• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée ukrainienne bombarde la périphérie de Donetsk : sept civils (...)

L’armée ukrainienne bombarde la périphérie de Donetsk : sept civils blessés, ainsi que huit maisons et 12 immeubles endommagés

Depuis plus d’une semaine, l’armée ukrainienne augmente doucement mais sûrement ses bombardements contre le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD). Et la nuit dernière, elle s’est particulièrement acharnée sur la périphérie Ouest de la capitale.

Du 10 au 11 avril à 6 heures, l’armée ukrainienne a ainsi violé le cessez-le-feu à 28 reprises, tirant 587 munitions contre le territoire de la RPD. Pour la première fois depuis le début de la trêve de Pâques, les soldats ukrainiens ont utilisé l’artillerie lourde de 152 mm, contre la zone proche de l’aéroport de Donetsk (centre Volvo). En plus des 20 obus d’artillerie de 152 mm, l’armée ukrainienne a tiré durant ces 24 heures, 115 obus de mortier de 120 mm et 58 obus de mortier de 82 mm.

Une partie de ces derniers a atterri sur les zones résidentielles des districts de Kouibychevskyi et Kirovskyi à Donetsk ainsi que sur la localité de Staromikhaïlovka. La plupart des tirs ayant touché les zones civiles ont eu lieu tôt ce matin dès 5 h, pour ne s’arrêter qu’à 7 h 30.

Carte des zones bombardées par l'armée ukrainienne

Le bilan matinal de trois civils blessés et 12 habitations endommagées a été brutalement revu à la hausse en cours de journée alors que les informations étaient transmises aux autorités. Le bilan final fait état de sept civils blessés (quatre dans le district de Kouibychevsky, et trois à Staromikhaïlovka), ainsi que de huit maisons et 12 immeubles endommagés (dont presque toutes les fenêtres ont été soufflées par les explosions dans certains cas).

Les habitants oscillent entre colère et résignation, alors que certains immeubles venaient de recevoir des fenêtres neuves pour remplacer celles qui avaient été détruites par les bombardements précédents.

Bien que déjà lourd, ce bilan aurait pu être bien pire comme nous l’a fait remarquer une habitante interviewée. Si les tirs avaient eu lieu de jour et pas lorsque les gens dormaient, ces tirs auraient provoqué un bain de sang, car plusieurs obus ont frappé les rues ou les cours intérieures des immeubles, où les gens passent en grand nombre en journée pour aller travailler ou faire leurs courses, et où les enfants jouent.

Plusieurs gazoducs et lignes électriques ont aussi été endommagés ou coupés suite à ces bombardements.

Voir le reportage vidéo :

Et la situation ne semble pas être prête de s’améliorer, car depuis ce matin 6 h, les représentants de la RPD au sein du CCCC ont déjà enregistré 14 violations du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne, et la nuit n’est pas encore tombée !

Cette escalade brutale de la situation est à rapprocher de ce qui se passe en Syrie, et qui n’est pas de nature à rassurer. Entre menaces de frappes américaines, et menaces de réponses sérieuses de la part de la Russie, Eurocontrol a émis un bulletin d’alerte pour les 72 prochaines heures dans l’Est de la Méditerranée.

Et plusieurs analystes, comme Paul Craig Roberts ou le Saker s’inquiètent ouvertement de l’issue d’une telle confrontation entre les États-Unis et la Russie. Si le premier s’inquiète du fait que les deux super puissances sont « au seuil de la guerre », le deuxième souligne que les Russes sont prêts pour la guerre.

Syrie et Donbass ne sont que les deux fronts d’une même guerre et il est à craindre que l’embrasement de l’un ne provoque celui de l’autre, voire celui du monde. Il ne nous reste plus qu’à espérer qu’à l’image de la Grande-Bretagne qui refuse d’aller bombarder la Syrie faute de preuves, les autres va-t-en-guerre occidentaux reculeront aussi devant la détermination russe.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • sirocco sirocco 11 avril 23:13

    Il ne serait pas surprenant que les Ukrainiens profitent de l’extrême tension en Syrie pour accentuer leur agression contre le Donbass.


    • simplesanstete 11 avril 23:24

      @sirocco
      Oui et merci à Kristelle de nous informer de ces lâches violations.


    • Christelle Néant Christelle Néant 12 avril 11:49

      @sirocco
      C’est malheureusement ce que je crains.


    • Étirév 12 avril 06:05
      En tentant de savoir s’il n’y a pas une alternative à la guerre, nous sommes amenés à nous poser la question suivante : La guerre a t-elle toujours existé ?
      Si non, quelle en est l’origine, et peut-on mettre un terme définitif à ce fleau de mort qui ravage la Vie depuis des siècles ?
      C’est dans l’histoire de l’évolution physiologique de l’homme que nous trouvons l’origine et la cause de la guerre.
      C’est parce que la masse masculine est avide de mouvements, de luttes et de déplacements qu’elle suit les conquérants ; l’action violente, brutale, développant les instincts profonds de la nature masculine, cela les grise, c’est pour cela qu’ils aiment la guerre.
      La lutte est d’instinct masculin.
      Si l’homme aime les combats c’est parce qu’il possède des facultés motrices qui ont besoin d’emploi. C’est pour avoir le plaisir de batailler, bien plus que pour défendre telle ou telle cause, pour venger tel ou tel affront. Le motif de la bataille lui importe peu. C’est la bataille elle-même qu’il aime et qu’il cherche. Et ce qui le prouve c’est que le pugilat est, pour lui, un jeu amusant.
      Et ne voyons-nous pas, à chaque instant, les jeunes garçons se livrer sous nos yeux à des combats qui ont les motifs les plus futiles ou qui n’ont même pas de motif du tout ? L’instinct qui les pousse est le même que celui qui pousse les animaux à se poursuivre et à se battre, sans que leurs combats, qui sont leurs jeux, aient aucun motif. Du reste, les jeux du cirque, les combats de taureaux, les anciens tournois, simulacres de guerre, et tous les jeux qui simulent une bataille, prouvent bien que, pour l’homme, la lutte est un plaisir, presqu’un besoin.
      Donc la guerre a eu, pour principe, la satisfaction de l’instinct masculin.
      C’est lorsque les hommes vieillissent et perdent leurs facultés motrices, si exubérantes dans la jeunesse, qu’ils changent de manière de voir. Ils reviennent alors à des idées plus pacifiques, l’expérience leur a montré les conséquences désastreuses de la guerre à l’âge où la lutte n’est plus, pour eux, un besoin physiologique. Alors, seulement, ils s’aperçoivent que les batailles n’ont jamais conclu aucun différend mais en ont, au contraire, créé de nouveaux, qui restent à l’état de menace dans les nations, attendant l’occasion qui doit faire naître de nouvelles guerres.
      Supposons deux nations, ou deux hommes, se battant pour prouver, chacun, qu’ils ont raison. Après la bataille si c’est le vaincu qui avait raison ce n’est pas parce qu’il aura été terrassé qu’il aura moins raison. La victoire ne fait qu’affirmer la Force et lui donner le pouvoir en condamnant la raison même, le droit même.
      Donc l’instinct de l’homme est de condamner la raison et d’affirmer la raison.
      Chaque fois que l’homme a eu le pouvoir il s’est servi de sa puissance pour lutter contre quelque chose ; généralement contre ce qu’il venait renverser. Il aime à manifester sa force pour la faire connaitre et pour se faire craindre. Dans les petites choses comme dans les grandes, dans le petit royaume de la famille comme dans les grands Etats, l’homme fait abus du pouvoir, il blesse la raison en soumettant ceux ou celles qui la représentent à des capitulations humiliantes, à des condescendances avilissantes. C’est la force morale humiliée par la force brutale.
      Donc, la puissance qui se base sur la Force est toujours une autorité illégitime.
      Nous ne voulons pas dire, cependant, que l’homme n’est jamais raisonnable, mais il y a des moments dans la vie de tout homme où la raison est obscurcie. C’est la conséquence de ses conditions sexuelles, la passion le domine, l’instinct triomphe de la raison.
      Pour ceux qui seraient intéressés, tentons de savoir pourquoi la nature humaine est organisée de telle sorte qu’en suivant ses impulsions l’homme ne va pas toujours vers le bien ?

      • JC_Lavau JC_Lavau 12 avril 12:25

        @Étirév. Tandis qu’avec le retour du Matriarcat, nous avons vu aussi le retour des sacrifices humains.

         
        Bon, avec énormément de baraka, j’ai réchappé aux dernières tentatives d’assassinat.
        Jusqu’à présent.
        Prière de nous démontrer en quoi Nikki Haley ou Killary Rodham Clinton représenteraient l’esprit de paix.
        Merci d’avance.

      • Tom France Tom France 12 avril 13:30

        Le pire dans tout ça est que les factions pro guerre de l’état profond montent divers affaires ridicules sur trump pour le pousser à la guerre, comme dernièrement avec l’histoire sur l’actrice X. Les frappes en Syrie et la reprise des hostilités à grande échelle dans le Donbass seront en grande partie conditionné par ce genre de connerie du vide !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès