• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’armée ukrainienne en pleine déliquescence à cause de la corruption (...)

L’armée ukrainienne en pleine déliquescence à cause de la corruption endémique qui frappe le pays de la base jusqu’au sommet de l’état

Alors que l'armée ukrainienne a tiré cette semaine 2 146 projectiles d'un calibre interdit par les accords de Minsk sur le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD), endommageant ou détruisant 60 habitations et faisant quatre morts et 11 blessés (dont deux morts et six blessés parmi les civils), cette même armée s'effondre parallèlement au pays depuis plus de trois ans.

Le manque de soldats et de matériel dans les unités de l'armée ukrainienne se fait d'ailleurs de plus en plus sentir. Une commission d'enquête ukrainienne a ainsi révélé que le niveau de remplissage en terme d'effectifs est de 69 % dans la 36e brigade et de 59 % dans la 30e.

Il manque aussi dans ces unités plus de 24 tonnes de diesel, environ 37 tonnes de fuel, et 3 tonnes d'huile pour moteur. Plus de 2 tonnes de beurre et 6 tonnes de viande sont manquants, ainsi de 900 uniformes d'hiver et 800 d'été. Concernant les armes, presque 2 500 obus de 152 mm, plus de 2 000 de 122 mm, 1 500 gilets pare balles et environ 1 000 casques sont manquants. Et il faut y rajouter plus de 1 000 seringues anti-douleur pour les kits de premiers soins… La somme totale du matériel manquant est évaluée à plus de 70 millions de hryvnias (2,365 millions d'euros).

La commission d'enquête a recommandé de renvoyer les officiers de l'unité le temps d'une enquête complète qui sera transmise au procureur militaire pour poursuites pénales. Et on parle là entre autre de la 36e brigade qui est l'une des meilleures unités présentes dans la zone l'OAT d'après les déclarations du quartier général. Je vous laisse imagine ce que ça donne dans les autres unités de l'armée ukrainienne….

Il faut rajouter à cela que les soldats ukrainiens sont vraiment traités comme de la viande. Ainsi, récemment Edouard Bassourine, le commandant en second du commandement opérationnel de l'armée de la RPD, avait donné les noms de soldats ukrainiens de la 72e brigade qui avaient été déclarés portés disparus et secrètement enterrés près de Krasnogorovka.

La sœur d'un de ces soldats s'est adressée au commandant de la 72e brigade pour demander le lieu exact où avait été enterré son frère. Le commandant a refusé de l'aider, niant même le fait qu'il ait été enterré.

Mais des personnes du quartier général de la même unité lui ont proposé de l'aider à résoudre ce problème en échange... de 10 000 hryvnias (337 euros). Cette manière de profiter du malheur des familles de soldats n'a rien d'un cas isolé et il s'est découvert que chaque unité a sa liste de prix.

Ainsi au quartier général de la 72e brigade les prix vont de 5 000 à 15 000 hryvnias, dans la 36e brigade jusqu'à 10 000 hryvnias, et dans le fameux régiment Azov (unité néo-nazie pour rappel), on est à un prix minimum de 20 000 hryvnias.

Et ce n'est pas avec le nouveau procureur militaire de la zone de l'OAT, le colonel Senyouk, qui est corrompu jusqu'à la moelle, que cette situation va s'arranger… À ce stade on ne sait plus si on doit vomir ou en pleurer, ou peut-être les deux.

Résultat, avec tout ça le recrutement de nouveaux officiers pose quelques problèmes. Alors les autorités comptent sur les futurs diplômés des écoles militaires ukrainiennes pour remplir les vides. Officiellement ils n'iront dans la zone de l'OAT que s'ils le souhaitent. D'après les documents obtenu par les services de reconnaissance de la RPD 1 435 officiers de réserve seront appelés à servir.

Le commandement de l'armée ukrainienne prévoit de faire vivre l'enfer aux officiers qui voudraient servir ailleurs que dans le Donbass pour les pousser à signer un contrat et venir servir dans la zone de la soi-disant opération anti-terroriste. Sauf que ce n'est pas une opération anti-terroriste, c'est un marché où tout se vole et se vend, et les gens ne sont que des « biens marchands » qui servent à générer des profits pour quelques uns.

Et ce, même si ces profits mettent à mal la capacité militaire du pays, et même lorsque le profiteur n'est autre que le soi-disant président ukrainien, Petro Porochenko.

Ainsi un scandale a éclaté au sujet des réparations du vaisseau amiral de la flotte ukrainienne. À peine réparé à grand frais, la propulsion diesel du Hetman Sahaydachniy, seule frégate, et vaisseau amiral de la flotte ukrainienne, est tombée en panne à peine le vaisseau remis à l'eau. Les réparations avaient été effectuées par la société Leninskaya Kuznitsa Shipyard.

Il semble que l'argent des réparations ait été volé, et que l'entreprise sous-traitante ai bricolé quelque chose avec trois bouts de ficelle. La réparation n'a bien sûr pas tenu, et les procureurs militaires ukrainiens ont lancé des poursuites contre une des sociétés contractantes du port de Mikolaiev.

Mais quand on voit le montant de l'amende réclamée (25 000 dollars) face au montant qui avait été versé pour les réparations (550 000 dollars), ce détournement de fonds reste plus que rentable. Il semble aussi qu'il n'y ait eu aucun test de vérification des réparations avant remise du bateau à l'armée. Ce qui est une violation totale de toutes les normes en matière de procédures de réparation d'un vaisseau militaire.

Une gabegie totale qui vire à l'absurde, quand on sait qui est le propriétaire de la société chargée des réparations : le soi-disant président ukrainien et chef suprême de l'armée, Petro Porochenko. Qui préfère semble-t-il s'en mettre plein les poches plutôt que de s'assurer que son armée est en état de combattre. Parce que si le vaisseau amiral est dans cet état, on imagine le reste de la flotte ukrainienne…

Comme le pays, l'armée ukrainienne coule tel le Titanic, sous le poids d'une corruption endémique qu'il semble impossible d'éradiquer.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 20 mai 17:15

    Une armée qui manque de tout et même de munitions, n’est-ce pas le début de la sagesse ? 


    • sarcastelle sarcastelle 20 mai 17:40

      une violation totale de toutes les normes de procédures de réparation d’un vaisseau militaire

      .
      C’est parfois nécessaire. Si le porte-avions Yorktown endommagé à la bataille de la mer de Corail, et devant exiger trois mois de réparations selon les normes, n’avait vu ses réparations expédiées en deux jours, il n’aurait pu gagner la bataille de Midway qui aurait pu être perdue vus qu’elle n’a été gagnée que de justesse. 

      • JC_Lavau JC_Lavau 20 mai 18:29

        @sarcastelle. En ce temps là, 1941-42, le capitalisme U.S. était industriel. C’était un monde d’ingénieurs et de techniciens. Des soudeurs qui savaient souder, et refaire un pont ou des structures voire un morceau de coque, sans plans. Réparer un gros moteur Diesel, ce n’est pas le même genre de grosse cavalerie. Il y faut un tout autre outillage, de la métrologie fine, et le temps et le soin... Et vé-ri-fier pas à pas.


      • Alren Alren 21 mai 13:13

        @JC_Lavau

        Les porte-avions jouant un rôle décisif dans l’affrontement américano-japonais du Pacifique durant la Seconde guerre mondiale, ils devaient être utilisés même avec une diminution de leurs capacités opérationnelles.
        Ce fut le cas du Yorktown, indispensable et utilisé tant qu’il pouvait accueillir et lancer des avions, ce qui n’a nécessité en effet que des opérations de soudures de tôles. Mais il avait subi d’autres blessures.
        Un indispensable retour au chantier naval était programmé pour des travaux longs, après l’arrivée de nouveaux bâtiments, alors en construction, dans la zone d’affrontement, pour que le Yorktown retrouve, améliorées même, ses performances initiales.
        Le porte-avions a été coulé entre temps peut-être justement parce qu’il avait perdu de ses capacités opérationnelles.

        C’est tout différent pour la flotte ukrainienne qui ne combat pas actuellement.

        Mais il faut se réjouir de cette gabegie qui éloigne du spectre de l’invasion les républiques de Lougansk et Donetsk, tout comme de l’inefficacité de l’artillerie ukrainienne malgré la pluie d’obus déversés sur la zone d’affrontement : avec des officiers artilleurs français ou allemands comme ceux qui réglaient les tirs à Verdun, en 1916, il n’y aurait plus actuellement une seule maison de civils intacte.


      • JC_Lavau JC_Lavau 21 mai 13:22

        @sarcastelle. En ce temps là, dans un grand fracas d’explosion nocturne, un Liberty Ship s’est cassé en deux, une nuit calme et très froide. On savait souder, mais on ne savait pas encore les effets d’une fragilisation à l’hydrogène, et aux surconcentrations en carbone de part et d’autre du cordon de soudure.


        On en savait tragiquement aussi peu sur la propagation des fissures de fatigue. D’où les catastrophes des Comet. Au point que l’OTAN a financé et organisé au moins un colloque de métallurgistes sur la rupture des métaux par fatigue.

        La SNCF non plus n’avait pas encore intégré les précautions contre la propagation des fissures par fatigue. Au point qu’elle spécifiait toujours des boulons d’éclisses qui concentraient les contraintes à la naissance de la tête, de manière aussi fautive qu’évitable. Sept morts par imprudence à Brétigny sur orge...


        • JC_Lavau JC_Lavau 20 mai 19:00

          @sarcastelle. Ceci dit (qui n’est pas algérien), nous n’avons aucune info sur la nature des réparations qui étaient demandées, ni sur la nature de la nouvelle panne.


        • goc goc 21 mai 00:23

          @JC_Lavau

          comme disait le pape (pas le dernier, mais celui qui a succédé à son père) en visitant une abbaye

          Ceci dit, belle abesse !!  smiley


        • sarcastelle sarcastelle 20 mai 21:22

          Cela ne fait rien ; c’est touchant de voir madame Néant s’indigner des insuffisances de l’armée ukrainienne.

          .
          Par contre ça la fout mal que la société qui tombe en panne s’appelle Léninskaia. 

          • goc goc 21 mai 00:18

            @sarcastelle
            Par contre ça la fout mal que la société qui tombe en panne s’appelle Léninskaia.

            Vous avez raison. Il faut de toute urgence rebaptiser cette société en « Porochenskaia »

            Ça sonne mieux quand même, vous ne trouvez pas ??


          • Doume65 21 mai 11:05

            Bonjour Christelle
            Votre article perd en pertinence lorsque vous écrivez à deux reprises « le soi-disant Président Porochenko ». Celui-ci a beau avoir tous les défauts de la terre, il ne s’est pas auto-attribué le titre de Président. Il l’a obtenu lors d’une élection, dont on peut critiquer les conditions, mais qui a bien eu lieu. Faites attention que votre style ne rejoigne pas celui de tous ceux qui proclament que la Crimée a été annexée par la Russie, sinon, journalistiquement, ça ne vaut pas mieux. En toute amitié.


            • Christelle Néant Christelle Néant 21 mai 15:38

              @Doume65
              Je met soi-disant car son élection a été faite en violation totale de la constitution ukrainienne. Elle est donc illégale. Il ne possède donc pas légitimement le titre de président.


            • Mychris Mychris 21 mai 18:41

              Comme le referendum régional d’indépendance du Donbass en quelque sorte ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 21 mai 19:18

              @Mychris. Qui feust premier ? Le coup d’état organisé et financé par les Tazunis ? Ou la résistance des russophones visés par la répression anti-russe ?


              Ni en physique macroscopique, ni en sciences humaines il n’y a jamais eu de causalité à rebrousse-temps.

              Qui feust premier ? Souèf ou beuverye ?


            • anna anna 21 mai 19:20

              @Mychris

              C’est étonnant que vous faites semblant de ne pas comprendre les choses évidentes. 
              Le 23 février 2014, grâce a la « révolution orange » en Ukraine (et je suis gentille, car normalement cela s’appelle « le coup d’Etat ») il y a eu une rupture constitutionnelle ! 
              Partant de cela, tout peut se produire - les scissions, les séparations, les référendums, etc. 
              Plus personne, aucun « légaliste » n’est pas en droit de contester la volonté du peuple de faire un referendum et de sortir d’un pays, ou il y a eu une rupture constitutionnelle

            • Mychris Mychris 21 mai 19:31

              @anna
              Donc les élections sont valables (démocratique et sans truquage rappelons le) au même titre que le référendum en Crimée ou dans l’est si on va par là. CQFD


            • Christelle Néant Christelle Néant 21 mai 20:31

              @anna
              Merci Anna, explication simple, claire et limpide.


            • anna anna 22 mai 05:39

              @Mychris
              Les élections sont valables. 

              La Crimée a voté un rattachement a la Russie
              DNR et LNR ont voté leur indépendance
              Le reste de l’Ukraine a voté Porochenko.

              Le président non. 
              Il est valable seulement « localement ». Or, il prétend d’être le président de tous les ukrainiens.



            • sarcastelle sarcastelle 22 mai 05:39

              @Christelle Néant

              .
              Il y eut également rupture de légitimité lorsque Lénine fit assaillir en toute illégalité le palais d’hiver. Il en résulte que tout ce qui suit est illégitime depuis cent ans. 
              N’oublions pas, nous autres Français, comment Henri IV fit semblant de devenir catholique pour prendre un trône, et comment, dit-on, Vercingétorix lui-même ne serait pas trop clair...

            • Mychris Mychris 22 mai 08:37

              @anna

              Bonjour Anna je suis d’accord avec vous sur la Crimée
              pour le reste regardons cet article explicite de « les Crises » (Qui ne peut pas passer pour pro ukrainien)
              https://www.les-crises.fr/resultats-election-presidentielle-ukrainienne/
              Vous verrez par vous même qu’au delà des score de Porochenko des élections présidentielles ukrainiennes ont bien eu lieu dans l’est.
              Qu’a Lugansk, le taux de participation atteint 39% bien que peu de personnes aient eu la possibilité de voter, les bureaux de votes étant pour la majorité fermés et je ne parle même pas du Donbass où les gens n’ont carrément pas pu voter (moins de 10% des bureaux ont ouverts) et ainsi exprimer leurs défiance dans les urnes face au pouvoir de Kiev :
              http://www.lefigaro.fr/international/2014/05/25/01003-20140525ARTFIG00023-ukraine-dans-l-est-la-presidentielle-est-empechee-par-la-force.php.


            • Christelle Néant Christelle Néant 22 mai 16:07

              @sarcastelle
              Sauf qu’ensuite fut créée la République socialiste fédérative soviétique de Russie, une nouvelle entité « légale », dotée d’une nouvelle constitution. Le problème avec l’Ukraine c’est que c’est resté le même pays, la même entité « légale » dont ils ont bidouillé la constitution de manière illégitime aussi pour pouvoir organiser ces élections. Après le Maïdan ils auraient du refondre tout ca pour que ca soit légal, mais cela impliquait que de facto ce nouvel état pouvait ne plus disposer de tous les territoires qu’avait l’Ukraine car il s’agissait d’une nouvelle entité. D’un nouveau pays. Comme l’a si bien dit Anna, du fait de la rupture constitutionnelle, l’Ukraine a perdu sa souveraineté sur les territoires qu’elle détenait, et donc les volontés d’indépendance de la Crimée et du Donbass étaient parfaitement légales. Encore plus dans le cas de la Crimée, qui elle, disposait déjà à l’époque d’une constitution et était une république autonome. Lorsque la rupture constitutionnelle a eu lieu en Ukraine, la seule constitution qui continuait d’être valable sur les territoires anciennement ukrainiens c’était celle de la Crimée.


            • zygzornifle zygzornifle 21 mai 12:25
              L’armée ukrainienne en pleine déliquescence à cause de la corruption endémique qui frappe le pays de la base jusqu’au sommet de l’état.....ho mince alors, ils ont tous des uniformes a 6000€ pièce et ont tous leur femmes attachés militaire fictive a 9000€ le mois ....

              • goc goc 22 mai 11:22

                @zygzornifle
                ho mince alors, ils ont tous des uniformes a 6000€ pièce

                Le prix que vous donnez, c’est le prix sortie d’usine ou le prix que l’armé paye à des intermédiaires ukrainiens proches du pouvoir ??

                si c’est le second cas, alors oui, c’est bien le bon prix


              • JC_Lavau JC_Lavau 22 mai 13:30

                @goc. Zyg parlait du vainqueur des primaires de la droite.


              • goc goc 22 mai 16:01

                @JC_Lavau
                désolé, pas compris

                Mais quel est le rapport entre la corruption en ukraine et les accusations d’abus de bien sociaux et de détournement de fond du père Fillon ??


              • JC_Lavau JC_Lavau 22 mai 17:43

                @goc
                C’est Zyg qu’il faut questionner sur le rapprochement : uniformes et assistante.


              • vesjem vesjem 21 mai 20:55

                je mets cette vidéo très éclairante de lucien cerise sur le maïdan et plus, pour ceux, sans doute peu nombreux,qui l’auraient zappée
                https://www.youtube.com/watch?v=UttfN_qYOIQ


                • roman_garev 22 mai 14:02

                  Christelle, je vous signale que votre article vient d’être traduit et publié en russe sur le site très connu INOSMI.RU : http://inosmi.ru/politic/20170522/239406064.html


                  Mes félicitations !

                  • Christelle Néant Christelle Néant 22 mai 16:09

                    @roman_garev
                    Merci Roman ils en traduisent de plus en plus et de plus en plus vite. Pfiou. L’un de ces articles avait même été cité lors d’un débat sur Pervyi Kanal, si ca continue je vais devoir sortir avec des lunettes noires pour pas me faire assaillir de demandes d’autographes smiley


                  • L’Ukraine n’a pas d’existence historique.

                    C’est un état artificiel issu de l’ex-URSS.

                    A pays artificiel et mal ficelé, armée artificielle et mal ficelée !

                    Donc que cette armée de pieds nickelés soit bonne pour la poubelle, rien d’étonnant.

                    Après voilà,, les fantoches à la tête de l’Ukraine ont le fric des Etats Unis et l’UE pour payer des mercenaires et survivre quelques temps, puis quand les USA et l’UE auront fini de faire joujou ; la Russie reprendra naturellement le contrôle des zones qui sont dans sa sphère historique d’influence.

                    Après on imaginer que la Ruthénie (taille de la Picardie à peu près) soit rattachée à la Slovaquie ou des trucs comme ça ; mais fondamentalement et majoritairement, l’Ukraine est une terre russe, donc à terme elle reviendra à la Russie, sous forme de république de la fédération de Russie, d’état indépendant ayant des relations pacifiques avec la Russie, façon Finlande nous verrons, peu importe.

                    Mais basiquement, vouloir, comme les dirigeants occidentaux, soustraire l’Ukraine à l’influence russe, c’est aussi crétin que de vouloir soustraire Shangaï et Canton à la Chine.

                    C’est une politique imbécile et puérile.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès