• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > GRÈCE : Tsipras s’en prend à l’Espagne et au Portugal

GRÈCE : Tsipras s’en prend à l’Espagne et au Portugal

Alexis Tsipras a accusé, ce samedi devant les membres du comité central de Syriza, le gouvernement de droite espagnol et le gouvernement portugais d'avoir essayé de torpiller les récentes négociations de la Grèce avec l'Union Européenne au sujet de la reconduction de la dette.

Alexis Tsipras a notamment déclaré :

" On était sur un terrain miné, les forces conservatrices ( en Europe) ont tenté de nous piéger pour nous conduire à une asphixie financière"

" Ces puissances ne souhaitaient pas que l'exemple grec ait une influence sur d'autres pays, surtout dans la perspective d'élections en Espagne"

Eh oui, tout est dit dans ces 2 phrases. L'émergence de PODEMOS en Espagne fait craindre à l'éxécutif du pays une bérézina électorale, la perte de la majorité absolue. Je suis donc témoin en Espagne d'une diabolisation constante de Syriza, une guerre sale relayée pratiquement tous les jours par les médias conservateurs espagnols, à savoir EL MUNDO, LA RAZON qui fait ses UNES sur le suicide annoncé de la nation grecque, et aussi le quotidien très proche des intégristes catholiques ABC. C'en est au point que le journal LA RAZON a utilisé en gros titre le terme de PODEMOS GREC au lieu d'écrire SYRIZA ! Comme vous le voyez, la droite espagnole ne fait pas dans la dentelle ! Les tentatives d'amalgames sont grossières et les intentions de manipulations se voient à 2 années-lumières !... mais les électeurs espagnols ne sont pas dupes comme le montrent les résultats de PODEMOS dans les sondages... Les réseaux sociaux sont un bon contrepoids à l'artillerie lourde déclenchée dans les médias. Merci internet !...et merci aussi à la chaîne privée SEXTA où travaille Jordi Evole et qui fait un bon travail d'information et de désintoxication.

Au moment où Rajoy s' emploie à discréditer les tentatives de Tsipras de tourner le dos aux politiques austéritaires qui ont conduit son pays dans une impasse, il faut rappeller que l'Espagne a bénéficié en 2012 d'un plan de sauvetage ( les dirigeants de droite n' aiment pas qu'on leur rappelle et qu'on utilise ce terme... ils préfèrent parler de restructuration de la dette mais, en fait, il s'agissait bien d'un sauvetage de 100 milliards d'euros). Plan de sauvetage surtout destiné aux banques ( dont certaines sont coupables de grandes malversations actuellement en jugement comme Bankia qui a affiché un déficit de 24 milliards) mais qui n'a eu aucun effet sur l'économie réelle puisque le pays culmine avec des taux records de chômage, notamment chez les jeunes ( plus de 40%...je suis témoin de cette situation dramatique chez les jeunes qui n'hésitent plus à faire la valise comme leurs grands-parents).

J'avais déjà annoncé une future guerre sale contre PODEMOS il y a quelques mois, et effectivement elle a lieu, et parfois dans des termes grotesques... mais le champ de bataille s'est déplacé également vers Athènes car les forces conservatrices du Sud n'ont aucun intérêt à ce que Tsipras réussisse son pari de relever son pays, et pour ça, toutes les armes sont bonnes, même les plus viles.

Voici un lien qui vous en dira plus, pour ceux qui comprennent l'espagnol

http://www.publico.es/internacional/tsipras-acusa-espana-y-portugal.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Alren Alren 1er mars 2015 17:44

    Mantra pour Merckel, Rajoy, cameron, Hollande etc. :


    « Pourvu que Tsipras échoue ! Pourvu que Tsipras échoue ! Pourvu que Tsipras échoue ! Pourvu que Tsipras échoue ! Pourvu que Tsipras échoue ! Pourvu que Tsipras échoue ! ... »

    • izarn izarn 1er mars 2015 17:53

      @Alren
      Ils risquent d’échouer avant...
      Enfin, pour le Titanic euro, ce serait le moins grave.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 mars 2015 20:05

      @Alren


       Le titre del’article es un contresens évident et grossier . Tsipras se s’en premd pas a l’Espagne et au au Portugal ; ce sont les pouvoir en place en Espagne et au Portugal qui attaquent Tsipras, ce qui est normal.... 

      Ce titre est une autre manifestatio de la convicion, chez ceux qui manipulent ce site, que les lecteurs en sont des abrutis qui ne lisent que les titres en grtos caracteres et ne comptennet pas les sens des artiles de bonne foi.... 

      Des artiles de bone fois dont dont il reste de moin en moins ... On va vers une copie de Nouvel Obs - ci-devant rue 89, - qui n’est plus qu’un ramassie de propagande et de niaiseries, Comme Le Monde devenu un autre Figaro. 

      PIerre JC Allard

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er mars 2015 17:53

      Si ce mec devient trop gênant, faudra lui mettre une affaire de moeurs ou de drogue sur le dos.


      • izarn izarn 1er mars 2015 17:55

        @Qaspard Delanuit
        Les DSK ne sont pas en Grece, mais à la Troika...


      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 1er mars 2015 22:41

        @izarn


        Et alors ? Une affaire est vite montée, l’opinion publique se façonne sur mesure. Ce mec a bien du fumer un pétard à 16 ans, au moins une fois... à partir de là, on peut facilement en faire un trafiquant de drogue. smiley

      • franc tireur 1er mars 2015 18:23

        L’UE c est la paix ,si si ..


        Votre Tsypras c est de toute facon un félon , qui veut continuer a vivre sur vos impots parce qu il a pas eu les couilles de tenir sa ligne anti euro jusqu au bout .

        • AlainV AlainV 1er mars 2015 18:44

          @franc tireur
          La France n’a fait que sauver SES banques, compromises par des prêts douteux en Grèce, le Crédit Agricole et ses filiales grecques en tout premier. Suivez le blog de Paul Jorion pour vous informer sur les banques. Avec François Leclerc, ils en savent un rayon.
          Le peuple grec n’a eu que les sacrifices. Les fraudeurs grecs, tous ceux qui ne paient pas l’impôt, ceux qui ont placé leurs économies en Suisse seront poursuivis. Pour cela, Tsipras aura besoin de l’aide des autres pays européens, pas des salauds qui sont au pouvoir en Espagne et au Portugal et agissent contre leurs peuples, pour la seule défense de « leurs » riches. Venceremos !
          .


        • franc tireur 1er mars 2015 19:01

          @AlainV
          LA Grèce n’a rien a faire dans l’UE ni dans l’euro, c’est un pays régulièrement renfloué depuis un siècle parce que les grecs ne produisent pas de richesses suffisantes et sont de piètres gestionnaires , tricheurs,magouilleurs,fainéants .Tout le monde le sait !

          Arretez de les victimiser, les sacrifices qu ils vivent depuis 4 ans c est le retour de baton d une decennie de gestion calamiteuse ( fonction publique tentaculaire, 14èmes mois etc) sous le parapluie de l’euro .
          les riches grecs sont seulement coupables d’etre assez lucides pour mettre leur pognon a l’abri de la calamité nationale, a leur place je ferais pareil !
          Par ailleurs je ne crois qu il ne sagisse que de banque( un amendement européen prévoit que les pertes seront cette fois compensées...par les déposants et épargnants) , les pays comme la France sont surtout horrifiés a l’idée qu’un pays puisse montrer la voie d’une sortie de l’euro,provoquant l’effet domino et la porte ouverte au FN.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2015 20:33

          @AlainV
          Les dettes grecques ne sont plus dans les banques, mais elles sont passées aux Etats.
          Nous, si vous préférez.
          Elles ont servi à payer les intérêts des dettes antérieures, et à acheter plein de matériels militaires à la France et à l’ Allemagne, en plus des USA.


          La restructuration de la dette irlandaise leur a permis un allègement significatif, au prix d’une violation des traités, mais personne ne s’est plaint. Pourquoi la Grèce ne bénéficie pas d’un même traitement ?

        • Piotrek Piotrek 2 mars 2015 01:43

          @franc tireur

          Va voir le documentaire d’Arte sur la Grèce. Si il te reste un petit quelque chose dans le pantalon, ose le visionner en entier.

          Après il ne te reste qu’à changer de pseudo pour pas passer pour un rigolo avec tes commentaires naïfs.


        • Croa Croa 2 mars 2015 07:33

          À AlainV,
          *
          La France n’a plus de banques, elles ont été privatisées !


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2015 10:37

          @Piotrek
          La vidéo montre bien que l’UE est dirigée par des gangsters.
          Sur le racket des comptes à Chypre, il y avait de nombreux dépôts d’oligarques russes.
          La banque RBC est propriété de la Russie, un hasard sans doute...


        • franck milo franck milo 2 mars 2015 11:06

          @franc tireur
          Mais bien sur, ce sont les vilains, les gueux, les laborieux qui ont ruinés le pays de plus de 320 MA € en ne payant pas l’électricité...
          Après la démocratie,j’espère qu’ils vont réinventer la révolution et son dégraissage...


        • Piotrek Piotrek 2 mars 2015 12:21

          @Fifi Brind_acier

          La troïka n’est pas l’UE, et si ils les décisions sont parfaitement en harmonie, c’est que les vrais maîtres ont le pouvoir partout.

          Pour les oligarques russes, rassurez vous ils ont été prévenus la veille. Vous oseriez confisquer l’argent d’un mafieux ?

          Oligarque russe, français ou grec, peu importe : c’est un oligarque. Et même s’ils se font la guéguerre, je ne choisirait pas de côté.


        • cyberfurax 2 mars 2015 12:29

          @franc tireur
          bonjour,
          je crois que vous ne trouverez personne qui ne soit d’accord avec vous, que l’on soit pour ou contre.
          Que la Grèce n’ait rien à faire en Europe est le fait de tricheries et de malversations des Golman sachs et consor. N’oublions pas ce détail crucial par honnêteté intellectuelle.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 mars 2015 10:27

          @Piotrek
          La Troïka, c’est la BCE + la Commission européenne + le FMI.
          Si vous voulez bien lire la feuille de route du FMI pour la France de 2012.
          Vous y trouverez la même chose que les lois structurelles que la Commission demande à la France d’appliquer. C’est à dire les Lois Macron.


        • lsga lsga 3 mars 2015 14:19

          @Fifi Brind_acier
          Direction du FMI : Christine Lagarde, Française
          Direction de la BCE  : Jean Claude Trichet jusqu’en 2011, Français, Draghi ne fait que continuer sa politique
          Direction Commission européenne : Jean-Claude Junker, francophone ;
          Direction économique de la commission européenne  : Pierre Moscovici, Français
          Plus grandes banques européennes : BNPParibas, Crédit Agricole, Société Générale... 40% des plus grandes banques européennes sont françaises.
           
          La Troïka, c’est l’impérialisme français en Europe.
          L’Allemagne n’est qu’un cache nez pour l’Oligarchie française qui bouffe tout le marché européen.

           


        • alinea alinea 1er mars 2015 18:47

          Qu’ils se ridiculisent à afficher leur peur, ils ne nous auront pas !
          En revanche je crains le mariage des cocos purs et durs et de la droite très libérale, je veux dire dans les attaques contre Syriza !!
          On ne les pardonne pas ; ils savent très bien ce qu’ils font !!


          • Samson Samson 1er mars 2015 18:48

            " On était sur un terrain miné, les forces conservatrices ( en Europe) ont tenté de nous piéger pour nous conduire à une asphyxie financière"

            " Ces puissances ne souhaitaient pas que l’exemple grec ait une influence sur d’autres pays, surtout dans la perspective d’élections en Espagne"

            Trop tard ! Par la volonté de transparence démocratique affichée par le nouveau gouvernement grec dans ses négociations avec l’€urope, le vrai visage de la construction €uropéenne et son asservissement aux diktats de la financratie est ouvertement dévoilé. Cela ne peut que renforcer l’espoir de tous les indignés d’€urope à enfin secouer le joug !

            Elles-même aux abois, nos élites €uropéistes et néo-libérales en sont maintenant réduites à lâcher leurs chiens ! Pas pour rien que l’appareil de propagande et ses merdias à la botte se déchaînent ! smiley


            • chitine chitine 2 mars 2015 16:34

              @Samson
              .
              C’est exactement ça. Syriza a déjà gagné sur le plan symbolique.
              Tous ces articles qui pleurent sur sa défaite ne sont que des hypocrisies qui ne veulent pas voir l’évidence : l’audace a payé, elle a révélé de quoi l’europe est vraiment l’union, et cela donne des idées un peu partout en Europe Dévastée.
              .
              Espérons que les plaies béantes conduisent à l’hémorragie.
              Sur le terrain des idées, en tous cas, menifestement, on le craint comme un déluge...


            • César Castique César Castique 1er mars 2015 19:02

              « ...car les forces conservatrices du Sud n’ont aucun intérêt à ce que Tsipras réussisse son pari de relever son pays... »


              Pour relever la Grèce, il faudrait découvrir des gisements d’huile d’olive et des mines de feta, dont aucun géologue ne soupçonne l’existence...

              • Musardin Musardin 1er mars 2015 19:42

                @César Castique
                Pour ce qui est des filons de malakiès par contre vous pourrez donner des conseils


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2015 20:12

                @César Castique
                Vous ne vous trompez pas, ils ont des réserves de gaz plus importantes que celles de l’ Iran.


              • César Castique César Castique 1er mars 2015 20:26


                « Pour ce qui est des filons de malakiès... »



                Ce n’est pourtant pas ce qui leur a valu une renommée universelle, si mes informations sont exactes...


                « ... ils ont des réserves de gaz plus importantes que celles de l’ Iran. »


                Si ça a un rapport direct avec la consommation de feta, il y aurait peut-être là un potentiel d’exportation inexploité.

              • coinfinger 1er mars 2015 19:10

                Politiques , banques , et affairistes sont comme larrons en foire pour sucer aux mémes mamelles , celles de l’état , au dépend des autres citoyens . Et çà rapporte beaucoup .
                Il faut non seulement instituer des cloisons étanches entre ces trois mondes , mais si possible récuperer les sommes entassées par eux aux cours des 30 piteuses , période de leur régne obscur et planquées de diverses maniére . Ce serait affligeant de savoir qu’ils se la coulent douce aprés nous avoir ratiboisé revenus et épargne gagné honnétement , et continuer à régler les dettes accumulées , à leur profits et à nos dépends .


                • coinfinger 1er mars 2015 19:12

                  A cet égard il faut une forte collaboration internationale entre les peuples , ce sera peut étre le début de l’Europe . Confédérale .


                  • Croa Croa 2 mars 2015 07:41

                    À coinfinger,
                    *
                    Une Europe des nations libres et indépendantes, ce serait encore mieux !
                    L’existence de frontières n’empêche nullement les bonnes relations, au contraire ! ( Nos relations avec la Suisse, seul pays indépendant en Europe est certainement le meilleur de tous vu qu’avec ce pays aucun conflit n’est possible. )


                  • VICTOR Ayoli VICTOR 1er mars 2015 19:13

                    C’est la triste réalité. Il va de soi que l’U.E. fera tout - sournoisement - pour foutre en l’air Siriza. Elle fera en sorte qu’il s’enfonce, qu’il perde la confiance des électeurs, quitte à fomenter des sales coups (le parti nazi fera l’affaire).Objectif n°1 : provoquer de nouvelles élections au profit de la droite. Puis, elle lâchera du lest...pour le prochain gouvernement, de droite évidemment.
                    C’est cousu de fil blanc. Tout ceci dans la peur panique de la contagion.
                    Et pendant ce temps, notre François, homme de « gôôche », se couche comme un gentil toutou, selon son habitude, aux pieds de Merkel...


                    • César Castique César Castique 1er mars 2015 20:39

                      @VICTOR



                      « ...(le parti nazi fera l’affaire). »

                      De ce côté-là, il semblerait que Tsipras soit en train de se savonner lui-même la planche, en annonçant des améliorations considérables des conditions d’accueil des migrants qui choisissent la Grèce comme lieu de débarquement pour l’invasion de l’Europe occidentale.

                      Mais, pour le moment, je ne critique pas trop, parce qu’il est possible qu’il ait décidé de remplacer Kadhafi dans le domaine du chantage aux lâchers massifs de clandestins, qui mettrait Merkel, Juncker, Flamby et Renzi dans une position d’extrême faiblesse.

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2015 20:40

                      @VICTOR
                      Un Parti de Gauche soutenu par Obama, j’ai comme des doutes sur l’avenir.
                      Et pareil pour Podemos, issu des « indignés », mais je ne veux pas déprimer Alea.
                      Il peut se passer tellement de choses cette année...


                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 mars 2015 00:07

                      @Fifi Brind_acier

                      Fifi Brind_acier (---.---.---.225) 1er mars 20:40  

                      Un Parti de Gauche soutenu par Obama, j’ai comme des doutes sur l’avenir.
                      Et pareil pour Podemos, issu des « indignés », mais je ne veux pas déprimer Alea.
                      Il peut se passer tellement de choses cette année...

                      ===============================

                      Et pareil pour Podemos, issu des « indignés » !

                      C’est VRAI et FAUX à la fois !

                      1 )
                      les « indignés » c’était folklo, car démago au possible : nous sommes tous KIF, pas de

                      chefs, l’horizontalité au pouvoir, etc,etc ...

                      Discours extrêmes bien connus ; l’anarcho-syndicalisme d’antan, avec peu de changements !

                      2 )
                      Podemos qui a hérité des « indignés », au départ, dépend by free2you" href="/actualites/international/article/grece-tsipras-s-en-prend-a-l-164277#">maintenant d’une équipe « trotsko-communiste » !

                      a ) les circonstances ont voulu que ça soit un « communiste » qui est pris la tète, car la plus grande gueule, mais il se trouve que la by free2you" href="/actualites/international/article/grece-tsipras-s-en-prend-a-l-164277#">direction est en grande majorité « trotskiste » dont la

                      ressemblance avec les « trotskistes » français est claire, nous connaissons leurs

                      nombreux travers, notamment d’être très ambitieux pour eux-mêmes et d’avancer masqués

                       ; je pense qu’un Edy Plenel irait très bien dans cette bande !

                      b )l’Espagne a besoin de beaucoup mieux que ça pour s’en tirer, le problème vient des universités aussi calamiteuses, sinon plus, qu’en France !

                      Universités tout à fait incapables de proposer un changement de paradigme pour la société toute entière ; changement que réclame notre temps !C’est ça la vérité !

                      Or toute cette classe (caste) dirigeante de Podemos est issue, exclusivement de l’université, et s’en revendique avec force, comme garantie de compétence ; et la masse très inculte des espagnols, ne comprend rien dans ces jeux pour la prise du pouvoir, pas plus que les français d’ailleurs !

                      CQFD





                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 mars 2015 01:05

                      @Fifi Brind_acier

                      qui ait pris la tète,

                      EXCUSER


                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 mars 2015 01:08

                      @Mao-Tsé-Toung

                      qui ait pris la tête

                      EXCUSER


                    • bakerstreet bakerstreet 2 mars 2015 18:52

                      @VICTOR


                      Erreur, notre roi Babar est l’homme de la situation ! 
                      Depuis qu’il s’envole avec Marion Cotillard,
                       le ciel bas et gris ne pèse plus comme un couvercle. 
                      Le réchauffement est acté, et n’a plus qu’à bien se tenir !
                      Passons à la dette grecque en deux coups de cuillère à pot de vin.

                      Je veux bien faire un petit discours à Marion, 
                      à condition qu’on me mette sur mon petit vélo 
                      sur les frises manquantes du parthénon.

                       « Ce modèle économique que nous prônons, n’est pas un modèle qui épuise les peuples, il n’est pas basé sur la compétition. Les lois humaines ne peuvent pas s’exonérer des lois de la nature. L’année 2015 est un moment déterminant pour l’ensemble de la famille humaine. Nous sommes à un point de bascule : le monde de demain sera radicalement différent du monde aujourd’hui, de gré ou de force. Le mot crédit doit disparaître du vocabulaire politique, sinon nous perdrons le notre ! »

                      Il s’agit d’apaiser et de donner une perspective au monde. Et il ne s’agit pas de pédaler dans la choucroute en faisant de vagues promesses. C’est pour ça que Marion et moi n’avons pas voulu venir en avion pour alourdir encore le réchauffement, ni le déficit, ni le bilan carbone. 

                       Ainsi nous sommes venus en tandem, mouillant notre maillot, en passant par la villa Medicis. Oh non pour passer une nuit à l’oeil dans ce lupanar divin qui vit aux frais de la république, mais pour mettre les meubles sur le trottoir, et les vendre, comme l’avait fait feu l’empereur Marc Aurèle, quand l’empire romain était en difficulté. 

                      Car là aussi c’’est l’exemple qui est parlant. Demain le palais de l’Élysée et celui de la lanterne, ses chambres et ses logements retourneront au peuple, qui vit à la découpe. On y accueillera les roms, les romains, et tous refugiés vivant la rue, héritiers de Gavroche et de Cosette. 

                       : « Nous appelons la communauté internationale à conclure un accord ambitieux, équitable et universel sur la suppression de la dette, véritable boulet des peuples, et qui n’a pas pour but que de faire vivre les usuriers sur un matelas d’or....etc etc...



                    • Bombe Bombe 1er mars 2015 19:20

                      Parler de droite en Espagne...

                      C’est comme parler de droite pour le parti gauchiste front national..

                      • julius 1ER 1er mars 2015 19:30

                        Vive Syriza .... aux chiottes les grincheux !!!


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2015 20:07

                          Salut Alea jacta est,
                          Tsipras veut mettre en place une réforme fiscale, que ses prédécesseurs se sont bien gardés de faire.
                          Il veut s’attaquer à l’évasion fiscale, ce qui suppose au moins que les pays européens collaborent...
                          Chaque fois, les gouvernements disent que c’est la fin de paradis fiscaux, et on en découvre toujours !
                          Ils cherchent modérément, avec une lanterne éteinte...


                          Souhaitons leur bonne chance. Les Grecs viennent de comprendre qu’ils ne devront compter que sur eux-mêmes. Effectivement, le gouvernement grec n’a reçu aucune aide des pays anciennement « restructurés », comme l’ Espagne, le Portugal ou l’ Irlande.

                          Quand je pense aux promesses pour qu’on vote oui au Traité de Maastritch...
                          Martine Aubry : « L’Europe, ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion »
                          La solidarité européenne, mon œil ! C’est chacun pour sa pomme.
                          Que peuvent bien en attendre encore, ceux qui veulent y rester ?

                          Si c’est pour se débrouiller seuls, autant le faire en ayant les droits régaliens qui vont avec l’indépendance. Ce dont ne dispose pas le gouvernement grec en restant dans l’ UE & l’euro.
                          Il ne peut pas remettre en place un contrôle des mouvements de capitaux, par exemple, ni dévaluer.
                          Et tout ce qu’il va décider sera sous le contrôle des Instances, comme on dit maintenant.
                          C’est un statut de pays colonisé.



                          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 1er mars 2015 20:29

                            @Fifi Brind_acier

                            To point de vue est lucide.Néanmoins attendons le mois de Mai Fifi, et nous saurons si les peuples se rebiffent...n’ oublions pas que Rajoy ce n’ est pas l’ Espagne où il n’ est plus crédité que de 22 points...Jette un coup d’ oeil sur ce dernier sondage

                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er mars 2015 20:36

                            @ALEA JACTA EST
                            Tu as raison, on va voir, attendons l’été.


                          • soi même 1er mars 2015 22:03

                            Un outre qu’elle soit de gaude où de droite, c’est toujours une outre !


                            • doslu doslu 2 mars 2015 00:48

                               j’ai comme un doute pourquoi 4 mois ? 6 mois rapprocherait l’échéance trop près des élections en Espagne ? Car si la Grèce arrivait a s’en sortir, quel mauvais signal pour les conservateurs allemands. J’ai bien peur que l’Europe Merkelienne frappe très fort au mois de juin pour tuer tout espoir de changement. La Grèce aura elle le temps de se préparer ?


                              • Croa Croa 2 mars 2015 08:12

                                À doslu

                                L’espoir de changement a déjà du plomb dans l’aile.


                              • BA 2 mars 2015 07:34

                                C’est un petit dessin animé, en pâte à modeler, qui dure 7 minutes 23.

                                C’est l’histoire de la démocratie française, ou de la démocratie étatsunienne, ou de la démocratie anglaise, ou de la démocratie grecque, etc.

                                C’est l’histoire de nos démocraties en 2015 :

                                http://tinyurl.com/od69rpe


                                • Croa Croa 2 mars 2015 08:10

                                  À BA

                                  C’est la vie en rose ! smiley

                                  Un peu surréaliste tout de même.


                                • Armelle Armelle 2 mars 2015 10:14

                                  Et comme disait Bouvard ;

                                  « la démocratie c’est la moitié des cons +1 »

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2015 11:02

                                  @Armelle
                                  Vous devez être enchantée, nous sommes en dictature...Vous votez non, ils comprennent oui. C’est ça, une dictature.
                                  Si les gens étaient idiots, inutile que médias & politiques se fatiguent à fabriquer de la propagande.
                                  Ils diraient la vérité, et les gens ne la comprendraient pas.
                                  Même Bzrezinski s’inquiète de l’éveil politique des masses.
                                  Faut croire que les gens ne sont pas aussi idiots que vous le pensez...


                                • J.MAY MAIBORODA 2 mars 2015 08:25

                                  Certes, certes, RAJOY, porte parole attitré (et qualifié) de la sainte alliance des réactionnaires, des intégristes cathos, des banquiers, de tout ce que l’Espagne compte de conservateurs, et bien sûr, des « Européistes » merkeliens, diabolise logiquement TSIPRAS.

                                  Mais ce dernier, parti fier comme Artaban à Canossa/Bruxelles, n’en n’est-il pas revenu piteux comme Hollande ?
                                  Il se peut que ses promesses connaissent peu ou prou le même sort que celles de notre renégat. 
                                  Etre soumis par la finance après l’avoir vilipendée, est certes moins grave que de devenir son ami après avoir déclaré urbi et orbi être son ennemi, mais cela n’est pas très glorieux.
                                  Dans le feu des campagnes électorales, il est prudent de ne pas faire le Tartarin.

                                  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 2 mars 2015 11:43

                                    @MAIBORODA
                                    On peut prendre le problème autrement.Que reste t’ il de notre souveraineté nationale ? Un pays endetté avec la troika peut-il encore décider d’ aller à l’ encontre des directives de l’ UE sans sortir de l’ euro et à terme de l’ union ? On aimerait pouvoir répondre oui mais rien n’ est moins sûr.Tsipras a besoin de temps pour que sa politique apporte des premiers résultats, or les échéances auxquelles doit faire face son pays risquent de mettre en échec la volonté de son peuple de tourner le dos à des recettes austéritaires qui n’ ont fait qu’ enfoncer le pays dans un marasme sans précédents.


                                  • BOILLEY jacques BOILLEY jacques 2 mars 2015 08:40

                                    C’est, je le répète, le système financier mondial qui est en cause dans la destruction des économies, des peuples et de la démocratie.

                                    Il faut arrêter cela d’urgence, il en va de notre survie à tous peuples d’Europe en première ligne !

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2015 08:56

                                      @BOILLEY jacques
                                      Le système financier mondial ne peut être contraint que par des mesures souveraines. Ce sont les conclusions du colloque de Caracas, l’été dernier.
                                      « Comment lutter contre les fonds vautours et l’ Impérialisme financier »


                                      S’il a fallu « déréguler » à tout va, la finance, le système bancaire, les protections douanières etc, c’est que les lois précédentes étaient contraignantes.
                                      Et qui avaient fait ces lois contraignantes ? Des Etats souverains.

                                      Ce qui exclue de fait les pays européens, qui ne sont plus des pays souverains.
                                      C’est même pour cela que l’ UE et l’euro ont été mis en place, pour que les pays européens ne puissent plus défendre leurs intérêts.
                                      L’Europe, c’est prioritairement un projet politique Reagan -Thatcher, pas un projet économique.

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2015 08:45

                                      Ces Partis rassemblés dans « la Gauche européenne », devaient en arrivant au pouvoir « renverser la table », « violer les Traités » et « réformer l’ Europe ». « Yes, we can ! »

                                      Au FDG, on n’avait pas de mots assez durs pour critiquer et ironiser sur l’ UPR, « légaliste », qui voulait sortir de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN, pacifiquement, légalement, unilatéralement, par l’article 50.


                                      « Pas la peine de marquer dans un programme la sortie de l’ UE & de l’euro, on violera les Traités ».
                                      On voit avec Syriza, qu’il n’en n’est rien. We cannot.

                                      En conclusion, quand un Parti politique prend un engagement, on n’est jamais sûr qu’il l’appliquera.

                                      Mais quand il n’y a pas clairement écrit dans un programme « la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN », on peut désormais être certain qu’il ne le fera pas, ni légalement, ni en « renversant la table ».


                                      • mortelune mortelune 2 mars 2015 15:05

                                        De mémoire, la Grèce est le pays d’Europe qui a connu le plus grand nombre de coups d’état. La dictature des colonels en 1967 est tristement célèbre. Est-ce à dire que les Grecs en ont finalement plus dans la culotte que les autres, c’est possible.
                                        Ce qui l’est moins c’est que le nouveau gouvernement réussisse là où les autres ont échoué quand il s’agissait de mettre en place une véritable démocratie, c’est à dire une démocratie où le peuple prend aussi des décisions. 
                                        Aujourd’hui il est plus difficile qu’avant de se sortir de l’ornière sans renverser le système des crédits et donc tout le système financier que Rockefeller a mis en place avec la trilatérale de 1973. 

                                        Vouloir le faire est une chose, pouvoir le faire en est une autre, réussir à le faire en poussant un cadi rempli de m... made in US-UE et en regardant les séries US est une idée et ne restera qu’une idée sans plus. Plus personne ne veut mourir pour les générations futures et on peut le comprendre. Dans tous les cas ceux qui l’ont bien compris détiennent tous les pouvoirs en Europe et ailleurs aussi. En détenant le pouvoir financier et politique ils détiennent la police, l’armée et tous ceux qui sont prêt à se battre pour eux. 
                                        Bref ! Bon courage aux grecs. Je croise les doigts sans trop y croire.


                                        • davideduardo davideduardo 2 mars 2015 18:29

                                          Ils croyaient quoi ? qu ils allaient tous lui faire des bisous pour feter son arrivee ?



                                          Bien sur qu ils vont lui mettre des batons dans les roues : 
                                          pressions economiques, financieres et monetaires
                                          desinformation et diffamation
                                          trucage de vote
                                          manifs
                                          manipulations politiques
                                          ...voir pire...


                                          La question est : -pourquoi s enteter a rester dans ce systeme qui ne vous veut que du mal ?

                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mars 2015 21:46

                                            @davideduardo
                                            Perce que ce sont des Partis leurres, destinés à neutraliser la colère.


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 mars 2015 17:37

                                            Le Portugal et l’Espagne n’ont fait que rappeler que les mêmes lois et règles doivent s’appliquer à tous « les membres »  !

                                            Il n y a pas de raison de ménager plus une Grèce qui s’est plongée elle-même dans le gouffre de la corruptoion et contraindre un autre pays à l’implacable austérité ! Le Portugal avait rappelé qu’il a payé sa dette et donc demande à ce que la Grèce paie la sienne, c’est juste non ?

                                            C’est ce genre de comportement de deux poids deux machins, qui finit toujours par détruire des « coalitions » et en l’occurrence TANT MIEUX !


                                            • smilodon smilodon 3 mars 2015 21:07

                                              La GRECE a son « François » !... Bonne chance à elle !... Adishatz.


                                              • rajex rajex 3 mars 2015 21:47
                                                Erreur, notre roi Babar est l’homme de la situation ! 
                                                Depuis qu’il s’envole avec Marion Cotillard,

                                                Ah ?... il a changé d’actrice ?

                                                • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 8 mars 2015 11:52

                                                  Une semaine après la parution de ce billet Rajoy a répondu ceci à Tsipras :

                                                   Nous ne sommes pas responsables de la frustration qu’a créé la gauche radicale grecque en leur promettant ce qu’elle savait qu’elle ne pouvait pas tenir, comme cela vient d’être démontré »,

                                                  Incroyable toupet de Rajoy qui lui a complètement trahi UNE à UNE toutes es promesses et notamment en matière de création d’ emplois puisque le chômage a augmenté sous sa présidence de manière TRES SIGNIFICATIVE au lieu de diminuer...Par ailleurs le peu de nouveaux emplois crées sont à 90 % précaires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès