• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël : la Loi Etat-Nation

Israël : la Loi Etat-Nation

La Loi fondamentale Israël Etat-Nation du Peuple Juif" (5) a été adoptée par la Knesset le 19 juillet 2018. Je propose d'aborder ici l'un des aspects les plus controversés de cette Loi : Le droit à l'autodétermination, qui y est réservé aux seuls citoyens Juifs.

Voilà un texte de loi qui a suscité de violentes réactions en Israel, portées par des mots forts et clairs : racisme, apartheid, ...

Le fait pour un État de traiter ses citoyens selon la catégorie ethno-culturelle que l'Etat lui attribue semble effectivement être une forme de racisme (1). Et l’on sait qu'un système raciste a été appliqué en Afrique du Sud : l’apartheid. Les discriminations ethno-culturelles existent dans plusieurs Etats du Moyen Orient (Iran, Arabie Saoudite,...) sans que le terme apartheid soit utilisé pour les qualifier. Cependant, les représentants Arabes à la Knesset l'utilisent, de même qu'une partie de la presse israélienne :

" La Knesset veut l'Apartheid" (...) elle " poursuit obstinément une pernicieuse annexion légale des territoires occupés" (2) Les organisations Arabes de Palestine et d' Israel "marquent le 19 juillet comme le Jour de la Résistance contre l'Apartheid Israélienne." (3)

En juillet dernier, l'ambassadeur de l'Union Européenne a déclaré que le Projet de Loi controversé avait "des relents de racisme". (4)

Pour Henri Laborit (Éloge de la fuite - 1976), le racisme est souvent associé aux efforts déployés pour « la défense de structures périmées. »

 

Voici quelques considérations sur le point mentionné plus haut :

"LE DROIT D'EXERCER L'AUTODETERMINATION NATIONALE DANS L'ETAT D'ISRAEL EST PROPRE AU PEUPLE JUIF."

Cet extrait essentiel de la loi fondamentale est en parfaite contradiction avec les principes qui ont présidé aux principales étapes ayant amené à la création de l’Etat d’ Israël. Ces principes impliquent ou explicitent le Droit à un traitement égal des citoyens non-juifs :

>>> Déclaration d’indépendance de l'Etat d'Israel (6) (extrait) :

"L'État d'Israël sera ouvert à l'immigration des juifs de tous les pays où ils sont dispersés (...) il assurera une complète égalité de droits sociaux et politiques à tous ses citoyens, sans distinction de croyance, de race ou de sexe (...)."

>>> Résolution de l’ ONU N° 181 (II) de novembre 1947 (7) (extrait) :

" Garantissant à toutes personnes, sans discrimination, des droits égaux en matière civile, politique, économique et religieuse et la jouissance des droits de l'homme et des libertés fondamentales, y compris la liberté de culte, de langue, de parole et de publication, d'instruction, de réunion et d'association."

>>> Déclaration Balfour de 1917 - (8) (extrait) :

"Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un Foyer national pour le peuple juif, et il emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porte atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives de Palestine ainsi qu'aux droits et aux statuts politiques dont les Juifs jouissent dans les autres pays..

>>> Essai Politique de Theodor Herzl de 1896 "Der Judenstaat" (L'État des Juifs)

Théodor Herzl (Légiste, puis journaliste) est un des premiers théoriciens du Sionisme politique. Il publie un essai politique qui analyse la situation persistante de souffrance des Juifs (objets de haine, d'exclusion et de persécutions, principalement en Europe et en Russie). Il considère que les Juifs resteront toujours des étrangers dans ces sociétés, et il cherche une solution pérenne à ce qu’il était à l'époque convenu d’appeler la « question juive ». Son projet comporte un plan pour l'installation des Juifs du monde qui le souhaitent sur un territoire où ils pourraient se réfugier.

« Les bases doctrinales du projet tiennent au fait que les Juifs, minoritaires et partout victimes de persécutions antisémites, forment un peuple dont la situation, anormale et injuste, doit être corrigée par a création, reconnue en droit international, d'un État où ils pourraient se rassembler.  » HERZL propose « une solution rationnelle et définitive à l’incertitude d’un phénomène persécutif irrationnel  » (…) qui « doit permettre à la nation juive de retrouver son honneur parmi les peuples. » (9)

L' Essai de Herzl s'intitule "Der Judenstaat" (l'Etat des Juifs). Le théoricien du Sionisme aurait pu écrire « Jüdische Staat » (État Juif). Il ne l’a pas fait. En effet, son livre décrit un État Refuge pour les Juifs du monde. Cet Etat, selon les textes ayant présidé à sa création, devait être démocratique.

 

DISCUSSION

>>> La Loi Etat-Nation : une manoeuvre politicienne ?

" L’adoption par le Parlement israélien de la « loi sur la Nation » est une confirmation de la dérive du gouvernement d’extrême droite pour lequel le caractère juif de l’État passe avant la démocratie." L' Israélien Michel Warschawski – co-auteur de l’ ouvrage : Un Autre Israël est Possible – 2012, pense que Benyamin Netanyahu aurait lancé cette opération « État-Nation » pour de basses et politiciennes raisons électoralistes de court terme. (11) J'espère qu'il s'agit de cela, mais il y a d'autres hypothèses.

>>> La Loi Etat-Nation : un projet mûrement réfléchi ?

Israel est un Etat sans Constitution. Jusqu'à présent, la Cour Suprême Israélienne considérait la Déclaration d’Indépendance de 1948 comme un des fondements du Droit. (c'est-à-dire qu'elle se basait sur les principes et valeurs d’égalité des citoyens, de non-discrimination des minorités, ... qui figurent dans la Déclaration d' Indépendance d'Israel).

Cette approche de la Cour Suprême déplaît grandement à la Ministre de la Justice Shaked, qui explique clairement ce qu'elle veut : que la nature Juive-Sioniste prime au besoin sur les autres aspects de Droit (démocratie, droits de l’homme, ...) s’il y a conflit entre eux :

"La Ministre de la Justice Ayelet Shaked a critiqué la Cour de Justice, affirmant que la justice ne tient pas suffisamment compte du Sionisme et de la majorité Juive du pays." Et l'article cite les propos de la Ministre de la Justice : "Le Sionisme ne devrait pas continuer, et je le dis ici, il ne continuera pas à céder devant le système des droits individuels interprétés d'une manière universelle qui les sépare de l'histoire de la Knesset (...)"

Le même article de 2017 rapporte que "La ministre a aussi dit que la Loi Etat-Nation préparée par le gouvernement sera une révolution morale et politique" (11)

La ''révolution'' de la Ministre Shaked part donc d'un Principe affirmé (largement controversé, et nouveau en Droit), pour en dérouler les conséquences.

La stratégie aurait donc été que la Knesset vote un texte qui contraigne la Cour Suprême à prendre aussi la Loi Etat-Nation comme base du Droit. Ce serait un des objectifs-clefs de la promulgation de la loi Etat-Nation.

En cohérence et en complément à la Loi Etat-Nation, la Ministre Shaked a aussi longuement bataillé pour faire entrer à la Cour Suprême des Juges qui correspondent mieux à son approche. Par exemple, elle a proposé un Américain, Alex Stein. Ce dernier a quitté Israel depuis 15 ans, mais est un legal positivist. Ces positivistes considèrent qu'il convient de limiter l'activité judiciaire à l'application de textes, plutot que d'utiliser des valeurs pour guides. Ce type de juge donnerait grande importance à un texte voté à la Knesset, par la majorité parlementaire du moment du vote. La Ministre a aussi travaillé à la nomination d'une juge, Haya Sandberg, à la Cour du District de Jérusalem. Cette dernière est connue pour ses positions légales ''créatives'' en faveur des colons implantés en Cisjordanie.

La Ministre de la Justice disait " Je pense que 'Judaïser la Galilée' n'est pas un terme offensant." C'est son point de vue.

Les députés Arabes d'Israel se joignent à présent aux Palestiniens, et se tournent vers l'ONU. Ce que je trouve désolant, c'est qu'avec cette Loi, le Gouvernement accroît la déjà trop grande fracture entre les différentes 'tribus' d'Israel (selon le terme utilisé par le Président Reuven Rivlin).

Le Journal HAARETZ, dans son éditorial de février 2017 avait bien anticipé la problématique qui éclatera au grand jour mi-2018 : "L'Etat d'Israel ne peut pas se laisser gérer selon les exigences d'un parti nationaliste extrémiste, qui veut annexer les territoires occupés, et transformer Israel en un Etat d'Apartheid." (12)

 

JPCiron

 

§§§§§§§§§§§§§§ NOTES §§§§§§§§§§§§§§

..... (1) – Racisme = Attitude de mépris ou d’hostilité, pouvant aller jusqu’à la violence, envers des individus en raison de leur race, de leur ethnie ou de leur culture. https://fr.wiktionary.org/wiki/racisme // Attitude d'hostilité pouvant aller jusqu'à la violence, et de mépris envers des individus appartenant à une race, à une ethnie différente généralement ressentie comme inférieure. Racisme anti-juif. Le grand passage. Ce western de King Vidor est conforme à l'imagerie des années trente. Le racisme anti-indien, à l'époque, allait de soi . http://www.cnrtl.fr/definition/racisme

Ethnie = Groupe d'êtres humains qui possède, en plus ou moins grande part, un héritage socio-culturel commun, en particulier la langue. http://www.cnrtl.fr/definition/ethnie

..... (2) - Haaretz – 01 juin 2018 - https://www.haaretz.com/opinion/editorial/the-knesset-wants-apartheid-1.6137367

..... (3) – Haaretz – 19 août 2018 - https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-arab-leaders-pa-call-day-nation-state-law-passed-apartheid-day-1.6389594

..... (4) – The Times of Israël - https://fr.timesofisrael.com/loi-sur-letat-juif-convocation-de-lenvoye-de-lue-accuse-dingerence/

..... (5) – Association France-Palestine Solidarité – Loi Etat Nation d' Israel - http://www.france-palestine.org/Texte-integral-de-la-Loi-Fondamentale-Israel-etant-l-Etat-Nation-du-Peuple-Juif

..... (6) – La Documentation Française - Déclaration d' Indépendance d' Israel - http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/d000055-israel-soixante-ans-apres-entre-normalite-et-singularite/document-la-declaration-d-independance-de-l-etat-d-israel-14-mai-1948

..... (7) – United Nations – General Assembly – 25 nov. 1947 - "Guaranteeing to all persons equal and non-discriminatory rights in civil, political, economic and religious matters and the enjoyment of human rights and fundamental freedoms, including freedom of religion, language, speech and publication, education, assembly and association." https://unispal.un.org/DPA/DPR/unispal.nsf/0/CB265C939B5A551F802564B40053D359

..... (8) – Déclaration Balfour - Akadem.org - "(…) His Majesty's Government view with favour the establishment in Palestine of a national home for the Jewish people. and will use their best endeavours to facilitate the achievement of this object. It being clearly understood that nothing shall be done which may prejuduce the civil and religious rights of existing non-Jewish communities in Palestine (...)" http://akadem.org/medias/documents/—3-declaration-balfour.pdf

..... ( 9 ) - "De l'idée à l'organisation" - Yvon PESQUEUX & Lévi-Avishaï LEGER-TANGER – Conservatoire National des Arts et Métiers - 2010)

..... ( 10 ) -Article ORIENT XXI "Israel, un Etat juif mais pas démocratique" – Michel Warschawski – juillet 2018 - https://orientxxi.info/magazine/israel-un-etat-juif-mais-pas-democratique,2561

..... ( 11 ) - Article HAARETZ – par Revital HOVEL– 29 août 2017 – "Justice Minister Ayelet Shaked criticized the Supreme Court on Tuesday, claiming that the justice system gives insufficient consideration to Zionism and the country's Jewish majority." (...)

""Zionism should not continue, and I say here, it will not continue to bow down to the system of individual rights interpreted in a universal way that divorces them from the history of the Knesset and the history of legislation that we all know," (...)

"The minister also said that the nation-state bill now being advanced by the government will be a "moral and political revolution."

..... ( 12 ) - Editorial de HAARETZ – février 2017 - "The State of Israel cannot allow itself to be managed in accordance with the dictates of an extreme nationalist party, which wants to annex the occupied territories and turn Israel into an apartheid state."

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • Zolko Zolko 29 août 10:51
    Que Israel soit un pays raciste avec un régime d’apartheid est décrié depuis longtemps. La nouveauté est que maintenant c’est revendiqué par le gouvernement lui-même. 
     
    « Déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israel : L’État d’Israël sera ouvert à l’immigration des juifs de tous les pays... »
     
    et pourtant c’était écrit noir-sur-blanc dès le début.

    • JPCiron JPCiron 29 août 11:12

      @Zolko

      La Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israel dit bien : «  L’État d’Israël sera ouvert à l’immigration des juifs de tous les pays... ».

      Certes. Mais cela n’implique pas nécessairement un régime qui discrimine selon la catégorie ethno-culturelle. On peut très bien avoir un régime où tous les citoyens sont parfaitement égaux, et où le »Droit au Retour" s’applique a)- aux Juifs du monde qui le souhaitent (c’est l’esprit de l’Etat Refuge pour les Juifs victimes de l’antisémitisme), et b-) aux Réfugiés Palestiniens disséminés à Gaza, Jordanie, etc etc

    • Christian Labrune Christian Labrune 29 août 12:58
      @JPCiron

      Et les 900 mille Juifs obligés de quitter l’Irak dès le début des années 50, l’Egypte en 67, et les pays du Maghreb depuis 70 ans (230 mille au Maroc en 45, moins de quatre mille aujourd’hui. Cent mille en Tunisie en 48, 1500 aujourd’hui) bénéficieront-ils d’un « droit au retour » dans ces pays musulmans que leurs très lointains ancêtre habitaient bien avant l’islam ? La plupart (ceux d’Irak en particulier) ont été spoliés de tout ce qu’ils possédaient. Seront-ils correctement indemnisés ?

      La situation des Juifs en France aujourd’hui ne diffère plus tellement de celle des Juifs du Maghreb. Plus de cinquante mille, en dix ans, auront dû fuir, vers les 17e et 19e arrondissements, les territoires perdus de la banlieue, et même dans Paris, il y aura eu des meurtres atroces. Seront-ils encore six cent mille en France dans dix ans ? Je crains que non.

      Rappelons pour mémoire que les 250 mille arabes restés en Israël pendant la guerre de 48 sont désormais près de 1.8 million, et jouissent des mêmes droits que tous les autres citoyens. On leur fait même cette fleur de les dispenser d’un service militaire auquel pas mal de jeunes juifs aimeraient contrants. La population de la minorité arabe, depuis 48, a été multipliée par 7. C’est bizarre : quand les populations sont maltraitées, en général, elles partent : voyez le Vénézuéla actuel, voyez l’alya en France et celle au Maghreb, que j’évoquais plus haut. Combien reste-t-il de Juifs en Algérie ? Personne ne saurait le dire. Plus un seul, probablement. Or, Israël est environné de pays musulmans, et pour un musulman, la notion de frontière n’a pas de sens, il n’y a que l’oumma qui compte. Pourquoi ne se sont-ils donc pas réfugiés en Egypte, en Syrie, en Arabie, ces malheureux ? Ils auraient retrouvé les terres de leurs ancêtres : un ministre du Hamas ne faisait-il par remarquer, il y a bien deux ans, que la moitié des Arabes d’Israël venaient de l’Egypte, et l’autre moitié de l’Arabie ? 

    • Ben Schott 29 août 14:26

      @Zinzin

       
      « Seront-ils encore six cent mille en France dans dix ans ? Je crains que non. »
       
      L’idée que l’Avant-garde de mon pays pourrait se faire la malle me remplit d’effroi !
       
      Les Français, orphelins du Crif et de la Licra, d’Haziza et de Patrick Cohen, de Patrick Bruel et de Gad El Maleh, mon Dieu quelle horreur !...
       


    • njama njama 29 août 14:43

      @Christian Labrune

      Et les 900 mille Juifs obligés de quitter l’Irak dès le début des années 50, l’Egypte en 67, et les pays du Maghreb depuis 70 ans (230 mille au Maroc en 45, moins de quatre mille aujourd’hui. Cent mille en Tunisie en 48,...
      Quel intérêt pour ces pays de pousser leurs concitoyens juifs à l’ exode vers la Palestine ? en bref de donner du grain à moudre au projet sioniste ?
      A l’évidence, aucun bien sûr. On ne peut s’opposer à une cause en l’alimentant, à moins d’être très très stupide !
      Un possible mobile dans cette histoire aurait été la nécessité pour le Yichouv* d’accroître la population juive en Eretz-Israël dans l’optique de réaliser le projet sioniste de rassembler les Juifs du monde. Mais les sionistes n’étaient pas le seuls à y trouver leur compte ...
      Les juifs d’Iraq
      Comment les Britanniques et les sionistes ont provoqué l’exode de 120 000 Juifs d’Iraq après 1948

      J’ai écrit cet article pour la même raison que j’ai écrit mon livre [« Ben-Gurion’s Scandals : How the Haganah and the Mossad Eliminated Jews »] : pour dire au peuple usaméricain, et particulièrement aux juifs usaméricains, que les juifs des pays musulmans n’ont pas émigré volontairement en Israël ; que, pour les forcer à partir, des juifs ont tué des juifs ; et que, pour gagner du temps afin de confisquer toujours plus de terres arabes, les juifs ont rejeté à de nombreuses reprises de véritables initiatives de paix de leurs voisins arabes. J’écris au sujet de ce que le premier Premier ministre d’Israël a appelé le « sionisme cruel. » J’écris à son sujet parce que j’en faisais partie.
      Naeim Giladi
      Traduit par Pétrus Lombard et révisé par Fausto Giudice

      [.........]
      "Aujourd’hui il n’y a aucun doute dans mon esprit que les émeutes anti-juives de 1941 ont été orchestrées par les Britanniques à des fins géopolitiques. David Kimche était certainement en mesure de connaître la vérité, et il a parlé publiquement de la culpabilité britannique. Kimche était dans les renseignements britanniques pendant la Deuxième Guerre mondiale et au Mossad après la guerre. Plus tard il est devenu Directeur Général du Ministère des affaires Étrangères d’Israël, position qu’il tenait en 1982 quand il s’est adressé à un forum de l’Institut britannique pour les Affaires Internationales à Londres.

      En répondant aux questions hostiles au sujet de l’invasion du Liban par Israël et aux massacres dans les camps de réfugiés à Beyrouth, Kimche a contre- attaqué, rappelant à l’assistance que le Foreign Office britannique s’était fait bien peu de soucis lorsque les unités britanniques de Gurkhas avaient participé au massacre de 500 juifs dans les rues de Bagdad en 1941.
      [...]
      Les attentats à la bombe de 1950-1951

      Les émeutes antijuives de 1941 ont fait plus que créer un prétexte pour que les Anglais entrent dans Bagdad afin de rétablir le régent probritannique et son premier ministre probritannique, Nouri El Saïd. Elles ont aussi donné aux sionistes de Palestine un prétexte pour organiser un réseau clandestin sioniste en Iraq, d’abord à Bagdad, puis dans d’autres villes comme Bassorah, Amara, Hillah, Diwaneia, Irbil et Kirkouk.
      [.......]

      * Yichouv désigne les populations juives qui immigrèrent à partir des années 1880, dans le cadre du projet sioniste.

    • Dom66 Dom66 29 août 15:53

      @Ben Schott

      ++++++ 10.0000 pour moi  smiley.....j’aime ce post 

      Ils peuvent se barrer, et là je me double mes rations de pastis.. smiley

    • JPCiron JPCiron 29 août 15:59

      @njama


      instructif.

      Merci

    • njama njama 29 août 16:27

      @JPCiron

      pour revenir au sujet Israël : La Loi État-Nation

      Giladi asked Ben-Gurion : why, since Israel is a democracy with a parliament, does it not have a constitution ? Ben-Gurion answered : “Look boy if we have a constitution, we have to write in it the border of our country. And this is not our border, my dear.” Asked : “Then where is the border ?,” Ben-Gurion answered : “Wherever the Sahal (Isareli army) will come, this is the border.”

      traduction
      Giladi a demandé à Ben Gourion : Pourquoi, depuis qu’ Israël est une démocratie avec un parlement, n’a-t-il pas une constitution ?
      Ben Gourion a répondu : « Regarde, si nous avons une constitution, nous devons y écrire la frontière de notre pays. Et ce n’est pas notre frontière, mon cher. »
      Je demandais : « Alors, où est la frontière ? »
      Ben Gourion répondit : « Là où le Tsahal (l’armée d’Israël) viendra, c’est la frontière ».



    • njama njama 29 août 16:31

      Bien que Ben Gourion soit décédé fin 1973, c’est encore d’actualité, Israël n’a toujours pas de constitution depuis 1948
      Cherchez l’erreur !
      Israël un État sans frontières ? ou une « entité » aux contours indéfinis ?

    • OMAR 29 août 18:05
      Omar9
      .
      @Zinzin ou la logique du nazisioniste plus sioniste et raciste que le Président israélien Reuven Rivlin qui a dénoncé la nouvelle raciste et ségrégationniste constitution israélienne :
      .
      Et ce qui est grotesque ou plutôt immonde, le zinzin justifie cette abomination par le fait de l’exode des juifs des pays arabes, alors que ce sont des juifs et des khazars essentiellement venus d’Occident sans omettre les fallashas, qui viennent en Israël, usurper les terres et maisons des palestiniens :
      .
      Juste pour lui rappeler que Auschwitz s’appelle aujourd’hui Gaza :


    • Christian Labrune Christian Labrune 29 août 18:48
      @njama

      Personne n’attendra que vous, qui n’êtes sur ce site que pour distiller une propagande islamiste et antisémite de la pire espèce, vous puissiez avoir sur des questions historiques le moindre avis conforme à la déontologie des historiens.

      je recopie ci-dessous quelques paragraphes d’un article de Wikipedia consacré, précisément, aux Juifs d’Irak. N’importe qui, s’il dispose des compétences nécessaires, peut collaborer à la rédaction d’un article, et je m’étonne que vous n’ayez pas encore essayé, à propos de celui-ci, de faire prévaloir vos thèses.

      Le problème, c’est évidemment que les articles sont mis au point collégialement, et que des positions comme les vôtres, qui puent le fanatisme antisémite, seront immédiatement balayées.

      WIKIPEDIA :
      Après l’indépendance de l’État d’IsraëlLa proclamation de l’État d’Israël, le 14 mai 1948, accentue la pression sur les Juifs d’Irak, aussi bien de la part des Irakiens qui se déclarent en état de guerre avec le nouvel État d’Israël que de la part des sionistes. Les fonctionnaires juifs doivent quitter le gouvernement, les Juifs n’ont plus le droit de quitter le pays ni de faire des transferts de devises. En août 1948, un riche homme d’affaires, Shafiq Ades, est arrêté et exécuté pour trafic d’armes vers Israël.

      En mars 1950, une loi irakienne de dénaturalisation est promulguée permettant aux Juifs d’émigrer. En 1950 et 1951, des attentats à la bombe d’origine controversée visent des bâtiments juifs et causent la mort de 6 Juifs. Trois Juifs sont trouvés coupables, dont deux sont exécutés bien que l’accusation ne produise pas de preuves. En mars 1951, les Juifs « dénaturalisés » sont spoliés de tous leurs biens. Malgré une hostilité certaine d’une partie des Juifs ashkénazes envers les Juifs des pays arabes, l’État d’Israël organise alors l’opération Ezra et Néhémie par laquelle l’ensemble de la communauté irakienne d’environ 110 000 personnes se réfugie en Israël41. Au début, le pont aérien fut organisé entre Bagdad et Chypre mais lui succédèrent ensuite des vols entre Bagdad et l’aéroport de Lod près de Tel-Aviv. Une grande partie des Juifs irakiens dut séjourner pendant quelque temps dans les camps de réfugiés créés par Israël connus sous de le nom hébreu de ma’abarot.

      Dès 1952, il ne reste plus que quelques milliers de Juifs en Irak qui vont se heurter à une hostilité grandissante des autorités et de la population.

      Sous la république d’Irak

      La proclamation de la république d’Irak en 1958 empire encore la situation des quelques Juifs restant en Irak. La vente de propriétés leur est interdite et ils sont assujettis à une carte d’identité particulière de couleur jaune42. La situation s’aggrave encore après la guerre des Six Jours et surtout après l’arrivée au pouvoir du parti Baas en juillet 1968. Le 27 janvier 1969, « quatorze Irakiens — dont neuf juifs — sont pendus en public à Bagdad, place de la Libération, pour « complot sioniste ». Leurs cadavres restent exposés pendant plus de vingt-quatre heures, tandis que de hauts responsables s’adressent, sur fond de gibets, à une foule de 200 000 personnes »43. Sous la pression internationale, le régime irakien laisse les derniers Juifs partir en 197042.

      En 2008, il resterait une dizaine de Juifs à Bagdad42, seuls témoignages vivants de la plus ancienne communauté de la diaspora et de celle à laquelle le judaïsme doit une majeure partie de sa doctrine, dont le Talmud. Il faut aller en Israël pour retrouver les Juifs irakiens. On peut citer Dalia Itzik, présidente de la Knesset de 2006 à 2009 et à ce titre, présidente par intérim de l’État d’Israël en 2007, et Ovadia Yossef, ancien grand-rabbin séfarade d’Israël.


    • JPCiron JPCiron 29 août 18:56

      @njama

      Merci pour le link. 

      Cela permet de recouper.

      Tout cela est inquiétant.

    • Dom66 Dom66 29 août 19:55

      @OMAR

      Salut OMAR, il est très dur de discuter avec un nazisioniste, même en leurs mettant les preuves des forfaitures de l’armée d’Israhell devant les yeux, ils ne changeront pas, exactement comme tous les nazis en fin de compte…

      Je suis bien triste pour le peuple palestiniens...hélas le monde s’en moque, et même les plus riches puissance du golf.


    • OMAR 29 août 20:53
      Omar9
      .
      Salut @Dom66
      .
      Que l’Occident se moque des souffrances du peuple palestinien me fait moins mal quand ce sont ces bédouins de la péninsules arabiques qui préfèrent dilapider leur fric dans le sexe, la démesure et le superflus au détriment d’une aide aux pauvres et démunis, principalement les yéménites, palestiniens, rohingyas et des peuplades d’Afrique et d’Asie.
      Pire, ils investissent sur l’obscurantisme et la barbarie en abrutissant les ados de plusieurs pays du monde.
      .
      Mais c’est avant tout aux palestiniens eux-mêmes, de faire entendre leur voix et d’accéder par leurs propres moyens à la création de leur état, quelque soit le prix à payer..
      C’est ainsi que l’apartheid fut vaincu en Afrique-du-Sud. 

    • JPCiron JPCiron 29 août 21:18

      @OMAR

      Depuis qu’il est en poste, mi 2014, le Président multiplie les déclarations.

      Sa situation est délicate car il se trouve en opposition à la politique de Netanyahu.
      La vision de Rivlin est dans l’intérêt à long terme de TOUS les habitants du pays.

      Pour avoir un pays en paix, les différentes ’’tribus’’ doivent être à parité de droits.
      C’est pourquoi il répète sans cesse ce que l’on peut lire dans votre extrait :

      <<Le président Rivlin a dénoncé cette loi dans une lettre ouverte, estimant qu’elle « pourrait porter atteinte au peuple juif dans le monde et à Israël et pourrait même constituer une arme pour nos ennemis ». « Voulons-nous soutenir la discrimination et l’exclusion d’hommes et de femmes en raison de leur origine ethnique ? », s’est-il interrogé. Selon lui la loi va permettre « à une communauté d’établir des localités excluant des juifs séfarades (juifs orientaux), des ultra-orthodoxes, des druzes, des membres de la communauté LGBT. Est-ce cela la vision sioniste ? ».>>


    • njama njama 30 août 11:07

      @Christian Labrune

      Merci de garder vos griefs contre la personne intéressée Naeim Giladi si ce qu’il a écrit ne vous plaît pas. Évidemment je comprends votre désappointement devant ce genre de témoignage, vous qui ne cessez de distiller ici à longueur de temps la propagande sioniste.
      Il est mieux placé que vous et que moi pour en parler il me semble
      J’étais un juif Iraquien du réseau clandestin sioniste.
      Conclusion
      [...] Et c’est pourquoi j’ai écrit mon livre et cet article : pour rétablir la vérité historique.

      Nous les juifs des pays musulmans n’avons quitté nos maisons familiales pour aucune inimitié naturelle entre juifs et musulmans. Et nous les Arabes — je dis arabe parce que c’est la langue que mon épouse et moi parlons encore à la maison — avons cherché à de nombreuses reprises la paix avec l’État des juifs. Et en conclusion, en tant que citoyen et contribuable US, laissez-moi dire que nous les usaméricains devons cesser de soutenir la discrimination raciale en Israël et la cruelle expropriation des terres en Cisjordanie, à Gaza, au Liban du Sud et sur le Plateau du Golan.




    • OMAR 30 août 11:26
      Omar9
      .
      @JPCiron :« Voulons-nous soutenir la discrimination et l’exclusion d’hommes et de femmes en raison de leur origine ethnique ?
      .
      C’est ce que s’évertue @massacrada à nier effrontément.

      Je crois en l’existence de juifs israéliens épris de paix et même de certains sionistes qui s’accommoderaient d’une état palestinien et d’égalité avec les minorités non juives israéliennes.
      .
      Mais la réalité est là quand on constate ces manifestations de druzes qui sont pourtant totalement dévoués à la défense de Israël :
      .
      Et les prémices d’un état théocratique, intolérant et rétrograde sont évidentes :
      .
      Ce choix du racisme et de l’apartheid des sionistes envers leurs concitoyens d’autres communautés, mais aussi envers le reste de la communauté mondiale »goy" ou autres.est dicté par non seulement le laxisme et l’impunité dont jouit Israël dans sa politique extrémiste et sanguinaire contre les palestiniens, mais aussi dans cette forme d’arrogance et de suffisance que lui confère sa totale suprématie militaire par rapport à toutes les armées réunies du Moyen-Orient.
      .
      C’est la résurrection du Peuple Élu.
      Alors tout lui est licite, permis, contre les autres peuples.
      Surtout le mépris et la barbarie...

    • Galilée Galilée 30 août 17:07

      @JPCiron

      Au delà des interprétations primaires , fallacieuses ,et aberrantes du texte , revenons à la réalité.

      Israël est l ’état nation de peuple Juif et c’est sa raison d ’être .

      Qu’il y ait des minorités ethniques n en Israël, c ’est parfait tant qu’elles ne contestent pas au peuple Juif le droit d ’avoir son état à lui , avec ses lois à lui , sa langue à lui et son existence propre .

      Les Arabes sont des citoyens à part entière , : Personne n ’« ose » critiquer le fait qu’ils ne paient que très mal leurs impôts ( political correction), et personne ne conteste qu ’ils soient exemptés de service militaire.
      C’est là leur seule différence .

      Ils sont représentés au parlement et ne manquent jamais une occasion de de nier officiellement à Israël et aux Juifs , le droit de vivre sur leurs terre ancestrale .

      Drôle d ’ apartheid en effet ..

      Les chacals hurlent en choeur, la caravane passe .



    • Galilée Galilée 30 août 17:13


      Les Arabes sont représentés au parlement et ne manquent jamais une occasion de de nier officiellement à Israël et aux Juifs , le droit de vivre sur leurs terre ancestrale .


      C’ est bien pour cela , que nous avons été obligés de promulguer une loi de simple bon sens .

    • JPCiron JPCiron 30 août 21:32

      @Galilée

      .
      La Résolution de l’ONU de 1947 ET la Déclaration d’Indépendance d’Israel considèrent que tous les Citoyens d’Israel sont égaux en Droits, sans AUCUNE restriction.

      La Loi Etat-Nation leur retire officiellement le Droit principal, le Droit National.

      Israel abandonne donc la Démocratie.

    • Galilée Galilée 1er septembre 01:49

      @JPCiron


      Les Arabes ont en Israël la nationalité arabe, les Juifs la nationalité juive , les Arméniens la citoyenneté nationalité arménienne ; les Druzes sont maintenant de nationalité druzes etc ..
      Tous sont citoyens à part entière de l’ lé tat d ’ Israël qui est l ’ état nation du peuple Juif .
      Jusqu’ a il ya peu , ceci était mentionné sur la carte d ’ identité , et a été supprimé par « correction politique » .
      Il n ’en demeure pas moins que les Arabes ont toujours la nationalité arabe et n ’en veulent pas d ’autres .
       Ils sont une ethnie minoritaire , point ! Il n ’aiment pas ça , tant pis pour eux ,car Israël n’ a jamais été la Palestine qui est pays des Philistins ( Filistin en Arabe ) qui ne comporte que trois villes : Gaza, Ashkelon et Ashdod que nous rendrons aux Philistins , parlant le philistin et adorant le dieu Dagan , quand ils les réclameront de droit .. .

    • Massada Massada 29 août 11:46

      J’étais sans a priori sur cette loi, mais à entendre et lire les critiques qui lui sont faites, les arguments sont d’une telle mauvaise foi que je crois que cette loi est très bien finalement.
       

      Etat juif OUI, mais totale égalité des droits entre les citoyens israéliens. 
       
      Le seul souci dans cette loi demeure dans le fait qu’aucune supériorité des ashkénazes n’est mentionnée smiley smiley smiley


      • JPCiron JPCiron 29 août 15:44

        @Massada

        Bonjour Massada,


        Vous dites : « Etat juif OUI, mais totale égalité des droits entre les citoyens israéliens. » 

        Vous voulez donc dire égalité de Droits Civils et Nationaux entre tous les Citoyens Israéliens ? Est-ce bien cela ?

      • Massada Massada 29 août 16:00

        @JPCiron
         

        égalité complète des droits civils et politiques à tous ses habitants, sans distinction de religion, de race ou de sexe.

      • JPCiron JPCiron 29 août 16:36

        @Massada

        Les Droits Politiques se confondent habituellement avec les Droits Nationaux. En effet, les Droits Politiques sont ceux des Nationaux.

        Pour être plus explicite, les Droits Politiques doivent comprendre le Droit à Autodétermination, pour tous les citoyens.

        Nous sommes bien d’accord, n’est-ce pas ?

      • OMAR 29 août 18:13
        Omar9
        .
        @Massacrada : « je crois que cette loi est très bien finalement. ».
        .
        Tu nous reposteras cette même déclaration, le jour où ton épouse sera confrontée à l’application de cette ignominie.
        .
        Toi qui nous cesses de pérorer que ta femme (que je respecte) est d’origine africaine.
        .
        @massacrada ou la fourberie dans toute sa laideur...

      • Massada Massada 29 août 18:46

        @OMAR
         

        Ma femme est d’origine africaine, elle a la nationalité israélienne et quoi ?
        Elle vote, travaille en tant que pédicure médicale, nos enfants sont non juifs, l’ainé fait un master en droit .... en quoi cette loi change quelque chose ? RIEN


      • Massada Massada 29 août 19:00

        @JPCiron
         

        La question du droit des Juifs à l’autodétermination est au cœur même du conflit israélo-palestinien.
        Maintenant grace à cette loi, les choses sont très claires, Israël est la patrie historique du peuple juif et les Juifs ont un droit exclusif à l’autodétermination nationale.
         
        Vous pouvez ne pas etre d’accord, critiquer, vous offusquez, nous traiter de tous les noms peu importe, nous sommes chez nous.


      • Dom66 Dom66 29 août 20:02

        @Massada

        Et l’autodétermination du peuple qui était là avant vous, il est où ??

        Vous n’êtes pas chez vous...point. Vous êtes l’exemple même de la plus grosse saloperie qu’il y a sur terre. La roue tournera, elle a toujours tournée.

        Je connais des Israéliens qui sont pour deux états….dommage qu’il y ai des nazis chez « vous »


      • JPCiron JPCiron 29 août 21:35

        @Massada

        Voila Massada, mais c’est par là qu’il faut commencer :

        En Israël, seuls les Juifs on droit à l’autodétermination.

        Pas la peine d’essayer d’endormir le monde en écrivant :

        « Egalité complète des droits civiques et politiques à tous les habitants, sans distinction de religion, de race ou de sexe. »

        Quand on sait que ce n’est pas vrai, car le point fondamental, c’est l’autodétermination.

        .

      • Massada Massada 29 août 21:55

        @JPCiron
         

        Je n’endors personnes, c’est vous qui etes de mauvaise foi.
         
        « L’Etat d’Israël est le foyer national du peuple juif, foyer au sein duquel le peuple juif réalise son aspiration à l’auto-détermination, conformément à son patrimoine historique et culturel.
        Le droit à l’auto-détermination nationale au sein de l’Etat d’Israël concerne exclusivement le peuple juif. »
         
        Cela dit Israel garanti l’ Egalité complète des droits civiques et politiques à tous les habitants, sans distinction de religion, de race ou de sexe

        C’est très clair !
        Il faut etre hypocrite pour faire semblant de ne pas comprendre.

      • JPCiron JPCiron 29 août 22:14

        @Massada

        .
        On se demande pourquoi tant de monde en Israel (à commencer par le Président d’Israel), les Druzes et autres « Arabes ») ont réagi de la sorte à cette Loi.

        Aussi, à mesure que la réalité du « Projet » Sioniste devient plus visible, toujours plus de gens (et en particulier les Juifs Américains) se détournent de la politique de Netanyahu et se désolidarisent.

        Pour être honnête, il faut admettre que l’on est passé subrepticement de l’idée officielle initiale (un Foyer National Juif) à un autre idée : celle d’un Etat Juif. Ce qui est le jour et la nuit pour les ’’indigènes’’ non-Juifs. Lesquels ’’comptent pour du beurre’’.

        Même le Président du World Jewish Congress Ronald S. Lauder parle de la capitulation d’Israel devant les extrémistes religieux et de la désaffection croissante de la Diaspora Juive

        Nous savons tous où sont les hypocrites, y compris eux-mêmes. smiley

        .

      • Massada Massada 29 août 22:22

        @JPCiron
         

        Le président du Conseil sioniste druze, Atta Farhat, déclare : 
         
        “En tant que druze, je préfère vivre dans un Etat juif, plutôt que comme protégé de la Oumma musulmane. La loi sur Israël Etat-nation stipule que les droits nationaux en Israël n’appartiennent qu’aux Juifs… Elle ne dit pas que l’Etat n’appartient qu’au peuple Juif. Cette loi vise à freiner les aspirations nationales des Arabes, qui veulent créer ici un Etat musulman ou binational”.
         
        “Nous bénéficions ici de l’indépendance en tant que communauté, et sous un gouvernement musulman cela n’aurait jamais pu arriver. "
         
        Atta Farhat conclut : “Cette loi [sur Israël Etat-nation du peuple Juif] est nécessaire et juste, et même si ma vie est menacée, il est bon de mourir pour sa patrie et je continuerai de porter son drapeau. Ceux qui s’opposent à la Loi se trompent. Les députés druzes font à présent le travail des Arabes, qui sont la cinquième colonne de l’Etat d’Israël, au lieu de faire leur travail et de représenter les habitants druzes pour résoudre les problèmes du secteur”. 
         
        Voilà quelqu’un qui a très bien compris les enjeux et qui n’est pas hypocrite.


      • JPCiron JPCiron 29 août 22:35

        @Massada
        .

        Mais, pourquoi faire les comparaisons d’Israel par rapport à un Etat Musulman ?

        Israel se prétendait un Etat Démocratique avant la Loi. Toute référence à la Déclaration d’Indépendance et toute référence à la Démocratie ont été retirées du texte final. 

        Parce que Israel renonce à être un Etat de type Occidental, et se rapproche des traditions du Moyen Orient traditionnel.

        Pour ce qui est des Druzes, ils ont toujours, par tradition, accepté « le roi du moment ». Il n’y a pas de raisonnement là-dedans. C’est la tradition. Les seuls Druzes qui étaient « modernes » ont eux démissionné de l’Armée.
        .

      • Massada Massada 30 août 08:33

        @JPCiron
         

        « Mais, pourquoi faire les comparaisons d’Israel par rapport à un Etat Musulman ? »
         
        Parce que c’est le danger qui nous guette, c’est la volonté de la majorité des musulmans qui n’acceptent pas un état non musulman dans la région.
        C’est aussi la volonté de beaucoup d’Européens qui n’acceptent pas que les juifs aient leur pays.


      • JPCiron JPCiron 30 août 09:12

        @Massada

        Vous dites << ... le danger qui nous guette, c’est la volonté de la majorité des musulmans qui n’acceptent pas un état non musulman dans la région.
        C’est aussi la volonté de beaucoup d’Européens qui n’acceptent pas que les juifs aient leur pays.>>

        Massada, là, on est en plein délire ! C’est aussi de l’islamophobie gratuite.

        En 1947, personne ne leur a demandé sérieusement leur avis. Et quand ils l’ont quand même donné, on les a superbement ignorés. Ce qu’ils disaient à l’époque, c’est que le nouvel Etat pouvait être installé chez ceux, en Europe, qui avaient ’’laissé faire’’ les crimes contre les Juifs.

        Et les Européens ? C’est eux qui ont fait passer le vote à l’ONU pour la partition de la Palestine !



      • OMAR 30 août 11:41
        Omar9
        .
        @Massacrada :« Ma femme est d’origine africaine, elle a la nationalité israélienne et quoi ? ».
        .
        Ben, quand on constate le racisme des israéliens « blancs » envers les juifs israéliens de couleurs, il y a de quoi se poser des questions sur les risques encourus d’être d’origine africaine :
        .
        Alors, quand on est basané ou black, et de surcroit non juif, il fut s’attendre au pire :
        .
        Alors, cette situation va s’amplifier du fait que de tels abjects actes seront désormais cautionnés par cette nouvelle et raciste constitution.
        .
        Mais on sait, tu es surtout laïc et démocrate, mais façon extrémiste sioniste.
        Le genre magnanime qui accorde démocratiquement le choix aux non-juifs de quitter Israël ou de se considérer comme citoyens de seconde catégorie dans cet état...
        Sans parler du risque de leur extermination...

      • OMAR 30 août 11:44
        Omar9
        .
        @Massacrada : "c’est la volonté de la majorité des musulmans qui n’acceptent pas un état non musulman dans la région.
        .
        Mais bien sûr.
        Surtout que le Liban est un pays musulman avec un chef d’état musulman aussi...
        .
        @Massacrada, ici c’est Agora, pas la Knesset.
        Alors va jouer du pipeau hasbarique chez Netanyahu, va....

      • Christian Labrune Christian Labrune 30 août 11:46

        @JPCiron


        Vous avez l’air bien malin, à pinailler sur les détails d’une loi dont vous ne comprenez ni l’esprit ni les intentions parce qu’apparemment vous ne connaissez Israël qu’à travers les dépêches de l’AFP ou de quelques journaux français qui n’acceptent de connaître le pays que selon ce qu’en peut dire la presse d’extrême gauche israélienne aussi soumise que la nôtre à l’ennemi extérieur. C’est un peu comme si un lointain Tibétain ne connaissait la réalité française qu’à travers les déclarations d’un Mélenchon, de Tarik Ramadan ou de son copain Edwy Plenel.

        C’est au moins le deuxième article anti-israélien que je lis de vous sur ce site. Rien sur le Tibet qui a perdu son indépendance il y a près de 70 ans et où l’occupation chinoise aura été dès le début d’une exceptionnelle férocité. Pourquoi ? Parce que c’est trop loin ? Parce que vous ne connaissez pas bien l’histoire de cette région ? Mais vous ne connaissez pas plus l’histoire d’Israël, apparemment.

        Ils n’ont vraiment pas beaucoup de chance, ces pauvres Tibétains, et il est vraiment dommage que les Chinois ne soient pas juifs. Si c’était le cas, vous n’auriez d’yeux et d’oreilles que pour les Tibétains qui subissent, eux, une occupation tout à fait réelle.

      • JPCiron JPCiron 30 août 12:06

        @Christian Labrune
        .


        Oui, je sais que nous ne comprenons rien, que nous sommes des ignares stupides, que Vous avez les Clefs qui pourraient nous illuminer...

        Il n’empêche que vos incantations monochromes ne trompent personne, et commencent à nous irriter.

        Bien cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès