• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Explosion dans un bâtiment de l’Université d’économie et de (...)

Explosion dans un bâtiment de l’Université d’économie et de commerce de Donetsk

Ce soir, 29 juin 2017, alors que l'orage gronde, une grosse explosion a été entendue dans l'Est de la ville de Donetsk. Sur le boulevard Chevtchenko, l'un des bâtiments de l'Université d'économie et de commerce de Donetsk est éventré. Plusieurs étages sont détruits dont la bibliothèque.

D'après les informations préliminaires, il semble que l'explosion serait due à un engin explosif placé dans le bâtiment. Cet acte terroriste ayant eu lieu peu de temps après l'annonce du programme de réunification du Donbass à destination des étudiants (permettant aux jeunes venant d'autres régions de l'Ukraine de venir étudier dans les universités de la République Populaire de Donetsk), les autorités de la RPD pensent qu'il s'agit d'une tentative de la part de l'Ukraine de saboter ce programme et de décourager les étudiants de venir ici.

« Des données plus précises seront obtenus après que le comité d'experts ait terminé son travail et fourni des conclusions plus précises. La commission qui va enquêter sur cet incident a déjà été mise en place  », a déclaré le vice-président du conseil des ministres de la RPD, Dmitry Trapeznikov.

Heureusement, il semble que lorsque l'explosion a eu lieu, personne ne se trouvait dans ce bâtiment. Sur place les autorités ont déclaré qu'il n'y avait pas de victimes en l'état actuel des recherches. Environ 80 sauveteurs et 12 véhicules du ministère des Situations d'urgence étaient sur place pour chercher d'éventuelles victimes et sécuriser le bâtiment et les environs immédiats.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 30 juin 15:14

    Le mot terroriste ne peut être employé que par l’OTAN & consorts.

    Vous auriez pu employer défenseur de la liberté non ?
    Il ne faut plus se baser sur les définitions du dictionnaire maintenant, il y a la novlangue maintenant.

    • Alex Alex 30 juin 16:00

      Cette « république » auto-proclamée est en voie de somalisation.


      • Christelle Néant Christelle Néant 30 juin 17:08

        @Alex
        Non non, c’est l’Ukraine et ce que vous avez entre les deux oreilles qui est en voie de somalisation.


      • Dzan 1er juillet 10:10

        Et alors ???


        • anna anna 1er juillet 15:08

          Comité d’intégration « Russie - Donbass » lors d’une réunion à Rostov-sur-Don a décidé d’élargir la coopération dans les domaines de l’éducation et de la science.

          Des dizaines de mouvements sociaux, des associations caritatives, des initiatives civiques russes, dirigent les activités pour aider les écoles et les universités du Donbass dans leur intégration avec la Russie, offrant régulièrement des manuels et du matériel, et créent des conditions et des opportunités pour l’amélioration d’intégration des deux Républiques de Donetsk et de Lougansk a la Russie ....
           smiley

          source :

          photo est parlante :
           smiley

          * a comparer avec « l’analyse » de Pascal Boniface et autres pieds nickelés, pardon, les « spécialistes » de l’Ukraine :
          a partir de 9’50’’ P. Boniface dit « les russes n’ont pas envie d’avoir le Donbass sur les bras, qui leur coute trop cher... »

          J’ai envie de dire :

          Cher Pascal Boniface ! 
          La Crimée n’a pas de prix
          Le Donbass n’a pas de prix
          Ce sont nos hommes et nos femmes, ce sont nos terres ancestrales, on ne les lâchera plus, fini les temps de Eltsine ! 

          • Mychris Mychris 1er juillet 19:14

            @anna

            Chère Anna à propos de la Crimée, c’est exactement ce que dit Pascal Boniface, pour la Russie la Crimée n’a pas de prix, surtout pour sa politique interne.

            Pour le Donbass, il convient de nuancer, en effet. Si le Donbass comptait autant que la péninsule pour Poutine il y aurait longtemps que les « petits hommes verts » seraient intervenus et le Donbass serait déjà une région de la fédération de Russie. Il est beaucoup plus opportun dans le cas présent de laisser l’Ukraine s’autodétruire en dépensant ses maigres économies dans une guerre civile pour en récupérer les cendres que de revendiquer de facto les territoires de DNR et LNR voir plus (Odessa ?).

            Je passerais sur les terres ancestrales, il existe aujourd’hui des frontières et des états qu’il convient de respecter. Sinon rien n’empêcherait l’Allemagne de revendiquer Kaliningrad dans le même ordre d’idée.


          • anna anna 2 juillet 08:01

            @Mychris

            «  les frontières et des états qu’il convient de respecter.... »

            a cette votre phrase, j’ai fait dans ma petite culotte. 
            Vous voulez une liste des non-respect ?

            Quant a P.Boniface, il est le seul, que j’aime bien. Mais lui aussi, il se trompe sur Poutine et sa politique ukrainienne. Boniface devrait regarder le film de Oliver Stone sur Poutine pour comprendre :

            « Il faut être souple et conciliant, quand tu sais, que tu vas gagner...C’est la Première règle dans le judo »
            (c) V. Poutine

            Mais chuttttttt, je vous ai rien dit, OK ?

          • Mychris Mychris 2 juillet 14:56

            @anna

            « a cette votre phrase, j’ai fait dans ma petite culotte. 

            Vous voulez une liste des non-respect ? »

            Je ne dis pas le contraire et vous parlez sans doute de pays tels que le Kosovo arraché à la Serbie par l’Europe et les États Unis. C’est tout aussi condamnable dans la forme.

            Enfin, même si la guerre en Ukraine à fait plus ou moins 3000 victimes civiles de trop, dieu merci nous n’y avons pas encore trouvé de charniers. J’entends par là de femmes et d’enfants abattus à la pointe d’une kalachnikov dans un trou creusé sommairement.

            Mais en effet j’aimerais beaucoup connaitre votre liste.


          • Christelle Néant Christelle Néant 2 juillet 19:43

            @Mychris
            3 000 victimes civiles de trop ? Non il y en a 10 000 au moins + les soldats.des deux côtés. D’après les estimations réalistes des services secrets allemands, on en est à au moins 50 000 morts toutes catégories confondues.
            Quant aux charniers « pas encore » est le morceau important de votre phrase. Il y en a. Ils sont juste en territoire occupé par l’armée ukrainienne. Où croyez-vous que se trouvent les victimes exécutées hors de tout cadre judiciaire par le SBU, Azov, ou l’ex bataillon Tornado, qui je le rappelle a violé, torturé et tué des hommes, mais aussi des femmes et des enfants ? Ils sont dans des charniers ne vous leurrez pas là dessus. Les témoignages que j’ai reçu de gens venant de la zone occupée disent qu’il y en a autour de Marioupol et de Kharkov où se trouve une prison secrète du SBU. Quand la guerre sera finie, ca sera la galerie des horreurs. N’en doutez pas une seule seconde.


          • Mychris Mychris 2 juillet 23:17

            @Christelle Néant

            J’ai effectivement entendu parlé de ces chiffres, dans l’hypothèse où ils seraient confirmés je serais le premier à les reconnaitre soyez-en sure.

            Pour le moment je me base sur les chiffres officiels y compris ceux relayez par Moscou :
            https://fr.sputniknews.com/international/201706211031929234-onu-donbass-victimes/

            En ce qui concerne l’article du Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. celui-ci remonte à début février 2015 ce qui le rend bien peu crédible : Effet, 50 000 morts en un an, on en serait au bas mot à 150 000 aujourd’hui, non ?

            L’article à été repris en 2017 par les observateurs.ch de l’ineffable Uli Windisch sociologue d’extrême droite, anti-communiste, remis à l’ordre par ses pairs de l’Université de Genève https://www.lecourrier.ch/uli_windisch_epingle_par_le_rectorat_de_l_universi te.

            Quand aux charniers, il faut mesure garder, j’ai moi aussi des témoignages vidéos de gens réfugiés du Donbass qui déclarent qu’il existe des charniers de pro ukrainiens civils du coté de Torez (une famille de 7 personnes qui aurait refusée d’enlevé le drapeau ukrainien de leurs maison) et de Starobeshevo (sous une dalle de béton dans un entrepôt pour être précis) je me garde bien de diffuser cette « information » de manière officielle ne disposant d’aucune preuve. Le conditionnel reste le mot d’ordre pour moi.

            Quand à Azov, et ex-Tornado vous connaissez ma position sur ces personnes.


          • Christelle Néant Christelle Néant 2 juillet 23:57

            @Mychris
            Concernant les chiffres de FAZ ils viennent en plein chaudron de Debaltsevo, durant lequel l’armée ukrainienne a perdu des milliers d’hommes. Ensuite il y a eu Minsk-2, donc les pertes n’ont pas triplé depuis grâce à cela. Donc votre déduction de 150 000 pour rendre cela ridicule est fausse.
            Que cela ait été repris par des gars d’extrême droite je m’en fous. C’est pas l’inverse qui a eu lieu, c’est quoi ce melting pot ? Un collègue à moi avait compilé diverses sources l’an passé et était arrivé aux mêmes conclusions : https://dninews.com/article/intelligence-briefing-body-count-donbass
            Pour les charniers, les prisons secrètes du SBU ne sont pas au conditionnel. Elles existent. J’ai discuté avec plusieurs rescapés de ces prisons. Les exécutions extra judiciaires aussi. Les crimes du bataillon Tornado ont été établies lors de leur procès. Vous croyez quoi ? Que les gens exécutés ont eu droit à une jolie tombe avec plaque en marbre ? Réfléchissez et soyez honnête un peu bon sang. Bien sur que les gens torturés, violés et assassinés par Tornado, Azov, Pravyi Sektor et le SBU (dans des quantités autrement plus dramatiques d’une famille de 7 personnes) ont été jetés dans des charniers.... Ouvrez les yeux bon sang.


          • Mychris Mychris 3 juillet 08:18

            @Christelle Néant

            Christelle n’entrons pas dans une polémique de chiffres macabres. Je ne demande qu’à vous croire, mais une fois de plus et pour le moment je me base juste sur les chiffres officiels de l’ONU relayés eux même par Moscou mais également par Donipress en decembre 2016 via l’agence TASS : https://dnipress.com/en/posts/un-death-toll-exceeds-9-700-in-donbass-war/

            Cependant, que les morts soient plus nombreux et qu’ils ai été inhumés de manière aléatoire, me semble une évidence, compte tenu essentiellement des populations déplacées (réfugiés en Russie ou en Ukraine). Compte tenu également des exactions des bataillons que vous mentionnez.
            C’est juste qu’un différentiel de 40 000 personnes me semble quelque peu exagéré n’y voyez aucune malhonnêteté de ma part juste de la prudence.


          • Christelle Néant Christelle Néant 3 juillet 10:01

            @Mychris
            Oui nous citons les chiffres officiels car ce sont les seuls qui sont actuellement utilisables de manière fiable. Le reste ce sont des estimations faites par un de nos journalistes. Mais sourcées. Les méthodes de calcul de l’ONU c’est pas la première fois qu’elles ont tendance à sous estimer le nombre de morts.
            Les pertes de l’armée ukrainienne à Ilovaïsk et Debaltsevo atteignent déjà plusieurs milliers de soldats morts. Les pertes annoncées par l’armée ukrainienne sont très sous estimées par le commandement. Rien que ca indique clairement que le chiffre de 10 000 civils et soldats inclus ne tient pas la route. Les 50 000 incluent les deux catégories. À la fin de la guerre les vrais chiffres seront dévoilés et vous verrez qu’avec 10 000 morts on était très loin du compte.


          • anna anna 1er juillet 17:11

            Le régime « sans visas » entre Europe et Ukraine est en marche :


            En Italie a été arrêté un ex militaire ukrainien Vitalii Markiv. Il est soupçonné par les autorités italiennes de l’assassinat du journaliste italien Andrea Roquelli, en été 2014 a Donbass, (dans les environs de la ville de Slaviansk)

            • Mychris Mychris 1er juillet 19:42

              @anna

              On dirait que le régime sans visa vous ennuie Anna.)
              Un fait divers monté en épingle comme d’habitude relayé par interfax comme un événement majeur (Gnah gnah gnah les méchants ukrainiens, gnah gnah gnah les méchants européens). Bravo à la police italienne pour cette arrestation ! Comme ils arrêtent tout les jours des criminels, cela n’a rien à voir avec le régime sans visa si ce n’est que celui-ci à justement permit l’arrestation de ce dernier.
              Il faut arrêter avec votre ukrainophobie cela va finir par se voir.))


            • anna anna 2 juillet 07:49

              @Mychris
              Au contraire, cela me réjouie au point, que vous pouvez pas imaginer, et pour les raisons, que vous pouvez pas imaginer non plus. Tout ce qui sera profitable a la Russie me réjouie 


            • QAmonBra QAmonBra 1er juillet 20:23

              Merci @ Christelle pour le partage.


              Une guerre de l’ombre est engagée et, au hasard de mes « surfs », j’ai découvert sur un site nommé « zone militaire » que les russes rendent coup pour coup, les assassinats de « guivi » et « motorola » ne sont pas restés longtemps impunis.


              • Christelle Néant Christelle Néant 1er juillet 21:14

                @QAmonBra
                D’après les informations que j’ai, venant des autorités de la RPD, ces deux morts seraient surtout lié à des trafics de biens volés par des soldats de l’armée ukrainienne dans le Donbass. Il semble que ces deux officiers ont tenté de mettre le holà à ce qui est devenir un pillage à échelle industrielle. Il semble que certains n’ont pas apprécié leur tentative de remettre de l’ordre là dedans.


              • QAmonBra QAmonBra 1er juillet 22:16

                @Christelle Néant


                Possible aussi, on en saura le fin mot que plus tard, de toute façon, même si ils sont derrière cela, les services russes concernés, tout en brouillant les pistes, ne le reconnaîtront jamais et c’est de bonne guerre. 

                Même les iraniens, quand ils se sont vengé des assassinats de leurs scientifiques, l’ont fait de manière très discrète mais, néanmoins, le message a été compris 5/5 par qui vous savez.

                C’est la règle chez les professionnels de ce type de mission, que V. Poutine nomme honnêtement les agents « illégaux » et considère, vu l’abnégation témoignée, comme la crème des patriotes. (KGB un jour, FSB toujours !) 

                Bonne soirée et prenez soin de vous.


              • Christelle Néant Christelle Néant 1er juillet 22:52

                @QAmonBra
                Merci, bonne soirée à vous aussi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires