• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fin de la cécité collective et lent retour à la réalité pour les Ukrainiens (...)

Fin de la cécité collective et lent retour à la réalité pour les Ukrainiens et leurs soutiens occidentaux, alors que le pays sombre

Les faits sont têtus et à l'épreuve de tous les mensonges. Car si ces derniers prennent l'ascenseur, la vérité prend les escaliers, mais elle finit toujours par arriver à destination, en tout cas pour ceux qui sont prêts à l'écouter et à la voir.

Dès le Maïdan, ceux que l'occident a surnommé les « agents du Kremlin », les « propagandistes pro-russes » et autres fumisteries du même acabit, avaient tiré la sonnette d'alarme sur l'utilisation qui était faite par les États-Unis et l'UE des groupuscules néo-nazis ukrainiens pour renverser Ianoukovytch et mettre en place un nouveau gouvernement post coup d'état. Ils avaient aussi mis en garde sur les conséquences pour l'Ukraine de la coupure des liens économiques et historiques avec la Russie.

Les médias et gouvernements occidentaux avaient hurlé à la propagande russe. Certains jurant la main sur le cœur qu'il n'y avait pas de nazis en Ukraine, juste des nationalistes, des gens un peu « à droite ».

Après le Washington Post qui nous a gratifié d'un article ressemblant à un mauvais réveil après une soirée trop arrosée (vous savez ce moment où vous vous réveillez encore la tête en vrac dans les vapeurs d'alcool et que vous vous demandez « Oh mon Dieu c'est quoi ce nazi dans mon lit ? »), les médias français en bons suiveurs semblent eux-aussi découvrir soudainement que oui il y a des néo-nazis en Ukraine, que oui ils sont dangereux, et que oui, ils ont un pouvoir énorme malgré le fait qu'ils sont une minorité.

C'est le journal Le Monde qui nous offre ce morceau d'anthologie du grand écart sauce française, avec Benoît Vitkine dans le rôle du funambule. Car il faut être un sacré acrobate pour arriver à mixer des mensonges (il ne faut pas totalement renier la propagande antérieure sinon on se décrédibilise tout de suite et pour toujours) comme le fait que le conflit du Donbass serait un conflit entre l'Ukraine et la Russie (ce qui est totalement faux), avec la vérité, à savoir que les néo-nazis deviennent de plus en plus dangereux pour le gouvernement et le peuple ukrainien.

Déjà il faut renommer pudiquement les néo-nazi en ultranationalistes. Ça fait mieux et ça évite de passer pour un crétin alors qu'on prétend depuis plus de trois ans que non les néo-nazis ne sont pas au pouvoir en Ukraine. Il faut faire des aveux pro-gre-ssifs. Il ne faut admettre qu'un bout de faute à la fois. Même si après l'auteur décrit leurs actes et qu'on y retrouve clairement la marque de fabrique des groupes néo-nazis : « Attaques d’expositions artistiques ou littéraires, mises à sac de conseils régionaux en province, manifestations contre la Gay Pride kiévienne ».

La suite est tout aussi acrobatique lorsque Vitkine dit que « les ultranationalistes, qui se contentaient pendant des années de conduire de bruyantes marches aux flambeaux, entendent peser en profondeur sur le destin d’une Ukraine déstabilisée par trois années de guerre  ». Comme s'ils n'avaient pas déjà pesé en profondeur sur le destin de l'Ukraine lors du Maïdan, lorsqu'ils ont aidé à commettre un coup d'état !!!

D'ailleurs lorsqu'il parle du fait que ces « ultranationalistes » avaient fini par faire céder le gouvernement ukrainien suite au blocus total du Donbass et aux attaques contre les banques russes, il ne peut s'empêcher (russophobie oblige) de dire que « cette victoire contre l’« oligarchie gouvernementale liée à la Russie », selon l’expression d’Oleksandr Alferov, l’un des cadres dirigeants du Corpus national, en rappelle une autre ».

Oh que oui cela en rappelle une autre. Cela rappelle les accusations qui avaient été portées contre Ianoukovytch pour justifier sa destitution, sous prétexte qu'il serait pro-russe (un crime atroce à en croire certains). Et cela montre bien que ces groupuscules n'ont pas soudainement acquis du pouvoir en Ukraine après trois ans de guerre comme le prétend Vitkine dans son article. Ils avaient déjà ce pouvoir en 2014, quand ils ont renversé Ianoukovytch.

L'article étant payant je ne peux accéder à la suite de ce dernier, mais le début est déjà édifiant et montre bien, que confronté aux faits qui sont diffusés en continu depuis trois ans par des diseurs de vérité, les médias occidentaux sont obligés de commencer à admettre, petit à petit, la réalité de l'Ukraine post-Maïdan.

Surtout quand cela leur permet de taper sur Donald Trump en lui conseillant de condamner l'antisémitisme en s'attaquant à l'Ukraine dont les autorités feraient la promotion du fascisme, dixit Reuters ! Là d'un seul coup finie la cécité collective sur ce qui se passe en Ukraine.

Reuters découvre par miracle tout ce que des médias qualifiés de pro-russes ont dénoncé depuis trois ans : les rues renommées en l'honneur de collaborateurs nazis, la loi rendant hommage à ces mêmes collaborateurs, les tentatives de blanchir de leurs crimes les collaborateurs de nazis, voire de glorifier les membres de la division SS Galicie, les actes de vandalisme commis sur les mémoriaux de l'holocauste et la hausse des actes antisémites, etc.

L'occasion pour le média OffGuardian de se moquer de Reuters :

«  Donc, il n'y avait pas de néonazis en Ukraine, et maintenant ils apparaissent tout d'un coup. Trois ans après l'explosion du fascisme en Ukraine, on le considère aujourd'hui comme une réalité. »

On sent bien que les autorités ukrainiennes actuelles gênent. Il faut trouver un prétexte pour s'en débarrasser. Et quoi de mieux que de brandir les néo-nazis ukrainiens que les médias occidentaux avaient caché sous le tapis pendant trois ans.

Car Porochenko, empêtré dans les scandales et la situation catastrophique de l'Ukraine, est aussi dans la ligne de mire de Ioulia Tymochenko, qui rêve pas moins que de devenir calife à la place du calife. Ses députés au conseil régional de Kiev ont exhorté la Rada à légiférer sur la destitution du président ukrainien. En plus d'une législation permettant de destituer plus facilement le président, c'est une véritable armada de commissions d'enquêtes temporaires (en clair des tribunaux d'exception) que le parti de Tymochenko veut mettre en place pour juger les présidents « criminels ».

Quand on rapproche cela des menaces de « Nuit des longs couteaux » que Iouri Bereza avait proférées à la télé ukrainienne, on sent que le gouvernement ukrainien actuel est sur la sellette et risque la purge pure et simple, pour mettre à la tête de l'Ukraine des éléments encore plus radicaux que ceux qui s'y trouvent actuellement.

Des éléments comme Ioulia Tymochenko, qui en mars 2014 parlait de tuer tous les Russes et leur dirigeant (Vladimir Poutine), et de vitrifier les 8 millions de Russes ethniques vivant en Ukraine à l'arme nucléaire :

Une conversation dont elle a confirmé l'authenticité sur son compte Twitter, tout en prétendant que la partie sur les 8 millions de Russes en Ukraine était éditée et qu'elle disait qu'ils sont Ukrainiens (quand on voit les discours russophobes et anti-Donbass de cette dame on a du mal à croire à cette affirmation).

Et la gueule de bois post-Maïdan ne frappe pas que les médias occidentaux, elle frappe aussi les politiciens ukrainiens. Ainsi l'ex-président ukrainien, Leonid Koutchma, a fini par déclarer que l'UE était en train de mettre l'Ukraine à genoux et ne lui viendrait pas en aide.

Quand d'autres ont expliqué le désastre qu'allait être l'accord d'association avec l'UE et ce qu'il allait en coûter à l'Ukraine, tous ont hurlé à la propagande pro-russe. Maintenant que c'est un ex-président ukrainien tout ce qu'il y a de plus russophobe qui le dit, d'un seul coup cela va devenir une vérité.

Leonid Koutchma dit sans ambages que l'Ukraine ne vend que du blé et du miel à l'Europe, et que les quotas annuels sont tellement ridicules que l'Ukraine les dévore en un trimestre à peine.

« Nous avons utilisé notre quota dès le premier trimestre, alors maintenant, les Européens nous mettent à genoux, nous demandent de couper du bois et de le leur apporter. Où est leur aide à l'Ukraine ? Une fois que nous serons dans la misère, qui aura besoin de nous ? »

C'est seulement maintenant, alors que le Titanic s'enfonce dans l'eau que tout le monde commence juste à admettre que le bateau prend l'eau. Et alors que la situation est catastrophique, elle pourrait devenir encore bien pire si des gens comme Ioulia Tymochenko prenaient le pouvoir en Ukraine. Alors ce serait la guerre ouverte contre le Donbass et surtout la Russie. Dans ce cas, l'Ukraine, en plus d'exploser en plein vol, finirait de sombrer au milieu d'un bain de sang encore pire que celui que le Maïdan a déclenché il y a trois ans.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Ann O’Nymous 26 juin 13:30

    Vous pouvez écrire tous les jours sur les turpitudes des Ukrainiens, mais vous aurez de la peine à rendre votre cause honorable.


    • arthes arthes 26 juin 14:20

      @Ann O’Nymous

      « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » ..Euh non, le Donbass.Na !!! (bande de méchants russophiles)
      Plutot crever avec les néonazis et se faire bien niker par l’UE, nanmais !
      Mais que fait l’OTAN ???

    • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 16:39

      @Ann O’Nymous
      C’est surtout la cause ukrainienne qu’il est difficile de rendre honorable, même avec toutes les falsifications du monde, des néo-nazis avec des crampes au bras droit c’est un peu voyant...


    • François Vesin François Vesin 26 juin 17:37

      @Ann O’Nymous
      «  vous aurez de la peine à rendre votre cause honorable »


      Cet acharnement dans la quête de la vérité,
      ces nuances dans le choix des mots justes,
      cette délicatesse dans les arcanes de la pensée...

      Cet âne au nid, mousse et transpire le versus75 !
      Ce pourrait-il que Thomas Abarnou soit parmi nous ?

    • kitty-cat kitty-cat 27 juin 10:28

      @François Vesin
      j’ai comme un petit soupçon que Thomas est revenu sous un autre identité... Que c’est triste la vie d’un troll ! 


    • Charly83 27 juin 11:28

      @Ann O’Nymous Pourrais-tu assumer, enfin, ton allégeance au côté obscur ? L’inversion des valeurs n’a ceci d’honorable que si elle avance à visage découvert... Il n’est rien de plus détestable que le mal qui se pare de vertu pour attaquer le bien.


    • Dzan 28 juin 09:32

      @Ann O’Nymous
      Bien d’accord avec vous
      A quand un article sur les turpitudes du tsar Poutine, des journalistes ou opposants embastillés ???


    • Christelle Néant Christelle Néant 28 juin 11:32

      @Dzan
      Quand vous arrêterez de prendre vos fantasmes pour la réalité.


    • kitty-cat kitty-cat 28 juin 12:05

      Dzan = Thomas Abarnou ?! smiley 

      Thomas, arrêtes de faire des petits !!!!!!!!!!!! smiley

    • sarcastelle sarcastelle 26 juin 14:53

      le mensonge prend l’ascenseur et la vérité prend l’escalier

      .
      Pour des raisons techniques d’encombrement de la machinerie, il est courant que l’ascenseur s’arrête un étage avant le sommet. Ainsi la vérité - la pravda - monte-t-elle plus haut. smiley

      • arthes arthes 26 juin 15:27

        @sarcastelle

        Pour se faire une idée de la vérité , et se faire sa propre opinion, encore faut il pouvoir avoir accès à tous les points de vues sur le même fait, donc des points de vue qui divergent et que l’on nous propose des débats mettant en face à face des personnes qui n’ont pas le même regard et capables d’argumenter leurs points de vue.

        Mais comme lorsqu’il s’agit de manipuler l’opinion pour avoir son assentiment sur des faits qui se passent dans des endroits qu’elle ne connait pas, et que il s’agit d’une situation extrêmement complexe , les promoteurs vont simplifier par ; ya des gentils qui luttent pour leur liberté et rallier l’UE et des méchants qui veulent leur empêcher d’être libres et de rallier l’UE.

        Mais comme la situation échappe aux promoteurs, et que ça se passe pas comme ils voulaient, faut bien retoquer la vision de l’angle de vue du départ, alors à défaut d’avoir la vérité avec un grand V qui arrive au sommet, c’est la réalité qui reprendra le dessus sur le mensonge idéologique, comme toujours, et hélas , comme toujours, avec son cortège de drames.

        Et les articles de Christelle parlent de réalité, pas de faits interprétés comme on nous bassine sans preuves dans les médias depuis le départ et curieusement sans jamais de détracteurs.

      • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 16:40

        @arthes
        Je n’aurai pas mieux dit smiley


      • arthes arthes 26 juin 18:13

        @Christelle Néant

        Bonjour Christelle

        Merci, en tous les cas, si en France certains journalistes vedettes qui se plaignent de ne plus être en odeur de sainteté, parce qu’ils critiquent Macron et dénoncent Bilderberg, veulent être utiles, ce serait pas mal qu« ils usent de leur notoriété pour mettre au point une émission consacrée à l’Ukraine où vous seriez invitée et où chacun pourrait débattre.... Des qu’il s’agit d’Ukraine, paf, c’est genre »tabou« ... »on" prend de grandes pincettes pour tenter de éventuellement dire que c’est quand même pas que du coté du Donbass que les cessez le feu ne sont pas respectés, même si c’est la faute aux Russes, bien entendue (au mieux) .

      • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 18:41

        @arthes
        Si une telle émission voyait le jour j’y participerai par vidéo-conférence smiley


      • anna anna 26 juin 15:59

        « Le Monde » avec Benoit Vitkine, découvrent l’eau chaude...Eh ben c’est pas trop tôt.


        Cela fait 4 ans, qu’on nous dit que :
        il n’ y a pas de nazis en Ukraine 
        ou s’ il y en a... ils sont très peu nombreux
        ou s’il y en a beaucoup...au moins ils ne sont pas au gouvernement
        ou s’il sont au gouvernement...au moins ils ne sont pas au postes importants
        ou s’ils sont au postes importants, comme un speaker du parlement et comme le chef du ministère de l’intérieur et comme le chef de la police... au moins leurs photos ou ils font des saluts hitlériens sont vielles et datent d’avant la « révolution de la dignité »
        et de toute façon, tout ça c’est de la propagande russe !

        Et puis appeler cela - l’extrême droite :

        je trouve cela un peu « léger » de la part de Benoit Vitkine

        • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 16:46

          @anna
          Comme je le dis, ils sont obligé d’édulcorer le nom de néo-nazis à extrême droite ou ultranationalistes, parce que sinon ils vont passer pour des crétins. Depuis le Maïdan ils nous sortent que c’est de la propagande russe, alors s’ils se mettent à parler ouvertement de néo-nazis là ils vont définitivement passer pour les menteurs qu’ils sont...


        • anna anna 26 juin 17:17

          @Christelle Néant
          La France (*le gouvernement et les journalopes) est tombé bien bas !


          En Syrie elle est de coté d’Al Qaida, d’Al Nosra et d’autres groupes terroristes. Mais pour camoufler ça on appelle cela - « les rebelles » anti-Assad

          En Ukraine la France est de coté des néo-nazis ukrainiens. Et pour camoufler la vérité, on les appelle les ultras nationalistes.
          Et pour couronner tout on accuse la Russie de faire la propagande, car quand la vérité sorte (a demi mot) ça fait mal a l’anus !

        • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 17:22

          @anna
          Je sais smiley Quand je vois que la France soutient des terroristes en Syrie, des néo-nazis en Ukraine, sans parler de la légion d’honneur donnée à un prince saoudien, je suis contente d’être partie. Mon pays n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été...


        • JP94 26 juin 23:35

          @Christelle Néant
          Historiquement, on a déjà connu des périodes de collaboration et cette collaboration précède la Guerre : 

          il n’est qu’à regarder Münich en 1938 ...et puis lorsque la Pologne est envahie le 1er septembre 1939, les alliés Britannique et Français réagissent aussitôt et déclarent, comme convenu, la guerre à l’Allemagne dès le 3 septembre. Bravo ! sauf qu’ensuite ils n’attaquent pas l’Allemagne et l’attendent derrière la ligne Maginot...lui laissant le champ libre....
          Rien de nouveau, donc, du côté de nos gouvernants.et de notre patronat.
          Et puis Macron, lors de son discours du 27 mai à l’occasion de la journée de la Résistance,, a trouvé le moyen de dire des inexactitudes historiques ...pas sérieux dans un discours officiel . il se trompe sur la date de la création du CNR ( mais enfin sa maman-femme ne lui a donc rien appris, ni ses conseillers ?)Il se méprend sur le motif de groupement des partenaires du CNR, y voyant une sorte de syndicat de divers corps de métiers ... 

          Maintenant dans ce pays, comme en 40 ou en d’autres périodes, il y a d’autres forces...
          Et puisque vous êtes dans le Donbass, pays de mineurs, nus avons eu nous aussi nos mineurs héroïques face aux nazis : 
          Fin mai 1940, la Wehmacht occupe le bassin minier haut lieu stratégique.( premier objectif !)puis le Nord devient Zone interdite.
          Précisons que les premières déclarations n’émanent pas que de De Gaulle...
          A la veille de l’attaque de l’URSS par les nazis, il y a 76 ans, le 22 juin 1941, l’Allemagne nazie, avec la complicité du patronat français, intensifie l’exploitation des mineurs en France, ayant besoin des ressources minières pour son armement ... à l’Est.
          Surexploitation qui provoque disette et épuisement pour la population qui en plus produit pour les Allemands. 
          Le PCF et la CGT organisent clandestinement ( Auguste Lecoeur ancien des BI, en est le stratège) alors une grève incroyable qui débute le 27 mai 1941, au puits Dahomey (la fosse 7) . Suivent des manifestations de femmes.
          Cette grève demande des choses simples : de quoi manger , au savon , un salaire meilleur. Mais en réalité c’est une grève contre l’Occupant et le Patroant, alliés dans la répression.
          Cette grève a mobilisé 10 jours durant 100 000 mineurs ! 
          Les dirigeants de cette grève ont été déportés ( 273) à Sachsenhausen, des femmes aussi. La Résistance continue néanmoins...
          Cette mémoire existe encore, elle a un fondement historique réel et unit ceux qui en sont les dépositaires avec les citoyens des républiques du Donbass.

        • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 23:40

          @JP94
          Merci pour ce rappel historique très juste.


        • JP94 26 juin 23:42

          @Christelle Néant
          Bonsoir !

          J’avais collecté plein d’habits et diverses choses, mais aucun moyen de les envoyer ...

        • Christelle Néant Christelle Néant 27 juin 11:35

          @JP94
          Contactez l’association Vostok France, eux pourront peut-être me les faire parvenir.


        • anna anna 26 juin 16:06

          En attendant la construction de « pont de la Crimée » continu sa progression :


          • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 16:50

            @anna
            Vivement qu’il soit terminé smiley


          • anna anna 26 juin 17:29

            La Lalala-lalala-La - Lalala-lalalal La La La !  (*je chante)

            Tralalalalalalalalalalllalalalalalalalalalalalalal !  (* je continu a chanter)

            Poutine était en Crimée hier, a l’ouverture du célèbre camp des vacances pour les enfants international « Artek » :


            La Russie reconnait officiellement les deux républiques séparatistes du Donbass comme deux républiques indépendantes ! La DNR et la LNR !
             Regardez a partir du 40’ le défilé des drapeaux des différents pays indépendants y compris les drapeaux de DNR et LNR !

            * il y a les signes qui ne trompent pas

            • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 18:06

              @anna
              Très intéressant, merci pour la vidéo.




            • JP94 26 juin 23:56

              @anna

              A propos d’Artek (que les gens d’ici connaissent peu, et dont ils n’imaginent pas ce qui s’y est construit pour les enfants et les jeunes), la Russie, l’an dernier, avait invité, en signe d’amitié, de jeunes Français à y passer des vacances très riches en rencontres avec des Russes et des jeunes d’autres pays, et avec des activités extrêmement intéressantes.
              Il fallait être au courant puis ensuite s’inscrire Le séjour était offert ( et il vaut cher !) mais pas le transport ... pas donné quand même...

              Hélas, ces jeunes Français se sont véritablement mal conduits (envers les Russes) et ont beaucoup déçu ; c’etst vraiment regrettable. Espérons néanmoins que l’expérience pourra être reconduite, mais à condition d’avoir des jeunes ayant un bon état d’esprit.

            • Montagnais Montagnais 26 juin 17:44

              Pendant ce temps..


              « La France ne reconnaîtra pas l’annexion de la Crimée » par la Russie, a déclaré aujourd’hui le président français Emmanuel Macron dans une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Petro Porochenko. »

              ..taing ! tous aux abris

              • arthes arthes 26 juin 18:18

                @Montagnais

                Oui mais, p’t’être qu’il voulait dire« Mais je reconnais le rattachement de la Crimée » !!!
                C’est de la diplomatie smiley

              • JP94 26 juin 23:41

                @Montagnais
                Bah il ne reconnaît pas les résultats de vote comme ceux de 2005, alors pour la Crimée, c’est encore pire ! 

                Si c’était vraiment une annexion, comme par exemple la RDA par la RFA, l) pas de problème, on reconnaît.
                En attendant, Rothschild et l’OTAN nous ont annexés avec pour Gauleiter Macron, alors forcément...

              • Veniza Veniza 26 juin 19:21


                Et dire que les Ukrainiens ont obtenu de l’UE de pouvoir circuler dans l’union sans visa !
                Les douaniers polonais ont dû a contre cœur les laisser passer...
                Bienvenue à ces ultra, bonjour les gangs, la prostitution, la mafia ...
                Génial l’UE !!

                 smiley


                • coinfinger 26 juin 21:41

                  Vous faites un travail remarquable et ingrat , je vous tiens en grande estime . Ingrat parce que méme les biens intentionnés s’en foutent .
                  Je voulais dire aussi tout le bien que je pensais , non seulement à propos de votre vidéo mais celle aussi de Todd , extrémement clair sur la conjoncture actuelle , et celle de Mélenchon plus percutante qu’il n’y parait .
                  Hélas , çà m’intrigue , je peux commenter ici mais pas sur Agoravox TV qui lui ne me reconnais pas , étrange ? Qu’est ce qui se passe ? J’espére que c’est juste une complication informatique à la con .
                  Sinon çà pose question .


                  • Christelle Néant Christelle Néant 26 juin 21:50

                    @coinfinger
                    Ce sont deux plate-formes différentes Agoravox et AgoravoxTV. Il vous faut récréer un compte sur Agoravox TV pour pouvoir y commenter.
                    Merci en tout cas de vos compliments et encouragements.


                  • coinfinger 26 juin 21:45

                    Ann O ny mous ! c’est quoi ce troll qui répéte la voix de son maitre .
                    vous abaissez pas à répondre à ce genre de cons .


                    • JP94 26 juin 23:48

                      @coinfinger

                      Son véritable nom est « Âne à l’onanisme mou », ça explique tout.

                    • bob14 bob14 27 juin 08:20

                      Macron soutien le dictateur nazi de Kiev ?


                      • Christelle Néant Christelle Néant 27 juin 11:36

                        @bob14
                        Malheureusement oui smiley


                      • arthes arthes 27 juin 13:22

                        @Christelle Néant
                        Je ne pense pas qu on puisse le dire ainsi...J ai plutot le sentiment que Macron soutient le format Normandie comme meilleure solution possible afin de sortir du bourbier ukrainien, eviter un coup d etat des neo nazis, et commencer a lever les sanctions contre les Russes . .Ces sanctions ne sont pas subordonnees a la Crimee mais a l application des accords de Minsk.

                        Porochenko esr mal au point de demander aux States intervention, mais si OTAN ; gosse Karnage avec les russes et Macron peut jouer finement avec un Porochenko aux abois.

                        La diplomatie francaise serait elle ressucitee ?
                        9n peut l esperer...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès