• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée ukrainienne bombarde les zones résidentielles de (...)

L’armée ukrainienne bombarde les zones résidentielles de Dokouchayevsk et Gorlovka, deux civils blessés et plus de 30 habitations touchées

Alors que l’année se termine, l’armée ukrainienne continue d’intensifier ses bombardements sur les zones résidentielles et les infrastructures civiles des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL).

Photo : Sarmat Gorlovka

Ainsi, lors des 39 violations du cessez-le-feu commises ces dernières 24 h par l’armée ukrainienne, cette dernière a tiré sur le territoire de la RPD plus du double du nombre de munitions tirées la veille (1 539 contre 712 le jour d’avant), dont une bonne partie ont touché des habitations civiles.

Ainsi, hier, 12 décembre 2017, les Forces Armées Ukrainienne (FAU) ont bombardé en plein jour, avec des véhicules de combat d’infanterie et d’autres armes, le village de Dokouchayevsk, endommageant au moins 29 habitations et blessant deux civils.

Presque toutes les maisons touchées sont localisées dans deux zones situées au Nord du village, loin du front, excluant ainsi toute excuse d’erreur de tir :

Carte des bombardements sur Dokouchayevsk

L’une des maisons, situées dans la rue Rabotchnaya, a été traversée de part en part par une munition de BPM (véhicule de combat d’infanterie). Le projectile a traversé un premier mur, la chambre à coucher, puis une porte, et s’est fiché dans le mur d’en face, juste à côté du canapé où la femme qui vit là, s’assoit et dort fréquemment.

Heureusement, hier lors du bombardement, elle ne se trouvait pas sur ce divan, ce qui l’a sauvée. Nous avons pu filmer la munition qui a traversé la maison, intacte.

Munition de BMP

Munition de BMP

Le chemin suivi par la munition à travers la maison depuis la façade Ouest-Sud-Ouest de la maison, indique clairement qu’elle a été tirée depuis les positions de l’armée ukrainienne situées à l’Ouest de Dokouchayevsk.

Les civils interrogés nous ont déclaré que les observateurs de l’OSCE n’étaient pas venus enregistrer les dégâts de ce bombardement. Avec une trentaine de maisons endommagées et des preuves évidentes de l’origine des bombardements, on se demande ce qu’il leur faut de plus pour venir constater les faits ?

Regarder le reportage vidéo de Dokouchayevsk :

Il faut croire que tous les observateurs disponibles étaient mobilisés à Gorlovka, l’autre ville lourdement touchée durant les dernières 24 h.

La nuit dernière, l’armée ukrainienne a en effet tiré à l’artillerie lourde sur le centre-ville de Gorlovka. Non pas sur la périphérie proche du front. Mais dans une zone proche du centre de la ville, à plusieurs kilomètres de la ligne de contact, touchant plusieurs habitations et un jardin pour enfants.

Bombardements ayant frappé Gorlovka

Il faut rappeler que de tels tirs délibérés sur des zones civiles sont des crimes de guerres, interdits par les conventions internationales dont l’Ukraine est signataire !

Voir le reportage vidéo de Gorlovka :

Et la RPD n’est pas la seule à subir un tel acharnement de la part de l’armée ukrainienne, puisque cette dernière a aussi tiré à l’artillerie lourde (152 mm) sur Pervomaïsk et Stakhanov en RPL, faisant là aussi deux blessés parmi les civils, et endommageant plus de 11 habitations.

Comme on pouvait le craindre, il semble que l’armée ukrainienne veut offrir un Nouvel An sous les bombes à la population civile du Donbass.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 14 décembre 2017 09:07

    @Cristelle Néant

    Bonjour

    Alors que l’année se termine, l’armée ukrainienne continue d’intensifier ses bombardements sur les zones résidentielles et les infrastructures civiles des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL).

    Je n’ai pas eu de réponse à ma question sur ton article avant celui ci houba houba !

    Il existe ou pas une mesure toi qui est sur place de trouver une solution plus adéquate pour tenter de modérer les extrêmes ? Je vais Twitté cet article et le passer sur face book, ainsi je pourrais peut-être avec ton accord en faire une compilation, bonne journée.

    Bien à toi


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 décembre 2017 11:17

      @Le Panda
      Bonjour,
      Je viens tout juste d’y répondre, par contre j’ai vu qu’un de vos commentaires a disparu avant que je puisse le voir sous cet article je crois.
      Actuellement il est impossible de modérer les radicaux ukrainiens. Les autorités ukrainiennes n’en ont pas le pouvoir.
      Tu peux reprendre l’article pour une compilation tant que la source est citée.
      Cordialement


    • Thierry FOUCART Thierry FOUCART 15 décembre 2017 15:42
      @ christelle néant
      Bonjour, je lis certains papiers sur Agoravox et suis devenu modérateur depuis relativement peu de temps. 
      Tout d’abord, j’ai été surpris par des commentaires insultants de certains de mes articles. Je suis entièrement d’accord avec la position que vous avez exprimée en novembre, qui m’a confirmé par ailleurs la malhonnêteté de certains commentateurs.
      J’ai ensuite lu un de vos articles. Je dois avouer que je me suis posé la question d’une intox. Je sais que cela existe (par exemple, les charniers de Timisoara), mais je ne sais pas comment les déceler.
      Je ne suis toujours pas complètement convaincu qu’il ne s’agit pas d’une intox comme il y en a eu jadis sur l’Union soviétique qui sont toujours crues par certains (dont un de mes commentateurs). La Russie a toujours été très forte dans la manipulation de l’opinion. 

      Je ne sais pas s’il y a dans les journaux occidentaux une volonté d’agir sur l’opinion publique. Je publie sur Agoravox des articles sur des sujets dont l’argumentation scientifique est incontestable puisqu’elle a été publié dans des revues internationales. Mais je me trouve, peut-être comme vous, devant un mur : les conséquences ne sont pas acceptables pour les journaux grand public, et mes articles y sont toujours refusés. Y voir un complot me rend perplexe : je crois plutôt à la médiocrité des journalistes empêtrés dans leurs certitudes.

      Continuez à publier, je vous lirai attentivement, et convainquez moi non de dire la vérité, mais de votre sincérité. 


      • Christelle Néant Christelle Néant 15 décembre 2017 15:47

        @Thierry FOUCART
        Bonjour,
        Merci de votre commentaire, je comprend qu’avec le passif de l’URSS ce qui vient de Russie soit pris avec des pincettes. Je publie souvent des reportages de terrain, des interviews de gens d’ici. Vous pouvez en trouver bon nombre sur notre chaîne Youtube. Il est difficile de faire plus fiable que de telles sources primaires. Les médias européens ne couvrent pas correctement le conflit, ils le font uniquement depuis le point de vue biaisé pro-ukrainien, parce que cela arrange les USA de présenter la Russie comme le méchant de l’histoire, qu’elle n’est pas. J’ai vu des journalistes français venir ici et ne jamais pouvoir publier la vérité. L’un d’eux a même été viré du journal pour lequel il était venu parce qu’i la essayé de dire la vérité... Donc lisez, regardez mes vidéos et faites vous votre propre opinion.


      • Thierry FOUCART Thierry FOUCART 15 décembre 2017 16:09
        @Christelle Néant
        C’est ce que je ferai. 
        Mais pourquoi le journaliste français viré ne s’est-il pas exprimé ? 
        En tant qu’universitaire, j’ai toujours dit et fait savoir ce que je pensais. Cela n’a pas toujours été apprécié, mais tant pis !
        Cordialement
        Thierry Foucart

      • VivreenRussie VivreenRussie 15 décembre 2017 16:31

        @Thierry FOUCART,

        Les déclarations de Patrick Bourrat représentant de TF1 à Moscou en 1993 :

        - Pourquoi un tel décalage entre la réalité telle que nous la voyons tous les deux chaque jour et tes reportages sur la chaîne ?
        Il essaya, bien sûr, d’abord, de défendre les reportages :
        - mais tout ce que je dis est vrai, les images sont réellement tournées, sans trucages,
        - oui, mais tu ne t’arrêtes qu’à un aspect mineur des choses, et tes commentaires sont fragmentaires.
        Il chercha à me démontrer que chaque reportage reposait sur quelque chose de réel et donc vrai. Mais il dû bien admettre que cette vérité n’était qu’une partie du tableau global et que cette partie était soigneusement choisie pour donner une impression générale particulière. Et le problème, pour moi, était que cette impression générale ne correspondait pas à la réalité.
        La conversation roula toute la soirée sur ce thème et nous ne prêtâmes que peu d’attention aux danseuses sensées égayer notre repas. Ce n’est que vers la fin qu’il me donna cette explication :
        - Tu sais, à Paris, j’ai un rédacteur en chef. Il a en tête une certaine image de la Russie avec des pointillés. Si mes reportages remplissent ces pointillés, ils passent à l’antenne. S’ils ne les remplissent pas, ils ne passent pas. Et si mes reportages ne passent pas à l’antenne, mon prochain poste sera au Botswana ou au Zimbabwe...

        ---------------
        2008 Mark Ames
         A Kremlin minder right and the Western journalists wrong ?
        ---------------
        2009
        « Nouveaux croisés de la religion de la pensée unique, délaissant le stylo pour l’écriteau, les journalistes jugent plus qu’ils n’informent. Ils critiquent les Chinois et sacralisent la Place Tian An Men, mais sont muets quand les policiers français investissent des banlieues qui s’enflamment faute d’espoir. Ils critiquent la Russie sur la Tchétchénie, mais restent très conventionnels sur la Corse ou les Antilles. 

        Ayant perdu tout indépendance d’esprit, muselés par leur rédaction, les journalistes se sont laisses aller au sensationnel.
        Droits de l’homme, corruption, oligarques. Il est toujours plus facile de parler de Mikhail Prokhorov et de sa horde d’amazones à Courchevel que du Patriarche ou de Svetlana Linnik, chevalier de l’ordre de »la Vénérable Euphrosyne de Moscou« .

        Alors ce journal pour témoigner, en français et maintenant en russe, pour faire un rond dans l’eau se perdant d’une rive a l’autre de l’océan d’ignorance qui sépare la France et la Russie, pour faire aussi bien que bécasseaux, pluviers et autres bernaches qui, selon les saisons, prennent naturellement ce qui est bon ici ou là, sans se demander s’ils sont de Sibérie ou de Normandie. »

        Emmanuel Quidet, Jean-Luc Pipon, Philippe Pele-Clamour.
        ------------------------------
        2017 ? 
        Rien de nouveau...


      • VivreenRussie VivreenRussie 15 décembre 2017 16:50
        @Thierry FOUCART,
        « J’ai ensuite lu un de vos articles. Je dois avouer que je me suis posé la question d’une intox... »
        1- Porochenko : « Les enfants du Donbass resteront dans les caves » ce n’est pas une erreur de « traduction » ou un « montage » mais la très triste réalité vérifiée dans les faits :

        2- OSCE - Pour « vérifier » si Christelle fait dans l’intox ou pas vous pouvez suivre les rapports journaliers de l’OSCE.

        Maintenant si vous le faites vous allez découvrir que Christelle est plus « précise » que l’OSCE...
        Et oui comme qui dirait l’intoxication n’est là où l’on pense...
        Par exemple lorsque l’OSCE utilise le mot générique « building » ou lieu « d’immeuble d’habitation » dans un rapport mentionnant la présence de chars...
        Idem lorsqu’il s’agit d’expliquer la provenance des tirs, les rapports sont de vrais rébus alors que les cartes de Christelle sont claires, trop claires...
        Mais ces rapports sont un support « proche de la neutralité » (c’est désespérant d’écrire cela « proche de »...)

      • Christelle Néant Christelle Néant 15 décembre 2017 18:12

        @Thierry FOUCART
        Le journaliste en question n’a rien dit de peur d’être totalement blacklisté dans tous les médias français, et donc de n’avoir plus de possibilité de travailler tout simplement....


      • Christelle Néant Christelle Néant 15 décembre 2017 18:14

        @VivreenRussie
        Si les rapports de l’OSCE sont proches de la neutralité (mais je comprends ce que vous voulez dire), moi je suis la reine d’Angleterre O_o Quand je vois qu’ils n’ont même pas daigné venir à Dokouchayevsk, avec près de 30 habitations touchées et une origine de tir des plus claires.... En fait y a des jours je me demande vraiment comment ils les rédigent leurs rapports vu que je les vois assez rarement sur le terrain...


      • VivreenRussie VivreenRussie 15 décembre 2017 19:25

        @Christelle Néant, nous sommes d’accord, mais lorsqu’ils publient un rapport comme celui ci dessous cela permet de voir s’il est « repris » par les médias ou non, je te rassure la réponse dans le cas présent est : non...

        Mais lorsque des gens comme notre « ami » doutent, ce qui est compréhensible, il est alors intéressant de pointer le rapport...

        Artillery fired less than 500m from SMM’s forward patrol base in PopasnaOn 13 December at 00:05, while at its forward patrol base on the northern edge of government-controlled Popasna (69km west of Luhansk), the SMM heard ten explosions assessed as outgoing artillery fire
        http://www.osce.org/special-monitoring-mission-to-ukraine/362606


        L’on peut aussi rechercher les conclusions du rapport de l’OSCE après le décès du médecin US (mine fraîchement posée sur un chemin) mais il faut vraiment chercher et je ne suis pas certain de trouver le rapport ou alors bien enterré...

      • Christelle Néant Christelle Néant 15 décembre 2017 21:05

        @VivreenRussie
        « Mais lorsque des gens comme notre « ami » doutent, ce qui est compréhensible, il est alors intéressant de pointer le rapport... »
        C’est pour cela que j’avais répondu que je comprenais ce que tu voulais dire smiley
        Ces rapports, comme celui indiquant des chars ukrainiens au pied des immeubles d’habitation à Avdeyevka, n’ont jamais été repris par les médias occidentaux. Normal, ca colle pas au scénario.
        Pour les conclusion du rapport de l’OSCE suite à la mort de leur observateur américain, il est plus qu’enterré, l’ONU a coulé une dalle de béton dessus....


      • VivreenRussie VivreenRussie 16 décembre 2017 13:43

        Un article après la publication du rapport de l"ONU

        Rapport de l’ONU sur les exactions en Ukraine : âmes sensibles s’abstenir

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires