• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre du Donbass - Augmentation brutale des bombardements menés par (...)

Guerre du Donbass - Augmentation brutale des bombardements menés par l’armée ukrainienne juste après les fêtes du Nouvel An

Comme on pouvait le craindre, et comme beaucoup s’y attendaient, à peine les fêtes de fin d’année sont-elles passées que la fragile trêve du Nouvel An a cédé la place à une reprise de l’escalade que l’armée ukrainienne avait entamée juste avant la fin de l’année.

Alors que la nouvelle trêve instaurée avait permis de faire baisser les bombardements très en dessous du seuil des 10 violations du cessez-le-feu par jour de la part de l’armée ukrainienne, dès la nuit du 10 au 11 janvier, les soldats ukrainiens ont repris leurs mauvaises habitudes, et le nombre de violations a été multiplié par presque 3 en 24 h, passant de 5 à 13 violations du cessez-le-feu.

Violations du cessez-le-feu par l'armée ukrainienne

Les FAU ont même tiré plus d’obus lors des 16 violations du cessez-le-feu des dernières 24 h (353 obus de différents calibres), que durant l’ensemble de la semaine du 6 au 12 janvier (207 obus).

Cette nouvelle escalade s’accompagne de nouvelles victimes et de destructions, avec trois civils blessés, ainsi que huit habitations et plusieurs lignes électriques et gazoducs endommagés.

Une attaque par drone, semblable à celles qui ont été tentées en Syrie contre les bases russes, a même été menée (heureusement sans succès) contre le village de Sosnovskoye. Les soldats de la République Populaire de Donetsk (RPD) ont abattu le drone, puis fait exploser sa charge, avant qu’il n’atteigne et ne détruise le transformateur électrique qui alimente tout le village.

Un nouveau crime de guerre de l’armée ukrainienne, qui est prête à priver les gens d’électricité en plein hiver pour provoquer l’armée de la RPD et la pousser à répondre à ses tirs.

Cette escalade a lieu, alors que la loi de réintégration du Donbass doit être discutée à la Rada en deuxième lecture le 16 janvier. Une loi qui a été expurgée en première lecture des paragraphes concernant l’importance d’appliquer les accords de Minsk, et qui ne parle plus que de récupérer par la force le Donbass qui serait prétendument occupé par la Russie (ce qui est du délire à l’état pur).

Il est donc à craindre que les tensions continuent de s’aggraver sur la ligne de front du Donbass, comme nous l’ont déclaré quatre soldats de l’armée de la RPD que nous avons interrogés à Sakhanka (un des points chauds de la ligne de front, dans le Sud de la République).

Tous nous ont indiqué craindre une escalade, voire une offensive de la part de l’armée ukrainienne, dans un futur proche, à cause de la situation catastrophique de l’Ukraine. Kiev ne voulant pas régler le problème du Donbass de manière pacifique, il ne lui reste plus que la manière forte.

Ils ont aussi commenté les livraisons d’armes létales par les États-Unis à l’Ukraine, dont la promesse de vendre des missiles antichars Javelin. Comme le commandant Abkhaze, certains considèrent qu’ils termineront en trophée de l’armée de la RPD, et d’autres pensent qu’il s’agit d’un cadeau empoisonné fait à l’Ukraine.

Si l’Europe ne fait pas pression sur Kiev, il est à craindre que le mois de janvier 2018 se termine d’une manière encore plus sanglante que celui de janvier 2017.

Voir la vidéo complète des interviews des soldats basés à Sakhanka :

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 14 janvier 12:29

    Christelle

    Bonjour

    Le grand merdier que représente ce lieu ne donne plus aucune envie de fréquentation. La guerre est déclaré et la fourberie ne permette que créer des fourberies à tailles colossales. Le média citoyen est mort devenant de la sorte l’abri d’un certain fanatisme mensonger.

    les réalités sont prouvables, voilà je souhaitais que tu le saches et je te fais de grosses bises

    Le Panda

    Patrick Juan


    • JP94 14 janvier 16:16

      Mais l’UE ne fera pas pression sur l’Ukraine : au contraire, les seules pressions qui s’exercent sont contre la Russie qui est en dehors du conflit et donc, l’UE encourage l’Ukraine à violer les Accords de Minsk et à massacrer les habitants du Donbass

      C’était pareil en Yougoslavie : l’UE a encouragé le massacre de Serbes puis le boulot a pris une dimension totale avec les bombardements de l’OTAN.

      Pourquoi l’OTAN ne bombarde-t-il pas directement le Donbass ? sans doute parce que les forces du Donbass ne sortant pas de leurs frontières, il est impossible d’inventer des massacres de civils - commis par les FAU - en les attribuant à la DNB ou à la DNR. 

      Apparemment, les FAU sont incapables de vaincre la résistance populaire au Donbass et dans un contexte de résistance populaire unie, aucune armée ne peut en venir à bout.

      • Christelle Néant Christelle Néant 14 janvier 16:39

        @JP94
        L’OTAN n’intervient pas surtout parce qu’ils savent que la Russie d’aujourd’hui n’est plus celle de l’époque de la guerre de Yougoslavie. S’ils tentent quoi que ce soit c’est l’armée russe qu’ils auront en face pour de vrai ce coup-ci....


      • JP94 14 janvier 18:43

        @Christelle Néant

        C’est vrai... et en Yougoslavie ils étaient tranquilles...
        Cela étant dit ils avaient tout de même attaqué le Vietnam soutenu par l’URSS qui devait pourtant éviter de s’engager sur le terrain... Mais le Donbass est frontalier , la population a déjà battu les Nazis donc ne craint pas les Américains.

        Mais au fait, à propos de bombardements, il n’y a plus de bombardements aériens depuis longtemps. Cela doit aussi gêner les Américains, dont c’est la spécialité : Tuer de façon aveugle, sans être tués ( ça fâche la population de leur pays).

        Au sol, vu le sort passé de la Wehrmacht, et le caractère totalement dissymétrique du sens des combats pour les soldats il est inconcevable pour les Américains de battre l’Armée russe.

        Trump (donc ceux qui tirent les ficelles aux Etats-unis) menaçaient de bombarder préventivement la Russie (depuis leur sous-marins nucléaires). Mais certains militaires craignent les représailles russes sur les sous-marins du coup localisés... donc totalement à la merci de missiles.

      • Christelle Néant Christelle Néant 14 janvier 20:18

        @JP94
        Le Donbass est frontalier, l’Ukraine n’a plus d’avions de combat à sacrifier après en avoir perdu une quantité astronomique en 2014. Et l’OTAN a pas envie que ses avions subissent le même sort. Et au sol clairement ils sont pas prêts côté OTAN pour des combats comme ceux qu’il y a ici. Donc ca se terminerait en bain de sang pour eux et les populations occidentales auront du mal à avaler la pilule, ce qui veut dire que ca se terminerait mal pour les dirigeants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès




Partenaires