• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Emmanuel Macron au Rwanda : pas de repentance mais des responsabilités

Emmanuel Macron au Rwanda : pas de repentance mais des responsabilités

« La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politique au Rwanda. Elle a un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais (…). » (Emmanuel Macron, le 27 mai 2021 à Kigali).



Le Président de la République française Emmanuel Macron est allé au Rwanda les 27 et 28 mai 2021. Dès le premier jour, le jeudi 27 mai 2021, il a prononcé un important discours à Kigali, la capitale du pays, au Mémorial des victimes du génocide rwandais de Gisozi, génocide qui a eu lieu en avril 1994 où 800 000 personnes, principalement des Tutsis (mais aussi des Hutus modérés) furent massacrés. On peut lire ou écouter ce discours dans son intégralité ici. Emmanuel Macron avait auparavant rencontré le Président rwandais le 17 mai 2021 à l’occasion d’une conférence internationale sur l’avenir du Soudan.

On pourra s’étonner de la teneur très claire et pour autant ambiguë (ce sont deux adjectifs contradictoires mais c’est le principe du "en même temps" macronien) du discours présidentiel. Beaucoup ont considéré que ce discours historique sonnait juste, qu’il était équilibré, qu’il permettait enfin de tourner la page dans les relations entre la France et le Rwanda, après vingt-sept ans de froideur.

Emmanuel Macron a rappelé : « Un génocide ne s’efface pas. Il est indélébile. Il n’a jamais de fin. On ne vit pas après le génocide, on vit avec, comme on le peut. Au Rwanda, on dit que les oiseaux ne chantent pas le 7 avril. Parce qu’ils savent. ».

Et le Président français en est venu au cœur de son message : « C’est au nom de la vie que nous devons dire, nommer, reconnaître. ». La parole était très forte, presque insultante pour la France : « La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politique au Rwanda. Elle a un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais en faisant trop longtemps prévaloir le silence sur l’examen de la vérité. ».

Et les critiques pleuvaient en guise de démonstration : « La France n’a pas su entendre la voix de ceux qui l’avaient mise en garde, ou bien a-t-elle surestimé sa force en pensant pouvoir arrêter ce qui était déjà à l’œuvre. La France n’a pas compris que, en voulant faire obstacle à un conflit régional ou une guerre civile, elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire. En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait alors une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu’elle cherchait précisément à l’éviter. (…) Nous avons, tous [communauté internationale], abandonné des centaines de milliers de victimes à cet infernal huis clos. ».

_yartiMacronRwanda04

Emmanuel Macron a aussitôt ajouté, très gravement : « En me tenant avec humilité et respect, à vos côtés, ce jour, je viens reconnaître l’ampleur de nos responsabilités. (…) Reconnaître ce passé, c’est aussi et surtout poursuivre l’œuvre de justice. En nous engageant à ce qu’aucune personne soupçonnée de crime de génocide ne puisse échapper à la justice. ».

Cette déclaration est très forte mais, à mon sens, injuste pour les Français et la France. Il faut bien remettre dans le contexte de l’époque. Nous étions sous le gouvernement de cohabitation dirigé par Édouard Balladur avec un Ministre des Affaires étrangères qui s’appelait alors Alain Juppé et un Ministre de la Défense qui s’appelait François Léotard, mais selon la mauvaise habitude prise par les Présidents de la République, la politique au Rwanda faisait partie du "domaine réservé" du Président de la République et les ministres étaient peu impliqués voire peu informées de cette politique, et cela malgré la cohabitation.

Ce n’est pas la responsabilité de la France, mais uniquement la responsabilité du Président de la République de l’époque, à savoir François Mitterrand qui a décidé de l’Opération Turquoise qui, au-delà de protéger les ressortissants étrangers (notamment français), a aussi mis à l’abri quelques complices du régime en place. Ou du moins, l’Élysée en tant que machine, car François MItterrand lui-même était déjà très malade.

Heureusement, Emmanuel Macron a parlé de "responsabilité" mais plutôt pour évoquer une prise de conscience trop tardive, même s’il faut bien préciser qu’elle fut la moins tardive de toute la "communauté internationale" (expression floue mais qui signifie bien ce que cela veut dire). Sans Opération Turquoise, les dégâts humains auraient été pires. Et aussi, une mauvaise "gestion" de l’après-génocide, le refus de nommer les choses même si le terme "génocide" a été adopté très tôt par la France.

Emmanuel Macron a donc bien précisé, tant pour la France que l’armée française sur place : « Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n’avaient pas le visage de la France. Elle n’a pas été complice. Le sang qui a coulé n’a pas déshonoré ses armes ni les mains de ses soldats qui ont eux aussi vu de leurs yeux l’innommable, pansé des blessures, et étouffé leurs larmes. ». C’est donc très clair sur ce point.

Je ne sais pas si mon analogie à venir est très pertinente, mais on peut considérer la responsabilité de la France un peu comme la responsabilité de Mgr Philippe Barbarin, comme archevêque de Lyon, qui n’a pas su ni empêcher ni punir les agressions et crimes sexuels sur mineurs dans son diocèse. Il n’était pas complice mais sa passivité était coupable.

Cette autre responsabilité de la France, c’est ce travail de mémoire, de recherche de la vérité historique, qui a tardé pour la France, et c’était l’objectif d’Emmanuel Macron en arrivant au pouvoir de faire la lumière avec des historiens dans un seul souci de vérité, hors de toute passion politique.

En ce sens, le discours d’Emmanuel Macron de ce 27 mai 2021 traduit exactement les conclusions du rapport remis à lui le 26 mars 2021 par l’historien Vincent Duclert sur le rôle de la France dans le génocide rwandais (à sa demande formulée dans sa lettre de mission du 5 avril 2019). Ce rapport peut être téléchargé et lu ici.

Interrogé par Manon Aublanc pour "20 Minutes" le 26 mai 2021, Thierry Vircoulon, chercheur associé au centre Afrique de l’Ifri (Institut français des relations internationales) a précisé : « Si le rapport écarte la question de la complicité de la France, il reconnaît en revanche la responsabilité du gouvernement de l’époque. C’est une première. Il y a eu d’autres rapports auparavant, mais ça n’avait pas été fait de manière aussi objective. Cette visite, c’est, en quelque sorte, la conclusion, l’aboutissement de ce rapport. (…) Emmanuel Macron pourrait être le premier à réussir à solder l’inventaire de ce lourd passé. ».

Hubert Védrine, à l’époque Sécrétaire Général de l’Élysée et futur Ministre des Affaires étrangères trois ans plus tard, a salué le fait qu’Emmanuel Macron ait récusé toute complicité. Le rapport Duclert évoque en effet des « responsabilités lourdes et accablantes » de la France qui n’a pas vu la préparation du génocide (aveugle à la dérive raciste et génocidaire du régime hutu soutenu par Paris).

Pour Emmanuel Macron, avec ce discours à l’élégance littéraire incontestable, il ne s’agit donc ni de repentance, ni de présentation d’excuse ou de demande de pardon, mais d’une reconnaissance de responsabilité, celle de la France, et seulement d’elle : « Reconnaître ce passé, notre responsabilité, est un geste sans contrepartie. Exigence envers nous-mêmes et pour nous-mêmes. Dette envers les victimes après tant de silences passés. Don envers les vivants dont nous pouvons, s’ils l’acceptent, encore apaiser la douleur. Ce parcours de reconnaissance, à travers nos dettes, nos dons, nous offre l’espoir de sortir de cette nuit et de cheminer à nouveau ensemble. Sur ce chemin, seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut-être pardonner, nous faire le don alors de nous pardonner. ».

C’est très subtil et diplomatique, mais cela permet de répondre à deux problématiques différentes : ne pas se coucher devant le Président Paul Kagamé, mais reprendre des relations soutenues avec le Rwanda, en particulier culturelles et économiques, au-delà des relations diplomatiques (un nouvel ambassadeur va être nommé à Kigali, poste vacant depuis 2015). Le Président français était d’ailleurs accompagné, dans sa visite au Rwanda, d’une dizaine d’entreprises françaises et de l’Agence française du développement représentée par son directeur général Rémy Rioux.

Même si Paul Kagamé, en visite en France pour le salon VivaTech, avait été reçu par Emmanuel Macron le 23 mai 2018 à l’Élysée avec des objectifs de relance de la coopération entre les deux pays, la venue du Président français au Rwanda, la première fois depuis le génocide de 1994, marque une date historique et sans doute salutaire dans la coopération entre la France et le Rwanda, et plus généralement, entre la France et la région des grands lacs.

_yartiMacronRwanda02

C’était en tout cas l’avis du Président rwandais Paul Kagamé lui-même qui, dans sa conférence de presse commune à son palais présidentiel, le 27 mai 2021, a rendu hommage au « courage immense » d’Emmanuel Macron pour son « discours puissant, avec une signification particulière » : « Ses paroles avaient plus de valeur que des excuses. Elles étaient la vérité (…). Cette visite parle du futur, pas du passé. La France et le Rwanda vont beaucoup améliorer leurs relations au bénéfice de nos peuples, économiquement, politiquement et dans le domaine de la culture. (…) Nous souhaitons créer une relation forte et durable, fondée sur des priorités qui comptent pour nous deux, France et Rwanda. ».

Entre autres coopérations, la France est venue à cette occasion avec 100 000 doses de vaccins contre le covid-19, dans le cadre de l’opération Covax, pour aider le Rwanda à lutter efficacement contre la pandémie de covid-19. Emmanuel Macron a remis ces doses à un centre de vaccination à Kigali qu’il a visité le même jour, 27 mai 2021.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 mai 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Emmanuel Macron au Rwanda : pas de repentance mais des responsabilités.
Discours du Président Emmanuel Macron le 27 mai 2021 à Kigali, au Rwanda (texte intégral et vidéo).
Rapport de Vincent Duclert sur le rôle de la France lors du génocide rwandais remis le 26 mars 2021 (à télécharger).
Rapport Quilès sur le rôle de la France lors du génocide rwandais, déposé le 15 décembre 1998 (à télécharger).
Rwanda 1994 : Bagatelles pour un massacre (1).
Rwanda 1994 : Bagatelles pour un massacre (2).
Génocide rwandais : la France est-elle toute blanche ?
Idi Amin Dada.
Jean-Bedel Bokassa.
Robert Mugabe.
Laurent Gbagbo.
La Shoah.
Industrialisation de la mort.
Le génocide arménien.
Le génocide cambodgien.
Le communisme.
Pamphlébite.
La cruauté selon Maurice Bellet.

_yartiRwandaGenocide01


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 29 mai 10:46

    800 000 morts déchiquetés à la machette. Les seuls responsables de ce massacre hideux sont ceux qui avaient la machette à la main. Point.

    En détournant l’attention vers l’Occident et en exigeant comme toujours une réparation notamment financière, ces Africains que j’espère ultra minoritaires ne se grandissent pas.


    • ZenZoe ZenZoe 29 mai 10:48

      PS : Macron non plus (mais ça étonne qui ?).


    • sophie 29 mai 11:11

      @ZenZoe
      « sont ceux qui avaient la machette à la main. »
      et aussi un peu ceux qui leur ont procuré des machettes


    • ZenZoe ZenZoe 29 mai 12:18

      @sophie
      Non. Je ne sais pas pour vous, mais moi on me donne un couteau, je ne vais pas aller égorger qui que ce soit avec !

      Par ailleurs, ci-dessous des extraits d’une page consacrée au massacre trouvée sur SOS racisme (peu encline à dénigrer les Africains). Je me suis permis de mettre en gras les éléments significatifs qui montrent que, machette ou pas machette, quand y’a d’la haine, y’a d’la haine, et aucun occidental n’aurait pu la calmer !

      ’’La population, qui participe massivement aux massacres, utilise essentiellement des machettes, des houes et des gourdins cloutés, les «  outils ».

      Des barrières sont montées sur toutes les routes du Rwanda pour arrêter les fuyards qui sont massacrés sur place. Enfin les maisons de Tutsi sont systématiquement visitées par les miliciens pour sortir ceux qui s’y cachent et les massacrer.

      Les massacres atteindront des sommets dans l’horreur. L’ampleur du massacre en trois mois, près d’un million de personnes sont tuées, sa cruauté (des femmes enceintes sont éventrées pour tuer les fœtus, la violence sexuelle est fréquemment employée, des tueries ont lieu au sein de familles mixtes, le sadisme se manifeste dans de nombreux cas) et le nombre d’exécutants en font un des événements les plus atroces du 20ème siècle.


    • pipiou2 29 mai 15:10

      @ZenZoe
      Encore quelqu’un qui va regarder quelqu’un se faire violer dans la rue sans rien dire : « le responsable c’est le violeur, c’est pas moi » ....


    • pipiou2 29 mai 15:37

      "Ce n’est pas la responsabilité de la France, mais uniquement la responsabilité du Président de la République de l’époque, à savoir François Mitterrand"

      Le Président de la République engage un peu notre pays quand même !

      C’est l’un des problèmes de nos institutions : le manque de contrôle sur les décisions de nos dirigeants.


      • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 29 mai 20:16

        @pipiou2

        Aucun rapport , le genocide avait commencer bien avant .

        Le 25 juillet 1959Mutara Rudahigwa meurt dans des conditions mystérieuses. Kigeli V Ndahindurwa est alors placé au pouvoir par les conseillers de Mutara Rudahigwa. Avec le soutien de l’Église, les Hutu refusent cette succession. Ils veulent être intégrés au nouveau gouvernement. Des manifestations dégénèrent en révoltes après la rumeur de l’assassinat d’un homme politique hutu. Les Tutsi étant minoritaires, ils sont pourchassés et massacrés, le pays plonge alors en pleine guerre civile.



      • pipiou2 30 mai 15:26

        @cyrus
        Toi tu n’as toujours pas compris ce qu’est un génocide.

        Et quand le génocide a « vraiment » commencé, en 1994, y a vraiment rien à faire à part dire « ouais c’est normal, c’est comme ça que ça se passe en Afrique » ?


      • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 30 mai 15:39

        @pipiou2

        On aurais du envoyer la force d’ interposition des pipiou et autre P1000
        avec un teeshirt « je suis non violent » et un exemplaire des droit de l’ homme comme bouclier anti machette ...

        ca aurais peut etre pas sauver les tutsi mais qu’ est ce qu’ on se serais marrer ...

        difuser en prime time tv realité et on aurais meme pu parier sur le temp de survie du poussin en milieux hostile ...

        ppour le rwanda c’ est un peut tard , mais tu peut tenter dans les cité , tu dit gentiment au dealer de laisser leur came et de rentre sagement chez eux et on voit comment ca se passe ...


      • pipiou2 30 mai 16:03

        @cyrus
        Tu es au courant qu’on avait des militaires sur place, pas seulement équipés de machettes, et qu’on avait une relation « privilégiée » avec les chefs du génocide...
        ou bien tu connais rien au sujet et tu la ramènes juste histoire de danser sur des cadavres ?

        Bon c’est vrai que ta mentalité de facho n’est jamais bien loin.


      • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 30 mai 16:51

        @pipiou2

        Avec votre haine de la france , on as forcement tord ...

        • Si on les colonise on est les mechant 
        • Si on y va pas on est des mechant 
        • Si on tire sur les hutu , alors on est des mechant exterminateur 

        Les troupe franco-belge ( tien mais au fait pourquoi la belgique n’ est pas montrer du doigt , il sont partit des ca as commencer a barder ) etait sous mandat de l’ onu (mais pourquoi donc l’ onu n’ est pas tenu responsable ) et la recommandation de l’ onu etait clair , pas de confrontation avec les armée hutu .

        On as pas suaver tout le monde , mais grace a turquoise on as sauver 8000 tutsie.

        Avec seulement 2500 homme .

        Nous n’ avaons pas non plus vendu les machette , ce sont les chinois qui ont fournis le moyen du genocide pas les francais 

        Les rapporteurs ont néanmoins publicisé leurs conclusions dès 1996, retenant que « des quantités énormes de machettes furent importées à partir de 1992 en provenance de Chine » et qu’« entre 1992 et 1994, 581 000 kg de machettes furent importés » (§ 3.10 et 3.11).

        rapport Galand-Chossudovsky

        https://theconversation.com/y-a-t-il-eu-importation-de-machettes-en-vue-de-preparer-le-genocide-des-tutsis-au-rwanda-145216

        Les guerre de l’ afrique , concerne l’ afrique , le seul pays engagé dans cette mission onu fut le zaire .c’ etait au africain de defendre leur frere pas au vilain colonisateur ...

        On as refait la meme connerie au mali , et il y a de grande chance que ce la finisse de la meme maniere .on lute contre l’ islamisme , on empeche des massacre mais le mali est en train de voter pour des islamiste .

        faut laisser tomber on est pas les bienvenue labas , et on va encore nous accuser de complicité de genocide .

        Le seul facho qu’ il y ais ici , c’ est celui qui crache sur la france , les francais et nos armée .

        Si tu est franco-africain , ou meme un droit de l’ hommiste reelement convaincu de pouvoir empecher un genocide c’ est le moment que tu parte pour le mali nous demontrer ton savoir faire .

        On as laisser trop d ’homme dans des guerre exterieur .


      •  C BARRATIER C BARRATIER 29 mai 19:48

        Pourquoi la France serait elle responsable de l’extermination de la population musulmane par les population catholique au pouvoir ? Que pouvait faire a France contre une liquidation religieuse ? Les évêques et archevêques qui disaient ’tuez les tous" ’ont pas été démis de leurs fonctions par leur chef, le pape de Rome.Fallait il déclarer la guerre au VATICAN ?


        • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 29 mai 20:10

          @C BARRATIER

          A ce rhytme la on va bientot etre responsable de la deuxieme guerre mondiale pour avoir soutenus la pologne smiley 


        • ETTORE ETTORE 29 mai 20:51

          Bonjour Rakoto.,

          Ca va ?

          Dites, j’ai un trou de mémoire....

          Les oeufs à la coque, c’est bien 2 mnn, une fois que l’eau est frémissante ?

          Ah ! Vous ne faites que les oeufs mollets ?

          Bon ! Ben...Merci !


          • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 29 mai 21:20

            @ETTORE

            En fait , les 2 minute sont donner pour le niveau de la mer 
            (ebulition a 100 degré ) , a 600 metre ebutlition a 98 degree ca sera 2 m30 et a 1200 metre 3minute ....

            Ainsi, pour chaque pallier de 300 mètres d’altitude, l’eau bout environ un degré plus bas. Par exemple, l’ébullition a lieu à 93° à 2000 mètres, à 85° au sommet du Mont-Blanc, et à 72° à la pointe de l’Everest – et elle ne deviendra pas plus chaude.

            d’ autre parametre rende ce plat a la fois tres simple , et extremement dur a realiser a la ferfection du gout a celui a qui il sont destiné smiley
            • qualité" des oeuf plus ou moins gras ..
            • date de ponte de ceux ci , conservé a temperature ambiante ou non ..
            • et meme ph de l’ eau que l’ on peut tamponé au vidaicre ( eau calcaire ) ou au bicarbonate de soude smiley

            Je suis sur qu’ il y a un article entier a faire sur de simple oeuf a la coque smiley


          • ETTORE ETTORE 29 mai 22:58

            @cyrus
            Je suis sur qu’ il y a un article entier a faire sur de simple oeuf a la coque 

            J’essaie par petites touches de réorienter le mille langues à léchouilles Rakot-ovarien, vers des canopées, moins élyséennes .
            Mais c’est vrai, que si il arrivait à changer, à minima, son ode perpétuelle, au crâneur ZORG Qui fit lo zof, il pourrait nous pondre un oeuf digne d’un ovaire Macronien !


          • devphil30 devphil30 30 mai 04:59

            @ETTORE
            De toutes manière c’est un crane d’oeuf

             smiley

          • xana 29 mai 20:56

            La France n’a RIEN A FAIRE en Afrique.

            Ca fait presque 200 ans que les Français ont colonisé la plupart des régions africaines, pillant les ressources et massacrant les populations quand elles étaient rétives. CA SUFFIT !

            Ah, c’est vrai, on n’a pas de diamants en France. Faites comme pour le pétrole : Achetez-les ! Pareil pour le Coltan, etc... et lâchez enfin la grappe aux Africains.


            • titi 29 mai 21:50

              @xana

              « Ca fait presque 200 ans que les Français ont colonisé la plupart des régions »

              Bah va falloir réviser sérieusement l’histoire.


            • xana 29 mai 22:18

              @titi
              Je ne donne pas de détail ici, pour des gens comme toi ca n’en vaut pas la peine.


            • titi 29 mai 23:16

              @xana

              « Je ne donne pas de détail ici, pour des gens comme toi ca n’en vaut pas la peine. »

              Oh si SVP.
              Racontez nous la colonisation de l’Afrique avant 1885 et le traité de Berlin.
              Qu’on en mesure l’étendue depuis 200 ans.


            • xana 29 mai 21:15

              Par contre on devrait envoyer Pioupiou2 en Afrique. ca nous débarrasserait au moins d’un problème de pollution.


              • pipiou2 30 mai 16:04

                @xana
                 smiley On retrouve avec joie ta mentalité de nazi.


              • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ cyrus 30 mai 16:57

                @xana

                je vient de lui proposer d’ allerraisonner les islamiste au mali avec un joli teeshirt « on s’ aime tous » et la charte des droit de l’ homme comme bouclier ...

                c’ est etrange il as pas l’ air presser d’ aller sauver les gens du prochain genocide .

                c’ est facile de baver , et d’ accuser la france , c’ est bien plus dur d’ aller la bas et de faire le job smiley


              • ETTORE ETTORE 29 mai 23:18

                Il parait que c’est l’armée française qui a entrainé les joueurs de machette. ?

                Dites, cela doit faire plaisir à « la grande muette », de se faire désigner coupable, après avoir obéi au ordres de la classe Merdi-politique.....Avant !

                et de porter la responsabilité....par la même, Merdo-politique .....Après. !

                Mais bon, cela doit faire enrager certains généraux, qui se disent que :

                Merdi — Merdo, sont sur un bateau.

                Merdi saute à l’eau, qui c’est qui reste ?


                • devphil30 devphil30 30 mai 04:57

                  Il ose tout le guignol

                  En Seine-Saint-Denis, « il ne manque que la mer pour faire la Californie », estime le Président de la République

                  https://fr.sputniknews.com/france/202105271045661465-il-ny-manque-que-la-mer-macron-compare-la-seine-saint-denis-a-la-californie/


                  • zygzornifle zygzornifle 30 mai 10:04

                    « La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politique au Rwanda. Elle a un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais (…). » (Emmanuel Macron, le 27 mai 2021 à Kigali).

                    C’est Ségolène Royal qui lui a dictée cette phrase ?


                    • roman_garev 30 mai 15:17

                      Tandis que Macron taille une bavette, la Russie agit en Afrique.

                      En Centrafrique, décembre 2020 : voir le film russe « Touriste » en français.

                      Et les Maliens exigent un accord de défense avec la Russie.


                      • roman_garev 30 mai 15:47

                        @roman_garev

                        « Au Mali, on risque de retomber dans une mini guerre froide franco-russe. » 

                        Antoine Glaser, journaliste spécialiste de la politique française en Afrique 

                        Source


                      • zygzornifle zygzornifle 31 mai 08:24

                        « Un génocide ne s’efface pas. Il est indélébile. Il n’a jamais de fin. On ne vit pas après le génocide, on vit avec, comme on le peut »


                        Un moment j’ai cru qu’il s’adressait aux victimes de la barbarie policière pendant les manif des gilets jaunes : 25 yeux de crevés, 5 mains arrachées, une mémé tuée a Marseille sur son balcon par la bac, des milliers de fractures et autres contusions ayant entrainé des arrêts maladie a la chaine voire des inaptitudes professionnelle le tout financé par l’impôt des victimes et de leurs familles ....


                        • ETTORE ETTORE 31 mai 11:40

                          zygzornifle 31 mai 08:24

                          « Un génocide ne s’efface pas. Il est indélébile. Il n’a jamais de fin. On ne vit pas après le génocide, on vit avec, comme on le peut »

                          Voilà pourquoi nous continuons à vivre avec un « génocideur » un des débiles !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité