• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Jean-Pierre Filiu, spindoctor de la recolonisation

Jean-Pierre Filiu, spindoctor de la recolonisation

Jean Pierre Filiu, historien arabisant, milite subrepticement pour la recolonisation des pays du Proche-Orient par ses pensées qu'il expose dans les médias qui lui sont offerts complaisamment, tout en voulant se faire passer pour un fief défenseur du droit à l'autodétermination de ces peuples, des droits de l'homme et du Droit International, raisons pour lesquelles, sans aucun doute, il a été conseillé et membre des gouvernements successifs de la France.

Sa méthode consiste en deux principes puérils et une rhétorique spécieuse indigne d'un vrai historien. Le premier est de nier de nos jours l'importance, voire l'existence, de l'impérialisme. Le second, celui de faire des affirmations gratuites présentées comme des vérités historiques incontestables, intangibles, non controversées et non sujettes à polémiques, en s'appuyant quasi exclusivement sur l'argument d'autorité que sont ses propres écrits et en abusant de son amitié avec des journalistes impliqués dans la guerre en Syrie. Sa rhétorique est de "prouver" ses vérités et de rejeter les réfutations de celles-ci par des sophismes sordides qui ne prouvent rien, au mieux, et qui souvent les réfutent.

Mais si l'impérialisme n'existe que très peu, voire pas du tout, alors Filiu doit nécessairement imposer son crédo humaniste, pacifique et non impérialiste comme fondement de la politique extérieure de la France en Syrie. Après tout, la France est le pays des droits de l'homme, n'est-ce pas ?

Dans son blog du Monde, Filiu nous montre la difficulté de sa tâche en soutenant la politique de la France tout en la fustigeant quand elle n'a pas la sévérité qu'il souhaiterait à l'égard du "régime" du "despote" Bachar el Assad. Il s'en explique souvent par les pièges que tendent la Russie à la France pour que cette dernière soit contrainte à réexaminer sa politique extérieure. Filiu n'exposera jamais ces soi-disant pièges, et encore moins comment la France (n')aurait pu les esquiver. Et pour cause, c'est plus facile que de reconnaître s'être fourvoyé à justifier une politique extérieure désastreuse actuellement en cours de révision, enfin nous l'espérons. Nous pouvons compter sur Poutine et ses "pièges".

Il est fort à craindre que Filiu engrangé dans son "storytelling" de spindoctor de l'impérialisme français, sera contraint de redoubler de sophismes ridicules dans ses futurs écrits dans le Monde, Libération, Obs et livres. 

Qu'est-ce que l'impérialisme dont Jean-Pierre Filiu ne veut pas reconnaître l'importance causale et primordiale dans les événements en Syrie ?

C'est la volonté d'un gouvernement de surmonter les contraintes économiques et géopolitiques en usant de sa puissance pour changer le "régime" d'un pays encore insoumis, sans devoir respecter le Droit international et la charte Onusienne.

Qu'est-ce que le crédo de Jean-Pierre Filiu ?

C'est de rabâcher (croire) que les "printemps" arabes sont en fait des "révolutions démocratiques de libération d'un despote", chef d'un "régime" qui exploite à son profit exclusif son peuple qui se rebelle majoritairement contre lui. Attention, cette révolution n' est démocratique que par sa finalité qui serait d'installer une démocratie souveraine, car les peuples ont le droit de choisir leur destinée… en toute indépendance des pays déjà "démocratiques" qui s'ingèrent de façons désintéressées pour aider ses "rebelles" dans leur cause.

La profession de foi de Jean-Pierre Filiu. 

C'est juste 2 mois après l'intervention militaire de la Russie en Syrie, le 30 septembre 2015, que JPF démarre son Blogue du Monde intitulé : "Un si Proche Orient"

Par son premier billet JPF exprime sa modeste ambition et le pourquoi de son blogue. On y décèle facilement le fond de sa pensée de venir au secours de la politique extérieure des gouvernements de Sarkosy et Hollande.

"Les assassins du 13 novembre 2015, leurs commanditaires et leurs inspirateurs aspiraient, au-delà du carnage, à suspendre notre entendement, à nous sidérer par l’horreur. C’est pourquoi il est plus que jamais indispensable de retrouverle chemin de la compréhension et de la réflexion, de redonner du sens et, donc, de l’espoirCe blog n’est qu’une modeste contribution à une telle démarche collective, à la fois intellectuelle et citoyenne."

Il est remarquable que Filiu préfère le terme "assassins" au lieu du mot plus descriptif et exacte "terroristes". Effectivement, ce ne serait pas très pertinent d'appeler rectangle un carré ou cercle un losange, même si ces termes ne sont pas faux pour désigner ces 2 figures géométriques. En fait, JPF prépare son ambition idéologique d'innocenter l'impérialisme dans l'apparition du terrorisme tel que nous le connaissons depuis l'auto-destruction de l'URSS et la supposée "disparition" conséquente du mouvement communiste. Le mot "assassins" est plus convenable puisque dans son blogue il s'abstient d'utiliser ce terme "terrorisme" car il veut faire apparaître comme important et primordial la "rébellion" ou "soulèvement" contre le "régime" du président "despote" mais légitime de Syrie, Bachar el Assad. Ce qu'il ne pourrait faire facilement s'il utilisait ce terme globalisant de terroristes, car les "rebelles", et encore plus s'ils sont révolutionnaires, ne sont pas des terroristes. C'est ce que tous les vrais révolutionnaires et libérateurs soutiennent depuis toujours. Le nouveau est que les puissances ex-coloniales l'affirment justement maintenant, après la disparition de l'URSS.

On comprend que la Russie soit encore et toujours l'empêcheuse de tourner en rond et donc aussi de cette tentative de recolonisation du monde arabe par ces mêmes puissances ex-coloniales, sous le déguisement de l'humanisme et de la lutte contre le terrorisme, pas des "rebelles" mais de celui créé, financé et armé par les USA, la France et la GB, le Qatar et l'Arabie Saoudite.

Les sophismes de Jean-Pierre Filiu. Ce sera le sujet du prochain article qui prendra en compte les commentaires suscités par celui-ci.


Moyenne des avis sur cet article :  4.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Attila Attila 7 août 16:05

    A-t’il autant d’importance que cela, ce filou de Filliu ?
    Après les déclarations de Mohammed Ben Salmane et Hillary Clinton, je ne vois pas comment on pourrait nier la responsabilité des États-Unis dans la création de l’islamisme et du terrorisme islamique sans passer pour un sombre crétin.
    c’est à la demande de nos alliés occidentaux que nous nous sommes investis dans la création d’écoles coraniques, de mosquées et dans la propagation du wahhabisme dans le monde musulman
    .
    Nous avons créé al Qaeda

    .


    • Michel Maugis Michel Maugis 8 août 00:14

      @Attila


      « A-t’il autant d’importance que cela, ce filou de Filliu ? »

      Ce n’est pas lui, sa personne, qui est important.

      C’est sa tentative idéologique pour retenir dans le giron de l’impérialisme avec un argument tout nouveau : « la renaissance arabe par la révolution démocratique contre les despotes » avec l’aide et le financement des mêmes qui empêchent depuis des lustres le libre développement économique sans ingérence extérieure, qui génèrent des ·« despotes » forcément pour se protéger de ces ingérences impériales.

      Faut avoir du culot pour soutenir une telle thèse. Ou alors il faut oser, selon Audiard

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 18:25
      La « colonisation européenne » est vainqueur idéologique par KO :

      les nations arabes sont une réalité, comme l’a prouvé l’épisode des « printemps arabes ». Que la Syrie se soit déchirée dans une guerre civile sanglante ne fait que souligner que la nationalisation des « Etats coloniaux impies » est une réalité très avancée presque partout ailleurs.

      La tentative d’alliance des ex empereurs pilotée par Vladimir Poutine, avec ses amis turcs et iraniens n’ira vraisemblablement pas bien loin :

      leur amitié est uniquement cimentée par le rejet des USA. Mais comme les USA vont prendre de plus en plus de recul, que croyez vous qu’il va se produire ?

      Les crocodiles ne vont pas tarder à se bouffer entre eux, raison pour laquelle Poutine a tellement besoin des vilains occidentaux, qu’il critique pourtant en abondance.

      Regardez, c’est bien Daesh qui a aboli la frontière irako syrienne, reprenant la succession de votre politique anti impérialiste, celle des Assad, qui ont si passionnément voulu mettre à bas les frontières coloniales, que ce soit en fusionnant avec l’Egypte, en bouffant le Liban, ou en rayant Israël de la carte.

      • Attila Attila 7 août 18:47

        @Olivier Perriet
        Il faut se protéger la tête du soleil par temps de canicule, sinon on voit des rats bleus barbus partout.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 août 23:45

        @Attila


        Désolé de ne pas être un poutinien, mais je ne vois pas vraiment son apport à la grandeur de l’humanité ;-p

      • Attila Attila 7 août 23:57

        @Olivier Perriet
        Que vient faire Poutine dans cette discussion ? Vous êtes obsédé !

        .


      • Michel Maugis Michel Maugis 8 août 00:03

        @Olivier Perriet


        J’apprécie que vous soyez d’accord avec ma définition courte de l’impérialisme :

        Forcer des gains géopolitiques en ne respectant pas le droit international et la Charte de l’ONU,
         

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 août 12:18

        @Michel Maugis


        Je ne vois pas vraiment en quoi la Syrie des Assad, ou même la Russie de Poutine seraient des fervents défenseurs de l’Ordre international de l’ONU, dont les préconisations s’arrêtent là où ils le veulent.

        Encore des grands mots qui cachent des faits inverses :
        lorsque la Russie vend Afrin à la Turquie pour avoir les 3 Empereurs en photos, je ne vois pas où est le respect du droit international.

        Idem pour la Syrie des Assad au Liban, qu’elle n’a jamais considéré légitime (eh oui, c’est un produit des méchants Français)

        Tout ça vaut bien les agissements des « impérialistes », ne vous en déplaise.

        Donc l’apport idéologique de tous ces braves gens étant fort limité, nous pouvons déclarer l’Occident vainqueur par KO.

      • Michel Maugis Michel Maugis 8 août 16:35

        @Olivier Perriet

        Vous n’avez pas dit en quoi la Russie et la Syrie ne respecteraient pas le droit international.

        Vous avez confirmé votre accord avec ma définition de l’impérialisme.

        Les seules présences étrangères legales en Syrie, selon le droit international, sont la Russie, l’Iran et le Liban.

        A la demande du gouvernement légal de la Syrie souveraine, ces forces ont le droit d’agir comme ils l’entendent pour GAGNER la guerre de libération de la Syrie 

        LA PAIX EN SYRIE vainqueur par KO des ordures Fabius, Hollande et autres ces criminels de guerres que vous défendez par racisme.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 août 19:25

        @Michel Maugis


        Lorsque la Russie cède Afrin aux Ottomans, ça vous inspire quoi ?

      • Dom66 Dom66 7 août 20:21

        Très bon article merci Michel Maugis ;

        Sur ce « spindoctor » vu son curriculum pas étonnant qu’il puisse se prendre pour « parole d’évangile » Je l’ai déjà écouté...mais pas longtemps, par risque de vomissement.

        Hélas des spindoctors nous en avons trop en France...aller deux autres imbéciles..

        Kouchner et BHL deux malades également



        • Byblos 8 août 01:10

          L’effort d’isolement de la Syrie remonte à très loin. Dès le lendemain de la guerre

          des six jours, le dispositif est mis au point.

          1- La campagne de propagation du salafisme comme succédané et antidote au

          Nationalisme Arabe est inaugurée par les wahhabites saoudiens.

          2- La mort, plutôt suspecte, de Nasser survient à point nommé pour permettre à

          Sadate de lui succéder.

          3- La guerre israélo-égyptienne de 1973, qui prend Golda Meir de court, est

          organisée par Kissinger pour permettre à l’Égypte de renverser la ligne Bar Lev

          dans le Sinaï, permettant ainsi une insignifiante, mais réconfortante petite

          « victoiriette » égyptienne. Celle-ci permettra à Sadate d’entamer des pourparlers

          de paix UNILATÉRAUX, mais « la tête haute ».

          4- L’imprévisible et incontrôlable Ariel Sharon entreprend alors la fameuse

          « opération du déversoir ». Il contourne les forces égyptiennes et fonce sur le

          Caire, risquant ainsi de mettre à plat toute la stratégie de Kissinger. Ironiquement,

          ce dernier recherche désespérément l’intérêt bien compris d’Israël malgré ses

          propres dirigeants. En pacifiant son front sud, il lui permet, en effet, de ne plus

          avoir qu’un front, lui assurant ainsi un meilleur positionnement stratégique dans

          la région.

          5- Une résolution imposant un cessez-le-feu immédiat est adoptée aux Nations

          Unies dans une ultime tentative d’empêcher l’occupation de la capitale

          égyptienne et de sauver ce qui peut l’être encore du plan Kissinger.

          6- On laissera filer quelques années. Puis Sadate fera sa visite-surprise à

          Jérusalem. C’est le premier pas vers le traité de paix de camp David. Notons, en

          passant, qu’il va à Jérusalem, et non à Tel Aviv. Quand on a trahi, on ne fait pas

          les choses à moitié !

          7- Mise en scène théâtrale de la Ligue Arabe qui CHASSE l’Égypte et déménage

          à Tunis.

          8- L’assassinat providentiel de Sadate (décidément, la Providence est

          omniprésente au Proche Orient !) par un « terroriste islamiste » (déjà ?) permet coup

          sur coup après l’élection de Moubarak, de réintégrer l’Égypte au sein de la Ligue,

          d’en faire revenir le siège au Caire… Tout en préservant -évidemment- le traité de

          paix.

          9- La Jordanie s’empresse, dans la plus grande discrétion, de signer avec Israël,

          un traité de paix à l’identique.

          La boucle est bouclée. Les dirigeants sunnites du Mashreq arabe ont TRAHI,

          dans une complicité totale entre eux, et la Palestine et les Palestiniens, et les

          espérances les plus profondes de leurs propres opinions publiques. La Syrie

          laïque est abandonnée seule en face du dragon israélien qui continue à jouer à la

          brebis menacée par le grand méchant loup désormais édenté et réduit à

          l’impuissance.

          Il a fallu aux dirigeants syriens un sacré sens de la stratégie pour avoir réussi à

          préserver et le Pouvoir, et la Syrie, et les Objectifs politiques initiaux de panarabisme

          laïc depuis 1973 jusqu’aujourd’hui (45 ans).

          Comment éviter l’autoritarisme et même la dictature, quand de telles menaces

          planent sur votre pays depuis si longtemps ? Et avec une telle persistance ?

          Je ne suis pas syrien. Ça ne m’empêche pas de tirer mon chapeau.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 août 12:21

            @Byblos


            Votre panarabisme inspiré du nationalisme ethnique allemand est décédé depuis bien longtemps.

            Le panislamisme est en train de le suivre dans la tombe, et le revival des Empires ottomans, russes, perses et chinois paraît bien fragile.

            Reste une valeur sûre, le nationalisme importé par les méchants occidentaux français et anglais, qui est bien vivant.

            Occident vainqueur par KO smiley

          • Dron 9 août 13:03

            Je ne comprend pas que l’auteur persiste dans son proselytisme communiste , alors que cette idéologie est morte et enterrée .C’est pas parce que vous répétez en boucle les mêmes poncifs éculés que vous persuaderez qui que ce soit.


            • Dom66 Dom66 9 août 13:40

              @Dron

              Ne soyez pas si chaud Dron,

              Pour votre info le véritable communisme n’a jamais existé, et il ce peux que dans l’avenir pour la survie de l’humanité ce soit la seul solution. Vous et moi ne serons plus là pour le voir.


              Si non je n’imagine pas d’autre solution


              Un bon exemple du capitalisme sauvage


              https://www.youtube.com/watch?v=1Redtm1i9dM


            • Michel Maugis Michel Maugis 9 août 13:47

              @Dron


              Au fait, où voyez vous la persistance de mon prosélytisme ?

              Ça serait très intéressant de savoir ?

            • Michel Maugis Michel Maugis 9 août 13:52

              @Dron

              « Je ne comprends pas que l’auteur persiste dans son proselytisme communiste , alors que cette idéologie est morte et enterrée »

               Vous faites un sophisme des plus idiots. Vous êtes de la même école de ce filou dont vous reconnaissez la stupidité.

              Peut être que pour moi et d’autres, cette idéologie n’est ni morte ni enterrée,

              « C’est pas parce que vous répétez en boucle les mêmes poncifs éculés que vous persuaderez qui que ce soi »

              Je suis d’accord. Cela s’applique avec votre idéologie aux plusieurs centaines de millions de morts...et qui continue à vouloir s’affirmer avec des mensonges, des attentats, des guerres.....

            • Michel Maugis Michel Maugis 9 août 13:38
              @Dron

              « Je ne comprends pas que l’auteur persiste dans son proselytisme communiste , alors que cette idéologie est morte et enterrée »

              faites un sophisme.
              Peut être que pour l’auteur, vous cette idéologie n’est no morte et enterrée

              « C’est pas parce que vous répétez en boucle les mêmes poncifs éculés que vous persuaderez qui que ce soi »

              Je suis bien d’accord avec vous sur ce point !.

              • zygzornifle zygzornifle 9 août 14:33

                milite subrepticement pour la recolonisation des pays du Proche-Orient par ses pensées ...


                C’est pas par des pensée qu’il faut qu’il recolonise mais qu’il organise des voyages style Aquarius pour ramener nos « chance pour la France » dans leurs pays d’origine ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès