• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël, 70 ans

Israël, 70 ans

Aujourd’hui, après 70 ans, loin des formidables kibboutz qui ne représentent plus qu’un folklore muséal, l’avenir d’Israël pose question. Quel est l’avenir d’un peuple dont la culture est masquée par sa sécurité au détriment des autres ?

Un peuple meurtri, pourchassé, plein d'espoirs, s'est trouvé ou retrouvé, réapproprié une terre. Définir les termes exacts pour évoquer l'histoire d'Israël est un exercice d'équilibriste. Chaque mot rend des comptes et fait vaciller celui qui suit. Le massacre ignoble, la douleur provoquée par nos prédécesseurs ou certains d'entre eux en tant qu'européen semble nous condamner à devoir nous incliner devant l'horreur inconcevable perpétrée pour en porter le poids dans un silence imposé.

D'une certaine façon, avoir un avis sur le destin d'Israël nous est interdit, puisqu'en tant qu'européens nous représentons la responsabilité de son abîme historique au travers de parents que nous avons à peine connus. Nous ne pouvons pas comprendre donc nous ne pouvons pas juger . Comment se fait-il que vous ayez le regard porté sur nous alors que d'autres meurent et en plus grand nombre ailleurs dans le monde ? La réponse est aussi cruelle que simple. Si la cohésion entre européen et juifs a été extrêmement meurtrie par la passé, nous avons partagé et partageons encore une culture, une langue, une histoire des coutumes, une proximité qui nous lient. La politique actuelle d'Israël fait ainsi vaciller nos fondamentaux car, de près ou de loin nous nous identifions à cette culture, à ces européens qui ont migré au Moyen-Orient. Et ce reflet nous effraie car il semble pouvoir réveiller ce que nous ne voulions plus jamais voir chez nous même. Mais surtout, nul part dans le monde un peuple n'a eu aussi longtemps le contrôle d'un autre. Depuis la Shoah, nous n'avons pas souvenir d'une telle volonté de déshumaniser un peuple. Pire, nous n'avons pas souvenir qu’un peuple ait essayé d’enlever toute légitimité à l'existence et l’appartenance même d'un autre peuple.

Lors de l’apogée du fascisme dans l'enfer européen les juifs avaient été désignés et marqués par ce qui faisait leur unité, leur culture, leur religion : Juifs. Cette étoile, au-delà de la douleur, renforça cette cohésion, cette identité, jusqu'à la porter sur le drapeau de ce qui deviendra l'état providentiel des Juifs. Aujourd'hui on refuse aux palestiniens la notion même d'être ce qu'ils sont, de ce qu'ils étaient, de ce qu'ils seront. Comme s'ils n'étaient que des opportunistes, des animaux ou même des parasites dominés par une sombre influence qui leur empêche d'être maître de leur destin : eux-mêmes ou l’ombre d’eux-mêmes.

Aujourd’hui Israël a 70 ans. Et les passions se déchaînent et se déchirent.

Après l’intense aspect religieux du sujet, c’est aussi cette attente impossible que nous, européens, exigeons d’Israël qui attise nos émotions. Puisque ce peuple a subi l’horreur du seul et unique plan industriel d’extermination, pourquoi ne ferait-t-il pas figure d’exemplarité en matière de droits et de respect des minorités ?

Si nous ne pouvons exiger d’une personne ayant subi un trauma qu’elle soit le symbole de la compassion et de la sagesse, nous ne pouvons pas en attendre autant d’un peuple entier.

Cependant nous ne pouvons concevoir la politique diamétralement opposée que mène aujourd’hui Israël. Car la seule analyse de la tragédie subie qui semble être faite par les décideurs de ce pays, c’est qu’on ne peut supprimer physiquement tout un peuple car cela renforce son identité, qu’au contraire c’est son identité, sa cohésion et son histoire qu’il faut annihiler pour espérer le voir disparaître physiquement.

Aujourd’hui, après 70 ans, loin des formidables kibboutz qui ne représentent plus qu’un folklore muséal, l’avenir d’Israël pose question. Quel avenir pour un peuple qui s’enferme derrière des murs, qui s’isole des autres pays, n’accepte aucune critique et réprime dans le sang le droit d’un autre peuple à disposer de lui-même. Quel est l’avenir d’un pays qui dresse des barrière au lieu de construire des ponts ? Quel est l’avenir d’un peuple dont la culture est masquée par sa sécurité au détriment des autres ?

G.B.


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Kent 18 mai 10:06

    « Quel est l’avenir d’un peuple dont la culture est masquée par sa sécurité au détriment des autres ? »


    Posez cette question aux rapatriés d’Algérie. Ils doivent avoir une idée là-dessus. Israël est la dernière aventure coloniale égarée dans le 21èeme siècle alors que les autres épopées, surtout anglaise et française se sont déroulées à cheval sur les 19èeme et 20ème siècle. 

    • Christ Roi Christ Roi 18 mai 21:18

      Comme autrefois l’appartheid en Afrique du Sud, les sionistes savent bien que leur situation ne durera pas. L’Etat sioniste sait que ses jours sont comptés mais il ne sait plus comment refléchir autrement qu’en bombardant à tout va. Un nouvel Exode se prépare pour eux. Ils ne savent juste pas quand il se déclenchera mais il est certain.


    • Massada Massada 18 mai 10:24

      La société israélienne Rafael Advanced Defense Systems a annoncé jeudi la vente à la Roumanie de son système d’interception de missiles Dôme de fer.

       
      Le contrat comprend aussi le développement de la version maritime de son système d’interception à courte portée, du système d’armes télécommandé Samson et du missile antichar Spike.
       
      Merci aux palestiniens et à l’Iran pour la publicité, LOL

      • OMAR 18 mai 18:43
        Omar9
        .
        @Massacrada : "La société israélienne .............a annoncé jeudi la vente à la Roumanie de son système d’interception de missiles".
        .
        Voila le véritable visage des nazisionistes israéliens : parlez-leur de paix et de colombe, ils vous répondent par des ...... armes....

      • izarn izarn 19 mai 01:15

        @Massada
        Vu l’efficacité du machin on se doute de la pourriture des acteurs du marché dans l’affaire !
         smiley
        Sacré Bibi ! Sacré Roumains !
        Ils valent bien Monnet (Non pas l’artiste, le gangster européiste), qui vendait son cognac à Al Capone !
         smiley smiley


      • zak5 zak5 20 mai 06:55
        @OMAR
        parlez-leur de paix et de colombe, ils vous répondent par des ...... armes....

        c’est simple frere Omar, comme il sait que cela te fait attraper la rage quand il parle de réussite pour israel, il en remet une couche. Israel exporte de la technologie, le monde musulman exporte des migrants (le grand turc fait même du bizness avec cela et au lieu d’aller défendre tes freres a gaza avec sa puissante armée, il préfère massacrer les kurdes qui sont aussi tes freres en theorie)


      • Massada Massada 18 mai 10:37

        A Gaza, Ismaïl Haniyeh chef du Hamas promet : « Nous ne reconnaîtrons jamais Israël. Il n’y a pas de compromis possible »

         
        Conclusion :
        Israël continuera son évolution vers le succès et la réussite.
        Suicidaires, les palestiniens s’enfonceront encore plus vers la misère et la désolation.



        • papat 18 mai 10:57

          @Massada

          En Israël, ainsi qu’au sein des territoires palestiniens, le nombre d’Arabes sera bien égal à celui des Juifs, a indiqué Sergio DellaPergola, démographe auprès de la Hebrew University à Jérusalem. DellaPergola confirme de la sorte les chiffres du dernier recensement militaire qui ont suscité l’indignation des législateurs de droite à la Knesset. 

          Si l’on compte la population de la rive occidentale du Jourdain, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est, les Juifs et les Arabes ont, selon le démographe, sur tout le territoire d’Israël, une population à peu près égale. Dans d’autres régions israéliennes, les Juifs représentent environ 80% de la population totale. Les partisans d’une solution à deux Etats ont longtemps averti que le pays risquerait de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien n’était pas établi à ses côtés.

          Majorité juive

          « Les partisans d’un règlement du conflit entre les deux nations affirment depuis longtemps que le pays risque de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien propre n’était pas créé », explique le Times of Israël. « Si un deuxième Etat n’est pas créé, Israël deviendra un Etat binational ou un Etat dans lequel les Arabes et les autres minorités n’ont pas les mêmes droits ».

          DellaPergola a calculé qu’actuellement, sur l’ensemble du territoire, vivent 6,9 millions de Juifs et 6,5 millions d’Arabes. Selon lui, ce fossé sera probablement comblé d’ici 15 à 20 ans.

          Haïm Mendes, un officier haut gradé de l’armée israélienne, ayant la responsabilité des affaires palestiniennes, a annoncé à la Knesset que près de 5 millions d’Arabes habitaient sur la rive occidentale du Jourdain et dans la bande de Gaza. Le militaire a été pris à partie par certains parlementaires conservateurs.

          Mendes a été accusé de gonfler les chiffres de la population arabe. Avi Dichter, parlementaire du Likoud, parti au pouvoir, et président de la Commission des affaires étrangères et de la défense au sein du Parlement, a qualifié les chiffres avancés par Mendes d’étonnants et a demandé des éclaircissements.

          Colonies

          Moti Yogev, parlementaire du parti Jewish Home et partisan des colonies juives dans les territoires occupés, a accusé Mendes de s’être basé sur des chiffres palestiniens.

          Les chiffres de population sont une donnée importante dans le cadre d’un accord de paix général qui pourrait avoir lieu entre Israël et les Palestiniens, indique le Times of Israel.

          Depuis les deux dernières décennies, la question démographique est au cœur de la poursuite par Israël d’un accord de paix global avec les Palestiniens. La crainte est qu’Israël ne puisse accomplir sa destinée en tant qu’Etat juif démocratique compte tenu de ces tendances.

          « Le gouvernement israélien actuel n’est pas favorable au concept d’un Etat palestinien et rejette l’idée d’une possible menace démographique ». 

          Sur le plan du nombre de naissances, les Juifs arrivent, selon DellaPergola, au niveau des Arabes, principalement grâce au taux élevé de natalité chez les Juifs ultra-orthodoxes. Toutefois, la population arabe est sensiblement plus jeune et a aussi une plus grande espérance de vie, fait encore remarquer l’expert.

          qu’en pensez vous massada ?


        • papat 18 mai 11:00

          @papat
          apparemment des gens sensés et surtout pragmatiques vous donne la marche à suivre ! pourquoi n’ouvrez vous pas votre esprit massada ?


        • OMAR 18 mai 19:59
          Omar9
          .
          @Massacrada
          .
          En parfait propagandiste des thés sionistes, tu veux nous convaincre que des lance-pierres de Gaza sont capables de mettre en péril l’existence de ton état-voyou qui possède l’arsenal nucléaire et l’armement le plus sophistiqué du monde ?
          .
          Ta hasbara ne marchera pas ici, car I. Haniyah ne représente qu’un parti politique amoindri.
          .
          Par contre, ce nazisionsite de B. Netanyahu a bien déclaré que c’est lui qui a détruit les accords de Oslo et donc fermé les portes à toute solution menant à la coexistence pacifique des deux peuples et à la paix :
          .
          Ta morgue et ta suffisance te mènera vers ton véritable destin : Massada...

        • izarn izarn 19 mai 01:18

          @Massada
          J’ajouterais : Heil Israel !
           smiley
          (je fais de l’humour...Certes c’est du Dieudo, mais je t’emm... !)


        • Spartacus Spartacus 18 mai 11:34

           « formidables kibboutz »

          On se demande si ces machins si « for-mi-dables », était si « FOR-MI-DABLE » pourquoi personne n’a envie d’y remettre les pieds et a vacciné les Israéliens du socialisme....

          « Nulle part l’échec du socialisme n’est plus clair et évident que la faillite radicale du kibboutz israélien » - Dixit -Gary Becker Nobel d’économie

          Les Kibboutz sont comme les Kolkhozes, et le travail dans les pays de l’Est, (aujourd’hui en France l’utopie des SCOOP), une utopie totalement stupide collectiviste qui dénie les différences, les capacités et les inégalités intrinsèques des individus...

          Jalousie, fainéantise, égalitarisme par le bas, laissez aller, totalitarisme, partage non associé à l’effort individuel, et inefficacité qui n’a jamais contenté que les idéologues du départ qui vivent dans le déni que personne n’est égal à personne.

          L’échec du Kibboutz socialiste flagrant est l’argument ultime contre les illusions des derniers zélotes du collectivisme qui ne veulent pas voir la preuve de l’absence de viabilité intrinsèque des sociétés socialo-communistes sous toutes leurs formes. 

          • samuel 18 mai 12:54

            @Spartacus

            Il n’y a aucun dénie de la différence des individus dans le principe général de la coopération...


          • izarn izarn 19 mai 01:20

            @Spartacus
            Les juifs sont en plus communistes ? Mon dieu quelle horreur !
             smiley
            Dés fois je me sens juif !
             smiley


          • Spartacus Spartacus 19 mai 09:41

            @izarn


            Les Kibboutz ont été créés par l’extrême-gauche sioniste...
            Juif est une croyance religieuse. 
            Pas une croyance politique...

            Il y a en Israël comme ailleurs des gauchistes, gens jaloux, qui rêvent de vivre assisté aux dépens de tous les autres existent...

            Les kibboutz ont montré la fin des illusions, et ont contribué a ce qu’il y a de moins en moins de gauchistes en Israël....


          • Massada Massada 18 mai 13:01
            Pour la SUISSE, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens « UNWRA » pose problème.
             
            Elle fournit les munitions nécessaires à la poursuite du conflit« 
            en maintenant en vie le rêve »irréaliste" d’un retour pour tous, ce qui alimente le conflit au Proche-Orient, a affirmé jeudi le chef de la diplomatie suisse.
             
            C’est une évidence.


            • izarn izarn 19 mai 01:27

              @Massada
              Un Netanyahou bon, est un Netanyahou mort...


            • Étirév 18 mai 14:25

              C’est autour du mot Religion que, de tous temps, toutes les passions humaines se sont le plus souvent déchaînées. Les discussions, les luttes, les guerres ont, presque toutes, été provoquées par un mot dont, aujourd’hui, on ne comprend plus la signification.

              C’est en sortant de L’ignorance universelle dans laquelle est enfermée l’humanité depuis des siècles que l’on s’apercevra qu’il y a entre toutes les orthodoxies de la Terre une somme de dogmes communs qui représentent la Religion naturelle primitive, et qu’il arriva un temps où ils subirent des déviations locales qui altérèrent les anciennes croyances.

              Ces altérations étant différentes d’un peuple à l’autres, elles finirent par être les causes de luttes, de guerres et de persécutions encore actuellement très présentes.

              Cordialement.


              • Christ Roi Christ Roi 18 mai 21:14

                @Étirév
                Arrêtez la télé. Ce sera bon pour ce que vous avez. smiley


              • Massada Massada 18 mai 15:27

                Encore une base iranienne en Syrie qui part en fumée.



                • Massada Massada 18 mai 15:51

                  C’est la première fois dans mes souvenirs que l’on bombardent aussi si loin en Syrie. Cela fait quand même près de 300 km de vol. 

                   
                  Le message adressé à Bachar Al-Assad est donc très fort : aucun endroit en Syrie n’est à l’abri des bombardements israéliens. 


                  • Trelawney Trelawney 18 mai 16:06

                    @Massada
                    Vous n’étiez peut être pas né, mais en 81, l’aviation israélienne a bombardé un réacteur nucléaire expérimental au sud de Bagdad en Irak. Pour cela ils sont partis depuis Eilat et se sont fait accompagner par l’aviation saoudienne un grand bout de chemin (aller et retour)


                  • l' hermite Cyrus 18 mai 16:27

                    @Massada

                    ouille , ouille ... trop de message tue « la communication »
                    Bien sur que c’ est une « performance » si on vous opposent de la résistance , 
                    Mais sans opposition ça ressemble a un piège a con qui va encore vous discréditer ...

                    Tu as raison , a cause d’ ornière mental , nos raisonnement sont souvent faussé .
                    Je voit trop la petite bête , et toi peut être pas assez .

                    Nous somme tributaire de nos culture , ...ou se situe la verite dans tout cela ?
                    Albert appliquait la relativité a la physique , ne pouvons nous l’ appliquer au culturel ? 






                  • Massada Massada 18 mai 18:10

                    @Cyrus
                     

                    « Nous somme tributaire de nos culture , ...ou se situe la verite dans tout cela ? »
                     
                    Vous n’avez pas eu de mère juive ! vous ne pouvez pas nous comprendre smiley
                    Dieu ne pouvait être partout, alors il a créé la mère. Proverbes juifs 
                     
                    Blague à part , ce qui caractérise la mentalité israélienne (pas celle des juifs de la diaspora) c’est la communication l’irrévérence et le goût du risque.
                     
                    Le sens de la communication et du réseau vient essentiellement de l’armée. Pendant trois ans pour les garçons, deux ans pour les filles, les jeunes se voient confier de grandes responsabilités, ils vivent et travaillent ensemble, discutent et créent des contacts qu’ils garderont toute leur vie. 
                     
                    L’irrévérence est aussi l’un des piliers de la mentalité israélienne. Nous n’avons pas du tout le culte de l’autorité, ni de la hiérarchie. Un employé peut dire au patron que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire les choses, et le patron va l’accepter si l’employé sait de quoi il parle.
                     
                    Enfin l’échec n’est pas rédhibitoire en Israël, bien au contraire. Il est considéré comme formateur. 

                  • l' hermite Cyrus 18 mai 19:08

                    @Massada

                    Vous n’avez pas eu de mère juive ! vous ne pouvez pas nous comprendre 
                    Dieu ne pouvait être partout, alors il a créé la mère. Proverbes juifs 
                    > Très bien dit , on en parlais , peut après les attentat du bataclan dans le support reconnaissant a nos militaire de « vigie pirate » ...support que nos souchien offre rarement , c’ est vraiment un trais de votre culture tout a votre honneur.

                    Blague à part , ce qui caractérise la mentalité israélienne (pas celle des juifs de la diaspora) c’est la communication l’irrévérence et le goût du risque.
                    >c’ est bien définit également , mais un peut rapide pour la définition des juif de la diaspora j’ en ais connus beaucoup qui gardait vos valeurs bien mieux que la ldj. Mais je pense comprendre ce que tu veut dire , une partie de l’ identité juive as été oublié par des juif qui sont devenus totalement français dans leur raisonnement .D’ autre sont rester « juif en france » et font le grand écart , tout comme je suis un goî qui aime Israël .... un philosemite deguisé parfois sous l’ opprobe lol smiley

                    Le sens de la communication et du réseau vient essentiellement de l’armée. Pendant trois ans pour les garçons, deux ans pour les filles, les jeunes se voient confier de grandes responsabilités, ils vivent et travaillent ensemble, discutent et créent des contacts qu’ils garderont toute leur vie. 
                    >de plus la réserve a la suisse maintient ce lien .L’ analogie est rapide , mais c’ est un peut le « facebook » militaire .Une appartenance a la communauté nationale qui est entretenus .
                    Ce n’ est pas non plus le service a la française , l’ épreuve du feu est réelle .
                    En France depuis la guerre d’ Algérie nous l’ avons oublié . 

                    Mon major avait fait le Tchad ...ils avait une bien meilleure vision opérationnelle que moi l’ anarchiste « fleur au fusils » , il as su me transmettre certaine valeur sans lesquelles je ne serait pas « moi ».













                  • l' hermite Cyrus 18 mai 19:08

                    @Cyrus

                    L’irrévérence est aussi l’un des piliers de la mentalité israélienne. Nous n’avons pas du tout le culte de l’autorité, ni de la hiérarchie. Un employé peut dire au patron que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire les choses, et le patron va l’accepter si l’employé sait de quoi il parle.
                    >J’ ai au moins ce pilier la :) lol
                    J’ ais été patron comme salarié , je peut te garantir que ca se passe souvent a la « japonsaise » en france , mais c’ est bien plus hypocrite ... et on oublie le « sens marin » =fait ce que tu peut pour éviter le naufrage .
                    <pure emprunt au breton angle/celte"> également génocidé a leur heure smiley

                    Enfin l’échec n’est pas rédhibitoire en Israël, bien au contraire. Il est considéré comme formateur.
                    Permet moi de lever une bierre (leffe a ta santé ) , nous nobles chevalier de caudette , avons forcement du sang maure , mais aussi du sang sepharade espagnol .... le tout diluer dans une pinte de bierre belge .... 

                    Bon BBQ avec ta famille ...je comprend aussi pourquoi tu te bat.


                  • phan 18 mai 19:30

                    @Massada

                    Que de good news :
                    La dynastie corrompue de Netanyahu serait bientôt en prison.
                    MBS est aux abonnés absents depuis le 21 avril 2018.
                    Poutine a promis des S-500 à al Assad lors de l’entrevue à Sotchi.
                    70 snipers français prêtant main forte à l’armée d’occupation se sont trompés de frontière, seraient interpelés par les forces régulières syriennes.
                    Le bras droit de Soros est arrêté pour agressions sexuelles, il ne reste que le bras gauche pour la bra..ette.
                    A ce rythme-là, le Messie va arriver avant la fin de la semaine !

                  • phan 18 mai 21:50
                    Etats Unis, 242 ans : démocratie née avec 100 millions d’awoniens massacrés.
                    Israël, 70 ans : fête macabre avec 115 morts et 2700 blessés et mutilés depuis le 30 mars 2018. Et après ça, on va vous balancer la quadruple équation :
                    anti-sionisme = anti-sémitisme = anti-Israël = anti-américain
                    Après des sens obscènes, l’empire du non-sens touche le fond de l’abjection !

                    • Jonas 21 mai 11:21

                      @phan


                      Vous savez faire les décomptes des Palestiniens. Mais savez vous faire les décomptes des arabo-musulmans ou musulmans non arabes tués par des arabo-musulmans ? Faites un delta entre les morts arabo-musulmans ou musulmans non arabes et les palestiniens ? Vous serez surpris. 
                      Je vous rappelle pour mémoire , que les terroristes du Hamas en s’accaparant de Gaza par un coup d’Etat , en 2007, avait exécuté 450 militants du Fatah dont certains balançaient des toits des immeuble et 550 blessés. 
                      Je ne vous rappelle pas pour ne pas être cruel , les 200 000 morts dans la guerre civile algérienne ni les 150 000 morts lors de celle du Liban. 
                      La décence et l’humilité ne sont pas des qualités premières des arabo-musulmans. 

                      Combien d’arabo-musulmans tués en Syrie ?
                      Combien d’arabo-musulmans tués en Irak ?
                      Combien d’arabo-musulmans tués au Yémen ? 
                      Combien d’arabo-musulmans tués en Libye ?
                      Combien d’arabo-musulmans tués a Bahrein ?
                      Combien de musulmans tués en Afghanistan par les attentats ? 
                      Combien de musulmans tués au Pakistan par des attentats 
                      Combien de Kurdes sont tués par l’aviation Turque etc. 

                    • zak5 zak5 20 mai 06:20

                      Quel est l’avenir d’un peuple dont la culture est masquée par sa sécurité au détriment des autres ?Je ne vois pas pourquoi vous écrivez « des autres » au pluriel. Le problème est entre les israéliens et les palestiniens, les autres peuples arabes n’ont qu’apporté des problèmes Les pays arabes qui avaient et ont toujours chacun son peuple palestinien, n’ont fait qu’enfoncer encore plus les palestiniens (ils ont perdu 3 guerres, avec a chaque fois plus de territoire pour les israeliens). Pour l’Egypte, c’est l’OLP le peuple palestinien, pour l’Iran l’Iran c’est le hamas, de telle sorte que Mahmoud Abbas est plus en sécurité a tel aviv qu’a gaza
                      Avec « les autres » s’appliquerait plutôt aux musulmans, du fait du panislamisme, sont en conflit avec tout ce qui n’est pas musulman. Et la il ne s’agit pas d’un minuscule pays avec son minuscule peuple, Israel, il s’agit d’un milliard de musulmans avec un immense monde musulman. Mais c’est un autre débat


                      • zak5 zak5 20 mai 09:19
                        La vérité historique c’est que les arabes ont refusés le partage de la Palestine avec les juifs en 1948, un partage qui était très favorable aux palestiniens, en tout cas bien plus favorables que les frontières de 67 qu’ils réclament aujourd’hui. La Palestine, il faut le rappelé, n’était que sous mandat britannique et avant cela une province complétement délaissée de l’empire ottoman agonisant .
                        Pourtant tous les pays arabes de la région ont été dessinés ainsi, tous sont des états construits après la désintégration de l’empire ottoman. Seulement voilà il s’agit de juifs que les arabes ont toujours considérés comme ceux qui ont provoqués le courroux d’Allah, ce refus et ce déni est culturel et religieux. Le juif est le Mal’oun (le damné) dans la culture musulmane : ihoudi el mal’oun

                        Tout cela a fait que les israeliens ont une obsession de leur sécurité, c’est pathologique chez eux et ne font confiance a personne. Leurs réactions violentes n’est qu’une adaptation a une région ultraviolente, y a qu’a voir ce que les dirigeants arabes sont capables de faire sur leur propre population.
                        Ajoutez a cela ce déni qui va jusqu’a dire que les juifs ne sont pas juifs, même s’ils l’affirment (on a massacré des juifs en Europe alors qu’ils ne l’était pas !). On dit par exemple que les ashkénazes sont européens pas juifs, et les séfarades alors ? c’est les séfarades qui votent le plus a droite, il faut croire que leur expérience avec les arabes n’étaient pas vraiment réjouissante. Sans parler des traces de l’histoire que l’on essaye d’effacer et de subtiliser, le tombeau de Rachel devient un site musulman, alors que même Jérusalem ne l’est pas puisque dans l’histoire jamais les musulmans n’ont organisé de pèlerinage a Jérusalem.

                        bref, avant de demander aux juifs de se débarrasser de cette culture obsessionnelle de la sécurité, il faudra peut-être dire aux musulmans de se débarrasser de leur culture obsessionnelle du martyre et du déni

                        • Jonas 21 mai 11:05

                          A l’auteur 


                           Israël n’a pas besoin de votre sollicitude. il sait ce que valent les promesses et les belles paroles des pays donneurs de leçons . Foutez la paix a Israël et occupez-vous d’abord de la France et des problèmes que les flux migratoires engendrent a ce beau et magnifique pays qu’est la France éternelle. . En moins de 50 ans , la France se défigure a vue d’oeil . En 70 ans Israël renaît de son passé millénaire et brille dans plusieurs domaines. La jeunesse israélienne ,a repris ce que beaucoup de pays occidentaux ont oublié , savoir mourir et tuer pour sa patrie , comme la fait le héros colonel ARNAUD BELTRAME. Il a sacrifié sa vie pour sauver une autre. C’est ce que font les Israéliens. Le Moyen-Orient n’est ni la Scandinavie ni l’Europe , dans cette partie du monde pour survivre en homme libre , il faut êtres fort. 
                           

                          La seule et unique solution aux Palestiniens c’est de créer une fédération ou une confédération avec la Jordanie dont la population est composée entre 65 à 70 de palestiniens. Cette solution est bien sûr refusée par les Palestiniens , parce qu’ils ne veulent pas vivre entre eux , comme les immigrés qui au péril de leur vie fuient leur pays. 

                           Israël est un petit pays par sa superficie ( 21 000 km2) mais grand par la valeur de ses femmes et de ses hommes , il montre au monde Occidental , que l’on peut résister et vaincre l’hydre arabo-musulman ou musulman non arabe. Israël avec courage fait face à un entourage cruel et sanguinaire pour qui la vie n’a aucune importance. Il suffit de passer en revue , les pays arabo-musulmans ou musulmans non arabes pour constater ce qu’ils s’infligent les uns les autres et les morts quotidiens dont ils se fichent éperdument.. 

                          Toutes les guerres qu’Israël a été obligé et contraint de faire le furent contre les pays ARABES et non contre les palestiniens arabes qui ne représentaient RIEN à l’époque. C’est à la suite de la cuisante défaite de 1967 et celle de 1973, que les pays Arabes ne pouvant battre Israël, ont transformé la guerre Israélo/Arabe en guerre Israélo/Palestinienne. 

                           Les plus grands « TRAITRES » a la cause palestinienne, sont les pays Arabo-musulmans.

                          1) Lors du partage du 29 novembre 1947 , sous la résolution 181. Ce sont les pays Arabes qui ont refusé , le partage de la Palestine mandataire alors que les Juifs l’ont accepté. Ils ont déclenché une guerre contre le petit pays , Irak-Egypte_Syrie-Transjordanie et Liban . Ces pays Arabes sont vaincus et signe un armistice ( qui n’est pas la paix) 

                          2) Le génie Arabo-musulman et leur amour des palestiniens font qu’ a la suite de l’armistice de 1949, l’Egypte s’octroie Gaza , quelle colonise de 1949 a sa défaite de 1967 . Et La Transhjordanie , devenue Jordanie , par adoration et dévouement aux Palestiniens, annexe , la Cisjordanie et Jérusalem-Est et fait de ces habitants des citoyens jordaniens dont plusieurs sont représentés Parlement de la Jordanie. 

                          Quel Arabo-musulman , peut nier ce fait ? 

                          3) Le syndicat des régimes Arabes « La Ligue Arabe » n’a jamais introduit un quelconque projet a l’ONU , obligeant , les deux Etats Arabes de se retirer des territoires qu’ils dominent pour créer un Etat Palestinien provisoire en attendant la victoire finale. 

                          4) Il est bizarre , que ces palestiniens , de Gaza et de Cisjordanie et Jérusalem-Est n’aient jamais manifesté pour retrouver leurs habitations , comme il le font aujourd’hui., lorsque leur territoire était entre les mains des deux pays Arabe. Cela prouve , la manipulation de ces pauvres Palestiniens , qui n’ont jamais été rien d’autres que des jouets entre les mains de leurs frères. 




                          • papat 22 mai 15:56

                            a tous les sionistes vomissant le hamas !

                            Gaza est une noble place malgré la dévastation. Dans bien des pays, les enfants des dirigeants deviennent milliardaires. La fille du président de l’Angola est la femme la plus riche d’Afrique : elle est le seul fournisseur d’accès à la téléphonie mobile dans ce pays exportateur de diamants. Mais il y a une autre tradition, celle des enfants de dirigeants qui sont les premiers à aller à la guerre. C’est la tradition de Gaza. Parmi ceux qui ont été descendus par les as de la gâchette israéliens, il y avait trois enfants de dirigeants de Gaza.

                            Le fils de l’ex-premier ministre de Gaza, Ismaël Haniyeh, Maas, s’est retrouvé parmi les blessés graves. Ahmed al-Rantisi, fils d’Abd el Aziz al-Rantisi, fondateur du Hamas, a été tué. Son père, qu’on appelait le lion de Palestine, avait été assassiné par les juifs en 2004 ; un hélicoptère armé avait tiré un missile sur sa voiture dans le centre de Gaza, le tuant lui et ses gardes-du-corps, et blessant les passants. Et son fils vient de prendre sa suite. Izz al-Din al-Sammak, fils de Musa al-Sammak, dirigeant du Hamas, a été tué, et il n’avait que quatorze ans.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Buquoysky


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès