• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran : guerre ou paix ?

Iran : guerre ou paix ?

 Le 19 juin à 23h35 GMT, l’Iran abattait un drone américain qui était entré dans son espace aérien.

 Le pays doit-il être considérée comme un agresseur ou un agresseur potentiel contre lequel il faut prendre des mesures, y compris des mesures violentes ? Pour Ron Paul, homme politique américain célèbre, ancien membre de la chambre des représentants et candidat à l’élection présidentielle en 1988, la réponse est claire : « Quand vous sortez unilatéralement d’un accord qui participait à réduire les tensions et à favoriser les échanges commerciaux, quand vous mettez en place des sanctions dont l’objectif est de détruire complètement l’économie d’un pays, quand vous déployez des forces navales près de ce pays, quand vous menacez continuellement de détruire ce pays en appelant cela « mettre un maximum de pression » il me semble un peu difficile de prétendre être une victime si ce pays réplique en abattant un drone qui, vraisemblablement, recueillait des données en vue d’une attaque ».

 Lundi 24 juin 2019, le président américain Donald Trump annonçait de nouvelles sanctions contre l’Iran. Ce sont des sanctions financières contre ses principaux dirigeants. Il est vrai qu’il n’y a plus beaucoup de possibilité « d’augmenter la pression économique » quand on en est déjà à un embargo quasi total.

 Réaction des autorités iraniennes : « Imposer des sanctions inutiles contre le Guide Suprême (Ayatollah Ali Khamenei) et le chef de la diplomatie (Mohammas Javad Zarif), c’est fermer de façon permanente le chemin de la diplomatie ».

 L’Iran apparaît ainsi en position d’attente, forçant les Etats-Unis à faire un mouvement. Pour une certaine période de temps en tout cas, car au-delà de cette période difficile à évaluer précisément aujourd’hui, les conséquences sur l’économie iranienne du blocus américain sur les exportations de pétrole iranien vont effectivement créer une situation économique difficilement supportable dans le pays.

 A ce moment, l’Iran sera en grande majorité rassemblé autour de son chef et le pire sera possible. Les Etats-Unis ne semblent pas pouvoir comprendre que les sanctions économiques, loin de semer la zizanie dans un pays, ont presque toujours pour résultat de renforcer le gouvernement en place.

 La semaine dernière, Mike Pompéo admettait dans un podcast de Michael J. Morell, un ancien dirigeant de la CIA, que les sanctions ne feraient pas changer les autorités iraniennes d’avis, mais que « Ce qui peut changer, c’est que le peuple change de gouvernement » !

 Que peut-il donc se passer maintenant. Du côté américain c’est l’attente. Tout ou presque a été fait dans le domaine des sanctions économiques. La tentative d’attribuer à l’Iran l’attaque de deux pétroliers a fait long feu. Les puissances occidentales ont demandé des preuves et n’ont évidemment pas été satisfaites par quelques vidéos floues que les USA ont essayé de faire passer pour la preuve de la culpabilité iranienne. Mais, plus important, les professionnels internationaux du pétrole n’y ont pas cru non plus, il n’y a qu’à voir la réaction des marchés. En cas d’attaque iranienne, prélude à une fermeture du détroit d’Ormuz, les prix auraient dû s’envoler. Il n’en a rien été.

 Les Etats-Unis devraient donc attendre le résultat de leurs sanctions. Le feront-ils ? Les va-t-en-guerre dont Donald Trump s’est entouré réussiront-ils à le pousser à attaquer ? On se souvient que la directrice de la CIA, Gina Haspel, était parvenu à lui faire expulser soixante diplomates russes en lui montrant une photo de canards morts soi-disant victimes du « novitchok » que des espions russes auraient utilisé en Angleterre. Le désir de destruction de l’Iran de John Bolton semble tourner à l’obsession. Le lobby israélien est aussi à l’œuvre. Il n’est un secret pour personne que Benyamin Netanyahou aimerait que les USA fassent le sale travail à la place d’Israël. L’Arabie Saoudite, sunnite, rêve également d’en découdre avec l’Iran chiite et on sait l’attachement du président américain à l’allié saoudien, même quand celui-ci fait tuer un journaliste en Turquie (les Nations Unies ont publié le 23 juin un rapport mettant en cause les dirigeants saoudiens au plus haut niveau).

 Face à eux tous, l’Iran n’est pas l’Irak ou l’Afghanistan. C’est un grand pays de 80 millions d’habitants riche d’une longue histoire et d’une culture raffinée. On oublie souvent également que, depuis des générations, le pays envoie ses meilleurs étudiants dans les plus grandes universités américaines apprendre à comprendre l’ennemi américain, celui qui est intervenu en 1953 pour renverser Mohammad Mossadegh. Certains d’entre eux sont maintenant aux commandes du pays. La partie va être difficile pour un agresseur.

 Mais il faut nous garder de considérer cela comme une « partie » que nous pourrions regarder de loin, en spectateurs cyniques. Quoi qu’il arrive, si la guerre éclate, nous aurons aussi à subir des conséquences dramatiques.

 On parle partout de la fermeture du détroit d’Ormuz par où transite de 25 à 30% du pétrole mondial. Les Etats-Unis n’importent pas de ce pétrole ce qui leur fait penser au moins officiellement qu’un blocage n’aurait pas de conséquences sur l’économie américaine.

 L’Iran peut bloquer le détroit, il n’y a qu’à regarder une carte pour s’en convaincre. Et comme l’a expliqué le général Qasem Soleimani, les Etats-Unis n’ont pas la capacité militaire de maintenir le détroit ouvert. Le général Hossein Salami, chef des « Gardiens de la Révolution » de son côté a expliqué que l’Iran avait « des missiles capables de toucher des porte-avions en mer avec une précision redoutable ». Mais il y a pire, la guerre ne restera pas circonscrite à l’Iran. Une attaque américaine va déclencher un embrasement de toute la région. L’Iran y dispose d’un grand nombre d’unités régulières et d’alliés. Ils sont souvent, d’ailleurs, positionnés dans les mêmes zones que les troupes américaines.

 Dans un article publié sur son blog et repris par « Check point Asia  », John Elmer mentionne des déclarations de hauts dirigeants militaires iraniens qui préviennent qu’en cas d’attaque américaine, il opteront pour une réponse massive visant à la fois les plateformes de lancement des missiles mais aussi des objectifs dans les pays arabes voisins.

 Dans cette ambiance particulièrement tendue, on apprenait quasiment simultanément, le 23 juin, que les Etats-Unis avaient décidé une frappe de réponse sur trois cibles iraniennes et que le président avait annulé son ordre quelques dix minutes avant son exécution. La question se pose donc de savoir pourquoi cet ordre a été annulé. Donald Trump a expliqué lui-même qu’après avoir appris de ses généraux que les frappes feraient vraisemblablement 150 victimes il avait décidé que la réponse était disproportionnée. C’est surprenant, il n’avait pas eu ce genre d’hésitation en Syrie quand il avait ordonné une frappe de missiles de croisières pour punir le gouvernement syrien d’une attaque à l’arme chimique qui s’était avérée ensuite avoir été montée de toutes pièces par des terroristes. Le « New York Times » de son côté explique que c’est Tucker Carlson, le présentateur préféré du Président sur « Fox News » qui l’a dissuadé, lui expliquant que s’il attaquait, il pouvait dire adieu à ses chances de réélection en 2020.

 Ces éléments peuvent avoir joué un rôle dans la décision, mais on peut aussi imaginer que des considérations militaro économiques sont à l’origine de cette volte-face. Sur le plan militaire, nous l’avons vu, une attaque de l’Iran provoquerait une riposte totalement disproportionnée du pays qui déclencherait un embrasement de la région, soit directement, soit par alliés interposés. Le secrétaire général du Hezbollah, Hasan Nasrallah a répété dans ses discours que « la guerre contre l’Iran ne serait pas circonscrite aux frontières de ce pays mais qu’elle mettrait l’ensemble de la région à feu et à sang. Les forces américaines et les intérêts américains dans la région seraient anéantis et avec eux les conspirateurs au premier rang desquels Israël et la famille royale Soudienne ». Le Hezbollah déclencherait un déluge de feu sur Israël (n’oublions pas que le Hezbollah a gagné sa dernière confrontation avec Tsahal) et les minorités chiites d’Arabie Saoudite porteraient certainement le fer au sein du royaume saoudien. Au passage, la flotte américaine imprudemment positionnée près des côtes iraniennes subirait des pertes importantes. Outre le prix d’une telle unité, la perte d’un porte avion serait une catastrophe symbolique pour la Navy.

 Mais il y pire. L’éclatement du conflit accompagné par la fermeture du Détroit d’Ormuz provoquerait une flambée des prix du pétrole. Certains analystes prévoient des cours de 100 puis 200 dollars le baril et jusque 500 si le conflit se prolongeait ce qui est probable. Goldman Sachs a même lancé une estimation à 1.000 dollars ce qui paraît tout de même exagéré. De toute façon, le système financier mondial se serait écroulé bien avant cela. Car ce système porte en lui une faiblesse, une faille qui pourrait provoquer son écroulement. Cette faille a un nom : les « produits financiers dérivés ». Pepe Escobar, célèbre journaliste d’origine brésilienne et correspondant de l’« Asia Times » qui connaît parfaitement le Moyen Orient, a été un des premiers à parler de ce problème que les médias dominants préfèrent ne pas aborder tant il est sensible.

 Dans la « finance de casino » mise en place par les grandes banques, depuis une trentaine d’année, ces dernières ont créé des produits financiers dont la valeur repose sur la valeur ou l’évolution du cours d’autres produits financiers. Les options d’achat ou de vente étaient les premiers et les moins sophistiqués de ces produits dérivés. Il s’en est créé beaucoup d’autres. Le risque énorme que font courir ces dérivés sur le bilan des banques et des grandes entreprises tient au fait qu’ils sont comptabilisés à leur prix d’achat (ou de vente) sans tenir compte de la perte énorme qu’ils provoqueraient en cas d’effondrement du cours de l’actif sur lequel ils reposent. Souvenons-nous de la crise des « sub-primes ».

 D’autre part, la grande majorité de ces produits ne sont pas traités sur des marchés organisés mais au moyen de contrats de gré à gré entre banques. Il est donc très difficile d’évaluer la quantité de produits dérivés en circulation. Les évaluations sont très variables mais tous les chiffres sont d’une importance qui donne le vertige. Dans son article daté du 5 juin dernier, publié par l’« Asia Times », Pepe Escobar mentionnait une évaluation de la Banque des Règlements Internationaux qui parlait de 542 milliards de milliards (trillions) de dollars. D’autres sources mentionnent des montant près de deux fois supérieurs.

 De tels chiffres ont un côté totalement irréel aussi Escobar donne un ordre de grandeur dans un article plus récent du 24 juin publié par la « Strategic Culture Foundation ». Il revient en détails sur le problème posé par les produits financiers dérivés et compare leur montant au Produit Intérieur Brut (PIB) mondial qui est de 80 milliards de milliards de dollars… Une très grande partie de ces produits dérivés repose sur des anticipations d’évolution de taux d’intérêts. Donc au-delà de la hausse prévisible des prix du pétrole en cas de conflit, une évolution de ces taux de quelques points serait fatale aux banques les plus engagées sur ce marché.

 Le rapport de la BRI a été communiqué à la Maison Blanche.

 Donald Trump se trouve donc coincé dans un piège qu’il a largement contribué à construire. Comment pourrait-il s’en sortir ? Dans son article mentionné plus haut, Ron Paul lui propose trois mesures de première urgence : tout d’abord rétablir les exemptions accordées à la Chine, l’Inde et la Turquie leur permettant d’acheter du pétrole iranien, ensuite proposer aux dirigeants iraniens une rencontre sans conditions en terrain neutre et enfin de renvoyer John Bolton et Mike Pompeo…


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 26 juin 12:59

    Bôf ! Les iraniens c’est rien que des poules mouillées ! Z’ont même pas abattu le Poseidon qui lui aussi violait leurs frontières !

     smiley


    • Traroth Traroth 27 juin 13:02

      @JC_Lavau
      Le P-8 est un avion de lutte anti sous-marine. Le programme pour variante renseignement a été annulée il y a plusieurs années.


    • leypanou 26 juin 13:20

      ensuite proposer aux dirigeants iraniens une rencontre sans conditions en terrain neutre 

       : pourquoi faire ?

      Négocier ? L’Iran a déjà fait plus qu’il ne fallait avec le JCPOA. Qu’est ce qu’il en a obtenu ? Peanuts (des milliards d’avoir sont toujours gelés).

      Le JCPOA était déjà beaucoup de concessions de la part de l’Iran, mais avec l’empire et ses laquais, ce ne sera jamais assez. On a même entendu E Macron dire que l’on devrait négocier avec l’Iran sur ses missiles balistiques.

      De toute façon, Trump et son entourage sont complètement à la merci du lobby qui n’existe pas. Comment cela peut se terminer ? Personne n’en sait rien.

      Je ne sais qu’une chose : le plus grand danger pour la paix mondiale est le Grand Satan, et le Petit Satan n’est pas loin derrière.


      • Traroth Traroth 27 juin 13:03

        @leypanou
        Le lobby qui n’existe pas ? C’est quoi, ça ?


      • leypanou 27 juin 14:41

        @Traroth
        Demandez à BHL (ou à Galilée sur agvx), il doit bien savoir.


      • Traroth Traroth 27 juin 15:18

        @leypanou
        Vous voulez dire que vous, vous ne savez pas de quoi vous parlez ? Mais c’est ridicule ! smiley


      • leypanou 27 juin 15:27

        @Traroth
        j’ai eu un message supprimé par agvx sous Oscar Fortin, agvx va dans le sens de la censure sous la pression du lobby qui n’existe pas.


      • doctorix doctorix 28 juin 11:16

        @Traroth
        Il veut parler de cette fake new qui veut que les juifs dominent intégralement la politique mondiale, achètent les élus, corrompent tout ce qu’ils touchent.
        Heureusement, on a la loi Gayssot-Fabius et on prépare des lois anti-fake news qui vont résoudre ce grave problème de désinformation typiquement antisémite.


      • doctorix doctorix 28 juin 11:25

        Il y en a même qui disent que les juifs possèdent tous les media de France, des USA, de Grande Bretagne et aussi du reste du monde, c’est dire jusqu’où l’antisémitisme va se loger !!!


      • JC_Lavau JC_Lavau 26 juin 13:57

        Déçus déçus déçus déçus déçus, la caste-qui-n’existe-pas ! Ils espéraient tant la guerre jusqu’au dernier soldat américain au Moyen Orient, contre cette horrible Perse qui ose leur résister ! Pas même un seul des 38 espions à bord du P-8 Poseidon n’a été abattu !

        Bon, cette fois, il faudra jouer trois fois plus gros dans le faux-drapeau, cela ne saurait tarder.


        • Traroth Traroth 27 juin 13:03

          @JC_Lavau
          La caste qui n’existe pas ? C’est quoi, ça ?


        • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 26 juin 14:09

          L’Iran multiplie les provocations militaires en vue d’entraîner l’Amérique dans une confrontation armée limitée, mais en se gardant soigneusement de tuer des militaires U.S. ou de s’attaquer à ses intérêts fondamentaux.

           

          Cela place les USAface à un choix : 

          frapper localement les positions des Gardiens de la Révolution disposées autour du Golfe.

          lancer l’assaut global contre les installations nucléaires des ayatollahs, leurs missiles balistiques, leurs aéroports ainsi que les concentrations de leurs forces spéciales.
           
          La première option n’apporte aucun avantage stratégique. Ce n’est pas parce que l’ennemi vous provoque que l’on déclenche une opération majeure de ce type, mais parce qu’on l’a décidé soi-même, en fonction de considérations politiques et stratégiques.
           
          En déclenchant la Seconde Guerre du Liban en 2006 sans stratégie, Israël a payé chèrement le fait que son Premier ministre d’alors, Ehoud Olmert, avait oublié ce principe élémentaire.
           
          Le Président Trump avait décidé de répliquer en suivant la première option. Fort heureusement, il s’est ressaisi et poursuit au contraire ses préparatifs en vue de la seconde, tout en multipliant les contacts avec ses alliés régionaux dont Israel afin de coordonner leurs positions.


          • Xenozoid 26 juin 14:14

            @Ilan Tavor aka Massada

            Cela place les mollahs face à un choix : 

            — frapper localement les positions des Gardiens de la « liberté »qui entour leur pays

            — lancer les assaut assymetrique contre les installations nucléaires des ricains, leurs missiles balistiques, leurs aéroports ainsi que les concentrations de leurs forces spéciales.et leur colonies,pour compensé la guerre économique



             


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 26 juin 14:18

            @Xenozoid
             
            L’Iran n’a pas les moyens de ce choix.


          • Xenozoid 26 juin 14:47

            @Ilan Tavor aka Massada

            et comment tu sais ?


          • samy Levrai samy Levrai 26 juin 18:37

            @Ilan Tavor aka Massada
            Tiens donc le Hezbollah aurait une centaine de milliers de missiles à balancer sur Israel et les iraniens n’en aurait pas pour arroser les émirats, l’Arabie, les bases et les porte avions américains et bloquer complètement le Golfe d’Oman ? Ce n’est pourtant pas ce que l’on peut lire sur les sites d’information... la fébrilité semble est dans le camp d’Israel et des américains pas dans le camp iranien.
            Du coup la crédibilité des menaces israelo américaines a tendance a faire pschitt et ils auront bien du mal à ne pas perdre la face.
            Le choix est donc de passer pour des cons, des laches, des faibles ou de détruire l’économie mondiale, cela s’appelle des jeux à somme négative, pour arriver à cela il faut être très fort diplomatiquement... 


          • Kapimo Kapimo 26 juin 23:28

            @Ilan Tavor aka Massada
            "— lancer l’assaut global contre les installations nucléaires des ayatollahs, leurs missiles balistiques, leurs aéroports ainsi que les concentrations de leurs forces spéciales."
            Vu que les US n’ont pas de fantassins, ça veut dire vitrifier par du nucléaire tactique lesdites cibles. Si cette option est prise, Israel sera rayé de la carte.


          • Traroth Traroth 27 juin 13:04

            @Ilan Tavor aka Massada
            Les Etats-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire iranien. Il n’y a aucune autre cause au conflit actuel.


          • Xenozoid 27 juin 13:31

            @Traroth

            les états unis ne sont pas amis des traités,d’ou leurs loi extraterritoriales


          • Xenozoid 27 juin 13:33

            @Xenozoid

            les états unis ne sont pas amis des traités,d’ou leurs loi extraterritoriales

            caractere maffieux si il en est


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 27 juin 13:34

            @Traroth
             
            Il y a de multiples causes, le fait que l’Iran n’a jamais respecter cet accord, qu’il a continuer à développer ses missiles balistiques, qu’il finance des milices terroristes qui sont un danger pour la paix au MO (Hezbollah, Houtis, Hamas,....) qu’il n’a jamais renoncer à exporter sa révolution islamique, qu’il installe des bases militaires en Syrie menaçant ainsi Israel, qu’il cherche à poussé les minorités chiites à déstabiliser les pays sunnites, etc....


          • Traroth Traroth 27 juin 14:16

            @Ilan Tavor aka Massada
            « le fait que l’Iran n’a jamais respecter cet accord » : ceci est un mensonge éhonté. L’AIEA, qui a multiplié les inspections, reconnait que l’Iran respectait l’accord. L’Union européenne reconnait que l’Iran respectait l’accord. les pays du P5+1 hors Etats-Unis reconnaissent que l’Iran respectait l’accord. Seuls les Etats-Unis et Israël prétendaient que l’Iran ne respectait pas l’accord, mais des documents fuités de la CIA ont montré que pour la CIA aussi, l’Iran respectait l’accord !

            Reprenez contact avec la réalité !


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 27 juin 14:33

            @Traroth
             
            L’Iran a refusé une visite des inspecteurs de l’AIEA au site militaire de Parchin, près de Téhéran.
            L’AIEA avait accusé, images satellitaires à l’appui, Téhéran d’avoir fait disparaître des traces compromettantes à Parchin.
            L’Iran a refusé de livrer à l’AIEA des informations concernant ses savants travaillant dans l’industrie de la défense.
             
            Il y a aussi les tirs qui enfreignent la clause interdisant à Téhéran de mener une activité liée aux missiles balistiques conçus pouvant transporter une charge nucléaire.
             
            Les tentatives d’assassinat imputées aux services secrets iraniens l’an dernier en France et au Danemark.

            Renseignez vous


          • Traroth Traroth 27 juin 15:10

            @Ilan Tavor aka Massada

            Je pense que VOUS devriez vous renseigner. Les missiles ne font pas partie de l’accord, justement. C’est bien la justification que donne Trump au retrait étasunien : il veut ajouter les missiles balistiques dans l’accord, entre autres conditions décidées unilatéralement par les Etats-Unis.

            Je me permets de vous faire un petit copier-coller depuis Wikipédia sur les restrictions imposées à l’Iran :

            • Des restrictions sur les centrifugeuses. Leur nombre doit passer de 19 000 à 5 060, et seule l’utilisation du modèle IR-1 est autorisée (disposition applicable pour une durée de dix ans). Les centrifugeuses en excès seront stockées sur le site de Natanz sous scellés de l’Agence internationale de l’énergie atomique.
            • La limitation des stocks d’uranium enrichi. Tout l’uranium enrichi au-delà de 3,67 % doit être expédié hors d’Iran ou dilué (une exception est mise en place pour le réacteur de recherche de Téhéran). Pendant quinze ans, l’Iran s’engage à ne pas enrichir l’uranium à plus de 3,67 %, et à ne le faire que sur le site de Natanz. De plus, la quantité d’uranium enrichi est limitée à 300 kg.
            • La limitation de la production de plutonium. D’une part, la centrale à eau lourde d’Arak doit être modifiée afin de ne plus pouvoir produire du plutonium de qualité militaire. D’autre part, l’Iran s’engage à ne pas construire de nouveaux réacteurs à eau lourde pendant quinze ans.
            • Un accès facilité aux inspecteurs de l’AIEA. L’Iran ratifiant le protocole additionnel de l’AIEA, il accepte de se soumettre à des inspections intrusives. Par ailleurs, les inspections sont renforcées pendant les quinze ans de l’Accord, et même au-delà dans certains cas (vingt ans pour le parc de centrifugeuses, vingt-cinq ans pour la production de yellowcake)

            Concernant Parchin, l’incident dont vous parlez remonte au tout début de l’accord. Tout est rentré dans l’ordre par la suite.

            https://www.levif.be/actualite/international/nucleaire-l-aiea-salue-des-progres-significatifs-de-l-iran/article-normal-419743.html?cookie_check=1561640706

            Concernant les tentatives d’assassinat dont vous parlez, les informations sont vraiment très parcellaires, mais ça n’a rien à voir avec le JPCoA, quoi qu’il en soit.


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 27 juin 19:18

            @Traroth

            Aux termes de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU), l’Iran ne doit mener « aucune activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des charges nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques ».

            Si l’accord n’évoque rien à ce sujet alors il est nécessaire de renégocier cette accord


          • phan 27 juin 20:39

            @Ilan Tavor aka Massada

            Citez moi au moins une résolution de l’ONU qu’Israël respecte ?

          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 27 juin 20:44

            @phan
             
            Nous on est les gentils smiley

             


          • phan 27 juin 21:56

            @Ilan Tavor aka Massada
            gentils, gentils ? les goyim aussi ?


          • doctorix doctorix 28 juin 11:40

            @Ilan Tavor aka Massada
            Mais vous êtes un effroyable menteur !
            Voici le texte de la résolution 2231 de l’ONU :

            • En application du paragraphe 5 de l’annexe B de la résolution 2231 (2015), tous les États peuvent participer aux activités décrites ci-après et les autoriser à condition que le Conseil de sécurité les autorise au préalable, au cas par cas :
            • La fourniture, la vente ou le transfert directs ou indirects à l’Iran, ou en vue de leur utilisation en Iran ou à son profit, à partir de leur territoire ou à travers de celui-ci ou par leurs ressortissants ou des personnes relevant de leur juridiction, ou au moyen de navires ou d’aéronefs battant leur pavillon, qu’ils soient ou non originaires de leur territoire, de chars de combat, de véhicules blindés de combat, de systèmes d’artillerie de gros calibre, d’avions de combat, d’hélicoptères d’attaque, de navires de guerre, de missiles et de systèmes de missiles tels que définis aux fins du Registre des armes classiques de l’Organisation des Nations Unies EN, ou de matériel connexe, y compris leurs pièces détachées ;

            C’est donc une autorisation sous condition, nullement une interdiction.

            De plus il n’est pas spécifié que l’Iran ne peut pas fabriquer lui-même ses missiles balistiques.

            Vous puez la mauvaise foi. Comme d’habitude. Votre fanatisme belliqueux vous aveugle.

            https://www.un.org/fr/sc/2231/restrictions-arms.shtml


          • doctorix doctorix 28 juin 11:43

            @Ilan Tavor aka Massada

            « Si l’accord n’évoque rien à ce sujet alors il est nécessaire de renégocier cette accord »
            Et en échange, vous allez donc renoncer à vos propres missiles et à votre propre armement nucléaire ?
            Est-ce que vous vous foutez du monde (je crois que la réponse est oui, et même du monde entier).


          • doctorix doctorix 28 juin 11:54

            Je crois que ce qui a retenu la folie de Trump, c’est quand ses propres généraux lui ont expliqué que la moindre attaque se traduirait par la destruction immédiate de toutes la flotte US aux USA. Porte avions, croiseurs, navires lance-missiles, tout !
            Je suis convaincu que ’Iran en a les moyens, contre toute défense, grâce aux missiles russes.
            C’est une éventualité que des Isaréliens intelligents (et même des sionistes stupides) ne devraient pas souhaiter voir se concrétiser.
            Ni même en prendre le risque.


          • doctorix doctorix 28 juin 12:29

            @doctorix
            toutes la flotte US aux USA

            Non, en Méditerranée, bien sûr.


          • JC_Lavau JC_Lavau 28 juin 12:51

            @doctorix. Même après correction, je ne crois pas que tu y sois bien. C’est en priorité dans le Golfe Persique et dans le Golfe d’Oman que la Perse peut frapper, sans avoir de pays souverains à survoler. Inclusivement des forces russes et leur DCA.


          • doctorix doctorix 28 juin 14:05

            @JC_Lavau
            Et vous croyez qu’en cas de conflit majeur, ça gênera l’Iran de survoler l’Irak et la Syrie, tous anti-américains et anti-israéliens ?
            Et d’ailleurs que pourraient-ils faire contre ces missiles furtifs qui volent à moins de 100 mètres d’altitude, avec des trajectoires modulables ?
            Mais rien, et les américains l’ont bien compris : ils sont technologiquement impuissants et dépassés.
            Autrement, il y a longtemps que l’attaque aurait été lancée.
            L’Amérique est maintenant à l’image de Trump : toute en rodomontades. Ils ont privilégié l’attaque, tandis que la Russie et ses alliés privilégiaient la défense.
            C’est du moins ce que j’ai compris.


          • JC_Lavau JC_Lavau 30 juin 22:19

            @doctorix. Tu oublies qu’il y a de nombreuses bases américaines fortifiées en Iraq et en Syrie. Avec moyens DCA.


          • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 26 juin 15:11

            L’Iran a mis en place un réseau terroriste en Afrique pour frapper des cibles américaines et occidentales.
            Il est étendu à des pays comme le Soudan, le Tchad, le Ghana, le Niger et la Gambie, avec des cibles potentielles telles que les ambassades, les responsables et les bases militaires.


            • covadonga*722 covadonga*722 26 juin 17:18

              @Ilan Tavor aka Massada
              yep , Massada pour l’instant les terroristes qui tuent et massacrent dans ces pays sont sponsorisé par votre allié objectif wahhabites 


            • covadonga*722 covadonga*722 26 juin 17:29

              @Ilan Tavor aka Massada
              e Soudan, le Tchad, le Ghana, le Niger et la Gambie

              pour le moment les tueurs et terroristes dans ces pays sont sponsorisés par votre 
              allié objectif wahhabite MBS


            • Traroth Traroth 27 juin 13:05

              @Ilan Tavor aka Massada

              Sources ?



            • Xenozoid 27 juin 13:43

              @Ilan Tavor aka Massada

              je vais pas mettre les liens d’israel et de la france,et les chinois et les gringo,avant il y avaient les cubains,et les belges aussi,j’en ai surement oublier


            • Traroth Traroth 27 juin 14:08

              @Ilan Tavor aka Massada
              C’est ça, votre source ? Un obscur blog qui ne propose aucun source secondaire valable, tout en prétendant qu’il s’agit d’un compte-rendu d’un article tiers (« lu pour vous ») ? Etrangement, quand je fais une recherche Google sur le titre, les seuls deux autres pages qui en parlent renvoient vers ce site.

              Et l’article ose des choses comme « Un acte d’accusation de 1998 contre Oussama ben Laden a estimé qu’il avait travaillé avec le régime des mollahs », ce qui ne plaide guère pour sa crédibilité.


            • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 27 juin 19:23

              @Traroth

              Il existe bien d’autres sources qui en parlent ainsi que sur les tentatives de l’Iran pour s’approvisionner en uranium en cachette C’est suffisant pour sanctionner le régime des Mollahs et tout faire pour le détruire


            • phan 27 juin 22:20

              @Ilan Tavor aka Massada

              Comme la source de l’uranium nigérien pour l’Irak : un grossier montage de Bush ! Un petit bibi movie pour la route ?

            • Jonas 28 juin 10:05

              @covadonga*722
              Le Wahhabisme est issu de l’islam , sa doctrine est islamique , ses agissements relèvent du Coran. Sa loi, est la Charia.

              Le wahhabisme est issu du quatrième courant de l’islam sunnite le Hanbalisme. Après une guerre fratricide dont les victimes sont évaluées a plus de 300 000 morts ( rien de nouveaux dans l’islam) Ibn saoud s’empare de Médine en chassant le chérif Hussein de la Mecque en 1924. Les descendants des hachémites se sont vus offrir en compensation par les Anglais un royaume en Transjordanie devenue Jordanie et dont la population est composée entre 65 à 70 % de palestiniens dont , on parle peu et pour cause.

              L’Arabie saoudite a été fondée en 1932, et depuis cette date , sa doctrine wahhabite s’est répandue dans tous les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes. Tous les dirigeants arabo-musulmans ont été corrompus et le sont encore par les milliards de dollars que ce pays déverse , soit aux dirigeants assoiffés d’argent , soit pour la constructions de mosquées , des centres d’enseignements de sa doctrine wahhabite etc.

              Je rappelle que l’Arabie saoudite est fondatrice de la Ligue Arabe en 1945, dont elle est toujours membre , aucun dirigeant arabe, n’a le courage de demander son exclusion de ce syndicat, , ce pays est accusé pourtant de fournir des terroristes. En plus Djeddah est le siège des 57 pays musulmans qui forment l’Organisation de la coopération islamique (OCI)

              Conclusion : Les arabo-musulmans devraient faire le ménage chez eux ,au lieu de se défausser sur les autres . Bin Laden vient d’Arabie saoudite , est a essaimé le terrorisme partout dans les pays arabo-musulmans , comme hier jeudi 28 juin en Tunisie. Ce petit pays Arabe a fourni le plus grand contingent de criminels pour l’Etat islamique . A qui la faute ?


            • doctorix doctorix 28 juin 12:35

              Les Israéliens, depuis l’enfance, sont façonnés par ce genre de propagande.
              Ils ne raisonnent plus, partent du principe que toute l’humanité est contre eux et veut leur mort.
              C’est pourquoi ils peuvent tenir sans rougir de honte des propos aussi stupides ou extravagants que ceux de Massada.
              Ils ont subi un lavage de cerveau permanent, et c’est sous cet angle qu’il faut essayer de les comprendre. Même si ce n’est pas facile.
              Ce n’est pas sans rapport avec l’intoxication des enfants par les islamistes, c’est tout à fait du même ordre.


            • Jonas 28 juin 20:01

              @doctorix
              Proverbe arabe.« Le chameau ne voit pas sa bosse , il voit la bosse de son frère. »
              Qui depuis son enfance , subi le lavage de cerveau , a coups de bâton , sur la tête pour ingurgiter les versets coraniques sans les comprendre ?

              Quelle est la religion, qui explique a ses adeptes , qu’il est inutile de faire des recherches, des innovations , puisque tout est dans son livre saint ? Livre édicté par un prophète bédouin , analphabète et inculte. 

              Qui se fait exploser en tuant des innocents , pour rejoindre son prophète et recevoir les  72 vierges promises ? 

              Qui en pleine conquête de Mars et d’autres planètes , croit à l’existence des djinns ces génies surnaturels , dont le Coran est rempli ?

               Qui vote comme un mouton , sans aucune culture politique , pour des dirigeants corrompus  et reçoit en échange , semoule, huile, sucre , thé etc comme récompense ? 

               


            • doctorix doctorix 28 juin 20:17

              @Jonas
              Vous justifiez l’endoctrinement des Israéliens par l’endoctrinement des islamistes ?

              Ceux-ci échangent leurs votes contre de la semoule et de l’huile, mais les israéliens échangent le leur contre l’attribution de terres volées... Pas si fous...


            • Jonas 29 juin 09:24

              @doctorix
              Ce sont vos frères en religions comme les Algériens ( qui se promenaient avec un cadre représentant Boutéflika) , en Egypte , Soudan , Somalie , Turquie , Bangladesh , Pakistan et tant d’autres comme au Kazakhstan , Ouzbékistan bref , leurs bulletins de vote est un carnet pour les denrées de premières nécessité. C’est ce que les arabo-musulmans ou musulmans non arabes appellent la Démocratie.
              Même en France , les représentants des musulmans auprès des autorités sont désignés , au mètre carré des mosquées. ( Plus la mosquée a de surface , plus , elle a de représentants ) @doctorix, vous devriez revoir votre sujet sur l’islam. 
               
              Vous avez toujours votre joker la Palestine qui n’a jamais existé comme Etat souverain et qui se déchire aujourd’hui entre deux factions ennemies , les terroristes du Hamas et les corrompus du Fatah. 

              1. Pourquoi en tant que musulman , vous passez sous silence , les persécutions que subissent les Rohingyas musulmans asiatiques , dont plus de 370 000 ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh ? Pourquoi en tant que musulman , vous ne pratiquez pas votre sport favori de masse à savoir brûler le drapeau Birman ? 
              2. Pourquoi en tant qu’adepte de Mohammed et de la Oumma , vous n’avez ni compassion ni apitoiement pour les musulmans Ouïgours ,10 millions de personnes, des centaines de milliers de ces Ouïgours sont torturés et sont soumis aux discriminations raciales. Plus d’1 million  , de femmes d’enfants et d’hommes sont placés dans des camps d’internement et obligation pour les mosquées de hisser le drapeau de Chine sur les minarets. Pourquoi , les musulmans du monde ne témoignent par leur solidarité et ne se lancent pas dans leur sport favori de masse à brûler le drapeau Chinois ? 
              3. Poutine ,qui est un allié des pays musulmans, malgré avoir tué plus de 250 000 techtchènes musulmans , soit quart de la population du pays et qui fait la chasse dans son pays aux musulmans terroristes sans état d’âme ni pitié est toujours apprécié par les arabo-musulmans ? Lui qui affirme clairement ce que aucun responsable politique occidental , par veulerie n’ose dire : << L’état d’esprit des démocraties occidentales , permet aux migrants de « tuer, piller, violer en toute impunité du fait que leurs droits sont protégés. Et le parrain du dictateur de Syrie, Bachar Al-Assad, d’ajouter , une critique à l’encontre d’Angela Merkel pour avoir ouvert les portes à un million de réfugiés en Allemagne , traitant cette décision » D’erreur capitale« .>> Pourquoi les musulmans du monde , qui se disent »Frères" n’osent pas pratiquer leur sport favori de masse à brûler le drapeau Russe ? 
              4. La Palestine n’est qu’une serpillière , que les arabo-musulmans et musulmans non arabes passent pour essuyer les détritus qui jalonnent leur parcours .


            • ETIENNE 29 juin 12:14

              @doctorix
              Je ne pense pas que Massada soit fanatisé, ni qu’il croit en ce qu’il dit. Massada, c’est « M. élément de langage ». Il ment tout à fait consciemment, parce que lui c’est le camp du bien, la fin justifie les moyens. Il faut toujours chercher le piège rhétorique de ses interventions, lorsqu’il donne une info sans préciser qu’’elle est ancienne et que les choses ont changé, c’est intentionnel. Il espère que le lecteur retiendra son intox sans se poser de question
              Ses avis changent au gré de la communication sioniste ; Il y a quelques années, il prétendait que tsahal ne s’était pas cassé les dents sur le Hezbolla en 2006. Aujourd’hui il le reconnait en plaidant l’inconséquence stratégique d’Olmert.


            • doctorix doctorix 29 juin 18:50

              @Jonas
              C’est bien ce que je dis : vous et Massada êtes complètement intoxiqués...
              Jusqu’à me qualifier de musulman, avec feu mes trois oncles curés et ma tante bonne soeur...
              Vous êtes de grands malades ou de grands pervers...
              La Palestine, que vous insultez encore, c’est l’un de vos plus grands crimes, et vous ne valez pas mieux que les nazis. Et surement pas mieux que les chinois, qui font exactement la même chose que vous, mais pas avec les mêmes.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juin 19:02

              @Jonas. Fou à lier, tu traites n’importe qui de « musulman », et si possible « islamiste ».


            • generation désenchantée 26 juin 17:10

              Au fait qui a financer le programme d’armes nucléaire pakistanais ?

              l’arabie saoudite

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Arsenal_nucl%C3%A9aire_du_Pakistan


              • generation désenchantée 26 juin 20:04

                @generation désenchantée

                et ils ont un sacré retour sur investissement , l’arabie saoudite , selon la BBC l’Arabie Saoudite a acheté et payé le droit d’utiliser des armes, qui pour l’instant resteront stationnées au Pakistan

                C’est peut être pas les USA , la Russie , La France , Israel ou la Chine qui risquent de tirer des armes nucléaires


              • Matlemat Matlemat 27 juin 12:11

                @generation désenchantée
                Qui a donné son accord tacite ? Il faut se rappeler qu’à l’époque l’URSS était en Afghanistan et que les USA ont laissés le Pakistan avoir la bombe nucléaire pour éviter l’accès des soviétiques à l’Océan Indien.


              • tibidi 26 juin 19:35

                J’ai vu une hypothèse étonnante sur une video de TRU Reporting. Avez-vous vu Schumer et Pelosi danser et applaudir  ? Ils sortaient d’une réunion où Trump venait de signer l’ordre militaire de bombarder l’Iran (en réponse au drone abattu ).

                C’était un piège, un de plus. Schumer et Pelosi auraient fait fuiter l’info à des intermédiaires anonymes afin d’acheter en urgence des stock options de Northrop et Lockheed (fournitures militaires). Trump a annulé les ordres à la dernière minute. Et le département de la Justice (Barr et Durham) traquent les mouvements boursiers sur les actions des fabricants de matériel militaire afin de remonter à la source des ordres

                Si c’est vrai, c’est assez savoureux.


                • generation désenchantée 26 juin 20:00

                  @tibidi
                  tu as un lien pour cette vidéo ?


                • tibidi 26 juin 21:52

                  https://youtu.be/lXNYG17twtI  @generation désenchantée


                • njama njama 26 juin 21:31

                  L’affaire est simple, l’espace aérien a aussi ses frontières, le drone US les a franchies et il s’est fait légitimement exploser par la DCA iranienne.

                  Qui pourrait y trouver à redire au plan juridique du droit international ?

                  Après que les US viennent pleurnicher sur le drone perdu on s’en fout car il ne peuvent prétendre qu’ils ne connaissaient pas les règles.

                  Une transgression qui leur a coûté un drone, la prochaine fois ils feront plus attention, ces crétins.


                  • urigan 27 juin 19:21

                    @njama Les crétins espéraient peut être que l’avion serait désintégré lui aussi. Manque de bol, ils sont deux fois crétins.


                  • Kapimo Kapimo 26 juin 22:06

                    Merci pour cet article qui fait bien ressortir les données du problème.

                    Je me permet de commenter quelque points :

                    « Les Etats-Unis devraient donc attendre le résultat de leurs sanctions. Le feront-ils ? » La vraie question me semble-t-il est : les Iraniens attendront-ils que leur pays soit à détruit pour répliquer ?

                    « un blocage n’aurait pas de conséquences sur l’économie américaine. » La suite de votre article démontre bien que si.

                    Concernant la bulle des produits dérivés, et la situation catastrophique dans laquelle se trouve le système économique et financier interconnecté, avec les implications sociales de cette situation, je recommande la lecture du livre « dépossession » (https://reorganisationdumonde.com/produit/depossession/), ainsi que le blog de Bruno Bertez : https://brunobertez.com/

                    Personnellement, je ne crois pas que Trump soit assez fou pour vouloir déclencher une guerre qui risquerait de mettre par terre les US et ce qu’il reste de leur hégémonie. Je suis en ce sens assez d’accord avec le dernier article d’Orlov :

                    http://www.informationclearinghouse.info/51829.htm

                    Seul les cinglés autour de Trump (Bolton, Pompeo, Pence, Adelson etc...) qui cherchent à faire avancer leurs projets messianiques pourraient etre déclencheurs d’un tel conflit.

                    La question est : Trump peut-il et veut-il leur résister ?

                    Les paris sont ouverts.


                    • Kapimo Kapimo 27 juin 01:23

                      @Kapimo

                      Quant à savoir si Trump est en capacité de résister aux cinglés qui l’entourent, voila ce qu’en pensent certains anglo-saxons :

                      https://www.veteranstoday.com/2019/06/26/how-israels-desire-for-nuclear-weapons-destroyed-the-usa/


                    • molloy molloy 27 juin 04:35

                      Déjà, dégager ces raclures de Bolton et Pompéo, pas facile je sais.

                      Ensuite :

                      je lis ça dans les commentaires :

                      « L’Iran a mis en place un réseau terroriste en Afrique pour frapper des cibles américaines et occidentales.
                      Il est étendu à des pays comme le Soudan, le Tchad, le Ghana, le Niger et la Gambie, avec des cibles potentielles telles que les ambassades, les responsables et les bases militaires ».

                      Une honte totale, faut être totalement lobotomisé pour croire à ce genre de saloperie. 

                      Je n’aime pas du tout la pseudo-théocratie iranienne mais j’aime encore moins les salopards qui racontent des conneries à longueurs de mots.


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 juin 07:12

                        Bonjour,

                        .

                        Toutes les agissements et provocations américaines envers l’Iran visent à une chose, celle de pousser l’IRAN de faire un faux pas « justifiant » une intervention militaire qui à été planifié depuis longue date.

                        .

                        Déjà dans les années 50 les américains ont bouleversé la politique de ce pays ayant organise un putsch avec l’aide des services secrets, CIA, pour remplacer un président démocratiquement élu par une marionette, serviteur des États Unis, le Shah d’Iran.

                        https://www.youtube.com/watch?v=JUertb8xWFE&t=2m47s

                        .

                        La CIA reconnaît avoir orchestré le coup d’Etat iranien de 1953
                        https://www.liberation.fr/planete/2013/08/20/la-cia-reconnait-avoir-orchestre-le-coup-d-etat-iranien-de-1953_925833

                        .
                        Puis après le 11 septembre 2001 les États Unis et Israël sentent le moment venue de remodeler toutes les pays du proche et moyen orient, qui pressentaient soit disant une menace pour Israël. Une autre raison des américains d’intervenir au proche et moyen orient sont des intérêts économiques. Saddam Hussein

                        avait osé à s’opposer à la politique américaine ce qui à faisait de l’IRAK une cible de premier choix.

                        .

                        Voici le témoignage du général américain Whesley Clark qui dévoile comme il avait été informé sur le plan américano-sioniste d’envahir 7 pays en 5 ans. Plan qui à été mis en pratique et il ne reste qu’un seul pays sur la liste des pays a envahir, l’IRAN  !
                        https://www.youtube.com/watch?v=daanTPD7SRk

                        .

                        Comme les informations dans l’age de l’Internet circulent plus vite que jamais liée notamment due à un développement croissant des médias libres, les sales Fake News des pays occidentaux, comme par exemple celle qui avait accusé Saddam Hussein 

                        d’être en possession d’un énorme stock d’armes chimiques, sont dévoile de plus en plus rapidement, notamment du à un mode opératoire qui se répète et qui est connue par un public de plus en plus large.

                        https://www.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130308.OBS1260/l-incroyable-histoire-du-mensonge-qui-a-permis-la-guerre-en-irak.html

                        .

                        L’idée que tous les États arabes doivent être fragmentés en petites unités, par l’œuvre d’Israël, est une idée récurrente dans la pensée stratégique israélienne et transposé dans la politique américaine du au lobbying sioniste, AIPAC ... etc.

                        .

                        Le plan Oded Yinon, analyste du ministère israélien des Affaires étrangères, préconisait en 1982, le démantèlement pur et simple des États arabes, la balkanisation du proche et moyen orient !
                        http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/
                        .
                        C’est Israel Shahak (1933-2001), professeur de chimie et président de la ligue israélienne des droits de l’homme de 1970 à 1990, qui a levé le lièvre en traduisant en anglais le texte d’origine d’Oded Yinon paru en hébreu dans la revue « Kivunim ». Nous avons la chance de posséder un exemplaire de la traduction anglaise paru dans le cadre de « The Association of arab-american University Graduates » (AAUG) publié en juin 1982.
                        .
                        Se présentant sous la forme d’un livret de 26 pages – sans compter une présentation par l’AAUG de la politique sioniste et d’un avant-propos sous la plume d’Israel Shahak -, ce précieux document intitulé « The zionist plan for the Middle East » relate précisément la politique prônée par Oded Yinon dans le cadre de la stratégie sioniste. Ce livret précise les références parues à l’origine en hébreu qui sont : « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem”.

                        .

                        Les américains et Israël sont dans l’attente d’un moment propice pour pourvoir déclencher la guerre contre l’Iran tout en rendent cette attaque comme nécessaire, comme soutenable par l’opinion politique !
                        Enfin ce n’est qu’une question de temps que l’état impérialiste US, dominé par les sionistes, passe à la dernière étape... le 7ème pays.


                        • JL JL 27 juin 07:36

                          @eau-du-robinet
                          bonjour,
                           
                           ’’Toutes les agissements et provocations américaines envers l’Iran visent à une chose, celle de pousser l’IRAN de faire un faux pas « justifiant » une intervention militaire qui à été planifié depuis longue date.

                          ’’
                           
                           Même pas : il leur suffit de créer un contexte pour faire comme disait Barjavel, d’un fait vrai un mensonge.
                           


                        • izarn izarn 27 juin 19:36

                          @eau-du-robinet
                          Le probléme de votre raisonnement :
                          L’Iran est bien mieux armé qu’il y a 20 ans.
                          Le drone a été détecté trés rapidement, et aussi rapidement abattu...
                          En Syrie 70% des missiles de croisières ont tété abattu par des Panzir M russes...


                        • Jean Keim Jean Keim 27 juin 07:56

                          Le monde est de plus en plus ancré dans une folie grandissante, les analyses dites géopolitiques sont inévitablement dans le même mouvement, bien peu se demandent pourquoi il en est ainsi, la guerre paraît si naturelle, il est vrai que depuis que le monde a une histoire, il y a toujours eu des guerres, en réalité cela fait des milliers d’années que LA MÊME GUERRE se déroule avec notre tacite accord.


                          • QAmonBra QAmonBra 27 juin 09:13

                            Merci @ l’auteur pour le partage.

                            Sanctions économiques, gel des avoirs, encerclement par des bases militaires etc. Toutes ces mesures répressives des anglo-sionistes visent à contraindre l’Iran à renégocier un nouvel accord sur le nucléaire, comprenant également son industrie militaire, notamment des missiles, et son engagement antiterroriste dans l’axe de résistance Téhéran-Bagdad-Damas-Beyrouth, stressant crescendo l’antenne locale de $ion, que la destruction du drone U$ furtif et dernier cri, avec un armement totalement iranien, ne va pas soulager, loin s’en faut, compte tenu que ledit armement va se retrouver rapidement, si ce n’est pas déjà le cas, en Syrie et au Liban.

                            Bref, en « outlaws » et hyper-mafieux qu’ils sont, les anglo-sionistes proposent toujours l’habituel « racket », qui est, comme pour les palestiniens,

                            la capitulation ou la destruction !

                            Mais ladite destruction du 7ème pays, de la liste dont le général W. Clark a fait état, se présente de façon de plus en plus hasardeuse, coûteuse, pour ne pas dire périlleuse pour l’apartheid, malgré ses ogives nucléaires, serait elle celle de trop ?

                            On serait tenté de le croire vu que D. Trump semble lui même, soit ne pas trop savoir où il met les pieds, soit en avoir que trop conscience, un peu comme l’ultime hésitation de l’insecte parasité. . .


                            • Laulau Laulau 27 juin 09:28

                              Trump essaie, désespérément de faire monter le prix du pétrole et du gaz.

                              La veille des « attaques iraniennes sur des pétroliers », chez mon pompiste, le gasoil avait encore baissé : moins de 1,4 € le litre. Les actuelles gesticulations trumpistes ont fait, un peu remonter les cours, pas assez semble-t-il.

                              Depuis quelques année les USA s’échinent a faire monter le prix du pétole et du gaz. A coup d’embargos, de menaces, de pressions et de provocations on essaye, sans grand succès semble-t-il, de faire monter les prix. Pourquoi ?

                              C’est que l’on veut pouvoir vendre le pétrole et le gaz de schiste que l’on produit, à crédit, aux USA. Pour dégonfler la gigantesque bulle financière créée par cette aventure industrielle il faudrait pouvoir arrêter de vendre à perte ce fameux pétrole, dont le coût de production est exorbitant. Alors on sabote les usines au Venezuela, on met l’Iran sous embargo, on fait pression sur les allemands qui ont l’outrecuidance de rechigner à payer trois fois plus cher le gaz made in USA et préférer acheter du gaz russe....etc..etc..

                              Quand au blocage du détroit d’Ormuz, Trump en rêve !


                              • zygzornifle zygzornifle 27 juin 09:50

                                Les Américains sont les premiers fouteurs de merde , de quels droits vont t’ils fouiner au dessus des autres pays ?

                                Un drone Russe les survolerait ça ferait un sacré bordel , eux ont le droit de mettre leur gros nez plein de morve de coca et de hamburgers partout et les autres n’ont qu’a se taire sous peine de bombardement .....


                                • Trelawney Trelawney 27 juin 11:50

                                  Vivre dans une zone désertique requiert une seul qualité : l’intelligence ! Si vous n’avez pas cette qualité vous ne survivez pas. La génétique faisant le reste, les habitants de ces régions possèdent des qualités intellectuelles insoupçonnées.

                                  Ce qu’on les iraniens et ce que n’a pas un occidental arrogant nourrit au Macdo.

                                  On peut toujours partir en guerre contre les iraniens, mais ça risque de se terminer plus vite qu’au Vietnam et avec le même résultat. De plus dans sa chute il risquerait d’emporter Israel et les pays du golfe avec. Car il ne faut pas oublier que du coté de la Jordanie, de la Syrie de l’Irak et plus loin de la Russie, ils n’attendent que cela


                                  • Matlemat Matlemat 27 juin 12:06

                                     C’est vrai que les marché n’ont pas cru à la soit disant attaque iranienne de pétroliers.

                                     Une augmentation du prix du pétrole ne conviendrait pas aux électeurs de Trump.

                                     Il ne faut pas exagérer la puissance militaire du Hezbollah capable de se défendre contre Israël mais bien incapable d’en envahir le nord du territoire hébreu.

                                     Les chiites d’Arabie dite Saoudite se font massacrer dès qu’ils bougent le petit doigt.

                                     La situation risque de durer encore un moment car on ne voit pas bien comment la population iranienne pourrait se révolter pour faire tomber leur régime.


                                    • Traroth Traroth 27 juin 13:09

                                      « La tentative d’attribuer à l’Iran l’attaque de deux pétroliers a fait long feu »

                                      Une question qui devient de plus en plus intéressante : mais QUI a attaqué ces pétroliers, puisqu’il semble que ça ne soient pas les Iraniens ?


                                      • Xenozoid 27 juin 13:13

                                        @Traroth

                                        qui a intéret ? un partit inconnu la ligue des fous ?..

                                        je suis sérieux,la guerre est féroce en haut,et toujours en avace sur les news et anticipation


                                      • izarn izarn 27 juin 19:44

                                        @Traroth
                                        Qui ? Washington, bien sur...


                                      • Jonas 27 juin 16:11

                                        Non , je ne crois pas à une guerre Iran/ Etats-Unis.Parce qu’aucun dirigeant ne veut la guerre. Chacun montre ses muscles, pour la galerie.

                                        Parce que les dirigeants iraniens , ne sont pas des Arabes , à la manière de Nasser et de Saddam Hussein , qui ne mesuraient pas les capacités de l’adversaire, pour ne parler que de ces deux, là. Très pragmatiques , et conscients , les Ayatollahs ne sont pas des fous, , ils connaissent leurs limites et savent qu’ils ne pourront jamais se confronter à la puissance américaine. Le régime des Ayatollahs contrôle quatre capitales Arabes , et malgré plus de 20 000 soldats chi’ites en Syrie, il n’est pas capable de se mesurer à Israël, qui ne cesse d’attaquer ses positions.On ne fait pas la guerre seulement avec des missiles. 

                                        Au Moyen-Orient , plus qu’ailleurs , il faut faire la différence entre la propagande intérieure et le comportement vis-à-vis de extérieur.


                                        J’ai toujours exprimé ici, ma sympathie au peuple iranien, que je ne confond pas avec ses dirigeants,Ce peuple souffre énormément de la crise grave économique , politique,et sociale , qu’il subi, Plus de 24% des jeunes sont au chômage , selon les chiffres publics du régime , mais en réalité beaucoup plus. d’ ou cette vague d’immigration. Ce magnifique peuple iranien, dans sa grande majorité, bien sûr condamne , les gesticulations de Trump, mais fait unique dans cette région de nombreux conflits , il n’épargne pas , la mauvaise politique du régime , la corruption et l’hypocrisie de ses dirigeants.

                                        Je n’aime pas le régime des Ayatollahs , mais je crois en leurs intelligence et leur sens politique , pour savoir s’arrêter . Pour celles et ceux qui connaissent l’Iran , savent , que pas un coin de ce pays , qui n’a pas son petit cimetière de martyrs , dû a la terrible guerre provoquée par le tyran, d’Irak, qui avait fait plus de 500 000 morts uniquement en Iran.


                                        • izarn izarn 27 juin 20:13

                                          @Jonas
                                          Faut etre logique si l’Iran a eu 500 000 morts, c’est qu’il peut aligner plus de soldats que les USA. Pas 20 000.
                                          Quand à Israel, inutile d’en parler...L’Iran a developpé des missiles qui n’ont rien à voir avec les vieux scud de Saddam. Je suis sur que l’Iran peut frapper Israel quand il veut. Israel n’a de valable que son arme nucléaire. Ce qui veut dire que si elle l’utilise, son auto destruction sera définitive au milieu du monde arabe.
                                          L’Iran possede le top du top des avions de combats :
                                          10 Su-57 Avion de 5ieme génération russe, probablement meilleur que le F22 Raptor.
                                          20 Shengdu J-20 5ieme génération chinois, comme Su-57 et Raptor.
                                          20 Shengdu J-10 4ieme génération chinois, style F 16.
                                          30 Su-34 Bombardier ultra moderne russe.(Utilisé en Syrie)
                                          30 Su-30 Chasseur génération 4++ : (Rafale, F15 amélioré...)
                                          10 Su-35 Attaque au sol (Equivalent voire trés supérieur au F35)
                                          36 Mig 31 Intercepteur mach 3 (Le seul au monde a dépasser mach 3)
                                          35 Mig 29 (Classe Rafale, F/A 18 Hornet)
                                          20 F 14 Tomcat multirole (Top gun)
                                          39 F 4 Phantom (Guerre du Viet Nam)
                                          Missiles balistiques :https://fr.wikipedia.org/wiki/Shahab-3
                                          2000 kms
                                          Des centaines de drones de toutes sortes, reconnaissance et armés.
                                          Etc..Etc..
                                          Pour faire peur à L’Iran il faudrait une énorme armada...
                                          Avec ce que Trump aligne c’est totalement insuffisant.


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juin 20:27

                                          @izarn

                                          Merde...même pas un rafale...


                                        • Jonas 28 juin 07:46

                                          @izarn
                                          Nous ne sommes plus au XIXe siècle. Ce n’est pas le nombre de soldat qui compte aujourd’hui, les dirigeants iraniens le savent bien. 
                                          Les pays développés grâce a leurs avancées technologiques dans beaucoup de domaines, ont diminué leur périmètre dans les armées , terre-mer et air. 
                                          Le régime des ayatollahs, vit une grave crise économique et sociale, qui touche tous les secteurs et en particulier les jeunes diplômés, à cause d’une politique basée sur le pétrole , sans livraison de pétrole , la monnaie qui a perdu déjà 50% de sa valeur , s’écroulera. Les dépenses de l’Iran dans leurs interventions , en Irak, Syrie, Liban, et au Yemen dilapident une grande partie des rentrées de pétrole. N’oubliez pas la crise de l’eau, qui frappe ce pays et sa désertification qui avance à pas de géant. .

                                          Les jeunes iraniens de 15 à 25 ans rejettent massivement les injonctions religieuses des Ayatollahs , pour avoir le coeur net , allez sur instagram et regarder les vidéos des rappeurs iraniens, contre le régime.
                                           
                                          Quant a l’aviation , vous ne devez pas suivre , les actualités de ce pays , il ne se passe de mois sans accidents d’avions par manque de pièces de rechange et son aviation de combat est dans un état désastreux . La preuve , c’est que cette aviation , est incapable de se mesurer à celle d’Israël , malgré les frappes meurtrières de Tsahal , dès que les lignes rouges sont dépassées . La Russie qui est l’autre parrain qui vole au secours de la Syrie en est parfaitement consciente. 
                                          Pour le reste il faut faire la différence dans cette région , entre les discours pour la consommation intérieure et la réalité sur le terrain. 
                                          Souhaitant , que les diplomates , fassent leur boulot et éviteront une conflagration dans cette région , le peuple iranien , n’a pas besoin d’une autre guerre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès