• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Jesse Jackson, le Grand Unificateur
#98 des Tendances

Jesse Jackson, le Grand Unificateur

« Nous sommes réunis cette après-midi pour honorer un grand ami de la France, de notre République, quelqu’un qui jouit dans notre pays d’une très grande affection et d’une rare popularité, et pas simplement dans notre pays, un homme visionnaire qui, par son talent, a rassemblé et entraîné, et par son courage moral et physique maintes fois éprouvé, a contribué à changer le destin de l’Amérique, notre plus vieil allié, et en vérité, a orienté le cours du monde vers le meilleur. Cher révérend Jesse Jackson, c’est une longue marche que la vôtre vers l’émancipation et la justice. » (Emmanuel Macron, le 19 juillet 2021).

The Great Unifier, c’est ainsi qu’il est appelé par certains de ses amis. Le pasteur Jesse Jackson fête son 80e anniversaire ce vendredi 8 octobre 2021. Proche de Martin Luther King, son mentor et ami, dont il a continué la lutte pour les droits civiques des minorités aux États-Unis, Jesse Jackson a été reçu en grandes pompes par le Président Emmanuel Macron au Palais de l’Élysée le 19 juillet 2021… sans beaucoup de distanciation physique.

C’était une sorte d’hommage rendu par la France à un homme qui l’a beaucoup aimée et qui a contribué aussi à faire vivre dans le monde notre devise. Emmanuel Macron lui a remis les insignes de commandeur de la Légion d’honneur.

Il est considéré comme "La conscience de la nation", mais la popularité de Jesse Jackson s’étend bien au-delà des frontières américaines. La preuve, c’est la joie de nombreux Français de le recevoir chez eux. Il est désormais devenu une légende.

Ce jour-là, le Président français s’est adressé à un homme très grand, très souriant mais qui semblait épuisé, malade (il l’est), aux gestes un peu hésitants (par la maladie) : « Notre amitié et notre alliance, cher Jesse Jackson, vont au-delà des héritages historiques. Les valeurs pour lesquelles vous vous êtes battu et continuez à vous battre sont tout simplement les mêmes valeurs que celles de la République française. Vous n’êtes pas simplement notre ami et notre allié, vous êtes notre frère. (…) Comme votre ami Nelson Mandela qui a théorisé la nation arc-en-ciel, le monde auquel vous aspirez est un monde égal et juste où les injustices historiques sont rectifiées et les injustices du présent corrigées. C’est aussi un monde sans préjugés, sans barrières artificielles, sans séparations, un monde où notre bien le plus précieux est notre espace commun pour vivre ensemble, pour décider ensemble, pour assumer nos responsabilités ensemble, dans le respect de notre diversité, mais avec le souci constant du bien commun. ».

On pourrait croire qu’entre grands de ce monde, et même s’il n’a jamais été au pouvoir, Jesse Jackson, par sa trajectoire (qui est loin d’être celle d’un saint, elle est celle d’un homme parfois en colère avec ses failles et ses excès), par son symbole, peut être considéré comme un grand de ce monde, on pourrait croire, donc, qu’on se refile les médailles et les décorations entre soi.

Il y a toutefois quelques petits faits qui ont rendu la France très reconnaissante de l’action de Jesse Jackson. Ainsi, au moment de la première guerre du Golfe, il a négocié avec Saddam Hussein pour la libération d’otages français au Koweït qui lui doivent leur libération.





Il s’agissait de 262 otages français qui ont été retenus au Koweït et en Irak par Saddam Hussein à partir du début du mois d’août 1990. Un article de l’Encyclopaedia Universalis précise que le 22 octobre 1990 à Bagdad, Saddam Hussein a proposé au Parlement irakien la libération des otages français, proposition votée à l’unanimité des 240 députés irakiens présents le lendemain. La France a protesté en réclamant la libération de tous les otages étrangers, pas seulement ceux de la France.

Le 30 octobre 1990 peu après minuit, les otages français ont atterri à Roissy. Deux jours auparavant, en marge du Conseil Européen de Rome, le 28 octobre 1990, « François Mitterrand dément qu’un émissaire ait négocié le départ des otages français. ». D’après Emmanuel Macron, il y avait donc bien un émissaire, et il s’appelait Jesse Jackson, mandaté par le gouvernement américain.

Au-delà des associations qu’il a créées (notamment PUSH, people united to serve humanity en 1971, et Rainbow Coalition en 1984) pour lutter en faveur des droits civiques, Jesse Jackson a acquis une célébrité internationale avec ses ambitions présidentielles. En effet, il fut deux fois candidat aux primaires du parti démocrate pour les élections présidentielles de 1984 et de 1988. Certes, il n’a pas gagné, mais il aurait pu être en mesure de gagner, il était un candidat sérieux (placé à l’aile progressiste du parti démocrate) dont la candidature a entraîné l’inscription de millions de personnes sur les listes électorales.

Aux primaires démocrates de 1984, Jesse Jackson a fait une très bonne campagne et a été soutenu le maire de Washington DC Marion Barry, par l’ancien gouverneur d’Arkansas Orval Faubus, et aussi par le champion de boxe Mohammed Ali. Il a remporté plusieurs États du Sud (Caroline du Sud d’où il est originaire, Virginie, Louisiane, Mississippi). Jesse Jackson a obtenu 3,3 millions de voix, soit 18,1%, et 358 délégués, derrière Walter Mondale (7,0 millions de voix, soit 38,3%, et 1 929 délégués) et Gary Hart (6,5 millions de voix, soit 35,9%, et 1 164 délégués).

_yartiJacksonJesse04

À la convention démocrate de San Francisco le 16 juillet 1984, il a recueilli 465 mandats sur 3 882 mandats au total, derrière Walter Mondale (2 191 mandats) et Gary Hart (1 200 voix). C’était loin d’être ridicule. À cette convention, George MacGovern a recueilli 4 mandats, John Glenn 2 mandats et Joe Biden 1 mandat !

Aux primaires démocrates de 1988, Jesse Jackson a bénéficié d’une plus grande notoriété que lors des précédentes primaires et aussi du vide politique au parti démocrate après deux mandats de Ronald Reagan et la mise hors-jeu du candidat favori démocrate Gary Hart. Ainsi, Jesse Jackson a nettement progressé avec 6,9 millions de voix, soit 29,3%, et 1 023 délégués, arrivé en deuxième position, derrière Michael Dukakis (10,0 millions de voix, soit 42,4%, et 1 792 délégués) mais devant Al Gore (3,2 millions de voix, soit 13,5%, et 374 délégués), Dick Gephardt (1,5 million de voix, soit 6,1%, et 137délégués) et Paul Simon (1,1 million de voix, soit 4,7%, et 161 délégués).

À la convention démocrate d’Atlanta le 18 juillet 1988, Jesse Jackson a recueilli 1 219 mandats sur 4 105, derrière Michael Dukakis (2 877 mandats). Parmi les dispersions de voix : Joe Biden et Dick Gephardt avaient chacun 2 mandats, Lloyd Bentsen et Gary Hart 1 seul mandat. Arrivé en numéro deux, Jesse Jackson a revendiqué d’être le candidat à la Vice-Présidence des États-Unis mais Michael Dukakis le lui a refusé au profit de Lloyd Bentsen, afin de conforter le vote démocrate au Texas dont ce dernier était sénateur (le Texas est un grand Étant en nombre de délégués).

Shirley Chisholm ("représentante", c’est-à-dire députée fédérale) a certes été la première candidate dite "afro-américaine" à des primaires démocrates, en 1972, mais elle s’était présentée seulement pour le symbole (femme et couleur de peau), sans autre ambition que de se faire entendre (elle a obtenu un score "symbolique", 430 703 voix, soit 2,7% et a obtenu 152 mandats sur 3 014 à la convention démocrate de Miami Beach le 19 juillet 1972). Mais Jesse Jackson a été le premier candidat "afro-américain" solide, capable de concourir sérieusement.

Ses deux candidatures ont ouvert la voie à d’autres et lorsque Jesse Jackson a appris en 2008 l’élection de Barack Obama, il en a pleuré, se rappelant quarante ans de combats depuis l’assassinat de Martin Luther King. Auparavant, le Président Bill Clinton l’a récompensé le 3 août 2000 du plus grand honneur, la Médaille présidentielle de la Liberté.

_yartiJacksonJesse06

Quelques semaines après sa venue à Paris, le révérend Jesse Jackson a attrapé le covid-19. Il s’était pourtant fait vacciner en janvier 2021 devant les caméras pour inciter ses compatriotes à faire de même. On ne répétera jamais assez qu’un vaccin n’est jamais 100% efficace. Jesse Jackson a été hospitalisé le 21 août 2021 au Northwestern Memorial Hospital de Chicago (en même temps que sa femme Jacqueline, tous les deux en soins intensifs).

Le 4 septembre 2021, Jacqueline Jackson a quitté l’hôpital tandis que Jesse Jackson est resté en convalescence avec des soins spécifiques car le virus a aggravé les symptômes de sa maladie de Parkinson qui a été diagnostiquée il y a quatre ans. Probablement que le vaccin a empêché d’autres complications encore plus graves.

Avec son anniversaire, je lui souhaite donc également un rapide rétablissement après cette épreuve douloureuse. Qu’il tienne bon et ne lâche rien ! Happy birthday !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (03 octobre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jesse Jackson.
Jimmy Carter.
Spiro Agnew.
Bill Clinton.
Jeff Bezos.
L’exploit de Blue Origin, la fabrique du tourisme spatial écolo-compatible.
John Glenn.
George W. Bush (fils).
Il y a 20 ans : George W. Bush vs Al Gore.
George H. W. Bush (père).
Donald Rumsfeld.
Louis Armstrong.
Jim Morrison.
Ella Fitzgerald.
Michael Collins.
George Floyd : la vie d’un homme, l’honneur d’un pays.
Décollage vers l'ISS.
Deux faces des États-Unis : George Floyd et SpaceX.
Walter Mondale.
Covid-19 : Donald Trump, marathonman.
Bob Kennedy.

_yartiJacksonJesse02
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 7 octobre 19:02

    Quoi, il est même pas torse nu, le jéssie ?

     

    C’est pas comme ça qu’il va filer une demi-mollesse à ton gourou !

     


    • ETTORE ETTORE 7 octobre 22:25

      Bref tout ça......

      Pour nous refiler une photos, et une vidéo ( s’cuzez du peu ) de son Macronideux, en compagnie de celui, pour qui il a été OBLIGE de faire le nartic, pour justifier la chose.

      EEEEET.........Sans oublier la propagande seringuée.

      Rakotonanobis..... Vous n’avez toujours pas reçu la colle, pour les affiches ?

      Cela vous occuperait la nuit, et vous dormiriez le jour.


      • zygzornifle zygzornifle 8 octobre 09:00

        quelqu’un qui jouit dans notre pays

        ha le petit cochon que voila ....


        • zygzornifle zygzornifle 8 octobre 09:02
          le Grand Unificateur

          Avec Macron on a le grand punificateur qui punit les citoyens a tour de bras ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité