• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Est-il rentable pour l’Europe d’avoir peur de la Russie (...)

Est-il rentable pour l’Europe d’avoir peur de la Russie ?

Depuis plusieurs années maintenant, nous entendons constamment dire que la Russie est une menace, prépare une invasion, utilise des espions et des pirates informatiques et empoisonne les gens.

Un échange féroce de sanctions a commencé en 2014, lorsque la Russie a annexé la Crimée. Dans le souci de soutenir l'Ukraine, embourbée dans la corruption et les conflits internes, l'Union européenne a sacrifié le bien-être de ses propres entrepreneurs. La pression sur la Russie semblait redoutable et intimidante. Son économie pourrait-elle survivre ? Vraisemblablement, aujourd'hui, la réponse est évidente.

Selon les analystes de Bloomberg, de 2014 à 2018, la Russie a perdu 6% de son PIB. Cela représente environ 200 milliards de dollars. Cependant, selon le gouvernement russe, les sanctions ont causé 6,3 milliards de dollars de dommages à la fin de 2018. En particulier, 2,4 milliards étaient les dommages causés par les sanctions européennes. La différence de nombre s'explique par le fait que la croissance de l'économie russe s'est ralentie en 2013. Cela a été facilité par une dépendance excessive aux ventes d'énergie. Aussi, en 2014, les prix du pétrole sont passés de 115 dollars le baril à 30 dollars. C'est ce facteur qui a joué un rôle décisif dans la contraction de l'économie russe.

"Les métallurgistes ont souffert de leurs impératifs, mais pour eux, c'est une pratique finalement assez courante", a déclaré Alexander Losev, directeur général de la société de gestion Sputnik.

Il a attiré l'attention sur la Russie qui n'a pas été exclue du commerce mondial des matières premières et des produits pétroliers, et que de fait, les sanctions perdent tout leur sens. En effet, l'Allemagne achète du gaz russe. L’Ukraine achète du gaz russe, bien qu’elle parle constamment de l’agression du Kremlin. Toute l'Europe achète du gaz russe. Peut-être que les États-Unis font preuve de plus d'intégrité ? Au premier semestre 2020, la Russie a fourni 9,1 millions de tonnes de pétrole aux États-Unis. C'est 2,3 fois plus qu'à la même période en 2019, et un record pour toute la période d'observation.

Les États-Unis représentaient plus de 12% de toutes les exportations de produits pétroliers russes en janvier-juin de cette année. C’est la deuxième place après les Pays-Bas, où, comme vous le savez, les actions de Moscou sont également souvent critiquées.

Tant que les grandes entreprises gagnent de l'argent, les petites entreprises souffrent. Pour exemple, le problème est clairement exprimé dans l'industrie de l'ingénierie des États de l'est de l'Allemagne, où les échanges avec la Russie ont diminué en moyenne de 28,7% de 2013 à 2018.

"Ce sont toutes des entreprises de taille moyenne, et les pertes qu'elles subissent sont d'une grande importance pour eux", a déclaré Michael Harms, président du Comité oriental de l'économie allemande.

Selon une étude réalisée par des experts de l'Université Lingnan de Hong Kong et du Keele Institute of World Economy, 55% des dommages causés par la confrontation des sanctions reviennent à la Russie et 45% aux pays qui ont introduit des sanctions. Cela ne parle guère de l'efficacité des sanctions. Les agriculteurs polonais peuvent en témoigner.

Pendant des années, les Polonais ont vendu leurs produits à la Russie jusqu'à devenir soudainement le « pire ennemi ». Souffrant d'un embargo alimentaire, ils sont descendus dans la rue pour manifester l'année dernière, exigeant la reprise des échanges avec la Russie. La récolte record de pommes en 2019 pourrait apporter de bons profits aux Polonais. Au lieu de cela, leur prix de gros a chuté de 20%.

« Le processus d'entrée sur de nouveaux marchés est assez compliqué, et je me risquerais à supposer qu'aucun nouveau marché ne remplacera entièrement le marché russe », déclare Miroslav Maliszewski, chef de l'Association des producteurs de fruits polonais.

L'élite dirigeante polonaise a noyé la voix du peuple avec une propagande pour le "succès social" . Ils ont réduit l'âge de la retraite, ont commencé à verser des prestations pour chaque deuxième enfant de la famille. Et avec la pandémie du coronavirus, la liste des problèmes a augmenté de façon exponentielle, éclipsant les problèmes douloureux du commerce extérieur.

La crise actuelle pourrait être une excellente opportunité de rapprochement avec la Russie. Pour la Pologne, pour l'Allemagne, pour toute l'Europe. La crise économique sans précédent oblige à rechercher des méthodes de reprise économique. La levée d'au moins une partie des sanctions permettrait aux entrepreneurs européens de se remettre plus rapidement du choc.

Il est regrettable que l’UE ait plutôt décidé de prolonger les sanctions. Il est très dommage que les élites allemandes continuent de profiter du partenariat avec la Russie, sans donner la même chance aux petites entreprises. Il est dommage que Varsovie, intimidant les Polonais avec une menace russe, parraine des compagnies militaires américaines et paie pour l'entretien de l'armée américaine, en oubliant ses propres citoyens. De toute évidence, une telle politique nourrit exclusivement les élites dirigeantes, et ce sont les citoyens Européens qui paient la facture.


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 29 octobre 21:09

    Je lis : « La crise actuelle pourrait être une excellente opportunité de rapprochement avec la Russie »

    Oh non, pauvre Russie, je ne lui souhaite pas ça ! Qu’elle ressemble à la France de ce soir ? Je comprend que la Russie soit si tatillonne avec ses frontières à présent.


    • tonimarus45 30 octobre 16:01

      @V_Parlier juste une reflexion ;darmanin devait se rendre en russie le 26 ;y est il alle et si oui, curieusement sur le net personne ne semble en parler ???


    • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:42

      @tonimarus45
      Il était peut-être déjà confiné... ou alors il y a demandé l’asile car il doit bien être renseigné sur le futur de la France... Bon, je ris, mais je ris jaune quand même.


    • Jeekes Jeekes 29 octobre 21:52

      ’’lorsque la Russie a annexé la Crimée’’

       

      Ben non...

       


      • Et hop ! Et hop ! 30 octobre 10:45

        @Jeekes

        lorsque la Russie a empêché la CIA d’annexer la Crimée


      • Jeekes Jeekes 30 octobre 15:22

        @Et hop !
         
        ’’lorsque la Russie a empêché la CIA d’annexer la Crimée’’

         
        Ben oui.
         
        Et pas que...
        C’est ça qui les fait crever de rage, les amères-loques !
         


      • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:48

        @Jeekes
        Oui, il est gonflé le Khalfine. Reprendre ce que l’Ukraine avait pris par la force le 17 mars 1995, c’est de l’annexion ? (*) La seule faute de la Russie est d’avoir tant tardé. Mais il est compréhensible qu’en situation normalisée avec l’Ukraine et après le départ du soulot (de 2000 à 2013) ce n’aurait plus été correct.

        (*) https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-vieux-pretexte-de-la-crimee-qui-189332


      • JPCiron JPCiron 29 octobre 22:03

        La Russie n’est pas une menace. A terme une Alliée ?

        .

        Sans eux sur les fronts Est, jamais le débarquement n’aurait réussi.

        Ce qui leur couta quelques dizaines de millions de morts... Saluons...

        .

        Sans un changement de cap, comment se défaire de ceux qui nous ont colonisé de toutes les manières possibles ?


        • Et hop ! Et hop ! 30 octobre 10:49

          @JPCiron

          Ca aurait peut-être été mieux que les USA ne débarquent pas.

          Avec l’occupation allemande, on avait gardé notre monnaie, nos frontières, notre droit, notre langue, notre cinéma,... et il n’y avait pas d’immigartion massive.


        • JPCiron JPCiron 30 octobre 11:42

          @Et hop !

          En fait, sans les pertes monstrueuses subies par les « Russes » sur les ’’fronts de l’Est’’, l’armée Allemande aurait pu se redéployer sur les autres fronts, et le débarquement aurait sans doute été annulé ou repoussé.
          .
          Et nous aurions pris le Reichsmark comme monnaie, parlé l’Allemand,...
          ... ce qui est aussi une bien belle langue...


        • Et hop ! Et hop ! 30 octobre 19:03

          @JPCiron

          Non, les Allemands n’ont pas imosé leur monnaie, leur langue et leur droit quand ils occupaient la France, pourquoi l’auraient-ils fait après.

          Par contre les USA ont imposé le dollar (amgot) et leur langue.


        • JPCiron JPCiron 30 octobre 21:22

          @Et hop !

          Les Allemands ont occupé la France, mais ne s’y étaient pas encore ’’installés’’.
          .
          L’idéologie US était (et est toujours) qu’ils sont porteurs d’une mission divine pour apporter les valeurs US au monde (du fait  pensent-ils de leur statut de ’’peuple choisi’’). Ils ne parlent que l’Anglais => c’est aux autres de s’ajuster. Pour contrôler les pays délivrés-conquis, ils imposent le $ US. C’est une mentalité de conquérants et de suprémacistes.
          .

          L’ AMGOT, c’est seulement le gouvernement militaire d(occupation des Alliés.


        • Et hop ! Et hop ! 1er novembre 14:45

          @JPCiron

          L’AMGOT a essayé d’imposer une nouvelle monnaie à la place des francs de la Banque de France qui n’avaient jamais cessé de circuler, ils avaient déjà imprimé les billets, mais De Gaulle a refusé. 

          Avec le Plan Marsall, ils ont ensuite imposé à la France de faire un emprunt en dollars aux banques américaines de la FED pour la reconstruction de tout ce que leurs bombardements ont détruit, en interdisant que ce financement se fasse par la banque de France et en imposant que les fournisseurs soient américains. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé envahis de tracteurs Massey-Fergusson, alors qu’on avait des fabricants.


        • osis 30 octobre 07:58

          Peu à peu, les peuples rejettent les marionnettes félonnes placées à leurs têtes par l’oncle Sam...

          C’est ce qu’a fait la Russie en renvoyant le salopard alcoolique Eltsine.

          Les ricains l’ont très mal pris, d’où les sanctions.

          Sachant qu’outre le pétrole et le minerai, le plus gros gisement d’or de toute la planète se trouve en Sibérie, l’oncle Picsous n’est pas près de se calmer...

          .

          Il y a, là-bas, en Félonie, une grande ferme d’élevage, qui produit en série du clone de scélérat destiné et formaté à devenir des dirigeants, en particulier politiques, à la solde et à la botte des Américains.

          Pratiquement tous les hommes politiques français (et étrangers) des 30 dernières années, voir plus, en sont sortis...

          Tout particulièrement nos présidents... 

          (Présidents aidés à se faire élire par le service après vente Young Leaders...)

          Présidents qui s’empressent ensuite d’embaucher leurs complices de promotions.

          .

          Vous les retrouverez sur ces listes....

          -----------------------------------------------------------

          http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-liste-des-young-leaders-fran-ais-depuis-1981-105102778.html

          -----------------------------------------------------------

          https://fr-fr.facebook.com/notes/%D0%B6%D0%B0%D0%BA-%D0%BC%D0%BE%D1%81-%D0%BF%D0%BE%D0%BB/liste-compl%C3%A8te-des-young-leaders-fran%C3%A7ais/618351294853602/

          ----------------------------------------------------------.

          Aussi avant de glisser votre bulletin dans l’urne, la sagesse voudrait de consulter ces listes pour ne pas élire, une fois encore un cheval de Troie atlantiste.

          .


          • JPCiron JPCiron 30 octobre 12:00

            @osis

            intéressants ces liens vers les listes ... Merci

            En effet ’’l’infiltration’’ des logiques de certaines idéologies passe aussi par ce que j’appelle le formatage passif : stages de formation , voyages d’études, relations amicales, ...

            .

            .


          • tonimarus45 30 octobre 16:17

            @JPCiron laurent joffrin representant une gauche qui n’est plus de gauche depuis mitterand qui selon « chevenement » a vire au neo liberalisme au debut des annees 80 ; les hollande ,valls, cazeneuve ect ayant suivi allegrement.Laurent joffrin qui n’hesite pas a tirer a boulet rouge contre la vrai gauche.alors cela ne m’etonne pas qu’ils soit de ceux la


          • JPCiron JPCiron 1er novembre 08:48

            @tonimarus45

            < gauche >

            Oui, cela fait des lustres que ’’la gauche’’ est convertie au libéralisme ’’de droite’’.
            En ce sens qu’elle ne remet pas en cause les fondamentaux du capitalisme libéral.
            Son action, c’est de prétendre soulager certains effets du système pour les gens.
            Ce qui ne fait que laisser se renforcer le système et l’inscrire dans le marbre.
            .
            Mitterand a tourné sa veste assez rapidement.
            Valls est un champion à ce sport : son soutien aux Palestiniens a vite été mis à la trappe quand il a compris que les médias et les lobbies l’auraient mis à terre comme politicien. Alors, il est allé faire allégeance au camp d’en face. 
            Beaucoup d’autres à droite-gauche ont fait/ font de même... mais plus discrètement.
            .
            Chevenement est un type que je respecte.
            .


          • math math 30 octobre 08:01

            L’UE et sa méfiance face a Poutine ?

            Pourtant la Russie est plus près de nous a tous points de vues que ne l’est l’Amérique ?

            La France dans l’UE championne des mésalliances !


            • JPCiron JPCiron 30 octobre 12:09

              @math

              Les logiques associées-accolées à des idéologies religieuses chrétiennes fondamentalistes US passent par osmose dans le domaine Politique... Et débouchent à l’international US sur des Actions politiques, diplomatiques, économiques et militaires qui dénotent une sorte de dérangement mental aux plus hauts niveaux.
              Comme l’Occident suit le ’’berger’’, nous suivons le mouvement, sans même demander l’avis d’un psychiatre...
              Le livre de Henry Kissinger « L’Ordre du Monde » illustre (en creux) mes propos.
              .

              .


            • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:51

              @math
              « La Russie est plus près de nous a tous points de vues »
              Enfin, « nous » il y a quelques décennies (et ce n’est pas une critique de la Russie que je fais là).


            • roman_garev 30 octobre 15:22

              @l’auteur

              « ...lorsque la Russie a annexé la Crimée »

              Cette fin de la première phrase suffirait à ne pas lire la suite. Mais passons.

              "...les Polonais ont vendu leurs produits à la Russie jusqu’à devenir soudainement le « pire ennemi ».

              Soudainement ? Vraiment ? En fait, la Pologne, cette « hyène de l’Europe », selon Churchill, se positionnait envers la Russie « le pire ennemi » durant le siècle dernier, sauf 1939-45, quand elle n’existait pas, et 1948-1990, gérée par les communistes. À présent ce pays est « plus catholique que le pape », c-à-d. encore plus russophobe que ses maîtres de Washington.

              « La crise actuelle pourrait être une excellente opportunité de rapprochement avec la Russie. »

              Pour ce rapprochement il faudrait avoir encore un fifrelin, à savoir l’accord de la Russie. Hélas, il est déjà un peu tard. La Russie ne brûle plus d’envie de s’associer à ce malentendu appelé Europe, qui rejette même a priori son vaccin contre le Covid-19. Il vous faudra attendre le vôtre... s’il apparaît jamais.


              • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 15:48

                C’est plutôt des musulmans et de leurs égorgeurs fanatiques qu’il faut avoir peur....


                • OMAR 30 octobre 18:42

                  Omar9
                  .
                  @zygzornifle
                  .
                  Spécifiquement ceux lobotomisés, formés, financés et commandités par les USA, les nazisionistes et le wahhabites.


                • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:55

                  @OMAR
                  Pas seulement. Ceux aussi élevés à grands frais par des gauchistes « tolérants » (généreux avec l’argent des autres et miséricordieux en lieu et place des victimes) qui leur ont appris comment nous étions des criminels alors qu’eux étaient super sympas et devaient combattre.


                • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:56

                  @V_Parlier
                  D’ailleurs, c’est en soi très logique car le PS et EELV sont bourrés d’atlantistes qui n’attendent que l’arrivée de Biden, le « politiquement correct », pour se prosterner devant lui.


                • Esprit Critique 30 octobre 18:40

                  « 

                  Est-il rentable pour l’Europe d’avoir peur de la Russie ? »

                  C’est débile, contreproductif, ruineux , crétin, c’est du suivisme des américains (quel qu’en soit le président). On parlait français a la cour des tsars !

                  De gaulle lui l’avait compris, la Russie est géographiquement le plus grand pays du monde, nous avons une part d’histoire commune, il ont un savoir faire en matière d’espace et d’aéronautique, nous aussi, ...ne pas commercer et développer des choses avec eux est le projet des parfaits cons qui nous gouvernent !


                  • OMAR 30 octobre 18:50

                    Omar9
                    .
                    @Esprit Critique :Nous avons une part d’histoire commune..".
                    .
                    Tout-à-fait.
                    .
                    D’ailleurs,Victor Hugo en fit même une lettre au Tsar Alexandre III.
                    https://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1979_num_57_3_3249
                    .
                    Heu, vous faites allusions à Drancy et pogroms, n’est-ce pas ?


                  • V_Parlier V_Parlier 30 octobre 20:57

                    @Esprit Critique
                    Qu’y a-t-il aujourd’hui qui ne soit pas une mesure contre-productive prise par notre gouvernement ?


                  • vraidrapo 31 octobre 18:51

                    Ho Les Français !!!!

                    Depuis des années qu’on en parle... si vous n’avez pas réussi à vous mettre d’accord sur une position conforme aux intérêts de la France...

                    C’est GRAVE ! Les mots me manquent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité