• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Incendie de l’entrepôt de munitions de Kalinovka (Ukraine) - (...)

Incendie de l’entrepôt de munitions de Kalinovka (Ukraine) - Maladresse ou tentative délibérée d’effacer les traces d’un trafic d’armes ?

Depuis plusieurs mois, les révélations négatives se multiplient sur l'Ukraine, que ce soit des rapports sur les prisons secrètes et la torture pratiquée par le SBU, le scandale des moteurs de fusées Nord-Coréennes, et plus récemment le rapport d'Amnesty International qui dénonce la livraison illégale d'armes au Soudan du Sud par l'Ukraine.

C'est la société d'état Ukrinmash, qui d'après les preuves recueillies par Amnesty, aurait fourni en 2014 au Soudan du Sud des milliers de mitrailleuses, de mortiers, de lance-roquettes et de munitions qui ont servi à tuer des milliers de civils.

Si le conseil de sécurité de l'ONU n'a pas décrété d'embargo total sur les ventes d'armes au Soudan du Sud, ces dernière enfreignent néanmoins l'accord sur le commerce des armes que l'Ukraine a signé. Ce énième scandale ajoute une nouvelle tache à la réputation de l'Ukraine, qui est déjà bien salie depuis le Maïdan.

Ce scandale aurait pu se faire oublier comme bien d'autres, mais, de manière assez étrange, juste après cette annonce, un entrepôt de munitions a pris feu à Kalinovka près de Vinnitsa en Ukraine. L'incendie a provoqué la détonation d'une partie des munitions, obligeant 30 000 personnes à évacuer la zone autour de l'entrepôt en flammes.

Deux personnes auraient été blessées et étaient encore à l'hôpital hier, et quatre habitations ont été endommagées par le feu ou les munitions fusant de l'entrepôt en flammes. L'espace aérien a aussi été fermé dans un rayon de 50 km autour de la zone.

D'après des estimations fournies par Ivan Vinnik, secrétaire du comité national de sécurité et de défense du parlement ukrainien, au moins 30 % des munitions qui étaient stockées là (roquettes pour les lance-roquettes multiples Grad, Ouragan et Smerch) auraient été détruites ou affectées par l'incendie, générant une perte de 800 millions de dollars.

Ne croyant guère aux coïncidences fortuites, et sachant qu'un autre entrepôt avait pris feu à peine quelques jours avant à Novoyanissol, il y a de quoi se poser des questions.

Soit il y a un problème systémique d'application des règles basiques de sécurité lors du chargement et déchargement des munitions dans les entrepôts ukrainiens (auquel cas il est temps d'envoyer les soldats et les employés passer une formation expresse, et rendre l'alcootest obligatoire avant de commencer le travail), soit ces histoires d'entrepôts qui brûlent ne sont que l'arbre qui cache la forêt.

En mars de cette année, un précédent a eu lieu près de Kharkov, et il s'était découvert que le feu avait été volontairement mis à l'entrepôt, la veille d'une inspection, pour cacher l'ampleur du trafic d'armes qui y avait lieu.

Comme il y a six mois en arrière, suite à l'incendie de l'entrepôt de Kalinovka, les autorités ukrainiennes ont accusé les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL), voire pour certains la Russie, d'être responsables de cet incendie.

Alors, je me suis dit que je voyais peut-être le mal partout en envisageant que ces incendies visent à cacher la « disparition » de munitions pour cause de revente illégale, mais voilà qu'une personnalité publique ukrainienne a émis mercredi la même hypothèse sur la chaîne TV ukrainienne 112 : Nadia Savtchenko. La députée ukrainienne a même fait un lien avec le scandale des livraisons d'armes au Soudan du Sud, en mentionnant le rapport d'Amnesty International.

« Je parle du fait que beaucoup d'entrepôts de munitions ont pris feu récemment. Pourquoi cela arrive-t-il, cela doit être identifié lors de l'enquête, mais tous ces entrepôts avaient été vidés depuis longtemps par le commerce des armes. Maintenant, tous les entrepôts qui ont pris feu devraient être analysés pour déterminer ce qui était réellement stocké là, » a-t-elle déclaré sur le plateau.

Pour elle, il ne faut pas seulement enquêter en surface, mais regarder tout cela de très près.

« Nous ne prenons pas en compte la possibilité qu'au moment où les entrepôts ont pris feu, ils étaient peut-être à moitié vides, et par conséquent on les a fait sauter, » a conclu Savtchenko.

Et il n'y a peut-être pas qu'au Soudan du Sud que l'Ukraine a vendu des armes. Depuis longtemps des connexions entre l'Ukraine et l'État Islamique existent et ont été dénoncées par la RPD, la RPL, mais aussi la Russie. Même certains médias ukrainiens ont fini par parler de ces connexions, qui ont permis à des terroristes islamistes d'obtenir la citoyenneté ukrainienne avant de se rendre en Europe.

Et alors que l'armée syrienne va de victoire en victoire et reprend des territoires qui étaient auparavant sous le contrôle de Daech, des découvertes intéressantes se sont font, comme ce drapeau ukrainien trouvé dans un poste de commandement abandonné par les terroristes près de Deir-ez-Zor. La présence de mots croisés en russe dans la même pièce que le drapeau, suggère que l'un des chefs terroristes présent dans cette zone serait un Ukrainien.

Il ne serait pas étonnant de découvrir peut-être un jour en Syrie, ou ailleurs où Daech est présent, des armes provenant de ces entrepôts ukrainiens qui ont pris feu, et où elles sont censées avoir été détruites par les flammes…

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • VivreenRussie VivreenRussie 29 septembre 18:39

    Un article de la BBC, le système d’alerte incendie ne fonctionnait pas dans le dépôt et la base était faiblement protégée...


    « Now it has emerged that the fire alarm at the Kalynivka site in central Ukraine was out of action and the base was poorly protected »

    • Christelle Néant Christelle Néant 29 septembre 19:47

      @VivreenRussie
      Décidément, en plus de l’épidémie d’incendies d’entrepôts de munitions, il y a aussi une épidémie d’alarmes incendie qui ne marchent pas en Ukraine. Dans le camp pour enfants qui a pris feu à Odessa, l’alarme incendie non plus ne fonctionnait pas....


    • Christelle Néant Christelle Néant 29 septembre 21:50

      @Jeandesvilles
      Allez apprendre à lire avant de commenter pour raconter n’importe quoi. En quoi est-ce que j’ironise sur la mort de ces enfants ? Allez apprendre à comprendre un texte, retournez sur les bancs de l’école avant de partir dans de tels délires.


    • Alex Alex 29 septembre 22:13

      @Christelle Néant


      Propos de bistrot. 

    • Christelle Néant Christelle Néant 29 septembre 22:20

      @Alex
      Commentaire au ras des pâquerettes.


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 septembre 22:49

      @Jeandesvilles. Quel est ton bénéfice à manifester autant de mauvaise foi ?


    • Christelle Néant Christelle Néant 29 septembre 22:50

      @JC_Lavau
      C’est un troll. Non parce qu’avec une telle dose de mauvaise foi, je vois pas comment appeler ça autrement....


    • Christelle Néant Christelle Néant 29 septembre 23:13

      @Jeandesvilles
      Le seul qui fait des sous-entendus immondes ici c’est vous monsieur.
      En quoi est-ce un complexe de supériorité de vous inciter à aller apprendre à lire quand manifestement vous comprenez B quand j’écris A ?
      Vous déformez et interprétez tout de manière absolument vicieuse et perverse pour reprendre vos termes. Quand j’écris A ça veut dire A, sauf ironie plus qu’évidente.
      Or le mot épidémie n’a aucune connotation ironique, même sorti du contexte strictement médical. Il s’agit d’une métaphore. Si vous n’êtes pas capable de comprendre ça, oui je suis au regret de vous annoncer que vous feriez mieux d’aller reprendre des cours de langue française.
      Et je n’ai pas besoin de rajouter « malheureusement » après la mention du dysfonctionnement de l’alarme incendie à Odessa pour que toute personne normalement constituée et qui me lit régulièrement, sache que je ne me réjouis pas de ce qui est arrivé à ces enfants. Je suis justement venue dans le Donbass à cause de la mort de nombreux enfants, femmes, et autres civils, assassinés par l’armée ukrainienne. Alors vos commentaires de fond d’égout, gardez-les pour vous.
      Seul un pervers ou un homme souffrant de délire paranoïaque peut interpréter cette phrase comme vous l’avez fait.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 septembre 00:10

      @Christelle Néant. Non, les pervers histrioniques aussi y arrivent très bien. Exemple :

      http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_fireboard&Itemid=26&func=view&id=158&catid=47
      Et je trouve justement que « Jeandesvilles » n’est pas un pervers paranoïaque mais un pervers histrionique.

    • VivreenRussie VivreenRussie 30 septembre 06:07

      @Jeandesvilles,

      Moi aussi je suis docteur : « vous avez une diarrhée verbale » la cause : « crottes Roshen » périmées.
      Vous savez celles qui sont amoureusement roulées sous les aisselles des bons petits gars d’Aidar.

      Si vous êtes « psychiatre » il a un gros besoin dans l’armée Ukrainienne, un poste vient juste de se libérer. Vous devriez postuler comme cela vous pourriez avoir des crottes fraîches tous les jours...
      Demandez à « Mychris » « Graff » (c’est la même crèmerie ) de vous pistonner ils ont d’excellents contacts avec la junte de Kiev ...


    • Jelena Jelena 30 septembre 11:54

      @Jeandesvilles >> que dire de plus.
       
      Etant donné que tu postes pour ne rien dire, ce n’est pas la peine d’en dire plus.


    • Christelle Néant Christelle Néant 30 septembre 12:10

      @JC_Lavau
      Ah merci de ce diagnostic. Oui cela colle au personnage à merveille....


    • Goda Goda 30 septembre 16:26

      @Jeandesvilles

      « suffisantes pour que le psychiatre que je suis pour dresser un pré-diagnostic. »

      . . .

      Et sinon, plus sérieusement ?

      . . .

      Un psy (?) qui parle de « ton » dans des échanges écrits... 
      (et qui ne sait pas s’exprimer en français dans le texte), 
      et qui se permet d’en dresser un « pré-diagnostic » (sur du vent) ?

      Qui êtes-vous et quel est votre projet au juste ?




    • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 08:54

      Qui va revendre des munitions pour refaire l’arsenal ? Ruskofs ou ricains  ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 30 septembre 11:48

        @zygzornifle. Généreusement financées par nos impôts. Le micron-à-Rothschild et le driant y veillent.


      • Christelle Néant Christelle Néant 30 septembre 12:14

        @zygzornifle
        Membres de l’OTAN ayant fait partie de l’URSS et du pacte de Varsovie, car les USA n’ont pas de munitions pour lance-roquettes datant de l’URSS. Donc Pologne, Roumanie, Bulgarie, etc.


      • Remosra 30 septembre 13:16

        @Christelle Néant
        Il n’était pas question du Canada aussi ?


      • VivreenRussie VivreenRussie 30 septembre 14:10

        @Christelle Néant,

        Officiellement le contrat US de livraisons de ce type de munitions et armes vers la Syrie vient d’être rompu. Il reste peut-être quelques colis payés mais non livrés ?
        Dans ce cas il n’est pas impossible qu’ils prennent la direction de l’Ukraine...
        Cela faisait déjà quelques temps que Tulsi Gabbard souhaitait la fin de ce contrat.

        En 2015 il y avait aussi des informations concernant la livraison « d’accessoires » pour des fusils Barrett (US), est ce que ces fusils étaient déjà en Ukraine ou achetés après le Maidan ? 
        Quoi qu’il en soit ici l’on peut voir Porochenko avec un fusil Barrett. 
        https://lenta.ru/articles/2015/04/10/martial_law/

      • Christelle Néant Christelle Néant 30 septembre 14:43

        @Remosra
        Le Canada semble se diriger vers une livraison d’armes létales à l’Ukraine. Ils fournissent aussi déjà des instructeurs pour l’armée ukrainienne. Mais je pense que ca sera comme les USA : du petit calibre genre fusils, lance-grenades.


      • Christelle Néant Christelle Néant 30 septembre 14:43

        @VivreenRussie
        Avec les USA je m’attends à tout....


      • VolochineForever 16 octobre 01:22

        @Christelle Néant
        C’est hélas exact.
        La CIA plaide, sans s’en cacher, pour la livraison d’armes antichars aux force ukrainienne postées à la frontière russe.

        Mais rien ne garantie la destination finale de ces armes après la livraison.

        Les autorités américaines, ainsi agissant, consacre la violation par l’Ukraine des Accords de Minsk


      • Naboulio Naboulio 1er octobre 00:31

        Garde a vous !

        Si j’avais le pouvoir, une telle situation a quatre jours de marche de Lyon ne serais pas tolérée.

        Mais ce n’est pas le cas alors astiquez vos bastillonnes et attendez les ordres.

        Disposez !



        • VolochineForever 16 octobre 01:17

          Un bien éloquent préambule !

          C’est bien la première fois que je vous surprends à vous appuyer sur un rapport d’Amnesty Internationale qui, à vous en croire, n’en publie jamais ou si peu... Que n’avez vous trouvé une autre source de dénonciation des exactions ukrainienne pour introduire votre propos ? S’eût été d’un meilleurs goût... Ce qu’il faut pas faire en temps de guerre !

          Et... Qu’apprends-je ? « Les révélations secrètes se multiplient sur les prisons secrètes et la torture par le SBU » !

          Ne me dites pas que ce sont encore ces occidentaux, avec leur foutus rapports, qui viennent nous révéler ce qu’ils mettent tant d’énergie, habituellement, à nous cacher !

          Mais c’est le monde à l’envers !

          Oups... Me voilà troll...


          • Christelle Néant Christelle Néant 16 octobre 06:54

            @VolochineForever
            Tiens encore un nouveau compte, créé juste pour contourner le blocage. Et pour continuer de déformer mes propos. Il faut croire que vous n’avez rien de mieux à faire. Et que ce que je fais vous dérange pour mériter une telle attention.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires