• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre en Ukraine : Le retour de la diplomatie, c’est l’intérêt (...)

Guerre en Ukraine : Le retour de la diplomatie, c’est l’intérêt des peuples contre l’expansionnisme et la propagande

Nous sommes entrés dans une période de guerre, non seulement celle qui se livre sur le terrain, mais celle de la communication, pour ne pas dire de la propagande. On a interdit les médias russes en France et en Europe, et on trie ainsi l’information, en ne relayant sur la lecture du conflit que ce qu’en disent les Ukrainiens, leur président quasi mythifié par les médias occidentaux. Il serait « le visage de l’honneur, de la liberté et de la bravoure » selon les propos mêmes d’Emmanuel Macron. On notera que ce président ukrainien a fait, le 13 septembre 2019, limogé par la Rada (l’Assemblée nationale ukrainienne), l’ensemble de la Commission électorale centrale, qui avait notamment assuré les élections présidentielles et législatives du printemps et de l’été 2019. Il a été, à la suite, accusé par plusieurs groupes politiques d’être antidémocratique et de constituer « un moyen d’usurper le pouvoir » (1). Suivront de nombreuses contestations, irrégularités, et un enjeu politique tournant à la farce. La veille du premier tour, alors que la campagne est censée être terminée, la deuxième chaîne de télévision du pays, dont est propriétaire un oligarque qui le soutient, accorde sept heures d’antenne aux spectacles du comédien-humoriste, et diffuse un documentaire sur Ronald Reagan doublée avec sa propre voix. Il a donc toute l’étoffe pour gérer cette situation, surtout en matière de communication. Un novice en politique mais du bon côté occidental, tout à son service. S'il n'est pas question de justifier la guerre, on doit pouvoir en comprendre le pourquoi si on veut en sortir.

Guerre, pouvoirs et propagande

On s’offusque que les autorités Russes restreignent l’accès aux sites de médias indépendants, dont BBC, Radio-télévision internationale allemande Deutsche Welle, l’antenne russe de RTL. Là, c’est bien sûr, une atteinte à la liberté d’informer. En attendant, nos informations sont celles d’un seul côté. Exemple : Le Times avance que, le président de l’Ukraine aurait échappé à trois tentatives d’assassinat diligentées par les autorités russes, mettant en jeu la force « Wagner ». Info relayée partout. Ce qui reste invérifiable, tout en servant encore à mythifier ce président ukrainien et à diaboliser la Russie. On jugera plus tard de sa véracité (On le fera !).

Il se livre une lutte acharnée en faveur d’idées qui doivent faire accepter des décisions politiques. On se rappellera une Guerre du Golfe, dite « guerre propre », portée par l’essentiel des grands médias, prétendant que les bombes étaient intelligentes et évitaient les civils. On apprendra ensuite les « mensonges colossaux » des médias, comme les a appelés Jean-Claude Guillebaud, alors président de Reporters sans frontières (2). C’est reparti !

Lorsque l’on diffuse une séquence filmée par l’armée russe, c’est inévitablement « une vidéo de propagande » (TF1 13H, 2 mars 2022). On insiste sur les morts civils ukrainiens, uniquement, en criant au « génocide », ce qui est hors propos, même si la guerre ne peut être qu’atroce. Parallèlement, on fait comme si l’armée ukrainienne était invincible puisque, de soldats ukrainiens morts, selon nos infos, il n’y en a pas... Mais par ailleurs, on palabre sur les soldats russes qui auraient été tués, leur soi-disant désorganisation et même, des pleurs de soldats démotivés prétendument entendus sur "des ondes".... Ça, ce n’est évidemment pas de la propagande. Encourager à la résistance les Ukrainiens, alors que la Russie a des moyens militaires sans commune mesure, sans faire la moindre proposition d’apaisement dans le sens de garantir la sécurité de cette dernière vis-à-vis de l’OTAN, pour donner une chance à ce que s’arrête cette guerre qui ravage l’Ukraine, ce serait ça le bon choix ?

Les responsabilités de l’OTAN dans la guerre

La guerre en Ukraine serait le fruit d’une volonté unilatérale russe, hégémonique, « impérialiste », celle d’un « paranoïaque », d’un « dictateur ». Regardons les faits. Depuis « la révolution » de 2014, l’Ukraine a basculé dans une logique de rapprochement avec les intérêts occidentaux sous influence américaine. L’Ukraine n’a cessé depuis de demander son entrée dans l’OTAN, incluant l’éventualité d’y installer des armes nucléaires. Zelensky se fait élire président en 2019, en promettant un référendum sur l’intégration de l’Ukraine à l’OTAN. L’intégration dans l’OTAN des pays baltes et d’Europe centrale, accompagnée de l’installation d’armes, de l’arrivée de contingents étrangers et de l’organisation de manœuvres militaires, ont bien montré que cette possibilité n’était pas qu’un délire d’autocrate.

Une politique dite de « la porte ouverte » à l’Ukraine et à la Géorgie par l’OTAN, a été menée jusqu’à la veille du déclenchement de la guerre par la Russie. Fait incontestable, aujourd’hui totalement nié par la plupart des médias et par le président de la République lui-même, affirmant dans sa dernière intervention « ni la France, ni l’Europe ni l’Ukraine ni l’alliance atlantique n’ont voulu cette guerre, nous avons au contraire tout fait pour l’éviter ». Site de l’OTAN, 17 février 2022 :« Les ministres de la Défense des pays de l’OTAN réaffirment leur ferme attachement à la politique de la porte ouverte » citant ensuite « l’Ukraine et la Géorgie ». On ne peut mieux renverser donc, le sens de la charge. C’est un secret de polichinelle que, depuis la chute du mur de Berlin et la fin du Bloc de l’Est communiste, les Etats-Unis avec leurs alliés européens via l’OTAN, n’ont cessé de chercher à établir un nouvel ordre mondial. Ce qui a été illustré par les guerres catastrophiques du Kosovo ou de l’Irak, déstabilisant pour des décennies ces régions, et le monde. C’est la même logique qui a conduit à cette guerre.

Tout a été fait pour empêcher cette guerre, nous dit le président Macron ? Les accords de Minsk, censés pouvoir régler dans le respect des intérêts de tous, la question des régions séparatistes consécutivement à une politique antirusse armée de lois discriminatoires, ont été systématiquement rejetés par Kiev, « Un accord dont l'Ukraine ne voulait pas » selon France info (3). Encore refusé, la veille du conflit par les Ukrainiens, sous prétexte de manœuvre russes à la frontière, motivées par ce refus depuis 2015 « Tandis que Paris et Berlin font le forcing pour faire s’asseoir à la même table Moscou et Kiev, cette dernière refuse de négocier avec un pistolet sur la table » (4). Cette volonté européenne a été pour le moins tardive, et les Ukrainiens ont investi ce refus en pensant être protégés par l’OTAN, marché de dupe, sur fond de nationalisme exacerbé, nié, lui aussi. Il s’agissait de pousser les Russes à la faute.

Une Ukraine où l’ultranationalisme est à la manœuvre

Pourtant, les mouvements ultranationalistes, particulièrement le parti Svoboda, ont eu un rôle déterminant dans « la révolution de 2014 ». Un parti qui s’est longtemps dénommé « Parti Social-nationaliste d’Ukraine » (SNPU), héritiers de la division SS qui a combattu aux côtés des nazis contre la Russie soviétique, et qui a fêté publiquement en 2013, le 70 e anniversaire de cette division. Il a fait des scores de 30 à 40% dans l'Ouest ukrainophone et agricole mais 1% dans l'Est russophone et industriel (5). On ne fantasme pas. Une organisation raciste, antisémite, dont les actes de violence sont légion. Pour Amnesty International, les actions de Svoboda « sont le résultat de l’impunité qui règne en Ukraine. Ni les tueries de Maïdan, ni les crimes de guerre, ni les attaques contre la communauté LGBT n’ont été punis par les autorités. Le signal envoyé est que la violence est tolérée » Le bataillon Azov, du nom de la mer bordant l’Ukraine, intégré à la Garde nationale en 2014 en est l’émanation, formé de plusieurs milliers d’hommes. Azov reprend la "Wolfsangel" (crochet du loup) inversée aux couleurs bleues et jaunes de l’Ukraine, qui fut le logo du parti ukrainien fasciste Svoboda, et qui n’est autre qu’un symbole utilisé par la deuxième division SS pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est ce bataillon qui a été à l’œuvre dans les exactions menées dans les territoires séparatistes russophones. Son fondateur et commandant, Andriy Biletsky, fut décoré de la médaille du jubilé et de l’ordre du courage. Ce « régiment ukrainien néonazi » Azov, vient de s’illustrer, avec une vidéo montrant des soldats tremper dans de la graisse de porc les munitions destinées aux soldats musulmans de Tchétchénie qui combattent aux côtés de l’armée russe. Ces images ont été reprises par un des comptes officiels de l’armée ukrainienne, celui de la garde nationale, dont l’information a bien été confirmée par les commentaires qui l’accompagnent (6). Lorsque Poutine parle de la « dénazification du pays », si par ailleurs exagération il peut y avoir, il n’y a donc pas ici que du faux.

C’est ainsi un faisceau de faits, qui a poussé à la guerre. Comment la Russie aurait-elle pu accepter que l’Ukraine dans ces conditions entre dans l’OTAN, disposant d’armes nucléaires, avec une branche ultranationaliste aux relents fascistes, qui n’est pas sans influence et sans moyens militaires. Même symboliquement face à cela, les 20 millions de morts qu’ont laissés sur le champ de bataille les soviétiques contre les nazis, pèsent leur poids.

Des précédents qui aident à la lecture des problèmes actuels

Souvenons-nous de la crise des missiles à Cuba, en octobre 1962. Cette crise a mené les deux blocs de l’Est et de l’Ouest au bord de la guerre nucléaire. Après l’installation de missiles par les Etats-Unis en Turquie et en Italie pointés vers l’Union soviétique, cette dernière décide d’installer des missiles à Cuba, pointés vers les Etats-Unis. Finalement, après avoir frôlé le déclenchement d’une Troisième Guerre mondiale, les missiles sont retirés des deux côtés. Que demande la Russie, la neutralité de l’Ukraine, sa démilitarisation, la garantie qu’elle n’entre pas dans l’OTAN, qu’elle respecte la diversité de sa population. Accepter de discuter de cela est-ce si fou ? L’OTAN préfère déployer ses forces aux frontières de l’Ukraine, et on livre des armes aux Ukrainiens pour envenimer encore les choses.

Lindsey Graham, qui était un proche allié de l’ex-président Donald Trump, a présenté vendredi 5 mars au Sénat une résolution condamnant le président russe et ses chefs militaires les accusant de commettre des « crimes de guerre » et des « crimes contre l’humanité ». Mieux encore, le même Sénateur en appelle à ce que « quelqu’un en Russie » rende « un grand service (…) assassiner le président Vladimir Poutine ». Repris par la presse occidentale sans bémol, voire avec enthousiasme, de façon irresponsable. Personne pour rappeler que les Etats-Unis ont bombardé à feu roulant, avec leurs alliés, la Serbie et Sarajevo, l’Irak jusqu’aux colonnes de fuyards militaires et civils faisant des victimes sans pouvoir encore aujourd’hui les dénombrer. Une outrecuidance qui est le reflet, quoi que l’on pense de cette guerre, d’une propagande globale qui joue sur bien des omissions, comme c’est la règle. 

Sans doute, contrairement à Kennedy en 1962, on a sous-estimé la puissance russe et sa détermination, on n’a pas pris au sérieux une Russie traitée comme mineure. L’Administration américaine s’est grisée de sa propre volonté de puissance en se croyant tout permis, avec une Europe et une France suivistes. Et cela continue ! Que restera-t-il demain aux Ukrainiens après une guerre même si la Russie se retire ? Quand se rendront-ils compte qu’ils sont les dindons de la farce ? Il est vrai que comme toujours, la guerre n’affectera pas le territoire américain mais uniquement, le cas échéant, ses vues politiques.

On héroïse les Ukrainiens en les encourageant à la guerre au lieu de tout faire pour la paix 

« La résilience des Ukrainiens doit nous aider à reconsidérer les valeurs essentielles de nos vies » (7), voilà ce que l’on peut voir d’écrit dans Courrier international, les mythifiant comme guerriers, ça ne peut qu’aider, c’est évident. Il faudrait suivre les demandes d’intervention de Zelensky à l’OTAN, ce comédien qui a pris la politique pour une farce, pour généraliser le conflit quitte à une conflagration ? Dans un reportage à Nice, on présente de façon héroïque l’organisation du départ de matériels militaires réunis par des Ukrainiens en France, pour mener la guerre dans leur pays (8). Est-ce ce genre de chose que l’on tolère sur le territoire français, qui va aussi aider ? Que fera-t-on demain avec ces Ukrainiens, qui n’envoient pas que de l’aide humanitaire vers les zones de combat, ou reviendront d’Ukraine après avoir combattu dans des milices ? Quelle sera leur réaction si la France participe à négocier avec la Russie pour ramener la paix ?

Par cette attitude de diabolisation de la Russie et de propagande pro-OTAN, devant laquelle se couchent nos dirigeants européens, en poussant à l’affrontement au lieu d’appeler à arrêter la guerre en reconsidérant les demandes russes garantissant sa sécurité, et celle des populations russophones d’Ukraine, on ne fait que donner raison à la guerre contre la paix. C’est la fuite en avant. Que faudra-t-il pour que l’on change de perspective, pour que la diplomatie reprenne le pas sur les armes, alors que l’on ne fait que s’arc bouter follement sur le renforcement des arsenaux militaires, jusqu’à l’Allemagne qui se saisit de la situation pour redevenir une puissance militaire ? La diplomatie est la seule voie pour garantir aussi la sécurité de l’Ukraine et sa liberté. « Les Russes ont gagné militairement en Ukraine, en tout cas dans la partie qu'ils convoitaient", a affirmé Thomas Flichy de la Neuville, professeur d'université, vendredi sur France info, pour inviter à ce que l’OTAN négocie avec la Russie, seule façon d’éviter selon lui « la partition de l’Ukraine » (9). Les peuples, eux seuls peuvent peut-être ramener leurs dirigeants à la raison, manifestant contre la guerre mais aussi contre l’OTAN, pour mettre un terme à l’expansionnisme d’un côté comme de l’autre. Mais faudrait-il encore que leurs consciences ne soient pas étouffées sous le poids de la propagande.

 

1-https://uacrisis.org/fr/73276-parliament-dissolves-central-election-commission-reasons-implications

2-https://journals.openedition.org/chrhc/1708

3- France Info le 22/02/2022 https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-que-prevoyaient-les-accords-de-minsk-signes-en-2015_4975245.html

4-https://www.lopinion.fr/international/lukraine-rechigne-a-relancer-les-accords-de-minsk

5-https://information.tv5monde.com/info/ukraine-les-ultra-nationalistes-en-question-51117

6-https://www.liberation.fr/checknews/que-sait-on-de-la-video-ou-des-membres-du-regiment-azov-trempent-leurs-balles-dans-de-la-graisse-de-porc-20220304_LU6UMR7JEBG27LF5ITMBLDBXQA/

7-https://www.courrierinternational.com/article/vaillance-pourquoi-les-ukrainiens-nous-inspirent

8-https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/reportage-a-nice-la-diaspora-ukrainienne-envoie-ses-camions-vers-le-front-les-gens-sur-place-comptent-sur-nous_4988163.html

9-https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-si-l-otan-refuse-de-negocier-avec-la-russie-il-y-aura-une-partition-de-fait-de-l-ukraine-selon-un-universitaire_4992010.html 


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

396 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 5 mars 17:46

    Re-staliniser la Russie n’est sûrement pas le meilleur moyen de dé-nazifier l’Ukraine comme prétend le vouloir Vladimir Poutine.


    • Fergus Fergus 5 mars 19:00

      Bonsoir, Pierre Régnier

      Je n’aurais pas osé exprimer une telle formule. Mais elle me semble assez juste, l’objectif de Poutine étant, comme Staline avant lui, d’imposer un pouvoir russe à l’ensemble des républiques vassales membres de la Fédération ou qu’il importe à ses yeux de réintégrer par tous les moyens, y compris par voie de guerre criminelle ! 


    • Parrhesia Parrhesia 5 mars 21:14

      @Fergus
      Bonsoir Fergus,
      Vous semblez bien connaître les objectifs de Poutine.
      Peut-être, dès lors, pourriez-vous également nous éclairer sur les objectifs poursuivis par le nouvel ordre mondial en armant l’Ukraine à la frontière Ouest de la Russie après avoir littéralement encerclée cette dernière par des bases de l’OTAN ???
      Nous serions également ravis de connaître votre opinion sur les possibles réactions de la Maison Blanche en cas d’installation à Mexico d’une république « soviétique » armée par Moscou ???
      Ce qu’à Dieu ne plaise, évidemment.
      Merci d’avance et bonne soirée à vous.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mars 21:23

      @Parrhesia
      Bah si l’Ukraine était dans l’Otan ,y’a déjà quelques jours que la colonne au nord de Kiev , qui attend les pompistes, se
      serait fait dézinguée .


    • voxa 6 mars 07:16

      @Fergus

      Tenez Mossieur Fergus...

      Pour détendre l’atmosphère...
      Une de vos idoles que BHV compare à Churchill (sans doute à cause du cigare)

      Zélinski l’homme de paille de l’Empire réfugié en Pologne en train de jouer du piano avec son pénis...

      https://youtu.be/2-UiadUOrfk?t=18

      Dommage que votre ami Macron n’a pas l’équipement, il ferait führer...

      Je sais, je sais... C’est pas votre ami.
      Ils disent tous cela.
      ...


    • voxa 6 mars 07:29

      @Fergus

      J’oubliai l’essentiel :

      C’est l’hymne nationnal De l’Ukraine que le futur Président de L’Ukraine, le grand Zélinski,réfugié en Pologne, jouait au piano, avec son sexe...
      En talons aiguilles pour faire bonne mesure...

      Déja, en lui, on sentait le grand patriote.

      https://youtu.be/2-UiadUOrfk?t=18


    • yakafokon 6 mars 08:15

      @Aita Pea Pea
      Dézinguée ? Ah bon, mais par quoi ? Par les antédiluviens missiles Tomawaks que les semeurs de merde professionnels ( les Etats-Unis ) ont tiré depuis leurs destroyers postés en Méditerranée ?
      Sur les 59 qui devaient détruire une base aérienne syrienne, seulement 23 ont touché le sol syrien, et 3 se sont abattus sur la cible, détruisant un avion de chasse sous un hangar, tuant 3 militaires, et infligeant quelques légers dégâts à la piste.
      Dès le lendemain, cette base aérienne syrienne était opérationnelle !
      Les Etats-Unis sont complètement dépassés sur le plan technologique, par l’armée russe qui a fait un progrès considérable, et si vous suiviez sérieusement les performances de chaque matériel militaire mis en service en Russie, vous n’auriez pas ce ton triomphant...et déconnecté de la réalité !
      Car sur le plan de l’armement nucléaire, c’est échec et mat pour l’oncle Sam !
      Les Etats-Unis sont en possession de 7.700 ogives de 450 kt.
      La Russie en détient 8.500 de 800 kt, et surtout peut les « déverser » sur le territoire américain en utilisant le missile balistique Sarmat, qui est équipé de 12 ogives hypersoniques ( 25.200 km/h, soit 7 km/s ), à trajectoires indépendantes qui épousent les reliefs du terrain, ce qui rend leur interception impossible !
      Et chaque sous-marin russe Akula ou de classe Boreï peut tirer, de ses 16 silos verticaux ; 16 missiles hypersoniques Kinjal ( mêmes caractéristiques que celles du Sarmat ).
      Pour parfaire le décor, le drone sous-marin Poséidon 2M39, qui mesure 20 m de long, est équipé d’une ogive nucléaire, et peut être tiré d’un sous-marin ou guidé pour se poser sur le fond, à proximité des côtes américaines.
      Sa vitesse à grande profondeur ( 185,2 km/h ) lui permet d’éviter toute interception et si son ogive nucléaire explosait, toutes les villes côtières américaines seraient ravagées par un tsunami radioactif, d’une ampleur inimaginable !
      Quand on veut jouer à celui qui a la plus grosse, il faut s’en donner les moyens !
      Les Etats-Unis, qui ont fomenté et déclenché 64 guerres aux quatre coins du monde, et massacré 11 millions de civils ( selon Amnesty International ), n’ont jamais su les finir ( à en juger par leurs branlées au Vietnam ou en Afghanistan ).
      Car, ce n’est pas l’héroïsme qui prévaut à Washington, ce sont les intérêts des actionnaires du complexe militaro-industriel !
      Par-contre en Russie, le plus important c’est l’efficacité de l’armement et la sécurité des citoyens russes, qui dictent les recherches dans ce domaine.
      Contrairement à ce que peuvent penser ces cons d’européens, la Russie n’a jamais eu l’intention d’envahir l’Union Européenne, et Vladimir Poutine a un cerveau, lui !
      Vous avez déjà vu un milliardaire monégasque dévaliser un sans-abri ?
      Mais la Russie se souvient de ce que les nazis ukrainiens ont fait subir aux juifs européens, et des combats acharnés contre les nazis ukrainiens alliés aux SS, lors de la contre-offensive de 1945.
      La Russie a perdu 27.000.000 de citoyens, dont 14.000.000 de soldats, pour nous débarrasser des nazis du 3me Reich, et c’est grâce à eux que nous ne parlons pas allemand. C’est pourquoi nous la remercions en embrassant les néos nazis de Kiev à pleine bouche...et en crachant à la gueule de la Russie à la moindre occasion !
      Poutine serait un criminel de guerre...mais les gentils nazis qui ont massacré 14.000 civils à Kiev, à Odessa, à Marioupol, ou dans le Donbass, sous les yeux des observateurs de l’ O.S.C.E. seraient des anges ?
      Il faut vraiment que les français soient lobotomisés, pour penser que la Russie serait notre ennemie, et les Etats-Unis ( qui ont organisé le putsch du Maïdan ), des « amis qui nous veulent du bien », alors que nous ne sommes que leurs esclaves !
      Car si la Russie était vraiment notre ennemie, nous n’aurions plus de gaz, plus de pétrole, plus de blé, plus de maïs, plus d’engrais agricoles, e.t.c.
      Mais continuons comme ça, puisque c’est exactement ce que souhaitent les Etats-Unis, qui veulent absolument nous pousser à la guerre contre la Russie, alors qu’ils achètent à ce pays 538.000 barils de pétrole Urals par jour, et du gaz naturel liquéfié Yamal à ce pays !
      Ce que les Etats-Unis ne veulent à aucun prix, c’est un rapprochement entre l’Union Européenne et la Russie,et l’apparition d’un bloc économique allant de la Bretagne à la frontière chinoise...un véritable cauchemar qui signerait la fin de leur hégémonie sur le vieux continent !
      La guerre contre la Russie, ( si guerre il devait y avoir ) c’est vous qui la ferez, pas les Etats-Unis, car dans la vraie vie, ce sont toujours les plus cons qui paient les pots cassés !


    • roby roby 6 mars 09:17

      @Aita Pea Pea
      Savez pas lire ? « l’Otan entourne l’Ukraine » 


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 mars 09:41

      @Parrhesia
      « Vous semblez bien connaître les objectifs de Poutine. »

      Ce n’est pas difficile, il l’a lui-même expliqué dans son discours de déclaration de guerre le 24 février. Pardon ! c’était un discours annonçant une opération militaire spéciale.

      Il ne faut pas oublier que sur Agora Vox nous sommes en terrain poutinien. D’ailleurs il me parait abusif de dire que les médias russes sont interdit en France. Ils s’expriment largement sur Agora Vox.

      J’en ai déjà parlé. Voici un petit extrait d’un article que je remets pour la troisième fois en modération :

      "Agora Vox commence à être envahi par les organes de propagande de Poutine. Il est fréquent de trouver, parmi les articles publiés sur Agora Vox cinq ou six articles venant plus ou moins des officines russes. Aujourd’hui, 2 février 2022, j’en compte six dont trois qui viennent de Patrice Bravo, un de « Le cri du peuple » et deux de Christelle Néant. Quatre auteurs alimentent ainsi régulièrement le site d’articles pro-Poutine :

      — Patrice Bravo nous envoie des copier/coller d’articles de « Observateur Continental ».

      — « Le cri du peuple » nous envoie des traductions des articles de RT.

      — Christelle Néant reproduit les articles du site Donbass Insider.

      — Philippe Khalfine, nous envoie les articles de News-Front.

      Ces quatre-là utilisent Agora Vox comme caisse de résonance pour diffuser la propagande du Kremlin.

      Philippe Khalfine a le mérite d’avoir clairement renseigné sa présentation. Il annonce la couleur : « éditeur pour la rédaction française de News-Front, et ancien volontaire ayant combattu dans les forces armées de la République Populaire de Donetsk (RPD) ».

      Par contre, Christelle Néant affirme être une journaliste indépendante dont les seuls revenus viendraient de ses lecteurs. Ce seraient donc des dons puisque toutes ses prestations sont gratuites. Elle explique qu’elle est la « Fondatrice de Donbass Insider, un média « indépendant » basé à Donetsk ». De plus, elle serait l’unique conceptrice, réalisatrice et gestionnaire du site web « Dombass insider ». Il s’agit d’un site de qualité professionnelle en trois langues. Admiratif devant une telle performance, j’ai voulu en savoir davantage. Je lui ai donc posé quelques questions mais elle a rapidement coupé court à la discussion (voir en annexe)."


      La situation s’aggrave. Maintenant cette-grenouille-ci se joint à la troupe de Poutine. Il propose en modération un article de Pravda.ru


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 6 mars 09:44

      @Satanas
      Je crois comprendre d’où vous vient cette drôle de réaction.

      Ce que je qualifie de ”restalinisaion” me concerne, comme ça concerne tout particulièrement les militants de gauche. En Russie, certes, mais aussi en France et partout dans le monde.

      Je crois qu’après la seconde guerre mondiale trois éléments ont maintenu une importante popularité du stalinisme en Russie :

      - l’extension du “communisme” dans le monde, particulièrement en Europe de l’est.

      - la défaite du nazisme et le prix très chèrement payé par le peuple russe pour assurer cette défaite,

      - le goût de l’époque pour les “grandes puissances” géopolitiques.

      Il ne reste probablement que très peu de vieux militants “communistes” russes pour croire encore que la version stalinienne était fidèle à la volonté égalitariste du marxisme. Le second élément reste très compréhensible et justifié.

      Mais c’est le troisième élément qui est particulièrement regrettable., La puissance en termes de possessions géographiques et militaires retrouve, en Russie comme ailleurs, une certaine popularité, à cause principalement des dirigeants américains (notamment dans l’OTAN) chinois et russes, alors que des initiatives locales, exemplaires en termes de valeurs morales, culturelles, écologiques et pacifistes se multiplient, montrant une raisonnable volonté populaire grandissante. 


    • yakafokon 6 mars 09:51

      @Fergus
      Les « républiques vassales » comme vous dites, font parties de la C.E.I., qui est la Communauté des Etats Indépendants comprenant : la Biélorussie, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, et le Turkménistan, protégées par l’O.T.S.C., organisation de défense russe créée pour faire contrepoids à l’O.T.A.N., censée disparaitre après l’accord verbal conclu devant témoins le 17 Mai 1990 entre toutes les grandes puissances.
      Chacun de ces états est libre de commercer avec n’importe quel état du monde, et ne s’en prive pas !
      Un seul interdit absolu : son adhésion à l’O.T.A.N., ce qui est compréhensible !
      Parlons un peu des « républiques vassales » que sont celles de l’Union Européennes, qui ne peuvent prendre aucune décision sans en référer à Bruxelles ou à Frankfort, ces deux succursales de Washington !
      Cet esclavage qui ne dit pas son nom, a provoqué la ruine des fleurons de notre économie, ( notamment de notre agriculture ) et nous a coûté la perte de tous les marchés avec la Russie, notre plus gros partenaire économique !
      Eh oui, les sanctions que notre gouvernement a appliqué contre la Russie sur ordre de Washington, nous sont retombées dessus, comme il fallait s’y attendre !
      Et maintenant, il faudrait voler au secours des gentils nazis qui ont massacré les russophones à Kiev, à Odessa, à Marioupol, et dans le Donbass ( 14.000 morts constatés par les observateurs de l’O.S.C.E. et de vrais journalistes, dans le silence assourdissant de nos media odieux-visuels ) ?
      Pour information, la ville de Marioupol avec une population russophone, est aux mains des nazis du bataillon Azov, les pires assassins qui soient, qui tirent sur les civils qui souhaitent s’échapper avec un drapeau blanc !
      La veulerie et la soumission de la France à Washington, me rappelle celle de la collaboration et du régime de Vichy, de triste mémoire !
      Churchill disait : « nous nous sommes couverts de honte en essayant d’éviter la guerre, et nous avons eu la honte et la guerre ! ».
      Et c’est ce qui nous pend au nez, si nous continuons à jouer aux cons !


    • voxa 6 mars 09:53

      @voxa
      Une de vos idoles que ̶ ̶B̶H̶V̶ BHL

      je les confonds toujours...


    • nemesis 6 mars 10:33

      @Fergus

      Quand La Mitte a nommé 4 ministres du PC au gouvernement de la France, la France comptant 22% d’électeurs communisses, le Yankee a sauté au Plafond.
      Certains Fergus d’avant le Vrai Fergus, avant les rézosocio, hurlaient déjà :

      on va voir les Cosaques faire boire leurs chevaux sur les rivages de la Côte d’Azur
      (NdR : Les rudes cosaques abreuvent leurs chevaux avec de l’eau... poivrée !)

      comme d’autres, membres éclairés de l’Oligarchie parisienne déclaraient :

      les Socialisses n’ont pas la pratique du Pouvoir à part La Mitte et Defferre, comment pourront-ils gouverner la France ???

      Tu vois :
      Les commentaires imbéciles... ça a toujours existé tu peux te consoler


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 mars 12:21

      @Satanas
      Il faut lire la suite. Tiens pour le plaisir je la remets :

      "Ces quatre-là utilisent Agora Vox comme caisse de résonance pour diffuser la propagande du Kremlin.

      Philippe Khalfine a le mérite d’avoir clairement renseigné sa présentation. Il annonce la couleur : « éditeur pour la rédaction française de News-Front, et ancien volontaire ayant combattu dans les forces armées de la République Populaire de Donetsk (RPD) ».

      Par contre, Christelle Néant affirme être une journaliste indépendante dont les seuls revenus viendraient de ses lecteurs. Ce seraient donc des dons puisque toutes ses prestations sont gratuites. Elle explique qu’elle est la « Fondatrice de Donbass Insider, un média « indépendant » basé à Donetsk ». De plus, elle serait l’unique conceptrice, réalisatrice et gestionnaire du site web « Donbass insider ». Il s’agit d’un site de qualité professionnelle en trois langues. Admiratif devant une telle performance, j’ai voulu en savoir davantage. Je lui ai donc posé quelques questions mais elle a rapidement coupé court à la discussion (voir en annexe)."


    • Seth 6 mars 13:23

      @Satanas

      C’est une constante en France : on préfère regarder au delà de la ligne bleue des Vosges plutôt qu’en deça en se gargarisant de grandes idées de démocratie et de Siècle des Lumières en jouant au Judex Maximus.

      Certaine mauvais esprits appellent cela de la vanité.

      Et il est bien évident, même chez les gauchistes bien pensants, que les seules valeurs, la seule culture à prendre en compte sont celles de l’Occident.
      Attitude comparables à celle des Pères Blancs de la colonisation africaine ou de Cortès en Amérique. Toute autre culture de tout autre peuple est à bannir et la nôtre doit être imposée. Ca s’appelle l’occidentalisation forcée puisque seul l’Occident connait la Vérité, chacun le sait.

      Et il en va de même avec la Russie et les Slaves.

      Pouah !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 mars 13:24

      @Pierre Régnier
       
      ’’Re-staliniser la Russie

      ... ’’
       
       > Ce que je crains c’est plutôt une stalinisation de la France.
       
       «  J’ai vécu dans votre futur, et ça n’a pas marché. » Vladimir Boukovski - L’Union européenne : la nouvelle URSS


    • samy Levrai samy Levrai 6 mars 13:35

      @Jean Dugenêt
      Tiens tiens le révolutionnaire de salon bourgeois fait encore de la retape pour l’Empire américain dont il ne faut surtout pas entraver la propagande omniprésente, vive la pensée unique et la censure ( fasciste ou stalinienne)

      .


    • alinea alinea 6 mars 14:38

      @voxa
      sans bander ou en bandant ?
      c’est la fin de l’humanité ? qui fait tant bander les trouilloculs occidentaux ?
      Ah je comprends...


    • Seth 6 mars 15:32

      @Satanas

      C’est sans doute la seule chance que nous avons d’atteindre un « équilibre ». C’est tout au moins ce que certains ont cherché en formant des « frontières » en toute bonne foi.

      Et puis ensuite il y a eu des guerres, et puis l’OTAN qui en a été le produit, son nez fourré partout où il n’a rien à faire, et tout est à refaire maintenant. Mais il y a une base.

      Comme dit l’autre, c’est dans la main de Dieu... (qui rappelons le n’est pas les UE, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire).


    • mursili mursili 6 mars 19:07

      @Aita Pea Pea

      Cela ferait aussi quelques jours que la température serait montée d’un ou deux crans. Les Russes auraient peut-être eu le temps de tester leurs missiles hypersoniques sur quelques porte-avions américains...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 mars 19:29

      @mursili
      Ahhhh leurs missiles hyper -megasoniques . Ils vont tellement vite que personne n’en a vu un , même les russes.


    • mursili mursili 6 mars 19:53

      @Aita Pea Pea

       Certains Américains les prennent quand même au sérieux.
      https://news.usni.org/2021/06/14/mda-u-s-aircraft-carriers-now-at-risk-from-hypersonic-missiles


    • yakafokon 7 mars 07:24

      @Jean Dugenêt
      Désolé, je la suis attentivement tous les jours sur https://www.donbass-inside.com et je confirme, ainsi que Xavier Moreau, que Christelle Néant, qui est une journaliste française qui vit depuis plusieurs années à Donetsk, dans le Donbass, nous communique chaque semaine le détail des bombardements, des dommages et des morts causés par la milice nazie du bataillon Azov !
      Ces bombardements incessants durent depuis huit ans et ont entrainé la mort de 14.000 civils, dans l’indifférence quasi-générale de ceux qui maintenant s’émeuvent et poussent des cris d’orfraies, quand un gentil nazi de Kiev se fait tuer !
      Le véritable journalisme, ça se fait sur place, comme Christelle Néant ! Pas le cul posé sur son siège d’ordinateur, en plein centre de Paris...très loin de la pluie d’obus du Donbass !
      Et pour information, son site ne vit que des dons de ceux qui soutiennent la vérité, contre l’enfumage médiatique.


    • yakafokon 7 mars 07:26

      @yakafokon
      Désolé, le site c’est
      https://www.donbass-insider.com


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mars 09:03

      @Aita Pea Pea
      « Bah si l’Ukraine était dans l’Otan ,y’a déjà quelques jours que la colonne au nord de Kiev se serait fait dézinguée »
      OUI, sans doute !
      Et juste après la Russie aurait envoyé un petit missile, reçu un plus gros, puis envoyé/reçu .... des énormes.
      C’est donc tout l’intérêt d’éviter cette escalade de violence et destruction en refusant le conflit entre Russie et Otan.

      Que les ukrainiens souhaitent se battre sur leur territoire, avec leurs forces armées ... on peut comprendre, c’est leur liberté, leur stratégie, mais au moins 2 points de débats

      possibles

      1. l’encouragement des ukrainiens à généraliser le conflit (par ex demande engagement des avions OTAN contre les russes) est pour moi une erreur, et les positionne en « va t’en guerre » comme les russes. Donc carton rouge pour les 2, double exclusion du terrain, on ne joue plus avec les joueurs
        dangereux.
      2. même si c’est exclusivement aux ukrainiens concernés de répondre (en ajoutant les familles des soldats russes concernées), la solution guerre actuelle est-elle réellement meilleure pour les bientôt 4 millions (parait-il !) d’exilés, les milliers de morts et de blessés, ceux perdant maisons et biens, etc..

        par rapport à une solution « envahissement russe sans violence, suivi d’une solution diplomatique »

      Raisonnons ensemble !

      1. les ukrainiens, seuls, sont-il assez puissants pour gagner contre la Russie ?
        vous pouvez le penser, moi NON
      2. l’engagement militaire international à leurs côtés est-il une chose souhaitable ?
        vous pouvez le penser, moi NON, porte largement ouverte vers une guerre mondiale et des solutions diplomatiques de plus en plus difficiles.
      3. alors si la défaite ukrainienne devient certaine, dans qqs jours ou qqs mois, ne vaut-il pas mieux éviter blessés morts et destruction ? A ces « détails » près, la situation sera la même, défaite ! mais avec une solution diplomatique de plus en plus difficile au fur a mesure que le temps passe et que chacun met de l’huile sur le feu.
      4. la solution : arrêt unilatéral des combats par l’Ukraine. Et recherche d’une solution diplomatique. A ce moment, position et pression selon les argumentations de chacun. A suivre ....

    • pemile pemile 7 mars 09:14

      @lecoindubonsens « par rapport à une solution « envahissement russe sans violence, suivi d’une solution diplomatique »

      A la Pétain ?


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mars 09:34

      @pemile
      « A la Pétain ? »
      franchement, je m’en fous car je vis dans le présent.
      Il faut tirer experience de l’histoire, OK, mais s’y référer sans cesse en ayant peur de telle ou telle interpretation devient nuisible. Tentons d’être intelligent et pragmatique dans le présent.


    • pemile pemile 7 mars 09:49

      @lecoindubonsens "Il faut tirer experience de l’histoire, OK, mais s’y référer sans cesse en ayant peur de telle ou telle interpretation devient nuisible. Tentons d’être intelligent et pragmatique dans le présent« 

      Tu penses réellement que ta »solution«  : arrêt unilatéral des combats par l’Ukraine est la seule intelligente ???!!

      Le modèle de société »intelligente" que tu proposes serait : le plus faible doit s’écraser ?


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mars 10:07

      @pemile
      je pense effectivement que l’intelligence est de préférer eviter blessés, morts, exils, destructions pour ses citoyens et leurs biens. Ce qui bien sur ne veut pas dire « s’ecraser ».

      Dans un scénario « pas de resistance, les russes entrent et mettent les leurs aux postes clés », le discours « intelligent » de Zelenski vers le monde ne serait pas « venez avec vos rafales et Fxx américains combattre les avions russes, voire avec qqs missiles nucléaires », mais « nous sommes envahis, trouvez vous cela normal ? organisez une solution diplomatique, je suis prêt à y participer »

      Et le monde devrait écouter les 2 protagonistes (pensez vous vous que l’un des 2 est réellement « blanc blanc », moi non, tous pas très net, même nous français et européens). Nego, compromis mais solution sans violence.

      Et si les 2 n’arrivent pas à trouver une solution commune acceptable par tous, nous les isolons tous les 2. Quand ils en auront marre d’être seuls, boudés du monde, ils reviendront « plus intelligents ».

      Mais si vous pensez que l’intelligence, c’est la violence et se taper dessus de plus en plus fort, je respecte votre opinion, mais constat de désaccord.


    • mmbbb 7 mars 10:16

      @Fergus l histoire est un peu différente , Staline a eu ces pays suite au traité de Yalta qui dépeçait l europe . 
      Quant à l Ukraine ou petite russie , c est une longue histoire depuis le traité de Pereïaslav. une histoire qui lie ces deux pays .
      Quant à cette guerre , Poutine avait tenu un discours prémonitoire en 2006 , Il ne fut pas écoute 
      Dans un autre article , j ai mentionné l affaiblissement du droit international depuis les années 1990.
      L ONU ne tient plus son rôle comme le fit la SDN jadis
      Un juriste francais specialisé notamment dans le droit international , Norbert Rouland , le mentionne dans un excellent article .


    • Eric F Eric F 7 mars 10:19

      @lecoindubonsens
      « arrêt unilatéral des combats par l’Ukraine »

      Parce que vous voyez beaucoup de combats entre les forces russes d’invasion et l’armée ukrainienne (celle si se manifeste dans le Donbass, non contre les Russes mais contre les milices séparatistes) ? On se demande seulement s’ils ont l’ordre de riposter, on ne voit que de la « défense civile ».
      Donc ce que vous voulez dire, c’est une demande d’armistice par le gouvernement ukrainien, c’est à dire une pré-capitulation. C’est sans doute ce qu’attendait Poutine. On trouverait alors un vieux maréchal ukrainien bardé de médailles pour faire don de sa personne au pays, et assurer une collaboration franche et loyale avec le grand voisin, dont les troupes seraient invitées à aider à maintenir la paix civile. Le grand voisin prélèvera quelques portions de territoire au titre des frontières d’avant la révolution d’octobre.


    • pemile pemile 7 mars 10:47

      @lecoindubonsens "je pense effectivement que l’intelligence est de préférer eviter blessés, morts, exils, destructions pour ses citoyens et leurs biens."

      Bien, envoie ce post à Poutine ?


    • tonimarus45 7 mars 11:08

      @Jean Dugenêt espece de tartuffe (et je suis gentil) qui censurez a tour de bras ,fermez la


    • mmbbb 7 mars 11:31

      @tonimarus45 il m a censure , mais je m en tape absolument 
      Il est a noté que ces censeurs sont à gauche , ils sont plus doctrinaires et intolérants que ceux qu ils dénoncent. 
      Heureusement que nous sommes pas dans un régime « à la Soviet » , mon compte aurai déjà été fait .
      Apres les élections, je viendrai lire les pleurnicheries sur cette gauche défunte 
      Et apres , je ne viendrai plus , ce media ne m apporte plus 


    • tonimarus45 7 mars 12:50

      @Parrhesia bien dit ;mais lorsque on lui met une « cale » fergugus ne repond pas


    • tonimarus45 7 mars 12:59

      @mmbbb je ne pense pas que la vrai gauche soit pour la censure ;je suis de gauche je dis bien de gauche


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mars 13:04

      @pemile
      « Bien, envoie ce post à Poutine »
      qu’imaginez vous comme meilleur scénario ?

      1. que l’Ukraine, seule, soit assez puissante pour terrasser la Russie ?
      2. que l’Ukraine, seule, perde dans qqs mois après multiplication des blessés, morts, exilés et destructions ?
      3. que l’Ukraine, arrive a convaincre « le monde » d’aller vers une guerre globale ?

      raillez, pourquoi pas, mais qu’imaginez vous de meilleur que mon scénario ?


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mars 13:14

      @Eric F
      Dans cette affaire, vous savez que personne n’est nickel. S’il est évident que l’invasion par V. Poutine est une erreur, une horreur qu’il aurait du éviter, il me semble trop simpliste et faux de penser que d’un côté il y a les russes 100% méchants, et de l’autre côté « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil »

      Alors que préconise « mon bon sens » ?
      Priorité à l’arrêt des violences, exils et destructions (peu importe que ce soit Dombass, Kiev ou autres).
      Ensuite tout le monde autour de la table. Exposé des revendications de chacun, du non acceptable de chacun, bref des négos !
      Et chacun fait un pas, y compris France et occidentaux, car il serait sans doute erroné de croire que nous sommes parfaits.


    • mmbbb 7 mars 14:23

      @tonimarus45 quoi qu il en soit , ces auteur « e » « s » de ce média ne sont pas de gauche , Une liste de censeurs qui m ont interdit l accès a leur ecrit le con ecolo de ce service par exemple CABANEL qui ne peut que des leches culs CQDD .
      Peu importe 


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 19:38

      @samy Levrai
      Tiens tiens le révolutionnaire de salon bourgeois fait encore de la retape pour l’Empire américain dont il ne faut surtout pas entraver la propagande omniprésente, vive la pensée unique et la censure ( fasciste ou stalinienne)

      « Adorno et son échelle fasciste revisitée »

      Dans les années 30, Théodore W. Adorno a créé une échelle pour mesurer les personnalités autoritaires. Si on applique cette échelle aujourd’hui, on constate que ce sont en fait les libéraux, les progressistes et la soi-disant « gauche » qui manifestent 8 des 9 attitudes les plus problématiques, antidémocratiques et autoritaires.


    • Séraphin Lampion Kaa 5 mars 17:50

      Vous écrivez :

      « Les peuples, eux seuls peuvent peut-être ramener leurs dirigeants à la raison, manifestant contre la guerre mais aussi contre l’OTAN, pour mettre un terme à l’expansionnisme d’un côté comme de l’autre. »

      Puissiez-vous avoir raison.

      Mais « les peuples » ont plutôt tendance à se comporter comme ceux qui attendaient Daladier au Bourget à son retour de Munich. Il s’attendait à recevoir des tomates et il a eu une ovation. La propagande est encore plus puissante quand elle va dans le sens de ce que le public attend, et le nationalisme est un levier puissant en matière d’aveuglement.


      • Fergus Fergus 5 mars 19:03

        Bonsoir, Kaa

        En attendant, le fait est que Poutine vient de redonner à l’Otan  dont Macron disait qu’elle était « en état de mort cérébrale » une légitimité de fait aux yeux des Européens. Même la Suède  qui s’en est toujours éloignée jusque-là  demande à y entrer dans les plus brefs délais !


      • mac 5 mars 23:29

        @Fergus
        A moins que l’OTAN ne se prenne une ratatouille qui mettrait définitivement fin à son histoire, une défaite multipliée par 10 par rapport à celle encaissée en Syrie. Je ne suis pas partie d’un camp ni d’un autre mais cette éventualité est possible , Quant aux pays que vous citez et qui rêvent d’intégration, ce sont des pays très petits ayant une influence quasi négligeable sur la marche du monde…


      • guylain chevrier guylain chevrier 5 mars 23:30

        @Fergus
        C’est l’OTAN qui n’a pas laissé le choix à Poutine, c’était étudié pour, en étant jusqu’au-boutiste sur la question de l’Ukraine, dont son président Zelinsky est une marionnette. Mais tous cela se fait alors dans les pays occidentaux c’est la crise du politique, et que la légitimité des Etats vole en éclat. Le calcul de l’Administration américaine a ses limites. La Chine se rapproche de la Russie et un nouvel axe se dessine, avec l’Iran et certains pays arabes. Les dés ne sont pas jetés. Les questions internationales ne sont pas aussi simplistes que la propagande ambiante veut nous le faire croire.


      • véronique 5 mars 23:39

        @Fergus

        Une légitimité ? Il faudrait faire un référendum pour le savoir. Poutine vient simplement de réveiller l’otan. 


      • Fergus Fergus 6 mars 09:34

        Bonjour, guylain chevrier

        Personne ne dit que l’Otan n’a pas été dans la provocation  c’est d’ailleurs ce que j’ai écrit dans le chapeau de mon dernier article —, mais Poutine avait le choix de répondre autrement, le risque d’installation de matériel militaire en Ukraine n’étant encore que potentiel et pas du tout en voie de réalisation.

        Or, le fait est que Poutine, au lieu de montrer ses muscles et sa détermination dans le cadre d’une négociation tripartite (Russie / USA / Union européenne), a choisi la voie de l’agression et de l’invasion de l’Ukraine, et donc la voie de l’illégalité (l’Ukraine n’était pas une menace) et du crime.

        Cela fait des années que des experts kremlinologues nous disent  sans qu’on les ai écoutés  que Poutine s’est de plus en plus enfermé dans un rêve de reconstitution d’une grande Russie dans les frontières de l’ex-URSS. Jamais il n’admis l’indépendance de l’Ukraine dont il considère qu’elle fait partie intégrante de la Russie par sa culture, sa langue et sa religion.

        Sur ce dernier point  intéressant —, le très croyant Poutine n’a d’ailleurs jamais digéré que l’Eglise orthodoxe d’Ukraine se soit (en 2019) détachée de la grande soeur russe. C’est inacceptable à ses yeux, et si le sujet peut sembler marginal à nos yeux, ça ne l’est pas pour le dictateur russe.

        Jusqu’où va aller Poutine dans sa fuite en avant criminelle, d’autant plus dangereuse que l’armée russe n’est pas, loin s’en faut, aussi dominatrice qu’on aurait pu le croire ? Nul ne le sait. Mais, au delà de la compassion que l’on éprouve pour les Ukrainiens, on comprend l’inquiétude qui gagne les chancelleries.


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 6 mars 09:48

        @Kaa
        « Les peuples, eux seuls peuvent peut-être ramener leurs dirigeants à la raison, manifestant contre la guerre mais aussi contre l’OTAN, pour mettre un terme à l’expansionnisme d’un côté comme de l’autre. »

        Pour ma part, je souscris entièrement à cette déclaration. C’est exactement la politique que je prône. Merci à l’auteur.

        Évidemment que la politique internationaliste s’oppose à tous les nationalistes et nationalismes. Mais, nous ne sommes pas devin. Personne ne peut affirmer ce qui finira par l’emporter. Il faut par contre affirmer haut et fort pour quelle cause il faut se battre.

        Je me permets de répéter la conclusion de mon dernier article :

        "Aujourd’hui, comme hier, les internationalistes sont contre la guerre. Ils ne choisissent pas entre Poutine et les dirigeants américains. Ils sont avec les travailleurs, les jeunes, les ouvriers et les paysans de Russie, d’Ukraine et de tous les pays pour qu’ils en finissent avec les agresseurs de tout genre, avec les bandes fascistes, avec les politiques qui dressent les peuples les uns contre les autres, avec le capitalisme."


      • pemile pemile 6 mars 10:01

        @Jean Dugenêt "Les peuples, eux seuls peuvent peut-être ramener leurs dirigeants à la raison"

        Si, et seulement si, les peuples ont accès à une information complète et contradictoire.


      • Aristide Aristide 6 mars 10:11

        @guylain chevrier

        C’est l’OTAN qui n’a pas laissé le choix à Poutine

        Il me semble que vous jugez des conséquences et non des causes.

        La Russie ne veut et ne peut plus se satisfaire d’une situation où elle a perdu son rôle impérialiste qui lui valait de parler à la même table que les USA. Et cela ne date pas de ces dernières années, la perte d’influence dans les pays baltes, en Pologne, et dans tous les pays qui se sont tournés vers l’ouest. C’est une affaire de 30 ans !!! Une lente déliquescence que Poutine n’a pu que constater !

        Les vraies puissances mondiales sont les USA et la Chine, La Russie ne se résout pas à ne plus en être et n’a pas compris que la seule solution était de particper à une alliance européenne qui aurait pu éviter ce qui se passe. 

        Poutine aurait pu envisager de se rapprocher d’un axe Paris-Berlin en y associant Moscou, mais voilà, il n’a pas fait le deuil de la guerre froide et de retrouver une position clé. De leur coté les européens, et plus particulièrement l’axe Paris-Berlin a fait la même erreur, rester dans ce plan issu de la seconde guerre mondiale et la « vassalité » envers les USA avec l’OTAN.

        C’est l’enterrement en grandes pompes funèbres d’un espoir d’une Europe des nations indépendantes. Nous vivons, les derniers soubresauts de la Russie en tant que puissance mondiale. elle deviendra la zone tampon entre la Chine et une UE « annexée » par les USA et réduite à un espace économique, un 51éme état.


      • nemesis 6 mars 10:36

        @pemile
        Si, et seulement si, les peuples ont accès à une information complète et contradictoire.


        Exactement, et avec le Lobby des media, ont est si bien servis !


      • Fergus Fergus 6 mars 11:34

        Bonjour, Aristide

        Je partage très largement votre opinion.

        Sauf peut-être sur ce point : « une UE « annexée » par les USA et réduite à un espace économique, un 51éme état ».
        A mon avis, nous entrons dans une période d’incertitudes sur ce plan dans la mesure où les Européens semblent avoir pris conscience qu’il est nécessaire de renforcer leur défense et leur solidarité continentale en prenant des distances avec la dépendance étusunienne qui prévalait avant cette guerre.
        Cela se traduira-t-il ou pas dans les faits ? A suivre... 


      • biquet biquet 6 mars 11:35

        @Fergus
        « mais Poutine avait le choix de répondre autrement, »
        Vous semblez oublier la déclaraiton de l’ancien président Porochenko en 2015 quand il a donné l’ordre à l’armée d’attaquer le Donbass : « il faut tuer tous les russes d’Ukraine ». Un génocide déclaré par un président qui avait le soutien de l’Occident. Imaginer si vous êtes russe et que vous habitez le Donbass comme cela peut vous faire plaisir. A a suite de cette déclaration le parti communiste ukrainien a été interdit et tous les formations nazi ont été soutenues et armées grâce à des armes fournies par les occidentaux.


      • Fergus Fergus 6 mars 11:55

        Bonjour, biquet

        Il vous a manifestement échappé que Porochenko a été dégagé en 2019 par les Ukrainiens lors d’une présidentielle du renouveau démocratique gagnée par Zelensky avec... 73 % des voix !

        Ajoutez à cela que Poutine n’accorde qu’un intérêt très limité au Donbass. La preuve en est qu’il n’a pas mentionné la « libération » des oblasts de Donetsk et Lougansk comme justification de cette guerre, laquelle répond à des objectifs impérialistes beaucoup plus ambitieux.

        Pour ce qui est des « formations nazies », vous relayez là la propagande poutinienne : i n’y a pas de « nazis » au pouvoir, et mis à part quelques centaines d’hommes au sein du bataillon d’Azov, c’est du pur fantasme !


      • Taverne Taverne 6 mars 12:02

        @Fergus

        Néanmoins, ces néo nazis existent bien et leur nombre n’est pas si négligeable. Le fait qu’ils soient associés au gouvernement (plus encore au ministère de l’intérieur, chargé donc de l’ordre interne au pays) n’est-ce pas un début de nazification que les pays occidentaux auraient dû dénoncer ? Des exactions n’ont-elles pas été confirmées par Amnesty international et l’ONU ? 


      • Aristide Aristide 6 mars 12:16

        @Fergus

        Sauf peut-être sur ce point : « une UE « annexée » par les USA et réduite à un espace économique, un 51éme état ».
        A mon avis, nous entrons dans une période d’incertitudes sur ce plan dans la mesure où les Européens semblent avoir pris conscience qu’il est nécessaire de renforcer leur défense et leur solidarité continentale en prenant des distances avec la dépendance étusunienne qui prévalait avant cette guerre.

        Assez logique car vous êtes fédéraliste et vous croyez donc à une défense commune ou même plus européenne et intégrée. Mais c’est un leurre car l’Europe n’est pas une nation, c’est une communauté qui n’a mis en commun que les règles économiques et sociales. Tous les domaines régaliens sauf la monnaie restent dans le cadre des états !!!

        Il n’existera jamais aucune communauté de défense au mieux une alliance d’engagement comme l’OTAN en se dispensant de la tutelle états-unienne. Et encore, tellement les Européens craindront de laisser seule la France comme leader de cette défense, car nous sommes un pays à une diplomatie présente sur tous les continents, un siège permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU et surtout la seule puissance nucléaire !!! Qui serait-donc « maitre » sur ces armes ? 

        Et pourquoi abandonner cette position internationale au bénéfice de notre meilleur ami et concurrent que constitue l’Allemagne. Dans ce cas, il s’agirait purement et simplement de l’abandon de tous nos interets à l’Allemagne. Que deviendraient nos industries de guerre ? 

        Je passe sur un détail mais aussi prégnant que l’a été la frontière en Irlande du Nord pour le Brexit : l’Irlande et l’Autriche sont des pays neutres !!! Même si la Finlande et la Suède sont en train de revenir dessus.

        Un détail aussi, on voit l’Allemagne abandonner sa politique militaire minimale pour se lancer dans une stratégie de renforcement. Comme pour le nucléaire civil, ce sera à pas de géants. Et pourquoi cet empressement ? Même s’il existe des raisons conjoncturelles, ils savent très bien qu’il faut faire contrepoids à la France dans le cas d’une Europe de la Défense. Car tout de même, la seul raison serait de s’armer pour se défendre contre la Russie et dans le même temps l’Allemagne continuera une politique énergétique qui laisse la Russie en position de fournisseur privilégié il me semble assez incohérent pour envisager que d’autres raisons existent ...


      • alinea alinea 6 mars 14:40

        @Fergus
        Excuse moi, tu as suivi un peu les informations en ce qui concerne la Russie, disons, ces huit dernières années ?


      • Fergus Fergus 6 mars 17:58

        Bonjour, alinea

        J’ai tout suivi, et d’assez près.
        A toutes fins utiles, je te conseille de lire sans a priori cet excellent article dont je viens de prendre connaissance sur Slate : Cette terrible vérité sur Poutine que personne n’avait vue
        Elle confirme, hélas ! la terrible dérive de cet homme. Une dérive dont quasiment personne n’a pris la mesure. Glaçant !


      • véronique 6 mars 19:59

        Il y aurait une trentaine de bataillons du genre de celui d’azov.

        Le problème en France, c’est que depuis 2014 le gouvernement refuse d’envisager que ces bataillons existent et qu’ils sont nazis. Plusieurs réponses ministérielles en témoignent. Pour nos gouvernements successifs, c’est du pur délire. Donc la question n’est même pas examinée. Pourtant même aux usa ça a soulevé quelques questionnements. 

        Peut-être que c’est de la propagande, mais en l’absence d’éléments tangibles, on ne peut pas le savoir. 


      • Fergus Fergus 6 mars 20:49

        Bonsoir, véronique

        A la limite, peu importe qu’ils existent ou pas : Poutine s’en contrefiche comme il se contrefiche du Donbass.
        Tout cela n’est que prétexte à une guerre impérialiste de reconquête des territoires perdus de l’ex-URSS.
        Et cela passera par la chute de Kiev et la mise en place d’un fantoche comme Loukachenko à la place de Zelensky.


      • véronique 6 mars 21:49

        @Fergus

        C’est peut-être un prétexte, mais ça n’empêche pas qu’il y ait des causes réelles (poutine n’est pas un fou qui agit sans raison), et ça n’empêche pas que ce prétexte puisse constituer une des causes.

        Il est vraisemblable que la Russie cherche à retrouver au moins une partie de sa zone d’influence, surtout s’il y a des bases de l’otan pas très loin. De toutes façons, si l’ukraine n’est pas un vassal de la Russie elle sera (comme maintenant) un vassal des usa par l’intermédiaire de l’ue, sans même avoir besoin d’en faire partie, impérialisme là aussi.
        Est-ce vraiment notre intérêt, à part pour y trouver le moyen de créer de très vastes domaines agricoles au profit de grandes sociétés américaines ou autres, ou des travailleurs détachés, ou des mères porteuses ? 

        Et puis vous oubliez le conflit à propos du gaz. On en parle vraiment très peu.


      • alinea alinea 6 mars 22:41

        @Fergus
        J’ai lu ton torchon ! et, comme il est dit quelque part dedans : pour comprendre Poutine il faut être dans sa tête : je suis dans la tête de Poutine.
        Dieu lui donne raison, mais il a su que cette décision était d’un niveau supérieur au politique, un niveau où il n’y a pas de discussion mais où il y a illumination.
        C’est risqué, mais s’il y est allé, c’est qu’il était sûr. Il ne pouvait y aller que seul ; il a pris ses responsabilités, il les assumera.
        beaucoup le suivront quand il aura gagné ; beaucoup le fuiront s’il perd.
        C’est du courage Fergus.


      • yakafokon 7 mars 08:16

        @Fergus
        Si l’on veut avoir une défense européenne, il est impératif de faire comme la Grande-Bretagne, c’est-à-dire de dire bye bye à l’Union Européenne par le BREXIT., en appliquant l’article 50 de la Constitution Européenne !
        C’est ce que propose depuis 14 ans François Asselineau avec le parti qu’il a fondé :
        www.upr.fr
        En en effet, il e


      • nono le simplet 7 mars 08:25

        @yakafokon
        Si l’on veut avoir une défense européenne, il est impératif de faire comme la Grande-Bretagne, c’est-à-dire de dire bye bye à l’Union Européenne par le BREXIT
        c’est évident ! si on veut une Europe plus forte il faut la quitter smiley smiley
        tu m’étonnes que le père François n’ait pas eu ses 500 voix ... y avait assez de comiques à l’extrême droite smiley


      • Fergus Fergus 7 mars 08:40

        Bonjour, alinea

        « J’ai lu ton torchon ! »
         smiley Tu atteint un niveau d’intoxication effarant !
        Il me semble évident que l’auteur a raison, hélas !

        « beaucoup le suivront quand il aura gagné »
        Poutine ne peut pas gagner cette guerre.
        Certes, il peut prendre le contrôle de l’Ukraine, mais il ne pourra le faire qu’en le détruisant massivement et en faisant du peuple ukrainien un ennemi haineux qui fera vivre un enfer aux Russes dans le pays.
        Et le prix socioéconomique que devra payer la Russie dans ses propres frontières sera très lourd également au détriment des populations.

        « C’est du courage »
        Aucun « courage » ici : Poutine, complètement coupé des réalités, est enfermé dans une bulle dictatoriale où il est désormais seul et fait régner un climat de terreur parmi ses propres collaborateurs.


      • Fergus Fergus 7 mars 08:47

        Bonjour, nono le simplet

        Les évènements actuels montrent au contraire que c’est vers un renforcement de l’Union européenne aux plans politique et militaire qu’il faut aller. 
        Cette invasion russe impérialiste et complètement illégitime donner évidemment tort à Asselineau et à ses thuriféraires !
        Cela dit, à quoi bon parler de lui ? il est retourné au néant d’où il n’est quasiment jamais sorti.


      • nono le simplet 7 mars 08:48

        @alinea
        je suis dans la tête de Poutine.
        dramatique ! smiley


      • eau-mission eau-pression 7 mars 09:21

        Bonjour @Fergus

        Vous avez raison : voyons plus loin que ces péripéties d’intégration de pays en blocs et de blocs en N.O.M.

        Désormais, décrivez-nous cet avenir radieux auquel vous souscrivez, nous irons de bon coeur vers ce monde enfin régulé, et FA quittera son air chagrin, ses rêves d’union, son attitude ambigue d’éraste soumis à son éromène, pour venir pousser à la roue avec enthousiasme.

        Encore une fois, vous aurez eu raison !


      • eau-mission eau-pression 7 mars 09:25

        @nono le simplet

        Je suis bien d’accord. Cette affirmation nous replace au même niveau dans nos rêves de mustang : aller la chercher jusque dans la tête de Poutine, c’est nevozmozhnyy (mot qui n’est ni français ni paillard)


      • tonimarus45 7 mars 11:29

        @Fergus Tartuffe un jour tartuffe toujours—apparemment , vous oubliez que poutine vient de reconnaitre l’independance de ces regions .Pour quelqu’un qui s’en fout ???????quand au bataillon azov 800 en 2014 4000 en 2016 et combien en 2022.Concernant l’ukraine dans l’otan purquoi, donc les etats unis et leurs caniches habituels n’ont pas accepte de discuter des demandes russes concernant sa securite ,c’est a dire que l’ukraine ne rentrerait jamais dans l’otan ??au contraire et la france et l’allemagne qui declarait que « la porte restait ouverte a cette adhesion » ainsi que l’otan affirmant que cette integration etait toujours a l’ordre du jour dans sa reponse a poutine, confirme que ce soit a court, a moyen, a long terme cela se serait fait. Selon vous,qu’elle autre voie etait possible a poutine ?????? bien sur le fait que l’on a berne les russes suite aux promesses faites que l’otan ne s’etendrait pas aux ex republique sovietiques( le journal allemand spiegel a exhume une telle declaration) vous importe peu


      • tonimarus45 7 mars 11:32

        @Fergus----Et je repete----«  »«  »«  »que ceux qui ce sont tus et meme ont parfois approuves, ( et il est facile de remonter et leurs articles et leurs posts) lorsque les « usa » agressaient des pays souverains comme la grenade ,le panama , la libye, l’irak , qui ce sont tus lorsque ces memes (« usa ») perpetraient un crime contre l’humanite que fut l’embargo sur l’irak, qui ce sont tus quand l’otan bombardait la serbie( quel pays de l’otan la serbie menaçait t’il) tous les jours pendant 78 jours, qui se taisent quand israel bombarde quand et comme il veut la syrie et j’en passe, qu’ils se taisent au moins a present 


      • pipiou2 7 mars 12:00

        @nono le simplet
        Et elle dit même :« un niveau où il n’y a pas de discussion mais où il y a illumination » !!
        Comme appelle-t-on une personne frappée par l’illumination ? Une illuminée.

        On en est malheureusement à ce « niveau » : du pur fanatisme.
        Ce sont ces gens-là qui provoquent des catastrophes, les illuminés, les fanatiques.


      • Gasty Gasty 7 mars 14:47

        @Fergus

        Quand vous rendrez-vous compte que ce sont des personnes comme vous qui êtes coupés des réalités, ce n’est pas Poutine coupé des réalités.
        Et de toute évidence, la seule chance qui nous reste c’est Poutine. Ça vous fait mal au c.. , je vous comprend. Alors inutile de l’accabler en omettant dans vos commentaires d’inclure les ravages de l’impérialisme US car de notre côté, nous avons que des imbéciles corrompus va t’en guerre. La Russie, tout comme l’Ukraine sont avec nous ( européens ) les victimes de l’impérialisme US .
        Sauf pour Fergus.


      • Gasty Gasty 7 mars 14:55

        Qui a commencer, depuis quand, qui a réagit, qui en sont les victimes, qui faut-il combattre ?

        Si vous avez l’honnêteté de reprendre tout depuis le début, vous apercevrez un début de réponse.


      • Gasty Gasty 7 mars 15:21

        @Fergus

        « A la limite, peu importe qu’ils existent ou pas : Poutine s’en contrefiche comme il se contrefiche du Donbass.
        Tout cela n’est que prétexte à une guerre impérialiste de reconquête des territoires perdus de l’ex-URSS. »

        Mais pourquoi donc y a-t-il des pourparlers de paix et pourquoi donc un membre de la délégation officielle aux pourparlers de paix se fait exécuter ?

        « Un membre de la délégation officielle de Kiev aux pourparlers de paix russo-ukrainiens de Minsk, le banquier Denis Kireev, a été exécuté pour trahison à son retour.Il a été abattu en plein centre de Kiev par le SBU (service secret ukrainien). Il était soupçonné d’être un « saboteur russe ». Le ministère ukrainien de la Défense a confirmé sa mort.Les néo-nazis considèrent comme des « saboteurs russes » toute personne qui évoque les liens familiaux et culturels communs des Ukrainiens et des Russes. Pour eux, les Ukrainiens sont « racialement » différents des Russes. »

        Non non ! Y’a pas de Nazis...


      • tonimarus45 7 mars 18:27

        @Fergus---Et oh fergugus un article de Bruno Hubacher 7 mars 2022 sur agoravox ,qui devrait vous intéresser et vous eviter de dire des betises ; j’espere que vous allez intervenir sur cet article


      • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 19:45

        @Fergus

        Ukraine : "Pourquoi le Pentagone et la CIA détestent Assange ?

        Assange a dévoilé au monde entier la provocation organisée par le gouvernement américain pour faire réagir Poutine. En publiant le câble de William J. Burns, l’Ambassadeur des États-Unis en Russie, c’était en 2009.

        Ces faux-culs jouent les étonnés aujourd’hui, accusant Poutine, alors qu’ils ont délibérément provoqué la réaction russe en annonçant l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan.

        (...) En d’autres termes, le câble de Burns constitue une preuve concluante que le Pentagone et la CIA savaient avec une certitude absolue quelle serait la réponse de la Russie s’ils menaçaient de faire absorber l’Ukraine par l’OTAN.

        Comme d’autres et moi-même l’avons souligné, en menaçant d’absorber l’OTAN, le Pentagone et la CIA ont sciemment, intentionnellement et délibérément acculé la Russie à faire un choix intenable :

        (1) permettre à l’Ukraine de rejoindre l’OTAN, ce qui permettrait au Pentagone et à la CIA d’installer des bases militaires, des missiles, des chars, des troupes et d’autres armements à la frontière de la Russie.

        ou (2) envahir l’Ukraine pour empêcher que cela ne se produise.


      • CATAPULTE CATAPULTE 8 mars 10:34

        @Captain Marlo
        .
        C’est bien joli tous ces copier-coller de n’importe-quoi mais pendant ce temps là... on ne parle pas de ce qui nous inquiète le plus... la disparition des radars de notre ami Asselineau...
        Qu’allons nous devenir ?
        C’est tout notre avenir qui est hypothéqué...
        Alors que les Ukrainiens s’inquiètent pour leur vie, nous, en France, on a d’autres chats à fouetter, et un frexit à mettre en place...
        Y’a quand même des priorités, croyez pas ?
        Si une Coupe du monde sans l’Italie n’est pas une Coupe du monde, une présidentielle sans Asselineau n’est pas une présidentielle...
        Et peu importe le score final ! Ce qui compte, c’est de participer !


      • velosolex velosolex 8 mars 19:39

        @Fergus
        Je viens de moins en moins souvent, vu le niveau du délire, et de l’influence en ligne...Un problème récurent. Je ne suis pas sûr que la dite " Alinea ’ en fait existe, comme tant d’autres ’ capt’ain Marlot, par exemple, autre part que dans l’avatar. Plus probable qu’elle habite Saint Pétersbourg que dans les cévennes. A moins d’être totalement timbrés, ces intervenants ne sont plus crédibles dans leur excès, autrement que par l’appartenance à une cinquième colonne.. Les plates formes d’influence, comme celles spécialistes d’hameçonnages amoureux, peuvent travailler pendant des années, afin de gagner une certaine confiance des internautes.
        Un travail de petites mains afin de formater l’opinion insidieusement. Des sites comme Médiapart sont eux aussi touchés. Le gouvernement commence à s’apercevoir de la pandémie. Perso, boycotter ces tordus me semblent la meilleure solution. 


      • eau-mission eau-pression 8 mars 20:27

        @velosolex

        Et tu pouvais pas le dire plus tôt ?
        Depuis des lustres je me ridiculise donc en poursuivant @alinea de mes assiduités. Jusqu’à hier où elle a tout avoué : elle est dans la tête de Poutine.
        Qui lui-même est piloté par une IA, n’allons pas sous-estimer les informaticiens russes.
        Même @nono, à une époque, était dans la ronde.


      • eau-mission eau-pression 9 mars 11:00

        @velosolex

        Vous avez piscine, je comprends bien. Comme pour cet autre post où vous prédisiez que l’action des Russes amènera l’unité de l’Europe et un retour de la mission des états au premier plan.

        C’est au-dessus de vos forces d’imaginer un autre scénario ? Quelle camisole préconisez-vous pour les récalcitrants aux injections ? Dont beaucoup se retrouvent dans le scepticisme sur la parole officielle sur l’envahissement de l’Ukraine.

        Je crois bien que oui, vous avez besoin d’une norme officielle. Alors vous en venez à dénier l’existence même de ceux qui doutent.

        Ceci dit, je voudrais vous croire : avoir frôlé l’adoration d’une Mata Hari, duel frisson ! Merci pour ce moment.



      • roman_garev 5 mars 18:09

        Merci l’auteur pour cet article objectif et plein de bon sens.

        Une seule chose m’a frappé vers la fin :

        « Les peuples, eux seuls peuvent peut-être ramener leurs dirigeants à la raison, manifestant contre la guerre... »

        De sorte que vous estimez nécessaire de ramener Poutine à la raison, de le forcer de cesser cette opération militaire spéciale, de laisser les nazis galiciens à massacrer les Russes du Donbass (les 14 000 tués ne vous suffisent-ils pas ?), de laissez les ukronazis continuer la production de l’arme nucléaire...

        Imaginez la réaction des Russes à un appel au peuple russe pareil au vôtre en 1942, lors de la bataille de Stalingrad. Ramener Staline à la raison, laisser l’URSS à Monsieur Hitler ?

        Vous ne comprenez guère que c’est absolument la même chose. On est aujourd’hui à Stalingrad de 1942. De sorte que votre appel « aux peuple » sera considéré en Russie comme venant sinon d’un collabo nazi, sinon d’un provocateur, ne vous en déplaise.


        • slave1802 slave1802 5 mars 18:46

          @roman_garev

          Aux dernières nouvelles les 14000 tués du Dombass comprennent les militaires et les civils des deux camps à part égale. Le génocide que vous dénoncez n’est qu’une vaste fumisterie.
          Tout comme les bombardements incessants de l’armée Ukrainienne qui sont spécialement conçus pour ne casser que des carreaux comme nous le rapporte jusqu’à la nausée la Néant et son ardoisier échappé du tour de Russie


        • pipiou2 5 mars 18:50

          @slave1802
          Hé oui, Roman est un gros menteur.
          Et d’ailleurs en 10 jours Poutine a fait plus de morts en Ukraine que la guerre du Donbass en 8 ans !


        • mac 5 mars 23:32

          @pipiou2
          Ah oui ? Vous avez déjà les chiffres officiels ?


        • pipiou2 6 mars 01:52

          @mac
          On a déjà les chiffres officiels russes (certainement sous-estimés) : 500 soldats tués.
          C’est 3 fois le nombre de morts en Syrie en 7 ans !

          Et sachant qu’il y a beaucoup plus de morts côté Ukrainiens on est déjà à quelques milliers.
          Et en ce moment les compteurs doivent s’affoler du côté de Marioupol ...


        • lacerta cyrus 6 mars 01:55

          @pipiou2

          Personne n’ as été tuer , il sont mort du covid .... smiley


        • voxa 6 mars 06:57

          @slave1802

          relisez vous !


        • jacqcroquant 6 mars 08:48

          @pipiou2
          Rappelez-moi, j’ai en mémoire 3 doses ou p’têtre deux doses avec une infection ou une infection et une dose..... non là c’est pas bon. 


        • Aristide Aristide 6 mars 09:21

          @roman_garev
          les 14 000 tués ne vous suffisent-ils pas ?)

          On trouve des informations dans l’article sur la journaliste Anne-Laure BONNEL. remarquée sur CNews par son affirmation du nombre de morts sans détails donnés

          Les chiffres sont de 13.000 à 13.200 selon ONU
           — morts coté armée ukrainienne : 4.100
           — morts coté séparatistes : 5.650
           — civils des deux cotés : 3.350 On ne connait pas le nombre de chaque coté, ni le nombre de civils engagés dans les combats de chaque coté.

          Extrait : 

          Une estimation reprise et précisée, depuis, par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH). D’avril 2014 à février 2020, il y aurait ainsi eu, en tout, de 13 000 à 13 200 personnes tuées, d’après un rapport du HCDH. Sauf que ces 13 000 morts ne concernent pas que les seuls civils vivant dans la partie séparatiste. Toujours selon l’ONU, on dénombrerait ainsi « au moins 3 350 civils, environ 4 100 membres des forces ukrainiennes et environ 5 650 membres de groupes armés » pro-Russes. Idem pour les blessés : 29 000 à 31 000 individus auraient été blessés dans le conflit, dont « environ 7 000 à 9 000 civils, 9 500 à 10 500 membres des forces ukrainiennes et 12 500 à 13 500 membres de groupes armés ».


        • yakafokon 6 mars 10:15

          @slave1802
          Totalement faux ! Seules les victimes civiles des 2 républiques du Donbass ont été comptabilisées, et ce pour une raison évidente !
          Le journaliste qui aurait osé franchir la ligne de front, aurait été abattu comme un chien !
          Le décompte des morts dans les républiques auto-proclamées de Donetsk et de Lougansk, a été confirmé par les observateurs de l’O.S.C.E., et par Christelle Néant, une journaliste française ( une vraie ), qui vit depuis plusieurs années à Donetsk, et qui comptabilise scrupuleusement tous les obus tirés par les nazis ukrainiens, ainsi que toutes les victimes ! D’ailleurs, il suffit d’aller sur son site :
          https://www.donbass-insider.com


        • Aristide Aristide 6 mars 12:27

          @yakafokon

          On trouve des informations dans l’article sur la journaliste Anne-Laure BONNEL. remarquée sur CNews par son affirmation du nombre de morts sans détails donnés

          Les chiffres sont de 13.000 à 13.200 selon ONU
           — morts coté armée ukrainienne : 4.100
           — morts coté séparatistes : 5.650
           — civils des deux cotés : 3.350 On ne connait pas le nombre de chaque coté, ni le nombre de civils engagés dans les combats de chaque coté.

          Le décompte des morts dans les républiques auto-proclamées de Donetsk et de Lougansk, a été confirmé par les observateurs de l’O.S.C.E., et par Christelle Néant, une journaliste française ( une vraie ), qui vit depuis plusieurs années à Donetsk, et qui comptabilise scrupuleusement tous les obus tirés par les nazis ukrainiens, ainsi que toutes les victimes ! 

          C’est quoi ces sources OSCE, un lien ou un article. 


        • roman_garev 6 mars 13:01

          @Aristide
          Bonjour,
          Inutile de discuter ces chiffres à présent.
          Les ukronazis ont tué un très grand nombre de Donbassiens civils non seulement au moyen des missiles balistiques Totchka-U, des mussiles Grade, des obus et des mines (ce qui est fixé dans les Républiques), mais de façon, disons, « latente ». Regardez la carte des oblasts de Donetsk et de Lougansk : les républiques autoproclamées n’occupaient qu’un tiers de la superficie de ces oblasts. Le reste de deux oblasts, appelé « occupé » ou « non occupé » selon le bord et constituant 2/3 du Donbass, était sous le plein pouvoir des bourreaux nazis.
          Ces Donbassiens-là dont presque personne ne parlait presque rien étaient au dehors de tout espace de droit, même celui, éphemère, qui avait leu dans les autres oblasts de l’Ukraine. À vrai dire, c’était bel et bien une occupation par des nazis venus essentiellement des régions de l’ouest de l’Ukraine, pauvres comme des rats d’église, absolument hostiles, haineux, envieux envers ces « aborigènes » parlanrt russe que personne  je le souligne, personne  ne pouvait défendre durant 8 (HUIT) ans. C’étaient des parias, des marginaux que chacun (et surtout chacun armé) pouvait piller, violer, tuer. Et comme parfois les gens s’indignaient contre ces horreurs des occupants nazis, ces singes à grenade fusillaient ces rebelles en masse, enterrant les cadavres sur place, ni vu ni connu.
          Quand ces oblasts seront enfin libérées de ces bourreaux nazis, on va faire l’enquête. C’est alors qu’on reparlera de ces chiffres et du génocide, traité d’« amusant » aux yeux des crapules de l’espèce de Scholz.


        • Louis Louis 6 mars 14:02

          @Aita Pea Pea
          T’es de plus en plus maousse costaud dans tes commentaires pipea
          c’est vraiment du haut de gamme, tu devrais bosser pour libé ou l’immonde t’as le niveau (d’eau)
           smiley


        • alinea alinea 6 mars 14:43

          @roman_garev
          Non, ils ne comprennent pas ; sont cons, littéralement cons.
          Leur empire les nasse, et ils gueulent pour qu’on assassine ceux qui, en dehors, pourraient nous aider à nous dénasser.
          Cherchez pas, ça s’appelle des collabos. la France en est spécialiste.


        • pipiou2 6 mars 16:21

          @roman_garev
          Ben voilà ta propagande est démasquée c’est con.

          Poutine a autant « génocidé » en 10 jours que toute la guerre du Donbass.
          Son « opération spéciale » a occasionné 2 millions de réfugiés Ukrainiens, c’est plus que toute la population du Donbass !

          Trouve une autre musique a nous seriner.


        • pipiou2 6 mars 16:24

          @yakafokon
          Ben voilà, tu t’es fait enfumé sur ce soi-disant « génocide » ... je te rassure , tu n’es pas le seul.  smiley


        • lacerta cyrus 6 mars 17:11

          @pipiou2

          Et encore le negationisme de pipiou .... 14000 mort civile grace au gentils ukrainonazie , des femme , des enfant et des viellard en font parti ...

          quand c’ est crime sont commis contre des civil , c’ est des crime de guerre
          mais quand il sont comme dans ce cas commis en raison de la religion , de l’ ethnie , du language , ou des opinion politique , cela s’ apelle un crime contre l’ humanité .

          Et la france et l’ europe sont complice elle ont laisser faire depuis 2014

          @yakafokon


          Ben voilà, tu t’es fait enfumé sur ce soi-disant « génocide » ... je te rassure , tu n’es pas le seul. 



        • pipiou2 6 mars 17:20

          @Cyrus
          Tu en réduit à t’accrocher à tes Fake News, ça montre une fois de plus ta médiocrité et ta volonté de ne pas t’informer malgré les belles paroles d’Alinea.
          Des chiffres sont donnés par l’ONU, ou par liberation (lien).

          Cette malhonnêteté est assez odieuse, tout ça pour justifier le massacre d’un pays entier.


        • pipiou2 6 mars 17:24

          @Satanas
          Tes chiffres sont assez déconnants, mais on a l’habitude.

          Je suppose que tu justifiais l’assassinat des pauvres gens qui essayaient de passer le mur pour fuir les soviétiques à l’époque du « rideau de fer ».


        • lacerta cyrus 6 mars 17:41

          @pipiou2

          liberation c’ est une source propagandiste ...

          je t’ en donne une autre (qui corespond a la source 431 de la page wikipedia)
          https://www.hrw.org/news/2014/07/24/ukraine-unguided-rockets-killing-civilians

          Utilisation d’armes mortelles prohibées

          Le 24 juillet 2014, dans un de ses rapports Human Rights Watch a accusé les forces gouvernementales, les milices pro-gouvernementales et les insurgés de l’utilisation incriminée de roquettes non guidées sur des zones peuplées. En est résulté un nombre important de morts parmi les civils. Dans son rapport, cette organisation de défense et protection des droits humains a souligné que l’utilisation indiscriminée de ces roquettes sur des zones peuplées viole le droit international humanitaire ou les lois de la guerre, et peut constituer un crime de guerre431.

          Le 6 août, le commandant du 1er bataillon de la 72e brigade mécanisée, Ivan Boïtenko, ainsi que ses subordonnés les majors Alexandre Potapov, Alexandre Okhrimenko, Vitaly Doubniak, sont arrêtés pour avoir ouvert le feu sur le territoire russe et « avoir enfreint l’article 356 (ch. 34) du code pénal de la Fédération de Russie » portant sur l’« emploi de moyens et de méthodes de conduite de guerre interdits ». Puis quatre jours plus tard, ces hommes sont renvoyés aux autorités ukrainiennes[réf. souhaitée].

          Le 14 août, Washington, par la voix de Mary Haft, du département d’État, demande à Kiev de « ne pas utiliser d’armement lourd contre la population civile du Donbass »[réf. souhaitée].

          Le 3 février 2015, le journaliste Pierre Avril du journal Le Figaro confirme : « Aux mains des séparatistes pro-russes, la ville [Donetsk] dépeuplée est sous le feu de l’artillerie du gouvernement central [de Kiev] »[réf. souhaitée].

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Donbass#Utilisation_d’armes_mortelles_prohib%C3%A9es


        • lacerta cyrus 6 mars 17:45

          @pipiou2

          L’ ONU c’ est le conseil de pays riche qui as decreter le pillage et la destruction de nombreux pays ...

          Irak , yougoslavie , afghanistant , lybie , syrie , ...

          c’ est aussi celui qui as refuser de proteger les palestinien ou les libanais contre israel , ou encore celui qui as refuser de proteger le yemen contre les saoudien .

          l’ ONU et L OMS , qui ont laisser se developper la submersion migratoire et les pandemie ...

          l’ ONU qui n’ est pas une « société » des nation mais l’ embryon d’ un gouvernement planetaire diriger par les fantaique evangelique americain .


        • pipiou2 6 mars 17:58

          @cyrus
          Toi tu ne donnes aucune source pour les 13000 civils tués, c’est encore plus simple smiley
          Normal puisque c’est bidon.

          Alors tu noies le poisson avec des liens vers la guerre au Donbass.
          Envoie la définition Wikipedia du mot Genocide si ça peut de rassurer smiley

          Poutine embauche les menteurs, je suppose que tu as transmis ta candidature de premier de la classe.


        • lacerta cyrus 6 mars 18:12

          @pipiou2

          mais si des source y en as plein smiley

           Le bilan humain donne le vertige. On compte depuis 2014 plus de 13 000 morts, 30 000 blessés et un million de réfugiés. Des villages et des quartiers de villes entiers ont été dévastés. L’approvisionnement en eau et en électricité ou l’accès à des biens de première nécessité alimentaires, pharmaceutiques, etc. sont un problème majeur également. C’est une zone noire en pleine Europe du XXIe siècle.
          https://www.causeur.fr/donbass-13-000-morts-nikola-mirkovic-russie-ukraine-kiev-164672

          Que se passe-t-il aujourd’hui dans l’est de l’Ukraine ?

          Conflit qualifié de basse intensité par les militaires du fait de la faiblesse relative des destructions et des victimes, la guerre dans l’est de l’Ukraine entre les rebelles des républiques autoproclamés de Donetsk et Lougansk soutenues par la Russie et les autorités de Kiev n’en continue pas moins de tuer et de blesser pratiquement tous les jour

          Selon le dernier rapport de la mission de surveillance des droits de l’homme des Nations unies, le nombre des 10 000 victimes a été dépassé au printemps 2017 pour atteindre les 10 090 tués parmi lesquelles 2 777 civils.

          https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Le-bilan-guerre-Ukraine-depasse-10-000-morts-2017-06-14-1200854986

          Pour Vladimir Poutine, les populations russophones dans l’est de l’Ukraine en guerre, une zone actuellement au cœur de nouvelles tensions entre Moscou et les Occidentaux, souffrent d’une « russophobie ». Un « premier pas vers un génocide », a soutenu le président russe, jeudi 9 décembre, au cours d’une réunion avec le Conseil présidentiel pour les droits humains, jeudi 9 décembre. Et d’ajouter : « C’est ce qui se passe en ce moment dans le dans l’est de l’Ukraine en guerre, nous le voyons bien, nous le savons ».

          « Cela ressemble bien sûr au génocide dont vous avez parlé », a-t-il poursuivi, en réponse à un journaliste russo-ukrainien, Kirill Vychinsky, lui demandant d’introduire les notions de génocide et d’incitation au génocide dans la législation russe. Ce journaliste, emprisonné en 2018 et 2019 en Ukraine, a affirmé que « les russophones et membres du peuple russe » dans le Donbass connaissaient des conditions de vie « insupportables ». Il a également comparé la situation là-bas aux crimes de la Shoah.

          https://www.lepoint.fr/monde/ukraine-un-premier-pas-vers-un-genocide-selon-vladimir-poutine-09-12-2021-2456072_24.php


        • lacerta cyrus 6 mars 18:15

          @pipiou2

          Tu voit c’ est tres simple , le 9 decembre , on pouvais eviter la guerre ...

          On securisait les terictoire russophone et on protegeait les population .
          Poutine n’ aurais pas eu de « pretexte » pour envahir l’ ukraine .

          Si en plus on eloignait l’ otan des frontiere russe pour faire une nouvelle aliance de pays neutre protégé a la place , le probleme etait resolut .

          https://www.lepoint.fr/monde/ukraine-un-premier-pas-vers-un-genocide-selon-vladimir-poutine-09-12-2021-2456072_24.php


        • lacerta cyrus 6 mars 18:16

          @pipiou2

          Ton negationisme soutien les nazi , qui veulent se venger des russe a cause de l’ holomodor (genocide comis par staline )


        • lacerta cyrus 6 mars 18:21

          @pipiou2

          Ya vraiment un nid de nazi ukrainien germanique labas .... et qui s ’en prendrons plustard au ukrainien polonais quand il auront genocidé les ukrainien russe ....

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Galicie

          https://fr.wikipedia.org/wiki/14e_division_SS_(galicienne_no_1)

          Ukraine Nazism, denazification, banderovets, residential area artillery, and guns for everyone - DoodStream


        • pipiou2 6 mars 18:43

          @cyrus
          Abruti, il donne les mêmes chiffres, ceux de l’ONU ! (que tu as traités de menteurs).
          13 000 tués AU TOTAL (fin 2019), dont 3 350 civils, et pas ton mensonge de 13000 civils tués.

          Si ça te donne le vertige alors les dégâts occasionnés par Poutine sur le pays entier, soit 10 fois plus de personnes, devraient te donner beaucoup plus le vertige !


        • lacerta cyrus 6 mars 18:45

          @pipiou2

          ben tu sait les soldat naisse pas dans des choux armé en treillis , et sans cervelle ....

          ce sont bien des civil , transformé en miltaire par des propagandiste comme toi .


        • pipiou2 6 mars 18:52

          @cyrus
          A ce compte-là Poutine a tué des milliers de civils, puisque selon toi tous les combattants ukrainiens sont des civils.

          Mauvaise foi puissance 1000.
          Pas étonnant que tu sois le caniche de Huysmans.


        • lacerta cyrus 6 mars 18:55

          @pipiou2

          Bien sur , moi je fait la diffrence entre des ukrainien , enroler pour servir leur pays et donc certain ne sont pas ravis d ’aller se battre voir meme objecteur de conscience .

          Et des milicien nazi volontaire qui massacre par ideologie politique et raciale comme le regiment azov ...

          Tu manque de nuance pipiou. 

          @cyrus
          A ce compte-là Poutine a tué des milliers de civils, puisque selon toi tous les combattants ukrainiens sont des civils.

          Mauvaise foi puissance 1000.
          Pas étonnant que tu sois le caniche de Huysmans.



        • lacerta cyrus 6 mars 19:06

          @Satanas

          il est aussi d’ une siderante mauvaise foie sachant qu’ il est a fond macroniste , gauche bobo , proselythe de l’ europe nazie smiley

          Et ce negationisme des chose qui le derange ....PFFF 


        • velosolex velosolex 8 mars 19:41

          @slave1802
          Le dénomé Garev n’existe pas. C’est juste le nom d’un avatar derrière lequel sont cachés quelques influenceurs en ligne. On perd son temps dans un palais désert, où ne raisonne que les échos du vide et de la mort....


        • roman_garev 5 mars 18:32

          Comme la Centrafrique ne semble plus être dans le giron français, je me permets de rapporter ici son opinion sur cette guerre en Ukraine : photo 1, photo 2


          • slave1802 slave1802 5 mars 18:50

            @roman_garev
            Quelle foule ! Quel enthousiasme !

            Moscou non plus n’est pas dans le giron français et pourtant : Photo


          • leypanou 5 mars 18:50

            @roman_garev
            cela prouve que les Centrafricains ont plus de cervelle que les dizaines de milliers de crétins qui ont manifesté un peu partout en Europe pour la paix ou une co.nerie de ce genre.


          • voxa 5 mars 19:20

            @roman_garev

            Ce qui est bizarre, c’est que personne ne parle des 6 laboratoires américains de recherche sur les virus utilisables pour une guerre bactériologique implantés en Ukraine...

            Cela aiderai pourtant, entre autres, à comprendre le pourquoi réel de cette guerre... et l’acharnement tant de Poutine que de l’Empire.


          • Xenozoid Xenozoid 5 mars 19:22

            @voxa
            et l’affaire covidchock


          • roman_garev 5 mars 20:07

            @roman_garev
            À propos du monument dont la partie est visible à la photo 2 de mon message précédent.
            C’est le monument à l’honneur des soldats russes ouvert à Bangui en novembre 2021. L’idée du monument : une mère avec ses enfants se cache derrière les dos des soldats qui la protègent. Sans doute la propagande de Poutine, car ceci n’a jamais pu avoir lieu.
            Les photos du monument : 3, 4, 5, 6, 7.
            Pardon d’avoir éventuellement marché sur quelque pied.


          • roman_garev 5 mars 20:09

            @voxa
            Mais qui devrait en parler ?
            Rassurez-vous, les spécialistes russes s’en occupent. Il est trop tôt de crier les résultats aux quatre coins.


          • voxa 6 mars 07:04

            @Satanas

            11 labos USA de guerre bactériologiques en Ukraine ?

            N’exagérons 6 avérés et prouvés, c’est déjà 6 de trop.


          • Joséphine Joséphine 6 mars 08:25

            @roman_garev

            Photos intéressantes venues d’Afrique et très révélatrices, autre continent, autre moeurs, autre vécu surtout. Un peu comme avec le vaccin Pfizer , les africains ont catégoriquement refusé de se laisser piquer par cette merde , au Malawi ils ont brûlé les stocks de vaccin anti-Covid. Les africains ne sont pas dingues !


          • Joséphine Joséphine 6 mars 08:26

            @Xenozoid
            Bonjour Xenozoid, c’est quoi exactement ce qu’on appelle l’affaire Covidshok ? 


          • Aristide Aristide 6 mars 09:40

            @voxa

            N’exagérons 6 avérés et prouvés, c’est déjà 6 de trop.

            Une seule solution : acheter des calculettes. On pourrait les amortir pour vérifier le décompte des morts du Donbass dans les 2 camps, celui des soldats tués, des civils dans cette guerre immonde, les dégâts humains, économiques et matériels, ... enfin et même pour vérifier les montants astronomiques des sanctions de guerre quand Poutine sera obligé de ranger ses soldats dans leurs casernes.


          • yakafokon 6 mars 10:19

            @slave1802
            C’est pour quand, le papier-toilette bleu et jaune, en solidarité avec les nazis ukrainiens ?


          • voxa 6 mars 11:58

            @Aristide

            Vous êtes tout de même un cas curieux...
            Quel que soit le sujet, systématiquement, vous défendez les Américains jusqu’à l’absurde....
            3 hypothèses :

            • Vous êtes réellement très con, c’est improbable.
            • Vous êtes américain ce qui est pratiquement pareil que très con...
            • Vous faites partie de la World com, et permettez-moi de vous dire que    Les éléments de langage que l’on vous fournit sont totalement obsolètes. C’est tellement maladroit que cela devient, à la longue, totalement contreproductif. 

          • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 6 mars 12:31

            @roman_garev

            Comme la Centrafrique ne semble plus être dans le giron français, je me permets de rapporter ici son opinion sur cette guerre en Ukraine : photo 1, photo 2


            Ils ont tous le même papier et format papier, le même crayon et la même écriture. Quelle harmonie. Et tout ça avec le sourire !

             smiley


          • Aristide Aristide 6 mars 12:39

            @voxa

            Vous ne savez pas lire !!!

            Je ne défend pas les américains ? Je ne suis pas en mission comme vous. Je me contente de constater que face à l’impérialisme américain que je dénonce l’impérialisme russe n’a vraiment rien à envier. Je regrette que l’Europe, dont la Russie est parte intégrante, se déchire encore, je regrette que l’on soit encore obligé de se mettre sous la protection des USA, je regrette que Poutine ait préféré sa position impérialiste à l’est plutôt que d’essayer de construire une Europe sur la base d’un axe Paris-Berlin-Moscou capable de faire contre poids aux deux vraies puissances dominantes que sont les USA et la Chine.

            Vous pouvez toujours me traiter de con ou d’imbécile, cela ne fait que vous disqualifier.

            Si vous avez des arguments, je suis preneur !!!


          • roman_garev 6 mars 13:19

            @Le bébé de Macon
            Hé le bébé, ose y venir et avouer que t’es Français.
            T’auras même pas le temps de comprendre quel format de crayon t’abattra.


          • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 6 mars 13:35

            @roman_garev
            N’est pas Hollywood qui veut.

            • Hé le bébé, ose y venir et avouer que t’es Français

            Tu crois et c’est faux de croire. Tu ferais mieux de penser et savoir.


          • alinea alinea 6 mars 14:46

            @roman_garev
            Ils en savent quelque chose !! on n’est pas soumis et complice de l’empire éternellement.
            Mais en France, ça tarde. C’est mou. Il faut que ce soit neutre. Consensuel. Faut être sûrs.


          • voxa 6 mars 15:26

            @Aristide

            « Vous pouvez toujours me traiter de con ou d’imbécile, cela ne fait que vous disqualifier. »

            A aucun moment je ne vous ai traiter de con ou d’imbécile, bien au contraire et certainement pas vous.


          • voxa 6 mars 18:11

            @Jeekes

            c’est improbable 


          • voxa 6 mars 18:18

            @voxa

            @Aristide

            « Vous pouvez toujours me traiter de con ou d’imbécile, cela ne fait que vous disqualifier. »

            A aucun moment je ne vous ai traiter de con ou d’imbécile, bien au contraire et certainement pas vous.

            A moins bien sûr que vous ne soyez Américain ou que vous ne travailliez pour la World com.


            mais là c’est pas de ma faute.

          • voxa 7 mars 07:27

            @voxa

            « ls ont tous le même papier et format papier, le même crayon et la même écriture. Quelle harmonie. Et tout ça avec le sourire ! »

            C’est vrai... C’est un peu gros. Mais ils viennent seulement de découvrir la propagande.

            Chez nous avec l’expérience du mensonge perpétuel, Effectivement, Macron la censure fait beaucoup mieux beaucoup plus fin...
            Presque toujours.
            Sauf quand il s’aventure à parler sans son prompteur ou son oreillette ...

            Là, il devient vite ridicule.


          • Aristide Aristide 7 mars 10:15

            @Jeekes

            La protection des usa ?
            Complètement crétin ou doux rêveur ?

            Les ricains ne protègent personne, pas même ceux qui leur servent de valets. Faut être aveugle ou stipendié pour affirmer le contraire !

            On me dit qu’un certain Poutine considère comme une agression le positionnement de l’OTAN trop près de ses frontières. Serait-il assez crétin pour croire que ces forces américaines à ses portes sont un vrai danger ?
             


          • Xenozoid Xenozoid 9 mars 16:17

            @Joséphine

            tu ne vois pas de parallele entre l’affaire novidchok et le covid ?


          • Mellipheme Mellipheme 5 mars 18:59

            @l’auteur :

            Je suis fondamentalement d’accord avec votre analyse.

            Le monde occidental (disons l’OTAN pour simplifier) a choisi de ressusciter la guerre froide plutôt que d’accepter une neutralisation de l’Ukraine. C’est une erreur fondamentale que nous allons payer très cher.

            Le monde des années 50 à 70 pouvait être considéré comme bipolaire. L’Inde était encore très faible, la Chine inexistante au plan économique comparé à l’Occident. La guerre froide ne pouvait que bénéficier aux bloc le plus riche et le plus dynamique. C’est bien ce qui s’est passé et a abouti à la faillite de l’URSS.

            Le monde actuel est pour l’instant multipolaire et l’Occident (OTAN) est en train de pousser à la constitution d’un nouveau bloc économique associant la Russie, l’Inde, la Chine et une partie de l’Amérique centrale. Avant quelques années ce bloc aura probablement son réseau interbancaire, ses bourses interconnectées, ses flux d’échanges sécurisés. Ce bloc en gestation (merci aux imbéciles qui nous gouvernent) pèsera très vite plus lourd que le camp occidental.

            On remarque que déjà les monarchies pétrolières du golfe observe la partie dans une prudente neutralité.

            Je pense que dans les semaines qui viennent, de grandes banques européennes vont être en forte difficulté. Je pense aussi que lorsque la France (par exemple) voudra se financer par emprunt sur le marché, il lui faudra accepter des taux d’intérêts beaucoup plus élevés que c’était le cas voici encore 3 mois.

            Bref, l’avenir économique de l’UE me parait bien sombre. Et je ne m’en réjouis pas du tout : lors des grandes crises, in fine ce sont surtout les plus fragiles et les classes moyennes qui trinquent le plus.


            • Eric F Eric F 6 mars 10:06

              @Mellipheme

              "Le monde occidental (disons l’OTAN pour simplifier) a choisi de ressusciter la guerre froide plutôt que d’accepter une neutralisation de l’Ukraine« 


              OK pour ce qui concerne le statut »neutre« de l’Ukraine qui aurait du être instauré par un accord explicite en complément du mémorandum de Budapest.

              Mais concernant la »guerre froide", sa caractéristique était qu’elle a évité le recours aux armes. Les seules opérations militaires d’un pays sur l’autre en Europe à l’époque ont été à l’intérieur du bloc de l’Est. Et c’est justement une opération de même nature que la Russie mène en Ukraine, une reprise en main par la maison mère de ce qu’elle considère comme une filiale obligée. S’il c’était vraiment agit de sécuriser les populations du Donbass, la reconnaissance des républiques séparatistes avec envoi de renforts sur place aurait suffit.


            • Eric F Eric F 6 mars 14:37

              @Satanas
              Vous savez aussi bien que moi que les Ukrainiens n’auraient pas augmenté les tirs contre les territoires séparatistes juste au moment où des menaces d’invasion russe se profilaient, la ficelle est trop énorme, il y a eu riposte.
              Par ailleurs Ze ne possède pas l’arme nucléaire, parce que l’Ukraine y avait renoncé en 94 en échange d’une garantie d’intégrité de son territoire (le document ne parle pas -peut être à tort- de neutralité).
              Mais à l’extrême, un protectorat russe sur les républiques séparatiste pouvait se comprendre, pas une agression militaire sur un petit pays voisin. L’Ukraine n’est pas plus une menace pour la Russie que le Luxembourg ne serait une menace pour la France.


            • Eric F Eric F 6 mars 14:59

              @Satanas
              Le nazi est celui qui attaque un pays voisin sous de fallacieux prétexte alors que celui-ci n’est pas en mesure de menacer sa sécurité.
              Qu’il y ait eu des mouvements ultra nationalistes lors de l’insurrection de Maïdan est exact, ils conservent une influence, mais Porochenko l’homme de Maïdan a été battu aux dernières présidentielles par Zelensky (candidat surprise) sur une ligne plus modérée. Qu’il y ait de la corruption n’est pas niable, c’est hélas le cas de tous ses prédécesseurs, et autant en face.
              Il y a des milices ultra-nationalistes dans les deux camps au Dombass, la malheureuse population est victime d’aventuriers qui se contrefichent de sa sécurité à des fins géopolitiques.


            • Eric F Eric F 6 mars 18:29

              @Satanas
              Ne vous trompez pas d’interlocuteur, je suis opposé à l’occupation des territoires palestiniens par Israël, à l’attaque américaine en Irak (2è guerre du Golfe) qui avait aussi un prétexte style dénazification, ou encore celle de l’OTAN contre le régime libyen pour des raisons semblables.

              Mais en parlant de nazis dans ce contexte, je faisais surtout référence aux attaques hitlériennes contre la Tchécoslovaquie et la Pologne qui ne constituaient pas une menace pour l’Allemagne (dans le deuxième cas, ils avaient du reste un comparse qui a partagé les dépouilles du pays vaincu).


            • Eric F Eric F 6 mars 18:48

              @Satanas
              Vous rebouclez avec votre « multiplié par 10 », personne de sensé ne peut croire qu’au moment où ils sont explicitement menacés par l’ours, les ukrainiens auraient pris sans raison ce genre d’initiative, il y a eu reprise des tirs et ripostes.

              Mais, encore une fois, il était possible aux Russes de s’en tenir à la sécurisation des territoires séparatistes, aucune menace ne justifiait l’agression de l’ensemble de l’Ukraine, sur des motifs aussi spécieux que la fiole exhibés par les yankees contre l’Irak. Mais un prétexte (négation historique du droit de l’Ukraine à l’existance) n’a pas besoin d’être crédible, et même, moins il l’est, plus Moscou montre sa détermination.


            • Eric F Eric F 7 mars 11:00

              @Satanas
              Les média sont pro-atlantistes, et vous êtres (parmi d’autres ici) pro-Russe.
              J’essaie de sortir de ce dilemme et d’avoir une vison indépendante en recoupant les infos (dont celle de ce site). Les « grands analystes » sont souvent partisans, et aucun n’avait prévu ce qui se passe, mais de toute façon il faudra des années avant qu’ils aient le recul.
              Alors on peut se fixer quelques critères d’analyse, et l’un d’entre eux est la « vraisemblance ». Par exemple, est-ce que quelqu’un va piétiner les platebandes d’un voisin irascible qui a le fusil pointé sur lui ?

              A propos de Biden vs Poutine, le premier est certainement faiblard, mais la brutalité du second ne me parait absolument pas le critère de quelqu’un d’« équilibré ». L’histoire fourmille de ce genre de personnage qui ont pu apparaitre efficaces et compétents au début, mais ont dérivé au fil de l’exercice du pouvoir vers un autocratisme sans scrupule. On se souvient que Beethoven avait déchiré la dédicace de sa 3ème symphonie qu’il avait destinée à Bonaparte, lorsque celui-ci s’est accaparé les pleins pouvoirs.


            • Clocel Clocel 5 mars 19:10

              Négocier... Négocier... C’est les russes ou Kouchner...


              • voxa 5 mars 20:05

                Ce qui est curieux, aussi, c’est de constater que l’Occident possédait des armes de destructions économiques cachées.

                Des sanctions terribles et implacables.

                Pourtant, sauf erreur, ni les USA ni l’Europe jamais n’ ont brandi ces sanctions contre qui que ce soit d’autre...

                Pas plus contre Israël la raciste qui génocide un peuple, pas plus contre le connard arabique qui découpe les journalistes, arme et forme les terroristes qui nous tuent, bombarde les femmes et enfants yéménites...

                Deux poids deux mesures...

                Pas plus contre les paradis fiscaux qui ne résisteraient pas, c’est certain, un mois à ces fameuses et terribles sanctions économiques, qui parait-il vont mettre à genoux un continent plus grand que les USA et l’Europe.

                Pourtant, l’évasion fiscale, les pots-de-vin, l’escroquerie, le pognon de la drogue, cela devait être le combat acharné de L’Europe...

                Rappelez-vous les paroles du félon « l’ennemi c’est la finance » ...

                Malheureusement sos gouvernements successifs avaient perdu la clé du placard à sanctions...

                Heureusement pour eux, sinon, ils se seraient tiré une balle dans le pied et adieu le pognon, de dingue, bien planqué.

                Deux poids deux mesures...


                • nemesis 5 mars 20:40

                  @voxa

                  Pas de coup bas, STP STP !

                  Interdit d’évoquer Israël ou ses bombes au phosphore sur les civils de la Bande de Gaza
                  d’ailleurs l’autoproclamé Juif, Zelenski a bien appris la méthode il a vendu des bombes au Phosphore à l’Azerbaïdjan pour attaquer l’Arménie en septembre 2020.

                  On peut se demander pourquoi il ne les utilise pas contre l’armée russe... ?
                  Lui dont on vante le courage dans les media français


                • nemesis 6 mars 10:39

                  @Satanas

                  Odessa ce n’est pas l’armée russe...
                  Qu’il essaye en ce moment le « cinéaste », le monde a les yeux braqués sur lui.


                • freedom2000 freedom2000 5 mars 20:28
                  A regarder jusqu’à la fin !


                   et à faire suivre, regardez qui « préside » l’Ukraine, bientôt élu l’homme de l’année comme pour Bush en 2001



                  J’ai toujours dit que les gens ne devraient jamais, jamais faire confiance aux politiciens parce que la plupart d’entre eux sont des menteurs, en particulier Zelensky qui était un acteur, un autre genre de menteurs (comment pouvez-vous faire confiance à quelqu’un qui peut pleurer à tout moment ?)
                  Joe Biden n’a cessé de provoquer la Russie (les États-Unis ont été le plus grand bénéficiaire de cette situation, après un Covid bien opportun pour se débarrasser de Donald Trump qui sympathisait avec Poutine, maintenant c’est les prix du pétrole qui montent en flèche et les ventes d’armes qui vont exploser ).

                  Poutine est un homme colérique et vaniteux, mais à partir du moment où il a décidé d’amener son armée en Ukraine, Zelensky aurait dû abandonner la partie (je pense qu’il est déjà en sécurité en Pologne ou réfugié dans une ambassade américaine en Europe) .

                  Zelensky veut maintenant que les Ukrainiens meurent pour qu’il puisse conserver son poste. Et il a même incité tous les Rambos en herbe, psychopathes, joueurs vidéo, héros d’un jour et rêveurs européens à venir se battre pour lui !

                  Attendez de voir ces gars retourner chez eux estropiés, aveugles ou même mourir, alors il sera trop tard pour les regrets.
                  J’ai très peur pour l’Ukraine maintenant, parce que la guerre n’est pas une plaisanterie.

                  • Eric F Eric F 6 mars 11:29

                    @freedom2000
                    Entre un ex-acteur arriviste et un ex-agent du KGB autocratique, le degré de danger n’a pas la même ampleur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité