• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > G7, le club des amis des USA

G7, le club des amis des USA

Le G7 est né en 1975 d’une initiative du président français Valéry Giscard d’Estaing. Il avait alors invité au château de Rambouillet les représentants de l’Allemagne, des États-Unis, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni. Le prétexte était de discuter de mesures destinées à faire face à la crise provoquée par la hausse brutale des cours du pétrole. Ces cinq pays représentaient, avec la France, 70% du PIB mondial à l’époque. Satisfaits de la réunion, les participants ont décidé de la renouveler tous les ans et y ont inclus le Canada l’année suivante.

Il ne s’agissait pas d’une nouvelle organisation internationale, le G7 n’a pas d’existence juridique ni d’organisation permanente. Ses décisions ne sont pas contraignantes, mais elles avaient tout de même un poids certain.

En 1977, l’Union Européenne a été invitée à participer, cependant, n’étant pas un État, elle ne fait pas, à proprement parler, partie des membres du G7 qui conserve donc son numéro. Elle est présente tous les ans depuis 1981. En 1998, une Russie renaissante est intégrée au club qui devient donc le G8. Elle accueillera la réunion de 2006 à Saint-Pétersbourg. Elle devait reprendre la présidence du G8 en 2014 et accueillir la réunion à Sochi. Seulement, il y a eu le Maïdan, la révolution ukrainienne organisée par les Etats-Unis et leurs alliés, et la réaction de la Russie qui a réintégré la Crimée à la Fédération de Russie suite à un référendum d’auto détermination de la population de la région. Une fois la Crimée rattachée, le « gros lot » de la révolution pour les USA, le contrôle quasi total de la Mer Noire et la marginalisation de la Russie s’envolait. Comme l’a dit Donald Trump il y a cinq jours, la Russie avait « roulé » Obama.

Les Etats-Unis ne pouvaient pas ne pas réagir. Ainsi, dans un premier temps, en mars, Barack Obama a utilisé une réunion sur la sécurité nucléaire se tenant à La Haye pour obtenir l’exclusion de la Russie du G8. La réunion du G8 qui devait se tenir plus tard, en Russie, a été remplacée par une réunion du G7 à Bruxelles. Le G8 était redevenu le G7.

Que s’est-il passé depuis 2014 ?

L’alliance occidentale a décrété une série de sanctions contre la Russie et décidé de limiter les contacts de ses organisations internationales (Union Européenne, OTAN, APCE) avec le pays. Cette stratégie a été décrite à plusieurs reprises, la dernière fois par la nouvelle présidente de l’Union Européenne, Ursula von der Leyen, le 18 juillet 2019 : « En agissant en position de force, nous devons garder les sanctions, mais être ouverts au dialogue ». Comme l’explique très clairement le sénateur russe Alexei Pouchkov dans son livre « Le jeu russe sur l’échiquier mondial » qui paraîtra en français au mois d’octobre : « la formule "les sanctions et le dialogue" (l’endiguement et le dialogue, dans le cas de l'OTAN) est politiquement intenable, car elle essaie d’associer ce qui n’est pas associable. Elle sert seulement des objectifs de propagande, justifier la ligne dure en la cachant, pour calmer l’opinion publique, sous des considérations à propos de la nécessité du dialogue ».

La déclaration d’Emmanuel Macron sur la nécessité de réintégrer la Russie dans le G7 est dans le droit fil de cette politique. On notera qu’il a fait cette proposition alors qu’il est lui-même le président et l’hôte du G7 à Biarritz. Que ne l’a-t-il mise en œuvre cette année en invitant Vladimir Poutine non pas à Brégançon, mais à Biarritz ? C’est que la proposition de dialogue n’est que propagande. Peu de temps après cette annonce, alors que les médias français avaient accordé la paternité de l’idée à Emmanuel Macron, on apprenait coup sur coup que l’idée, en réalité, venait de Donald Trump et ensuite que l’Allemagne et l’Angleterre s’étaient déclarées contre, par les voix d’Angela Merkel et Boris Johnson.

Le président américain réitérait la proposition à la télévision quelques jours plus tard. C’est là qu’il faisait ce commentaire peu élogieux pour son prédécesseur.

Pourquoi Donald Trump propose-t-il de réintégrer la Russie ?

Parce que, loin d’affaiblir la Russie, la politique de l’Alliance occidentale a poussé Vladimir Poutine à développer d’autres contacts internationaux et à se tourner vers d’autres organisations, comme l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), les BRICS et le G20.

Les pays du G7 n’ont plus l’importance qu’ils avaient en 1970. A ce moment, ils représentaient, nous l’avons vu, 70% du PIB mondial. En 1992, ce chiffre était déjà tombé à 46%. En 2015/2016, le PIB des BRICS, en parité de pouvoir d’achat, a dépassé celui du G7. Depuis 2009/2010, les BRICS ont également dépassé le G7 dans le domaine des investissements mondiaux.

Et surtout, le G20 a pris plus d’importance. Les nouveaux centres de pouvoir économique, comme la Chine et l’Inde en sont membres. Un des rôles importants du G7 à son origine était de gérer la fin des accords de Breton-Woods, suite à la décision de Richard Nixon, en 1971, d’annuler la convertibilité du dollar en or. Mais aujourd’hui la plupart des pays du monde cherchent à éviter les transactions en dollars à cause du risque de sanctions américaines. Ils ont donc besoin de s’exprimer sur un nouveau forum qui ne soit pas sous le contrôle américain.

Le G20 a été créé en 1999 afin d’essayer de gérer les différentes crises qui avaient frappé le monde pendant les années 90, et de favoriser les contacts avec les économies émergentes non représentées au G7. Il regroupe 19 pays plus l’Union Européenne et représentait, à sa création, 90% du PIB mondial, le deux tiers de la population et 85% du commerce. Concentré au départ sur les problèmes financiers du monde, il a pris une nouvelle importance le 15 novembre 2008 quand, pour la première fois, ce sont les chefs d’état des pays du G20 qui se sont réunis.

Surtout, le G20 est la concrétisation du glissement du centre du monde, du milieu de l’océan Atlantique à l’Asie. Au moment où Donald Trump s’est lancé dans une guerre économique tous azimuts contre les nouvelles puissances du monde et en particulier contre la Chine, il a besoin de nouveaux alliés plus solides que sa cour occidentale habituelle. C’est pourquoi il aimerait attirer la Russie dans le G7, pensant l’éloigner ainsi de la Chine. On retrouve là, la vieille politique prônée par Henri Kissinger sous l’administration Nixon, de jouer la Russie contre la Chine et réciproquement. Seulement, ces deux pays se sont maintenant rapprochés fortement et se considèrent mutuellement comme des alliés stratégiques. La coopération s’exprime dans de nombreux domaines, non seulement économiques, mais aussi politiques et militaires. La manœuvre grossière de Donald Trump ne fonctionnera évidemment pas. La politique à courte vue de la « position de force » évoquée plus haut a provoqué, en Russie, une réaction du type « nous sommes toujours ouverts à la discussion » tout aussi conventionnelle. « Vous faites semblant de vouloir négocier et nous faisons semblant de vous croire ». L’Alliance occidentale enfermée dans son arrogant complexe de supériorité ne voit pas l’ironie de ce propos, mais, ceux qui savent observer ont déjà compris que Vladimir Poutine ne reviendrait pas dans le G7.

Etant donnée l’hostilité permanente des Etats-Unis et de leurs alliés vis à vis de la Russie, il est inconcevable que Vladimir Poutine se détourne de Pékin pour un hochet tendu par Donald Trump. L’un des traits remarquables de son caractère est sa loyauté envers ses amis et envers les intérêts de son pays. D’autre part, la façon dont l’Alliance occidentale a tiré profit de la faiblesse de la Russie dans les années 90 dans différents domaines et en particulier en élargissant l'OTAN jusqu’aux frontières russes a déclenché chez lui une méfiance profonde vis à vis de l’Occident.

Le G7 a donc de bonnes chances de demeurer ce qu’il est depuis un certain nombre d’années déjà, le club des amis résiduels des USA.


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 août 10:02

    Le club des obligés des USA conviendrait mieux...

    Ah... Les tableaux de chasse sanglants de VGE et de ses potes à Rambouillet...

    Quelque chose me dit qu’ils feraient tache aujourd’hui ! smiley


    • leypanou 26 août 10:59

      Je serais à la place de Poutine, je déclinerais à jamais de participer au G7, disant que c’est une perte de temps.

      Il y a des structures pour discuter des affaires du monde, que certains pays n’hésitent pas à contourner quand çà leur plait : à quoi çà sert de perdre 3 jours à des réunions à l’issue desquelles chacun n’en fait qu’à sa tête ?


      • Fergus Fergus 26 août 19:05

        Bonsoir, leypanou

        A ce détail près que Poutine n’a qu’une envie : retrouver sa place dans un futur G8 !


      • leypanou 26 août 19:34

        @Fergus
        S’il a cette envie, il a tort.
        Vue la manière dont la Russie a été traitée depuis l’affaire du Donbass/RPD, c’est un peu bizarre.
        Mais il n’a pas toujours fait que des bons « choix ».


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 11:00

        Bon résumé des politiques imbéciles menées par les pays occidentaux vis à vis de la Russie, qui a pivoté vers l’est.


        • Emohtaryp Emohtaryp 26 août 17:22

          @Fifi Brind_acier

          La preuve, ils se sont tellement bien parlé à Biarritz ( en faisant « chier » toute la ville pendant trois jours..) que pour fêter ça, ils finissent par s’insulter comme des poissons pourris devant l’étalage de homards et de petits fours..... smiley

          C’est sûr, il va en sortir vraiment quelque chose......sur la norme des homards et des petits fours ? smiley smiley


        • Spartacus Spartacus 26 août 11:00

          Ca sent la propagande de RT et autre sites russe en copié collé

          jusqu’à la virgule près.  smiley

          C’est caricatural d’absence d’esprit critique de la propagande Russe.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 11:49

            @Spartacus
            La propagande anti russe repose sur une longue liste d’erreurs d’appréciation.
            Elle se heurte à la réalité, les sanctions contre le Russie n’ont pas servi à grand chose... Xavier Moreau analyse deux rapports US sur la Russie :
            « Comment déstabiliser la Russie ? »

            Les chercheurs US ont beau se creuser le ciboulot, à part continuer à diffamer, ils ne savent plus quoi inventer pour déstabiliser la Russie. Mes condoléances !


          • Spartacus Spartacus 26 août 12:25

            @Fifi Brind_acier
            La Russie est un pays en déconfiture. Avec ou sans sanctions...

            UN PIB inférieur à l’Italie. Il ne produit quasi rien d’exportable, à part de la propagande, des armes et du pétole...
            UN PIB inférieur à l’Italie....

            Vous devriez vous abonner à la chaîne youtube blad and the bankrupt.
            C’est la visite de la vie actuellement dans les pays de l’Est....
            https://www.youtube.com/channel/UCxDZs_ltFFvn0FDHT6kmoXA

            Vous verrez la vraie des gens et comprendrez a quel point le baratin que vous nous servez est puéril...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 16:34

            @Spartacus
            Pays en déconfiture ..., j’ai cru un moment que vous décriviez la situation de la France ! Vous avez raison, ici, tout va bien, l’industrie s’est barrée, les paysans se suicident, le commerce extérieur est dans les choux depuis 20 ans, le chômage prospère, le pouvoir d’achat est en berne, il n’y a jamais de manifs, on n’a pas de pétrole, mais pas d’idées non plus, donc tout va bien !


          • Emohtaryp Emohtaryp 26 août 17:11

            @Spartacus

            La Russie est un pays en déconfiture

            « Spartacus finance » qui vient nous faire de l’humour à deux balles...... :))

            Va s’y, achète des bitcoins, on cherche des pigeons à plumer pour le prochain tir....


          • Spartacus Spartacus 26 août 17:46

            @Fifi Brind_acier
            A part faire du whataboutisme, et sortir du sujet avec soit les USA ou la France pour négationnisme de la réalité ?

            Les faits sont là !
            T’achète quoi de russe dans ton panier quotidien ?
            Ils ne fabriquent rien de propre. L’étatisme et le communisme ont tué l’initiative privé.
            L’étatisme et le communisme en fait un pays ultra corrompu, bureaucratique. L’un des pire au monde !
            Un pays d’oligarques ou es plus riches taillent des pipes a Poutine pour avoir des monopoles. 
            L’étatisme et le communisme en a fait un pays belliqueux. Une dictature.
            Un passé criminel de pays génocidaire de ses propres habitants.
            A part être des rentiers du pétrole, économiquement parlant c’est une merde.
            35 % des foyers ne peuvent acheter à chaque membre de la famille une paire de chaussures par saison.
            11 % ne peuvent acheter des médicaments vitaux.
            66% n’ont aucune épargne individuelle et 10% d’entre eux ont tellement de dettes qu’ils sont considérés comme insolvables.

            Quel bel exemple bien merdique.


          • chantecler chantecler 26 août 17:51

            @Spartacus
            "L’étatisme et le communisme ont tué l’initiative privé.
            L’étatisme et le communisme en fait un pays ultra corrompu, bureaucratique. L’un des pire au monde !

            "
            Comme c’est rafraichissant de lire des choses pareilles !
            Et c’est d’une actualité !
            J’ai connu un type qui parlait comme ça dans les années 50 .
            Fervent soutient des nazis, de la cagoule, de Pétain etc etc ...
            Allez Spartacus , encore un effort !
            Vous pouvez faire mieux !


          • foufouille foufouille 26 août 17:58

            @chantecler
            cabanon se plaint de la censure alors qu’il l’utilise contre les sans dents pas auteurs.

            mort de rire.


          • chantecler chantecler 26 août 17:59

            @Spartacus
            "Ca sent la propagande de RT et autre sites russe

            "
            Et des discours merdeux ,vieux, rabougris , hors d’âge ils sentent quoi ?
            L’originalité ?
            La rose ?
            La débilité ?
            Dis- nous sur quels sites tu vas te ravitailler pour aligner tant de perles , généreux Spartacus !
            Décidément ce soir c’est un festival sur Agx .
            Au secours , les fachos pensent reprendre le pouvoir !
            On n’avait pas connu ça depuis 1940 sous l’occupation et la collaboration .


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 20:37

            @Spartacus
            Les oligarques ont été neutralisés en 2000, justement par Poutine, ils n’ont plus le droit de faire de la politique, ils doivent payer des impôts et investir en Russie.
            Chiche qu’on applique la même chose au CAC 40 pour voir !!

            « La Nouvelle Grande Russie » par Xavier Moreau, un français installé à Moscou depuis plus de 20 ans, et qui fait du conseil aux entreprises qui veulent s’installer en Russie. S’il racontait des salades, il n’aurait plus de clients.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 août 21:03

            @Spartacus
            La Russie est un pays aux ressources naturelles immenses, sans cesse menacé par les USA depuis le début du 20e siècle, qui a développé des armements qui ont 20 ans d’avance sur les armements occidentaux. Et qui ne cesse de signer des accords avec la Chine, faute de pouvoir en signer avec l’ UE.

            A force de l’emmerder, l’Occident fabrique ce qu’il redoute le plus, la constitution d’EURASIA ! Vous trouvez que c’est une bonne stratégie, du point de vue même de l’ Occident ?


          • Spartacus Spartacus 26 août 23:26

            @Fifi Brind_acier
            « ressources naturelles immenses » comme une majorité de pays sous développés...
            L’important c’est pas les matières premières, c’est le savoir développer..

            20 ans d’avance ! Faut il rire ou pleurer des tas de ferraille qu’ils vendent ?
            Avec les armes, c’est aussi la propagande qu’ils vendent aux crédules comme toi.
            Des avions ringards et des missiles totalement dépassés..

            Les armes de très haute technologie sont principalement occidentales. 

            Ho la la ! Qu’est ce qu’ils ont peur les occidentaux... Ils sont terrorisés par l’économie du pays sous développé Russe....

            Alors t’achète quoi de russe ?
            T’en a pas marre de montrer a quel point c’est ridicule de propager ces conneries de la propagande autocrate.
            Faut pas faire passer tes fantasmes pour une réalité...

            C’est une merde économique. 
            Une démocratie de merde.
            Et un pays en recul sur quasi tout.
            Et ça se relèvera pas. POINT.

            Y’a même pas a discuter tes arguments sont juste des fantasmes totalement sortis de la propagande.
            Le PIB est merdique, le niveau de liberté et démocratie est merdique et les perspectives sont merdiques...

            Faut pas faire passer tes fantasmes pour une réalité...
            Tristesse ringarde.....


          • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 00:09

            @Spartacus. Bin ! Du titane, comme tout le monde...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 août 08:08

            @Spartacus
            Vous devriez lire le dernier rapport public et interne du Pentagone sur l’état du complexe militaro industriel américain, cela vous remettrait les neurones en place.

            L’armée russe n’est pas une armée d’invasion comme celle des USA, mais une armée de défense, cela coûte beaucoup moins cher, tout en étant potentiellement très dangereux. Cf la situation en 2013 « Echec et Obamat en Syrie »

            L’armée russe a évalué chaque point faible des armes US et a trouvé des parades, par exemple les armes supersoniques.


          • Spartacus Spartacus 27 août 09:21

            @Fifi Brind_acier
            Puériles justifications bidonnées
            A part le militaire , le pétrole et la propagande la Russie ne produit rien.
            Rien de rien.
            C’est lamentable. Minable.

            A part ces niaiseries sur-valorisées sorties de la propagande c’est zéro.
            37 milliards c’est le CA de tout l’armement Russe vendu.
            C’est moins de CA que simplement Peugeot ou Renault et à peine plus que L’Oréal.

            La Russie est une merde économique. T’aura beau tourner tes fantasmes dans tous les sens.
            C’est une économie de pays en développement.

            Sa seule valeur n’est que son pouvoir de nuisance...
            Une autocratie, une dictature

            Un repoussoir économique et une histoire de monstre génocidaire.


          • Pierre Pierre 27 août 09:51

            @Spartacus

            « C’est caricatural d’absence d’esprit critique de la propagande Russe. »
            Mais nous ne lisons que de la critique de la Russie dans les médias traditionnels (Le Monde, Libé, Le Point etc.) alors lire quelque chose de positif rétablit simplement l’équilibre.
            Une remarque qui prouve votre méconnaissance du sujet. Comparer des PIB de différents pays libellés en dollars est un non sens. Un PIB est utile pour mesurer l’évolution de l’économie d’un pays année après année et l’exactitude n’est même garantie. Voir le lien ci dessous.
            De plus, le PIB est une aberration. Si une entreprise creuse un trou et le rebouche tout de suite après, cela augment le PIB. Si vous placez votre mère dans un home, cela augmente le PIB. Si vous la gardez chez vous, cela ne change pas le PIB. Si vous achetez des pommes, cela augmente le PIB. Si vous les cueillez sur votre pommier, aucun effet sur le PIB. Les bulles spéculatives font augmenter le PIB, tout le monde le sait. Au Royaume-Uni, on inclut l’économie souterraine dans le PIB (environ 20%).

            Article à lire, c’est stupéfiant (comme la drogue) : https://fr.express.live/comment-le-royaume-uni-calcule-son-pib-60-879-prostituees-x-25-clients-par-semaine-x-67-livres-sterling-par-visite-exp-205473/

            Un outil plus juste pour comparer les économies est le PIB (PPA) et là, la Russie est la cinquième économie mondiale et elle talonne de près l’Allemagne. L’Italie est 11me, la France 9me selon le FMI.

            Voyez le nombre de nouvelles usines construites ces dernières années en Russie par des entreprises occidentales (il est beau, le boycott) et comparez avec les usines qui ferment en France.

            Pour soutenir notre modèle libéral mondialisé, il ne faut absolument pas qu’une alternative se présente d’où toute cette contre-information.

            Critiquer ce qui ne va pas bien en Russie (corruption, non indépendance de la justice, autoritarisme dans la démocratie) est pour moi un exercice inutile, tous les médias traditionnel s’en chargent très bien mais il faut parfois rétablir des vérités.

            PS. Est-ce que j’utilise des produits russes ? Oui, je suis par exemple très content de mon antivirus Karspesky.


          • Pierre Pierre 27 août 10:17

            @Pierre
            PS. Le PIB britannique n’est évidemment pas boostée de 20 %. C’est l’économie souterraine qui représente environ 20 % du PIB et il n’y a qu’une partie qui est incluse dans le PIB. L’ensemble comprend en plus de la prostitution et du trafic de drogue, le travail au noir par des immigrés et des Britanniques, les fraudes diverses, la corruption et j’en passe.


          • Spartacus Spartacus 27 août 20:39

            @Pierre
            Doit-on rire ou pleurer devant ce déni des réalités poussé jusque l’absurde ?

            Je pense que tu devrais du faire un tour en Russie réelle...

            Comme précisé en début de fil il n’y a qu’a voir le pays tel qu’il est.

            https://www.youtube.com/channel/UCxDZs_ltFFvn0FDHT6kmoXA

            Vous verrez la vraie des gens et comprendrez a quel point ce baratin est absurde.


            A l’age de 16 ans j’avais les mêmes que vous dans le bus, et il semble que vous n’avez pas changé...

            Invité par ma vile de cocos, à un voyage en Allemagne de l’Est.

            Un dramatique pays et dans le bus on devait dire que c’était un pays merveilleux a notre entourage et ne pas parler des gens qui quémandaient des dollars et des magasins vide ou j’ai même pas pu trouver un seul souvenir a ramener...


            Ni le collectivisme, ni la mauvaise foi, vous ne l’avez perdue aujourd’hui et n’avez pas évolué en auto propagande et auto-motivation a y croire aux fadaises.


            Les années de communisme ont tué l’initiative privée... E le pays a peut évolué.

            Au moins les chinois ont un slogan qui les a sauvé... « il est glorieux de s’enrichir ». Et eux sont passés à l’économie de marché et ont eux bien évolué.


          • Pierre Pierre 27 août 23:02

            @Spartacus
            Ni rire ni pleurer, simplement ouvrir les yeux. 
            Cela me rappelle mon grand-père qui me racontait qu’en 1939, la propagande décrivait les Allemands comme de petits fumeurs de pipe et buveurs de schnaps pas très futés et moins d’un an plus tard, de grands gaillards aux yeux bleus défilaient sur les Champs-Elysée.
            Evidemment, si vous restez fixé sur les années 80, vous ne pouvez pas comprendre qu’une nouvelle génération qui n’a pas connu le communisme fait maintenant partie des forces vives de la Russie et elle ne veut ni revivre le communisme ni le libéralisme sauvage des années 90.
            Pourquoi ne voulez-vous pas reconnaître que comparer des PIB en dollars n’est pas pertinent. Excepté des journalistes incompétents qui font de la propagande antirusse leur quotidien, tous les experts s’accordent pour dire qu’il faut utiliser le PIB (PPA) pour comparer les économies de divers pays et là, suivant le FMI, la Russie est la cinquième économie du monde presque à égalité avec l’Allemagne. Informez-vous.
            En automne, Qualcomm va tester le premier réseau 5G d’Europe à Moscou et Huawei courtise les opérateurs russes.
            https://www.usine-digitale.fr/article/un-premier-reseau-5g-en-ondes-millimetriques-sera-deploye-a-moscou-cet-automne.N874990

            Vous voulez vous faire une idée de ce qui se fait en Russie en économie numérique, voici un lien, il est très long mais vous pouvez le survoler pour vous faire une idée. 
            http://www.gauchemip.org/spip.php?article26456

            Voici un autre article très fouillé qui date d’il y a 4 ans. Il faut savoir qu’il n’y a jamais eu autant de nouvelles entreprises qui construisent des usines en Russie malgré les sanctions.
            https://www.les-crises.fr/l-isolement-de-la-russie-3-la-russie-ne-produit-rien/# !prettyPhoto

            Comparez simplement avec la France.
            Je ne vais pas répondre sur ma connaissance de la Russie et de l’Ukraine vu le nombre de voyages que j’ai fait dans ces pays depuis 40 ans. J’ai accueilli un ami ukrainien pendant une semaine chez moi le printemps dernier et je suis invité chez un ami russe cet automne.
            Encore une fois, je sais très bien tout ce qui ne va pas en Russie et il y a parfois des comportements de jeunes Russes qui me désappointent (rap, héroïne, nihilisme etc) mais dans l’ensemble, le pays évolue vers un mieux. 


          • Clocel Clocel 26 août 11:54

            A méditer...

            «  Détériorée par la Révolution, la matière humaine était moins que jamais propre à fournir des citoyens : on n’en pouvait tirer que des fonctionnaires.  »

            https://lesakerfrancophone.fr/napoleon-et-la-fin-de-lhistoire


            • Clocel Clocel 26 août 12:02

              @Clocel

              Ah !? Le vieux Taine n’a plus la cote... Victime d’un fonctionnaire ? smiley

              Toujours aller gratter du côté des auteurs qui ne sont plus lus, on y trouve souvent des pépites.


            • lala rhetorique lala rhetorique 26 août 14:03

              M’enfin, qui peut encore croire que c’est lors de ces réunions G7 et autres, que les décisions se prennent ? à l’époque internet, téléconférences et j’en passe ? ouah... il y a encore beaucoup de gens naïfs ; déjà avant le net, les décisions se prenaient à l’hôtel Bilderberg... Bref, on a encore payé pour que ces stars viennent montrer leurs derrières aux journalistes précontraints et obéissants !


              • the clone the clone 26 août 14:49

                Amis des USA , faut être bien crédule pour le croire , ce sont les rois du bizness, tant qu’ils ont a prendre ils sont tout sourire et après ils vous virent comme une sous merde  ....


                • Emohtaryp Emohtaryp 26 août 17:15

                  Amis des USA......

                  Les escrocs et les vampires auraient des « amis » ?

                  sur fuckbook ? smiley


                  • Eric F Eric F 26 août 18:07

                    Giscard n’est pas l’initiateur de ce groupe de concertation, initialement G5, qui s’était réuni à Washington suite a premier choc pétrolier. Giscard a juste ajouté l’Italie aux participants en 75 à Rambouillet, et le Canada a été intégré l’année suivante. Il s’agit dès l’origine d’un groupe « occidental », l’incorporation de la Russie s’est opéré à la fin des années 90 lorsque ce pays avait rallié l’« économie de marché ». Le G7 ne vise pas à gouverner économiquement le monde mais à coordonner le bloc libéral, où les USA sont prépondérants.


                    • Kapimo Kapimo 26 août 18:57

                      Le G7, club des pays soumis à la politique Israélienne.


                      • BA 26 août 22:56

                        Mercredi 21 août 2019 :


                        Pauvreté « extrêmement préoccupante  » en France, selon le Secours populaire.


                        La pauvreté s’étend en France, ce qui est « extrêmement préoccupant », a déclaré mercredi à l’AFP à Deauville (Normandie, Nord-Ouest), la secrétaire générale du Secours populaire français, une association d’aide aux plus démunis.


                        « Il y a une aggravation de la situation, un développement de la pauvreté sous des formes que nous n’avions pas connues. La situation aurait plutôt tendance à s’étendre, ce qui nous paraît extrêmement préoccupant », a affirmé Henriette Steinberg dans un entretien à l’AFP en marge de la Journée des oubliés des vacances (JOV) organisée mercredi à Deauville par l’association, au profit de 5000 enfants de la région parisienne. Les JOV fêtent leurs 40 ans en 2019.


                        Les personnes âgées particulièrement touchées par la pauvreté


                        L’aggravation de la pauvreté concerne en particulier « les personnes âgées », a-t-elle précisé. « Il y a les effets de la diminution du montant des retraites » désormais « calculées sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10. Et des grands-parents qui se sont portés caution pour des emprunts de leurs enfants et qui doivent payer ce que les enfants ne peuvent payer ».


                        La pauvreté peut aussi « concerner des petits patrons dont l’entreprise a été liquidée, dont les comptes sont bloqués, et qui nous disent ’’je voudrais que mes enfants aient à manger mais je n’ai plus ni chéquier ni carte bleue’’ », a précisé la numéro un du Secours populaire.


                        Les jeunes sont également très touchés. En région parisienne, « nous avons eu 10.000 visites de jeunes de plus en 2018 par rapport à 2017 », a détaillé Jean-Louis Durand-Drouhin, responsable du SPF pour cette région, lors d’une conférence de presse à Deauville, jugeant la « situation très grave ».


                        « 33% des enfants en France ne partent pas en vacances. C’est un chiffre considérable », a renchéri Didier Bariani, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France.


                        Le Secours populaire organise 50 « journées des oubliés » qui permettent à 50.000 enfants de partir encadrés par environ 15.000 bénévoles. Mais « nous ne pouvons pas le faire pour les centaines de milliers d’enfants qui ne peuvent pas partir », a ajouté Mme Steinberg.


                        Cette dernière a également regretté « une diminution des services » d’aide : « L’idée de la puissance publique que les associations vont compenser est absolument impossible. Le Secours populaire n’est pas un service public », a-t-elle souligné.


                        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pauvrete-extremement-preoccupante-en-france-selon-le-secours-populaire-20190821


                        • troletbuse troletbuse 27 août 09:14

                          Le G7 n’a même pas accouché d’une souris. Enfin si, un nouveau mot venant du Portugais : Macrocon.

                          Je me demande si l’académie va l’inclure dans le dictionnaire


                          • Djam Djam 27 août 10:22

                            Le G7, ce n’est pas un regroupement d’épiciers qui cherchent à maintenir leurs marges et avantages personnels sur le dos des peuples transformés en con-sommateurs ?


                            • soi même 27 août 14:59

                              Quel enfumage le G7, Trump et Macron redore leurs blasons, il faut vraiment être com pour penser que le monde des nains a bouger.


                              • panpan 27 août 17:11

                                Il nous a quand même fait des bonnes, Giscard : G7, TVA, regroupement familial.... J’en passe et des meilleures...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès