• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Kiev prévoit d’organiser une nouvelle provocation dans le détroit de (...)

Kiev prévoit d’organiser une nouvelle provocation dans le détroit de Kertch vers le 24 décembre

Le 20 décembre 2018, le groupe de hackers « Sprout » a publié un document interne de l’OSCE, qui indique que les autorités ukrainiennes prévoient d’organiser une nouvelle provocation dans le détroit de Kertch autour des 23-24 décembre.

Ces informations ont été publiées juste après la déclaration d’Alexandre Tourtchynov, qui a promis, dans une interview qu’il a accordée à la BBC, d’envoyer bientôt de nouveau des navires militaires ukrainiens dans le détroit de Kertch.

Le chef du Conseil national de sécurité et de défense a même invité des navires de guerre de l’OTAN à les accompagner (ce qui est interdit par le statut du détroit, car la Russie dispose d’un droit de veto, comme l’Ukraine, sur les navires militaires qui peuvent entrer en mer d’Azov, en dehors des bateaux ukrainiens et russes) et des observateurs de l’OSCE à monter sur les navires ukrainiens qui franchiront le détroit de Kertch.

Tourtchynov a même affirmé que l’Ukraine peut détruire le pont de Crimée, confirmant que les craintes des Russes concernant les actions potentiellement dangereuses des navires ukrainiens ne sont pas simplement de la paranoïa. Cet homme est un officiel du gouvernement ukrainien, et l’ancien président ukrainien par intérim, et il parle publiquement de commettre un acte terroriste contre une infrastructure civile (le pont de Crimée).

Et la BBC publie cela en ukrainien sur son site internet, sans aucun commentaire de désapprobation, ni sur le caractère criminel d’une telle action. « Bizarrement », la BBC n’a pas traduit cette interview en anglais (peut-être pour éviter que le public européen ne comprenne quel type de criminel est M. Tourtchynov), et Reuters n’a publié qu’une version édulcorée de l’interview, sans l’appel à détruire le pont de Crimée.

Encore une fois, il semble que les médias occidentaux ne veulent pas que leurs lecteurs sachent que le gouvernement de Kiev est composé de personnes qui prônent publiquement le fait de commettre des actes terroristes. Pourquoi ? Je laisse nos lecteurs trouver la conclusion par eux-mêmes, sur qui publie de « fausses nouvelles » parmi les médias….

Après cette annonce d’une nouvelle provocation à venir, la seule question qui restait était : quand cette provocation aura-t-elle lieu ?

La réponse a été fournie par le groupe de pirates « Sprout », qui a réussi à obtenir des documents internes de la Mission spéciale de surveillance de l’OSCE en Ukraine. Ce groupe de pirates est bien connu pour dévoiler des informations qui sont souvent confirmées par la suite. Leurs informations étant généralement fiables, nous avons décidé de les publier.

OSCE report page 1

OSCE report page 2OSCE report page 3

Ce document de l’OSCE, daté du 6 décembre 2018, a été obtenu en piratant le SBU, qui a lui-même volé le document à l’OSCE.

Cette note interne contient les données habituelles de rapport pour les 5 et 6 décembre 2018, comme le nombre de bombardements, les problèmes pour circuler à certains endroits, rien de particulier. MAIS, à la troisième page, nous découvrons un paragraphe très intéressant, contenant des informations issues d’une discussion entre les observateurs de l’OSCE et le directeur du port commercial de Marioupol.

« En outre, il a dit qu’à l’intérieur du territoire portuaire il y avait des militaires, logés dans l’un des bâtiments, mais qu’il avait du mal à en connaître le nombre exact. Les militaires sont arrivés il y a environ une semaine dans deux véhicules civils, ils traitent les travailleurs portuaires très poliment. Une fois arrivé, le commandant militaire a informé le directeur qu’ils resteraient dans le port jusqu’à la fin du mois et partiraient après avoir accueilli plusieurs navires de la marine ukrainienne, qui sont censés arriver du port d’Odessa le 24 décembre prochain »

Ces informations sont confirmées dans le paragraphe suivant, qui indique que la patrouille des gardes-frontières ukrainiens a également déclaré « qu’ils s’attendaient à l’arrivée de navires de guerre à la fin du mois de décembre ».

Comme le document ne date que du 6 décembre, cela signifie que les autorités ukrainiennes n’ont pas attendu plus de 10 jours après la première provocation, pour planifier la seconde !

Comme il faut du temps pour traverser et arriver du détroit de Kertch, on peut s’attendre à ce que la nouvelle provocation ukrainienne ait lieu entre le 23 et le 24 décembre 2018. Comme l’a dit Vladimir Poutine, plus les pays occidentaux fermeront les yeux sur les crimes de Kiev, plus il y aura de provocations. Et à la fin, ces provocations pourraient mener à une guerre.

Pour le moment, l’OSCE n’a pas déclaré qu’elle accepterait de jouer le rôle de bouclier humain dans cette aventure, mais ce qui est alarmant, c’est que l’organisation n’a pas transmis aux Russes ces informations importantes, alors que la Fédération russe est un membre de l’OSCE !

Une fois de plus, l’OSCE ferme les yeux sur les crimes des autorités ukrainiennes et les cache, devenant ainsi complice de ces mêmes crimes. Nous devrions vraiment nous interroger sur le rôle réel de l’OSCE dans le Donbass, avant qu’elle ne ferme les yeux sur la provocation qui va faire déborder le vase.

La patience de la Russie n’est pas infinie, et quand il y aura une vraie guerre (que certains députés ukrainiens veulent voir se produire, puisqu’ils ont encore appelé Porochenko à déclarer officiellement guerre à la Russie), il sera trop tard pour pleurer sur les conséquences.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 15:36

    J’aime bien le boulot que vous faites, vous êtes une bonne reporter, c’est donc normal que vous soyez confinée dans des medias alternatifs.

    Mais j’ai un reproche à vous adresser : vous annoncez trop d’initiatives ukrainiennes qui ne se produisent jamais. La prochaine fois, annoncez-en une sûre, qu’on sache enfin que les Ukrainiens vont se faire carboniser


    • Julien S 22 décembre 2018 16:15

      @Cateaufoncel3
      .
      C’est précisément parce que les provocations ukrainiennes sont dénoncées à l’avance qu’elles ne se produisent pas. 


    • Alren Alren 22 décembre 2018 16:21

      @Cateaufoncel3

      Peut-être que de les annoncer à l’avance en éliminant l’effet de surprise contraint les néonazis à les annuler.
      On mesure la nullité des dirigeants civils et militaires de Kiev incapables de garder secrets leurs plans d’action malveillants.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 décembre 2018 19:51

      @Cateaufoncel3
      Allez lire cet article et surtout la fin concernant justement la technique de l’attaque surprise http://lesakerfrancophone.fr/porochenko-en-pleine-deconfiture-est-en-train-de-devenir-totalement-saakachvili cela vous permettra de comprendre qu’il est important de dénoncer ces attaques à l’avance pour les faire échouer.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 20:04

      @Christelle Néant

      « ...’il est important de dénoncer ces attaques à l’avance pour les faire échouer. »

      Je comprends votre point de vue, mais vous comprendrez le mien, je pense : s’il n’y a jamais d’agression ukrainienne, les Russes feront comment pour les écraser ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 décembre 2018 20:08

      @Cateaufoncel3. N’oublie plus de lire Sun Tzu.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 20:45

      @JC_Lavau

      Pourquoi faire  ? 

      Je pense avec McArthur qu’il n’y a pas de substitut à la victoire et on voit bien qu’il n’y a pas de victoire assurée, sans anéantissement du peuple ennemi.

      Parce qu’il reste des Français en 1871, il y a 14-18, parce qu’il reste des Allemands en 1918, il y a 39-45. 

      Ca ne veut pas dire qu’à la fin d’une guerre, il faut fumer tout le monde, mais que si on n’est pas résolu à rendre la prochaine gueree impossible, il n’en faut commencer aucune.


    • Lestrade Lestrade 22 décembre 2018 20:53

      @Cateaufoncel3
      L’alarme permanente est nécessaire pour que l’opinion publique ne se désintéresse pas du conflit. L’opinion publique mais aussi la population, lasse d’une guerre inutile et sans issue, les mercenaires étrangers qu’il faut sans cesse remotiver et les observateurs internationaux qu’il faut savoir émouvoir.

      Objectivement, depuis 4 ans, il ne se passe plus rien dans le Donbass.

      Or, le statu quo est le pire ennemi d’un Donbass qui a besoin qu’on s’intéresse à lui. Faute d’une actualité digne d’intérêt, les organes de « communication » du Donbass séparatiste préfère traiter de l’autre Ukraine, cet ennemi diabolique et qu’il convient de diaboliser chaque jour davantage pour justifier la poursuite des hostilités et, à ce titre, maintenir la population en alerte...

      A titre de comparaison, les américains n’avait cessé, toute la Guerre froide durant, d’entretenir l’idée d’une Russie communiste toujours prête à bondir, hostile et dangereuse. L’effondrement du bloc soviétique fût une bien mauvaise chose pour la puissance militaire américaine. Son avenir s’en trouva tout à coup hypothéqué.

      Autre conséquence observée en suite du gel du conflit, la défection des mercenaires de la première heure, réduits à observer dans l’hiver glacial ce qui se passe dans la tranchée d’en face. Le Donbass perd un à un ses combattant depuis plus d’un an...Ses combattants et leurs soutiens...

      Autre aspect du conflit qui froisse les combattants de la petite république, l’attitude en retrait de la Russie. Notamment, la non-reconnaissance officielle de l’indépendance du Donbass par le Kremlin. Le Donbass prèche sans cesse la menace d’une offensive massive de l’Ukraine et de l’OTAN pour internationaliser le conflit et presser l’engagement de la Russie en sa faveur.

      En réalité, le Donbass et son allié ne craignent rien plus que le désintérêt de la communauté internationale pour ce conflit qui n’a vocation qu’à être déstabilisateur de l’Ukraine et à mettre en péril son avenir dans l’OTAN.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 21:01

      @Lestrade

      C’est un point de vue. Moi, je suis pour le retour du Donbass à la Russie, point.

      Dans cette optique, tout ce qui se passe autour m’est indifférent


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 décembre 2018 08:23

      @Cateaufoncel3. Sun Tzu explique que les meilleures guerres se gagnent sans qu’on ait à livrer bataille.
      Et la Russie a économiquement bien d’autres choses à faire que de redresser l’économie kiévienne.


    • Christelle Néant Christelle Néant 23 décembre 2018 10:05

      @Cateaufoncel3
      Justement le but des Russes est de ne pas devoir en arriver à cette extrémité. Sun Tsu explique très bien pourquoi.


    • Christelle Néant Christelle Néant 23 décembre 2018 10:06

      @Lestrade
      Votre commentaire contient une telle quantité d’âneries que ca en est effrayant. Je vous laisse à votre propagande de l’OTAN délirante. Ce dont les gens du Donbass et leurs autorités ont besoin c’est de la paix.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 23 décembre 2018 12:49

      @Christelle Néant

      « Justement le but des Russes est de ne pas devoir en arriver à cette extrémité. »

      Je ne connais évidemment pas l’avenir, mais parti comme c’est, l’Ukraine pourrait être le sparadrap du capitaine Haddock, pendant cent ans et plus


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 décembre 2018 12:58

      @Cateaufoncel3. Cette entité récente et si disparate a peu de chances pour durer encore longtemps. La Tchécoslovaquie s’est disjointe, par chance pacifiquement. Presque la même langue, mais des traditions historiques séparées.
      Le sentiment russe est que la Galicie peut bien aller au diable.


    • Matlemat Matlemat 23 décembre 2018 01:31

      Est il possible pour les petits navires ukrainiens de passer de la mer Noire à la mer d’Azov par l’intérieur de l’Ukraine via des canaux ? 


      • roman_garev 23 décembre 2018 08:16

        @Matlemat
        Non, seulement par le chemin de fer smiley


      • Doume65 23 décembre 2018 19:15

        « Je laisse nos lecteurs trouver la conclusion par eux-mêmes, sur qui publie de « fausses nouvelles » parmi les médias »

        Mais non, Chrisitelle, les médias ne diffusent pas de fausse nouvelles. Ils se contentent de ne pas diffuser les vraies smiley


        • Doume65 24 décembre 2018 00:11

          Autre chose. Vous dites : « [Tourtchynov

          ] parle publiquement de commettre un acte terroriste contre une infrastructure civile (le pont de Crimée). »

          J’ai fait traduire l’interview par Google traduction et n’ai pas trouvé cette déclaration. Au contraire, il dit « Les dirigeants politiques et militaires de notre pays ne se lanceront jamais dans de dangereuses aventures ». Du coup, je temporise mon post précédent : on ne peut pas reprocher aux médias de ne pas rapporter des paroles... non prononcées. En tout cas pas dans cette interview.


          • Christelle Néant Christelle Néant 24 décembre 2018 05:50

            @Doume65
            Vous avez loupé un morceau alors ou Google Translate fait de la merde.
            « Не буде для нас проблемою, у випадку загрози, знищити будь-яку переправу або міст, зокрема і той, що дуже розрекламований. »
            « Ce ne sera pas un problème pour nous, en cas de menace, de détruire n’importe quelle passerelle ou pont, y compris celui qui fait l’objet de beaucoup de publicité. »
            C’est clair pourtant....


          • Doume65 28 décembre 2018 13:22

            @Christelle Néant
            Merci Christelle pour ces précisions. Google donne comme traduction de cette phrase : « Ce ne sera pas un problème pour nous, en cas de menace, de détruire tout passage ou toutes les villes, y compris celles qui sont très annoncées  ». Le mot pont ne s’y trouve pas et je n’ai pas fait attention au mot « passage » qui doit correspondre à « pont ». Je vous fais confiance là-dessus. Et comme il parle de « cas de menace », je n’y ai vu rien de « préventif », autrement dit pas d’action gratuite. Maintenant, c’est vrai que « cas de menace » ne signifie pas grand-chose vu que Kiev se sent en permanence menacée.



          • JC_Lavau JC_Lavau 28 décembre 2018 19:04

            @Christelle Néant. Gougueule pris en flagrant délit de fraude.


          • Christelle Néant Christelle Néant 28 décembre 2018 19:11

            @JC_Lavau
            Pour ça que je n’ai aucune confiance en Google translate


          • Doume65 29 décembre 2018 12:17

            @Christelle Néant
            « Le mot pont s’y trouve »
            Mais oui, Christelle, je vous ai dit que je vous fait confiance.
            Quand je dis le mot pont ne s’y trouve pas, je parlais de la traduction, pas du texte original. J’ai précisé que pont avait dû être (mal) traduit par passage.
            Très cordialement.


          • Christelle Néant Christelle Néant 29 décembre 2018 12:21

            @Doume65
            Non il a été traduit par ville.... Ce qui est encore plus délirant....


          • Guy19550 24 décembre 2018 01:17

            J’ai lu et j’avais déjà certaines infos prises ailleurs. Je n’ai non plus pas trouvé les paroles de Turchinov qui disent explicitement que le pont pourrait être détruit, les russes parlent de menace en s’appuyant sur l’interview donnée par Turchinov donnée à la BBC, mais le lien ukrainien que j’ai trouvé ne fait pas mention de la chose. Je n’ai pas trouvé de trace de cette interview, pas vraiment cherché non plus. Mais sur base des données personnelles que j’ai trouvée, cela n’est pas mentionné. Turchinov n’est cependant pas un ange, c’est un agitateur qui provoque très souvent et donc, il possible que les craintes des russes soient fondées. Il est possible également que Turchinov ait fait un pas en arrière vis-à-vis des propos initialement tenus. Ce qui est clair, c’est qu’il a planifié quelque chose dans le but de nuire (comme toujours avant). Je dois encore relire l’article de Christelle, il contient certains éléments que je n’avais pas lu ailleurs. Quoiqu’il en soit, je ne pense pas que les russes vont laisser passer les navires ukrainiens, vu qu’il est clair que cela constitue une menace pour la sécurité.


            • Christelle Néant Christelle Néant 24 décembre 2018 05:50

              @Guy19550
              L’interview est en lien dans mon article, comme à chaque fois les sources sont en lien dans le texte. https://www.bbc.com/ukrainian/features-46616592
              « Не буде для нас проблемою, у випадку загрози, знищити будь-яку переправу або міст, зокрема і той, що дуже розрекламований. »
              « Ce ne sera pas un problème pour nous, en cas de menace, de détruire n’importe quelle passerelle ou pont, y compris celui qui fait l’objet de beaucoup de publicité. »


            • Guy19550 24 décembre 2018 12:04

              @Christelle Néant

              Méa culpa, je n’ai pas vu le lien dans votre article. Je suis sur le lien et j’ai demandé à Google de traduire le site, je n’ai rien trouvé encore. Je vais relire encore une fois, ensuite je m’attaque à la suite de votre message car vous donnez quelque chose en Russe ou en Ukrainien, avec l’équivalant en Français en-dessous. Je procède le plus possible avec un certain ordre.

            • Guy19550 24 décembre 2018 12:46

              @Guy19550
              « Dans le détroit de Kertch, les troupes russes ont, pour la première fois depuis 2014, attaqué les troupes ukrainiennes de manière démonstrative, sans dissimuler leur responsabilité dans ce crime. Selon la législation ukrainienne, comme pour toutes les normes internationales, il s’agissait d’un acte d’agression militaire directe. »

              Les gardes côtes ne sont pas des troupes russes !!! Evidemment, l’Ukraine ramène toujours tout aux russes, mais c’est une erreur monumentale commise par eux car ils veulent le faire ainsi, c’est pas neuf. Il n’y a aucune agression militaire et le rêve des ukrainiens de voir les prisonniers traités comme des prisonniers de guerre n’est pas accepté par les russes.

              J’ai trouvé, mais c’est pas tout à fait cela quand même.
              « Ce ne sera pas un problème pour nous, en cas de menace, de détruire tout passage ou toutes les villes, y compris celles qui sont très annoncées. »

              Avec la logique des ukrainiens, ce que font les gardes-côtes est une menace, puisque la loi martiale a été instaurée à la suite de cela. Donc si les gardes-côtes font la même chose, les ukrainians passeront à l’action selon leur propres dires.


            • Christelle Néant Christelle Néant 24 décembre 2018 18:35

              @Guy19550
              Votre traduction automatique est mauvaise. Ce n’est pas de villes mais bien de pont que parle ce paragraphe. C’est celui que je vous ai traduit plus haut.


            • JC_Lavau JC_Lavau 24 décembre 2018 18:56

              @Christelle Néant : « міст » en ukrainien, most en russe, c’est bien un pont.
              La traduction « automatique » peut avoir été truandée.


            • Christelle Néant Christelle Néant 24 décembre 2018 19:57

              @JC_Lavau
              Oui c’est ce que je crains


            • Guy19550 25 décembre 2018 01:53

              @Christelle Néant
              Je m’en suite douté et cela n’a pas été facile pour moi à voir. J’avais de l’eau dans les yeux à force de chercher. Deux lectures ont été nécessaires, pas vu la première fois et le texte est long.

              Joyeux Noël à tous, moi j’ai eu ma bûche le 23. Tout mangé immédiatement, une bûche pour 6 personnes à moi tout seul. Au fur et à mesure qu’elle rentrait, ça devenait lourd et le problème est que cela devenait plus lourd encore une fois terminé, pas malade grâce à une pilule pour digérer.


            • Guy19550 25 décembre 2018 02:06

              @Guy19550

              C’est trop petit pour des S400 et pas question de refiler des données à l’Otan pour si peu de chose. Par contre, ceci sera probablement la réponse en cas de problème : Russian forces fire anti-ship missiles during Crimea drills
              http://tass.com/defense/1037629


            • Christelle Néant Christelle Néant 25 décembre 2018 13:47

              @Guy19550
              Joyeux Noël à vous aussi. Pour ça que j’avais fourni le texte en ukrainien, pour que vous puissiez faire une recherche dans le texte avec le début de la phrase.


            • Guy19550 26 décembre 2018 03:14

              @Christelle Néant

              Merci, j’ai encore vu que la traduction en Anglais est également mauvaise.


            • Guy19550 24 décembre 2018 01:20

              Attention cependant, par le passé, les paroles de détruire le pont, ont bel et bien été tenues, mais cela remonte à fort loin en arrière. Je cherche à savoir si des paroles en ce sens ont encore été tenues récemment.


              • Guy19550 24 décembre 2018 05:02

                https://www.youtube.com/watch?v=MUMNNS7s9bM

                C’est la seule vidéo que j’ai trouvée. On n’y mentionne pas de détruire le pont. Cela ne change rien pour les russes, les navires seront contrôlés comme les autres. S’ils s’y opposent, ben on va retirer dans le tas.

                A noter qu’il y a un navire britannique d’espionnage en ce moment à Odessa. Mais ça aussi, ne sera pas pris en compte par les russes, les brits ont déjà montré leur bêtises avec les Blue Helmets en Syrie ainsi que pour l’affaire Skripal. Même s’ils vont encore un scoop de plus, ce sera dénigré par les russes.


                • captain beefheart 24 décembre 2018 12:53

                  Bonjour Christelle,

                  Kurt Volker ,le salaud américain qui tient le pouvoir en ukraine,a fait livrer pour 250 millions de dollars d’armes léthales à l’armée des nazis.Le vergogna Rada vote une loi pour déclarer la guerre à la Russie.Evidemment notre assassin en chef suivra.Bonnes fêtes.


                  • captain beefheart 24 décembre 2018 12:58

                    Un journaliste de Der Spiegel licencié pour avoir inventé des histoires sur l’Ukraine et la Syrie.son nom Claas Relotius.Bizarre,pourquoi lui,quand tous les journalistes font de même ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès