• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran : Aux (mauvais) souvenirs de l’été 88…

Iran : Aux (mauvais) souvenirs de l’été 88…

On l’apprenait il y a peu, le groupe pétrolier Français Total se désengage de ses investissements en Iran. D’aucuns y verront sûrement la patte néfaste de la volonté hégémonique et impérialiste des États-Unis. D’autres, sans doute plus connaisseurs sur le dossier Iranien, se réjouiront forcément de l’impact politique que peut avoir ce type d’annonce publique. Il ne peut y avoir de défense des droits humains à géométrie variable, selon le peuple, selon les ressources du pays, selon nos propres intérêts immédiats, que l’on soit d’un côté ou de l’autre du pouvoir.

L’événement n’est pas anodin. Le désengagement de Total s’inscrit dans une année charnière pour l’Iran. Depuis la fin de l’année 2017, le peuple Iranien fait bien plus que manifester son mécontentement. Désormais, on parle de soulèvement du peuple. Toutes ses composantes se rassemblent pour ne plus présenter qu’un seul front commun aux délires meurtriers des pasdarans. Un tyran ne tient son peuple que par la peur. Lorsque ce dernier s’en affranchit, le tyran est inexorablement condamné. Et il semble que le peuple en soit parvenu à un stade, après près de 40 ans de fascisme religieux, où il a déjà tant subi, sur tous les plans, qu’il ne plus craindre grand-chose de pire. La seule chose que grands nombre d’Iraniens ont perdu lors de ces 8 mois de manifestations, d’émeutes et de soulèvement, c’est justement la peur des tyrans.

Dans un contexte plus que difficile sur le plan interne, le régime cherche ses soutiens à l’étranger. Mais ceux-ci s’étiolent peu à peu, malgré les accords de façade et la folie de l’Union Européenne de préférer préserver le patrimoine financier de ses entreprises aux envies légitimes de liberté d’un peuple emprisonné dans une autorité tyrannique depuis 1954 et la destitution forcée de Mohamed Mossadegh. Le régime Iranien est incontestablement dans une très mauvaise passe. Les signaux de détresse sont tirés. La monnaie plonge. L’économie est en berne, le peuple est dans la rue tous les jours partout dans le pays, la guerre des factions fait rage en interne… Bref. S’il est un moment pour renverser les mollahs, c’est maintenant. La résistance est parfaitement organisée, très influente et très attendue. Le peuple est prêt à un combat de longue haleine. Et le Conseil National de la Résistance en profite pour rappeler au monde qui sont vraiment ces mollahs iraniens qui nous apparaissent parfois si dignes de confiance sous la plume de quelques éditorialistes.

Car 2018 n’est pas seulement l’année où le régime change pourrait avoir lieu, elle est aussi le 30ème anniversaire des massacres de l’été 1988. L’été de la terreur. Suite à une fatwa du guide suprême Khomeiny, la commission de la mort organise l’exécution de plus de 30 000 prisonniers politiques, tous soupçonnés d’être acquis à la cause des moudjahidines du peuple, dont mon frère cadet. L’ayatollah Ali Montazeri, alors n°2 du régime, qualifiera lui-même le massacre de « crime la plus grave de l'histoire de la République islamique. »

La liberté n’est plus très loin. Il ne reste plus aux représentants des peuples à l’ONU qu’à diligenter une enquête afin que les responsables directs et indirects de ce crime soient enfin sanctionnés à la hauteur de la haine qu’ils opposent à leurs congénères humains. En attendant que ce jour glorieux arrive, le CNRI propose de remémorer au monde ce qu’ont vécu les familles et les rares survivants des massacres de l’été 1988. Dans un appel des associations iraniennes à soutenir le soulèvement du peuple iranien et à une politique ferme concernant les violations des droits de l'homme en Iran, toutes les associations iraniennes de 30 grandes villes et capitales d'Europe et d'Amérique du Nord organiseront simultanément, en multiplex, le samedi 25 août, des événements commémoratifs en mémoire des 30 000 prisonniers politiques massacrés en 1988 en Iran.

Après le rassemblement réel, organisé le 30 juin dernier, la résistance mondiale au régime Iranien se retrouve donc en direct virtuellement. Tous les événements seront reliés les uns aux autres par des communications visuelles en multiplex et incluront des échanges en direct de différents endroits. Sur chaque site, les soutiens politiques, les personnalités et élus de différents pays seront aux côtés des témoins de cet été tragique.


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 27 août 13:15

    Article sioniste à la solde des américains haineux.


    • bébert 27 août 13:29

      Mais non tout va bien en Iran , c’est comme au Venezuela , ils nagent tous dans le bonheur.


      • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 14:45
        Mais non tout va bien en Iran , c’est comme au Venezuela , ils nagent tous dans le bonheur.
        ================================
        @bébert

        Beaucoup de pauvres Vénézuéliens se sont tellement enrichis ces dernières années que, par centaines de milliers, ils quittent le Vénézuéla pour les pays voisins. Ils étaient déjà devenus très riches, mais la force de la devise vénézuélienne est devenue telle qu’ils jouissent en s’expatriant -un peu comme les bobos français qui achètent des maisons au Maroc-, d’un pouvoir d’achat tout à fait accru.
        Quand je pense que si on avait élu Mélenchon on serait peut-être déjà en marche vers la même prospérité, je regrette vraiment de ne pas avoir voté pour lui.

      • OMAR 27 août 18:12
        Omar9
        .
        @bébert
        .
        Hormis Cuba, et encore, qui peut économiquement, socialement et militairement résister à un embargo mondial dicté par les USA ?
        .
        Regardez ce qui arrivent à ces firmes et entreprises internationales non américaines, comme Total,ou Peugeot, qu’un simple avertissement a fait plier, au détriment de leurs intérêts et bien.
        .
        Le Venezuela sous les coup de l’embargo et des sanctions, est au bord de la faillite par la seule volonté des USA, pas de celle de H. Chavez ou Maduro.
        Et pourtant, ce pays n’a pas menacé d’effacer Israël de la carte du monde...


      • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 14:37
        malgré les accords de façade et la folie de l’Union Européenne de préférer préserver le patrimoine financier de ses entreprises aux envies légitimes de liberté d’un peuple emprisonné...
        ================================
        à l’auteur,

        J’entendais tout à l’heure le pitoyable discours de Macron devant les ambassadeurs. Je me disais : ses vacances à Brégançon lui auront peut-être permis de réfléchir un peu, mais non : il allait jusqu’à se vanter d’avoir eu récemment une conversation téléphonique avec le « Président Rohani » et il soutient plus que jamais un régime islamo-nazi qui ne tient plus qu’à un fil, à l’heure où les plus grandes entreprises engagées en Iran préfèrent déjà s’en retirer (elles reviendront plus tard !) et où, par un effet indirect des sanctions, Air France a pris la décision de suspendre ses vols vers Téhéran devenus de plus en plus déficitaires.

        La question qu’on peut légitimement se poser face à une telle folie (il n’y a pas d’autre mot), c’est celle de savoir si la France de Macron, lorsque la police iranienne commencera à être débordée face aux émeutes, n’enverra pas à Téhéran quelques compagnies de gardes mobiles et de CRS pour soutenir le régime des ayatollahs et ratatiner les partisans de la liberté.

        Les événements vont sans nul doute se précipiter. Après l’effondrement de ce régime pourri, principal responsable du terrorisme mondial, il faudra bien juger ceux des tyrans qui n’auront pas eu le temps de prendre le large et de retirer au passage les fortune considérables déjà converties en dollars et déposées dans les banques européennes. On saura tout, dès lors, sur les exactions commises au cours de ces quarante dernières années.

        Que diront les imbéciles heureux, si nombreux sur ce site, qui ont déjà lu tant d’articles comparables à celui-là et dont ils auront copieusement insulté les auteurs ? Ils diront : on ne savait pas.

        Ah, les faux-culs !

        • V_Parlier V_Parlier 27 août 15:56

          @Christian Labrune

          Je lis : « principal responsable du terrorisme mondial »
          -> Un tel mensonge discrédite tout ce que vous pourriez écrire de juste par ailleurs. C’est pitoyable.

        • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:12
          ADDENDUM

          Je viens de réentendre un fragment du discours de Macron. Il s’est entretenu, entre autres choses, avec le Président Rohani « du conflit israélo-palestinien qui reste absolument central et préoccupant »(sic.).

          Je me demande bien ce qu’il aura pu échanger à ce propos avec le président d’un état qui se promet toujours, s’il faut en croire les plus plus récentes déclarations de Soleimani, et depuis le vieux con de Neauphle-le-Château, « d’effacer Israël de la carte du temps » de manière à pouvoir plus tranquillement ensuite, par la guerre sainte, faire triompher l’islam « d’un bout à l’autre de la terre »(*).

          Ce qui est absolument central au Moyen-Orient, ce n’est certes pas le vieux conflit israélo-palestinien dont les chancelleries sunnites ont déjà commencé à comprendre l’absurdité. Ce qui est central, c’est la politique hégémonique d’un Iran qui a déjà à sa botte le général Aoun, le Pétain du Liban, Bachar el-Assad le Pétain de la Syrie, qui souhaiterait pouvoir s’emparer de la même façon du pouvoir en Irak, manipule à son gré ses milices terroristes que sont le Jihad islamique à Gaza et les Houthis au Yémen. J’entendais naguère un débat entre des Israéliens qui s’interrogeaient sur la politique de Macron dans un Moyen-Orient où ils sont mieux placés que nous pour comprendre quelque chose aux conflits locaux. Leur conclusion quasi unanime était que la France, au Moyen-Orient, était désormais hors-jeu. Le constat est affligeant mais il est malheureusement incontestable.

          (*) Khomeini, Petit livre vert :
          La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l’Islam diffère considérablement de l’hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d’abord créé sous l’autorité de l’Imam afin qu’il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des autres  guerres de  conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes  moraux et civilisateurs de l’Islam. 

        • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:18

          @V_Parlier
          Vous pourriez développer, argumenter un peu ?


        • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:34
          Je lis : « principal responsable du terrorisme mondial »
          -> Un tel mensonge discrédite tout ce que vous pourriez écrire de juste par ailleurs. C’est pitoyable.
          =================================
          @V_Parlier

          http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-iran-demeure-principal-sponsor-terrorisme-au-monde-alain-rodier-2724747.html

        • V_Parlier V_Parlier 27 août 16:35

          @Christian Labrune
          Non, c’est à l’accusateur de démontrer la culpabilité. Quels sont les attentats aujourd’hui perpétrés sur le sol occidental imputables à l’Iran ? J’attends. Quant au Moyen Orient, si vous pensez au hezbollah, par rapport à tout ce qui se fait maintenant c’est plutôt mou de genou.


        • V_Parlier V_Parlier 27 août 16:37

          @Christian Labrune

          Votre lien : « le département d’Etat américain a désigné l’Iran comme principal sponsor du terrorisme mondial »
          -> Mouarfff ! C’est comme si je vous avançait un article pro-iranien pour vous convaincre qu’Israël fait du terrorisme. Vous êtes amusant quand même !

        • Julien Esquié Julien Esquié 27 août 16:38

          @Christian Labrune


          Une fois encore, le courant néo-conservateur oublie l’Arabie saoudite.

        • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:42
          Je lis : « principal responsable du terrorisme mondial » -> Un tel mensonge discrédite tout ce que vous pourriez écrire de juste par ailleurs. C’est pitoyable.
          =========================
          @V_Parlier
          Le Hezbollah : organisation terroriste la plus puissante dans le monde, entièrement commandée par le régime iranien :

          Terrorisme iranien en France :


          Terrorisme iranien en Amérique du sud :


          Mais à part ça, Madame la Marquise,
          Tout va très bien, tout va très bien (air connu !)

        • Julien Esquié Julien Esquié 27 août 16:46

          @Christian Labrune


          Faisons la liste des attentats et des tentatives d’attentats en France depuis M. Merah. Combien d’attentats chiites ? Combien d’attentats sunnites ?

        • V_Parlier V_Parlier 28 août 09:35

          @Christian Labrune
          Tous vos liens tournent autour de l’attentat de Buenos Aires, toujours le même, et en 1994. C’est du terrorisme, oui, mais à vous entendre c’est le seul attentat qui aurait existé jusqu’à aujourd’hui... Vous avez hiberné ou c’est parce-qu’à vos yeux la désignation d’un attentat nécessite que ce dernier soit iranien ?


        • V_Parlier V_Parlier 28 août 09:44

          @Christian Labrune

          Je vous cite : « la politique hégémonique d’un Iran qui a déjà à sa botte le général Aoun, le Pétain du Liban... » -> Mais tiens donc, les voilà vos raisons. Tout ce qui ne se couche pas devant Israel est bon à abattre. Pour aller même cracher sur Aoun il faut aller chercher loin.

          Enfin, pour ce qui est des citations du « livre vert », ça vaut tout à fait les discours sunnites qu’on entend partout au point que ça en devient banal. C’est simplement... musulman. Rien de nouveau.

        • phan 28 août 10:30

          ADDENDUM & ERRATUM


          Constat, plus de 20 ans après l’attentat terroriste à Buenos-Aires, le 18 Juillet 1994 : une bombe vise l’AMIA, centre communautaire juif, faisant 85 morts. Israël et les pays sionistes accusent immédiatement l’Iran d’en être le responsable. Face à l’émotion, les mensonges, les omissions, les pistes vers la vérité s’accumulent, un éclairage plus pointu avec le Pr Maria Poumier, 

        • V_Parlier V_Parlier 28 août 10:57

          @V_Parlier
          Quant aux tentatives récentes en France (2018), comment dirais-je... Un congrès des « moudjahidines du peuple » organisé par la France... Ah que je rigole !


        • Oceane 28 août 13:43

          @Christian Labrune

          Comment s’étonner encore que les Allemands aient massivement adhérer au programme de Hitler en Europe ? Hitler t’habite.


        • Oceane 28 août 13:59

          @Christian Labrune

          Depuis quarante ans combien d’actes de terrorisme de la part des « démocraties » dans le monde ? Motus et bouche cousue parce que du point de vue de Labrune, le reste de la planète doit marcher au son du clairon européen, de ses rejetons éparpillés dans le monde et surtoutà celui du fils aîné ayant ravi le pouvoir aux géniteurs.

          Qui refuse de baisser son pantalon devant eux est un « dictateur qui opprime son peuple ». Malgré la grosseur de cette ficelle, Labrune s’y accroche, comme à une bouée de sauvetage.


        • V_Parlier V_Parlier 27 août 15:54

          C’est drôle mais le seul pays musulman que les musulmans francophones s’autorisent à critiquer est toujours l’Iran. Parce-qu’ailleurs c’est bien entendu la démocratie, la richesse, la liberté, les femmes « libérées » et j’en passe... (Bon, parfois une petite critique envers l’Arabie Saoudite parce-que là-bas ils sont un peu trop officiellement copains avec Israel et qu’ils tapent un peu trop fort sur le Yemen, mais rien de plus...).


          • V_Parlier V_Parlier 27 août 15:57

            @V_Parlier
            (Quand j’écris musulmans francophones, je pense surtout à ceux qui écrivent des articles, bien sûr).


          • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:27

            @V_Parlier

            Si vous pouvez nous montrer le régime iranien sous un jour plus favorable et nous expliquer que l’auteur de l’article, par exemple, a tort de se plaindre d’avoir perdu des proches (consultez son blog), lesquels étaient opposés à un régime tout à fait démocratique et bienfaisant, qui emprisonne ou massacre ses opposants par amour de la liberté et de la patrie, allez-y, ne vous gênez pas : les lecteurs d’AgoraVox ont déjà subi tant d’autres discours du même tonneau qu’ils sont depuis longtemps parfaitement vaccinés.

          • V_Parlier V_Parlier 27 août 16:41

            @Christian Labrune
            Si vous voulez mon avis, les deux « révolutions » perpétrées en Iran, d’abord la première sous l’influence des USA, puis la seconde suite au soutien de la France et des USA à Khomeini, ont été à chaque fois catastrophiques pour ce pays. Quand les mêmes veulent en organiser une troisième, je devine ce qui va se passer. Et ceci, que le régime actuel soit pourri ou pas.


          • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 16:55

            @V_Parlier


            Vous avez raison : critiquer des dictatures, ça risque de les rendre encore plus nerveuses et plus féroces. Le mieux est encore de s’abstenir, et de toute façon, ce ne sont pas nos oignons. L’iran est à des milliers de kilomètres, et même si des gens y crèvent dans les prisons, ce n’est pas ce qui changera le goût de la confiture sur mes tartines au petit déjeuner.

            La portée de leurs missiles est actuellement de deux mille kilomètres ; c’est tout juste suffisant pour atteindre Israêl. Si dans dix ans ils envoient une bombe atomique du côté de Tel Aviv, on aura tout le temps de voir venir. Mais en fait, ils ne sont probablement pas plus méchants, les islamistes de Téhéran, que les Allemands arrivés en France en 40. Beaucoup de gens, et même Simone de Beauvoir, considéraient que leur comportement vis-à-vis des Parisiens, du moins au début, était tout à fait « correct » (sic.). Il ne faut pas croire tout ce qu’on raconte !


          • V_Parlier V_Parlier 28 août 09:47

            @Christian Labrune

            Vous écrivez (sur un ton moqueur) : « critiquer des dictatures, ça risque de les rendre encore plus nerveuses et plus féroces »
            -> Or ici il s’agit d’en mettre une autre à la place, toujours plus féroce pour qu’elle renverse la précédente, on connait.

          • OMAR 27 août 17:58
            Omar9
            .
            @m. raouf :« ...se réjouiront forcément de l’impact politique que peut avoir ce type d’annonce publique.. ».
            .
            J’ai de la compassion et de l’empathie pour vous pour votre ancienne détention, et pour l’exécution de votre frère, si réellement ce fut le cas.
            .
            Mais dés l’entame de l’introduction de votre article, il s’avère clair, net et précis que ce sont des sentiments de vengeance et de haine qui anime votre entreprise, envers les dirigeants actuels de l’Iran tout en y associant l’Islam,dans votre détestation des mollahs qui ne sont surtout pas ma tasse de thé, en visant un soulèvement populaire non pas dicté par la raison, mais par la volonté des USA et de Israël, à travers un embargo économique, financier et agro-alimentaire
            « sous couvert d’une menace nucléaire iranienne »..
            Ces mêmes USA qui, durant plus 15 ans, ont considéré votre mouvement, le C.N.R. comme organisation terroriste (de 1997 à septembre 2012), vous deviennent subitement un référent de bon aloi et un allié...
            .
            Juste pour vous rectifier : l’impact du désengagement de Total est purement social et répond effectivement au chantage de Trump, point barre.
            La preuve émane de votre article même :«  le peuple Iranien fait bien plus que manifester son mécontentement. »
            Normal, l’oisiveté et la famine rendent sourd, frustré et violent...
            Que le peuple iranien entame un processus de changement de son gouvernement, basé sur le rejet de la tyrannie, l’intolérance et l’extrémisme religieux, il en est totalement responsable et souverain,
            Mais que les USA s’ingèrent directement dans ce processus pour des raisons évidentes d’orientation du peuple iranien aux fins d’asservissement, est inacceptable et condamnable.

            • papat 27 août 21:06

              Hé, vous savez quoi ? Ils vous ont menti à propos de l’Iran !

              Avez-vous déjà envisagé la possibilité que presque tout ce que les médias occidentaux vous ont dit sur le monde ne soit que mensonge et pure invention ?

              Je suis sûr que vous l’avez fait, du moins ces derniers temps, alors que la folie de la propagande occidentale devenait très claire et évidente. Mais qu’en est-il de l’étendue de l’endoctrinement auquel vous avez été soumis ?

              Si vous vivez en Europe ou en Amérique du Nord, jusqu’à quel point êtes-vous empoisonné par les mensonges au sujet de Cuba et du Venezuela, de la Russie et de la Chine, de la Corée du Nord et bien sûr – au sujet de l’Iran ? Êtes-vous encore récupérable ? Si vous voyez la vérité, si vous étiez confronté à la réalité, seriez-vous encore capable de la reconnaître, ou la percevriez-vous comme de la propagande et des mensonges ?

              Je viens de quitter Téhéran, ville d’une histoire et d’une culture formidable, débordant de musées, de théâtres, de parcs merveilleusement entretenus et parsemés de sculptures d’art moderne. C’est une ville avec des transports publics modernes et entièrement subventionnés, composés de métros high-tech, de bus écologiques et de trains de banlieue. Une ville de grands arbres, de places tranquilles, de cafés élégants et de gens extrêmement éduqués et aimables.

              Une ville qui pourrait facilement faire partie des dix villes les plus importantes de la planète si ce n’était la capitale d’un pays que l’Occident tente de détruire, d’abord avec des sanctions injustes et draconiennes, puis qui sait, même par une invasion militaire.

              Que savent la plupart des Occidentaux au sujet de l’Iran ; que leur a-t-on dit ? Je pense que l’image que les médias de masse veulent projeter est celle de « l’Iran – un pays musulman radical, une sorte d’Arabie Saoudite chiite », ou peut-être pire. Bien pire, car l’Arabie Saoudite, l’allié arabe le plus proche de Londres et de Washington, ne peut être touchée en Occident, quelle que soit la barbarie et le terrorisme qu’elle répand dans le monde entier.

              Ceux qui connaissent Jeddah et Téhéran riraient d’une telle comparaison. L’Arabie Saoudite et sa semi-colonie Bahreïn, malgré leurs richesses pétrolières, sont parmi les sociétés les moins clémentes de la planète, la misère côtoyant la vulgarité répugnante de la démonstration extrême de la richesse.

              L’Iran est un pays socialiste par essence. Il est internationaliste, en pleine solidarité avec de nombreux pays opprimés et en lutte sur notre planète. Non, je ne parle pas seulement de la Syrie, du Yémen ou de la Palestine ; je parle de Cuba et du Venezuela, parmi tant d’autres. Vous ne le saviez pas ? Ce n’est pas surprenant : vous n’êtes pas censé savoir !

              On s’attend aussi à ce que vous restiez dans l’ignorance du système social iranien, clairement socialiste. Une éducation et des soins médicaux gratuits, des transports publics et une culture largement subventionnés, d’immenses espaces publics et, dans une certaine mesure, un gouvernement fort et, au moins en partie, une planification centralisée.

              Malgré ces sanctions absolument injustes et terribles qui lui ont été imposées, avec quelques interruptions, par Washington et ses alliés, l’Iran fait tout ce qu’il peut pour prendre soin de son peuple. Et malgré les terribles épreuves que subissent les Iraniens, ils ne trichent pas et ne volent pas. Le taux de change s’est effondré après que Washington ait imposé une autre série de sanctions aberrantes, déclenchant des frustrations, voire des manifestations. Mais la majorité des Iraniens sait qui est le véritable coupable. Et ce n’est un secret pour personne que la soi-disant opposition est souvent financée par l’Occident.

              La plupart des visiteurs ne comprend rien à propos de la monnaie locale ou des taux de change. Je ne fais pas exception. Je donne simplement mon portefeuille aux chauffeurs de taxi ou aux serveurs, et ils ne prennent que ce qui est dû. J’ai vérifié avec mes collègues iraniens : et le montant qui est pris est toujours juste.

              Les Iraniens n’affichent pas de » fierté arrogante » ; mais ils montrent une fierté déterminée, décente et patriotique d’une nation ayant des milliers d’années de grande culture qui sait parfaitement bien qu’elle est du bon côté de l’histoire.

              On vous a dit « à quel point l’Iran est religieux » ; je suis sûr que si. Mais contrairement à l’Arabie Saoudite ou à l’Indonésie, on ne vous jette pas la religion au visage ici ; on ne l’agite pas comme un drapeau. En Iran, la religion est quelque chose d’interne, de profond, qui s’exprime humblement et sans bruit. Alors que les mosquées de Jakarta diffusent quotidiennement, pendant des heures et en utilisant des haut-parleurs puissants, des sermons entiers, alors que des gens sont maintenant jetés en prison pour avoir même critiqué cette brutale imposition de la religion au grand public, à Téhéran, j’ai à peine pu détecter l’Adhan (appel à la prière). La plupart des Téhéraniennes ne couvrent leurs cheveux que de manière symbolique – un tiers, voire un quart, ce qui leur permet de garder la plupart de leurs cheveux exposés.

              Mais l’Occident n’infligerait jamais de sanctions à l’Indonésie ou ne la contrarierait en aucune manière, aussi brutale soit-elle pour son propre peuple : Washington, Londres et Canberra ont déjà ruiné la direction socialiste de l’Indonésie après le coup d’État orchestré par les États-Unis en 1965. Jakarta est maintenant une société docile, turbo-capitaliste, anticommuniste, qui aime la malbouffe et les divertissements merdiques occidentaux. Il n’y a plus rien de public. Les élites ont entièrement volé le pays au nom de l’Occident. Les religions en Indonésie sont utilisées pour soutenir le régime fasciste pro-occidental.

              L’Iran est tout le contraire : son interprétation de la religion est » traditionnelle « , comme elle l’était avant que l’Occident ne parvienne à faire dérailler son essence dans de nombreuses parties du monde. Il est socialiste, compatissant, spirituel et oui – internationaliste.



              • Christian Labrune Christian Labrune 27 août 23:36
                alors que la folie de la propagande occidentale devenait très claire et évidente.
                ======================================
                @papat

                Oui, c’est vraiment terrible, la propagande : il y a trop de gens, probablement payés pour ça, qui racontent sur ce site n’importe quoi. Et par exemple qu’on forcerait les Iraniennes à porter le voile islamique ! ou que les contestataires ne seraient pas traités avec tous les égards qui sont dus à une opposition politique en démocratie ! Tout cela est totalement faux, et vous faites bien de nous le rappeler. Vous auriez dû, pendant que vous y étiez, nous conseiller les très sages principes qui sont rassemblés dans le Petit Livre vert de l’imam Khomeini. Je le fais à votre place. On trouvera cette véritable mine de sagesse inépuisable à cette adresse :


              • Julien Esquié Julien Esquié 28 août 00:00
                @Christian Labrune

                C’est très bien de tirer sur les mollahs.

                Mais à la condition de ne pas oublier nos chers amis saoudiens. Aux dernières nouvelles, les saoudiennes n’étaient pas autorisées à sortir sans voile. Un détail, pour le camp néo-conservateur. 

                Les mêmes, il faut bien le dire, ont complètement oublié d’où venaient les avions du 11 septembre 2001. Ou peut-être O. Ben Laden était-il un chiite qui s’ignorait ? On perdrait la tête pour moins que cela.

              • crabo21 28 août 04:49

                @papat
                on peut envisager que tout le monde a menti meme les journalistes francais qui y sont allés. Mais alors vous aussi. Et apres tout, je ne suis jamais allé aux USA et en effet comme je le dit parfois, je ne sais si ce pays existe. Et est-ce que la terre est ronde puisque certains islamistes affirment le contraire ? mais bon il faut se faire une lecture transversale de tout , pas le temps d’aller tout verifier.


              • papat 28 août 05:56

                @Christian Labrune

                Pour la lybie , vous avez dit que kadhafi voulait génocider son peuple.


                pour la Syrie vous avez dit que Bachar était un tyran !

                pour l’Afghanistan vous avez dit qu’ils étaient responsable du 11 septembre. !

                pour l’Irak vous avez dit qu’ils possédaient des armes de destructions massives !

                pour les palestiniens vous dites que se sont des terroristes !

                pour le Liban vos actions humanitaires quotidiennes n’ont plus besoin d’être rappelées ! 

                et pour l’Iran vous dites que les ayatollahs soutiennent les mouvements terroristes ..

                étonnement se sont tous des ennemies de la colonie..

              • JL JL 28 août 08:15

                @papat

                 
                 mais non, voyons, Christian Labrune ironisait !
                 
                 smiley


              • V_Parlier V_Parlier 28 août 10:02

                @papat

                Il est assez probable, si on extrapole ce qui s’est déjà passé en Iran et ailleurs, que si on veut faire tomber l’Iran c’est parce-qu’il récupère peu à peu de ses folies révolutionnaires et redevient par conséquent relativement prospère malgré les blocus. Alors il a été décidé de lui remettre la tête sous l’eau (*). C’est toujours ainsi que ça se passe.

                (*) A chaque fois le prétexte a été différent. Aujourd’hui ce sera « la démocratie » comme l’ont été avant l’islam du peuple, ou la monarchie, etc...

              • phan 28 août 03:43
                La frite John McCain vient de partir pour rejoindre les 72 vierges à côté des terroristes de Daesh.
                Son père dissimulait les preuves sur l’enquête des attaques terroristes d’ USS Liberty. Son mémorial sera érigé sur une plage du golfe persique !


                • phan 28 août 05:35
                  Iran : Aux (mauvais) souvenirs de l’été 88…
                  290 morts, dont 66 enfants : il y a 30 ans par 2 missiles (Démocratie et Liberté)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès