• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Erdogan et la Russie : Les dessous d’une réconciliation

Erdogan et la Russie : Les dessous d’une réconciliation

La rencontre des présidents turc, Recep Tayyeb Erdogan, et russe, Vladimir Poutine, fait couler beaucoup d’encre depuis quelques semaines. Les analyses se multiplient, malgré la rareté des informations. Plusieurs hypothèses se juxtaposent pour tenter de cerner ce qui a pu se passer précisément entre les deux hommes à Saint Pétersbourg.

Certains analystes énoncent qu’Erdogan s’est rapproché de la Russie afin de faire pression sur les Etats-Unis. Cette théorie est plausible mais pas durable. Le président turc n’a pas les moyens de maintenir longtemps la pression sur ses amis américains, afin de venger leur implication dans le coup d’Etat raté en Turquie. Le camp occidental, avec à sa tête les Etats-Unis, possède un certain nombre de cartes qui peuvent être utilisées lorsque les péripéties d’Erdogan commencent à déranger.

S’il est vrai que le président turc souhaite prouver aux Etats occidentaux qu’ils peuvent être remplacés par la Russie, il sera contraint à l’avenir de choisir son camp. A l’heure actuelle, le président Erdogan balance entre les Etats-Unis et la Russie, son repositionnement ne va pas être sans conséquences sur l’avenir politique de la Turquie. Cependant, le rapprochement entre Poutine et Erdogan a eu lieu sur fond d’intérêts communs et d’arrangements mutuels à un moment où les deux hommes ont des relations mitigées d’une part avec les Etats-Unis et d’autre part avec l’Europe. Il convient de préciser que la rencontre ne porte aucun caractère extraordinaire puisque le rendez-vous était déjà fixé, sauf que les événements l’ont précipité.

Sans aucun doute, la réconciliation entre les présidents Erdogan et Poutine bénéficie d’une façon ou d’une autre au président Bachar Al-Assad, à l’armée et au peuple syrien. Pourtant, la Syrie n’est pas la priorité du président turc. Les avancées positives que la Syrie peut obtenir dans sa guerre contre le terrorisme sont uniquement dues aux efforts des syriens, des institutions, de l’armée et du peuple, ainsi qu’à l’habilité politico-diplomatique des dirigeants syriens à obtenir la cessation de la guerre sur leur territoire.

Bon nombre de personnes se réjouissent des rumeurs médiatiques révélant que le président turc va fermer sa frontière pour empêcher le passage des terroristes vers la Syrie. Il convient de préciser que la frontière syro-turque est de 900 Km. Les kurdes contrôlent une partie du côté syrien. Quant à la Turquie, elle ne fermera pas sa frontière avec la Syrie pour empêcher le transit des mercenaires vers la Syrie avant d’avoir la garantie que les kurdes ne créeront pas un Etat indépendant et autonome à sa frontière.

Robert Fisk[1] nous explique qu’Erdogan a fait abattre un avion russe, ce qui ne l’a pas empêché de serrer la main à Poutine, et pourra faire pareil avec Assad. Si la prospection de R. Fisk se réalisait, quelle serait la posture qu’adopterait Erdogan vis-à-vis de ses alliés saoudiens, quataris et israéliens ?

Dans les faits, le président Erdogan ne peut pas se réconcilier avec Assad tant que la guerre fait encore rage en Syrie. Une réconciliation avec Assad serait un désaveu de la part d’Erdogan pour son projet ottoman qui avait comme point de départ la Syrie. Cependant le président turc n’a pas les moyens de changer seul ses positions envers la Syrie, tant que le camp auquel il appartient n’est pas encore revenu à la raison. Cette donne politique n’est pas imminente puisque les dirigeants arabes et occidentaux, ainsi que leurs presses respectives, persistent dans le mensonge à propos de ce qui se passe réellement en Syrie. Mais le président Bachar Al-Assad et le peuple syrien accepteront-ils une éventuelle réconciliation et à quelles conditions ?

Quant aux Etats-Unis, ils prennent à contrepied la visite du président Erdogan en Russie déclarant à plusieurs reprises que la rencontre (Erdogan/Poutine) n’impacte pas les intérêts des Etats-Unis puisque la Turquie et la Russie soutiennent Daech en Syrie. Les Etats-Unis continuent à biaiser afin d’éviter d’assumer leur échec en Syrie. Washington accuse la Turquie de soutenir l’organisation Etat islamique ce qui n’est pas un scoop. Mais les déclarations des Etats-Unis signifient qu’à chaque fois qu’un de leurs amis se rapprochent de la Russie ou encore de l’Iran, il va se voir accuser de soutenir l’Etat islamique. Il convient de préciser que la Turquie n’a pas pu soutenir cette organisation terroriste sans liens avec les Etats-Unis.

Multiples sont les intérêts de la Russie nécessitant de courtiser le président turc. Le premier est de tenter un dénouement de la situation en Syrie, étant donné que le conflit syrien va commencer à coûter à la Russie bien plus que les investissements prévus. Les Etats-Unis, comme Moscou, ne peuvent pas se passer entièrement de la Turquie. La Russie a besoin d’Erdogan pour passer son gazoduc en Europe. Quant aux Etat-Unis, ils peuvent au besoin trouver un compromis avec le président turc concernant Fehtullah Gülen afin de ramener la Turquie sous leur coupe. Cela ne fera pas de la Turquie un carrefour stratégique entre les Etats-Unis et la Russie. Les Etats-Unis vont tenter également d’éviter que la Russie ait de l’influence au sein de l’OTAN à travers les dirigeants turcs. Actuellement ce qui prime au Moyen-Orient sont en priorité les intérêts…

Enfin, si Russes, Turcs, et Iraniens se rencontrent[2], cela ne signifie en aucun cas la fin de la guerre en Syrie.

Antoine Charpentier | 22 août 2016

[1] Robert FISK, « Erdogan’s meeting with Putin will tell us what the future holds for Syria », www.independent.com

[2] Les rencontres et les relations économiques turques et iraniennes n’ont pas cessé malgré le conflit syrien.

Quelques liens :

  • Al-Mayadeen, Les jeux des nations, avec le journaliste Sami Kleib, 08-10-2016
  • Thomas GROVE, « Turkey’s Erdogan patches up relations with Putin, www.wsj.com, 09-08-2016
  • Robert FISK, « Erdogan’s meeting with Putin will tell us what the future holds for Syria », www.independent.com
  • Amine ABOU RACHED, « La pénitence du Sultan face au Tsar à propos de la Syrie », www. Al-Manar, 12-08-2016

Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 23 août 2016 11:37

    « Le gros du problème avec les Russes c’est qu’ils ont placé leur pays à proximité des installations de l’OTAN et qu’ils y ont même mis leur armée … quels fourbes ces Russes  !! »
    ... lire la suite


    • chantecler chantecler 23 août 2016 11:46

      @Robert GIL
      Ah oui !
      Quand un pays est belliqueux il s’arrange toujours pour rejeter la responsabilité d’une guerre sur le camp d’en face !
      C’est une constante .


    • chantecler chantecler 23 août 2016 11:44

      Si vous voulez !
      Mais j’aurais préféré que vous nous parliez du Liban, car en ce qui concerne la Turquie j’ai des infos un peu différentes .


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 24 août 2016 08:48

        @chantecler



        « en ce qui concerne la Turquie j’ai des infos un peu différentes . »

        merci de nous les communiquer !

      • roman_garev 23 août 2016 11:49

        @l’auteur

        « Multiples sont les intérêts de la Russie nécessitant de courtiser le président turc. »
        Ah bon ? Alors vous devez avoir une vision tout à fait particulière des choses (du type noir=blanc et vice versa). Où avez-vous vu Poutine courtisant Erdogan ? C’est juste le contraire. Les intérêts de la Russie dans la Turquie sont importantes, c’est vrai, mais ceux de la Turquie dans la Russie en sont mille fois plus.

        « Il convient de préciser que la rencontre ne porte aucun caractère extraordinaire puisque le rendez-vous était déjà fixé, sauf que les événements l’ont précipité. »
        Mais ce qui convient de préciser de loin davantage, c’est que la visite d’Erdogan était la 1ère visite étrangère depuis le putsch et que Poutine a été le premier chef d’État auquel Erdogan a parlé. Sans parler de ce que c’était Erdogan qui sollicitait cette rencontre (même avant le putsch) et qui a nommé Poutine « mon cher ami Vladimir » plusieurs fois lors de sa visite à St-Pétersbourg

        Et comme ça, tout l’article. Très loin de la vérité.

        • izarn izarn 24 août 2016 11:09

          @roman_garev
          Oui. En effet les relations entre Erdogan et la Russie étaient déja détendues. Ce qui a provoqué le putch militaire par les factieux « stay behind » de l’OTAN.
          Enorme sottise qui signait de façon manifeste à Erdogan la responsabilité des américains dans l’affaire du Su 24 russe.
          De plus il est possible que ce soit le FSB qui ai sauvé in extremis Erdogan de la mort.
          Pourquoi ? Mais parcequ’il était devenu un allié.
          Je pense qu’Erdogan s’est fait roulé par son état major, et qu’en plus il a découvert, grace à Poutine, que l’état turc était infesté de félons, prets à obéir à Washington...


        • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 14:13

          @roman_garev

          Je remonte ce commentaire que je vous adresse pour qu’il soit plus visible par vos lecteurs.

          @roman_garev

          Chère madame,

          C’est vous qui êtes intervenue sur l’un de mes commentaires.

          Vous admettez faire partie d’un office de propagande russe chargé de promouvoir et de défendre Vladimir le Grand, chasseur de fauves et pêcheur de poissons, et accessoirement les intérêts de la Russie.

          Faites lui part que j’admire son combat contre les puissances du mal mais que je réprouve ses méthodes criminelles contre ses opposants et ses invasions de pays souverains limitrophes.

          Je ne vous juge pas, vous faites votre travail mais ceux qui vous lisent devaient le savoir. 

          Voilà, c’est fait.

          Bien à vous, je vous laisse le dernier mot.



        • Antoine-Noura Charpentier Antoine-Noura Charpentier 24 août 2016 18:54
          @tonimarus45

          Relisez bien l’article

          Merci

        • Loulou20150 (---.---.112.218) 26 août 2016 22:38

          @Daniel Roux
          Cher Daniel, Je suppose que vous faite allusion a l’Ukraine, c’est oublier un peu vite le fait que les ’Ukrainien ont subie un push des USA (et Israhell) et que la Crimée qui a toujours été une terre Russe a votée a 95% pour son rattachement a la Russie. Je sais vous faite votre boulot de troll, vous ne voulez pas que la vérité vous gène aux entournures 


        • Layly Victor Layly Victor 27 août 2016 10:10

          @Loulou20150
          Vous perdez votre temps

          Ce Daniel Roux, c’est un idéologue fanatique anti Russe.
          Il n’a pas compris, comme beaucoup de Français et la totalité des journaleux, que l’avenir du peuple français n’est pas dans l’alignement sur le reich germano-israélo-US mais dans l’amitié avec le grand peuple Russe. Pourtant, ça crève les yeux. Mais les idéologues sont nés pour être aveugles.

        • roman_garev 23 août 2016 11:57

          « Enfin, si Russes, Turcs, et Iraniens se rencontrent, cela ne signifie en aucun cas la fin de la guerre en Syrie. »


          Ne signifie pas, c’est vrai, mais marque le début de cette fin, c’est sûr.

          L’auteur ne cache même pas sa déception devant une fin éventuelle de cette guerre (pourtant inévitable vu que c’est la Russie qui s’y est prise).

          • Alren Alren 23 août 2016 12:39

            @roman_garev

            Je suis sceptique sur une rencontre entre des Iraniens chiites et des Turcs sunnites, car les dirigeants iraniens manquent d’habileté diplomatique.

            Ce qui n’est pas étonnant vu que des religieux ne peuvent avoir une analyse dépassionnée de la situation. J’en veux pour preuve la maladresse du ministre iranien de la défense proclamant que les bombardiers russes doivent quitter le territoire iranien sous prétexte que la Constitution iranienne interdit que des « troupes » étrangères stationnent sur le territoire national.

            Or cette puissance aérienne installée chez eux n’a rien à voir avec des fantassins et sert les intérêts iraniens.

            Une diplomatie plus retorse de professionnels expérimentés, aurait sûrement trouvé le moyen de concilier la Constitution avec le besoin actuel.


          • roman_garev 23 août 2016 13:09

            @Alren

            Vous pouvez être mille fois sceptique, mais les faits sont là. Et d’ailleurs qui (sauf vous) parle des rencontres bilatérales entre les Iraniens et les Turcs ? Vous inventez des fables pour les réfuter ensuite ?
            C’est la Russie qui parle à la Turquie, à l’Iran, à l’Irak, à l’Afghanistan, aux Saoudes, etc. Et elle ne manque point, elle, d’habileté diplomatique. Un ministre iranien maladroit ni personne d’autre n’y fera rien. Vous allez le voir, Monsieur le Sceptique.

          • Alren Alren 23 août 2016 19:35

            @roman_garev

            Je n’ai pas parlé de relations bilatérales. Mais de délégations russe, turque et iranienne s’asseyant autour de la même table.
            Quant au fait que les Iraniens ont demandé le départ des Russes et de leurs bombardiers du territoire iranien, c’est une certitude que vous ne contestez pas et pour cause et malheureusement c’est un un signe fort.

            M. Garev, j’aimerais comme vous que la Russie joue un rôle plus important dans l’écrasement de daesh mais elle doit composer avec des pays dirigés par des religieux (dont Erdogan), qui posent partout et toujours des problèmes.

            Enfin, comme vous le dites, nous verrons bien ...



          • alinea alinea 23 août 2016 22:52

            @JC_Lavau
            Cela paraît plus logique, et correspond aux informations que j’avais ! les iraniens sont tout sauf des cons inconséquents !!


          • roman_garev 23 août 2016 23:03

            @Alren

            « Mais de délégations russe, turque et iranienne s’asseyant autour de la même table. »
            Ah bon ? Encore moins vraisemblable. Où avez-vous entendu parler d’une telle réunion trilatérale ?
            « Quant au fait que les Iraniens ont demandé le départ des Russes et de leurs bombardiers du territoire iranien, c’est une certitude que vous ne contestez pas et pour cause »
            En russe on parle dans les cas pareils du « téléphone détraqué ». C’est lorsqu’on rapporte un fait pas précisément, mais avec des modifications qui paraissent mineures mais qui changent en fait la signification de ce fait. 
            Justement comme ici : personne n’a demandé le départ des Russes ni de leurs bombardiers du territoire iranien, ils l’ont fait eux-mêmes. Voulez-vous que je vous cherche la citation exacte du ministre iranien ou bien vous le saurez faire vous-même ?
            D’ailleurs c’est inutile, car le président du parlement iranien Ali Laridjani vient de réfuter cette désinformation ou plutôt ce malentendu (lien en russe) : « Les vols ne sont pas arrêtés. L’Iran et la Russie sont des alliés dans la lutte contre le terrorisme. » Il a ajouté que la base à Hamedan n’est offerte à personne à titre constant, mais est utilisée pour le ravitaillement.
            Donc on a fait d’une mouche un éléphant.

          • roman_garev 23 août 2016 23:06

            @alinea

            Je m’abstiendrais de parler des Iraniens comme d’une masse homogène. Il y a des forces politiques différentes dedans...

          • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 2016 23:33

            @roman_garev
            Question matérielle qui n’est abordée par personne : à Hmeymim, on ne se contente pas de refaire le plein en carburant et munitions. Les mécanos revérifient tout.
            Qui revérifie quoi à Hamedan ? Il faut des mécaniciens et leur équipement, spécialisés sur SU34 et sur TU22M3.
            Ils ne travaillent pas seulement avec leur bite et leur couteau pour assurer la maintenance indispensable...


          • izarn izarn 24 août 2016 11:18

            @roman_garev
            Si Erdogan lache Daesh, s’en est fini d’eux, assez rapidement en Syrie. Peut-etre pas en Irak ou les ricains surement leur feront un petit nid douillet, si Trump n’est pas élu....


          • roman_garev 24 août 2016 14:57

            @izarn

            Oui, c’est très important. Et c’est justement la cause réelle d’une « reconciliation » de la part de la Russie, qui sait bien mettre en relief le principal.

            À noter que justement aujourd’hui Erdogan accueille Joe Biden (venu sans doute le menacer à l’étasunienne). N’empêche, dans quelques jours Erdogan se rend à l’Iran. Donc toutes mes excuses à Alren, le dialogue irano-turque aura lieu, lui aussi...

          • leypanou 23 août 2016 13:19

            J’ai lu récemment que le PM turc ou le Ministre des Affaires Etrangères ont encore dit que B al-Assad peut rester lors d’une transition (autrement dit, les Turcs veulent avoir leur mot à dire sur qui peut diriger la Syrie) : avec ce genre de prise de prise de position, le vrai changement risque de prendre du temps.

            Si la Russie continue à penser que le choix de qui dirigera la Syrie incombe aux Syriens eux-mêmes, les points de divergence ne risquent pas de changer.

            Je pense que la Turquie n’en est qu’au début de ses troubles, si elle veut vraiment prendre de la distance vis-à-vis de l’empire et de ses « amis ». Pour l’empire, on ne lâche pas facilement ses « amis » comme çà.


            • izarn izarn 24 août 2016 11:23

              @leypanou
              Je crois que vous avez manqué le train : Quand on manque de se faire flinguer par ses propres « amis » ; ça change la psychologie. Il y a un avant et un aprés.
              Erdogan ne peut pas laisser passer ça, à mon avis s’est impossible, son pouvoir serait en jeu, vis à vis des turcs. Je pense qu’Erdogan n’est pas un capitaine de pédalo, meme si on ne l’aime pas.


            • zygzornifle zygzornifle 23 août 2016 15:40

              comme Merkel et son vice chancelier Hollande fourbissent la Turquie rêvant d’une grande Europe Saoudite Poutine leur fait un pied de nez ....


              • agent ananas agent ananas 23 août 2016 17:36

                Un peu trop tôt pour se réjouir d’un pivot turc en direction de la Russie, comme le dit si bien Andre Vltchek .
                Voyons voir le résultat de la rencontre aujourd’hui entre Erdogan et Joe Biden...


                • soi même 23 août 2016 18:34

                  Si Poutine a un intérêt commun avec Erdogan c’est le coup d’état manqué qui est la clé.
                  Je pense pas que Poutine a une affection particulièrement chaleur vis à vis d’Erdogan, par contre que la Turquie soit rentré dans une turbulence intérieur devient un atout incontestable pour la Russie.

                  Dans cette affaire la Russie a tout à gagné à jouer le renversement d’alliance de la Turquie.

                  Surtout Erdogan n’est pas en réalité un grand diplomate, et ressemble plus à un opportunisme diplomatique qui arrive à se brouillé avec à peut près toutes les grandes puissances international et régionale .

                  Son revirent vis à vis de la Russie qui ressemble plus un volte-face désespéré à s’ accroché à son pouvoir qui a particulièrement trembè au vue de sa fureur des purges qui est en train de pratiqué dans son pays.

                  Et se subite rapprochement vis à vis de la Russie, et pour Erdogan un moyen de retrouvé un répits économie qui est devenus essange depuis l’embargo Russe .

                  Le grand Erdogan qui n’existe pas à faire chanté aussi bien la Russie, l’UE, les États Unis, Israël en définitif et venue à Moscou se faire pardonné.

                  En ce sens pour la Russie qui a tous à gagné dans cette affaire et plus particulièrement si cela peut compliqué la libre circulation de la flottille de l’Otan en Mer Noire cela n’est pas à négligé Erdogan soit celui qui met des bâtons dans les rouages de l’Otan.

                  Le siège de la base aérienne d’Incirlik est un début des embrouilles d’Erogan avec l’Otan.
                  Le pas suivant se fait dans le Kurdistan Syrien .


                  • soi même 25 août 2016 13:49

                    Au vue des dernières informatisions, la Russie ce serait fait dupé ? comme tous cela tourne aussi bien dans l’information et la désinformation, je peu s’attendre à tous tellement la Turquie est devenue une poudrière.


                  • Daniel Roux Daniel Roux 23 août 2016 19:39

                    Erdogan conduit la Turquie à la guerre civile. Depuis qu’il est au pouvoir, il s’acharne à supprimer par tous les moyens, toute opposition à sa folle ambition personnelle de devenir le nouveau sultan. Son modèle, c’est Poutine et ses manœuvres alambiquées pour rester au pouvoir.

                    Il sait qu’il va bientôt devoir se démasquer et apparaître tel qu’il est vraiment, un dictateur dur qui s’est servi des urnes pour arriver au pouvoir et qui ne le lâchera plus, quoi qu’il en coûte au peuple Turc.

                    La dictature affichée comme telle, est incompatible avec le modèle européen qui préfère une dictature douce, floue, non personnalisée, légaliste, comme aux USA.

                    Erdogan qui est fou, mais pas idiot, choisit logiquement le camps de ceux de son espèce.

                    Jusqu’à ce point, ce commentaire n’est pas un jugement moral, dure ou douce, une dictature reste une dictature.

                    Il reste que les dictatures dures sont violentes, assassines et torturantes. Elles occasionnent plus de souffrances pour les gens qui s’y opposent ou simplement, protestent.
                     


                    • leypanou 23 août 2016 21:50

                      @Daniel Roux
                      Son modèle, c’est Poutine et ses manœuvres alambiquées pour rester au pouvoir. : quelles manœuvres alambiquées ? A-t-il modifié la constitution récemment pour pouvoir se représenter ou est-ce la mort du célèbre opposant Nemtsov qui ne représente pas grand-chose sauf pour le journal Le Monde qui vous fait écrire çà ?

                      Jusqu’à ce point, ce commentaire n’est pas un jugement moral, dure ou douce, une dictature reste une dictature. : si vous commencez déjà par donner votre définition de la dictature pour qu’on puisse vérifier s’il ne s’agit pas tout simplement de délires poutinophobes classiques ici en France, dont les MSM sont coutumiers.


                    • roman_garev 23 août 2016 23:12

                      @Daniel Roux


                      Ah bon ? Avez-vous des exemples de ces soi-disant « manœuvres alambiquées pour rester au pouvoir » de la part de Poutine ? On est curieux.

                    • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 07:59

                      @roman_garev et Leypanou

                      Chers défendeurs de l’indéfendable, poutinolâtres, veilleurs médiatiques d’intérêts étrangers, partisans inconditionnels d’idéologies surannées.

                      Pourquoi posez-vous toujours des questions dont vous connaissez la réponse et pourquoi niez-vous toujours l’évidence ? Parce que vous êtes des outils de propagande.

                      D’un autre côté, cela permet de démonter les arnaques. Vous n’êtes donc pas inutiles.

                      Se faire élire Président, détruire l’opposition, se faire ré élire Président, détruire les médias indépendants, faire élire Président son premier ministre, se faire ré ré lire en truquant les élections, j’appelle cela des manœuvres alambiquées. Poutine est un dictateur.

                      Le résultat est qu’il n’y a pas d’alternance en Russie et que c’est toujours le même qui est au pouvoir.

                      Ce n’est pas parce que l’empire transatlantique conduit une politique immonde que les autres sentent la rose. Les crimes des uns, n’ont jamais justifié les crimes des autres.

                      La guerre, toujours la guerre, les crimes toujours les crimes et toujours les mêmes victimes de ces luttes d’influence et de pouvoir, les pauvres gens.


                    • roman_garev 24 août 2016 08:34

                      @Daniel Roux

                      Vous-même n’êtes rien d’autre qu’un outil de propagande, car la propagande, comme d’ailleurs la guerre, soit-elle froide ou chaude, est toujours menée par les deux côtés. À noter que de ces deux côtés l’une est toujours celui d’agression, et vous, vous vous trouvez justement de ce côté-là, donc du côté injuste et méprisé, qui est attendu par un tribunal futur.
                      De quels « crimes des autres » parlez-vous ?
                      Le même qui est au pouvoir ? Et alors ? Est-ce un crime ? Est-ce une preuve de dictature ? Avez-vous entendu parler de Singapore avec plus de 30 ans de présidence d’une même personne ? Mais parle-t-on d’une dictature à Singapore ?
                      L’Ukraine change ses présidents comme une dame aisée ses gants. Et alors ? Le sondage récent a révélé que le meilleur d’entre eux (30 % de votes) était justement Ianoukouvitch, accusé par le maïdan nazi d’être un dictateur.
                      Ce n’est pas à vous de déterminer qui est dictateur et qui ne l’est plus. Votre dictateur à vous reste au pouvoir des décennies et y restera toujours, il se trouve à l’outre-Atlantique. C’est le capital étasunien. Les noms de ces marionnettes qui sont censées de vous donner la fausse image d’une démocratie changent (Bush, Obama, Sarkozy, Hollande, Merkel...), mais rien ne change dans cette dictature, la vraie. 
                      Je vous plains sincérement, on vous a transformés en idiots utiles. 

                    • leypanou 24 août 2016 08:41

                      @Daniel Roux
                      Se faire élire Président, détruire l’opposition, se faire ré élire Président, détruire les médias indépendants, faire élire Président son premier ministre, se faire ré ré lire en truquant les élections, j’appelle cela des manœuvres alambiquées.:1)depuis quand se faire élire président est une marque de dictature ? Hollande est un dictateur alors. 2)détruire l’opposition, pas nécessaire, elle se détruit elle-même par manque de crédibilité. Quelle crédibilité peut par exemple avoir un oligarque que n’importe quel inculte politiquement sait lié aux intérêts étrangers 3)détruire les médias indépendants : lesquels ?

                      Pour l’opposition, c’est encore plus complexe que çà. Les Medvedev et ses amis sont l’opposition en Russie.

                      On peut peut-être reprocher beaucoup de choses à Poutine mais pas d’être un dictateur.


                    • roman_garev 24 août 2016 08:48

                      @leypanou

                      Pour le soi-disant crime d’avoir « détruit les médias indépendants », surtout n’espérez pas à avoir une réponse de sa part. Ses merdias (vraiment indépendants, haha) lui ont annoncé cela en oubliant de les mentionner (faute de cette liste), donc il n’a qu’à répéter ce cliché magique sans preuves, auquel il croit comme en Dieu. Pauvre idiot utile...

                    • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 09:58

                      @roman_garev et Leypanou

                      Bing ! Bang ! Ping ! Pong ! Ah, les braves gens ! Les beaux monstres qui nous font crever avec leurs misérables ambitions, leur mégalomanie, leur avidité, leur paranoïa. L’histoire humaine est pleine de ces criminels heureusement mortels, que vous soutenez.

                      Pour Hollande et plus largement, la 5ème république :

                      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-illusion-democratique-181445

                      Et si, ne vous en déplaise, c’est à moi et à tous ceux que cela concerne, de dénoncer les dictatures et les dictateurs, qu’ils soient de péta ou snock.

                      Remerciez Agoravox de permettre la libre expression d’opinions. Dites-vous que c’est le prix à payer pour pouvoir répandre vos lamentables propagandes, les vôtres mais aussi celles de vos semblables, pour d’autres idéologies concurrentes et tout autant criminelles.


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:11

                      @Daniel Roux

                      Erdogan qui est fou, mais pas idiot, choisit logiquement le camps de ceux de son espèce.

                      Drôle.


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:13

                      @Daniel Roux

                      poutinolâtres

                      Vive poutine !j aime bien ça fout des hémorroïdes à dany le roux .


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:15

                      @Daniel Roux

                      Se faire élire Président, détruire l’opposition, se faire ré élire Président, détruire les médias indépendants, faire élire Président son premier ministre, se faire ré ré lire en truquant les élections, j’appelle cela des manœuvres alambiquées. Poutine est un dictateur.

                      Toute la crétinerie condensé en un seul paragrappelle. Bravo dany bel effort.


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:18

                      @Daniel Roux

                      Ce n’est pas parce que l’empire transatlantique conduit une politique immonde que les autres sentent la rose. Les crimes des uns, n’ont jamais justifié les crimes des autres.

                      Putain que j adore ce refrain qui va nous mener directement a :

                      La guerre, toujours la guerre, les crimes toujours les crimes et toujours les mêmes victimes de ces luttes d’influence et de pouvoir, les pauvres gens.

                      We are the world we are the children.combien ça coute Daniel ?


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:20

                      @Daniel Roux

                      Et si, ne vous en déplaise, c’est à moi et à tous ceux que cela concerne, de dénoncer les dictatures et les dictateurs, qu’ils soient de péta ou snock.

                      Mieux vaut en rire dany le roux va pacifier le monde avec ses petits bras muscles.sans déconner.


                    • Tozzzzz (---.---.143.32) 24 août 2016 10:21

                      @Daniel Roux

                      Remerciez Agoravox de permettre la libre expression d’opinions. Dites-vous que c’est le prix à payer pour pouvoir répandre vos lamentables propagandes, les vôtres mais aussi celles de vos semblables, pour d’autres idéologies concurrentes et tout autant criminelles.

                      Putain que c est beau tu vas finir par me faire chialer dany.


                    • roman_garev 24 août 2016 10:22

                      @Daniel Roux


                      Quand vous serez un peu plus calme, veuillez relire vous-même votre soi-disant commentaire. Il ne consiste qu’en onomatopées et en étiquettes collées aux dos.
                      Il n’y a rien de meilleur pour démontrer l’inconsistance de vos discours. Bravo et merci pour ce soutien involontaire, mais efficace, de nos arguments.

                    • roman_garev 24 août 2016 10:26

                      @Daniel Roux

                      « Et si, ne vous en déplaise, c’est à moi et à tous ceux que cela concerne, de dénoncer les dictatures et les dictateurs, qu’ils soient de péta ou snock. »


                      Ah bon ? Mais alors, de quoi vous mêlez-vous avec vos dénoncements d’une soi-disant dictature de Poutine ? Est-ce vous de ceux « que cela concerne » ?

                    • roman_garev 24 août 2016 10:28

                      @roman_garev

                      Erratum, à lire : Êtes-vous de ceux « que cela concerne » ?

                    • izarn izarn 24 août 2016 11:48

                      @Daniel Roux
                      Vous avez avalé la propagande des médias sur Erdogan.
                      La réalité c’est que la purge ne pourchasse pas des opposants au régime, mais des factieux, des « gladio » de l’OTAN infiltrés dans l’état turc. Car le coup d’état vient de la.
                      Quand au type réfugié aux USA, smiley
                      Sans commentaire !
                      Vous aurez deviné vous meme pour qui il bosse !


                    • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 12:40

                      @roman_garev

                      Amusant comme vous vous trahissez.

                      « De quoi vous mêlez-vous ? » Ecrivez-vous. Dois-je en conclure que, VOUS, vous mêlez de vos affaires ? Que vous êtes Russes ?

                      Mais alors, si vous êtes Russes et que vous vous mêlez seulement de vos affaires, pourquoi avoir installé votre bureau sur Agoravox, média citoyen Français ?

                      Ma chère, j’espère que vous appréciez notre civilisation même si vous n’en acceptez pas la liberté d’esprit.


                    • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 12:50

                      @izarn

                      Qui sait qui avale quoi ?

                      Depuis que Erdogan a accédé au pouvoir, la Turquie ne cesse de reculer sur les droits de l’homme.

                      A vous de juger en vous en tenant aux faits et aux décisions du dictateur Erdogan, disponibles sur tous les bons sites.

                      Qui se serre de la religion comme marche-pied ? Qui s’attaque aux représentants élus de la minorité Kurde au parlement ? Qui a demandé la fin de leur immunité légale ? Qui s’attaque aux droits des femmes ? Qui emprisonne à tour de bras ses opposants en se servant du prétexte d’un coup d’état avorton ? Qui ramène la Turquie au moyen-âge ?
                       


                    • roman_garev 24 août 2016 13:06

                      @Daniel Roux

                      « pourquoi avoir installé votre bureau sur Agoravox, média citoyen Français ? »


                      De quel « bureau » parlez-vous ? Parce que vous, vous en avez un ici ?
                      Est-ce interdit aux étrangers d’exprimer leur opinion sur Agoravox ? Merci de montrer cette interdiction.
                      Mes interventions servent à apporter de la vérité sur la Russie. Cette vérité qui est absente dans les médias français. Pour ceux des francophones qui ont de la cervelle.
                      Si vous, en personne, n’en avez pas besoin (faute de cette dernière), c’est votre problème. Vous n’avez qu’à ne plus lire mes articles ni mes commentaires.
                      Mais quand vous énoncerez des âneries sur la Russie, j’interviendrai toujours, ne vous en déplaise.


                    • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2016 13:42

                      @roman_garev

                      Chère madame,

                      C’est vous qui êtes intervenue sur l’un de mes commentaires.

                      Vous admettez faire partie d’un office de propagande russe chargé de promouvoir et de défendre Vladimir le Grand, chasseur de fauves et pêcheur de poissons, et accessoirement les intérêts de la Russie.

                      Faites lui part que j’admire son combat contre les puissances du mal mais que je réprouve ses méthodes criminelles contre ses opposants et ses invasions de pays souverains limitrophes.

                      Je ne vous juge pas, vous faites votre travail mais ceux qui vous lisent devaient le savoir. 

                      Voilà, c’est fait.

                      Bien à vous, je vous laisse le dernier mot.


                    • roman_garev 24 août 2016 14:16

                      @Daniel Roux

                      Je n’admets rien de pareil, c’est faux. Je suis citoyen et en tant que tel j’ai le droit à mon propre opinion.

                      Je fais « mon travail » pas plus que vous faites le vôtre. 

                      Contrairement à vous, je n’admire personne et surtout Poutine contre lequel j’ai tant de griefs qu’il serait impossible de les apporter tous ici.

                      Toutes ces affirmations gratuites ne témoignent que d’étroitesse de votre esprit.

                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:45

                      @Daniel Roux Excellent !

                      Tous mes respects Monsieur !!!


                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:03

                      Ne pas oublier que Poutine finance toute l’Extreme droite europeenne à hauteur de millions d’euros par an. Cela servira à faire le chaos en Europe, cette extreme droite se preparant pour la guerre civile qui se profile, notamment en France, grace aux attentats faits par notre gouvernement. Sachant que l’Extreme droite est un element necessaire à la generation du chaos qui sert à proteger nos elites responsables du marasme economique.


                    • Layly Victor Layly Victor 27 août 2016 10:24

                      @Daniel Roux
                      Notre grand moralisateur fait la différence entre dictatures dures et dictatures douces.

                      Les dictatures dures, Serbie, Irak, Libye, etc. il faut les éradiquer à coups de bombardements. En Serbie, 60 jours et 60 nuits de bombardements de l’OTAN sans interruption. C’est pour adoucir la dureté ?
                      Nous, nous sommes dans une dictature molle. Pas besoin de bombardement, c’est le pourirssement sur place.

                    • Laurent 47 29 août 2016 12:37

                      @Daniel Roux
                      Une petite question me turlupine :
                      Est-ce que vos propos sont une sorte de provocation, ou êtes-vous réellement idiot ?
                      Parce que, jusqu’à preuve du contraire, les russes ont majoritairement voté pour Poutine, et continuent à le soutenir à 86 %, malgré la période turbulente des sanctions américaines !
                      Bien sûr, il y a quelques oligarques russes qui, sous le coup de condamnations pour pots de vin ou trafics d’influence, ont fui la Russie et se sont installés aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne pour déverser leur venin, mais l’écrasante majorité de la population russe est plutôt fière de son président !
                      Il est vrai que nous pouvons donner des leçons de démocratie à la Russie, avec notre référendum sur la Communauté Européenne, et sur le Parlement qui s’est assis sur notre opinion !
                      Mais, vous qui êtes allé en Russie, si j’en juge par vos affirmations, vous avez peut-être des éléments à nous communiquer sur Poutine, ce « dictateur » !


                    • alinea alinea 23 août 2016 23:01

                      Poutine l’avait bien spécifié : nous sommes amis avec le peuple turc ; il sait qu’ Erdogan n’a qu’un temps De son côté Erdogan doit savoir que le sale coup vient des US et se ravise sur son « à l’ouest toute ». qui, exceptés quelques aveuglements volontaires de la part de l’aéronavale américaine, ne lui a guère apporté.
                      L’article donné plus haut en lien nous explique que la Turquie est tout sauf simple, néanmoins on peut imaginer que vue sa position géographique, elle tortillait des fesses pour savoir de quel côté pencher.
                      Ce qui reste une interrogation pour moi, ce sont les ennemis de l’un qui sont amis de l’autre, mais après tout, ce ne sera pas un mariage et si ça peut calmer le grand Vizir, on ne trouvera rien à redire.


                      • izarn izarn 24 août 2016 11:53

                        @alinea
                        Quand Washington trahit Erdogan, celui-ci se rapproche de son « ami » Poutine qui l’avait averti...
                        Les choses simples sont parfois proches de la vérité....


                      • Layly Victor Layly Victor 27 août 2016 10:48

                        @izarn

                        Izarn et alinea

                        Je vois que Milla repart dans son délire hystérique, donc après c’est foutu. Donc je pose ici la question que je voulais poser à l’auteur.
                        Il me semble qu’un élément important du changement d’attitude de Erdogan est la proclamation d’Israël en faveur de la création d’un état kurde.
                        On sait que la course contre la montre engagée est pour le contrôle de Raqqa. Si les Kurdes prennent Raqqa avant les Russes et les Syriens, ce sera fini. A moins d’engager une nouvelle guerre pour la réunification de la Syrie, ce qui est peu probable.

                        Or Israël, par l’intermédiaire de son porte parole BHL, qui ne brille jamais par la finesse, a opté clairement pour cet état Kurde, faisant voler en éclats l’alliance de l’axe Israël-Arabie-US-reich germano-occidental avec la Turquie. C’est le fruit d’un orgueil démesuré. Il est dit clairement qu’un état Kurde pendant d’Israël permettrait de contrôler tout le proche Orient.
                        Le BHL, il nous dit froidement que « les kurdes sont presque aussi intelligents et courageux que les Israéliens, ils mériteraient d’être Israéliens ».
                        J’ai toujours été étonné de voir comment les gens les plus bêtes passent pour intelligents, quand ils ont de l’argent et une présence médiatique. En tout cas les sionistes, croyant pouvoir se foutre de la gueule d’un grand pays comme la Turquie, ont encore fait preuve d’un orgueil démesuré.

                        Peut-être que ceci, joint au coup d’état US, a enfin ouvert les yeux d’Erdogan (un « dictateur dur » : Monsieur Roux, tous les peuples qui s’en sont sortis dans l’Histoire, c’est parce qu’ils avaient des dictateurs durs, c’est commeça).

                      • roman_garev 27 août 2016 20:23

                        @Layly Victor
                        « Si les Kurdes prennent Raqqa avant les Russes et les Syriens, ce sera fini. »


                        Pas du tout. Cela n’aura guère de telles conséquences. Volià, les Kurdes qui ont pris Manbidj il y a quelques jours, viennent de le quitter sous la pression turque.

                      • jamance (---.---.36.247) 24 août 2016 06:08

                        Vous devriez vous faire soigner. Il y a des maisons pour ça


                        • simplesanstete 24 août 2016 12:15

                          @jamance

                          intraitable par les moyens conventionnels ! 

                        • simplesanstete 24 août 2016 12:34

                          @simplesanstete
                          Le judaisme est cette névrose qu’a prétendu guérir la psychanalyse, il se mord la queue dés le 8eme jour et çà n’en finit jamais ce délire séducteur, à part en suicide altruiste, doux jésus.


                           Le supra humain comme le définit Philippe Grasset/Dedefensa à la 14 eme minute de sa vidéo où il s’énerve de ne pouvoir le nommer et le complotisme le fait rire, pas vraiment en fait. Le bonheur, c’est de pouvoir nommer les choses et les dire, pouvoir d’expression !.


                        • fred.foyn 24 août 2016 08:38
                          Erdogan est un faible qui ne peut rester à sa place qu’avec le concours des USA...Son voyage en Russie ne change en rien qu’il reste un « toutou » aux ordres de l’Amérique...D’ailleurs il vient de s’unir avec la coalition pour attaquer les terroristes en Syrie...
                          Fin de l’histoire.

                          • roman_garev 24 août 2016 08:56

                            @fred.foyn
                            « D’ailleurs il vient de s’unir avec la coalition pour attaquer les terroristes en Syrie... »

                            Exact.
                            « Fin de l’histoire. »
                            Fin de l’histoire de faire semblant de lutter contre les terroristes, mais justement début d’une autre histoire, celle d’une vraie guerre contre les terroristes.

                          • fred.foyn 24 août 2016 09:22
                            @roman_garev...Bonjour...Même pas, depuis tous ces bombardements, les terroristes sont toujours en place, et mieux font des attentats dans le reste du monde ?
                            La longueur de cette guerre, démontre (il me semble) que personne n’en veut la fin...Afin de mieux manipuler les peuples en mettant en place une société de terreur...

                          • roman_garev 24 août 2016 09:42

                            @fred.foyn, Bonjour.


                            Cette guerre devrait prendre fin, selon la coalition US (donc organisateur de cette guerre) par le renversement du régime de Bachar el-Assad. C’était leur but principal, et en septembre dernier il a été presque atteint.
                            Mais depuis l’intervention de la Russie le cours du spectacle a changé. La coalition, en grinçant ses dents, s’est mise à abattre aussi des terroristes... parfois... quelque part...
                            La Syrie et la Russie veulent bien mettre fin à cette guerre, avez-vous des preuves du contraire ?
                            Quant aux autres... à la soi-disant coalition... passons pour éviter des insultes.

                          • fred.foyn 24 août 2016 10:15

                            @roman_garev...Les USA passent leur temps à commencer des guerres au quatre coins de la planète, pour faire tourner les usines à canons et imposer leur politique internationale..Comme la majorité des autres nations sont à genoux derrière, ce n’est pas demain que tout s’arrêtera...La Syrie n’étant qu’une infime partie du problème américain, d’ailleurs USA et Russie bombardent les terroristes (enfin c’est ce qu’ils disent..) sans grands résultats pour l’instant ?
                            La clé du problème restant Israël dans la région des conflits...


                          • roman_garev 24 août 2016 10:38

                            @fred.foyn

                            Il ne faut pas exagérer. Sans la Chine, la Russie, l’Inde, et j’en passe, on ne peut parler d’aucune « majorité des nations ». C’est fini, le temps de cerises pour les US.
                            Votre intention de réunir coûte que coûte USA et Russie est marrante. Il n’y a rien (et il n’y aura rien dans le futur abordable) que ces deux acteurs puissent faire ensemble.
                            Bientôt même l’espace (station spatiale, etc.) sera inaccessible pour les USA. 

                          • fred.foyn 24 août 2016 10:45
                            @roman_garev...La manipulation est globale..et ça fonctionne !
                            Les USA et la Russie bombardent réellement en Syrie et de concert...En Irak c’est l’Iran (sous couvert de la Russie) qui s’installe dans ce pays..quand à la coalition, elle dispose quand même des principales démocraties ayant siège à l’ONU il me semble ?
                            Même les pays du golfe sont de la partie...

                          • roman_garev 24 août 2016 11:53

                            @fred.foyn
                            Ils bombardent des buts à 80 % différents. Aucun concert entre eux, les USA le refusent toujours. La Russie bombarde ceux qui sont soutenus et armés par les USA (an-Nosra et égorgeurs similaires), donc de quel concert parlez-vous ?


                            Quant à l’ONU, c’est toujours la Syrie de B. el-Assad qui a son siège là-bas. Le siège que les USA et autres « principales démocraties » essayaient et essaient toujours de lui arracher.

                            Et en quoi ces « démocraties », selon vous, seraient-elles « principales » ? En leur droit illégitime qu’elles s’auto-attribuent de bombarder, tout en se foutant de l’ONU, tout ce qui bouge (Yougoslavie, Irak, Libye, si on ne parle que de leurs « exploits » récents), de renverser tous les gouvernements qui ne leur lèchent pas le cul ?

                          • izarn izarn 24 août 2016 12:08

                            @fred.foyn
                            Tiens ? Il n’était pas déja dans cette coalition américaine ?
                            Vu l’efficacité dérisoire de cette armée, ça ressemble à une gesticulation diplomatique...


                          • roman_garev 24 août 2016 12:11

                            @fred.foyn

                            Le but des USA reste un scénario libyen en Syrie, c’est pourquoi ils tâchent de protéger les « égorgeurs modérés » d’an-Nosra. Le but de la Russie est d’exterminer tous les terroristes en Syrie (et ensuite en Irak), y compris ceux qui « font du bon boulot » pour les soi-disant « principales démocraties ».

                            Donc assez de ces fables sur le bombardement « en concert ».

                            Lorsqu’Alep, Deir ez-Zor et les alentours du Damas seront libérés de terroristes, donc la Syrie reprendra haleine, toute cette camarille de la soi-disant coalition illégitime des « principales démocraties » sera chassée du ciel du pays. En attendant elle peut imiter sa lutte contre Daech.


                          • fred.foyn 24 août 2016 12:23
                            @roman_garev...Les centres de commandements US (et de la coalition) et Russe sont en lien direct...avec échange de renseignements...ça c’est la réalité, après chacun défend sa chapelle.. !
                            Assad à demandé le soutien de la Russie, pas de la coalition qui s’invite comme toujours dans les conflits qu’elles génèrent...derrière on retrouve l’ONU..le machin destructeur des peuples...Vous savez les « démocraties » sont l’Arlésienne, on en parle mais on ne la voit jamais...un mot cache misère !
                            Vous ne voyez pas la manipulation mondiale ?

                          • fred.foyn 24 août 2016 12:24

                            @izarn...Commentaire stupide qui ne veut rien dire...vous sortez de l’apéro ou c’est de naissance ?


                          • fred.foyn 24 août 2016 12:26

                            @roman_garev...vous êtes loin de la réalité...


                          • roman_garev 24 août 2016 12:30

                            @fred.foyn

                            Ce lien direct n’a qu’une seule destination : d’assurer la sécurité réciproque des pilotes de la Russie et de la coalition dans le ciel syrien. Un point c’est tout.


                            Quelle manipulation de la part de la Russie voyez-vous ? 
                            Assez de mélanger la Russie avec le contenu du vase de nuit étasunien.

                          • roman_garev 24 août 2016 12:32

                            @fred.foyn

                            La réalité étasunienne, je m’en fous. On a en Russie sa propre notion de réalité.

                          • fred.foyn 24 août 2016 12:58

                            @roman_garev...Libre à vous de penser ainsi...bonne journée.


                          • roman_garev 24 août 2016 13:19

                            @fred.foyn

                            Merci, et de même bonne journée à vous.

                            À propos, aimez-vous Jerry Lee Lewis ?

                          • fred.foyn 24 août 2016 13:52

                            @roman_garev...Un grand du rock US...


                          • roman_garev 24 août 2016 14:08

                            @fred.foyn

                            Oui, je sais, mais l’aimez-vous ?
                            En général je considère les années 1950 en USA comme une sorte du siècle d’or. Pas vous ?

                          • fred.foyn 24 août 2016 15:00

                            @roman_garev...C’était le bon temps...oui j’aime cet artiste et la country également..


                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:10

                            @fred.foyn

                            Tout est exact !


                          • Oceane 25 août 2016 20:11

                            @roman_garev

                            « En général je considère les années 1950 aux USA comme un siècle d’or »

                            Pour qui, pour quelle portion de la population ? Je doute que cela ait été un « siècle d’or » pour les Amérindiens genocidés puis parqués dans des réserves et les descendants d’Africains.

                            « Mississipi burning », excellent film à voir et revoir pour éviter l’ethnocentrisme et se rappeler que la « plus gtande démocratie du monde » était en meme temps un immense « camp de concentration à ciel ouvert » [La férocité blanche ] pour les non blancs.


                          • roman_garev 27 août 2016 20:34

                            @Oceane


                            Vous avez certes raison. Mais, hélas, c’est toujours et partout comme ça. Est-ce la raison de ne jamais parler d’un siècle d’or, ne soit-ce que pour la plupart dominante d’une société ?

                            Moi je parlais surtout de l’épanouissement de la musique populaire (chez toutes les « portions de population », comme vous dites), de l’absence (presque) de drogue, d’une vie plus ou moins tranquille (la guerre en Corée terminée, celle de Vietnam pas encore entamée).
                            Savez-vous que les salaires en ÉU, calculés en pouvoir d’achat, égalent à présent environ la moitié de ceux des années 50 ? 

                          • roman_garev 24 août 2016 09:20

                            Curieux : le ministère russe de la Défense a annoncé les ventes aux enchères publiques :



                            P. ex., on pourra y acheter un ZIL-131 à partir de 16000 roubles (environ 220 Euros).

                            Pas de limitation pour des étrangers. La demande de participation à déposer avant le 1 septembre.

                            • roman_garev 24 août 2016 09:32

                              Les six Buk-M1 ukrainiens prendront part au défilé militaire à Kiev (voir les photos de répétition ici).


                              Ce sont ces mêmes Buk-M1, dont l’un a abattu le MH17 et dont l’absence totale dans son armée a été prétendue par Kiev nazi (y compris à Bruxelles, par un conseiller du président ukrainien Igor Smechko).



                              • izarn izarn 24 août 2016 12:11

                                @roman_garev
                                Le gouvernement ukrainien c’est n’importe quoi...Contradiction, folie, mafiosis, nazis, Soros...


                              • roman_garev 24 août 2016 12:20

                                @izarn

                                Le gouvernement ukrainien, vous dites ? Rien que lui ? Et étasunien, et hollandais, et tous les autres de l’UE, si on ne parle que de cette tragédie de MH-17, eux ne seraient pas n’importe quoi pour faire semblant de croire aux mensonges ukrainiens ? Où sont des photos longtemps promises des satellites étasuniens qui devraient prouver la culpabilité de la Russie ? Où en est ce fameux « tribunal sur MH-17 » dont le condamné, à savoir Poutine, était désigné d’avance ?

                              • izarn izarn 24 août 2016 10:22

                                En fait, il se pourrait que ce ne soit pas Erdogan qui a manigancer l’attaque contre le Su 24 russe.
                                C’est son état major. Or le coup d’état, et les arrestations qui ont suivi, ont démontré que l’appareil d’état turc était noyauté par le gladio de l’OTAN. Et que ceux-ci obéissaient en premier lieu à Washington...
                                Donc c’était une provocation américaine. Ce que finalement a compris Poutine en analysant l’attaque. Le FSB doit posseder pas mal d’infos sur les félons aux ordres US.
                                Erdogan a cru à une violation de son espace aérien, ce qui est manifestement faux.
                                C’est à ce moment qu’Erdogan en discutant avec Poutine, comprends qu’il s’est fait rouler par les américains, que sont pays lui-meme peut ne pas lui obéir !
                                Voila l’origine du retournement d’Erdogan. Ensuite suivant les données russes, il va s’appreter à arreter les traitres. C’est à ce moment la, en urgence, que Washington décide d’éliminer Erdogan. Petite preuve ; le pilote qui a abattu le Su 24 était chez les factieux...C’est évident !
                                Donc bien sur que ce sont les USA qui ont décidé d’abattre le Su 24 dans le dos d’Erdogan, et que bien sur ce sont eux qui ont décidé de l’éliminer, physiquement...Aprés la contre attaque réussie de Poutine.
                                De ce point de vue, il fort douteux qu’Erdogan revienne dans le camp des américains.
                                Erdogan allié aux russes, la situation de l’OTAN et de sa base en Turquie est mal en point. Ensuite le controle de la Turquie leur échappe.
                                Les USA alignent sottises sur sottises...Pour tout dire le narrative de Washington sur le sujet est absolument grotesque...


                                • Oceane 25 août 2016 20:52

                                  @izarn

                                  Que les Us soient derrière le coup du SU-24 russe ne serait pas étonnant quand on sait qu’ils sont des récidivistes. Un avion de ligne iranien abattu « par erreur » par la « Nation indispensable », une fête de mariage bombardée également « par erreur ». Les Us ont signé un pacte avec les « erreurs ».


                                • JMBerniolles 24 août 2016 11:00
                                  Erdogan est aux premières loges pour constater ce qui se passe en Syrie...

                                  Dans ce domaine la bataille d’Alep, pour la récupération totale de la ville et le nettoiement des régions environnantes constitue le tournant décisif.

                                  On ne peut pas dire que les avancées de l’armée syrienne et de ses forces alliées soient fulgurantes, mais il semble que l’on assiste à un étouffement progressif qui a des conséquences ailleurs puisque les takfiris sont obligés de dégarnir d’autres fronts pour résister....

                                  Il constate ainsi que les USA en sont au plan C qui est de provoquer la cession d’une partie de la Syrie comprenant des cités à majorité arabe, sous l’égide des forces kurdes et de mercenaires à leur solde.

                                  C’est dans ce cadre qu’est survenu l’action de bombardement de ces forces encadrées par des « conseillers » américains par des avions syriens. 
                                  D’où l’incroyable protestation américaine (les militaires américains sont illégalement en Syrie, de même que les français et britanniques, où ils soutiennent les takfiris de tout bord)

                                  Bien entendu nous avons droit au scénario hollywoodien d’un avion américain tenant en respect deux avions syriens.

                                  Je pense que la vérité se situe plutôt dans un avertissement d’Assad aux américains. D’autant que les syriens ont notoirement déployé des moyens anti aériens dans la zone.
                                  Et ce n’est pas un hasard si cela a lieu au moment où l’utilisation de la base turque d’Incirlik est gelée pour les américains.

                                  Par ailleurs certainement pour être partie prenante dans la reconstruction de la Syrie, les chinois décident apparemment d’accroitre leur aide militaire à la Syrie.

                                  Il est à noter qu’il y a une accélération de la part des russes et des chinois pour installer une réalité du terrain en Syrie avant l’élection éventuelle (il semble que des forces influentes minent sa campagne aux USA) d’Hillary Clinton.



                                  • izarn izarn 24 août 2016 12:41

                                    @JMBerniolles
                                    Ca chauffe dur entre la Turquie et les USA :
                                    https://fr.sputniknews.com/defense/201608181027341345-turquie-usa-armes-nucleaires-roumanie/

                                    Les Etats-Unis ont chargé leurs militaires de retirer les armes nucléaires US du territoire turc dans les plus brefs délais.

                                    « Washington ne faisait plus assez confiance à Ankara pour laisser ces bombes sur le territoire national »

                                    Le gouvernement turc a interdit aux pilotes américains de décoller à partir d’Incirlik et a en outre arrêté le chef de la base pour son implication dans la récente tentative de putsch. 


                                  • simplesanstete 24 août 2016 12:12

                                    Après 100 ans de 2 véroles, marxiste, et ultra libéral l’ours russe se redresse, c’est une 1re renaissance de sa race, quelle classe !


                                     TOUCHE PAS A MES FRONTIÈRES et garde ta langue, une OG, pas une ONG.  

                                    • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 12:36

                                      Israhell et la Russie sont les faces d’une seule pièce. Oui oui massacrons tous ces arabo-musulmans pour les intérêts de ton pays Israël.

                                      Pauvres de nous !


                                      • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 12:53

                                        C’est jiuste le plan Ynon qui est mis à exécution tout simplement et surtout vols des richesses de ces pays et extermination des musulmans sunnites avec l’aide des chiites iraniens, des russes ,des occidentaux ,Chine etc..


                                        • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 13:13

                                          VOILÀ CE QU’OCCULTENT LES AMIS DE L’IRAN, DE POUTINE, LES SECTAIRES SUR LA RÉALITÉ ALAWITE SYRIENNE, DE BACHAR EL ASSAD

                                          Voilà ce qu’occultent les amis de l’Iran, de Poutine, et les sectaires

                                          concernant la réalité Alawite syrienne de Bachar el assad

                                          Les chiites, les amis de l’Iran, les amis de Poutine, les sectaires qu’ils soient de la secte des ahbaches ou de celle des Soufis ascharites intégristes, occultent la réalité sanguinaire du gouvernement Alawite chiite syrien.

                                          Ceux qui appellent à la résistance contre l’impérialisme Américain, le sionisme, tombent souvent dans ce piège qui est que dans cette situation, forcément, il faut être du cotés des russes, de l’Iran, des chiites, etc.

                                          Pour eux, si tu es contre les USA, L’état colonisateur sioniste, tu dois obligatoirement être pro-Russe, pro-iranien !

                                          Cela ressemble au discours de Georges Bush à la suite des attentats du 11 septembre 2001 :

                                          « Vous êtes avec nous ou contre nous »

                                          Ce discours est simpliste et ferme la porte à toutes les autres solutions.

                                          La position de Soral, d’égalité et réconciliation, de Bassam Tahhan, du réseau voltaire de Thierry meyssan, rejoint ce discours simpliste, celui de Bush le criminel.

                                          En effet, toute personne qui n’est pas du cotés de l’Iran, de la Russie, de la Syrie, est selon ces personnes, un pro-sioniste, un pro-Américain !

                                          Pour ces raisons, les sites de soral, d’égalité et réconciliation, du réseau voltaire, mais aussi les médias Iraniens, Chiites, occultent les massacres de Bachar, et accusent l’opposition de tous les crimes, sans la moindre preuve.


                                          • roman_garev 24 août 2016 13:30

                                            Exercises d’écriture automatique insensée par milla, que c’est joli, ça anime... Et pas trop nuisible, on a une petite roue du souris pour les laisser passer en une seconde.


                                            C’est aussi un test de patience pour les agoravoxiens. Parfois quelques-uns, ne pouvant plus se retenir, postent un commentaire. Rien que pour engendrer des nouveaux postes automatiques. Du masochisme ? 

                                            • Parrhesia Parrhesia 24 août 2016 13:37
                                              Bref !
                                              Compte tenu de la situation géographique de la Turquie et de sa traditionnelle efficacité militaire, nous ne voyons pas comment Israël et les U.S.A. pourraient laisser une personnalité turque, que ce soit Erdogan ou un autre, faire basculer son pays dans le camp moscovite ...
                                              L’histoire ne plaide pas, non plus, pour l’ouverture d’une période de très chaleureuses effusions entre ces deux pays. 
                                              Enfin, si tel était le cas, la représentante du N.O.M. pour l’Europe, Angela Merkel, serait obligée de manger son chapeau, ce qui laisse assez clairement augurer de ce que ferait la diplomatie allemande dans cette hypothèse...
                                              Conclusion : laissons pour le moment chacun des protagonistes jouer sa partie en finesse (nous, Français, nous en avons perdu l’habitude) et parions qu’un président Turk susceptible de créer une alliance durable avec la Russie pourrait bien rejoindre fissa fissa le club très paisible des Ceausescu, Kadhafi, Saddam Hussein et consorts...
                                              Mais... je peux me tromper...

                                              • roman_garev 24 août 2016 13:47

                                                @Parrhesia

                                                « pourrait bien rejoindre fissa fissa le club très paisible des Ceausescu, Kadhafi, Saddam Hussein et consorts »


                                                Il vient justement d’éviter l’entrée à ce club. Et celui qui est prévenu est armé.

                                                Ne croyez pas en tout-puissance des USA. Si c’était le cas, Poutine aurait dû depuis longtemps présider ce club.
                                                 

                                              • Parrhesia Parrhesia 24 août 2016 14:42
                                                @roman_garev

                                                Également logique.
                                                Et souhaitons vivement que Wladimir Poutine échappe à un semblable sort car je considère qu’il reste aujourd’hui l’un des plus solides piliers de la paix.
                                                Ceci étant, il faut comparer ce qui est comparable : « Notre sainte Mère la Russie », n’est pas la Turquie...
                                                Mais... bonne journée à vous.

                                              • roman_garev 24 août 2016 14:50

                                                @Parrhesia

                                                Mais... on ne compare que le degré de la protection personnelle d’un chef d’État, qui doit être en Turquie de nos jours au moins égal qu’en Russie.
                                                Quant au « pilier de la paix des plus solides », c’est aussi mon avis. Pourtant, le nombre de ceux en Russie qui croient que ce piliier devrait être aussi celui de l’économie... ce qui n’est guère le cas.
                                                Donc... bonne journée à vous.

                                              • roman_garev 24 août 2016 13:42

                                                Voilà, ça commence : la Syrie désapprouve officiellement l’invasion des chars turcs dans le nord du pays et la considère en tant qu’infraction à la souveraineté syrienne.


                                                La Syrie revendique à l’ONU de mettre fin à cette agression turque.

                                                À suivre...

                                                • roman_garev 24 août 2016 18:31

                                                  @arthes

                                                  Je ne parle d’aucuns expatriés, mais de l’invasion des chars turcs en Syrie. Les chars turcs n’ont aucun rapport ni à Bassar (d’ailleurs j’ignore qui c’est), ni a Bachar el-Assad.


                                                • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 15:07

                                                  Sous prétexte de Daech , les occidentaux déciment les populations civiles.

                                                  Affreux !


                                                  • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 15:09

                                                    « Ca chauffe dur entre la Turquie et les USA »

                                                    Ridicule

                                                    Sputnik est un site de désinformation.


                                                    • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 15:14

                                                      Regardez « Syrie:Les mercenaires russes du regime Syrien سوريا :مرتزقة روس في خدمة بشار » sur YouTube https://youtu.be/iF7xk7rEH6I


                                                      • Milla (---.---.104.47) 24 août 2016 15:16

                                                        « Jamais un chef de la Russie ou de l’Union Soviétique n’a fait autant pour les Juifs que Vladimir Poutine. À tous égards et sans précédent. » (xii) – Pendant la seconde guerre mondiale, de Gaulle se réfugia à Londres, tandis que Poutine est citoyen d’honneur de la City. (xiii)


                                                        • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:31

                                                          Sputnik est critiquée pour sa dépendance vis à vis du Kremlin, ce qui en fait un instrument de propagande russe


                                                          • vdtydt4566 (---.---.70.136) 24 août 2016 16:37

                                                            @Milla

                                                            Sputnik, une officine de propagande ? Sans blague ! smiley 

                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:52

                                                            @vdtydt4566

                                                            Tu bouges ton gros cul pour aller faire des recherches sur la merde que tu lis ! Mdr


                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:34

                                                            https://youtu.be/uCpaqh9uTDE

                                                            Syrie ,l’aviation Russe cause un horrifiant massacre à Idleb


                                                            • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:36

                                                              oui la syrie federale de shalomov Poutine avec l’accord turquie- UE qui confirme la purification ethnique de plusieurs regions, d’ailleurs le mossad dit deja sur son site que la syrie est divisee en 6 regions... (plan Ynon )detruire les pays musulmans pour assurer l’hegemonie israelienne...


                                                              • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:38

                                                                « Les centres de commandements US (et de la coalition) et Russe sont en lien direct...avec échange de renseignements...ça c’est la réalité, »

                                                                Bien sûr !


                                                                • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 16:50

                                                                  Regardez bien cette photo et vous verrez qu’elle n’a rien à voir avec des soldats irakiens ou arabes...ce sont des caucasiens, donc des mercenaires occidentaux. Meme la photo parle d’elle même et cela montre que Le Parisien est Encore Une source non crédible.

                                                                  Les forces irakiennes avancent dans une ville tenue par l’EI près de Mossoul https://www.google.fr/amp/m.leparisien.fr/amp/flash-actualite-monde/les-forces-irakiennes-avancent-dans-une-ville-tenue-par-l-ei-pres-de-mossoul-24-08-2016-6065969.php?client=ms-android-orange-fr


                                                                  • egos 24 août 2016 16:59

                                                                    L’alerte à du être particulièrement sérieuse pour que R Erdogan se tourne aussi prestement vers Poutine.

                                                                    A voir déportait des deux protagonistes, ex antagonistes, difficile d’imaginer qu’il n’y ait pas, ds 1 avenir proche, un cocu.
                                                                    Et ce n’est franchement pas les style de Poutine.


                                                                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:36

                                                                      Un déluge de bombes (et de Napalm) s’est abattu sur la prov d’Alep et d’Idlib, faisant principalement des victimes parmi les civils


                                                                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:06

                                                                      Ne pas oublier que Poutine finance toute l’Extreme droite europeenne à hauteur de millions d’euros par an. Cela servira à faire le chaos en Europe, cette extreme droite se preparant pour la guerre civile qui se profile, notamment en France, grace aux attentats faits par notre gouvernement. Sachant que l’Extreme droite est un element necessaire à la generation du chaos qui sert à proteger nos elites responsables du marasme economique.


                                                                      • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:14

                                                                        L’oligarchie juive

                                                                        Quelques-uns aiment rappeler que Poutine a évincé un certain nombre d’ « oligarques » juifs. Ce qu’ils oublient de préciser est qu’il les a remplacés par d’autres « oligarques » juifs et que leur nombre a augmenté sous la présidence de celui-ci (21). On ne s’étonnera donc pas que « [l]a juiverie russe est aujourd’hui la communauté juive la plus prospère au monde », nous dit Aryeh Zuckerman, secrétaire général du Fonds Juif Européen, hôte de l’évènement de ce soir. « Elle est très proche de la communauté juive des USA [en richesse], et bien plus petite. Si nous parlons de multimilliardaires, nous en avons quelques-uns. Si vous parlez de multimillionnaires, nous en avons des tas. » (22). « […] Près d’un quart des 200 individus les plus riches de Russie sont juifs. […] La richesse nette combinée des 48 juifs listés est de 132,9 milliards de d

                                                                        Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou s’est rendu en visite officielle à Moscou le 7 juin dernier afin de prendre part avec Vladimir Poutine aux célébrations du 25e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre Israël et la Russie

                                                                        LA COALITION TUE BEAUCOUP D’ENFANTS MAIS AUSSI DU BLÉ - SYRIE/IRAK/SHAM

                                                                        Bombardements de silos de blés au Sham


                                                                        • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:20

                                                                          Vous croyez vraiment que Poutine n’est pas sous les ordres de ces hommes juifs milliardaires ? POUTINE est juste un toutou des israéliens et des USA

                                                                          Mdr

                                                                          Près d’un quart des 200 individus les plus riches de Russie sont juifs. […] La richesse nette combinée des 48 juifs listés est de 132,9 milliards


                                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:30

                                                                            @Porcu Nustrale

                                                                            Adolf était entouré que par des juifs sionistes, c’est grâce à Hitler qu’Israël existe.

                                                                            Bouge ton gros cul pour faire des recherches sur Hitler et les juifs sionistes !


                                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:22

                                                                            Horreurs de la coalition : âmes sensibles, s’abstenir http://le-musulman.com/index.php/divers/actualite/1108-horreurs-de-la-coalition-ames-sensibles-s-abstenir

                                                                            HORREURS DE LA COALITION : ÂMES SENSIBLES, S’ABSTENIR

                                                                            Ce que vous ne savez pas au sujet de

                                                                            l’ingérence de la coalition dans les affaires internes de l’Irak et de la Syrie

                                                                            Les bombardements que mènent actuellement les avions de la coalition contre l’EI sont une horreur bien cachée au public, à la masse.

                                                                            Les dégâts collatéraux (cette formule qui signifie en réalité : les nombreux civils déchiquetés) sont nombreux et bien cachés au public, si manipulable.

                                                                            Les guerres menées par les USA et leurs sbires contre l’Irak (et la Syrie) innocente des attentats du 11 septembre comme tout le monde le sait, ont fait de très nombreuses victimes, ainsi que l’imposition par la force par les USA d’un état scélérate mécréant criminel chiite à la tête de l’Irak.

                                                                            Ceux qui n’ont pas subis tout cela, notamment ces dix longues années sous le régime chiite, ses tortures, viols, meurtres, etc, pourront toujours réagir en imprimant des papiers défendant la coalition criminelle et meurtrière.

                                                                            Mais, c’est ainsi, dans le sectarisme et l’aveuglément, certains ont plus de zèle que d’autres.

                                                                            Mickael

                                                                            Ps : Il y a évidemment bien d’autres photos, mais je pense que deux, même une seule, suffisent à montrer l’horreur de cette coalition américano israel Turquie Iran ;Russe-saoudienno-franco-chiite.


                                                                            • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:28

                                                                              Les Russes emploient des bombardiers lourds de l’aviation stratégique, armés de missiles de croisière. Dont la puissance dévastatrice est très supérieure à celles des bombes lâchées par les Soukhoï.

                                                                              Un massacre !


                                                                              • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:33

                                                                                • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:39

                                                                                  Les Russes emploient des bombardiers lourds de l’aviation stratégique, armés de missiles de croisière. Dont la puissance dévastatrice est très supérieure à celles des bombes lâchées par les Soukhoï.

                                                                                  Un massacre !


                                                                                  • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:54

                                                                                    les opérations militaires de Poutine visant les villes qui aspirent à une Syrie libre. Son projet d’un maintien au pouvoir du tyran de Damas doit être démasqué et combattu. Poutine et Assad, une alliance pour massacrer les Syriens Un axe Russie – Iran – Hezbollah – Extrême-droite – …

                                                                                    Lors d’un rassemblement de soutien au soulèvement des Syriens, organisé à Paris le 25 juin 2011 devant le Panthéon, les Parisiens venus exprimer leur solidarité aux manifestants déjà massacrés à cette date avaient entendu le récit de la barbarie du régime Al Assad de la bouche de nos amis syriens. Parmi leurs slogans, celui-ci avait suscité l’étonnement de participants en criant : « Honte à la Russie ! Honte à la Chine ! Honte à l’Iran ! Honte au Hezbollah ! ». Au cours des quatre terribles années de ce conflit, cet axe n’a cessé de montrer sa capacité de nuisance et chacun a vu qu’il faisait bloc avec l’extrême droite française, européenne, étasunienne même avec Donald Trump qui soutient Assad.

                                                                                    Grand fournisseur d’experts et d’armements au régime de Bachar Al-Assad, le gouvernement russe a une responsabilité morale et aussi très concrète dans les crimes commis envers le peuple syrien par sa présence militaire en Syrie avec ses bases à Tartous et à Lattaquié .

                                                                                    « Sauver la Syrie ou sauver Assad »

                                                                                    Une partie de l’opinion française s’inscrit, faute de mieux ou au nom d’une « real politik », dans un faux choix, celui qui exige de « choisir entre Assad et Daech ». C’est faire mine d’ignorer que Daech est la créature d’Assad et qu’il incarne l’alibi mis en avant par la dictature pour jouer les utilités, voire le « rempart contre le terrorisme »... et pour prétendre faire partie de « la solution ».

                                                                                    Il en découle un positionnement pro-Assad qui est partagé par la droite dure avec Thierry Mariani, pivot du lobby pro-Poutine en France (Les Républicains), par le Front National avec Florian Philippot qui « préfère les méchants aux très méchants », par le Parti de Gauche qui se range à « la proposition russe faite par le ministre (des affaires étrangères de Poutine) S. Lavrov » ou par le Parti Communiste, quand Pierre Barbancey de l’Humanité ne voit que « de la pure sémantique diplomatique » lorsque F. Hollande écarte un avenir de la Syrie passant par Bachar Al Assad.

                                                                                    Le peuple syrien et ses insurgés existent encore !

                                                                                    Le point commun à ces positionnements est qu’elles traitent par le mépris absolu les acteurs essentiels : la population syrienne – vue comme simple spectatrice – et les Syriens qui avec son soutien continuent de se battre avec héroïsme pour une Syrie libre face à la dictature ...

                                                                                    Pour ces politiciens, les opposants « modérés » auraient disparu ou seraient devenus de simples jouets des monarchies du Golfe.

                                                                                    Comme si les aspirations à une société civile dans un État de droit, particulièrement dans la jeunesse, avaient disparu en Syrie. Une double peine pour ceux qui là-bas osent encore en rêver, dans l’indifférence de trop de politiciens occidentaux qui n’en ont cure.

                                                                                    Qu’ont-ils d’autre à leur proposer que de garder sine die leur bourreau sous tutelle russe et iranienne ? La déclaration officielle française devant l’ONU ne s’y résout pas, ce qui est très honorable. Tandis que certains voudraient cacher sous la table les images des villes bombardées par le régime, des enfants coincés sous les décombres et des prisonniers suppliciés, les défenseurs des droits humains ont un rôle capital à jouer. En qualité de citoyens du monde, on ne peut se borner à compter les points, tandis que là-bas on compte les morts, et que de sombres calculs en préparent beaucoup d’autres.

                                                                                    « Union sacrée » pour Assad autour de l’axe russo-iranien

                                                                                    Poutine lui est cohérent et il compte juste sur la naïveté des gogos pour qu’on le laisse atteindre ses objectifs expansionnistes. A-t-on si vite oublié ses atrocités en Tchétchénie, le nettoyage radical de la capitale Grozny et l’installation du pantin-dictateur Kadyrov ? Celui-ci a fait assassiner de nombreux Tchétchènes ainsi que des journalistes et des membres d’ONG. Prétendument engagé dans un combat contre l’islamisme, il impose aux femmes le port de tenues dites islamiques et a contraint la population à participer à une manifestation contre Charlie, au lendemain des attentats de janvier dernier.

                                                                                    Si l’engagement militaire russe en Syrie est avéré de longue date, il vient de changer de dimension en se présentant comme une réponse légitime à l’appel au secours du régime syrien. Mieux, il s’inscrit dans le cadre d’une « guerre sainte » contre le terrorisme. Les chasseurs-bombardiers russes en partance pour une mission de frappes en Syrie n’ont-ils pas été bénis avant leur décollage par les chefs de l’Eglise orthodoxe russe ? Comme l’a déclaré son porte-parole : « Le combat contre le terrorisme est une guerre sainte et aujourd’hui, notre pays est peut-être celui qui le combat le plus activement », ajoutant avec aplomb que « cette décision est conforme au droit international, à la mentalité de notre peuple et au rôle particulier que notre pays a toujours joué au Moyen-Orient ». Pour le patriarche orthodoxe Kirill, « La Russie a pris une décision responsable en utilisant ses forces armées pour défendre le peuple syrien frappé par le malheur ». Même soutien de la part du grand mufti de Russie, Talgat Tadjouddine. On connaît les convergences nationalistes ainsi que les liens d’intérêt et de corruption entre ces différentes hiérarchies ecclésiastiques et l’État russe.

                                                                                    De fait, on observe du côté de Lattaquié en Syrie une arrivée massive de matériels et de troupes russes au sol. Dans le même temps, des centaines de soldats iraniens, regroupés à Téhéran pour une parade devant le mausolée de l’ayatollah Khomeini, ont été acheminés en Syrie. Tout indique l’imminence d’une intervention terrestre à grande échelle, principalement motivée par l’objectif de pérenniser le régime syrien et de garder la main sur son avenir.


                                                                                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 17:57

                                                                                      Les révélations de César et les premières frappes russes

                                                                                      Les premiers bombardements russes n’ont pas visé les positions de Da’ech, mais des villes acquises à la cause d’une Syrie libre et divers autres groupes rebelles (voir la carte qui figure en haut). Pour qui en aurait douté, l’objectif de Poutine n’est pas de réduire à néant Daech, mais bien de sauver le régime en l’aidant à neutraliser toute l’opposition. C’est un choc pour les gens qui croyaient sincèrement que la Russie jouerait une partition « loyale ».

                                                                                      Dans le même temps, suite à une enquête éprouvante et minutieuse, les terribles photos des archives militaires sur la torture en prison, exfiltrées en 2013 de Syrie avec son auteur dit Cesar, ont resurgi avec la parution de l’ouvrage de Garance Le Caisne intitulé : « Opération César – au cœur de la machine de mort syrienne ». Prenant à témoin l’opinion, le Président François Hollande a confirmé le bien-fondé de sa position pour une solution politique ne passant pas par un maintien au pouvoir de Bachar Al Assad.

                                                                                      Dans le même esprit, les dirigeants français ont annoncé le lancement d’une action judiciaire contre les auteurs des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre commis sous les ordres du régime syrien. Ces éléments sont de nature à montrer aux Français le vrai visage du despotisme qui pousse la Syrie au fond du gouffre et menace le monde.

                                                                                      L’extrême-droite française vénère Assad et Poutine

                                                                                      Le député du Rassemblement Bleu Marine, l’avocat Gilbert Collard se dit prêt à défendre Bachar al-Assad s’il est un jour traduit devant un tribunal international pour « crimes contre l’humanité ». « Nous avons besoin impérativement de l’aide de Bachar el-Assad sur le plan des renseignements, des informations, de la logistique, et si on veut se débarrasser des nazis d’aujourd’hui, l’Etat islamique, on a besoin de lui », a-t-il déclaré.

                                                                                      Pour la présidente du FN, l’ouverture en France, par le parquet de Paris, d’une enquête préliminaire pour crimes contre l’humanité visant Assad n’est qu’une « opération pour éviter que la Russie prenne la pôle position en matière diplomatique ».

                                                                                      Enfin dernièrement, Nadine Morano et Marion Maréchal-Le Pen se sont rendues à Moscou avec une poignée de parlementaires français pour participer à une conférence de propagande du régime russe intitulée « Forum parlementaire international ». Depuis Moscou, Nadine Morano a réitéré ses propos racistes, salué les bombardements russes en Syrie – qui visent l’opposition et des civils mais pas Da’ech – en voyant dans un retour à la « stabilité » en Syrie le gage d’un retour des réfugiés dans leur pays, et en qualifiant Bachar Al Assad de seul « interlocuteur crédible en Syrie » ! Elle a ainsi officialisé son entrée dans le club des relais de Poutine, y rejoignant le Front National, le député LR et raciste Thierry Mariani et l’ex-premier ministre Fillion.


                                                                                      • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:07

                                                                                        Vladimir Poutine, l’ami de l’extrême droite européenne Monde | Par Mathieu Martiniere 14.04.2014 - 10 h 47 mis à jour le 14.04.2014 à 16 h 30 En Ukraine, Vladimir Poutine appelle depuis des mois à chasser les « fascistes » de Kiev. Un discours paradoxal, alors que le président russe soutient et attire dans son sillage la majorité des partis d’extrême droite en Europe.o

                                                                                        Car quand Vladimir Poutine fustige d’un côté les terribles « fascistes » de Kiev, il attire et soutient de l’autre toute la galaxie eurosceptique et populiste de la droite radicale européenne.

                                                                                        Poutine est tres soutenu par une ONG belge pro-russe, l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (OEDE). Son président, Luc Michel, est un ancien membre du mouvement néonazi français Fane. C’est lui qui a invité en Crimée de nombreux partis d’extrême droite européens.

                                                                                        Les soutiens de POUTINE Aymeric Chauprade, le russophile et tout nouveau conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales, également tête de liste aux Européennes pour le FN en Ile-de-France. A ses côtés, on retrouvait l’Autrichien Ewald Stadler (ex-FPÖ), le Hongrois Béla Kovács, du parti antisémite Jobbik, Srđa Trifković, nationaliste américano-serbe, ou encore Pavel Chernev, ancien bras droit du leader d’Ataka, le parti d’extrême droite bulgare.


                                                                                        • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:18

                                                                                          Le monde satanique dans toute sa splendeur qui bombarde à tout vas, en prétextant viser des groupes terroristes qui ne sont en rien terroriste mais simplement des civils lambdas. Tout les groupes de mercenaires, proxy de chaque nation sont utilisés par rapport à un intérêt propre, ils ne servent en réalité qu’à localiser les lieux à bombarder aux sol riche en Hydrocarbures. Un nettoyage ethnique est entrain de se faire pour remodeler un projet vieux, de longue date et certains comme des imbéciles soutiennent un camp contre un autre. Deux face d’une même pièce.


                                                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:21

                                                                                            Syrie : Qui sont les soutiens fascistes d’Assad ? 15 JANVIER 2014 3 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

                                                                                            Le régime d’Assad a gagné le soutien des fascistes et des partis et organisations d’extrême droite nationalistes à travers l’Europe. Ceux-ci incluent le Front National (France), Forza Nuova et Casa Pound (Italie), l’Aube Dorée et Black Lilly (Grèce), le British National Party (Royaume-Uni) et le National Rebirth of Poland, Falanga et All Polish Youth (Pologne).


                                                                                            • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:26

                                                                                              Toutefois, la participation directe de la Russie a permis de mettre en évidence ses liens de plus en plus étroits avec Is raël.


                                                                                              • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:30

                                                                                                Alors qu’Israël massacrait des civils palestiniens dans la bande de Gaza l’année dernière, le président russe Vladimir Poutine déclarait : « Je soutiens la lutte d’Israël, » Quelques mois plus tôt, Israël – comme l’Iran, le Liban et la Syrie – avait refusé de condamner l’annexion de la Crimée par la Russie.



                                                                                                  • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:35

                                                                                                    Des groupes fascistes d’Europe ont voyagé en Syrie par solidarité avec le tyran et pour effectuer ce qu’ils appellent des « missions de recherche de preuves ». En juin 2013, une délégation de politiciens européens nationalistes et d’extrême droite ont effectué un voyage officiellement sponsorisé à Damas. Nick Griffin, le leader du British National Party (BNP) était l’un des membres de cette délégation ; celle-ci trouva qu’à part des « explosions occasionnelles », la vie à Damas était « normale ». Il a également loué le Hezbollah, groupe djihadiste militant et sectaire, pour son rôle de soutien du régime[3]. La politique du BNP comprend : la réintroduction de la peine corporelle et de la peine de mort pour certains crimes, l’abolition des lois anti-discrimination, le passage d’un accord avec le monde musulman « pour reprendre leurs populations excessives qui colonisent actuellement ce pays [le Royaume-Uni] », la déportation de tous les migrants clandestins et de ceux commettant des crimes si leur nationalité d’origine n’est pas britannique, et le rejet de tous les demandeurs d’asile passés par d’autres pays dans lesquels ils auraient été en sécurité avant leur arrivée en Grande-Bretagne[4] Ils ont pris part à des manifestations anti-musulmans violentes et des attaques racistes[5]. Les autre membres de la délégation comprenaient des membres du parlement et du parlement européen de Pologne, Russie et de Belgique[6].

                                                                                                    Toujours en juin, des fascistes polonais du groupe Falanga ont voyagé en Syrie en mission de solidarité et rencontré le premier ministre syrien Wael Al Halqi et le ministre aux affaires étrangères Faisal Mekdad à Damas. À Beyrouth ils ont rencontré les représentants du parti Social Nationaliste syrien, un party fasciste[7]. Falanga est un groupe défendant la suppression des droits des juifs polonais et a attaqué des juifs et leurs entreprises. Des activistes néo-nazis d’All Polish Youth ont manifesté en soutien à Assad sur l’invitation de l’ambassade de Syrie en Pologne[8]

                                                                                                    L’European Solidarity Front est un autre groupe qui, bien que non explicitement fasciste, a de fortes relations avec les fascistes. Il a été actif dans les manifestations opposées à l’intervention occidentale en Syrie dans toute l’Europe. Fondé en Janvier 2013, il statue que : « L’European Solidarity Front est ouvert à tous ceux qui aiment la Syrie, et soutiennent la solidarité avec le président Assad, la nation syrienne et son armée. Les principaux fondateurs de ce projet viennent d’Italie, Grèce, Chypre, Belgique, Hollande, Finlande et Espagne, mais nous avons rapidement trouvé des soutiens enthousiastes de nombreux militants actifs dans différents pays , et plus spécifiquement en Pologne, France, République Tchèque, Roumanie, Irlande, Serbie, Grande-Bretagne, Écosse, Malte, Ukraine, Danemark, Suède, Canada et Argentine. »[9] En plus d’organiser des manifestations de soutien au dictateur syrien, ils organisent des conférences. En Italie elles ont été acueillies par CasaPound, une organisation italienne fasciste exprimant de l’admiration pour l’ancien dictateur Mussolini, a effectué des manifestations racistes envers la communauté Rom et des attaques violentes envers des militants antifascistes et de gauche[10]. L’ESF invite également à ses conférences des intervenants tel que le « Third Positionist » (c’est-à-dire la troisième voie : la nation) belge Ruben Sosiers. Leur cause commune est la lutte contre « la propagande impérialiste venant de l’ouest »[11]. National Rebirth of Poland, la plus grande organisation fasciste de Pologne, qui a récemment effectué cette attaque sur un squat antifasciste à Varsovie et des attaques envers les homosexuels, fait aussi partie de l’European Solidarity Front[12]. L’hypothèse a été émise que l’ESF pourait recevoir un soutien financier direct de la part du gouvernement syrien ainsi que « des centaines de drapeaux, posters, et les voyages en Syrie ne se paient pas tout seuls. »[13] De plus, ce réseau de fascistes européens pourait utiliser la situation en Syrie comme méthode clé de collecte de fonds, étant donné que de tels groupes « sont capables de collecter plus de ressources par l’intermédiaire de leur campagne sur la Syrie qu’ils ne le peuvent habituellement ».[14]


                                                                                                    • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:42

                                                                                                      Le régime syrien n’a jamais effectué d’attaque sur Israël (même en représailles aux agressions d’Israël), mais il a également brutalement réprimé les mouvements de libération palestiniens. Il semble en fait que l’unique objectif de la « guerre contre Israël » du régime était de justifier l’application continue de l’état d’urgence qui a retiré leurs droits aux citoyens syriens et donné un pouvoir illimité aux forces de sécurité. []


                                                                                                      • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:49

                                                                                                        Syrie : Qui sont les soutiens fascistes d’Assad ? 15 JANVIER 2014 3 Imprimer ce billet Imprimer ce billet

                                                                                                        Le régime d’Assad a gagné le soutien des fascistes et des partis et organisations d’extrême droite nationalistes à travers l’Europe. Ceux-ci incluent le Front National (France), Forza Nuova et Casa Pound (Italie), l’Aube Dorée et Black Lilly (Grèce), le British National Party (Royaume-Uni) et le National Rebirth of Poland, Falanga et All Polish Youth (Pologne).


                                                                                                        • Vipère Vipère 24 août 2016 19:14

                                                                                                          @Milla


                                                                                                          A l’instar des fascistes et des organisations d’extrême, je soutiens moi aussi le Président ASSAD !

                                                                                                          Et pourquoi ? parce que même un dictateur est souverain en son pays, c’est à son peuple de se libérer et d’aller vers un régime plus démocratique, certes cela peut prendre du temps. 
                                                                                                          Mais, je ne crois pas à ceux qui prétendent apporter le bonheur chez les autres, parce qu’il faudrait d’abord qu’ils commencent chez eux, surtout à coup de bombes et de massacres du peuple.

                                                                                                          Mais, peut être que le sang versé du peuple syrien vous laisse indifférente ? 

                                                                                                        • Vipère Vipère 24 août 2016 19:18

                                                                                                          @Vipère


                                                                                                          * lire :des organisations d’extrême droite

                                                                                                          Ce n’est pas parce que les organisations d’extrême droite disent des choses justes qu’il faut absolument voter contre...

                                                                                                          La vérité et la justice peuvent être dites sous quelque bannière que ce soit, elles n’en sont pas pour autant indignes et à jeter à la poubelle !

                                                                                                        • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:50

                                                                                                          Le Front National et la Syrie, une histoire d’amour qui accouche du site infosyrie.fr

                                                                                                          Quel lien entre Bachar El Assad et le Front National ? C’est probablement une question que vous ne vous poserez jamais si vous n’avez pas à modérer les commentaires de Reflets. Pourtant il existe bien une constellation de personnes qui pourrait expliquer bien des choses. Pour comprendre l’affaire, il faut Jeter un oeil du côté du site http://www.infosyrie.fr/ édité par une agence de communication RIWAL, proche, très proche du régime de Bachar El Assad et de l’extrême droite … dure.

                                                                                                          Derrière Infosyrie se cache donc RIWAL, c’est à dire Frédéric Chatillon : en épousant Marie d’Herbais, il est devenu le gendre de la comtesse Katherine d’Herbais, qui, outre le fait d’être riche, est conseillère régionale FN et a longtemps. Elle a été l’une des principales actionnaires avec son mari du journal Minute.

                                                                                                          Il faut ajouter à cela que Chatillon est maintenant le papa d’une charmante gamine dont le parrain n’est autre qu’un certain Jean-Marie Le Pen. Enfin, pour parfaire sa reconversion, il a créé une société en communication intitulée Riwal Communication, éditeur de http://www.infosyrie.fr/.

                                                                                                          La nébuleuse pro- Bachar du FN

                                                                                                          Axel Loustau—>Fernand Loustau (pére) ex 3eme REP fondateur de Normandy Sécurité, Veronica SA : Veronica SA actionnaires outre F. Lousteau :

                                                                                                          Anne Meaux, actuelle attachée à la communication d’Alain Madelin ex Ordre nouveau et PFN Gérald Penciolelli, actuel directeur de Minute, ancien d’Ordre nouveau et du PFN ; très proche de certains milieux patronaux et d’Alain Madelin Bernard Lehideux, permanent au Parti républicain, et dont la sœur Martine est vice-présidente du FN et responsable du Cercle national des Femmes d’Europe Jean-Pax Méfret le « Barde de l’Occident » http://www.youtube.com/watch?v=6UpZBeZhzVg Gérard Écorcheville, ancien d’Occident, du GUD, d’Ordre nouveau et du PFN, recyclé au RPR par Pasqua avant de finir au FN le « Prince noir » Henri de Bourbon Fernand Loustau est par ailleurs un vieil ami de Jean-Marie Le Pen, à qui il prêta des locaux en 1985 pour héberger la « radio libre » proche du FN, Radio Courtoisie. Il fut également l’un des actionnaires de National Hebdo. Sa société Normandy Sécurité (reprise par sa femme) assura le service d’ordre de plusieurs manifestations du FN, tandis que plusieurs militants d’extrême droite (dont certains du GUD) y furent embauchés. C’est maintenant son fils Axel qui a repris le flambeau. Membre du FNJ, il fut candidat frontiste aux dernières élections législatives dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine. À noter que la police interpella, en même temps qu’Axel, son frère et sa mère : quelle famille ! Gauthier Guiller , chef d’entreprise, se trouvait en effet à Vitrolles, où il était candidat en 7e position sur la liste de Mégret aux municipales. De quoi décevoir son grand frère Jean-Jacques Guillet, ex-député RPR, ancien d’Occident converti au gaullisme par les bons soins de Charles Pasqua dont il est un des proches. D’après Wotan, journal des CHS (démantelés depuis février de cette année avec l’arrestation d’Hervé Guttuso et de ses petits camarades), cet intérêt pour le GUD proviendrait des dénonciations de Bonnefoy, ancien responsable du GUD avant la reprise en main de celui-ci par Chatillon au début des années 1990. Cette collaboration avec la police daterait de longtemps et expliquerait la réapparition de Bonnefoy au sein du Parti national républicain, groupuscule soutenu en sous-main par les réseaux d’un ancien ministre de l’Intérieur.

                                                                                                          Riwal Communication : Créée en mars 1995 avec un capital de 100 000 francs, elle a pour principales activités le conseil en communication, le marketing direct, l’édition de livres et de revues et la vente par correspondance. Elle était à l’origine domiciliée 6 rue Saint-Bon (Paris IVe). Un an plus tard, la société a déménagé au 10 rue Laurent Pichat (Paris XVIe), son adresse actuelle. Le gérant de la société est Axel Loustau, avec pour associée Marie d’Herbais. Parmi les actionnaires de Rivoal on retrouve :

                                                                                                          Chatillon et sa femme Marie d’Herbais (260 parts à eux deux) ; Anne-Christine Delaunay, sœur de Chatillon, à qui il a vendu 260 parts en septembre 1996 (sur les 470 qu’il possédait auparavant) ; Axel Loustau (240 parts) Thomas Lagane (240 parts) les affiches pro-Hamas et révisionnistes collées par le GUD ont été payées et fabriquées à Damas, avec l’autorisation du Ministre syrien de la Défense, le général Tlass (Manaff ?). Les premiers contacts entre Chatillon et Tlass datent d’octobre 1994 : Frédéric Chatillon, lors d’un séjour à Damas, aurait rencontré le général pour discuter de l’aide que celui-ci pouvait apporter à son mouvement.

                                                                                                          Adnan Azzam, né en Syrie, connu dans les milieux spécialisés pour être un proche des services secrets syriens, propriétaire en outre du restaurant Zenobie, à Paris, fréquenté par Rifaad El Assad, et où eurent lieu, dit-on, d’intéressantes rencontres entre ce dernier et des membres du FN…

                                                                                                          Début juin, le site Égalité et Réconciliation se faisait l’écho du lancement d’un nouveau site, Infosyrie,

                                                                                                          Les liens entre Frédéric Chatillon et la Syrie ont connu une nouvelle visibilité avec l’implication de l’ancien dirigeant du GUD dans le rapprochement de Dieudonné avec le parti de Jean-Marie Le Pen et l’extrême droite en général. Ce rapprochement serait la conséquence de l’influence grandissante de Chatillon auprès de Dieudonné et s’est manifesté par quelques événements médiatisés :

                                                                                                          M. M’Bala était présent à une soirée du président du FN datant probablement de 2006 à Montretout avec les époux Chatillon. La venue de Dieudonné à la Convention présidentielle Bleu Blanc Rouge organisée par le Front national en novembre 2006 dans le cadre de la candidature de Jean-Marie Le Pen à la présidentielle de 2007 Le baptême d’une fille de Dieudonné en juillet 2008 par l’abbé Laguerie, ancienne figure de proue de la Fraternité Saint-Pie X et à présent en charge de l’église Saint-Eloi à Bordeaux, avec pour parrain Jean-Marie Le Pen. Chatillon semble alors avoir joué les intercesseurs, une de ses filles ayant pour parrain l’ancien président du FN. Cette présence constante dans l’ombre de Dieudonné va permettre à Chatillon d’élargir son cercle de connaissances à d’autres « parias » médiatiques comme Jacques Vergès ou Roland Dumas . Par ailleurs elle s’inscrit dans une démarche plus large cherchant à faire bouger les lignes puisqu’à la même époque Chatillon s’investit aux côtés d’Alain Soral dans les projets d’Égalité & Réconciliation, en particulier l’ouverture du Local fin 2007 aux côtés de Philippe Peninque : proche conseiller de Marine Le Pen, ancien dirigeant du GUD dans les années 1970, ancien avocat radié du barreau de Paris à la suite de malversations financières et marié à une cadre supérieure de l’Oréal. Philippe Peninque joue par ailleurs un rôle économique important auprès de Chatillon.

                                                                                                          Durant l’été 2006, Chatillon avait joué les intercesseurs pour un voyage de Dieudonné, Alain Soral, Ahmed Moualek, Marc George et Thierry Meyssan au Liban. Ils repartent au Liban et en Syrie en mars 2008 sur le prétexte d’une série de spectacles de Dieudonné organisés par Michel Eleftériadés ( http://www.nowheristan.org ) dans son cabaret à Beyrouth, le Music-Hall, suivis d’une virée à Damas.

                                                                                                          Selon des sources locales, les cinq jours en Syrie comprenant hôtels, chauffeurs et visites touristiques auraient été largement financés par la famille Tlass. Ces liens se manifesteront d’ailleurs par des rencontres avec des membres de la famille, notamment le fils Manaff, devenu à son tour général, et dont des sénateurs ont récemment demandé à ce que ses avoirs soient gelés en France en raison de son implication dans des massacres récent à Baniyas. C’est en effet un très proche de Bachar El-Assad, et il commande actuellement l’unité que Bachar commandait avant sa nomination à la tête de l’État.


                                                                                                          • Milla (---.---.1.10) 24 août 2016 18:54

                                                                                                            Un des promoteurs professionnels d’Assad est Phillipe Chatillon, ex membre du GUD,toujours activiste d’extreme droite à l’heure actuelle, et présentement conseiller en com’ de Marine Le Pen (une copine de la fac d’Assas). Dirigeant la société de communication RIWAL, il met au service de la promotion d’Assad ses réseaux tant professionnels que politiques (M.LePen y compris) et mondains. Son implication auprés du régime Syrien va trés loin, il entretient des relation étroites avec la famille Tlass (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=182281dinertlassfamille.jpg ) et est un entremetteur de la fine fleur de l’antisionisme/negationisme/national-bolchévisme avec le régime, en témoigne l’organisation par son entremise des contacts de Soral, Meyssan, et Dieudonné au cours de « voyages militants » en Syrie. En récompense de cet engagement, RIWAL a ouvert une succursale en Syrie et a pour client principal le Ministére du Tourisme. La correspondante du Ministère du Tourisme en contact avec Chatillon s’appelle Rania Kardahi, en charge du département Promotion et c’est RIWAL qui gère le site http://syrievoyage.fr qui est le site de promotion du Ministère du Tourisme syrien depuis 2008.

                                                                                                            Ses camarades de l’ex GUD (Axel et Philippe LOUSTAU, Christophe COLLET, Philippe PENINQUE, Olivier DUGUET pour les plus connus) encadrent la plupart des manifestations pro Assad en France. La société NORMANDY SECURITE se chargeant de la sécurité physique (garde du corps, vigiles, controle d’accés etc…) au besoin, RIWAL-communication-evenementielle se chargeant de la logistique (location de salle par exemple), RIWAL-communication-conseil assurant la promo et RIWAL-communication-creation assurant la réalisation du matériel militants (tracts, affiches etc…) et/ou la promo internet (création de site, web activisme etc…). Le coté activiste (manifs de rue par exemple) de ce soutien à Assad est assuré par les meme personnes mais a titre personnel, sans engager les sociétés de communication.


                                                                                                            • JMBerniolles 24 août 2016 20:28
                                                                                                              @Milla

                                                                                                              Si vous pouviez comprendre que lorsque l’on voit Milla on zappe immédiatement....

                                                                                                            • Tozzzzz (---.---.143.32) 25 août 2016 15:39

                                                                                                              @Milla

                                                                                                              Et la suite ?


                                                                                                            • JMBerniolles 24 août 2016 20:26
                                                                                                              La situation au MO et en Syrie est d’une grande complexité parce qu’en dehors de la Syrie qui n’a pas d’autre choix que de se battre pour survivre, tous les autres pays ont des politiques à trois bandes.... Y compris la Russie qui soutient loyalement la Syrie mais entretient aussi des relations avec Israël, type non agression.

                                                                                                              L’intervention turque en Syrie pour s’emparer de la ville stratégique de Jarablus, située entre la région d’Alep et la zone sous l’emprise kurde depuis Kobané, participe de cette donne à plusieurs variables puisqu’elle est couverte par les américains.

                                                                                                              A tel point que des analystes en déduisent que le coup militaire en Turquie a été monté en connivence entre la CIA et Erdogan.

                                                                                                              Je ne crois pas un seul instant à cela. C’est plutôt une concession américaine à Erdogan (comme en témoigne la visite de Biden (et non Kerry ce qui suggère quelque chose de non planifié) qui a préludé à cette invasion)

                                                                                                              Afin de limiter la casse en Turquie, après le coup d’état foiré qui révèle aussi qu’Erdogan a encore beaucoup de supporters en Turquie.

                                                                                                              En même temps cela envoie Daesh dans la zone d’Alep où joue une bataille décisive.

                                                                                                              En tous les cas nous vivons une escalade dangereuse en Syrie où la France joue un rôle de valet servile et criminel. Une honte pour la diplomatie de notre pays dans cette région où jadis notre influence était grande.




                                                                                                               
                                                                                                               

                                                                                                              • Oceane 26 août 2016 10:19

                                                                                                                @JMBerniolles

                                                                                                                Le pacte de non agression entre la Russie et la colonie européenne du M-O coule de source. Israël est un « melting-pot » de nationalités européennes. Le même pacte liant les autres États européens à leur colonie qui abrite leurs fils et filles, aucun d’eux ne l’agressera. Au contraire, ils font et feront pour la protéger contre les Arabes. Cela, les Arabo-musulmans ne veulent pas le comprendre. Pour que les Européens lâchent Israël, il faudrait qu’ils soient menacés par un État ou un groupe d’Etats ayant une aussi grande capacité de nuisance que les États européens. Or les Arabes et assimilés - Arabo-Musulmans - sont tout, sauf unis face aux Européens, chaque Etat songeant plus à être le 1er valet des Européens dans sa région.


                                                                                                              • Layly Victor Layly Victor 27 août 2016 11:42

                                                                                                                @Oceane

                                                                                                                Bien entendu, le sort des Chrétiens en Syrie et en Irak, ça ne vous intéresse pas du tout (ce ne sont que des Chrétiens). De même que le sort de leurs alliés Alaouites.
                                                                                                                La Syrie a été historiquement le berceau du Christianisme et beaucoup de communauté chrétiennes, Catholiques, Orthodoxes, Melkites, Chaldéens ont vécu en bonne intelligence avec les Musulmans, avant la folie de l’Islam radical.
                                                                                                                Nous avions été plusieurs à le dire dès le début de la guerre : Poutine ne laissera jamais tomber les Chrétiens. C’est une partie intégrante de sa politique, qui n’exclut pas bien sûr un travail diplomatique en direction d’Israël et de la Turquie.
                                                                                                                C’est autre chose que le gros pourri Hollande qui a tenté de bombarder les Chrétiens d’Alep pour servir l’axe Israël-Arabie-US-reich germano-occidental.

                                                                                                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 août 2016 16:56

                                                                                                                La Turquie d’aujourd’hui est toujours « L’empire Ottoman » d’hier, c’est-à-dire toujours un problème pour l’Europe et pour l’Occident. 


                                                                                                                La Turquie n’est pas « trop fragile » ou « trop vulnérable », elle n’est pas non plus une « puissance régionale » comme elle devrait l’être parce qu’elle elle est juste entre le marteau et l’enclume et le restera... Sa position lui interdit de jouer librement ! Ce qui est certain est par contre ceci : Jamais la Turquie ne sera admise dans le cirque de Bruxelles ! 

                                                                                                                Les responsables politiques turcs sont conscients... Ils ont une marge de manœuvre qui va du privilège « d’être dans le Burnous de l’Otan », ce qui leur permet quelque chantage et même des « relations plus ou moins intimes avec »l’Ours«  ; jusqu’à la menace directe des  »intérêts de l’Occident« ce qui leurs vaudra un destin pas loin de celui réservé aux zzzarabes ! Tous les ingrédients sont déjà réunis : Enfer aux alentours, Kurdes instables et trop éparpillés, Effectif des »islamistes" de plus en plus important et Occident qui n’a aucune perspective d’avenir ...



                                                                                                                • Milla (---.---.1.10) 25 août 2016 17:16

                                                                                                                  Poutine qui continue de bombarder un pays entier la Syrie, qui plus est, des bombes à fragmentation, aucune précision, ils balancent et détruit tout sur son passage. Quand c’est les autres nations tout le monde s’indigne mais quand c’est les russes ou iraniens faisant partie d’un soit disant axe anti-impérialiste, ce n’est pas grave. Sortez, un peu de réflexion, au lieu de suivre comme des moutons les médias, peu importe que soit pro-russe ou pro-occidentale, pro-etc, c’est la même. Le monde est sous domination du b’nai b’rait, alors soutenir Poutine c’est également soutenir Netanyahu, Hollande, Obama, Sisi,, Rohani etc..


                                                                                                                  • Milla (---.---.1.10) 25 août 2016 18:56

                                                                                                                    L’oligarchie juive

                                                                                                                    Quelques-uns aiment rappeler que Poutine a évincé un certain nombre d’ « oligarques » juifs. Ce qu’ils oublient de préciser est qu’il les a remplacés par d’autres « oligarques » juifs et que leur nombre a augmenté sous la présidence de celui-ci (21). On ne s’étonnera donc pas que « [l]a juiverie russe est aujourd’hui la communauté juive la plus prospère au monde », nous dit Aryeh Zuckerman, secrétaire général du Fonds Juif Européen, hôte de l’évènement de ce soir. « Elle est très proche de la communauté juive des USA [en richesse], et bien plus petite. Si nous parlons de multimilliardaires, nous en avons quelques-uns. Si vous parlez de multimillionnaires, nous en avons des tas. » (22). « […] Près d’un quart des 200 individus les plus riches de Russie sont juifs. […] La richesse nette combinée des 48 juifs listés est de 132,9 milliards de dollars. […] Les nationalités des 200 milliardaires ont été analysées dans le rapport. Moins de la moitié, précisément 89, sont en fait des Russes ethniques, malgré que 81% de la population russe soit ethniquement russe. […] Alors que seulement 0,11% de la population russe est juive ashkénaze, ils représentent 21% de tous les milliardaires du pays. […] Six Juifs kavkazes apparaissent sur la liste, pour une richesse nette combinée de 10,6 milliards de dollars. Selon le bureau russe des statistiques, il y a 762 citoyens russes classifiés comme Juifs kavkazes et ils représentent 0,00035% de la population. […] La richesse nette du reste des individus de cette liste est de 165 milliards de dollars. » (23)

                                                                                                                    Voici une liste non-exhaustive d’ « oligarques » officiant sous la présidence de Poutine (24). Magnats Abramovich, Roman. […] Probablement un des plus célèbres oligarques « russes » dans le monde. Le Juif Roman Abramovich est un des plus riches voleurs et criminels de Russie, intime de Yeltsin et protecteur de Poutine. […] Membre de la Douma […] Le président Vladimir poutine a changé la loi pour abolir les élections des gouverneurs régionaux, et le 21 octobre 2005 Abramovich a été reconduit gouverneur pour un autre mandat. » Alekperov, Vagit. Un oligarque d’ascendance mixte slave et azerbaïdjanaise (une ethnie musulmane turque) […] huitième personne la plus riche de Russie avec une richesse nette de 13,9 milliards de dollars. Président et principal actionnaire de la première compagnie pétrolière russe LUKOIL. Aven, Pyotr. Banquier oligarque juif (Alfa Bank, Alfa Group), contrôle la plus grande banque privée de Russie. 5,4 milliards de dollars en 2013. Lié à Poutine et membre clé des fonctionnaires de l’administration de Poutine depuis le début des années 90. Deripaska, Oleg. Juif […] membre du conseil d’administration et PDG de RUSAL, la plus grande entreprise d’aluminium dans le monde, et président du groupe Enplus. […] 8,5 milliards de dollars en 2013. Un proche de Nathaniel Rothschild. Derispaka est souvent décrit comme « 100% loyal à Poutine », « ami du Kremlin », « lié étroitement au Kremlin », et même « l’oligarque le plus proche de Poutine ». Fedun, Leonid. Ascendance obscure (on dit parfois qu’il est juif). Milliardaire (7,1 milliards de dollars), détient un des clubs de balle au pied les plus célèbres de Russie. Anti-blanc. Aime les Juifs, finance des campagnes contre la « xénophobie » et l’ « antisémitisme » dans le sport. Fridman, Mikhail Maratovich. Juif […] Président du conseil de surveillance du consortium du groupe Alfa, qui est maintenant un des plus grands groupes d’investissement privés de Russie. En 2011, Forbes estimait sa fortune à 15,1 milliards de dollars, faisant de lui le septième individu le plus riche de Russie […] En excellents termes avec le Kremlin, membre de la chambre publique de Poutine ; […] un des fondateurs du congrès juif russe […] a largement contribué au fonctionnement du Fonds juif européen […] ayant pour but le développement de la juiverie européenne et la promotion de la « tolérance ». Gutseriev, Mikhail Safarbekovich. Ingouche (ethnie non-slave et musulmane du Caucase) entrepreneur et homme d’affaires. […] Son clan familial est le plus riche de Russie en 2013 et dans les années récentes. […] A la suite de contrats fructueux avec les clans de Poutine, toutes les enquêtes criminelles à son encontre ont été closes et ses affaires familiales sont en plein essor. Kantor, Vyacheslav Moshe. Juif magnat des produits chimiques (2,4 milliards de dollars en 2013), dirige Acron, un des plus grands producteurs de fertilisants dans le monde. Connu comme « allié et associé de Poutine » avec « des liens étroits avec le Kremlin » ; il est actuellement président du congrès juif européen et ex-président du congrès juif russe, reconnu comme « un des 50 Juifs les plus influents dans le monde » et un grand champion de la police de la pensée, de l’endoctrinement et de la répression anti-blancs, en Russie et à travers le monde. Kerimov, Suleyman Abusaidovich. Un Lezgin né au Daghestan – un peuple du Caucase non slave et musulman, similaire aux Tchétchènes […] Un magnat secrètement lié au Kremlin. […] Kerimov apparait parfois comme étant une extension du Kremlin, déclarent les banquiers. Khan, German. […] Un des principaux membres du congrès juif russe […] Un soutien actif des initiatives juives en Russie et en Europe […] De larges contributions au fonctionnement du Fonds juif européen […] dont le but est le développement de la juiverie européenne et la promotion de la « tolérance » […] En excellents termes avec le Kremlin. […] Richesse nette de 10,5 milliards de dollars en mars 2013. Kovaltchouk, Iouri. Juif (25). Proche de Vladimir Poutine. Président de la Banque Rossia et co-fondateur et ex-président du Groupe Médiatique National. Il s’agit du premier groupe de Russie en termes d’audience. Banquier personnel des hauts responsables russes, y compris de Vladimir Poutine. Mamut, Alexander. Oligarque juif et mafieux, il a des connections avec les niveaux supérieurs du gouvernement. Le vice-premier ministre de Russie dans les cabinets de Poutine et Medvedev, Igor Shuvalov, est un ex-employé de Mamut et ils sont étroitement liés en tant qu’associés. « Il reste très proche du Kremlin et on sait qu’il est proche du premier ministre Vladimir Poutine ». 2,3 milliards de dollars en mars 2013 (richesse officielle et publiquement connue). Mikhelson, Leonid. (En partie) juif bien qu’il ne l’admette pas et ne s’y identifie pas publiquement. Il contrôle Novatek, une des entreprises de gaz naturel les plus importantes de Russie. 15,4 milliards de dollars en mars 2013. Les contrats et le partenariat avec Gazprom, contrôlé par le Kremlin, sont la source du gros de sa fortune. Prokhorov, Mikhail Dmitrievitch. Multimilliardaire (13 milliards de dollars en 2013) d’origine judéo-russo-ossète, juif par sa mère […] Politicien, et propriétaire de l’équipe de balle au panier américaine Brooklyn Nets ainsi que de diverses usines de production de nickel et d’or en Russie. Il est bien connu pour son mépris des travailleurs et pour les conditions de travail affreuses de ses usines. En termes corrects avec le Kremlin. Rotenberg, Arkadiy (et son frère Boris). Multimilliardaire juif (3,3 milliards de dollars en 2013, et 1,4 milliards pour Boris Rotenberg). Ami personnel de Poutine, son ancien partenaire d’entrainement de judo. Il a gagné un énorme capital grâce à ses relations personnelles avec Vladimir Poutine et a bénéficié les années passées d’un flux budgétaire presque illimité. Shvidler, Eugene. Un autre milliardaire juif (1,3 milliards de dollars en 2013), magnat des ressources naturelles, ami et partenaire d’Abramovich. Avec Abramovich il détient des parts dans le groupe Evraz, une des plus grandes entreprises de ressources naturelles en Russie. Usmanov, Alisher. Asiatique musulman (Ouzbèke). L’individu le plus riche de Russie et du Royaume-Uni. 17,6 milliards de dollars en 2013. […] Pour ses crimes économiques, il fut arrêté et emprisonné en union soviétique. Aujourd’hui il reçoit des récompenses de Poutine […] A « des liens étroits avec le Kremlin » […] Marié à la juive Irina Viner. Elle est considérée comme proche de Poutine, l’ayant présenté à Alina Kabaeva. Vekselberg, Viktor. Juif […] L’homme le plus riche de Russie en 2012. 15,1 milliards de dollars en 2013. Cet oligarque d’origine judéo-ukrainienne est le propriétaire de nombreuses installations pétrolières et métallurgiques en Russie […] En bons termes avec le Kremlin. Autres magnats non Slaves bénéficiant de contrats d’État : Ziyad Manasir , Iskander Mahmudo, Ziyaudin Magomedov, Aras Agalarov, Vazgen Gevorkyan.


                                                                                                                    • Milla (---.---.1.10) 25 août 2016 19:45

                                                                                                                      il n’est plus un événement, un fait, qui, médiatisé, ne soit transformé en spectacle. Ainsi, le spectaculaire est privilégié, l’émotion cultivée à outrance dans son instantanéité la plus grossière, la plus forcenée. » A vrai dire, aussi, il transparait que le christianisme hollywoodien de la plupart de ces individus n’a d’égal que leur poutinisme holy youdien dans lequel Poutine, en raison de la mentalité qui est la leur, est assimilé à une sorte de sauveur (iv). Après le « rêve américain », ils nagent en plein « rêve russe », dans un monde virtuel construit autour de la propagande médiatique du Kremlin et de ses nombreux relais. Du fait de la mentalité qui est la leur, ils ne peuvent de plus qu’opposer de façon binaire États-Unis et Russie, n’ayant apparemment pas pris connaissance des dernières déclarations de Poutine : « J’aime la créativité [des États-Unis d’Amérique]. Sa créativité quand elle doit affronter des problèmes. Son ouverture – ouverture et ouverture d’esprit – parce qu’elle lui permet de libérer le potentiel inné de son peuple. Et grâce à cela, l’Amérique a atteint des résultats tellement surprenants dans son développement. » (v), ni des considérations profondes et synthétiques que Julius Evola a exposées dans le chapitre Le cycle se ferme de Révolte contre le monde moderne (vi). Ainsi, à les entendre, il faudrait être anti-américain et donc pro-russe. Voilà la manière de « raisonner » de ces individus. La juxtaposition de de Gaulle et Poutine qui précède n’est pas anodine car quelques-uns voient dans le dernier, plutôt à juste titre, un « de Gaulle Russe » (vii). Parmi les ressemblances remarquables, relevons : – Que tous deux partagent le même anti-américanisme de façade. Le premier parce qu’il ne fut pas invité à la conférence de Yalta, étant ainsi blessé dans son ambition maladive. Le second pour des motifs économiques et géostratégiques/géopolitiques. – Le premier fut un allié de l’URSS, de l’Angleterre, de l’Amérique et des « résistants » communistes dans leur invasion et leur destruction du continent européen. Le second s’est réjoui de ce qui précède et est un admirateur de l’URSS,


                                                                                                                      • ENZOLIGARK 26 août 2016 05:48

                                                                                                                        Lyubit Nash Narod * Любит Наш Народ * [ Music / video - en « ВО » - by Leningrad * Ленинград * ... . ... AFF ИСС ...


                                                                                                                        • Las_Casas Las_Casas 26 août 2016 16:23

                                                                                                                          « ....Enfin, si Russes, Turcs, et Iraniens se rencontrent[2], cela ne signifie en aucun cas la fin de la guerre en Syrie.... »

                                                                                                                          personnellement je pense que ça pourrait être la fin du conflit en Syrie moyennant des concessions de la part des uns et autres ; la Syrie de demain serait certainement amputée de certaines régions.

                                                                                                                          L’affaire a duré et il va peut falloir jouer autrement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès