• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Kiev n’exclut pas d’appliquer des mesures radicales dans le (...)

Kiev n’exclut pas d’appliquer des mesures radicales dans le Donbass

La formule pour le Donbass, esquissée par le président ukrainien Vladimir Zelensky, prévoit le rétablissement de la paix dans la région d’ici six mois à un an, a déclaré mardi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Vadim Pristaiko, sur le plateau de la chaîne ukrainienne ICTV.

JPEG - 61.3 ko
Photo : Reuters - Gleb Garanich

«  En tout, nous n’avons que six mois à un an. Et la formule de Zelensky se termine par une phrase disant que nous n’avons pas cinq ans pour poursuivre les négociations. Il s’agit d’une « formule Zelensky » classique  », a dit M. Pristaiko, soulignant que Kiev ferait tout son possible pour répondre aux attentes des gens.

Cependant, à moins que le problème du Donbass ne soit réglé dans un avenir proche, Kiev sera forcée de mettre en œuvre de « nouvelles mesures radicales  », a déclaré le diplomate ukrainien, citant la formule du président.

Le ministre a expliqué que le plan de Zelensky visant à mettre fin à la guerre dans le Donbass dans un avenir proche implique également un échange de prisonniers.

« Par exemple, nous allons essayer de récupérer tous nos gars et nos filles, c’est une partie, » dit Pristaiko. Kiev prendra également des mesures pour atteindre les gens, qui sont de l’autre côté de la ligne de contact, a-t-il noté. En particulier, les autorités ukrainiennes prévoient de construire un pont à Stanitsa Louganskaya et de simplifier les procédures de demande de retraite.

En février 2015, les participants du Groupe de contact pour le règlement de la crise dans le Donbass ont signé le paquet de mesures pour la mise en œuvre des Accords de Minsk, connu sous le nom de Minsk-2, qui avait été précédemment soutenu par les quatre dirigeants du Format Normandie (Russie, Allemagne, France et Ukraine). Le document prévoit non seulement un cessez-le-feu, le retrait des armes, l’amnistie et le rétablissement des liens économiques, mais aussi une réforme constitutionnelle en Ukraine visant à assurer la décentralisation des pouvoirs tout en tenant compte du statut spécial du Donbass. Toutefois, ce plan n’a pas été réalisé en raison de la position de Kiev.

Note de la traductrice : Ce type de rhétorique est clairement du chantage à l’adresse des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) et un coup de communication. En gros, soit la RPD et la RPL acceptent d’appliquer des accords de Minsk amputés du volet politique (puisque les officiels de Kiev ont déclaré encore récemment qu’il n’y aura ni amnistie ni statut spécial pour le Donbass), ce qui est totalement inacceptable, soit la guerre risque d’être relancée.
Les déclarations à répétition de Zelensky sur le rétablissement rapide de la paix dans le Donbass ne sont qu’une opération de communication, comme l’a dénoncé le chef de la RPL, Léonid Passetchnik. Tout comme la volonté de Zelensky « d’atteindre les gens de l’autre côté de la ligne de contact », qui n’est qu’une opération de propagande visant à faire prendre aux habitants des deux républiques des vessies pour des lanternes, via cette fameuse chaîne TV en langue russe que le président ukrainien veut lancer.
En réalité, Kiev continue à envisager de régler la situation par la force, comme l’indique cette déclaration du ministre ukrainien des Affaires étrangères, ou les bombardements continus de la RPD et de la RPL par l’armée ukrainienne. Le changement de président à la tête de l’Ukraine n’a en rien changé la situation. La seule différence, c’est que Zelensky fait mieux en termes de communication vers l’extérieur pour essayer de faire croire qu’il va régler les problèmes. De la communication, du vent, de grandes déclarations, mais rien de concret. Après le président oligarque, l’Ukraine a un président illusionniste…

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 10:37

    De la communication, du vent, de grandes déclarations, mais rien de concret. Après le président oligarque, l’Ukraine a un président illusionniste…

    Bonjour, on a le même à la maison...


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 septembre 10:42

      @Fifi Brind_acier
      J’avais dit dès le départ que Zelensky était un Macron ukrainien. Donc c’est logique....


    • Traroth Traroth 18 septembre 13:28

      « En particulier, les autorités ukrainiennes prévoient de construire un pont à Stanitsa Louganskaya »

      Un pont dans la banlieue Est de Lougansk... J’aimerais beaucoup voir ça !


      • Christelle Néant Christelle Néant 18 septembre 16:24

        @Traroth
        Ce pont se trouve sur la ligne de contact. Actuellement effondré suite aux actions de Kiev, l’installation d’un pont en acier par dessus est prévue afin de permettre aux gens de franchir le point de passage dans de meilleures conditions. Cela fait partie des accords prévus.


      • Traroth Traroth 18 septembre 17:50

        @Christelle Néant
        C’est le fruit d’un accord, c’est différent. Dans l’article, je croyais comprendre que c’était des projets de Kiev pour la région, comme s’ils pensaient encore y exercer une souveraineté.


      • Christelle Néant Christelle Néant 18 septembre 18:02

        @Traroth
        C’est volontaire de la part de Kiev de présenter les choses de cette façon. C’est ce que je dis en commentaire, c’est de la comm’. Ils essayent de faire croire qu’ils sont de bonne volonté alors qu’on constate chaque jour que Kiev ne respecte pas les accords qu’elle a signés.


      • Guy19550 Guy19550 18 septembre 18:03

        A Minsk, ils ont refusé de signer l’accord de Tarzan, l’allemand que personne n’a jamais écouté, depuis le début, je me demande quel est l’intérêt de ce Tarzan en Politique, puisque Macron et Merkel ne s’en sont jamais souciés.

        https://tass.com/world/1078730


        • Christelle Néant Christelle Néant 18 septembre 19:53

          @Guy19550
          Je l’avait dit que la rhétorique de Ze c’est que du blabla. En vrai ils foutent toujours rien.


        • JP94 18 septembre 22:15

          De toute façon, après tous les crimes commis de façon ininterrompue de façon unilatérale par Kiev, quel habitant du Donbass peut croire Zélenski. ? 

          Il y a quelques années, j’avais rencontré ici une famille originaire du Donbass, favorable à Kiev, et qui avait cru à la propagande de Kiev ( un petit entrepreneur., politiquement à droite, et ne voyant pas plus loin que le bout de son nez..).

          La famille a déchanté aussitôt arrivé à Kiev : ni boulot, ni logement, et en prime l’hostilité des locaux, qui voient venir un concurrent qui veut avoir ce qu’eux-mêmes n’ont pas.

          Il débarque en France, y est mal accueilli mais ne peut plus retourner dans le Donbass...

          Mais il ne croit plus Kiev...

          Quant aux autres, Kiev incarne pour eux les fascistes...et à propos de Kiev ils disent ( dans le texte ) : NO PASARAN !

          Donc parés pour le combat, et aucune crédulité.

          D’autant que Zélenski réclame la Crimée, justifie la provocation du Kertch,ne remet jamais en cause la guerre. 

          Et puis, sa dernière trouvaille, d’un canal Dniepr baltique...du délire.

          Surtout qu’il commet un crime en détournant le canal du Dniepr à la Crimée, pour assoiffer les Criméens ... y compris les Ukrainiens ! 


          • Eric Havas Eric Havas 18 septembre 22:19

            Que le shaman Douguine veuille réunir le sang russe... ça se comprend... 

            Mais...

            Est ce que Poupou le national-libéral veut s’emmerder avec cette friche industrielle ?

            Comme l’ont prouvé les 2 guerres, c’est pas des colonies qui sont utiles mais des Krupp (fabriquants de des missiles de croisière à moteur nucléaire pour Poupou).

             

            La France a été ruinée par la colonisation (Edmond Giscard à Blum)

             

            « Boobaland est la colonie de ses anciennes colonies » a dit Poupou

             

            Je crois que Poutine est assez fin et assez marxiste pour ne pas céder à l’immédiateté du nationalisme, de la terre, du sentimentalisme niais patriotard « infra-politique ». Il pense à l’IA, aux utérus artificiels qui repeupleront la Sibérie, aux virus mutants qui ont des cibles désignés génétiquement définis... Un archéo-futuriste.

             


            • Christelle Néant Christelle Néant 19 septembre 13:17

              @Eric Havas
              Quel monceau de bêtises dans votre commentaire. Le Donbass n’est pas une friche industrielle, c’est le coeur industriel de l’Ukraine. C’est-à-dire justement sa région la plus utile. 25% de l’industrie du pays et 15% du PIB.... Le reste de vos interprétations sur ce que pense Poutine est assez risible pour ne pas dire plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès