ce qu’ils soient « en accord » avec l’auteur ou non. Tous les commentaires sont les bienvenus mais pas les insultes stupides et insinuations gratuites que l’on peut lire trop régulièrement.

                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires