• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’esbroufe protectionniste de Donald Trump

L’esbroufe protectionniste de Donald Trump

L’annonce par le président des Etats-Unis de taxes sur les importations d’acier et d’aluminium a déclenché une vague d’indignation des moines-soldats bien-pensants de la planète. Naturellement, ces analystes à courte vue oublient le caractère profondément superficiel du protectionnisme de Trump, qui tient plus d’une posture dans laquelle ils tombent et s’y vautrent.

 

Exercice de communication plus que politique
 
Pendant la campagne présidentielle étasunienne, Paul Krugman s’était demandé si son pays ne traversait pas un « moment protectionniste  », du fait du succès de Trump et Sanders. L’incroyable locataire de la Maison Blanche a beaucoup parlé, mais finalement, ce qui est frappant, seize long mois après son élection, c’est la légèreté de son plan protectionniste. Certes, à son arrivée, il avait utilisé les réseaux sociaux pour faire pression sur quelques industriels pour qu’ils maintiennent des implantations industrielles aux Etats-Unis, mais cela ne fait pas une politique, d’autant plus que les industriels visés n’hésitaient pas eux-aussi à faire de la communication pour s’en sortir publiquement.
 
Mais ce président de télé-réalité n’a que faire du fond des dossiers. Comme les autres avant lui, et même s’il le fait de manière anti-conformiste, Il se contente de communiquer. Car les Etats-Unis ont très souvent mis en place des barrières protectionnistes pour protéger leur sidérurgie, au contraire de cette Europe ouverte à tous les vents. Georges Bush s’était fait sanctionné à l’OMC pour cela et Obama avait emboîté le pas des administrations précédentes sur le sujet. Bref, pas grand-chose de nouveau sous le soleil. Mieux, Trump a rapidement exclu le Canada et le Mexique de la mesure, ce qui en limite la portée. Il s’agit plus d’une posture électoraliste que d’une vraie réorientation politique.
 
Le plus effarant est que pas grand monde souligne le caractère extrêmement limité de cette annonce, qui montre au contraire que Trump n’a pas vraiment tenu ses promesses de campagne et que ce n’est qu’une gesticulation aussi limitée que dérisoire, en aucun cas ce qu’il annonçait il y a un an et demi. En outre, les réactions de vierges effarouchées des bien pensants servent Trump tant son électorat ne les apprécient pas. Bref, nous sommes dans une grande comédie ridicule où un président fait mine d’être protectionniste alors qu’il ne change pas grand chose à la politique de son pays, et sort renforcé par les cris d’indignation des libre-échangistes à courte vue qui accréditent son jeu dérisoire.
 
 
Donald Trump n’a pas véritablement cassé de tabou tant sa mesure est dérisoire. Il peut se contenter de simples postures, tant ses opposants montent sur leurs grands chevaux, le renforçant dans son exercice de communication. Mais si le privilège du dollar permet de s’accomoder des déficits, il ne protège pas des travailleurs qui paient un lourd tribut au libre-échange depuis quatre décennies.

Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 mars 10:29

    Mort de rire, et que dire des critiques superficielles portées par des commentateurs de l’autre bout du monde ?

    Je veux bien rechercher des moutons à 5 pattes, du style de l’Hue Pet Hére, mais franchement, ça ne mènera pas très loin non plus dans « la vraie vie »


    • Jean Roque Jean Roque 14 mars 13:26

      Chine passée en 5% à 55% de la production d’aluminium mondial en 20 ans en faisant de la vente à perte par des entreprises d’état
       
      Trump fait ce que l’UE, la grosse baudruche soumise, est incapable de faire


      • doctorix doctorix 14 mars 23:31

        @Jean Roque
        Et Trump doit-il trouver normal de voir ses voitures taxées à 10% en Europe alors que les USA ne taxent les nôtres qu’à hauteur de 2,5% ?


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 mars 00:16

        @doctorix On s’en fout ce sont des caisses allemandes .


      • keiser keiser 14 mars 15:47

        Ah ...
        Il y avait longtemps que notre cher Laurent, ou ses nègres !? ...
        Ne nous avais affligés d’un article aussi nul.
        Mais qui es tu, Laurent de la croix de Lorraine ?


        • zygzornifle zygzornifle 14 mars 17:05

          En France pour répondre on sera incapable de taxer les Iphones car les politiques et les écolos bobos macronnots en sont friands ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès