• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre du Donbass - Le retrait des officiers russes et ukrainiens du CCCC (...)

Guerre du Donbass - Le retrait des officiers russes et ukrainiens du CCCC fait craindre une escalade rapide de la situation

La semaine passée, l’agence TASS publiait un article sur les restrictions que la partie ukrainienne inflige aux officiers russes qui se trouvent sur le territoire ukrainien dans le cadre du Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu (CCCC), afin de les empêcher de faire leur travail.

Dans le même temps, un document venant de la partie ukrainienne, listant les restrictions en question s’est mis à circuler sur les réseaux sociaux (interdiction de s’habiller en civil, ou de manière mixte, pas de tenue de sport, les officiers d’un rang inférieur à général doivent prévenir 30-40 minutes avant de vouloir sortir en ville, demande de ne pas trop consommer d’eau et d’électricité, interdiction de sortir après 22 h, etc).

Liste des restrictions imposées aux officiers russes

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, avait commenté mercredi dernier cette situation.

« Durant les derniers mois, les conditions pour la présence d’officiers russes en Ukraine, au sein du Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination [du cessez-le-feu] (CCCC), sont devenues de plus en plus difficiles à cause des efforts de la partie ukrainienne. Elles sont devenues ouvertement discriminatoires vis-à-vis de nos officiers et s’appliquent à la fois à l’accomplissement de leur travail dans le cadre des activités du CCCC, mais aussi dans leurs activités quotidiennes, » a souligné le ministre.

D’après Sergueï Choïgou, «  on a l’impression que la partie ukrainienne essaye donc délibérément d’empêcher les soldats russes du CCCC de surveiller le respect des accords de Minsk dans le Donbass. »

Les règles approuvées par le chef de la partie ukrainienne du CCCC visent à restreindre autant que possible la liberté de mouvement des officiers russes, même dans le bâtiment où ils vivent et travaillent dans la ville de Soledar.

« D’après le document ukrainien, les officiers russes ne peuvent se déplacer dans le bâtiment qu’accompagnés, ou pour être plus précis, escortés par des membres de la Garde Nationale ukrainienne. Ils ne pouvaient aller dehors que pour 10 minutes maximum, à la fin de chaque heure, accompagnés par des membres de la Garde Nationale, » a expliqué le ministre.

Sergueï Choïgou a aussi souligné les tentatives permanentes d’empêcher que les officiers russes ne participent aux activités de la MSS de l’OSCE, en particulier, en les empêchant de se rendre dans les localités habitées pour vérifier l’application des accords de Minsk, le tout sous des prétextes plus que tirés par les cheveux.

« Tout cela est devenu systématique, bien que nos militaires aient été envoyés au siège du CCCC à Soledar à la demande du chef d'état-major ukrainien, Viktor Moujenko, pour aider à résoudre la crise, » a souligné le ministre.

Plus tôt, Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères avait déclaré lors d’une réunion du Conseil des Ministres de l’OSCE à Vienne, que Kiev faisait de son mieux pour créer des conditions insupportables pour les officiers russes du CCCC, en mettant en avant des demandes inacceptables et irréalisables. Pour Lavrov, le but de la manœuvre était de détruire le CCCC, dont Kiev ne veut plus.

Il faut rappeler que le CCCC a été mis en place le 2 octobre 2014 lors du groupe de contact à Minsk, et est constitué de représentants ukrainiens, russes et de l’OSCE. La tache du centre est de coordonner le processus de cessez-le-feu dans le Donbass, tel que prévu par les accords de Minsk.

Or suite à l’éclatement de ce scandale, la crainte était de voir les officiers russes se retirer du CCCC, ce qui provoquerait de fait la dissolution du dispositif, qui doit être bilatéral pour fonctionner. Et malheureusement, c’est exactement ce qui est en train de se passer.

Vendredi, la MSS de l’OSCE publiait dans son rapport l’information selon laquelle le ministère russe de la Défense avait informé l’Ukraine que la fédération de Russie allait retirer ses officiers du CCCC. La lettre envoyée par le ministère russe de la Défense a été montrée aux observateurs de l’OSCE à Soledar.

Suite à cette annonce, le ministère de la Défense de la République Populaire de Donetsk (RPD) a tenu à remercier les officiers russes du CCCC pour tout ce qu’ils ont accompli, et les nombreuses vies qu’ils ont sauvées de par leur médiation.

Et comme on pouvait s’y attendre, ce retrait est en train de détruire totalement le dispositif de surveillance du cessez-le-feu, puisque suite à cette annonce, les représentants ukrainiens au sein du CCCC viennent d’annoncer que leurs officiers allaient quitter le territoire de la RPD, sous prétexte de craintes pour leur sécurité (des craintes totalement infondées puisque la RPD a toujours assuré leur sécurité au même titre que celle des observateurs de l’OSCE).

Comme l’a exprimé Édouard Bassourine, le commandant en second du commandement opérationnel de l'armée de la RPD, il est à craindre que ce retrait des officiers russes, puis des officiers ukrainiens du CCCC ne provoque très rapidement une escalade de la situation sur le front, puisque le CCCC ne sera plus à même de remplir sa fonction correctement.

Sans données fiables sur le nombre de violations du cessez-le-feu, et sans médiation bilatérale pour coordonner de nouvelles trêves, il sera impossible de faire diminuer les tensions. Les provocations côté ukrainien vont se multiplier jusqu’à provoquer l’embrasement du front recherché par Kiev.

Ici dans le Donbass, les gens ont bien compris quelles seront les conséquences de la dissolution de facto du CCCC : la reprise de la guerre à grande échelle avec l’Ukraine à brève échéance.

Mais comme l’a si justement dit Frants Klintsevitch, sénateur russe, à l’agence FAN, la reprise des hostilités dans le Donbass signera la mort de l’Ukraine.

« Même le soldat ukrainien le plus fanatique comprend que la situation va mal se finir pour lui. Les gens qui vivent dans les Républiques Populaires de Lougansk et de Donetsk vont défendre leurs familles et leurs maisons. Il y aura beaucoup de sang. Et il n’est pas avéré que les Forces Armées Ukrainiennes - même si elles sont réformées - seront capable de renverser la situation. Avec le début des opérations militaires, qui sentent déjà le sang et la poudre, l’État ukrainien va cesser d’exister. Le pays est déjà au bord de l’effondrement et la guerre va susciter non seulement l’attitude très négative des Ukrainiens, mais aussi de la communauté internationale toute entière,  » a ainsi souligné monsieur Klintsevitch.

Le sénateur craint d’ailleurs qu’une telle offensive à grande échelle n’oblige la Russie à intervenir, et à prendre des décisions très difficiles.

« Kiev va aller dans le Donbass avec une épée, qui est déjà affûtée et préparée. La situation est très dangereuse. Il est clair que la Russie va devoir prendre des décisions qui ne sont pas simples du tout. Mais nous n’avons aussi pas le droit d’autoriser le génocide du peuple russe. Je suis sûr que nous serons obligés d’intervenir dans ce processus, » a conclu monsieur Klintsevitch.

Voilà où l’inaction des autres garants des accords de Minsk risque de mener : la reprise de la guerre à grande échelle dans le Donbass et la disparition de l’État ukrainien à minima. Car si la Russie est obligée d’intervenir officiellement, alors les conséquences seront encore bien plus graves, car l’OTAN s’en servira comme prétexte pour déclencher une guerre contre la Russie sur le continent européen.

C’est sur des nouvelles sombres pour l’avenir que l’année 2017 va se terminer dans le Donbass, annonçant une année 2018 qui promet d’être sanglante.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2017 08:50

    Voir aussi la disparition programmée de la Macédoine, pour 2018 :


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 décembre 2017 09:57

      @JC_Lavau
      Merci de cette information extrêmement intéressante et préoccupante à la fois. Décidément y a-t-il un pays où ils (toujours les mêmes salopards) ne viennent pas foutre la m.... ?


    • Doume65 19 décembre 2017 15:29

      @Christelle Néant
      « y a-t-il un pays où ils ne viennent pas foutre la m....  »
      Bien sûr : tous ceux qui se soumettent d’eux-même.


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 décembre 2017 16:17

      @Doume65
      Ah ben oui, bien sûr, suis-je bête. Merci de ce rappel....


    • Doume65 19 décembre 2017 21:33

      @Christelle Néant
      C’est que ça fait du monde, quand-même ! smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 20 décembre 2017 09:11

      @Doume65
      Et oui les adeptes de la servitude volontaire sont nombreux, malheureusement


    • Vraidrapo 19 décembre 2017 09:35

      µicron va régler tout ça en deux coups de cuillère dès qu’il aura fini de décorer tous nos champions..


      • Attilax Attilax 19 décembre 2017 11:28

        Merci pour cet article. On ne lit pas grand-chose de tout ça dans nos médias, ça me sidère toujours...
        Les USA sont en perte de crédibilité et ils le savent. Ils sont en déclin économique, social, politique, diplomatique et ils sont en train de perdre l’hégémonie qu’ils avaient sur le monde jusqu’alors, qu’ils se voient dorénavant obligés de partager. Leur arme dollar ne tient plus qu’à un fil, et la planche à billet ne pourra pas durer éternellement. Tôt ou tard, les cruelles lois des mathématiques vont s’imposer, et les USA se retrouveront alors face à leur dette astronomique. La Grèce c’est de la gnognotte à coté. Si un plus un font bien deux, les jours du dieu dollar sont comptés, et on va tous plonger avec eux.
        Leur larbins commencent à se méfier d’eux vu qu’ils ont compris que les USA n"hésiteraient pas une seconde à les lâcher si tel était leur intérêt... L’Ukraine, notamment, est en train de le réaliser et semble vouloir les entraîner dans une guerre ouverte avec la Russie si on en croit leur politique suicidaire. La Turquie aussi a compris qu’elle allait être le dindon de la farce. Erdogan est un salaud, mais visiblement pas un idiot. La donne géopolitique est en train de changer et les USA ne sont plus tout puissants. Ils ont ouvert trop de fronts, dans trop de pays, fait trop de promesses non tenues et contradictoires, trop de conneries et accumulé trop de haines. Même eux ne peuvent couvrir correctement tout ce chaos, d’autant qu’ils ne prennent aucun compte des cultures des pays qu’ils détruisent... Reste leur énorme puissance militaire, dont ils se serviront jusqu’au bout pour ne pas couler, quitte à faire de la terre un champ de ruine : rappelons-nous que nous avons affaire à des fous de dieu qui croient dur comme fer à l’apocalypse, des gens qui ont imprimé le symbole de dieu sur leurs billets de banque, c’est quand même énorme : $ = dieu ! Reste aussi leur prodigieuse inventivité en matière de propagande, mais ça aussi, ça touche à ses limites...
        Préparez les bûches, l’hiver risque d’être rude.


        • Christelle Néant Christelle Néant 19 décembre 2017 16:16

          @Attilax
          Ca commence déjà, l’armée ukrainienne a bombardé le district Nord de Donetsk cet après-midi, et cela ne va faire qu’empirer.
          Merci de vos compliments et encouragements. Les semaines et mois à venir vont être durs.


        • VivreenRussie VivreenRussie 19 décembre 2017 17:42

          @Attilax, « On ne lit pas grand-chose de tout ça dans nos médias, ça me sidère toujours... »
          Et oui...

          En tant que simple « individu » en lisant ici les articles de Christelle, puis les rapports de l’OSCE et quelques blogs en russe il est « possible » de se faire une « idée de la situation » et tout comme vous je reste sidéré par le silence des médias.
          Si demain une brigade russe entre dans le Donbass et tire sur un jardin d’enfants en « zone gouvernementale » cela sera en une de tous les journaux mais lorsque c’est Kiev rien pas un seul article...
          Dans un autre registre un peu comme la couverture médiatique ente la « chute d’Aleppo » et la « liberation de Raqqa ou celle de Mossul »...
          Au fait depuis la « fin d’Aleppo » cette ville est sortie des cartes des médias, une autre cité engloutie...

          -------------
          ps : Un petit détournement de Star War avec Porochenko/Yulia

        • Attilax Attilax 19 décembre 2017 22:23

          @VivreenRussie

          Oui, mais ça touche à sa fin. Vous avez vu ? La France vient de se faire jeter comme une malpropre par Assad qui a dit qu’elle n’avait aucun rôle à jouer dans un quelconque processus de paix vu qu’elle avait soutenu le terrorisme depuis le début... Du coup, pfft out ! La claque diploômatique sans précédent. Au moment de la libération d’Alep, l’armée syrienne avait trouvé plein d’armes envoyées notamment par les français et surtout ils ont chopé des militaires sur place, qu’ils ont gardé. Un petit procès international se profilerait à l’horizon, avec des français célèbres sur les bancs des accusés, que je n’en serais pas autrement surpris... A mon avis, il part pas sans munitions, le Bachar.


        • Attilax Attilax 19 décembre 2017 22:32

          @Christelle Néant

          Accrochez-vous. Les fous de Kiev sont trop fous pour que ça dure éternellement. Le pays est en train de se casser la gueule, ils vont jarter, tôt ou tard. Le Dombass est devenu un symbole et la suite de la partie d’échec mondiale en cours dépend pour beaucoup de ce coup...


        • Christelle Néant Christelle Néant 20 décembre 2017 08:53

          @Attilax
          Ne vous inquiétez pas, on s’accroche, mais on est bien conscient qu’en s’effondrant la tentation de la guerre devient plus forte pour Kiev.


        • Attilax Attilax 20 décembre 2017 20:32

          @Christelle Néant

          C’est clair. Il faut souhaiter que la Russie n’ait pas besoin d’intervenir. Mais la partition du pays est déjà en cours. Les Hongrois veulent leur part les Polonais lorgne aussi, tout ça ne sent pas bien bon pour le régime en place... Ni pour le pays smiley


        • Christelle Néant Christelle Néant 20 décembre 2017 21:52

          @Attilax
          Ca fait des mois que je dis que l’Ukraine va éclater. Et malheureusement plus ça va plus ma prédiction semble vouloir se réaliser.


        • Le Panda Le Panda 19 décembre 2017 12:22

          Christelle
          Bonjour
          Tu vas recevoir un courriel confidentiel. J’attends ta réponse face à l’urgence de nos échanges. Merci de me contacter dans les meilleurs délais depuis ce matin 6h, le panda est sur la brèche et sans l’ombre d’un regret.
          Bises et courage
          J’ai scrupuleusement respecté tes souhaits et nos motivations partagés. Bien avec toi, il y a encore de l’espoir.
          Le Panda
          Patrick Juan


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 décembre 2017 16:17

            @Le Panda
            Réponse envoyée. Merci de ton aide smiley


          • Tom France Tom France 19 décembre 2017 17:04

            Ce qu’il faut impérativement comprendre et qui n’est pas sans lien avec cette affaire, c’est que les globalistes ont absolument besoins d’une bonne grosse guerre, la 3 ème guerre mondiale, pour sauver leur système totalement en faillite ! Heureusement que Poutine est quelqu’un de réfléchi car sinon, il y a bien longtemps qu’ils auraient réussis leur coup via la Syrie et l’Ukraine. Reste à savoir combien de temps encore il gardera patience.


            • Christelle Néant Christelle Néant 19 décembre 2017 17:14

              @Tom France
              Ca c’est la question à un milliard de roubles.


            • Krokodilo Krokodilo 19 décembre 2017 17:47

              Effectivement, nos médias ne parlent quasiment plus de l’Ukraine depuis qu’il est de plus en plus difficile d’en faire une présentation favorable. Russophobie délirante, censure, volonté de poursuivre le conflit, tout est passé sous silence.


              • sirocco sirocco 20 décembre 2017 01:18

                @Krokodilo

                Si nos merdias parlaient objectivement de ce qui se passe en Ukraine, les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs comprendraient très vite que dans ce pays, les USA préparent depuis des mois le prétexte qui permettra d’engager un conflit avec Moscou. C’est pourquoi ils préfèrent se taire.

                 
                Mais les Yankees n’ont pas l’intention de participer à ce conflit : ils veulent que ce soient les Européens qui fassent la guerre à la Russie. Et vu le nombre de gouvernements européens qui ne sont que des supplétifs attendant les ordres de Washington et de Tel-Aviv, les candidats pour cette guerre ne manqueront pas.


              • VivreenRussie VivreenRussie 20 décembre 2017 05:34

                Le « travail » de RFI sur le sujet est décrit dans cet article :


                et le lien

                Effectivement « bravo » pour le choix de la photo d’illustration...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires