• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée ukrainienne bombarde lourdement le district de Kievskyi à (...)

L’armée ukrainienne bombarde lourdement le district de Kievskyi à Donetsk - Un civil blessé et plusieurs bâtiments endommagés

Hier soir, 5 novembre 2017, l'armée ukrainienne s'est déchaînée contre le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD), allant jusqu'à tirer des roquettes de Grad contre la zone de l'aéroport et de la station d'épuration de Donetsk, ainsi que sur la localité de Yakolevka.

Au total, durant les dernières 24 h, l'armée ukrainienne a violé à 51 reprises le cessez-le-feu, tirant 2 126 projectiles sur le territoire de la RPD (dont 450 roquettes de Grad, 44 obus d'artillerie de 152 mm et 25 obus de 122 mm, 8 obus de chars d'assaut, 202 obus de mortier de 120 mm et 181 obus de mortier de 82 mm).

Les tirs ont commencé dès 16 h 40 à coup de lance-roquettes multiples Grad de 122 mm, sur l'aéroport de Donetsk, et sur la zone de Yakolevka, avant de se poursuivre sur Spartak, Jabichevo, Veseloe et le district de Kievskyi, au Nord de Donetsk.

D'après le Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu (CCCC), des obus de mortier de 82 mm et 120 mm, des obus de chars d'assaut, ainsi que des pièces d'artillerie de 152 mm ont été aussi utilisés contre le Nord de Donetsk et le village de Spartak.

Des habitants d'Avdeyevka (en zone occupée par l'armée ukrainienne) ont rapporté avoir vu six pièces d'artillerie automotrices tirer sur le territoire de la RPD, et en regardant plusieurs des trous laissés par les obus tombés dans le district de Kievskyi, l'origine des tirs (Nord - Nord-Ouest) semble bien venir de là-bas.

Origine des tirs d'hier soir

À 18 h 50 six tirs de mortier de 120 mm venant des positions des FAU à Avdeyevka contre le district de Kievskyi à Donetsk ont été enregistrés par le CCCC. Venant de la même direction, 18 tirs d'artillerie de 152 mm ont touché les environs de la localité de Spartak et six obus ont touché la zone du marché de Mayak.

Puis, de 19 h 30 à 20 h 20, le réservoir d'eau et la station d'épuration près de Yassinovataya ont aussi été pris pour cible par l'armée ukrainienne, obligeant le personnel à aller se réfugier dans les abris. Environ 20 roquettes de Grad sont tombées à 200 m du stock de chlore, où se trouve environ 257 tonnes de substances toxiques. Heureusement les tirs n'ont pas déclenché d'incendie.

Les tirs viendraient de la localité de Kamenka. Les observateurs du CCCC n'ont pas pu se rendre immédiatement sur place pour évaluer la situation car la zone touchée est proche de la zone grise, et la situation était très dangereuse. La MSS de l'OSCE a enregistré ce bombardement.

Ces bombardements ont blessé un civil, Dmitrov A. P., né en 1952, dans le district de Kievskyш à Donetsk. L'homme a été blessé à l’œil par des éclats de verre. Plusieurs maisons et immeubles d'habitation, et de nombreux appartements ont été détruits ou endommagés cette nuit, dont au moins neuf bâtiments dans le district de Kievskyi et une maison qui a totalement brûlé à Yakolevka.

Carte des bâtiments touchés par les bombardements

La soirée a aussi été marquée par la mort d'un enfant dans le district de Petrovskyi à Donetsk. Deux autres enfants ont été grièvement blessés et envoyés au centre de traumatologie de Donetsk dans un état grave.

L'incident a eu lieu, alors que trois enfants, tous nés en 2007, jouaient dans le stade de l'école N°110. L'un d'eux (qui aurait eu 10 ans le 12 novembre), a jeté une brique sur un objet non identifié.

Il s'agissait en fait d'un obus non explosé. Le jet de la brique a provoqué sa détonation, tuant le garçon sur le coup, et blessant grièvement ses deux camarades.

Comme beaucoup le craignaient, une nouvelle escalade semble se dessiner dans le Donbass, avec son lot de morts, de blessés, et de destructions. L'armée ukrainienne a montré une fois de plus hier soir son véritable visage, en tirant délibérément sur des zones et des infrastructures civiles, commettant ainsi de nouveaux crimes de guerre.

Voir le reportage vidéo :

Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • François Vesin François Vesin 7 novembre 09:14

    Merci Christelle de nous tenir informés !

    A chaque fois que je vois votre nom apparaître
    je clique « mécaniquement » avec l’espoir qu’enfin
    vous nous donniez des nouvelles encourageantes,
    mais hélas votre quotidien semble plus consacré
    à devoir dénombrer les multiples violations dont
    sont victimes les populations locales qu’à pouvoir
    annoncer que l’issue du conflit se rapproche !
    Tenez bon

    • Christelle Néant Christelle Néant 7 novembre 16:25

      @François Vesin
      J’aimerai bien pouvoir enfin annoncer que l’issue du conflit se rapproche. Je serais heureuse quand ça sera le cas...


    • Syracuse Syracuse 7 novembre 16:35

      @Christelle Néant


      Par contre vous risquez de vous retrouver avec beaucoup de temps de libre...

    • Christelle Néant Christelle Néant 7 novembre 16:47

      @Syracuse
      Oui et non, il y aura encore beaucoup d’aspect de la vie civile à couvrir, la reconstruction, beaucoup d’aide humanitaire encore à apporter avant que les choses reviennent à la normale. Mais j’aurai un planning moins chargé qu’actuellement, ce qui ne sera pas un mal. Cela fait 1,5 an que je n’ai pas pris de vrais congés (cad plus que 3 jours de repos d’affilé).


    • Jonathan Livingstone 7 novembre 12:35

      Ce qui est incroyable c’est que vous arrivez à compter les projectiles avec autant de précision.

      2 126 projectiles… pas 2134 ou 2127, mais exactement 2126…
      Chapeau !

      • Jonathan Livingstone 7 novembre 12:36

        @Jonathan Livingstone
        arriviez (bien sûr) 


      • Christelle Néant Christelle Néant 7 novembre 16:31

        @Jonathan Livingstone
        C’est le CCCC et l’OSCE qui comptent, pas moi. Ils ont des observateurs et des caméras pour ça....


      • VivreenRussie VivreenRussie 8 novembre 08:31

        @Jonathan Livingstone

        Ce qui est « incroyable » c’est qu’en 2017 vous ignorez l’existence de ceci :

        ou alors votre commentaire est juste de la propagande de bas étages... 
        Ce qui semble le plus vraisemblable en attaquant Christelle de la sorte.

      • PRCF PRCF 7 novembre 18:26

        A paris le 4 novembre lors du rassemblement international pour le centenaire de la révolution d’octobre, le parti communiste d’Ukraine a témoigné de la situation dans le pays : une guerre totale des oligarques de l’UE, et des USA contre le peuple. Une situation tellement catastrophique que plus d’un millions d’ukrainiens fuient le pays chaque années ! un désastre et une catastrophe humanitaire.

        A lire ici

        il est significatif qu’en raison du régime fasciste installé à Kiev il ne soit pas possible pour les représentants du parti communiste ukrainien de parler librement même à Paris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires