• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Syrie, Lafarge a financé Daech avec la bénédiction de la France, qui (...)

En Syrie, Lafarge a financé Daech avec la bénédiction de la France, qui armait les groupes ‘rebelles’

L'agence de presse turque Anadolu a eu accès à des documents montrant que les services secrets français étaient au courant du financement par Lafarge de Daech. Certains documents indiquent qu'il y a eu de multiples réunions entre Lafarge et les services de renseignement français et étrangers ainsi que des services militaires.

Source : Anadolu, le 7 septembre 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

Des documents obtenus par l'agence Anadolu ont révélé que le géant du ciment Lafarge informait constamment les services de renseignement français de ses liens avec le groupe terroriste Daech.

Les documents ont révélé que Lafarge, qui a été accusé de « complicité de crime contre l'humanité » pour avoir financé le groupe terroriste Daech afin que son usine puisse continuer à opérer en Syrie, entretenait une relation avec Daech et les renseignements français en étaient informés.

Lafarge est accusé d'avoir versé près de 13 millions d'euros (15,3 millions de dollars) à Daech et à d'autres groupes armés pour s'assurer que son usine dans le nord de la Syrie reste opérationnelle après le début des combats dans le pays en 2011. Des groupes de défense des droits de l'homme, qui ont porté plainte contre l'entreprise, ont allégué que cet argent avait été utilisé pour faciliter la circulation du personnel et des biens à travers les points de contrôle terroristes. Lafarge aurait également acheté du pétrole et des matières premières aux militants, tout en leur fournissant du ciment qu'ils ont utilisé pour construire des fortifications et des tunnels souterrains.

RT

L'usine de Jalabiya (photo ci-dessus), à quelque 150 km (95 miles) au nord-est d'Alep, est finalement tombée entre les mains de Daech en 2014. Elle a contraint l'entreprise à quitter le pays et à évacuer le personnel étranger, tandis que ses employés syriens devaient rester et travailler au établissement.

Des documents ont démontré que les services de renseignement français ont utilisé le réseau de relations de Lafarge, sa coopération avec les groupes terroristes en Syrie et ses réunions pour maintenir ses opérations là-bas afin d'obtenir des informations sur la région. Ils ont également révélé que les services de renseignement français n'avaient pas prévenu l'entreprise qu'elle commettait un crime.

E-ruS06X0AQVGPW

« Etes-vous en mesure de m'apporter plus de précisions concernant l'approvisionnement en ciment de Daech », demande un agent français du ministère de l'intérieur (Direction Générale de la Police Nationale) à Jean-Claude Vieillard le 1er septembre 2014.

L'entreprise demande le soutien des agences de renseignement françaises

Selon des documents officiels français, les relations entre Lafarge et les agences de renseignement ont commencé le 22 janvier 2014, lorsque le Directeur de la sécurité de l'entreprise, Jean-Claude Veillard, a envoyé un e-mail à la direction du renseignement du ministère de l'Intérieur.

Veillard y déclare que la société devait entretenir des relations avec des « acteurs locaux » pour pouvoir poursuivre ses opérations en Syrie. Rappelant les révélations compromettantes parues dans les médias au sujet de l'entreprise, il a demandé si les dirigeants et le siège de l'entreprise étaient menacés.

L'officier du renseignement, en réponse, a informé Velliard de la date à laquelle ils aborderaient le problème.

Le renseignement français profite de Lafarge

Suite à la révélation du scandale des relations entre Lafarge et l'organisation terroriste en France et à la judiciarisation du dossier, l'officier de renseignement, nom de code AM 02, a comparu devant le tribunal le 18 novembre 2018.

Selon le procès-verbal de la déclaration, l'officier a admis que Lafarge était sa source d'information en Syrie.

L'officier de renseignement a expliqué au juge comment les services secrets français avaient profité de l'usine Lafarge.

Dans les archives, l'officier du renseignement n'a pas exclu Daech, affirmant que Lafarge a envoyé du ciment à tous les groupes armés en Syrie (y compris le Front al-Nosra) en 2012-2014.

« Nous avons abordé la situation de manière totalement opportuniste, profitant du travail continu de Lafarge », a déclaré l'officier de renseignement devant le tribunal.

Les services secrets français savaient que Lafarge fournissait du ciment au groupe terroriste Daech

Les détails de l'envoi de ciment à l'organisation terroriste Daech ont été discutés dans une correspondance du 1er septembre 2014 entre Veillard, Directeur de la sécurité de Lafarge, et les services de renseignement du ministère français de l'Intérieur.

Il était évident que l'État français était au courant des relations de Lafarge avec l'organisation terroriste à l'époque, ce qui peut être déduit de la déclaration du renseignement français : « Pourriez-vous donner plus de détails sur le ciment fourni à Daech ? »

Voir Nasrallah sur la lutte contre le terrorisme : la France et l’UE sont de grands hypocrites

Certains documents obtenus par l'agence Anadolu indiquent qu'il y a eu plus de 30 réunions entre Lafarge et les services de renseignement français, étrangers et militaires entre 2013 et 2014 seulement.

Avec le ciment fourni, Daech est connu pour avoir construit des abris fortifiés et des réseaux de tunnels face aux puissances de la coalition dirigées par les États-Unis [pure propagande : Washington et ses alliés (dont la Turquie) ont toujours aidé Daech, c'est la Syrie et ses alliés russes, iraniens, irakiens et libanais qui les ont combattus et vaincus].

Lafarge a transmis des informations de terrain au renseignement français

En réponse aux allégations, Veillard a témoigné devant la police le 30 novembre 2017.

Selon la déclaration enregistrée et consultée par l'agence Anadolu, il a essayé de prouver qu'il avait informé l'État français et les institutions de renseignement de tout ce qu'il avait fait.

Les informations relatives aux réunions, aux conditions sur le terrain, ainsi qu'aux spéculations entendues par le Directeur de la sécurité se trouvaient dans les annexes du procès-verbal.

Il s'est avéré que Veillard a transmis les informations de terrain relatives aux affrontements et aux équilibres militaires entre les groupes armés.

Une note manuscrite de Veillard, qui a été « envoyée au renseignement étranger français » a également été incluse dans les annexes.

Wesley Clark, commandant de l'OTAN : « Nous avons créé Daech pour combattre le Hezbollah »

Issue légale

Des rapports affirmant que Lafarge a régulièrement financé Daech pendant la guerre en Syrie ont fait surface en France en 2016.

Selon les médias français, la société a également fourni du matériel et du carburant à l'organisation terroriste pour qu'elle puisse poursuivre ses activités dans la région de Celibiye en Syrie.

Voir Bachar al-Assad : La France soutient les terroristes qu’elle prétend combattre, La France est l’un des principaux responsables du terrorisme et de la crise des réfugiés & Après le mandat de Hollande, les Français sont-ils plus en sécurité ?

En 2017, alors que la société reconnaissait avoir effectué des paiements aux groupes armés en Syrie, elle démentait les allégations de « complicité de crimes contre l'humanité ».

Après enquête, huit dirigeants, dont deux de haut rang, ont été accusés de financement du terrorisme et de coopération à la perpétration de crimes contre l'humanité.

L'accusation de « complicité de crimes contre l'humanité » a été abandonnée en novembre 2019.

En réponse, des organisations non gouvernementales ont porté l'affaire devant la Cour de cassation française, qui a cassé cette décision de justice mardi 7 septembre. Lafarge est donc toujours sous enquête « financement du terrorisme » et « complicité de crimes contre l'humanité ».

Voir La France a fourni des armes à la révolution syrienne dès 2012, explique François Hollande dans un livre

Lafarge, qui a fusionné avec le groupe suisse Holcim en 2015, a reconnu avoir payé des intermédiaires en Syrie pour négocier avec les militants, mais a nié toute responsabilité dans le fait que l'argent se soit retrouvé entre les mains de terroristes. La date du procès de l'entreprise n'a pas encore été fixée, l'enquête judiciaire étant toujours en cours.

L'enquête sera-t-elle étendue pour examiner également le rôle que les agences de renseignement ont pu jouer ? C'est douteux.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur TwitterFacebook, Youtube et VKontakte.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • voxa 10 septembre 11:49

    Avec le ciment fourni, Daech est connu pour avoir construit des abris fortifiés ....

    Ben oui...
    C’est ce qu’on appelle du béton armé...
    .


    • Schrek Séraphin 10 septembre 12:30

      Du bon boulot, c’est sûr !


      • Gégène Gégène 10 septembre 12:54

        quand c’est un afghan qui bosse pour les occupants français, on dit de lui que c’est quelqu’un de bien, qui mérite notre compassion . . .

        alors bosser avec l’occupant, c’est bien ou c’est mal ?


        • voxa 10 septembre 17:20

          @Gégène

          Cela s’appelle tout de même un collabo...
          Et, un résistant est un terroriste, selon que l’on soit du bon ou du mauvais côté...
          Et surtout suivant le caprice de celui qui écrit l’histoire...

          Les Russes sont des salauds jusqu’ à nouvel ordre de l’oncle Sam...
          Un peu comme les Allemands qui étaient des sales boches avant qu’on soit copains.


        • Gégène Gégène 10 septembre 18:00

          @voxa
          heureusement, la morale est toujours du côté du plus fort smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 13:20

          Ce sont des accusations un peu stupides ; la même chose se produit avec les pétroliers en Afrique.

          Victimes de groupes armées (Nigéria), ou d’une guérilla qui reprend le terrain laissé la veille au gouvernement légal (Angola), les pétroliers doivent « payer leurs impôts » et « s’arranger » avec ceux qui ont des fusils et qui peuvent les empêcher de travailler voire plus.

          A-t-on accusé Total ou les autres de financer le terrorisme en Angola ou au Nigéria ? Je ne crois pas.


          • Schrek Séraphin 10 septembre 14:27

            @Olivier Perriet

            Total s’y prend mieux que Lafarge, c’est tout. Question d’expérience, de moyens et de compétences de nos p’tits gars !


          • Schrek Séraphin 10 septembre 14:33

            @Séraphin

            ça n’évite pas les accidents de chasse-neige sur l’aéroporte de Moscou


          • Schrek Séraphin 10 septembre 17:15

            @Séraphin

            rappel


          • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 15:03

            On aimerait bien voir « bénédiction de la France » devant le juge .....


            • sylvain sylvain 10 septembre 16:17

              financer et payer la taxe ce n’est pas la même chose.

              Lafarge aurait financé daech si il lui avait donné des financements et une mission sur quoi faire de cet argent. Un arrangement quoi. Il semble plutot qu’il s’agit d’une forme de racket mafieux.

              D’autre part, la Turquie,( ne nous faisont pas d’illusions ce genre d’affaire est géostratégique) étant pour sa part un commanditaire et un allié claire de daech a beau jeu de faire des critiques sur ce point.


              • Parrhesia Parrhesia 11 septembre 09:31

                @sylvain
                Excellent point de vue.

                Mais la (triste) réalité de l’évolution de la marche planétaire classique passe généralement très loin au-dessus de la tête de nos géostratèges « agoravoxiens » et autres.


              • Jonas 10 septembre 18:03

                 Le « Le cri des peuples » est une officine créée , formée et financée par l’Etat criminel des mollahs. afin de véhiculer sa propagande et cacher les nombreuses difficultés auxquelles doit faire face l’admirable peuple iranien et notamment la Covid-19, dont le régime des mollah bat le record des victimes du PMO. 

                Le « Cri des peuples » soutien indéfectible du régime criminel des mollahs , a reçu l’ordre de ne pas mentionner les crimes commis par le dictateur et fils de dictateur Bachar al-Assad contre son peuple dont le rapport d’Amnesty international France fait état. extraits : 

                << Dans un rapport intitulé « You’re going to your death » , nous avons documenté les violations des droits humains commises par les agents des service secrets contre 66 personnes revenues dans leur pays, dont 13 enfants . Parmi elles , cinq sont mortes en détention après être rentrées en Syrie , 17 autres demeurent introuvables. 

                Le dictateur Bachar al-Assad , cherche à exterminer une grande partie des sunnites , afin de donner plus de poids aux Alaouites , cette minorité chiite.

                1. Recours répété aux violences sexuelles

                Nous avons recensé 14 cas de violence sexuelles commises par les forces de sécurité sur des femmes , un adolescent et une fillette de cinq ans. Ces violences se sont déroulées aux postes frontières ou dans les centres de détention , lors d’interrogations . Ces témoignages coïncident avec les pratiques avérées de violences sexuelles et de viols commis contre des civils et des détenus durant le conflit par les forces pro-gouvernementales. 

                Le viole des femmes et des enfants est une arme que le dictateur ordonne a sa soldatesque pour détruire toute velléité de rentrer dans le pays .Sans compter la torture et les disparitions forcées. 

                Le rapport est accablant pour le régime et son parrain iranien.

                  



                • voxa 11 septembre 05:32

                  @Jonas

                  Il paraitrait même, que ces gens là ne sont humains...
                  A ce qu’on dit, ils mangeraient des petit enfants...
                  Halals, bien sûr...


                • Jonas 11 septembre 08:33

                  @voxa
                  Je ne puis répondre a votre question , mais vous pouvez vous adresser a certains des 7 millions de syriens réfugiés comme internes ou externes . 
                  Ou plus directement à Amnesty international.


                • voxa 11 septembre 15:57

                  @Jonas
                  Justement...J’ai des amis syriens réfugiés.
                  Ils ont fui, non pas Bachar, mais plus simplement la guerre apportée sous un prétexte fallacieux par les Occidentaux pour une bête question de pillage pétrolier, comme d’habitude...

                  Curieusement, la France ne se mêle pas d’apporter sa démocratie exemplaire en Arabie Saoudite, au Quatar, et autres tyrannies moyenâgeuses dont le sport favori est la la lapidation ou la découpe au détail de journalistes...

                  Je vous rappelle aussi qu’une armée républicaine est destinée exclusivement à défendre le territoire national, pas a attaquer un autre pays.
                  Sinon, comme presque l’ensemble de nos 50 000 hommes en uniformes déployés exclusivement dans des pays où il y a quelque à voler ou piller, ce ne sont que de vulgaires mercenaires à la solde de Total et consort.


                • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 18:07

                  @Jonas

                  Sous Captagon j’imagine. Car sinon, soit c’est de la responsabilité politique, soit c’est individuel.


                • Jonas 12 septembre 16:35

                  @voxa

                  Mon pauvre arabo-musulman. La grande et impardonnable erreur des pays occidentaux est de vouloir ,considérer les pays arabo-musulmans , comme des Slaves ou des Nordiques capables d’embrasser la démocratie. . 

                  Or les pays arabo-musulmans comme les pays musulmans non arabes ne peuvent pas être des démocraties. Pour une simple raison , la démocratie , c’est la séparation des trois pouvoirs : Exécutif-Législatif et Judiciaire ,ce qui est impossible en Islam , ou la religion est « Globale » c-à-d que la religion et la politique sont inséparables. 

                   Il me semble que vous êtes victimes comme la « majorité des arabo-musulmans immigrés »  de la propagande des dictateurs père et fils syriens Alaouites. 
                  Le dictateur Hafez al-Assad en 1982 , n’avait pas besoin des Etats-Unis des Russes et autres pour massacrer et détruire la ville de HAMA ,faisant plus de 40 000 morts en quelques jours. 

                  L’Arabie saoudite et le Qatar sont des pays arabo-musulmans et comme les autres pays arabo-musulmans , ils sont leur reflet . Partout c’est l’incapacité de gouverner d’une manière civilisée , les coups d’Etat , les massacres dans des conflits internes , sans parler de la la corruption , du népotisme et de la Hogra à l’exemple de :  Somalie, Soudan ,Yemen , Egypte , Irak, Algérie , Tunisie , Liban , Libye, Mali , Mauritanie etc. 

                   Quant aux armées Arabes , a part massacrer leur population désarmée, ce sont plutôt des gardes prétoriennes . ils défendent partout les régimes en place , qui leurs offrent en compensation , des avantages considérables dans beaucoup de domaines, économiques , financiers , industriels , commerciaux au détriment du petit peuple misérable. Qui lui cherche à fuir. 



                • Jonas 12 septembre 16:52

                  @Claude Simon
                  Le captagon , en plus des versets coraniques ânonnés , cinq fois par jour , cela peut détraquer , le meilleur esprit , alors celui qui est déjà abimé , cela ne peut produire que de graves dégâts. Salah Abdelslam , est le spécimen du bon musulman , avec le captagon et les versets coraniques se décrit a son procès comme un combattant du djihad et de la mort sur le sentier d’Allah. 

                  Salah Abdelslam , ne fait pas référence , a Moïse , ni à Jésus , ni à Bouddha , mais bien à Allah et son prophète Mohammed ( QSSSL) «  Que le Salut Soit Sur Lui , comme disent nos amis de la religion de » Paix et d’amour" chaque fois qu’ils prononcent le nom de leur prophète à tout bout de champ. 


                • wpjo 10 septembre 19:22

                  C’est l"évidence même que le gouvernement français était au courant. En 2015 on soutenait Daesh contre Al-Bachar ,parce que les ennemies (Daesh) de mes ennemies (Al-Bachar) sont les amis de mes amis (Israël). Puis, Lafarge aurait dû être condamnée le 15 juin de cette année. Procès reporté parce que tout le monde a bien compris parce la France a du beurre sur sa tête et du sang sur sa portefeuille et donc, que Lafarge dispose d’assez d’éléments pour faire passer à la guillotine Sarkozy, Hollande et macron


                  • alinea alinea 10 septembre 21:29

                    J’allais le dire !! ça date de 14 !!


                    • Montagnais .. FRIDA Montagnais 11 septembre 11:01

                      « Washington et ses alliés (dont la Turquie) ont toujours aidé Daech, c’est la Syrie et ses alliés russes, iraniens, irakiens et libanais qui les ont combattus et vaincus]. »

                      Evident, mais pas souvent formulé, encore moins reconnu.

                      ..

                      Un « Loose change » se justifierait sur le sujet ..

                      A noter : derrière des « services de renseignement » , il y a toujours des Services Action ..



                      • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 17:52

                        La violence déployée est signe d’un paradigme à bout de souffle.

                        Certes, la fécondité de zones semi-désertiques est souvent problématique.

                        Mais les aider à courir à leur perte, et la violence, retardateur inutile de changement de braquet n’aide en rien.

                        La subversion médiatique n’y change rien, notamment grâce à Avox.

                        Certes, la Syrie souffrait depuis les années 2000 de sécheresse. Certes ils construisaient trop (Lafargue uniquement ?), par ailleurs Israël souhaitait un autre front au Hezbollah que le sien, devenu trop menaçant.

                        Merci à tout ceux qui ont participé à rédiger les faits sur Avox, la propagande n’étant qu’un pire-allez.


                        • Parrhesia Parrhesia 11 septembre 18:09

                          @Claude Simon
                          Il est malheureusement à craindre que le paradigme qui sert ici de toile de fond ne soit pas plus à bout de souffle en 2021 qu’il ne le fut en 711 en franchissant le djebel Tarik, soit très précisément 89 ans seulement après l’an I de l’hégire...
                          Bonne soirée.


                        • Parrhesia Parrhesia 11 septembre 18:13

                          @Parrhesia
                          Puis-je ajouter : « surtout si des »foulamers« inconscients continuent à financer le dit paradigme ici et là pour d’inavouables raisons d’intérêts ponctuels... » 


                        • Claude Simon Claude Simon 11 septembre 21:03

                          @Parrhesia
                          Que de souffrances pour voir la neige sur Damas pour embourber le conflit.


                        • Tesseract Tesseract 12 septembre 12:59

                          Le gouvernement français était parfaitement au courant des affaires de Lafarge et a laissé faire.

                          Pendant ce temps, son « associé » suisse Holcim en a profité pour débarquer son PDG et avaler l’entreprise.

                          Pendant que les français s’autoflagellent encore et encore, les requins nagent en eaux profondes. Il ne serait pas étonnant que cette affaire ait été artificiellement gonflée en coulisse pour permettre à Holcim de réaliser un joli coup. Ne soyons pas naïfs.

                          La disparition sans couronne des ciments Lafarge


                          • ETTORE ETTORE 12 septembre 21:33

                            Laisse béton !

                            Pour régler le problème.....Ils ont changé de nom !

                            Certains haut placés, on préféré bétonner leur poste au loin. pour fortifier, leur situation.....ici.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité