• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Allemagne soigne des soldats ukrainiens sans savoir s’ils ont (...)

L’Allemagne soigne des soldats ukrainiens sans savoir s’ils ont servi dans l’armée régulière ou dans des bataillons néo-nazis

Depuis 2014, l’Allemagne a déjà accueilli sur son sol pour traitement médical plus de 100 soldats ukrainiens, sans savoir s’ils font partie de l’armée régulière ou de bataillons ultra-nationalistes ou néo-nazis. Or certains de ces patients ont été filmés en train de faire des saluts nazis sur leurs brancards, pendant que d’autres arborent des t-shirts aux logos d’extrême-droite.

JPEG - 163.4 ko
Régiment Azov © Alexandre Maksimenko / Sputnik

L’information révélée par RT Deutsch a de quoi provoquer un véritable scandale dans le pays qui fut le berceau du nazisme. Le lièvre a été levé par Alexander Neu du parti Die Linke (parti allemand de gauche), qui a obtenu du président du comité de la Défense, Wolfgang Hellmich, des réponses assez effrayantes à ses questions sur ce programme d’aide aux soldats ukrainiens.

Ainsi on apprend que pas moins de 112 soldats ukrainiens ont déjà bénéficié de ce programme d’aide depuis 2014, et ont été emmenés en Allemagne pour y être soignés.

Lorsque Neu demande combien de ces personnes venaient de bataillons néo-nazis ou paramilitaires, du régiment Azov, ou de l’armée régulière et combien venaient des armées de la République Populaire de Donetsk (RPD) et de la République Populaire de Lougansk (RPL), la réponse laisse pantois : « Le gouvernement fédéral n’a pas d’informations à ce sujet  ».

Concernant le financement, la réponse vaut aussi son pesant d’or.

« Les frais de transport et de traitement de la première vague d’aide en 2014 ont été payés par le bureau des Affaires étrangères. Puis pour les vagues ultérieures d’aide au traitement des soldats ukrainiens, les frais de traitement et de transport ont été financées par la Section 14.  »

La « Section 14 » fait référence à une partie du budget allemand de 2017 qui concerne les «  obligations en lien avec l’appartenance à l’OTAN et à d'autres institutions internationales, ainsi que les mesures liées aux opérations internationales  ».

En clair, le gouvernement allemand, finance donc sur son budget le transport et le traitement de soldats ukrainiens dont elle ne sait strictement rien, y compris des néo-nazis et des criminels de guerre. Le tout au titre de son appartenance à l’OTAN, alors que l’Ukraine n’en est même pas membre !

RT Deutsch avait alors demandé au ministère fédéral de la Défense, lors d’une conférence de presse en juillet 2018, quels étaient les critères appliqués pour sélectionner les blessés ukrainiens.

Frank Fähnrich a alors répondu que les soldats blessés étaient choisis uniquement sur base médicale, la priorité étant accordée à ceux nécessitant un traitement urgent.

Le problème c’est qu’une vidéo postée par Deutsche Welle sur leur page Facebook montre clairement (vers 0’49) un des soldats sur un brancard, saluer un autre « camarade » par un superbe salut nazi…

Soldat ukrainien faisant un salut nazi

Un autre soldat, filmé par la chaîne ukrainienne TSN, porte quant à lui un t-shirt d’une marque populaire chez les néo-nazis et les ultranationalistes, arborant une référence claire à la division SS Wiking (sic).

Soldat ukrainien avec un t-shirt SS Wiking

Et pendant que les néo-nazis ukrainiens se font soigner en Allemagne aux frais du contribuable, cette générosité humanitaire ne s’étend pas aux civils du Donbass, comme l’a souligné Alexander Neu.

« Qu’est-ce qui motive cet effort, des raisons purement humanitaires ? Pourquoi le transport et l’hospitalisation sont-ils payés avec des fonds du ministère fédéral de la Défense depuis 2015 ?

Et puisque seuls les blessés ukrainiens venant de Kiev ont bénéficié ou bénéficient actuellement de manière évidente d’un traitement en Allemagne, le biais politique de ces mesures d'aide prétendument humanitaires devient évident concernant la sélection des personnes dans le besoin. Et que non seulement les soldats ukrainiens de l’armée régulière, mais aussi les membres des bataillons de volontaires nationalistes et fascistes associés à la mafia reçoivent des soins médicaux en Allemagne doit donc être considéré comme intentionnel de la part du ministère fédéral de la Défense sous le ministre von der Leyen, » a déclaré Alexander Neu.

Ce dernier a aussi souligné que même les civils qui ont été victimes des bombardements des centres-villes de Donetsk ou de Lougansk par les troupes ukrainiennes ne semblent pas être considérés comme dignes d'être traités en Allemagne. Du point de vue de Berlin, ils vivent «  probablement du mauvais côté du front  », a conclu Neu.

Il semble donc que Berlin préfère soigner les criminels de guerre et les soldats néo-nazis plutôt que leurs victimes innocentes. Voilà une conception fascinante de l’aide humanitaire à l’allemande...

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • aimable 9 août 18:33
    sans savoir, vous êtes sur ?
    vous n’êtes pas sans savoir qu’en Allemagne il y a des nostalgiques , qui en voyant ces soldats Ukrainiens voient les soldats du 3ème Reich , les soigner ,est pour eux une chose naturelle .

    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 18:34

      @aimable
      Oh oui je le sais et pas qu’en Allemagne. Mais sans certitude absolue sur les motivations réelles de l’État allemand je dois composer avec l’hypothèse la moins négative.


    • Dron 9 août 19:25

      @aimable
      Les seuls nostalgiques du 3ème Reich sont en ex RDA , et soigner des gens malades ou blessés est obligatoire en UE.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 19:26

      @Dron
      Si ces gens résident en UE. Ce qui n’est pas le cas ici. Et de nouveau, si cela a un but humanitaire, la moindre des choses serait de commencer par soigner les civils innocents, qui eux n’ont rien demandé à personne.


    • Jelena Jelena 9 août 21:27

      @Christelle Néant : dron + cassini + sarcastelle + etc etc etc.... = 1
       
      C’est un vieux débile qui multiplie les pseudos afin d’exister.


    • Dron 9 août 22:04

      @Jelena
      Comme Sherlock vous êtes championne vous, et qu’est ce qui vous permet de croire que je suis vieux , et non je ne suis pas sarcastelle.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 22:05

      @Jelena
      Y en a qui n’ont que ça à faire de leur vie ?


    • Dron 9 août 22:12

      @Christelle Néant
      Ah parce que vous prenez pour argent content les délires de Jelena ??C’est le délit de sale gueule alors .


    • Jelena Jelena 9 août 22:27

      @Christelle Néant : Ce n’est malheureusement pas un cas unique. Son confrère « shawford » faisait du monologue entre ses divers pseudos... C’est dire le niveau.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 22:42

      @Dron
      Non, mais ce ne serait pas la première fois que je croise dans les commentaires des 2e, 3e, 4e comptes de personnes ayant déjà un compte sur Avox. Souvent identifiables à leur style, leur rhétorique etc. Et j’avoue que j’ai du mal à comprendre comment des gens peuvent perdre leur temps à ça. Que vous soyez dans ce cas ou pas je n’en sais rien. Ma question suite à la réponse de Jelena était basée sur cette généralité, pas sur votre cas particulier.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 22:43

      @Jelena
      Lui je m’en souviens c’était du délire total. mais il n’est pas le seul, j’en connais d’autres dont je tairais le nom (l’écrire c’est les invoquer, un peu comme le fait de prononcer le nom de Beetlejuice trois fois).


    • V_Parlier V_Parlier 10 août 16:03

      @Dron

      Je lis : « Comme Sherlock vous êtes championne vous »
      -> Comme par hasard les 3 vont débarquer immédiatement ce moment là... C’est quasiment un aveu smiley

    • JP94 10 août 16:30

      @Dron

      Je suis en allé en RDA, dont la Constitution était antifasciste, pas celle de la RFA, qui est un nid de fascistes, aujourd’hui comme hier : la famille Quandt qui possède BMW est nazie : Magda Quandt a épousé Goebbels en secondes noces ... 

      Chaque jour à Berlin Est, un défilé à la mémoire des Antifascistes sur l’Unter den Linden.

      Peter Gingold, résistant allemand antifasciste communiste juif allemand, médaillé de la Résistance en France ( qui a aussi libéré l’Italie au sein des Brigades Garibaldi), a été déchu de sa nationalité allemande par la RFA n au moment même où celle-ci l’octroyait à 6 criminels de guerre nazis hollandais pour leur permettre d’échapper à un tribunal hollandais...

      Il existe un dictionnaire de 40 000 criminels de guerre très haut placés dans l’appareil d’Etat Ouest allemand. 

      Les fascistes sont à l’Ouest et aux commandes.

      Mais ils sont tellement puissants que les gens dépourvus d’esprit critique gobent les balivernes comme vous en proférez ...

      Ensuite, le réseau Gehlen, à l’Ouest, (SD = RG militaire) a conservé GEHLEN à sa tête jusqu’en 1966 ( retraite) - le même homme que sous Hitler, le spécialiste des Ostruppen et la FHO, très lié avec les Bandéristes. 
      La spécialité de l’Allemagne de l’Ouest, c’est la subversion à l’Est, spécialement en Ukraine. Le travail des bandéristes était piloté depuis l’Allemagne, et il l’est encore. 
      C’était la même chose avec les Oustachis croates... l’Allemagne a pris la relève de l’Autriche..

      L’accueil des ces nazis ne gêne pas l’Allemagne, tant que l’opinion publique ne le sait pas. c’est dans la poursuite même de sa politique. 

    • Dom66 Dom66 10 août 16:51

      @JP94



      ++++ et re ++++
      Je signe avec vous, il fallait le dire Merci
       smiley

    • Dron 9 août 22:33

      Non les Ukrainiens ne sont pas tous des nazis , et d’éssayer d’ avoir un dialogue avec vous relève de l’exploit , car vous avez le nez dans le guidon . Le seul choix possible avec vous est d’annoner vos elucubrations et oui j’ai d’autres choses à faire , donc adieu .


      • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 22:47

        @Dron
        Ai-je dit que tous les Ukrainiens sont des nazis ? Relisez moi correctement ou réapprenez à lire avant de pondre de telles absurdités. C’est avec vous qu’essayer d’avoir un dialogue relève de l’exploit. Commencez par apprendre à comprendre ce que vous lisez avant de commenter. Ca vous évitera de raconter n’importe quoi.


      • Dom66 Dom66 9 août 23:31

        @Dron

        Ils ne sont pas tous nazis, c’est un fait, mais pour le moment, ce sont eux qui sont en haut…


        Alors regardez...courage

        Regardez l’emblème de la 2ème Division SS Das Reich en 44

        https://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvm-2/

        allez courage regardez Images dur il faut etre connecté pour regarder..c’est dire

        https://www.youtube.com/watch?v=uid6k1wjPQg

        https://www.youtube.com/watch?v=0pN9u7zur2I

        https://www.youtube.com/watch?v=55LoMZeJlSQ&t=21s


      • roman_garev 10 août 09:15

        @Dron
        « Non les Ukrainiens ne sont pas tous des nazis ».

        Tout comme les Allemands ne l’étaient pas tous dans les années 30 et 40... 

      • V_Parlier V_Parlier 10 août 16:16

        @Dron

        Je lis : « Non les Ukrainiens ne sont pas tous des nazis , et d’éssayer d’ avoir un dialogue avec vous relève de l’exploit »
        -> C’est drôle, j’ai la même impression à votre égard quand je lis cette remarque complètement hors sujet ! Il est sûr que ça doit être un exploit quand vous parvenez à dialoguer intelligemment.

      • JP94 10 août 16:38

        @Dron


        Les Ukrainiens n’étaient pas tous nazis, non, mais ceux qui ne l’étaient pas ont été massacrés par ceux qui l’étaient et collaboraient avec les nazis allemands.
        Et les fascistes ukrainiens sont tout aussi antisémites...

        Il y a une chose qu’oublient ces provocateurs c’est que lorsque Schwarzbart a assassiné Petlioura, le chef et l’idole des Ukrainiens fascistes, en 1926, en plein Paris, les crimes de ces nationalistes ukrainiens étaient tellement connus à Paris ( pogroms etc ) que le tribunal a établi un non-lieu, considérant que l’assassinat d’une ordure nationaliste ukrainienne criminelle ( les journaux de l’époque ont relaté leurs crimes ... qu’ils ont multipliés en 41) ne pouvait pas être condamné.

        Que l’Allemagne soigne et soutienne encore ces nazis fanatiques devrait nous interpeller sur la nature actuelle du pouvoir allemand et de l’UE. C’est un soutien à des nazis affichés.

      • Doume65 10 août 21:49

        @JP94
        Merci pour cette info. Wikipedia en parle


      • cyborg 9 août 23:31

        En France le contribuable paie des purification de sperme et inséminations artificiels (en moyenne 3 tentatives) sur une 3ième femme jeunette de 16 ans d’un vieux congolais sidaïque de 54 ans...
         
        25000€, puis on rapatrie les 3 femmes et 9 enfants, coût environ 5000€/mois... loi UE 2013 sur la légalité des mariages polygames étrangers
         
        libération 2004
        http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2008/02/le-blocnotes.html
         
        La cinquantaine bien tapée, Monsieur Cissé avait à l’époque laissé ses deux premières épouses et leurs 7 enfants au pays pour venir soigner son sida en France. Atteint du sida il avait donc obtenu un permis de séjour, et des soins gratuits. Il ramena un jour du pays une troisième épouse, une jeunette de 16 ans, qu’il installa dans un foyer Sonacotra. Ne pouvant être mère, elle eu l’assistance à la procréation de la riche sécu. Le père avait un titre provisoire ? Pas grave avec un enfant il sera régularisé. Le sida ? Pas grave il suffit que la riche sécu paye une purification du sperme (14k€)


        • Doume65 10 août 22:11

          @cyborg
          Non seulement tu trolle, vu que ça n’a aucun rapport avec le sujet, mais ton info de 2008 est impossible à vérifier, vu qu’elle est tirée (avec moult transformations) d’un blog qui lui-même le tient soi-disant de Libération et qu’une recherche sur ce site ne donne aucun résultat.


        • eric 10 août 01:38

          Je reconnais bien là l’inspiration de notre cousin Henry Dunant à la suite de la bataille de Solferino. on soigne tous les blessés sans se demander d’où ils viennent.

          Cela doit être facilité par le fait qu’à titre de réciprocité, l’UE a supprimé les visas pour les ressortissants ukrainiens.

          Quid des ukrainiens du Donbass and-co, là j’avoue ne pas être au courant.

          Bon, ce sont des ex soviétiques, j’imagine qu’ils soignent aussi tous les blessés tombés entre leurs mains sans leur demander leurs cartes d’affiliation à un parti ?

          D’un autre côté, l’auteur appartenant aux cercles de diffusion de la pensée officiel du pouvoir dans ces républiques, peut être qu’effectivement ils pousseraient l’inhumanité jusqu’à trier les blessés ?

          Ils revendiquent en effet pas mal l’héritage du socialisme internationaliste, notamment dans sa variante stalinienne. Leur propagande est du reste du même type. Tout adversaire est un fasciste, c’est à dire dans leur jargon, un socialiste nationaliste.

          C’est cela le drame dans ces conflits fratricides. Il n’y a pas de limites.


          • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 07:51

            @eric
            Bon, j’adore les accusations infondées basées sur la déformation systématique des propos. Nous soignons systématiquement les soldats ukrainiens blessés, qu’ils soient d’Aïdar, des FAU, ou même du régiment Azov, lorsqu’il arrive que nous en attrapions vivants lors d’attaques contre nos positions. Et cela depuis le début de la guerre comme l’attestent des vidéos prises suite à la victoire d’Illovaïsk, où le bataillon Aïdar a été décimé.
            Là on ne parle pas de soin dans l’urgence sur le champ de bataille. On parle d’expatriation en Allemagne pour soigner des hommes qui sont suffisamment en état pour faire des saluts nazis sur leur brancard. De nouveau ces gens là ne sont pas à l’article de la mort.
            Nous avons ici encore toutes les semaines, des civils grièvement blessés par des bombardements, des mines ou des pièges à grenades. Combien ont été envoyés en Allemagne aux frais du contribuable pour y être soigné ? Zéro. Alors qui fait de la discrimination aux soins dites moi ? Nous ou l’Allemagne, qui soigne ceux qui tirent, mais pas ceux qui se prennent leurs obus sur la tête.
            Alors arrêtez avec vos histoires de stalinisme et de propagande qui décrirait tout adversaire comme un fasciste. Allez lire mon autre article sur le remplacement en Ukraine du salut militaire classique par celui des collaborateurs des Nazis pendant la seconde guerre mondiale. Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Si pour vous ces gens là ne sont pas des néo-nazis, c’est que vous avez un problème de vision. Pas moi.


          • eric 10 août 13:17

            @Christelle Néant

            Les Allemands font donc comme vous. Ils ne demandent pas aux blessés leur carte du parti.
            Compte tenu de ce qu’ils sont, je ne doute pas que des demandes de prise en charge seraient acceptées pour des ressortissant des républiques est ukrainiennes..
            Aujourd’hui nos pays prennent des malades de partout ; Ainsi, lors d’un de mes derniers passage à la frontière Abkhaze, l’officier garde de frontière est venu me remercier. Son gamin a été pris en charge et soigné ; Cela alors que la république n’est pas reconnu par les pays européens, est considérée comme en état de guerre et occupée.


          • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 13:37

            @eric

            Votre premier point encore une fois est faux, vous confondez donner les soins sur place et expatrier quelqu’un.
            "Compte tenu de ce qu’ils sont, je ne doute pas que des demandes de prise en charge seraient acceptées pour des ressortissant des républiques est ukrainiennes"
            Eh bien vous vous plantez du tout au tout. Et je le sais car nous avions fait une demande pour un petit garçon qui avait reçu un éclat d’obus en plein oeil, grâce à un bombardement de l’armée ukrainienne qui a tué aussi sa mère sur le coup. Ce garçon a subi deux opérations à Moscou, mais les meilleurs spécialistes là dessus sont en Allemagne. Autorisation refusée. L’Allemagne veut bien soigner ceux qui tirent les obus, pas ceux qui les reçoivent.
            Les civils en RPD et en RPL aimeraient bien pouvoir bénéficier de ce dont a bénéficier le gamin de ce garde frontière Abkhaze. Mais ce n’est pas le cas. Les seuls qui arrivent à se faire soigner en occident, comme Anna Tuv, l’ont fait grâce à des fonds privés importants et après de très nombreuses galères administratives. Personne ne leur a envoyé un avion spécial pour aller les chercher à Rostov.

          • V_Parlier V_Parlier 10 août 16:21

            @Christelle Néant
            Vous faites preuve d’une infinie patience. Courage !


          • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 16:24

            @V_Parlier
            Oh non, là dessus j’ai encore beaucoup à apprendre des Russes en terme de patience....


          • JP94 10 août 16:44

            @Christelle Néant

            Ecoutez, ce Suisse défend son beefsteack : la Suisse était était un pays très pauvre avant de servir de paradis fiscal (le premier , Uri) et de rendez-vous des collabos et des banquiers nazis pendant que l’Europe était à feu et à sang. Alors il essaie de justifier la collaboration avec les nazis, prévoyant sans doute une guerre prochaine et voulant se montrer coopératif avec ses amis nazis, sous le couvert d’une prétendue neutralité.

          • roman_garev 10 août 09:13

            Rien d’étonnant ici. L’Allemagne sert d’arrière-pays à ses combattants héroïques, nazis ukrainiens. Tout comme l’Israël le sert aux coupe-gorges islamistes. Tout comme l’Occident en général le sert dans la guerre actuelle contre la Russie, étant lui-même trop lâche pour la mener directement et ouvertement et préférant faire tirer les marrons du feu la vermine de tous poils...


            • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 11:56

              @roman_garev
              Oui, c’est la même chose qu’avec les islamistes. D’ailleurs les Casques Blancs ont été accueillis à bras ouvert en Occident.


            • JP94 10 août 16:48

              @Christelle Néant


              Disons, pas nos gouvernants, parce que tout de même, si on avait organisé pour eux un défilé vers l’Arc de triomphe , pas sûr que les Parisiens soient venus acclamer ces barbus islamistes déguisés en ambulanciers...

            • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 16:56

              @JP94
              Je ne pense pas non plus, quoi que la propagande tournant à plein régime en France....


            • jalin 10 août 11:59

              Pour savoir si ils sont néonazis, il faut une enquête qui met du temps.


              Donc, vous faites comment si le type perd tout son sang et doit être opéré d’urgence, vous attendez la fin de l’enquête et le gus sera mort innocenté à titre posthume de toute affiliation au néo-nazisme ?

              • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 12:04

                @jalin

                Votre argument est débile pour rester polie.
                Comme je l’ai déjà dit plus haut, les soldats qui sont emmenés en Allemagne ne sont pas à l’article de la mort ça se voit avec l’épisode de celui qui fait un salut nazi. Le front du Donbass n’est pas en Allemagne que je sache, mais en Ukraine. C’est en Ukraine que ces gars reçoivent les premiers soins et une primo-hospitalisation. Pas en Allemagne !!! Ils sont emmenés en Allemagne pour recevoir des traitements qu’ils ne peuvent pas recevoir en Ukraine.
                Donc votre blabla est complètement à côté de la plaque. De plus c’est rapide d’obtenir le billet militaire du gars et voir à quelle unité il appartient. S’il appartient à Aïdar, Azov ou Pravyi Sektor vous savez quel est le bord politique du gars. Ca prend 5 minutes !
                Donc vraiment arrêtez de sortir de telles âneries.

              • jalin 10 août 12:13

                @Christelle Néant
                Je vous signale que même les nazis ont bénéficié de soins médicaux des troupes alliées lors de la 2WW, puis ont été jugés et sanctionnés selon leurs actes.


                Etre néo-nazi peut être sanctionné, mais n’est pas en soi un crime.

              • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 12:22

                @jalin
                Ils ont été soignés sur place après la bataille. Pas emmenés au frais de la princesse aux USA pour y subir des opérations. De nouveau vous mélangez absolument tout.


              • V_Parlier V_Parlier 10 août 16:23

                @Christelle Néant
                Je pense qu’ils font exprès d’être débiles à ce niveau...


              • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 16:25

                @V_Parlier
                J’aimerai bien, cela me rassurerait sur le niveau de l’humanité, mais je crois pas qu’ils simulent, je pense que c’est leur état naturel, c’est bien ça qui est effrayant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès