• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > George Shultz, le fossoyeur de la guerre froide

George Shultz, le fossoyeur de la guerre froide

« La négociation est un euphémisme pour capitulation si l’ombre de la puissance n’est pas projetée sur la table des négociations. »



Une telle citation est peu significative de l’homme d’ouverture et de modération. Elle fut prononcée à propos du conflit au Nicaragua. L’un des piliers du parti républicain aux États-Unis est mort ce samedi 6 février 2021 à Standford, en Californie. George P. Shultz, réputé homme modéré et républicain très influent encore en l’an 2000, venait d’avoir 100 ans quelques semaines plus tôt, le 13 décembre 2020 (né à New York).

À l’origine économiste, diplômé de la prestigieuse Université de Princeton et du non moins prestigieux Massachusetts Institute of Technology de Boston, il enseigna à Boston puis à Chicago. Ancien Marine qui a combattu le Japon de 1942 à 1945, conseiller du Président Dwight Eisenhower, George Shultz fut trois fois ministre auprès des Présidents Richard Nixon puis Ronald Reagan : Secrétaire au Travail (équivalent de Ministre du Travail) du 22 janvier 1969 au 1er juillet 1970, puis Secrétaire du Trésor (équivalent de Ministre des Finances) du 12 janvier 1972 au 8 mai 1974. Entre le 1er juillet 1970 et le 11 janvier 1972, il fut directeur du Budget, considéré aussi comme une fonction essentielle du gouvernement.

Quittant le navire en période de Watergate, George Shultz s’est "recyclé" en étant un des dirigeants du grand groupe de travaux publics Bechtel. Pourtant, le ministre appréciait le fin stratège qu’était Richard Nixon : « Nixon aimait penser de manière stratégique (…). Lorsqu’il était soumis à beaucoup de pression, il pouvait fixer une stratégie et la mettre en œuvre, et cela fonctionnait. ». C’est comme cela qu’il a réussi à "déségréger" plusieurs écoles dans des États du Sud. Cependant, il a su très vite que la postérité serait sans complaisance avec Nixon à cause du Watergate.

Mais "l’affaire de sa vie", ce fut sa nomination comme Secrétaire d’État (équivalent de Ministre des Affaires étrangères et troisième personnage de l’État après le Président et le Vice-Président) par le Président Ronald Reagan, du 16 juillet 1982 au 20 janvier 1989, jusqu’à la fin du second mandat de Ronald Reagan. Il fut parmi l’un des plus "longs" chefs de la diplomatie américaine et il le fut à une période clef des relations internationales avec la fin de la guerre froide qui préfigura la chute de l’URSS. George Shultz a succédé au général Alexander Haig, ancien commandant suprême des forces alliées en Europe, considéré comme "faucon", et contraint à la démission le 24 juin 1982 après des désaccords avec les autres membres et conseillers du gouvernement Reagan.

Nouer des liens de confiance avec des dirigeants soviétiques n’était pas facile. George Shultz a expliqué dans le "Washington Post" du 11 décembre 2021 comment cela s’est passé : « Souvent, dans ma carrière, j’ai vu qu’une véritable empathie est essentielle pour établir des relations solides et confiantes. En 1973, alors que j’étais Secrétaire au Trésor, j’ai assisté à une cérémonie de dépôt de gerbes à un mémorial de la Seconde Guerre mondiale à Leningrad, avec le Ministre soviétique du Commerce extérieur Nikolaï Patolitchev. Pendant que nous marchions, Patolitchev, un vieil homme rugueux, a décrit le bilan effroyable de la Bataille de Leningrad. Des larmes coulaient sur son visage et son interprète sanglotait. Quand nous étions sur le point de partir, j’ai dit à Patolitchev : "Moi aussi, j’ai combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, et j’ai eu des amis tués à mes côtés". En regardant le cimetière, j’ai ajouté : "Après tout, ce sont des soldats qui ont vaincu Hitler". Face aux morts, j’ai fait mon meilleur salut de Marine, et Patolitchev m’a remercié de la démonstration de mon respect. Plus tard, à ma grande surprise, j’ai découvert que j’avais gagné la confiance des dirigeants soviétiques grâce à cette visite. ».

George Shultz a encouragé un climat de détente Est-Ouest lors de l’arrivée au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev en 1985, après des tensions perceptibles lors du premier mandat de Ronald Reagan (notamment avec la crise des missiles, les Américains installant des Pershing pour faire.face aux missiles soviétiques SS-20 braqués vers l’Europe de l’Ouest). George Shultz a fait la connaissance de Gorbatchev dès l’enterrement du prédécesseur, Konstantin Tchernenko, et a découvert un homme modéré avec qui l’on pouvait dialoguer. Shultz a dû vaincre le scepticisme et la méfiance de Caspar Weinberger (Ministre de la Défense) et Bill Casey (directeur de la CIA), mais a su convaincre Ronald Reagan des bienfaits de l’ouverture.

_yartiShultzGeorge03

George Shultz a effectivement adoré travailler avec Ronald Reagan qu’il avait conseillé sur son programme économique lors des primaires républicaines de 1980 : « C’était un plaisir de travailler avec Reagan. Il était très amusant. Lui et moi avons bien travaillé ensemble. ». Reagan voulait utiliser la fibre personnelle dans sa diplomatie, selon Shultz : « Il posait des questions sur les dirigeants chinois : comment sont-ils ? Il posait des questions sur les dirigeants soviétiques. Chaque fois qu’il rencontrait un dirigeant étranger, il se demandait toujours : de quel genre de personne s’agit-il ? Il voulait comprendre les gens avec qui il avait affaire. ».

Cela n’a pas empêché quelques tensions entre George Shultz et Ronald Reagan. Ainsi, dans un tweet du 7 février 2021 cité par "Le Monde", l’historien Michael Richard Beschloss, expert dans l’histoire des Présidents des États-Unis, a évoqué une scène que lui avait confiée Shultz profondément en colère contre Reagan qui était arrivé à un entretien avec Gorbatchev sans l’avoir préparé. Shultz l’a alors pris entre quatre yeux et l’a sermonné en disant qu’il ne faudrait plus jamais reproduire cette situation.

S’il a pris sa "retraite" politique à la fin de la Présidence de Ronald Reagan, George Shultz a néanmoins continué à garder une grande influence sur le parti républicain et a beaucoup conseillé George W. Bush (fils) en 2000 pour constituer son équipe. Membre du Hoover Institute, il a continué à rencontrer de nombreux dirigeants de son pays (en particulier Barack Obama, Hillary Clinton, etc.). Comme son successeur direct, James Backer, George Shultz soutenait la création d’une taxe carbone pour lutter contre les changements climatiques. Le Hoover Institute, dans le communiqué annonçant sa disparition, a rappelé : « Il est l’un des deux seuls Américains à avoir occupé quatre fonctions différentes au sein du gouvernement fédéral. ».

Encore en décembre 2020, peu avant son centenaire, George Shultz avait des mots assez désagréables pour le Président sortant Donald Trump qui refusait alors sa défaite face à Joe Biden. Pour Shultz, la politique extérieure des États-Unis pendant le mandat Trump était illisible, sans stratégie et incohérente. Il a regretté le déclin de la réputation de son pays à l’étranger et l’accroissement de la méfiance de ses alliés. Et il savait que cela mettrait beaucoup de temps pour retrouver un climat international serein.

D’ailleurs, il n’hésitait pas à enseigner sa règle numéro une de gouvernance, apprise très tôt au cours de sa longue carrière, qu’il a proposée dans la même tribune au "Washington Post" le 11 décembre 2020 : « Le 13 décembre marque mes 100 ans de jeunesse. J’ai beaucoup appris au cours de cette période, mais avec le recul, je suis frappé de constater qu’il y a une leçon que j’ai apprise tôt et que j’ai réapprise encore et encore : la confiance est la monnaie du royaume. Quand la confiance était dans la salle, quelle que soit la salle (famille, école, sport, bureau, gouvernement, armée), de bonnes choses se sont produites. Lorsque la confiance n’était pas au rendez-vous, aucune bonne chose ne se produisait. Le reste n’est que détail. ». Il utilisait souvent l’expression "It’s the coin of the realm" qu’on pourrait ici traduire littéralement sans faire de contresens.

_yartiShultzGeorge02

Pour lui, le meilleur moyen de résoudre des situations conflictuelles, c’est de nouer des relations personnelles avec les dirigeants des pays protagonistes afin de pouvoir parler des problèmes et de construire une certaine confiance. C’était son objectif pour les relations avec l’URSS et la Chine communiste dans les années 1980, notamment pour réduire l’arsenal nucléaire.

George Shultz confiait aussi la méthode de Reagan pour convaincre : « Un jour (…), j’ai apporté un projet de discours de politique étrangère au bureau ovale pour que Reagan l’examine. Il a lu le discours et a dit : "C’est très bien", puis il a commencé à l’annoter. Dans la marge d’une page, il a écrit "histoire". J’ai demandé ce que cela signifiait. "C’est le point le plus important, a-t-il déclaré. Ajouter une histoire pertinente engagera vos lecteurs. De cette façon, vous ferez appel non seulement à leur esprit, mais à leurs émotions". Il m’a fait comprendre que raconter une histoire aide à défendre votre cause d’une manière qu’aucune idée abstraite ne peut le faire : une histoire crée un lien émotionnel et des liens émotionnels construisent la confiance. ».

Usant d’un humour presque british, George Shultz est revenu encore et toujours à la confiance : « C’est la grande leçon que j’ai apprise ces cent premières années. J’ai hâte de voir quelle sera la grande leçon de mes cent prochaines années. Nous sommes à un moment charnière de l’histoire, et l’avenir ne sera pas comme le passé. Mais je sais que la confiance en fera partie. C’est la monnaie du royaume ! ». De ce second centenaire, il n’en a bu que quelques semaines…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (07 février 2021)
http://www.rakotoarison.eu



Pour aller plus loin :
Georges Shultz.
Dick Cheney.
Joe Biden : enfin la démocratie restaurée !
Capitole : Trump et la dictature du moi.
Il y a 20 ans : George W. Bush vs Al Gore.
De la Démocratie en Amérique.
USA 2020 : and the Winner is Joe Biden !
Il y a 20 ans : George W. Bush vs Al Gore.
USA 2020 : le suspense reste entier.
Bill Gates.
Albert Einstein.
Joe Biden.
Rosa Parks.
Jean-Michel Folon.
Henri Verneuil.
Benoît Mandelbrot.
Covid-19 : Donald Trump, marathonman.
Bob Kennedy.

_yartiShultzGeorge05


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Jjanloup Jjanloup 9 février 16:16

    Prout !


    • tonimarus45 10 février 09:43

      @Jjanloup—et « reprout », cet auteur ne merite pas mieux


    • pierre 9 février 18:07

      Mais comment vous trouvez ce genre de personne ?


      • racbel 9 février 20:22

        Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.



          • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 9 février 23:20

            Repose en paix cher étranger que je ne connaissais pas et dont le pays est la pire crapule que l’Histoire post-christique ait connu. Que Dieu bénisse les obèses et les 4x4, Amen !


            • @dr.jambon-beurre

              J’adore votre avatar j’ai toujours envie de croquer dedans quand je le vois smiley


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 9 février 23:29

              @dr.jambon-beurre
              Merci, et que Dieu bénisse aussi les scribes payés à la ligne. Ce texte comporte exactement 8014 caractères. A votre avis, combien ça rapporte un texte comme celui-ci ?

              Nan parce qu’écrire des kilomètres et des kilomètres de texte comme ça juste pour le plaisir, je n’y crois pas un instant. C’est ce que l’on nomme un pigiste il me semble, mais n’étant pas du milieu...


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 9 février 23:33

              @Philippe Huysmans, Complotologue
              Un mets simple, peu onéreux mais goûteux et convivial ! Quel régal !


            • @dr.jambon-beurre

              Vous avez parfaitement raison, par ici on a les auteurs pigistes et les commentateurs pigistes/propagandistes.

              C’est une sorte de zoo


            • @dr.jambon-beurre

              Oh oui, et un véritable symbole de la gastronomie française. Le repas de midi le plus mangé chaque jour. Moi j’adore aussi avec du fromage en plus, et pourquoi pas un petit « club ».

              Mais ce qui reste incomparable c’est le pain. Ici en Belgique les gens ne savent pas faire une baguette, c’est affreux. En France on en trouve des bonnes dans presque toutes les boulangeries...

              Dans les grandes surfaces les seuls à faire des « parisiennes » plausibles, c’est Carrouf...


            • CYRUS NeutralScissors 10 février 00:00

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              un sandwich qu’ il est bon a tomber par terre ...

              Tu te fait une fondu savoyarde , (apenzel , beaufort , ementale , vin blan sec , sel , poivre , muscade ) , et a la fin , ce qu’ il reste , tu te le met en sandwich ...

              c’ est a tomber par terre ... et parfaitement adapter si tu bosse a l’ exterieur smiley 


            • @NeutralScissors

              Rhaaaa tu veux me rendre dingue, c’est çaaa ? Je suis accro au fromage, un de mes plats favoris pour l’instant c’est bêtement des pâtes avec de la sauce au fromage.  smiley


            • CYRUS NeutralScissors 10 février 00:18

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              Je suis eglement un fromagivore patenté smiley
              je fout du fromage absolument dans tout quand je veut me faire plaisir ...

              Dans un reste de cassoulet par exemple , un sachet de parmesan renouvelle totalement le plat .

              mais tu as raison , le plus simple est parfois le meilleurs 
              une assiette de patte avec un camenbert en lamelle dessus rechauffer au microonde ,pour le petit dejeuner , et tu est lester pour la journée ....

              gaffe quand meme a ta femme et tes enfants , l’ odeur du camenbert chaud je trouve divin , mais tout le monde ne partage pas nos travers smiley


            • @NeutralScissors

              J’ai appris à mes enfants à aimer les bonnes choses, à mon gamin quand il avait deux ans je lui ai donné des bouts de fromage lors d’un dîner en lui disant « ça sent pas bon mais c’est délicieux, goûte ! »

              Et ma fille (qui n’aimait pas les fromages forts), a pour la première fois de sa vie mangé du Roquefort au nouvel an, et elle a trouvé ça bon.

              Quant à Gizmo, lui est capable de manger un bout de vieux parmesan plus dur qu’un pavé et d’en redemander (mais c’est pas bon pour son foie alors je limite).

              En fait ce bestiau est capable de manger tout ce que nous, on mange, littéralement. Y compris des bouts de saucisse cuits dans la choucroute (normalement cette odeur fait fuir les chats).

              Pas celui-là... Il se prend pour un humain. Et il a un caractère de merde.


            • @NeutralScissors

              Je suis eglement un fromagivore patenté

              C’est ce que les Américains appellent « comfort food », nous on a pas d’expression pour ça.


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 00:45

              @Philippe Huysmans, Complotologue
              Exact, c’est le pain, et sa forme aussi, qui donnent à ce sandwich son caractère si particulier.

              Pour ma part, j’apprécie toutes les déclinaisons du moment que la recette reste traditionnelle, mais le jambon cornichons mayonnaise à ma préférence. Un signe des Dieux certainement car mon père m’appelait souvent « espèce de cornichon ! ».

              Selon ma chère maman, qui a vécu à Paris durant sa jeunesse, c’est dans cette ville que l’on peut y goûter les meilleurs spécimens, mais c’était il y a fort longtemps déjà et cela a peut être changé depuis.

              Je suis très étonné que chez vous, pourtant voisins géographiques et culturels, vous ne trouviez pas du bon pain. Surtout qu’il y a un paquet de Français à Liège et Bruxelles, n’y aurait il pas quelques boulangeries gauloises pour satisfaire votre palais ? Habitez vous en Wallonie ? à Bruxelles ?


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 00:45

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              Le fromage est une nouriture parfaite pour la survie , riche en graisse et en proteine il se conserve des mois voir des année ...Et en plus c’ est bon smiley

              En asie il ne conaisse pas , probablement car les troupeau , et donc le lait etait rare .

              mon couteau a fromage est un Zanbatō (斬馬刀) destiné a couper les pate des boeuf smiley utilisé j’ usqu en 1185 , avant les fortification et les nagigata


            • @KIM-KU-PEU-LA

              Tu connais l’histoire des Mac&Cheese Kraft Dinner ? Ca dit exactement ça, ce mec a fait fortune en vendant des plats nourissant pour une somme dérisoire, tout en permettant de n’utiliser qu’un seul ticket de rationnement.

              Raison pour laquelle il s’en vend encore aujourd’hui 7 millions par semaine.

              Pas mal pour un petit chimiste qui s’est mis au porte à porte.


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 00:53

              @LesAccrosDeLaBonneChère
              Avez-vous déjà goûter au camembert frit ?

              Extrêmement lourd mais divin lorsque cuit parfaitement, c’est à dire coulant entièrement même au coeur.

              Une spécialité découverte en Alsace. Découpés en quart, servis avec des pommes sautées et de la salade sans oublier le petit verre de vin qui va avec, comme un rouge du Kochersberg.

              AHHHHHHHHHHHHH QUE DU BONHEUR !


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 00:57

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              Non je ne connaissait pas , c’ est comme ca qu’ il as commencer , 
              c’ est l’ une des plus grosse multinationalle alimentaire maintenant ...

              en generale je fait mes macaroni au cheddar moi meme ...


            • @dr.jambon-beurre

              Je suis très étonné que chez vous, pourtant voisins géographiques et culturels, vous ne trouviez pas du bon pain. Surtout qu’il y a un paquet de Français à Liège et Bruxelles, n’y aurait il pas quelques boulangeries gauloises pour satisfaire votre palais ? Habitez vous en Wallonie ? à Bruxelles ?


              J’habite à Lessines en Hainaut, à 30Km de Tournai.

              Pas très loin de la France en somme.

              Mais sinon le parler de Tournai qui se teinte volontiers de Chti (que je parle couramment), disons que le pain a eu un peu plus de mal à traverser la frontière que le parler et vous m’en voyez fort marri.

              On a de la très bonne cuisine, par chi, mais il manque des choses, on va dire.

              Il y a aussi de la cuisine (et des restaurants) dégueulasses en France, mais c’est bien loin d’être la majorité du genre. On y aime manger.

              En fait je ne comprends pas pourquoi on ne sait pas faire un pain, ici ?

              Des pains « ménage » d’un kilo, ça oui, des pains de toutes sortes, aux céréales, aux noix, ça oui, mais pas fichus de faire une simple baguette...

              Le simple bruit du pain et l’odeur des viennoiseries... Quelquefois ça me manque.


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 00:59

              @dr.jambon-beurre

              yep c’ est divin ...

              du coup je te lache une autre recette , pour l’ apero ...
              https://www.marmiton.org/recettes/recette_tarte-soleil-au-camembert-roti_348713.aspx


            • @KIM-KU-PEU-LA

              Ce que j’aimerais trouver moi, c’est el famoso Cheddar lyophilisé. Impossible :(

              Après ce qu’il faut c’est les épices : oignons, pointe d’ail, poivre, sel.

              Et si tu veux te faire une idée de ce qu’est Kraft Dinner en mieux, achète pour voir Miracoli fromage... C’est une filiale de Kraft, donc le même fromage plus les épices que je mentionnais.

               smiley


            • @KIM-KU-PEU-LA

              On va ouvrir un blog de cuisine. J’en parle immédiatement à Arthès !


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 01:06

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              peut etre parceque c’ etait a l’ origine le pain des soldat de napoleon et que du coup ca n’ as pas prit ? https://www.franceculture.fr/gastronomie/a-lorigine-de-la-baguette-de-pain

              Plus simplement , je pense que c’ est un pain qui se consomme frais et que les gens de « campagne » lui ont preferer un pain de garde .

              ici dans nos campagne , le boulanger ne fait pas non plus des centaine de baguette mais plutot des pain rustique ..


            • @dr.jambon-beurre

              Ah oui, là je reconnais un frère. Ca a l’air très léger, ce truc...

              Après effectivement avec un verre de deux litres de bon petit vin, on parvient à oublier la cyrrhose qui s’en vient.

              Ca doit être une tuerie, ce truc smiley


            • @KIM-KU-PEU-LA

              Oui ma femme (et les enfants) préfèrent aussi le pain rustique, notamment multigrains. Le pain blanc, espèce de mousse, fait grossir mais ne nourrit pas.

              Pour les soupers fromage, on prend des ciabattas chez Delhaize, mais comme tu dis, pour la conservation, tu peux oublier.


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 01:11

              @KIM-KU-PEU-LA
              Ah ouais, je ne connaissais pas du tout. Cela a l’air louche au premier abord ce mélange salé-sucré mais à mon grand étonnement, une fois, un canard sauce au miel fut une révélation inimaginable pour mes sens.


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 01:11

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              dans ma recette , j’ utilise du cheddar rouge en bloc que je rape a la mandoline ...

              pour faire du desidrater tu doit pouvoir en faire avec un desydrateur a legume ...


            • @dr.jambon-beurre

              Ma femme est originaire, par sa mère, d’Allemagne de l’Est, là-bas le sucré-salé est une institution. Et en effet, on peut mélanger les deux, et même épicer à mort, ça reste quelque chose de surprenant.

              Ce n’est pas dans la « culture gastronomique » française, mais certains s’y essaient, en s’inspirant de l’Asie (Chine).

              Ce qui est intéressant dans l’histoire c’est la découverte... et de tomber de l’armoire smiley


            • @KIM-KU-PEU-LA

              Ce que Kraft utilise c’est du blanc, des plaines américaines. Et ça marche bien aussi.


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 01:17

              @dr.jambon-beurre

              A ton service , notre mission est de sauver les tradition , de la censure culturelle que subissent nos restaurant , et nos apero ... tout comme nos delicieux sandwitch ..
              (je te donnerais la recette des hotdog a la parisienne ( au vieux fromage trampé dans du lait , muscade poivre , sur la saucisse et au four ) ...

              Pour la rotisserie aussi , tu peut tenter un poulet , en le badigeonant d’ un melange de graisse de canard 1/3 , de miel 1/3 et 1/3 de bouillon de volaille tres epais (1 cube pour une petite tasse )

              A la broche bien arroser et tu va en surprendre plus d’ un a table qui te diront « ha tu est aller le chercher chez le rotisseur » smiley


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 01:20

              @Philippe Huysmans, Complotologue
              disons que le pain a eu un peu plus de mal à traverser la frontière que le parler

              Très étonné de cet état de fait, je ne m’y attendais pas. Voilà un marché à conquérir pour de jeunes artisans motivés.

              On a de la très bonne cuisine, par chi

              Oh mais je n’en doute pas, Liège est célèbre pour sa gastronomie, boulets, sauces, sirops, bières, bonbons, fruits... Un vrai récital de saveurs alléchantes. Je connais moins le Hainaut.


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 01:23

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              Ce n’est pas dans la « culture gastronomique » française, mais certains s’y essaient, en s’inspirant de l’Asie (Chine).

              Ha si dans la cuissine medievale c’ etait assez courant de faire des cailles cuite avce des raisin et du miel , on avait encore une cuissine galo-romaine ...

              c’ est plus tot a la renaissance , que l’ on est passer sur des critere , plus mediteraneen/italien espagnol .

              Ce qui est intéressant dans l’histoire c’est la découverte... et de tomber de l’armoire 

              franchement ca serais moins marrant de bouffer du soja et des pillule arroser de soda smiley

            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 01:29

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              c’ est pas la meme marque mais tu peut tenter sur ce site 
              https://www.lyophilise.fr/CT-2660-fromages.aspx

              ils ont tout ce qu’ il faut pour constitiuer un stock dans un bunker smiley


            • @dr.jambon-beurre

              Les Liégeois sont les plus Français des Belges, ils fêtent le 14 juillet !.

              Et ce n’est pas un clin d’oeil, ils se sentent aussi Français que les Français.

              Ce sont aussi nos « méridionnaux » tu sais, la sardine qui bloquait le port de Marseille, tout ça...

              Mais les Liégeois sont chaleureux, ont le coeur sur la main, bref, ils sont adorables.

              La gastronomie en Belgique n’est pas une farce, on adore manger, et pas de la merde comme en Allemagne par exemple.

              C’est finalement la question de savoir ce qu’on veut consacrer à ce budget...


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 01:44

              @Philippe Huysmans, Complotologue
              Allemagne de l’Est, là-bas le sucré-salé est une institution

              Je l’ignorais, en même temps la gastronomie allemande n’est pas très réputée de par chez nous, à part les saucisses et la bière, ça fait cliché. Quand j’habitais en Alsace, c’était plutôt les Allemands qui venaient « squatter » nos restos plutôt que nous qui nous nous inspirions de leurs recettes.

              le sucré-salé ... Ce n’est pas dans la « culture gastronomique » française

              Oh que oui, et un plat dans ce genre paraît de suite exotique pour nous.

              en s’inspirant de l’Asie

              Un bon petit poulet sauce aigre douce ne me déplait pas de temps en temps.

              Par contre je ne pourrai pas mangé salé-sucré tous les jours, question d’environnement culturel probablement et d’habitudes aussi.


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 01:52

              @KIM-KU-PEU-LA
              notre mission est de sauver les tradition

              Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, je partage ce désir de conserver ce qui fait notre originalité.

              Malheureusement l’anti modèle américano-mondialiste est en train de s’imposer, mais juste pour les gueux hein ! Formatage McDo-IKEA-coca pour tout le monde occidental. C’est d’une tristesse et pauvreté culinaire et culturelle affligeante.

              La recette du poulet rôti me fait bien saliver, étant grand fan de cette volaille, j’essaierai, merci.


            • CYRUS KIM-KU-PEU-LA 10 février 02:05

              @dr.jambon-beurre

              le melange est assez epais , tu as interet a le passer avec un pinceaux ...
              cuisson selon le poid , a 250 minimum , 300 si tu peut , pas de chaleur tournante ...
              et bien a la broche en plat ou cocotte ca va pas aussi bien .

              Apres je reste ouvert a d’ autre tradition , l’ indochine ou le maghreb on quelque petit plat sympa egalement ... 

              mais nos vielle recette , disparaisse au profit de l’ industriell et des usine/traiteur 
              c’ est bien domage car nos aieux ont mit tres longtemps a trouver des recette optimum...

              Au plaisir jambon-beurre 


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 02:19

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              Les Liégeois sont les plus Français des Belges, ils fêtent le 14 juillet !.

              Oui, j’en fus très étonné lors de mes lectures sur la Wallonie, insoupçonnable depuis la France par le prisme des médias grand-public, quelle honte de tenter de nous isoler les uns les autres, on est de la même famille quand même, il n’y a qu’à regarder tout ce que les Belges francophones ont déjà fait pour la culture française, c’est énorme ! Bien plus que les Romands, qui sont certes moins nombreux que vous.

              L’Histoire a voulu, bon surtout les anglais, qu’il y ait une frontière entre nous et j’espère sincèrement qu’un jour, qui arrive à grands pas avec la NVA/VB qui vous surnomment affectueusement « rats francophones », nous puissions enfin vivre sous le même toit.

              Et ce n’est pas un clin d’oeil, ils se sentent aussi Français que les Français.

              J’avais lu que Liège était la plus française des villes belges, mais j’ignorais que ce sentiment d’appartenance était aussi fort. Cela va dans le sens de mon paragraphe précédent.

              Mais les Liégeois sont chaleureux, ont le coeur sur la main, bref, ils sont adorables.

              Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’en rendre compte lors de mes brefs passages dans cette ville, par contre on y détecte de suite une gastronomie riche et variée. Et puis ces petites briques rouges partout, cela me dépayse totalement.

              La gastronomie en Belgique n’est pas une farce

              Au sud, je n’en doute pas un instant. Je suis plus circonspect pour le nord, j’ai goûté un waterzoï une fois, version néerlandaise, cela ne m’a pas laissé un grand souvenir mais à part ceci, je n’y connais pas grand chose à la gastronomie flamande/néerlandaise hormis leur chaine « NordSee » qui ne me fait pas du tout envie. Ah les habitudes culturelles...


            • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 10 février 02:45

              @KIM-KU-PEU-LA

              Apres je reste ouvert a d’ autre tradition , l’ indochine ou le maghreb on quelque petit plat sympa egalement ... 

              Mon père disait toujours, il y a trois grandes cuisines au monde, la française, la marocaine et la chinoise. Perso, j’y ajouterais bien la mexicaine, beaucoup de variétés de maïs, des épices, de la viande, des poivrons, tout ce que j’aime, mais cela n’engage que moi.

              N’aimant pas trop l’agneau, cela sent trop fort, je ne pourrai juger de la marocaine. Mais la cuisine chinoise, bon celle que l’on trouve dans les restos en Europe et qui au dire de certains est très européanisée, est un pur délice, légère et digeste elle n’en demeure pas moins riche en saveurs parfaitement accordées, j’adore cette cuisine, vraiment.
              Le petit traiteur de mon village, originaire d’Hong Kong, dans sa bicoque toute tremblante qui ne ressemble à rien au bord de la nationale, est un pur génie culinaire, bon j’y vais un peu fort mais c’est un excellent chef cuisinier, je n’arrive jamais à ne pas le dévaliser. Viandes, soupes, fritures, c’est varié, savoureux et surtout exotique.

              mais nos vielle recette , disparaisse au profit de l’ industriell et des usine/traiteur 
              c’ est bien domage car nos aieux ont mit tres longtemps a trouver des recette optimum...

              N’allez surtout pas regarder une émission culinaire québécoise alors ! Le « présentateur » ne fait que mélanger des boîtes industrielles pré cuisinées, quel choc ! J’ai beaucoup d’affection pour nos cousins de l’aut’ bord, mais niveau cuisine, ils ont tout perdu ! C’est fort dommage ! Attention à ce que cela ne nous arrive pas aussi.

              A bientôt...


            • CYRUS KU-PEU-LA 10 février 04:37

              @dr.jambon-beurre

              ce sont effectivement des valleur sur , en tant que bloc (l’ ensemble des recette ) gastronomic culinaire . La cuisine indienne est peut etre un oubli majeure sur ta liste , curry , chappati , naan , poulet tika , poulet tandori ne sont pas a delaissé .

              je suis egalement fan de cuisine mexicaine , buritos , fajitas , fricados ( les haricot en puré a la poil , chilli ...

              mais dans le detail chaque peuple aura de tres bonne recette ...

              les italien , avec des pasta al sanguiné ou des escalope milanaise 
              les espagnol , les multiple tapas , tortilla , paella 
              les allemand , et leur inimitable aplstrufelz , ou leur wurtz ( sans conchita <oups>)
              meme chez les anglais , un bon poulet a la menthe peut se vendre s’ il est vraiment bien fait smiley

              la poutine du quebec est aussi assez surprenante smiley

              un gombo ou un massalé africain ...
              du kangourou ou du crocodile australien 

              le houmous libanais , les falalfel israelienne , ...

              on peut faire le tour de la planete , en citant des « experience culinaire »
              la grande diffrence va surtout etre le colonialisme , qui nous as permis d’ integrer certain plat pour les qualifier de Francais , alors que d’ autre cuisine nous sont venu par le tourrisme ...

              ce qui importe est de preserver nos tradition ( foie gras , vin , potéee auvergnate ou fondue savoyarde ...) , on pense souvent que le saumon et le caviar sont des plat francais mais en fait non , il ne nous sont pas specifique , comme le jambon beurre ou la quiche/tarte au marouille ...


            • foufouille foufouille 10 février 06:37

              @KIM-KU-PEU-LA

              ça existe aussi en ville, le pain rustique.

              même la baguette pas dur avant 5 jours mais c’est rare même en campagne.


            • tonimarus45 10 février 09:48

              @NeutralScissors—Vos disgressions a trois ou quatre montre le peu de cas que vous faites de l’ auteur « rakototo » et c’est vrai qu’il ne vaut guere mieux


            • ZXSpect ZXSpect 10 février 06:57

              Sylvain Rakotoarison doit être particulièrement flatté que deux défenseurs d’AgoraVox et de sa Charte aient profité de son article pour plusieurs dizaines de commentaires gastronomiques bien en rapport avec le sujet de sa publication smiley


              • ZXSpect ZXSpect 10 février 07:11

                @ZXSpect
                .
                Que peut-on échanger de plus pertinent sur George P Schultz ? smiley
                L’auteur y est sensible, AgoraVox et le débat s’en enrichissent !
                .

                @NeutralScissors

                Rhaaaa tu veux me rendre dingue, c’est çaaa ? Je suis accro au fromage, un de mes plats favoris pour l’instant c’est bêtement des pâtes avec de la sauce au fromage. 


                NeutralScissors 10 février 00:18

                @Philippe Huysmans, Complotologue

                Je suis eglement un fromagivore patenté 
                je fout du fromage absolument dans tout quand je veut me faire plaisir ...

                Dans un reste de cassoulet par exemple , un sachet de parmesan renouvelle totalement le plat .

                mais tu as raison , le plus simple est parfois le meilleurs 
                une assiette de patte avec un camenbert en lamelle dessus rechauffer au microonde ,pour le petit dejeuner , et tu est lester pour la journée ....

                gaffe quand meme a ta femme et tes enfants , l’ odeur du camenbert chaud je trouve divin , mais tout le monde ne partage pas nos travers




              • tonimarus45 10 février 09:41

                bonjour -Et ce monsieur a bien « entube » le naif « gorbi » en lui faisant croire que l’otan ne s’etendrait pas aux anciens pays de l’urss.Un menteur quoi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité