• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Armée Française a-t-elle tiré dans le dos de l’Armée Libyenne (...)

L’Armée Française a-t-elle tiré dans le dos de l’Armée Libyenne le 19 mars 2011 ?

L'Armée Française est accusée par un ancien agent du renseignement français d'avoir volontairement provoqué la guerre civile en Libye, le 19 mars 2011, en plein "printemps arabe" (mouvement citoyen généralement pacifique et d'une ampleur inégalée dans le monde), en inventant le mensonge d'une colonne de chars montant sur Benghazi et décidée à "massacrer" la population, prétexte alors utilisé pour justifier une intervention militaire contre le régime de Khadafi. Cependant, un jour avant l'attaque de la France en Libye, le 18 mars 2011, des manifestant libyens se filmaient debout sur un char à Benghazi, témoignant manifestement du retrait de l'Armée Libyenne de la zone de conflit un jour avant l'attaque française, comme le montre également le fait que les avions de chasse français ont frappé l'Armée Libyenne à 35km de la ville, qui ne pouvait donc menacer les habitants de Benghazi à une telle distance.

JPEG

Dans un entretien mené par le journaliste Denis Robert, le lanceur d'alerte et ancien agent des services secrets français, Marc Eichinger affirmait (vidéo autocensurée par le journal "Le Média") :

"Celui qui finançait les dispensaires au Niger, au Mali, dans toutes ces zones-là et qui gardait un certain équilibre, c'était Khadafi, donc quand on décide de faire chuter Khadafi, de tuer Khadafi, alors qu'il n'y a jamais eu de colonne de chars allant sur Benghazi, que tout ça c'était bidon, quand on décide de le faire [...]

[...] Il n'y a jamais eu de colonne de chars qui menaçait la population de Benghazi, jamais Khadafi n'aurait trucidé la population de Benghazi, et tous les services le savent, tous les services le savent."

Il est en effet plus qu'étonnant que malgré les amples moyens satellitaires de la France et de ses alliés, aucune image de cette colonne de chars n'ait alors été divulguée. Et encore plus étonnant est de constater que des témoins sur place ont bien aperçu un ou deux chars, mais qui ont eu l'ordre de se retirer :

"Nous ne savons pas combien étaient les chars qui sont entrés en ville, accompagnés de fantassins. Nous ne savons pas quelle était leur mission exacte. Nous ne savons pas pourquoi les chars ont fait demi-tour ce jour-là, parce que nous ne savons pas qui a donné l'ordre du retrait, ni pourquoi. "

Pourquoi donc déclarer une guerre et bombarder un régime dont l'Armée se retire face à la présence d'adolescents armés, et en laissant même derrière elle un char tout équipé  ?

Tous ces éléments laissent à penser que l'Armée Libyenne n'a pas réellement souhaité s'engager dans un combat avec sa propre population, contrairement à ce que l'exécutif français affirmait alors en 2011, et que l'Armée Française a tiré sur une Armée Libyenne en repli et qui avait abandonné l'idée même de s'en prendre à la population, comme l'indique le fait que les chars attaqués par les avions de chasse français se trouvaient non pas sur la zone de conflit éventuel mais très loin et hors de portée de tirs, à 35km de la ville.

La chaîne de commandement a-t-elle failli du fait de l'impulsivité du Chef des Armées d'alors, Nicolas Sarkozy, et/ou du fait d'un défaut des services de renseignement sur place ? En tous les cas, la surveillance satellite en temps réel aurait dû servir de contrepoint à de telles erreurs, en permettant notamment d'identifier en temps réel le repli des chars de la ville.

Comment expliquer une telle bavure qui a totalement déstabilisé l'Afrique du Nord, privant même l'accès d'une grande partie de la population aux soins dans de nombreux pays frontaliers, du fait que, selon Marc Eichinger, Khadafi finançait de nombreux dispensaires de la région, au Niger et au Mali ?

Quels intérêts obscurs ont pu pousser l'Etat français et ses alliés à précipiter toute une région du monde dans le chaos, détruisant des millions de vies, en tuant des centaines de milliers d'autres et générant de nombreuses autres guerres consécutives à cette décision ? Comment une poignée de personnes peut-elle décider une telle folie sans aucun contrôle indépendant et sans même s'assurer de la véracité des informations reçues, in situ ? Ou l'ont-elles fait en toute connaissance de cause et ont-elles outrepassé l'éthique militaire en attaquant une Armée en repli et en n'ayant donc aucune légitimité d'intervenir, comme l'indique également le fait que les frappes françaises ont été décidés unilatéralement et en-dehors d'une institution multilatérale comme l'ONU ?

N'y a-t-il pas d'autres moyens plus intelligents que la Guerre pour résoudre les problèmes humains ? Nos dirigeants manquent-ils à ce point, et cruellement, d'intelligence et d'humanité ?

 

Image : Un char de Khadafi capturé par des civils, le 18 mars, à Benghazi, un jour avant l'attaque de la France en Libye et témoignant du retrait des forces armées libyennes de la ville. (source : YouTube, Mar 19, 2011 )


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 12 mai 17:30

    « N’y a-t-il pas d’autres moyens plus intelligents que la Guerre pour résoudre les problèmes humains ? Nos dirigeants manquent-ils à ce point, et cruellement, d’intelligence et d’humanité ? »

    Vous parlez de la guerre militaire ? La paix avec un gourdin dans la main, c’est la guerre aussi.


    • Abolab 12 mai 21:31

      @Séraphin Lampion Je parle de toutes les formes de guerre, y compris économique.


    • njama njama 12 mai 18:46

      L’Armée française a juste « obéi » à ce que l’on demandait de faire (le sale boulot) , si vous cherchez des responsables faut explorer le niveau décisionnel...

      Élysée, Quai d’Orsay...


      • njama njama 12 mai 18:49

        Il faut considérer le tandem Sarkozy_Juppé comme indissociable concernant la guerre contre la Libye, et dans bien d’autres sujets. Également sur le dossier syrien.

        Alain Juppé : « L’intervention française en Libye est un investissement sur l’avenir »
        par Yahia Gouasmi
        3 septembre 2011
        Interrogé sur les origines de l’intervention de la France dans le conflit, le ministre des Affaires étrangères a reconnu : « On nous a reproché du retard à l’allumage lorsque que se sont déclarées les manifestations du Printemps arabe […] C’est fini. Notre ligne, qui a déjà prévalu en Côte d’Ivoire, c’est de privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles  ».
        ------------
        privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles ? !!!
        Qu’en pensent les Libyens après coup ?


        • njama njama 12 mai 18:50

          Alain Juppé est responsable du chaos en Libye (vidéo)
          Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères en train de se vanter sur RTL le 1er septembre 2011 de l’action de la France en Libye

          Mais, le 2 février 2016, Alain Juppé en visite à Alger a dû reconnaître ses tords. Cet aveu, tardif il est vrai, souligne à grands traits la politique des puissants de ce monde qui se permettent de se jouer du sort de millions de personnes et peut être pour des décennies. Et pour cause, la France était en 2011 aux avant-postes de l’attaque de l’OTAN contre la Jamahiria arabe libyenne et socialiste établie par le très courageux et très révolutionnaire Mouhamar Kadhafi et ses alliés en 1969.

          L’intervention militaire en Libye, un « fiasco » selon Juppé
          http://www.algerie1.com/actualite/l&#8230 ;
          Par Hakim Megatli | 02/02/2016

          Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. « Oui, c’est un fiasco et un chaos », a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir « libéré » la Libye de Kadhafi.
          ----------------------------

          faute avouée à moitié pardonnée ?



          • Abolab 12 mai 21:35

            @njama
            Les mêmes personnes qui se félicitaient de la Guerre civile en Libye ont encouragé la guerre civile en Syrie en violant l’embargo européen sur les armes de 2012... et en contradiction totale et entière avec le plan en 6 points pour la paix élaboré dans le cadre de l’ONU par Kofi Annan. L’une des guerres les plus meurtrières depuis la Seconde Guerre Mondiale et ayant causé un exode massif de population...


          • Abolab 14 mai 10:29

            François Hollande (PS), le 20 mars 2011 à 19 heures :

            « J’approuve le recours à la force contre Kadhafi, à la fois parce qu’il est légitime, il a été décidé par le Conseil de sécurité des Nations unies, et ensuite parce qu’il est nécessaire » sinon « Kadhafi aurait massacré une partie de son peuple ».


          • Analis 14 mai 11:35

            @njama

            L’intervention militaire en Libye, un « fiasco » selon Juppé
            http://www.algerie1.com/actualite/l&#8230 ;
            Par Hakim Megatli | 02/02/2016

            Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. « Oui, c’est un fiasco et un chaos », a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir « libéré » la Libye de Kadhafi.
            ----------------------------

            faute avouée à moitié pardonnée ?


            Euh, non, certainement pas, et je m’étonne de voir ceci sous votre plume. Alain Juppé est en la matière un multi-récidiviste, il a été en effet aussi odieux en Syrie, et a persisté d’ailleurs dans son acharnement criminel à son encontre, ressortant encore et encore la même propagande goebellsienne délirante. Son « aveu » relève du plus pur opportunisme, et ne l’engage absolument à rien. C’est facile de prétendre reconnaître une « erreur » sans en tirer ni subir la moindre conséquence. Dans la même veine, dans le même dossier libyen, on avait eu droit à un pseudo-méa-culpa de la part des journalistes du Monde, en 2012, alors qu’ils continuaient à avoir exactement la même attitude de mensonges grotesques vis-à-vis de la Syrie. Il s’agit juste là d’une diversion grotesque. Non, Alain Juppé était un grand criminel et le reste (on se souvient aussi de son attitude ambigüe durant la sale guerre d’Algérie des années 90).


            Pour revenir au fond de l’article, il est bon d’avoir une confirmation de plus du rôle actif de la France dans la création de la crise libyenne en 2011, à coups de mensonges et d’attaques sous faux drapeau. Les printemps arabes se révèlent de plus en plus avoir été créés ex-nihilo par les occidentaux à l’aide de manipulations diverses, et la France était parmi les pays de tête dans cette action malfaisante.


          • raymond 12 mai 19:35

            J’avais eu accès , comme toutes personnes , à des rapport de la CIA sur les blindés rencontrés en IRAK, il disaient que c’était une pitié d’utiliser des missiles hyper sophistiqués sur des chars en tôle, le blindage des chars vendus en dehors de l’URSS n’intègre pas de chrome ou de nickel, c’est juste de la fonte quoi.

            Malheureusement cette info a disparu


            • @raymond

              Et du coup t’y vas à la chignole ou au pistolet à bouchons ? Cette guerre était un show, il fallait montrer de la ferraille qui explose, rien n’était trop beau, ils se sont amusés comme des gamins à la fête foraine.

              En face, ça rigolait tout de suite moins, forcément.


            • cétacose2 12 mai 20:27

              On reproche à Sarko des choses insignifiantes alors qu’il est l’artisan de la plus ignoble des actions.....


              • titi 12 mai 22:30

                @L’auteur

                Ce qui est important c’est de se souvenir de ce qui se passait à l’époque.

                Quand le printemps arabe a commencé en Tunisie, et que MAM a proposé d’aider Ben Ali à maintenir l’ordre, ça a été la curée : tout lui a été reproché sa diction, le fait qu’elle soit une femme, ses vacances, son copinage avec Ben Ali.

                Alors que, au passage, sur ces derniers points on pouvait reprocher la même chose à Delanoé.

                Et toute la presse, absolument toute la presse, toute l’opposition, absolument toute l’opposition étaient vent debout pour demander une « intervention » de la France pour « sauver la démocratie et la liberté ».

                Sarkozy en bon politicien en quête de communication en a tiré les conséquences.

                Et le printemps arabe suivant, il a fait exactement l’inverse de ce qui avait été fait en Tunisie.

                Et pour preuve que c’est que de la communication et de la posture, c’est qu’on parle d’une intervention francaise... alors que c’était surtout une intervention américaine.

                1. La France n’avait pas d’argent pour payer les bombes à mettre sous les Rafales : c’est oncle SAM qui a fournit
                2. Les USA avait une armada en Crète bien plus nombreuse que ce que pouvait aligner l’armée française désargentée.

                Quelques années plus tard, Hollande en bon politicien en quête de communication en tirera les conséquences.

                Et le printemps arabe suivant, en Syrie il essaya de faire la même chose... mais pas de bol oncle SAM a pas voulu payer les bombes, ni faire le job.


                • Berthe 15 mai 00:26

                  @titi
                  cf le libanais Iskander Safa (voir Google toute son armada et ses dossiers sur la corruption) c’est lui qui est à l’œuvre dans la vente d’armes il est aussi patron de Valeurs Actuelles... Ses amis ? de Sakohollandomacronbenalla. Pourquoi une interview de Macron chez VA ? En 2012, suis allée à EHESS, débat sur les révolutions qui n’en étaient pas en vrai. En Libye, c’est un putsch, il y avait des élites académiques (historiens, essayistes etc pour en débattre et rapporter les fais... ) Idem en Syrie, hollande et fabius ont menti, il y avait bien des mouvements pour exiger des réformes, comme ici lorsque hollande a bazardé son 49.3 pour faire passer son code du travail en force, rien de plus. En Syrie çà n’a pas marché, d’une part la Russie a fait bloc mais encore, depuis Saddam puis Kadhafi, les pays arabes se méfient. Tous les plans ont été déjoués de toutes manières. A l’instant, je pense à ce libanais et à l’explosion au Liban, possible qu’il y soit pour quelque chose. 


                • zygzornifle zygzornifle 13 mai 10:19

                  Ce n’est pas la faute des militaires lobotomisés n’ayant que la moelle épinière pour réfléchir et qui obéissent aux ordres de leurs supérieurs sans état d’âme et de toute façon il y aurait chat perché pour les commanditaires .... 


                  • BA 13 mai 12:28

                    C’est l’article le plus important de l’année 2021 :


                    Notre armée est infiltrée.


                    https://www.place-armes.fr/post/lettre-explosive-le-capitaine-alexandre-juving-brunet-a-rejoint-place-d-armes


                    • Abolab 13 mai 15:29

                      @BA

                      C’est l’article le plus important de l’année 2021

                      Merci de reconnaître ce travail à sa juste valeur smiley.

                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 15:30

                      @Abolab
                       
                       ne vous y fiez pas : BA a posté ce même commentaire sur plusieurs articles.


                    • Trelawney Trelawney 13 mai 12:32

                       les avions de chasse français ont frappé l’Armée Libyenne à 35km de la ville, qui ne pouvait donc menacer les habitants de Benghazi à une telle distance.

                      Parce qu’ils auraient du attendre qu’ils soient dans la ville pour les bombarder ? 35km c’est la portée de tir d’un char d’artillerie.


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 mai 13:13

                        @Trelawney
                        voila. Toujours intéressant d’écouter une personne qui connait. Merci.


                      • Abolab 13 mai 15:27

                        @Trelawney Je suis de plus en plus convaincu que l’Armée Libyenne dépêchée sur place n’avait pas du tout comme mission d’attaquer le peu de rebelles présents dans la ville, mais bien plutôt de monter un siège autour de la ville afin de la défendre d’attaques extérieures, notamment aériennes, comme l’indique la présence de nombreux véhicules anti-aériens OSA placés à des endroits stratégiques dans la ville.


                      • Abolab 13 mai 15:42

                        D’autres éléments semblent même montrer que les forces libyennes se défendaient contre des forces djihadistes présentes sur le territoire, comme expliqué dans cet article de Blast, et profitant de la confusion créée par la contestation citoyenne pour chercher à renverser le régime.

                        Cela veut dire que l’attaque de la France contre les forces libyennes à Benghazi a profité aux forces djihadistes locales qui combattaient Khadafi, et que l’Armée Française était l’allié des djihadistes sur place.


                      • Abolab 13 mai 17:33

                        @Trelawney, Les forces libyennes ont été bombardées au petit matin alors qu’elles prenaient leur petit-déjeuner.

                        Il n’y avait aucun élément indiquant que des chars se déplaçaient en direction de Benghazi. En fait, les avions de chasse ont bombardé aveuglément tous les véhicules de la zone et principalement des bus et des véhicules civils.

                        De nombreux civils se sont retrouvés au beau milieu d’un corridor de feu d’une quinzaine de kilomètres, sans aucune donnée indiquant que l’armée libyenne attaquait la population, et bien au contraire, elle était apparemment là pour la protéger des forces djihadistes d’Al Qaeda menaçant de s’emparer de la ville.


                      • Abolab 13 mai 17:48

                        @Trelawney 

                        La C148 a une portée sécuritaire de 8 km, ce qui en fait l’obus d’exercice pour char le plus efficace de son type. Les deux cartouches peuvent être tirées dans un canon de char L7 ou M68 et elles sont actuellement en service dans les Forces armées canadiennes.


                        Produits et systèmes de défense tactique Canada

                      • Abolab 13 mai 17:54

                        @Trelawney Les chars Leclerc français ont une porté de seulement 4 km. Clairement les forces libyennes étaient postées bien en retrait et n’étaient pas dans une position d’attaque, mais plutôt dans une position de défense/surveillance.


                      • robert 13 mai 18:31

                        @Abolab
                        super, il n’y avait pas de char leclerc, aucun n’a été engagé au combat


                      • Abolab 13 mai 18:53

                        @robert Je ne fais que répondre à Trelawney plus haut qui prétendait que les chars d’artilleries de l’armée libyenne pouvaient atteindre la ville à plus de 35km. L’exemple du Char Leclerc n’est là que pour vous montrer que c’est impossible. La population n’était pas à portée de tirs de l’armée libyenne, et cette dernière n’était pas en mouvement vers la ville. Il n’y avait aucune preuve, aucun indice d’agression de la population par l’Armée Libyenne.


                      • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 13 mai 20:51

                        @Aita Pea Pea
                        ah chat oui un char d’artillerie LOL
                        Quand on s’y connait on parle d’un canon automoteur
                        T’as pas fait les arts et métiers toi, ni St Cyr 
                         smiley


                      • perlseb 13 mai 12:34

                        Tout cela me rappelle le slogan « Non à la guerre » que l’homme-araignée français (Alain Robert) arborait sur son T-shirt pour dénoncer la guerre en Irak.

                        La guerre est l’émanation du système pyramidal. Pensez juste une seconde : si ceux qui décidaient de faire les guerres devaient impérativement être en première ligne, il y en aurait beaucoup moins. Mais voilà, ceux qui les décident ne la font jamais, ils prennent la décision et toute une chaîne de commandement obéit aveuglément.

                        Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le système pyramidal, et bien c’est le monde dans lequel on vit, et c’est le contraire de la démocratie. Vous votez pour être représenté par un député, qui appartient à un parti et que fait-il à l’assemblée ? Il a des consignes de vote selon le chef de son parti. Les députés ne sont pas des humains qui agissent en âme et conscience, ce sont des pions. Sans parler de cette belle représentativité que sont les députés (surreprésentation des médecins et avocats : pas étonnant qu’on relâche les criminels rapidement ou qu’on soit tous en mauvaise santé).

                        Bref, si on veut arrêter la guerre, il faudra que ceux qui prennent les décisions soient les premiers à les assumer (décider de la valeur du SMIC implique de vivre avec). Il faut être conscient que les chefs vous récompensent si vous obéissez bien (comme un gentil petit nazillon qui fait bien ce qu’on lui demande sans poser de question), mais qu’ils vous saignerez tout aussi facilement si la nourriture venait à manquer. Il faut faire une distinction entre l’obéissance qui amène les plus grandes horreurs et la discipline qu’on s’impose personnellement (éthique) pour vivre en société.

                        Autrement dit, arrêter la guerre, c’est arrêter d’obéir, devenir autre chose qu’un pion, agir en son âme et conscience, c’est-à-dire supprimer le système pyramidal. Et ce n’est pas au programme, disons que ceux qui décident ne vont pas nous donner le pouvoir qu’ils ont patiemment concentré dans leurs mains. Et le nombre de nazillons (croyant bien faire en obéissant systématiquement) étant supérieur aux gens responsables, on ne pourra jamais rien attendre d’une révolution, sinon un tour sur soi-même.


                        • Esprit Critique 13 mai 16:38

                          La résolution de l’ONU autorisait le bombardement et la destruction de l’aviation de Kadafi. Opération terminée en 3 jours par les avions et missiles américains.

                          La France a continuait a bombarder partout en Libye pendant six mois !

                          C’était bien pour buter du monde ! Téléphonez a BHL pour savoir, le cerveau de cette brillante entreprise.


                          • HELIOS HELIOS 14 mai 00:37

                            @Esprit Critique

                            ... avec des bombes en résine ou en beton ! c’est plutôt pour épargner les gens, non ???


                          • Abolab 14 mai 10:16

                            @HELIOS A Benghazi le 19 mars 2011, l’Armée Française a utilisé des engins extrêmement explosifs.


                          • HELIOS HELIOS 14 mai 10:35

                            @Abolab

                            Oui, c’est vrai, MAIS.... je ne défends pas l’intervention de la France, d’autant que je ne connais pas les tenants et les aboutissants de cette intervention..... sauf que quand on va au combat, on y va pas a moitié et on utilise les armes qui conviennent et donc qui tuent. Ne pas le faire serait une faute....

                            Avoir utilisé des armes en béton qui détruise des blindés ou des equipements sans exploser et ne tuent pas aux alentours, c’est une mesure plutot proportionnée et il faut plutôt féliciter ceux qui les ont utilisées.

                            Voyez vous, ce qui manque beaucoup partout maintenant, ce sont des gens responsables, conscient et fermes. La tolerance, le respect c’est obligatoirement reciproque. (je ne parles plus de la Lybie). Si notre pays s’engage dans une action quelconque, il faut mener cette action pour arriver au but, sinon on ne s’y engage pas.

                            L’équilibre des forces et des moyens cela se determine avant de prendre la décision.

                            Il y en a marre des incompetents, des traitres a notre pays, des fiottes qui pleurent devant la drogue a Stalingrad et qui ne font rien. On a promulgué des lois et on ne les fait pas appliquer, qu’est-ce que c’est que cette engeance ?? si on ne veut pas appliquer les lois, on ne les ecrit pas !

                            Pour le reste, il y a l’école, dans laquelle on apprend aussi la vie en société et on acquiert des valeurs dont une,c’est le respect... et en particulier celui que l’on doit au pays qui a permis a vos parents de vous mettre au monde, qui vous a eduqué, vous a protégé, soigné et qui s’assure que votre vie et votre avenir soit serein.

                            Si vous defendez les autres, evitez d’accuser votre pays, surtout lorsque vous ne savez pas sinon par des on-dit ou des videos de complotistes ce qui s’est réellement passé.

                            Merci d’avoir répondu a mon intervention.


                          • Abolab 14 mai 12:06

                            @HELIOS La justification faite pour l’attaque de Benghazi était que les forces armées de Khadafi menaçaient une population civile désarmée, ce qui était totalement faux :

                            A Benghazi, l’armée libyenne était très minoritaire par rapport aux nombreuses forces rebelles présentes sur place incluant également des groupes d’Al Qaeda (plus de 15 000 soldats anti-Khadafi contre seulement 1000 à 2000 soldats du régime). Ces forces rebelles étaient lourdement armées et les forces de Khadafi étaient en déroute.

                            Un reporteur sur place, Tony Birtley affirmait :

                            « Il n’y a pas de menace imminente à Benghazi et les rebelles ont un nouveau commandant, un commandant expérimenté, qui a déserté les forces de Khadafi »


                            L’Armée Française a frappé une armée en déroute, se faisant l’allié des groupes islamistes qui étaient sur place et qui combattaient le régime de Khadafi.

                          • agent ananas agent ananas 13 mai 18:09

                            Quand l’initiateur du mensonge sur le massacre de Benghazi se fait piéger et passe aux aveux ...

                            https://www.youtube.com/watch?v=koYzkEWHtQA


                            • Abolab 13 mai 18:57

                              @agent ananas Merci beaucoup pour ce documentaire, très bien réalisé et informatif. La vérité finira par percer sur cette véritable « opération de terre brûlée » et d’extermination orchestrée par l’Armée Française, visant indistinctement civils et militaires en charge de la sécurité civile, comme l’indiquait un témoignage civil sur place le jour de l’attaque française :

                              « Chaque fois que nous avancions de cinq mètres, une bombe, une rafale nous visaient. La terre brûlait. La voiture a été détruite. On a marché pendant cinq heures dans le désert pour arriver ici. »


                            • HELIOS HELIOS 13 mai 18:09

                              Mouais, voila un autre echafaudage intellectuel.

                              Je me demande si l’auteur, simple internaute, ne devrait pas rediger ses manuscrits avant d’affirmer quoi que ce soit.

                              La guerre en Lybie, peu importe qui a réalisé quelques détails ou quelques faits d’armes est un programme non ecrit, dont l’organisation se fait au jour le jour ... et ceux qui la mène le font pour un (des) interets immediats.

                              Il n’y a pas d’organisation reflechie visant un quelconque objectif, juste un enchainement d’événements qui au coup par coup satisfont un ou l’autre des impliqués.

                              Il n’y a pas non plus de suivi de la communication mais là encore et ponctuellement des informations « sur l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours » ... Et chacun en pense ce qu’il veut, vous le savez : les livres d’histoire s’ecrivent APRES par les vainqueurs.

                              La France a eu a un instant donné un petit « besoin » et l’a assouvi sur le champ...

                              Les américains, même si la démarche globale obeit a un ligne de conduite systemique, ont fait de même...

                              C’est la sommes de ces petites crottes un peu partout qui on fini par saturer l’espace de paix sous tension locale (Al Quïada). Khadafi à helas pour lui fait les frais de son imprudence envers ceux qu’il a aidé... ses idées etaient probablement bonnes mais il a surement oublié des details qu’il ne comprenait pas : la situation se joue au jour le jour... et se valide dans les chancelleries aux bureaux des affaires économiques.

                              Globalement la France « et ses satellites » n’avait absolument pas les moyens de faire quoi que ce soit seule, sinon regler quelques point de details poluant les conseils d’administration de quelques unes de ses grandes boites multinationales dont le siège est a la défense. Comptez le nombre et vous verrez qui payait les vraies bombes sous les ailes des Rafales, vraies ou en ciment.

                              Tous les details de cet article sont peut-etre vrais, indépendament et c’est bien de vouloir les agréger les uns aux autres... faire un article comme cela n’autorise pas l’auteur a le rendre autrement que comme un simple roman... pêut etre un scenario d’une scene de début d’un film d’espionnage série B ... où etait James Bond ? Est-cet lui qui conduisait le char abandonné au pied de l’hôtel où il a sauté la belle lybienne...

                              Merci pour cet article De mon point de vue, c’est cela qui fait le charme d’Avox.


                              • njama njama 14 mai 13:51

                                L’erreur de Khadafi aura été de vouloir créer une monnaie africaine, et dans la françafrique ça ne pardonne pas, il, et le peuple libyen, auront payé très cher ce qui n’était encore qu’un blasphème de vouloir liquider le Franc CFA, l’ère coloniale n’est pas terminée malgré parfois les apparences...

                                A la question qui dirigent le monde, la réponse est en Suisse,

                                A la rencontre du groupe secret qui dirige la planète, la Banque des Règlements Internationaux
                                La BRI a été créée en 1930...

                                https://arretsurinfo.ch/a-la-rencontre-du-groupe-secret-qui-dirige-la-planete-la-banque-des-reglements-internationaux/

                                légende de l’image :

                                En 1930, le banquier Hjalmar Schacht (à droite) inventa la Banque des Règlements Internationaux (BRI). En 1933, aussitôt élu, Hitler le nomma à la tête de la Reichsbank (Banque centrale allemande). Ici lors de l’ouverture du nouveau bâtiment de la banque

                                https://renauddelaporte.files.wordpress.com/2016/08/1-hitler-schacht.png?w=497


                                • njama njama 14 mai 14:17

                                  La BRI est la Banque des Banques Centrales, qui sont toutes très majoritairement à capitaux privés, malgré leurs enseignes parfois équivoques, ainsi la BCE Banque Centrale Européenne (ou ECB en anglais) est totalement indépendante des Institutions de l’U€, la FED (Réserve Fédérale aux États-Unis) idem, la Banque de France, n’a jamais été la Banque de LA France, elle était sous contrôle de ses actionnaires, Comité des Forges et Cie ... etc...

                                  Dans son livre Tragédy and Hope, Carroll Quigley (1910-1977) (membre du CFR -Council on Foreign Relations- et mentor de Bill Clinton) écrit :

                                  « Il ne faut pas croire que les dirigeants des banques centrales principales du monde ont eux-mêmes des pouvoirs substantiels dans la finance mondiale. Ils ne les ont pas. Au contraire, ils ne sont que les techniciens et les agents des banquiers d’investissement dominants de leurs propres pays, qui les ont élevés à leur place et sont parfaitement capables de les renvoyer. Les pouvoirs financiers du monde sont dans les mains de ces banquiers d’investissement (aussi appelés des banquiers internationaux ou marchands) qui sont restés en grande partie dans les coulisses de leurs propres banques privées non constituées en société. »


                                • njama njama 14 mai 15:42

                                  L’Armée a simplement fait ce qu’on lui demandait de faire, les militaires sont priés de mettre leurs états d’âme au fond de leur culotte, et de la fermer.

                                  Les responsabilités sont à chercher au niveau politique... Élysée, Quai d’Orsay, complicité de tous les ministres du moment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité