• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fusillade de Christchurch, néo-nazis et Ukraine – Les liaisons (...)

Fusillade de Christchurch, néo-nazis et Ukraine – Les liaisons dangereuses

 

Vendredi 15 mars 2019, Brenton Tarrant attaque deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande, faisant 50 morts et autant de blessés, dans ce qui apparaît clairement comme un acte terroriste guidé par l’idéologie islamophobe de l’auteur. L’homme serait lié à des organisations néo-nazies, mais aussi à l’Ukraine si on en croit son manifeste, publié juste avant son assaut meurtrier contre les deux mosquées. La question se pose alors : l’homme serait-il lié à des groupes néo-nazis en Ukraine, voire serait-il venu combattre côté ukrainien dans le Donbass ?

JPEG

Il n’y a aucune réponse sûre à 100 % en l’état actuel de l’enquête mais des faisceaux d’indices qui laissent dubitatif sur une éventuelle coïncidence. Pour commencer, la ville choisie par le terroriste (il faut appeler un chat un chat). L’Australien de 28 ans, n’a pas choisi de mener cette attaque chez lui, en Australie, il l’a menée à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ville natale d’une organisation néo-nazie appelée « Righ Wing Resistance ».

Et pour ceux qui essayeraient de me faire passer ces gars-là pour de simples patriotes ou nationalistes, les drapeaux et t-shirts affichés par les membres de cette organisation en disent long sur leur idéologie : wolfsangel (crochet à loup, symbole de la Wafen SS Das Reich, du parti Svoboda – anciennement parti social-nationaliste ukrainien- et du régiment Azov en Ukraine), le chiffre 14 (référence au slogan de 14 mots du suprémaciste blanc David Lane, fondateur d’une organisation terroriste), croix celtique écourtée avec phrase concernant la « fierté blanche », référence à la SS, totenkopf, et même aigle nazi (comme on peut le voir sur la photo ci-dessous en haut à gauche).

Right Wing Resistance

Sans parler des uniformes de leurs « patrouilles de rue », qui rappellent elles aussi quelque chose : les uniformes de la SS (le détail allant jusqu’à ce petit bandeau avec écriture blanche sur ruban noir sur la manche gauche, où ils n’ont fait que remplacer le mot « Reichsführer » par « Resistance », histoire que leur côté nazi soit un poil moins voyant).

Milice de rue Right Wing Resistance

Uniformes SS

Cette organisation néo-nazie a essaimé un peu partout, y compris en Australie. Or l’an passé, des médias révélaient que deux Australiens ayant fait partie de Right Wing Resistance, Ethan Tilling et Jared Bennett, avaient combattu dans le Donbass. Le premier dans la légion géorgienne, et l’autre au sein de Secteur Droit (bataillon néo-nazi, d’idéologie bandériste).

Ethan Tilling

Ethan Tilling

Jared Bennett

Photos : Dailymail

Si les médias occidentaux n’ont pas lié Bennett et Tarrant à « Right Wing Resistance », des informations venant d’une organisation cosaque, indiqueraient que les deux Australiens en faisaient bien partie. Cette information a été transmise aux médias russes comme REN.TV et News Front par l’Ataman de l’organisation « Vrais Cosaques », Alexeï Selivanov.

« Grâce à Semion Boïkov, aux Cosaques australiens et aux descendants de Russes blancs émigrés, nous avons reçu des informations très précises sur la participation d’Ethan Tilling et Jared Bennett, membres de Right Wing Resistance, à l’opération punitive ukrainienne dans le Donbass. Un membre de la même organisation (Right Wing Resistance), Brenton Tarrant, faisant preuve de compétences, peut-être acquises en temps de guerre, a tiré sur des gens en Nouvelle-Zélande. Il est également citoyen australien, membre de la même organisation néo-nazie. Il est tout à fait possible qu’il soit un membre des unités néo-nazies ukrainiennes qui ont combattu dans le Donbass  », a déclaré Alexeï Selivanov.

Celui-ci affirme que Brenton Tarrant faisait partie de cette organisation, comme Tilling et Bennett qui ont combattu au sein des bataillons spéciaux dans le Donbass. Il a d’ailleurs accusé ces derniers d’avoir tué des civils, car pour eux, les slaves, tout comme les musulmans sont un peuple « inférieur ».

«  Ils ont tiré sur des civils. Ces personnes considèrent les musulmans et les slaves comme des peuples inférieurs. Ils s’en fichent de savoir sur qui ils tirent. Des musulmans dans des mosquées en Nouvelle-Zélande, ou des russophones dans le Donbass. Aujourd’hui ce terroriste [Brenton Tarrant] a été arrêté. Mais il reste encore à savoir s’il est venu, s’il a personnellement participé au conflit dans le Donbass. Bien que tout semble l’indiquer. La façon dont il tient le fusil. Dont il recharge l’arme. Ce sont des indices. Et l’ensemble de la situation aujourd’hui avec ces tirs contre des civils en Nouvelle-Zélande, montre que la police et les services de contre-terrorisme des pays occidentaux et de l’Australie n’ont pas assez fait attention à la coopération entre les organisations néo-nazies et les diasporas, qui fournissent les bataillons punitifs ukrainiens, non seulement en équipement, mais aussi en combattants terroristes  », a déclaré Alexeï Selivanov.

Le média russe « Govorit Moskva » (Moscou Parle), a contacté Right Wing Resistance Australie à propos de ces accusations, et le démenti fourni est tout sauf crédible. L’organisation commence par prétendre que Tilling n’était pas membre de leur organisation, alors que des photos avec le drapeau de Right Wing Resistance ont été publiées un peu partout sur internet. Déjà là on commence mal niveau crédibilité.

Ethan Tilling Right Wing Resistance

Govorit Moskva peut essayer d’arranger les bidons en disant qu’il ne l’était plus au moment où il est parti faire la guerre dans le Donbass (ce qui est dit par ABC en 2018), ce que dit l’organisation précisément c’est « il n’était pas un de nos membres », et non « il n’était plus un de nos membres ». La différence est de taille. De même le média présente Right Wing Resistance comme de simples nationalistes, alors qu’ils sont clairement néo-nazis, cela donne le ton niveau honnêteté.

Et concernant Tarrant, le démenti de son appartenance à Right Wing Resistance est vague au maximum.

« Il ressemble plus à un loup solitaire, et nous n’avons rien à voir avec ça. Ce ne sont pas nos méthodes  » a déclaré l’organisation.

Right Wing Resistance ne dit pas explicitement que Tarrant n’était pas un de leurs membres, ils se distancient juste de ses actes, en mode « nous on ne fait pas ça, nous ne sommes pas des terroristes ». Le but est clair : éviter de se faire cataloguer comme organisation terroriste et de se faire interdire, voire emprisonner pour cela, tout en évitant de sortir un gros mensonge (la non-appartenance de Tarrant à leur organisation) avec le risque que ça leur éclate à la figure si des photos venaient à sortir sur Internet.

Le problème c’est qu’on a un peu de mal à croire que cette organisation n’est en rien liée aux néo-nazis ukrainiens et aux bataillons spéciaux, quand le symbole principal de Right Wing Resistance n’est autre que la wolfsangel arborée par le parti Svoboda, et le régiment Azov ! Et qu’au moins un de leurs anciens membres avéré (Tilling) a fait partie d’un bataillon spécial dans le Donbass.

Et c’est là qu’on revient à Brenton Tarrant, et surtout aux nombreux symboles dont il a affublé son fusil, ses chargeurs, et son gilet pare-balles.

On y retrouve le fameux chiffre 14, la rune Othala dans sa forme clairement nazie (avec les branches remontées vers le haut) des noms de princes et de chefs de guerre ayant combattu les musulmans dans l’Histoire un peu partout de la Russie aux Balkans, en passant par la France et le siège de Vienne, mais aussi des noms de gens ayant tué des musulmans à l’époque moderne, comme Anton Lundin Pettersson, Alexandre Bissonnette, mais aussi le nom de Pavlo Lapchine (écrit en ukrainien Павло Сергійович Лапшин), un Ukrainien qui a tué un imam en Grande-Bretagne.

Fusil de Brenton tarrant

Chargeurs de Brenton Tarrant

Et sur son gilet pare-balles, on retrouve le soleil noir qui est sur le logo du régiment Azov en fond de la wolfsangel, mais aussi la croix celtique écourtée et le kolovrat (symbole solaire d’origine slave, parfois appelé la svastika slave), souvent affiché par des membres des bataillons néo-nazis ukrainiens. Là on a la totale.

Gilet pare-balles de Brenton Tarrant

Le soleil noir se retrouve aussi en page de couverture de son manifeste sur « Le grand remplacement » (d’ailleurs chose assez drôle, Le Monde indique clairement que ce symbole est typiquement nazi dans son article consacré à cette tuerie, mais quand il s’agit du régiment Azov, qui arbore aussi ce symbole, là le même média qualifie l’unité d’« ultranationaliste », deux poids deux mesures…).

Page de couverture

Et justement quand on regarde dans son manifeste, entre ses phrases répétitives sur les taux de natalité, une information a échappée aux médias occidentaux : le paragraphe où il dit être allé en Ukraine !

Manifest Brenton Tarrant

«  Vous ne trouverez aucun répit, ni en Islande, ni en Pologne, ni en Nouvelle-Zélande, ni en Argentine, ni en Ukraine, ni ailleurs dans le monde. Je le sais, parce que j’y suis allé » écrit Tarrant dans son manifeste.

Et quand on fouille les archives du web avec ce que fut l’adresse de son compte Twitter (supprimé à la vitesse de la lumière par la société), on trouve un autre indice intéressant. D’abord, le compte est récent, créé seulement en février 2019, ce qui semble quelque peu étrange, et laisse supposer que Tarrant avait peut-être un autre compte sous un autre nom avant (ce qui expliquerait qu’on ne trouve pas de trace directe entre lui et les bataillons néonazis ukrainiens sous son vrai nom, il avait peut-être un pseudo).

Et surtout au milieu des publications sur le taux de natalité des musulmans, on trouve un lien, pointant vers la page Wikipédia des insurrections anti-communistes en Europe de l’Est.

Post Twitter de Brenton Tarrant

Or la liste des mouvements impliqués dans ces insurrections armées comporte en première ligne l’UPA (l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne), dont le drapeau est celui de Secteur Droit, et souvent arboré par bien d’autres factions néo-nazies ukrainiennes ! La même UPA qui a massacré des dizaines de milliers de Polonais en Vohynie et aidé les Allemands à exterminer les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale !

UPA

Et si on se penche sur un des descendants idéologiques de l’UPA et de son chef Stepan Bandera, le régiment Azov, on découvre un autre indice intéressant. Son projet de protéger la race blanche (rejoignant ainsi l’idéologie de Right Wing Resistance et celle de Brenton Tarrant) intitulé « Reconquista » !

Azov reconquista

Azov reconquista

Or ce mot a un sens historique, celui de la reconquête des territoires de la péninsule ibérique par les royaumes chrétiens, qui ont ainsi chassé les musulmans qui occupaient ces territoires depuis plusieurs siècles.

Et qu’est-ce que professe Brenton Tarrant tant dans son manifeste que dans ses actes si ce n’est exactement la même chose : chasser les musulmans ?

Même idéologie même rhétorique, et même symboles que les groupes néo-nazis ukrainiens, voyage en Ukraine, et maniement professionnel des armes (qu’il aurait pu acquérir soit en s’entraînant avec certains bataillons néo-nazis ukrainiens – qui fournissent ce genre de formation payante-, soit en servant en leur sein dans le Donbass), tout cela forme un faisceau d’indices concordants qui accréditent la thèse avancée par l’organisation « Vrais cosaques ».

Si cette information devait être confirmée, cela prouverait que les nombreux avertissements adressés par la Russie, les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk, plusieurs analystes ruses et ukrainiens, et moi-même, sur le danger que représente l’Ukraine post-Maïdan pour la sécurité internationale étaient justifiés.

Fermer les yeux comme le fait l’Occident depuis cinq ans sur les groupes néo-nazis ukrainiens et leurs bataillons, sur leurs crimes de guerre dans le Donbass, et sur le fait qu’ils recrutent des néo-nazis étrangers qui peuvent ainsi venir s’offrir des « safaris » durant lesquels ils peuvent s’entraîner au maniement des armes et tuer des êtres humains sans risquer de finir en prison avant de rentrer tranquillement à la maison sans être inquiétés ni surveillés, ne peut mener qu’à ce genre de catastrophe.

Il n’y a pas que les maladies physiques comme la rougeole, pour lesquelles l’Ukraine est un foyer d’infection qui contamine les autres pays, elle l’est aussi pour les maladies idéologiques comme le néo-nazisme.

Et malheureusement contre cette dernière il n’y a pas d’autre vaccin que celui de ne pas répéter les erreurs des gouvernements occidentaux dans les années 30, qui avaient fermé les yeux sur les horreurs du nazisme au nom de la lutte contre le communisme. Or, tous ceux qui ont étudié l’Histoire savent comment ces compromissions sordides se sont terminées pour tout le monde.

Aujourd’hui, les gouvernements occidentaux font la même chose. Ils ferment les yeux sur le développement galopant du néo-nazisme en Ukraine sous couvert de lutte contre la Russie. Ils ferment les yeux sur le fait que ces groupes sont armés via leurs bataillons envoyés dans le Donbass. Ils ferment les yeux sur le fait que leurs ressortissants vont servir au sein de ces mêmes bataillons néo-nazis, pour y commettre des crimes de guerre contre les civils du Donbass. Et ils ferment les yeux quand ces criminels de guerre rentrent chez eux après leurs « safaris ».

Si l’information des cosaques est vérifiée, et que Brenton Tarrant a bien servi dans un bataillon néo-nazi en Ukraine, alors la responsabilité des pays occidentaux dans le massacre de Christchurch sera écrasante et il leur sera difficile d’effacer aux yeux de l’Histoire et des familles des victimes cette souillure indélébile.

Il est temps que l’Occident cesse de couvrir l’Ukraine et les groupes néo-nazis qui se développent en son sein, et il est surtout temps que les pays occidentaux se penchent sur leurs ressortissants qui ont servi au sein des bataillons néo-nazis ukrainiens dans le Donbass, avant que d’autres tueries comme celle de Christchurch n’aient lieu.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Chantecler Pink Marilyn 19 mars 08:21

    article très éclairant, merci


    • Mychris Mychris 19 mars 09:53

      Article intéressant avec cependant pas mal de raccourcis et des « si cela se vérifie ».

      D’ailleurs il serait intéressant d’entendre également votre point de vue sur le facho « Viktor Lenta » :

      http://www.francesoir.fr/politique-france/victor-lenta-le-paramilitaire-extreme-droite-qui-tente-de-manipuler-les-gilets-jaunes


      • Chantecler Pink Marilyn 19 mars 10:18

        @Mychris

        autre lien


      • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 11:38

        @Mychris
        J’estimais important de diffuser les informations que j’avais trouvées, même sans certitude absolue, car jusqu’ici à part REN.TV et News Front pas grand monde n’a attiré l’attention sur cette connexion potentielle, et qui, pour ma part est très loin d’être un raccourci. C’est exactement le genre de scénario que je craignais. Au vu de toute la symbolique qu’il portait sur lui, je ne crois pas une seule seconde à une absence de connexion avec les néo-nazis ukrainiens.
        Concernant les anciens volontaires français et leurs opinions politiques, vous savez déjà très bien ce que j’en pense. Je me suis déjà exprimée là-dessus à de multiples reprises pour condamner clairement la présence passée de plusieurs d’entre eux ici, qui ont d’ailleurs été virés quand leurs opinions politiques ont été connues. Il n’y a pas de place ni de complaisance dans le Donbass pour les fachos contrairement à l’Ukraine où ces gens là sont décrétés héros du pays et où on met des rues à leur nom.
        Donc ça rime à quoi votre commentaire ? C’est une technique de troll ce que vous faites. Votre but c’est juste de détourner l’attention du sujet de l’article parce qu’il dérange le joli narratif de l’Ukraine démocratique post-Maïdan et foutre le brin dans les dicussions. Continuez d’agir en troll et je vous traiterai comme tel.


      • JL JL 19 mars 10:32

        Brenton Tarrent a discrédité la théorie du grand remplacement mieux que ne le sauraient faire les armées d’éditocrates, experts et sondologues de la pensée dominante.


        • Jelena Jelena 19 mars 10:53

          Désolée, mais vous n’y êtes pas du tout...

          > https://www.courrierinternational.com/une/vu-de-serbie-les-references-serbes-du-raciste-fou-de-christchurch
          > https://www.lci.fr/terrorisme/attentat-islamophobe-de-christchurch-terroriste-brenton-tarrant-avait-tout-mis-en-scene-sur-les-reseaux-sociaux-2115614.html
          > https://www.lexpress.fr/actualite/monde/oceanie/voyages-en-europe-neo-fascisme-qui-est-brenton-tarrant-le-tueur-de-christchurch_2067402.html
          > https://www.lepoint.fr/monde/le-massacre-de-christchurch-ravive-les-blessures-des-balkans-17-03-2019-2301722_24.php

          Etc, etc....

          Pour les brillants journalistes français, le responsable c’est... Non, ce n’est pas la Russie (il y avait un chance sur deux), c’est la Serbie. Il parait même que le tueur aurait inscrit les noms de plusieurs serbes sur son fusil... J’ai beau regarder la photo, je n’en vois pas un seul, mais bon... Comme tout le monde le sait, les journalistes français ont un sens de la perception inouïe.


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 11:42

            @Jelena
            Pour les inscriptions des Serbes c’est vrai. On voit le nom de Novak Vujosevic sur une des photos que j’ai publié. Il a aussi mis Charles Martel sur son fusil.....


          • Jelena Jelena 19 mars 12:21

            @Christelle : Toujours est-il que ces cafards de journaleux mettent l’accent sur la Serbie en faisant allusion à la récente guerre de Bosnie, alors que Novak Vujosevic, c’était contre l’empire ottoman... (5.000 serbes qui avaient vaincu 40.000 turcs).


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 12:31

            @Jelena
            Faut les comprendre les pauvres, ce coup-ci ils ne peuvent pas accuser la Russie. ils sont presque en état de dépression là, il leur faut un palliatif .....


          • V_Parlier V_Parlier 20 mars 23:38

            @Jelena
            Si nos médias « officiels » se mettaient à révéler un quelconque lien entre l’assassin de Christchurch et les bataillons ukrainiens, ils seraient obligés d’en dire du bien, donc ça aurait du mal à passer... (Certes, mieux vaut trouver des hypothétiques complices serbes, ça colle mieux à la ligne).


          • njama njama 19 mars 11:11

            et il est surtout temps que les pays occidentaux se penchent sur leurs ressortissants qui ont servi au sein des bataillons néo-nazis ukrainiens dans le Donbass, ...

            Je ne doute pas que la triplette lobbyiste atlanto-sioniste trouvera qu’ « ils font du bon boulot »


            • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 11:43

              @njama
              Oui, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils ferment les yeux sur leurs agissements.


            • Alina Reyes Alina Reyes 19 mars 13:05

              Merci pour l’article. Ça me rappelle l’histoire cachée des Femen, qui font le job côté com’


              • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 19 mars 14:49

                @christelle

                J’ était venu lire en me disant « la elle abuse elle mélange des truc qui n’ ont rien a voir » ...

                Pas de pots , comme d’ habitude l’ article est impeccable et convainquant .


                • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 15:16

                  @Cyrus (TRoll de DRame)
                  Merci du compliment. smiley


                • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 19 mars 17:56

                  @Christelle Néant
                  Le passage le moins convainquant était pour moi la comparaison des uniforme de la milice , avec les uniforme nazi ... il manquait pour moi le coté raide et empesé un peut prussien ... Mais des que l’ on tombe sur les symbole nordique , qui s’ égare quand même très a l’ est on voit bien mieux la connexion même si les uniforme sont une version moderne et volontairement épuré vous faite très justement remarqué les petit détail tel que le slogan sur la manche .

                  Il n’ y a pas de flatterie ... j’ envoi les fleur avec les pots .
                  Je ne sait tout simplement pas si toute les milice sont aussi nostalgique , 
                  Mais la vous semblez avoir trouvé le gratin .La connexion par les camps d’ entrainement avec d’ autre mouvement neonazie est extrêmement probable.

                  Prenez soin de vous , et bon courage pour l’ article suivant  


                • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 18:22

                  @Cyrus (TRoll de DRame)
                  C’est vrai que leurs uniformes sont plus « relâchés » que les équivalents allemands, mais le bandeau sur la manche m’a de suite fait tiquer. Je suis très inquiète de ces connexions entre groupes néo-nazis et bataillons spéciaux ukrainiens, et de l’instruction militaire que les membres des premiers peuvent obtenir dans les seconds, avant de rentrer chez eux pépère, sans surveillance. Ma crainte est qu’l y ait d’autres Christchurch ailleurs, car ont servi dans les régiments ou bataillons néo-nazis ukrainiens une quantité d’étrangers venant de plein de pays : États-Unis, Angleterre, France, Allemagne, Pologne, pays Baltes, Géorgie, Australie, etc.
                  Merci pour les encouragements, et j’ai rien contre les pots (de fleur) quand ils sont justifiés.


                • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 19 mars 18:43

                  @Christelle Néant

                  Le soleil noir , est certainement celui qui me parle le plus , il correspond a la sphère interne du commandement ss .
                  Le croc du loup , ou la croix celtique peuvent peut être être commun a d’ autre type de nationalisme , mais le soleil noir est bien une marque d’ adhésion sans équivoque lié a la thulé , a himler et au lebensborn.

                  Vous avez raison de craindre une contagion , les islamiste sont très certainement des ordures , mais leur attentats on fait renaître un suprématisme blanc qui n’ as rien a leur envier . 

                  Ces camp emete des metastase exactement comme l’ as fait l’ afghanistan en son temps . La formation militaire n’ est peut etre pas l’ exportation que l’ on doit craindre .Vous etes sur le terrain , vous savez avec quel facilité on transforme une pince a linge en détonateur ...L’ ideologie elle , forme des mentalité , pour un recruteur qui revient , c’ est mille « idiot utile » qui seront formé et envoyé au charbon ....


                • Jelena Jelena 19 mars 19:02

                  @Christelle >> car ont servi dans les régiments ou bataillons néo-nazis ukrainiens une quantité d’étrangers (...)

                  En parcourant les liens on apprend qu’ils n’ont fait que deux mois en Ukraine, car c’était « mentalement trop dur » pour eux... J’ai déjà lu des récits similaires coté croate. Les mecs pensaient jouer aux cowboys en Ukraine, mais une fois incorporés dans les bataillons, ils ont vite désenchanté et sont revenus au pays.


                • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 20:49

                  @Cyrus (TRoll de DRame)
                  Oui je n’ai pas précisé que c’est le mélange entraînement militaire + idéologie néo-nazie que j’estime être une exportation dangereuse. Ce qui est le cas en Ukraine. Pour le reste totalement d’accord avec votre commentaire.


                • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 21:49

                  @Jelena
                  Oui j’ai vu que Tilling n’a tenu que deux mois. Je me pose des questions sur les conséquences psychologiques de ce genre d’engagement, surtout dans des troupes qui commettent des crimes de guerre contre les civils...


                • Jelena Jelena 20 mars 08:53

                  @Christelle : De mon point de vue, les mecs y vont dans l’espoir de pouvoir tuer des civils. Mais vu qu’une fois sur place, ils passent leurs nuits à monter la garde dans des tranchées, vient l’incertitude, l’ennui, voir même la peur, car les russes sont juste en face... et ils veulent donc retourner chez « papa-maman ». C’est une guerre d’usure en fin de compte.


                • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 10:15

                  @Jelena
                  Même si les mecs y vont dans cette optique, je pense que cela laisse des traces psychologiques. C’est une guerre d’usure clairement.


                • JulietFox 19 mars 15:35

                  Madame Néant : A quand un reportage sur les Tatars de Crimée, qui n’ont pas tellement l’air de s’amuser sous la férule de Vlad.

                  Des nouvelles de Roman Souchtchenko

                  , peut-être ?


                  • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 16:10

                    @JulietFox
                    Les Tatars de Crimée se portent bien mieux sous la direction de la Russie. Construction de nouvelles mosquées (la plus grande, en chantier encore en 2017 https://www.youtube.com/watch?v=A6EydSGm7F4), écoles en langue tatare, légalisation des terrains qu’ils occupaient illégalement depuis des décennies, raccordement de ces derniers à l’eau courante, l’électricité, le gaz, etc.
                    Des interviews de Tatars vivant en Crimée y en a plein sur la chaîne de Graham.
                    https://www.youtube.com/watch?v=tyGvuV-JCEM
                    https://www.youtube.com/watch?v=vpRXrwiRMcQ
                    Voilà vos fakes anéantis par les Tatars eux-mêmes. Pas de chance....
                    Quant a Souhchtchenko il a été condamné pour espionnage. On a eu des journalistes occidentaux, y compris français qui se sont livré à ça ici dans le Donbass, ils ont été expulsés manu militari. Un traducteur de l’OSCE s’est aussi fait attrapé pour ça. Rien à voir avec son travail de journaliste donc.


                  • V_Parlier V_Parlier 20 mars 23:31

                    @JulietFox
                    Madame-je-sais-tout, ayant séjourné en Crimée (que nous avons traversée de bout en bout) en septembre 2018 j’ai pu constater, en traversant entre autres de nombreux territoires tatars, qu’il n’y avait pas traces de « férule ». Déjà quasiment un restaurant sur trois est tatar et tout le monde y va, les touristes et les autres. Ils discutent facilement sans geindre de quoi que ce soit et vivent dans des conditions tout à fait correctes (dans des quartiers QU’ILS tiennent propres). Il n’ont pas besoin de leaders communautaristes à la con comme les pro-maïdan en cherchent souvent. Mais ça ne plait peut-être pas aux semeurs de charia occidentaux (tant que ce n’est pas chez eux, quoique...) car là-bas c’est probablement trop « normal » : Les femmes tatares sortent en robe d’été, discutent avec les hommes sans que ça pose des problèmes. Lorsque vous passez dans la rue et que des gards discutent, ils ne vous dévisagent pas de façon malsaine et disent bonjour. Bref, insupportable pour un exportateur de printemps-démocrate clés en mains !

                    Quant aux néo-terroristes (façon Sentsov qui se prend pour un cinéaste) et aux infiltrés plus professionnels qui se font choper en Russie, il faut bien qu’ils s’’attendent au même sort que celui réservé en Ukraine à des Russes accusés au moins aussi facilement et vite-fait, et je suis gentil.


                  • OMAR 19 mars 19:25

                    Omar9

                    .

                    Bonsoir @C. Néant ; « La fusillade de Christchurch »

                    .

                    Vous qui insistiez pour appeler un chat un chat, alors il faut rectifier votre titre.

                    .

                    En effet, il y a eu massacre à Christchurch, et non pas fusillade.

                    .

                    Et parmi les victimes qui sont toutes musulmanes, il y a eu des enfants dont un âgé d’à peine 3 ans.


                    • njama njama 19 mars 20:54

                      bonjour Omar

                      Assez d’accord le mot « fusillade » est mal choisi il sonne clairement comme un euphémisme. En d’autres circonstances assez similaires et aussi dramatiques aux USA ou au Canadadans écoles, universités, meetings, concerts,ou églises, reprises par les médias, c’est bien le mot « fusillade » qui est médiatisé.

                      Christelle fait un super boulot de journaliste avec une constance incroyable pour couvrir cette guerre larvée en Europe qui ne dit pas son nom et dont presque personne ne parle !

                      Je mets ma main à couper qu’elle compatit à dix mille pour cent avec les victimes de ce drame en Nouvelle-Zélande, elle qui côtoie au quotidien celles de RPD ou celles de Lougansk

                      Alina Reyes a mis en ligne en commentaire une vidéo émouvante, les français devraient en prendre de la graine... :

                      « Les Néo-zélandais se comportent de façon tellement plus noble que les Français. »

                      La première ministre à la rencontre d’une communauté meurtrie : https://youtu.be/NbXxwA5LwGI

                      La chef de la police en pleurs rendant hommage aux victimes en arabe :https://youtu.be/L7NzCEAvAl8


                    • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 22:27

                      @OMAR
                      Effectivement le terme de massacre est plus adapté, mais une fois publié je ne peux pas modifier le titre sur Agoravox.


                    • Christelle Néant Christelle Néant 19 mars 22:30

                      @njama
                      En effet, pour moi les victimes de Nouvelle-Zélande sont comme celles d’ici. Chaque massacre qu’il soit ici ou ailleurs me fait mal. Et pour moi tirer sur des enfants est le pire des crimes.


                    • OMAR 20 mars 10:11

                      Omar9
                      .
                      Bonjour @Christelle Néant
                      .
                      J’interviens très rarement sur vos articles, pour la simple raison que nous sommes tellement noyés par l’intox, la désinformation ou encore plus, l’omerta (aucun mot dans les chaines françaises..) qu’il m’est personnellement très difficile d’avoir une idée précise du drame ukrainien, et de discerner la vérité du mensonge.
                      .
                      Mais dans le cas de cette raclure Brenton Tarrant, je me permets juste ces exemples d’analogie : 

                      cette lèpre de Moshé Dayan qui s’entrainait avec les américains à casser du vietnamien, avant de faire de même contre les arabes et les palestiniens, ces djihadistes de merdes formés par les USA et l’Arabie-Saloperie sur le dos du peuple afghan, avant de les disséminer à travers le monde pour y perpétrer des massacres sur des innocents, ou encore, ces mercenaires français aux cotés des tueurs phalangistes libanais en 1976, etc...
                      .
                      C’est ainsi que vivent ces hyènes, comme des charognards, en s’attaquant lâchement à des proies agonisantes, pacifiques ou inoffensives.
                      .
                      Je souhaite au peuple ukrainien ce que je souhaite à tous les peuples du monde entier : paix, bonheur et prospérité.


                    • Christelle Néant Christelle Néant 20 mars 10:23

                      @OMAR
                      Je comprends et je sais combien il est difficile de se faire une idée sur ce qui se passe ici. Je vous encourage néanmoins à aller voir les interviews de civils et les reportages faits après les bombardements sur les chaînes Youtube de DONi Press et de Donbass Insider. C’est ce que l’on appelle des sources primaires, très difficile à trafiquer (faisable mais bien plus difficile qu’un article écrit où on peut raconter n’importe quoi). Je pense que cela vous permettra déjà de vous faire une idée.
                      Ici tout le monde veut la paix, et j’espère qu’elle finira par triompher.


                    • Xenozoid Xenozoid 19 mars 20:58

                      et les commentaires ,s’en vont sur les mots,et leur sens....

                      et de mettre l’autre en boite,tres opportun


                      • Julot_Fr 19 mars 21:56

                        La raison pour laquelle la video du massacre est censuree est qu’on y voit des incoherences. Comprendre : c’est vraissemblablement un coup monte. Pour ce qui veulent savoir, aller sur sgtreport.com


                        • alanhorus alanhorus 20 mars 15:16

                          @Julot_Fr
                          Exact article explicatif et vidéos bizarres ici :
                          https://www.veteranstoday.com/2019/03/17/new-zealand-the-unraveling-of-a-israeli-mass-murder/
                          très étrange en effet de pouvoir tuer des gens avec une mitraillette mais de ne pas réussir à pulvériser ses propres vitres avec....c’est des balles à blanc et des acteurs de crise payés par .....


                        • Guy19550 19 mars 23:30

                          Très bon article et j’étais loin de m’imaginer cette ampleur. On en dit nettement moins ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès