• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Equateur : quand les minerais minent la cohésion nationale

Equateur : quand les minerais minent la cohésion nationale

 

 

Le gouvernement équatorien a adopté l'état d'urgence dans la province amazonienne du Sud-est du pays, après la mort d'un policier le 14 décembre lors de l'attaque du camp minier San Carlos1 par des membres de l'ethnie Shuar. Selon un rapport des autorités équatoriennes, quatre-vingt personnes auraient attaqué à l'aide d'explosifs l'installation gardée par sept policiers, où l'entreprise chinoise ECSA extrait notamment du cuivre. Des camps miniers d'EXSA avaient déjà été occupés en novembre dernier par des indigènes Shuar, pour protester contre la spoliation de leur territoire2.

 

La bataille médiatique entre gouvernement équatorien et représentants des ethnies indigènes fait rage :

 

le président équatorien : « Un appel à tous les Équatoriens a nous unir pour rejeter unanimement la barbarie. Mon soutien à la famille du frère policier »

 

 

la Confédération des Nationalités Indigènes de l’Équateur : « Qu'on cesse d'inculper le peuple Shuar, la violence prend racine dans l’État qui impose l'extraction minière, militarise, criminalise et poursuit le peuple. »

 

Depuis des années le gouvernement de Rafael Correa tente de ménager la chèvre et la chou : en permettant l'extraction du pétrole et des minerais de la région amazonienne, par des sociétés étrangères et en particulier chinoises3, tout en assurant des programmes sociaux et le développement d'un tourisme soutenable grâce à la rente tirée des matières premières4.

 

Seulement, dans l'Amazonie équatorienne comme ailleurs, l'Homme ne vit pas que de pain, et vit surtout très mal la spoliation de ses terres par des entreprises étrangères et leur pollution par les agents chimiques hélas nécessaires à l'extraction minière. Si on ajoute à cela que l'entreprise incriminée est chinoise et se fiche comme d'une guigne de la santé des populations et du biotope5 locaux, on comprend soudain mieux la colère de l'ethnie Shuar...

 

  Une centaine de Shuars mettent en fuite la police de la ville de Macas lors d'une émeute le 19 août 2015

 

Le prochain président équatorien, qui sera élu en février prochain6, saura t-il trouver une articulation harmonieuse entre les intérêts précités ? On l'espère pour ce pays injustement méconnu et en particulier cette sublime province amazonienne.

 

 

 

2http://www.aldeah.org/fr/intervention-militaire-nankints (communiqué de la confédération des nationalités indigènes de l’Équateur)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Al djamaal 19 décembre 2016 12:20

    Les mêmes faits (des chinois) se passent dans plusieurs pays de l’afrique (notamment à Madagascar : affaires soamahamanina, ambilobe et autres communes). Il est temps de réagir ensemble et les africains et les latinos pour expulser/arrêter cette (nouvelle) forme de colon/colonisation. Une colonialisation oú les gouvernants s’associent aux chinois pour coloniser/exploiter sans vergogne et leurs patries et leurs compatriotes. Il faut de nouveau Che Guevarra, de nouveau Castro Fidel, de nouveau Sam Nujoma, de nouveau Agostino Neto, de nouveau Samora Machel, de nouveau MENALAMBA surtout pour Madagascar pour les mettre à la porte...


    • Arnould Accya Arnould Accya 19 décembre 2016 12:50

      @Al djamaal
      C’est une blague ce commentaire ?

      Vous comparez ce qui se passe en Equateur ou le gouvernement de gauche « tente de ménager la chèvre et le chou » et de financer une politique de redistribution « en assurant des programmes sociaux et le développement d’un tourisme soutenable grâce à la rente tirée des matières premières », ce qui est bien mentionne dans l’article

      avec un pays comme Cuba sous Batista, ou 95% du peuple crevaient la faim au profit d’une minorite sans scrupules qui s’en mettait plein les poches en transformant Cuba en bordels et en casinos pour les ricains fortunes ?

      Pffouhhhhh ...
      Oui, c’est cruel pour l’ethnie Shuar et les populations indigenes en general, ou c’est bien malheureux pour la nature, mais ne melangez pas ce genre de situations avec la misere inhumaine qui ont souleve des pays comme Cuba. C’est pas possible ca !
      ET n’evoquez pas Che Guevara pour un pays comme l’Equateur d’aujourd’hui, ca brule les yeux, insupportable


    • Al djamaal 19 décembre 2016 13:17

      @Arnould Accya

      dégager et les chinois et les gouvernants qui sont leurs associés, n’est ce pas la même lutte comme l’ont fait Le Che, Les Fidel Neto Samora etc... débarasser le plancher de la nation de ses colons non ?!?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires