• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fuites opportunes sur la corruption de Porochenko et de l’Ukraine (...)

Fuites opportunes sur la corruption de Porochenko et de l’Ukraine alors que la libération d’Alep-Est se profile à l’horizon

Après avoir tenté une nouvelle fois d'instaurer un cessez-le-feu à Alep via une résolution de l'ONU qui a été cette fois bloquée à la fois par la Russie mais aussi par la Chine, et avoir très certainement transmis aux terroristes les coordonnées de l'hôpital de campagne russe qui a été bombardé avant-hier, l'Occident et surtout les USA sentent bien qu'en Syrie l'évolution de la situation n'est pas vraiment en leur faveur, et en viennent à des déclarations et des menaces de plus en plus absurdes. La Turquie, quant à elle, semble finalement se calmer après ses déclarations belliqueuses, déclarant que ses relations avec la Russie sont au beau fixe. Autant dire que le plan américain pour provoquer le conflit dont les néo-conservateurs ont besoin a du plomb dans l'aile. En tout cas en Syrie.

Si l'incendie ne prend pas en Syrie, alors reste le Donbass. Alors que le mois de novembre a été le pire de l'année 2016 avec 28 845 bombardements, décembre s'annonce comme pire encore avec des bombardements quotidiens qui ne passent plus sous la barre des 1 000 et dépassent régulièrement les 2 000, comme durant les dernières 24 heures, où l'armée ukrainienne a bombardé 2 453 fois le territoire de la République Populaire de Donetsk.

Mais les armées des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk respectant les accords de Minsk et refusant de se lancer tête baissée dans le piège tendu par Kiev (tout comme la Russie n'est pas tombé dans le piège des provocations ukrainiennes en Crimée), Washington a besoin de provocations encore plus violentes pour arriver à ses fins.

Mais pour de telles provocations il faut des radicaux, les plus extrémistes qui soient. Pas un homme d'affaires essayant de ménager la chèvre et le chou comme Porochenko. Alors les révélations sur le patrimoine des élus ukrainiens et les manifestations pour l'anniversaire du Maïdan n'ayant pas suffit à agiter l'Ukraine, le marionnettiste en chef a décidé de sacrifier le lampiste « Porochenko » afin de placer les groupuscules nazis ukrainiens directement à la tête de l'état.

Et quoi de mieux pour cela que d'utiliser la bonne vieille recette de la dénonciation pour corruption qui a si bien marché contre Ianoukovitch ? Et ce quitte à brûler le FMI et l'Union Européenne au passage…

Ainsi, un ancien député ukrainien réfugié à Londres, qui a travaillé avec Porochenko, a été sorti du chapeau pour dénoncer soudainement publiquement ce que beaucoup de personnes soutenant le Donbass avaient déclaré depuis longtemps tout en se faisant traiter de complotistes : Porochenko se sert dans la caisse, soudoie les députés ou les menace de poursuites judiciaires pour les faire plier et l'argent du FMI a servi à financer la guerre dans le Donbass.

Ainsi, lors d'une interview accordée à la chaîne RT, l’ancien député ukrainien Alexandre Onichtchenko a déclaré que Porochenko « réglait avec de l'argent toutes les questions importantes mises au vote, telles que la nomination du procureur général, les remaniements aux postes clés des services de renseignement et la nomination des juges » et que «  la majeure partie de l'argent (du FMI) est allé à la guerre, une guerre que Piotr Porochenko a tout intérêt à poursuivre. Tous les contrats relatifs à la guerre sont remplis par des entreprises proches du président. Pour eux (le président et son-entourage, ndlr), ce n'est qu'un business.  »

Sic. Alors que beaucoup de personnes avaient condamné le fait que le FMI, bafouant ses propres règles, avait accordé des aides financières à un pays en proie à une guerre civile, voilà maintenant que cette transgression éclabousse la vénérable institution. Si cette règle avait été mise en place c'était pour une bonne raison : pour éviter justement ce qui s'est passé en Ukraine.

Et alors que l'ex-député ukrainien a saisi la justice américaine afin de faire traduire en justice le soi-disant président ukrainien et et appelé l'Europe a cesser de financer l'Ukraine pour arrêter de nourrir la corruption endémique qui y règne, un clou supplémentaire dans le cercueil de la respectabilité de l'Ukraine a été ajouté par nul autre que la Cour des comptes européenne.

Ainsi, alors que la propagande pro-OTAN et pro-UE nous avait vendu les grandes réformes et la démocratie qu'était soi-disant devenue l'Ukraine post-Maïdan, voilà que le conte d'Alice au pays des merveilles se transforme brutalement en bad trip. En effet, la Cour des comptes européenne vient de classer l’Ukraine comme étant le pays européen le plus corrompu. Oups. Mais, pour ne pas totalement torpiller la machine de propagande pro-ukrainienne, l'institution n’a pas jugé bon d'expliquer comment Kiev avait dépensé les milliards d’euros fournis par l’Union Européenne pour soutenir le budget du pays.

C'est qu'il ne faudrait pas que l'UE se retrouve trop facilement sur le banc des accusés comme complice des crimes de Kiev dans le Donbass. Alors la Cour des comptes européenne élude la question, en prétendant ne pas avoir réussi à déterminer où étaient allés les fonds européens, pour ne pas devoir admettre que comme l'argent du FMI, celui de l'UE a fini dans les mêmes poches et pour l'achat des mêmes obus, roquettes, armes et munitions, qui tuent chaque semaine des citoyens du Donbass.

Jusqu'à l'investiture de Trump le 20 janvier, la situation va devenir de plus en plus tendue, alors que les néo-conservateurs américains craqueront chaque allumette à leur disposition pour essayer d'allumer le grand incendie dont ils ont besoin.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • baldis30 7 décembre 2016 18:12

    Parfait ...

    mais la libération d’Alep arrive à grands pas sauf que sauf que .... il faut lire l’article ci-dessous merveilleux, merveilleux ......

    http://french.almanar.com.lb/134451

    Mais oui vous avez bien lu l’information retranscrite par ce média libanais ... Inutile de consulter votre médecin pour savoir si vous avez des hallucinations ! Vous avez bien lu !


    • Pierre Pierre 7 décembre 2016 18:41

      @baldis30
      Qui pourrait croire que Bachar al-Assad se laisserait acheter alors qu’il a la victoire à portée de main ? 

      Très peu de diplomates et de militaires de haut rang se sont laissés acheter par les dollars des pétromonarchies alors que la situation du gouvernement syrien était délicate. Elles ont même offert une fortune à Bachar al-Assad à l’époque pour qu’il quitte le pays et il a refusé.
      Je crois que les Européens vont pouvoir garder leur fric et qu’ils devront gérer le retour des islamistes qu’ils ont encouragé à partir faire le djihad en Syrie. Ils pourront aussi garder les islamistes syriens qui ne pourront plus rentrer au pays.
      Pour la reconstruction de la Syrie, la Chine, la Russie et l’Iran s’en chargeront.


    • Pere Plexe Pere Plexe 7 décembre 2016 18:58

      @baldis30
      S’il est malin, et il l’est assurément, Al Assad pourra palper le pognon de l’UE ...et leur faire un doigt d’honneur.

      L’Europe, France en tête est hors jeu.Sortir ce genre d’argument dans le contexte est purement de la folie.

    • baldis30 7 décembre 2016 19:03

      @Pierre

      « Pour la reconstruction de la Syrie, la Chine, la Russie et l’Iran s’en chargeront. »

      absolument évident d’autant plus que l’exploration géologique de la Syrie est loin d’être optimale !

      Et la position stratégique aussi .... 

      Qui peut croire que les Russes laissent tomber des bases sur la Méditerranée ?


    • V_Parlier V_Parlier 8 décembre 2016 11:49

      @baldis30
      L’analyse de la position de l’UE et des médias européens qui est donnée dans ce billet au sujet de l’Ukraine me semble être la bonne, dans tous les détails. La position de l’UE sur la Syrie ne me semble en revanche pas si ambiguë (référence à almanar) mais plus obstinée, au vu du passage en mode boost de la campagne pro-rebelles syriens orchestrée par France24 depuis les dernières semaines sans fléchir. Ou alors c’est vraiment une échappatoire très subtile.
      Quant aux USA où le congrès vient de voter plus d’armement aux djihadistes, là je sentirai plutôt l’échappatoire contrôlée, du style : « oh mince, c’est trop tard, ils ont déjà perdu et maintenant Trump arrive, mais nous, les vrais »gentils« , on n’a pas changé d’avis et ça prouve qu’on avait raison ». Mais je peux me tromper...


    • njama njama 7 décembre 2016 18:21

      @ baldis30
      parce que vous croyez que Bachar al Assad vendrait ses positions pour une poignée de cacahuètes à des gens qui lui ont fait la guerre depuis plus de 5 ans  ?

      le « plan de paix » de l’UE est inacceptable pour les syriens. De mon point de vue ce n’est que gesticulations pour continuer la guerre en faisant semblant de vouloir la paix... car accepter la paix, serait signer leur défaite

      Le « plan de paix » de l’Union européenne pour la Syrie
      Réseau Voltaire | 5 décembre 2016
      Considérant que les États-Unis n’interviendront plus en Syrie après l’accession au pouvoir de Donald Trump, l’Union européenne tente de sauver ses jihadistes en Syrie.

      Fin novembre, la Haute-Représentante Federica Mogherini a proposé à ses interlocuteurs du Golfe de pousser un plan de décentralisation de la Syrie. Puisque le président el-Assad reste au pouvoir, l’Union imagine une Syrie dans laquelle le gouvernement de Damas conserverait la politique extérieure, mais où chaque gouvernorat serait autonome. De la sorte, les jihadistes pourraient continuer à occuper une partie du pays.

      Reste à convaincre les millions d’électeurs syriens qui ont porté el-Assad au pouvoir et s’apprêtent à goûter à la victoire d’accepter ce « compromis ».


      • baldis30 7 décembre 2016 19:00

        @njama

        j’ai l’impression que vous n’avez pas compris ma position ... il est évident que l’UE cherche à se sortir de l’impasse dans laquelle elle s’est fourrée ! Avec les russes derrière il est évident qu’Assad restera en place .... cela va sans dire !

        Tout ce que voudrait l’UE c’est une petite place pour trafiquer commodément .... La faute majeure incombe au gouvernement français qui avait dans cette guerre la possibilité de retrouver sa place majeure dans les affaires du Moyen-Orient et qui n’a pas profité de cette opportunité large comme une dizaine d’avenues .....


      • Pierre Pierre 7 décembre 2016 18:24

        J’ai comme l’impression que Vladimir Poutine met les bouchées doubles pour en finir au plus vite avec la rébellion à Alep et humilier les Occidentaux au passage alors que pour le Donbass, il tente de temporiser. 

        Sans une aide massive de l’Europe, l’Ukraine va économiquement, socialement et politiquement s’effondrer, c’est immanquable. Avec l’échéance de 2019 pour la fin du passage du gaz russe par l’Ukraine, ce sera la fin des royalties facilement gagnées. L’effet pervers, c’est que le réseau de gazoducs ukrainiens a besoin d’être rénové d’urgence mais qui va investir dans un équipement qui risque de ne plus être utilisé à partir de 2020 ?
        Le temps joue en faveur de la Russie, surtout avec les changements de dirigeants politiques qui se précisent en Occident.
        Pour Alexandre Onichtchenko, un ancien proche collaborateur de Piotr Porochenko, les Ukrainiens sont bien contrariés. Ils avaient prévu qu’il se réfugie en Russie, ce qui aurait permis de le dénoncer comme traître à la patrie mais voila, il s’est réfugié en Grande Bretagne et voila une voix dissonante à l’Ouest qui n’était pas prévue dans la propagande ukrainienne.
        A chaque jour son lot de surprises !

        • baldis30 7 décembre 2016 19:08

          @Pierre

          le fruit est mûr, tout tombera comme un château de cartes et Poutine apparaîtra comme le Deus ex machina.... Les kurdes auront leur Etat, en partie sur l’actuelle Turquie et sous la protection russe, alors qu’en Irak et Syrie les provinces kurdes garderont leur autonomie !

          Outre notre merveilleux gouvernement ( euh......) celui qui s’est tiré une balle dans le pied c’est Erdogan.... Merkel pourrait aussi, par ricochet recevoir des éclats !


        • Pierre Pierre 7 décembre 2016 22:04

          @baldis30
          Attention ! Ne sous-estimez pas Erdogan et le nationalisme turc. 

          Les Kurdes auront leur Etat ! Ou les Kurdes seront les dindons de la farce ! Je pencherais plutôt pour la deuxième hypothèse et cela pour plusieurs raisons.
          - Savez-vous que lors des dernières élections dans la région kurde de Turquie, c’est l’AKP de Erdogan qui a eu le plus de voix. Malgré toute la sympathie qu’on peut avoir pour le peuple kurde, la légitimité de la rébellion du PKK est de ce fait contestable.
          - Il y a presque un siècle que le Kurdistan a été partagé entre plusieurs pays. Il y a actuellement des dissension entre les Kurdes turcs, syriens, irakiens et iraniens qui font que les unir dans un même pays me semble difficile.
          - Les Kurdes syriens viennent de Turquie et ils ont commencé à s’implanter au nord de la Syrie assez tardivement, surtout depuis l’époque de Hafez al-Assad quand ils furent chassés de Turquie ou durent se réfugier suite à des répressions. Ils sont très proches du PKK et leur territoire sert d’ailleurs de base arrière au PKK.
          - Les Kurdes irakiens occupent une région historique du Kurdistan. Leur président, Massoud Barzani est à la tête d’une mafia du pétrole et est un proche allié d’Israël. La région a connu la prospérité quand le pétrole était à plus de 100 $ mais maintenant, c’est la crise et les Kurdes irakiens fuient leur région par dizaines de milliers. Barzani se maintient illégalement au pouvoir en refusant de nouvelles élections.
          - Les Kurdes iraniens vivent en paix et ne demandent rien (pour le moment).
          Personnellement, je ne voit pas comment on pourrait réunir toutes ces entités pour former un pays.
          Erdogan ou n’importe quel autre dirigeant turc ne lâchera jamais une quelconque partie de son territoire. Les Américains lâcheront les Kurdes quand ils n’en auront plus besoin d’autant plus que la Turquie est un allié stratégique qu’ils ne peuvent pas perdre.
          Qui va se battre pour que les Kurdes aient leur Etat ?


        • JMBerniolles 7 décembre 2016 18:46
          Cela fait longtemps que le monde libre, l’occident, la communauté internationale... tous les noms dont on affuble un ensemble de pays asservis par l’exceptionnelistan de Pepe Escobar, l’empire Anglo sioniste selon TheSaker, a loupé la solution politique en Syrie.

          Nous en sommes à la solution militaire, qui est en route de manière redoutable.
          J’ai noté qu’Israël pour bombarder un aéroport en Syrie n’a pas osé envoyer ses avions mais des missiles sol-sol.

          La Turquie a aussi été invitée à mette un bémol à son offensive et surtout à ses objectifs.

          On ne se rend pas compte à quel point l’armée syrienne, soutenue par les experts russes et iraniens, avec la couverture aérienne russe, devient une redoutable arme de guerre.

          Pour l’Ukraine qui devient effectivement le premier lieu de provocations, il y a une courte fenêtre avant plusieurs événements majeurs : 
          * la crise économique grave
          * le basculement politique qui se prépare en France notamment par rapport à la Russie
          * l’éventuel changement de cap de Trump. sur la question.

          Malheureusement la population du Donbass va souffrir beaucoup puisque l’on se dirige vers un paroxysme dans la fuite en avant du régime de Kiev.











          • anna anna 8 décembre 2016 07:49

            Sur les réseaux sociaux, les ukrainiens, devenus fraichement démocratiques et pro-européens, font des selfies sur les lieux du front. Ainsi, une bonne et gentille ukrainienne, qui manifestait sur Maidan contre la corruption et pour les valeurs européennes, a posté sur facebook la photo de son mari, qui pose avec une main coupée d’un « séparatiste » du Donbass, en précisant dans les commentaires, que c’est fait selon les règles d’art des instructeurs américains :



            *aussi la photo de cette bonne femme, qui lutte de tout son cœur pour les valeurs européennes :


            • Christelle Néant Christelle Néant 8 décembre 2016 16:59

              @anna
              Mais à part çà on est des propagandistes quand on dit que les soldats ukrainiens sont de vrais criminels qui ne se cachent pas de leurs saloperies -_-


            • Pierre Pierre 8 décembre 2016 09:06

              Une information que les médias mainstream ont (volontairement) oublié de publier.


              On se demandait comment l’AAS a pu progresser aussi vite dans le vieux Alep. Voila l’explication en exclusivité pour les lecteurs d’AgoraVox. smiley

              Il y a eu un accord entre le Russie et la Turquie pour évacuer les milices qui tenaient le centre d’Alep durant la nuit du 6 au 7 décembre.
              Il s’est agi de la milice « l’Armée d’Alep » soutenue par la Turquie.
              Elle a été évacuée avec les familles par bus de l’AAS et à pied par un couloir sécurisé de 700 m.
              Les terroristes de Jaish al-Fatah qui refusent d’abandonner les armes sont cantonnés dans les 15 % de Alep Est qui n’est pas encore délivré par l’AAS. Pour le moment, ils refusent de déposer les armes.
              A mon avis, la milice évacuée ira rejoindre les rebelles soutenus par la Turquie dans le nord de la Syrie et qui luttent contre les Kurdes.

              Lisez AgoraVox pour être correctement informé. smiley 

              • Hecetuye howahkan howahkan 8 décembre 2016 14:58

                Je crois que comme en hivers 1941 dans une ville russe assiégée mais qui finit par gagner ou Hitler compris que la guerre état perdu, le nouvel ordre mondial ,enfin l’ancien désordre mondial vieux de 2200 à 3000 ans sait qu’il ne verra jamais le jours....comme empire totalitaire planétaire...quand à la chute de ses composants qui sait ce que cela va devenir ?? pas moi .

                nous sommes dans une nouvelle donne....la parole est la masse qui a le pouvoir SEULEMENT si elle coopère et partage donc est en paix , sinon si elle ne veut pas coopérer et partager elle doit alors laisser le pouvoir à un maître

                Voila pourquoi le maître joue sur les divisions....c’est son seul moyen de ne pas se faire ..... ????

                qui sera le con de service ? la masse qui depuis 3000 ans veut son maitre, se sentnt esclave, où le maitre, car de même que ma durée de vie est limité ,même ce systeme pourrie crée par nous tous va bien aussi finir....

                quand ?

                la parole est aux 80% de moutons dont je fais parti ....pour répondre à la question.

                vous souhaitez coopérer, partager équitablement et être en paix dans une grande réunion des peuples de la terre..

                vous souhaitez continuer à ne pas coopérer, à ne pas vouloir partager, donc à privilégier la guerre, le vol, les destructions, le conflit entre tous, etc ??

                l’avenir de la planète sur le plan pratique se joue là...mais en réalité il se joue d’ abord pour chacun en lui même avant tout..

                c’est là que le bas blesse car nous ne vivons plus avec nous mêmes parce que nous sommes devenus non pas des égoïstes, car il n’y a rien de mal que je vois a bien s’occuper de soi même au contraire , mais nous somme en fuite impossible de nous même, de ce que nous sommes etc..

                et là même si je sais dire trou noir , galaxie, samsung, et trou du cul...et ben pour le moment il n’y a pas grand monde...


                • Dantès 8 décembre 2016 16:12

                  Bonjour Christelle,

                  Merci une fois de plus pour cette précieuse mise-en-contexte. Je ne peux m’empêcher de comparer votre analyse et la superposer aux événements d’août 2008, lorsque le forces géorgiennes armées, formées et encadrées par Tsahal, Londres et Washington font leur incursion en Ossétie du Sud et en Abkhazie, le jour même de l’ouverture des jeux olympiques chinois, de sorte que les merdias puissant feigner d’ignorer l’aggression. Le lendemain lorsque Moscou s’implique, suite au meutre de ses militaires, on les présente comme les instigateurs, l’opinion publique occidentale n’étant pas informé qu’une guerre est en cours ! 


                  • Hecetuye howahkan howahkan 8 décembre 2016 17:02

                    @Dantès

                    salut certes oui..cela dit à chaque mouvement de l’occident sionisé, celui ci perd une ou des pièces...malgré ce totalitarisme des médias et des militaires partout

                    le voleur n’a aucune morale bien sur et donc aucune légitimité naturelle ....il est un parasite...pour qui on vote et travaille ..là est le drame profond n’est il pas ?

                    il se passe quelque chose à l’est , en chine et ailleurs...quelque chose que les néocons bolcheviques n’avaient pas vu venir...surs que tout était écrit, or si le mal fait tant de dégâts ils ne triomphe jamais..

                    les petites gens vont devoir s’allier, là est la clé...

                    le veulent t’ils ? le comprennent t’ ils seulement ?


                  • QAmonBra QAmonBra 8 décembre 2016 21:46

                    Merci @ Christelle pour le partage.

                    Pauvres clowns de « dirigeants » européens, ils font feu de tous bois pour éviter une branlée historique, mais près le « Fuck E.U. » des U$A pour l’Ukraine, c’est une quenelle monumentale que leur prépare B. Al Assad et ses alliés.

                    Et que penser des minables politiciens français, pour qui les carottes sont cuites, à tous niveaux en Syrie et pour longtemps, d’autant qu’il est probable que certains de leurs « conseillers » soient coincés comme des rats à Alep-Est, d’où leurs piaulements effrénés et le vacarme de leurs merdias.

                    Et quelle brillante idée de bombarder les hôpitaux mobiles et leurs médecins russes !

                    Quel sacré moyen de pression et de punition pour les russes et les syriens si, d’aventure, quelques uns d’entre eux soient capturés en compagnie des coupeurs de têtes d’Al Qaïda !

                    Autant de provocations immondes comme autant de fautes graves et de moyens puissants que les russes ne manqueront pas d’exploiter, y compris pour le Donbass, car hormis pousser le bouchon plus loin, en intensifiant davantage leurs bombardements et/ou leurs provocations avec l’argent du FMI, que ce dernier a alloué en violation de ses propres règles, que peuvent faire, par ukropnazis interposés, les ploutocrates occidentaux au Donbass ?

                    Jusqu’où peuvent ils aller sans que la situation, déjà économiquement catastrophique, ne débouche sur un chaos mortel pouvant les balayer avec leur idiots utiles, sans même l’intervention des russes ?

                    Jusqu’où aller sans provoquer la « der des der » et se faire rayer de la carte avant d’avoir compris ce qui se passe ?

                    En outre, il est quasi certain que V. Poutine s’est fixé une ligne rouge légitime, attend la faute décisive et, comme précédemment, ils ne le verront pas venir.

                    Dire qu’ils sont d’une connerie stratosphérique, c’est être encore bien en dessous de la réalité et, pourtant, ils ont sévi et sévissent en notre nom. . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires