• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée ukrainienne bombarde la RPD à coup d’artillerie de 122 (...)

L’armée ukrainienne bombarde la RPD à coup d’artillerie de 122 mm et tue un civil à Donetsk

Depuis deux jours, l’armée ukrainienne bombarde de nouveau la RPD (République Populaire de Donetsk) avec de l’artillerie de 122 mm, mais aussi des obus de mortier, et d’autres armes. Ces tirs ont tué un civil de 56 ans à Donetsk, et endommagé plusieurs habitations.

JPEG

Deux mois après la dernière utilisation par l’armée ukrainienne de l’artillerie de 122 mm contre le territoire de la RPD, les soldats ukrainiens l’ont de nouveau utilisé contre les zones résidentielles de la République, et en particulier contre la périphérie nord de Donetsk.

Le 14 avril au soir, l’armée ukrainienne tire sur la périphérie nord de Donetsk depuis ses positions situées près d’Opytnoye, avec ce que le CCCC (Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu) considère d’abord comme des obus de mortier de 120 mm.

Carte des tirs d'artillerie de 122 mm de l'armée ukrainienne

Mais une fois sur place le lendemain, les représentants de la RPD au sein du CCCC constatent que plusieurs des obus tirés par l’armée ukrainienne contre le district de Kievski à Donetsk, n’étaient pas du mortier de 120 mm, mais des obus d’artillerie de 122 mm. L’un d’eux a tué un civil de 56 ans, Iouri Anokhine.

D’après les témoignages recueillis sur place auprès des voisins, l’homme se trouvait sur son balcon lorsque le bombardement a eu lieu. Un des premiers obus a explosé près de l’immeuble dans un arbre, à 4-5 m de hauteur. En explosant, l’obus a projeté des éclats partout aux alentours. Plusieurs ont grièvement blessé l’homme à la poitrine et aux jambes. Il a alors semble-t-il essayé de rentrer dans sa cuisine où il est mort de ses blessures, tombant face contre le sol, ce qui lui a occasionné des coupures sur le visage.

Photos prises par la représentation de la RPD au sein du CCCC sur place (attention, contenu sensible, à ne regarder que si vous avez le coeur bien accroché et plus de 18 ans) :

Immeuble endommagé

Immeuble endommagé

Immeuble endommagé

Fenêtre cassée

Civil tué

Civil tué

Cratère laissé par un obus

Éclats d'obus d'artillerie

Cette mort a lieu sept ans jour pour jour après la proclamation par le Conseil de Sécurité Nationale et de Défense de l’Ukraine de la pseudo « Opération Anti-Terroriste » dans le Donbass, qui avait pour but de « légaliser » l’usage de l’armée ukrainienne contre ses propres concitoyens.

En plus d’avoir tué un civil, ce bombardement a endommagé deux habitations, ainsi qu’un transformateur et plusieurs lignes électriques. Malgré les demandes de la RPD, via le CCCC, de cesser les tirs, l’armée ukrainienne a continué de tirer.

Le même jour, une autre habitation a été endommagée à Staromikhaïlovka, au sud-ouest de Donetsk, lorsque l’armée ukrainienne a tiré à la mitrailleuse lourde sur le village.

La représentation de la RPD au sein du CCCC a dénoncé l’utilisation par l’Ukraine de garanties de sécurité données par la milice populaire pour mener des réparations, afin de bombarder tranquillement les civils sans avoir à craindre de tir de réponse.

« La partie ukrainienne n’hésite pas à utiliser même les initiatives et les accords pacifiques comme couverture pour ses provocations militaires. Les garanties de sécurité miroir demandées précédemment par la partie ukrainienne dans le cadre du CCCC pour les travaux de réparation et de remise en état des installations d’approvisionnement en énergie sont en vigueur depuis le 29 mars près d’Opytnoye, zone depuis laquelle les bombardements ont été menés. Alors que les accords sur le régime de silence sont respectés de notre côté, l’armée ukrainienne ouvre le feu sur notre territoire depuis la direction d’Opytnoye de manière quasi quotidienne depuis le 1er avril. En conséquence, nous sommes contraints de retirer les garanties de sécurité fournies précédemment.
Cette escalade rapide a lieu au moment même où l’ennemi renforce ses équipements et son personnel tout au long de la ligne de contact. Tous ces faits attestent de l’absence de volonté de Kiev et de son engagement en faveur d’un scénario impliquant le recours à la force
 », a déclaré la représentation de la RPD au sein du CCCC.

Cette situation montre l’importance de préciser le mécanisme de coordination prévu par les mesures additionnelles de contrôle du cessez-le-feu, afin de le rendre réellement opérationnel. Or l’Ukraine continue de saboter les réunions du groupe de contact trilatéral, insistant pour se mettre d’accord sur une déclaration de principe au lieu de se mettre concrètement au travail.

Pendant ce temps, l’armée ukrainienne continue de redéployer des armes lourdes, entre autre vers la zone sud du front, près de Marioupol, comme le montre cette vidéo. Il faut souligner que des voitures de l’OSCE doublent le convoi, ce qui veut dire que l’organisation internationale est au courant de ce redéploiement massif côté ukrainien.

Suite à cette troisième victime civile en un mois, à cause des bombardements de l’armée ukrainienne, la RPD a demandé l’organisation d’une réunion extraordinaire du groupe de contact en charge des questions de sécurité afin de fixer concrètement les modalités de fonctionnement du mécanisme de coordination qui a été un échec total lors des bombardements récents de l’armée ukrainienne.

En attendant que l’Ukraine approuve l’organisation de cette réunion extraordinaire, les bombardements de l’armée ukrainienne contre la RPD se poursuivent, y compris avec de l’artillerie de 122 mm, qui a été utilisée aujourd’hui contre le village de Staromikhaïlovka.

Ces bombardements à l’artillerie lourde de l’armée ukrainienne contre des zones résidentielles de la RPD montrent clairement que les propos des officiels ukrainiens sur le fait que l’Ukraine ne veut pas régler le conflit du Donbass par la force ne sont que de l’hypocrisie.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • JP94 17 avril 17:14

    Le tueur, c’est Biden.

    Seulement, au niveau international, il n’y a rien.

    Et les Américains appliquent ce qu’André Tosel avait appelé leur « rétorsivité », mais par anticipation : leur truc est de propager l’idée, reprise à Goebbels, que l’autre a fait pire, et donc que ce serait une juste mesure de rétorsion.

    Cette rétorsivité nécessite d’inventer quelques mythes, de les propager, et ensuite tout est permis.

    Exemple : holodomor ( or le spécialiste Mark Tauger a montré que c’était faux), mais il n’y a pas que les USA qui le fassent : la France pour lancer la Guerre d’Indochine, les affaires Skripal, Navalny, pour justifier des attaques programmées auparavant, la petite fiole pour lancer la guerre, voire, les Tours du WTC, attentat organisé par les services US..

    Bref, la situation au Donbass ne se réglera pas par la bonne foi.

    Notez que c’est pareil en Colombie depuis l’assassinat de Gaitan en 47...tous les Accords de paix ont capoté car l’Etat colombien, proche des Américains, ne veut pas de cette paix contraignante, et les guérilleros qui ont joué le jeu se sont souvent assassiner ( pratiquement tous les candidats à la Présidentielles. Là où ils se sont désarmés, aussitôt l’Armée ou les paramilitaires, bras masqué de l’Etat sont venus et commencé à assassiner les paysans...( la question de la terre jouant un rôle central dans ce conflit).

    Donc le Donbass ne doit rien céder, car la « réunification » serait le départ de massacres de la part des fascistes « incontrôlés » mais bien utiles, et de l’Armée.

    Une amie était allée au Sri Lanka après la « pacification » officielle. Les partisans Tamil, opposés à la domination de l’Inde, décidèrent de céder le combat, avec les promesses de paix et de pardon : résultat : 50 000 morts.

    L’amie ignorant cela, me raconta combien elle fut choquée du climat oppressif et sinistre qui régnait dans le pays, et qu’elle n’avait pas imaginé.

    D’ailleurs, qui le sait ici ? La guerre est loin, même si le Donbass est en Europe.


    • Guy19550 Guy19550 17 avril 18:46

      @JP94

      La Russie pourrait fort bien donner une suite pour le sommet à venir, on ne sait pas encore quand : on ne négociera rien avec un terroriste.


    • robert 17 avril 17:26

      Merci de vos articles quotidiens, incroyable que cette situation perdure avec apparemment l’appui (ou le silence c’est pareil) de l’ONU et de l’Europe.


      • robert 17 avril 18:31

        @robert
        J"ai assisté à Canjuers à des tirs de 100mm sur un village abandonné qui servait de cible, çà démènage, alors je vous plaint


      • Guy19550 Guy19550 18 avril 10:31

        Earlier, Melnik made loud statements on several occasions. So, this week he said that Ukraine could consider returning its nuclear status if it does not become a NATO member.

        C’est un mobile pour envahir l’Ukraine !!!

        https://ria.ru/20210418/nato-1728774732.html


        • Krokodilo Krokodilo 18 avril 19:39

          Ah c’est sûr que c’est pas le même son de cloche que nos médias : mercredi soir sur France-info, un débat où en fait ils étaient tous d’accord... mais ça s’appelle apparemment quand même débat !(en gros la version de l’Otan, rassemblement de troupes russes à la frontière, donc inquiétude sur une intervention), P. Boniface, un gars de France24, un reporter à Kiev et une intervenante, quelques personnes interviewées à Kiev, toutes du même avis, un tankiste (qui parlait russe mais ils n’ont pas relevé, ça obligerait à des explications complexes sur la question linguistique de l’Ukraine), seul Boniface a fini par citer le protocole de Minsk sans indiquer sa non-application, sans préciser le nombre de civils victimes (uniquement le nombre global), aucune mention de l’OSCE, ni surtout aucune opinion contradictoire ! « Débat »...


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 13:54

            @Krokodilo
            Conception très intéressante du débat en effet. En Russie sur la chaîne publique y a de vrais débats, ça se finit même parfois en foire d’empoigne tellement ils sont pas d’accord. Mais à par ça c’est la Russie la dictature...


          • Krokodilo Krokodilo 19 avril 18:30

            @Christelle Néant Aujourd’hui, j’ai sursauté en voiture en entendant « reportage au Donbass » (ou dans, je sais plus) Waouu, ils renouent avec la tradition des reporters de guerre ? Oui, mais... effectivement un reporter sur la ligne de front du Donbass, qui interviewe, et un soldat nous explique qu’ils ont l’interdiction de tirer, sauf si en face on leur tire dessus à la mitrailleuse ou la grenade. (On comprend donc que c’est bien les insurgés qui provoquent...) Et toujours aucune info sur les constats de l’OSCE, ni même sa présence...


          • Guy19550 Guy19550 18 avril 20:24

            Ce qui s’est passé en direct sur Tass ce weekend n’est pas mal non plus. Cela a commencé par un assassinat déboussolé normalement prévu pour mai, ensuite la Tchéquie qui expulse 18 russes. J’ai fait le lien de suite avec la Tchéquie qui pourrait être l’endroit où des gens savaient certaines choses et le 18, ben quand on sait pas qui, on les prend tous, lol. Viennent ensuite les brits qui prennnent le relais des amerlocs pour les navires militaires du côté de la Crimée, bien sûr après l’entretien téléphonique entre Biden et Poutine. Y a aussi été question de l’Otan, et des Français pour desescalader les choses. Une députée a confirmé ce que j’ai pensé au début par la suite. Faut surtout pas se retirer de quelque part, mais faut mettre plus de missiles pour atteindre l’Europe. By the way, les terroristes de Kiev ont aussi ouvert le feu ce weekend. Avec ce que j’ai lu, je peux suggérer à Poutine de demander aux autres, êtes vous sérieux, car si c’est pas le cas, il reste vraiment peu de temps pour le devenir ? 


            • Guy19550 Guy19550 18 avril 21:49

              La Russie en expulse 20, ils ont arrondis à la dizaine supérieure, lol.

              Comique aussi, la présence de Poutine au sommet sur le climat. Je le sens venir : on n’a pas eu le temps, chef !


              • JMBerniolles 19 avril 20:45

                Bonjour,

                En fait dans l’ignorance totale des gens à l’ouest, en Ukraine et peut-être en Russie même, un véritable affrontement armé s’est déroulé, à partir du moment où la Russie a déclaré que cela suffisait. Lavrov a informé l’ouest et l’OTAN que l’Ukraine serait détruite si le conflit militaire était lancé, soit en Crimée, soit contre les républiques autonomes du Donbass. Les forces armées russes ont été mobilisées dans le sens d’une réplique totale et rapide à toute action militaire de Kiev ou de l’OTAN.

                Et il a été clairement révélé que le régime de Kiev se retrouverait seul dans le cas d’un affrontement armé. 

                Les américains comptent sur les ukrainiens pour se battre et mourir. La France et l’Allemagne ne veulent surtout pas s’engager militairement. Et il y a une chose que l’on mésestime complètement parce que le thème de l’énergie est complétement sous l’influence de l’idéologie. L’Allemagne à cause du fiasco de son « energiewende » a un besoin vital de Nord Stream 2.

                Zelenski s’est rendu à Paris pour s’entendre dire par Macron et Merkel que la seule solution était d’appliquer les accords de Minsk. C’est un camouflet magistral pour le régime de KievPoutine n’a pas voulu participer à cette réunion. Ce qui veut dire débrouillez vous tout seul avec Zelenski. Poutine a aussi refusé l’offre américaine faite pour sauver la face de l’empire. Dont l’auto destruction avec Biden/Harris va être accélérée./

                Les accords de Minsk sont la seule possibilité pour sauver la face.

                De plus les sanctions vont à nouveau obliger la Russie à prendre des mesures qui sont très positives pour son indépendance et son économie.

                Un enfant est mort et au moins un autre civil, ne l’oublions pas. U conflit armé ferait surtout des victimes civiles.


                • Guy19550 Guy19550 20 avril 23:41

                  La bonne blague : https://tass.com/world/1280657

                  Les conditions pour une telle entrevue sont loin d’être remplies, c’est même un océan qui les sépare. En somme le zoulou part du principe que tout est autorisé, tant qu’à eux deux, ils n’ont pas eu leur petit dialogue. Si leurs vues sont différentes, celle du zoulou n’a jamais été officialisée, celle des républiques est officialisée par les accords de Minsk et à l’ONU. 

                  Pendant des années le tonton et le zoulou ont préparé un terrain avec des lois parfaitement inutiles pour éviter d’avoir à remplir les accords de Minsk. On est arrivé au stade où se projet ne saurait prendre naissance car il s’agit de choses concoctées unilatéralement par les terroristes de Kiev.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès