• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’ingérence turque en Méditerranée orientale n’a pas de (...)

L’ingérence turque en Méditerranée orientale n’a pas de limites

La Turquie du néo-sultan et aspirant calife, le national-islamiste Recep Tayyip Erdogan, n’est pas à une ingérence près.

Syrie, Libye, Irak, Artsakh (Haut-Karabagh, Chypre, la Grèce… La liste est longue…

Je ne pensais néanmoins pas qu’il irait si loin, à l’égard des Chypriotes turcs.

Rappelons un peu l’histoire : la Turquie, prétextant protéger les Chypriotes turcs a envahi l’île de Chypre en 1974. Après avoir opéré un nettoyage ethnique en règle et installé 200 000 colons turcs dans les maisons et propriétés des Chypriotes grecs expulsés, elle contrôle l’ensemble de la partie de l’île qu’elle occupe par la présence permanente de plus de 40 000 soldats. Elle contrôle également la vie politique des Chypriotes turcs aussi bien par le biais des colons turcs « naturalisés » que par les menaces et intimidations.

Ce dimanche 11 octobre, la communauté chypriote turque choisit son leader. Plusieurs candidats sont en lice, dont un qui a les faveurs du rais d’Ankara. Il s’agit du nationaliste Ersin Tatar.

Face à lui, le leader actuel de la communauté chypriote turc Mustapha Akinci, qui, politiquement et socialement ne convient pas au président turc car il affirme sa volonté de réunifier Chypre, confirme son attachement à la laïcité et à la justice sociale.

Tout cela était connu.

Cependant, personne n’imaginait que Mustapha Akinci allait clairement parler de la situation, et, surtout, que cela prendrait une telle ampleur[1].

Lors d’un entretien télévisé, le samedi 9 octobre, Mustapha Akinci a déclaré : « Vous savez, il y a des Services en Turquie qui dépendent directement du président (turc). Il m’a été rapporté par l’intermédiaire de mon Directeur de Cabinet qu’il serait préférable pour moi et ma famille de ne pas être candidat.[2] »

Après cet avertissement, Mustapha Akinci a convoqué l’Ambassadeur turc afin de lui demander des explications. Le leader chypriote turc a précisé que l’Ambassadeur n’a même pas daigné répondre à la convocation.

Dans les faits, la partie occupée de Chypre est considérée par la Turquie comme une région supplémentaire turque, dirigée en réalité par l’Ambassade turque de la partie occupée de Nicosie.

La volonté hégémonique d’Erdogan n’a pas de limites…

* Photo : saisie d’écran des déclarations de Mustapha Akinci.

[1] Cnn.gr


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 12 octobre 12:20

    Vue qu’il est l’ami des Allemands qui contrôlent l’UE, de quoi devrait il avoir peur ?


    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 12:50

      Mustapha Akinci a déclaré : « Vous savez, il y a des Services en Turquie qui dépendent directement du président (turc)

      Ha le coquin il a copié sur Macron ....


      • vraidrapo 12 octobre 14:48

        Quand en 2004, l’UE voulait commencer les pourparlers d’adhésion de la Turquie. Les « glorieux » mondialistes Made in CIA avaient prévu le Veto de 2 pays :

        La Grèce,

        Chypre,

        pour faire taire ces gouvernants, deux menaces respectives :

        enquêter sur le détournement de 2 Mds d’Euros par les dirigeants hellènes,

        développer une activité touristique sans comparaison dans la Chypre turque avec une cinquantaine d’Hôtels, de Casinos (Financement Yanki).

        Nos emmerdements d’aujourd’hui sont le fruit des machinations d’hier, (c’est ce qui s’appelle « gouverner responsable »....... au jour le jour).

        Affaires « Kadafi / Saddam » : immigration, réfugiés, terrorisme, chantage Erdogaz...

        Pour faire ces « conneries », inutiles de passer par ENA, il suffit d’obéir à Roteuch !


        • HELIOS HELIOS 12 octobre 23:18

          .. avec un type comme Erdogan, le seul moyen c’est l’etranglement économique. pour que son peuple le vire rapidement.

          Hélas, ceux qui ont les moyens de cet étranglement sont plutôt ses copains, ils construisent des usines en Turquie et achètent ce qu’elles produisent.

          Ses copains, en plus sont chez nous, ils voulaient même la Turquie dans l’UE ! Pourquoi voulez vous qu’ils emmm.rdent Erdogan ?

          Il y a bien une autre solution, mais elle fait surement plus mal parce que beaucoup plus efficace : Blocus de Chypre qui « appartient » à l’UE avec plein de bateaux partout autour.... verrouillage des avoirs turcs, fermeture des frontieres etc, quelques escarmouches de temps en temps, un p’tit coup de Kurde chaque fois que l’Erdogan bouge le petit doigt.

          .. bref en moins d’un an tout est bouclé... les ex paysans d’Asie mineures déplacées a Chypre soit s’adaptent, soit rentrent et le problème est terminé pour une dizaine d’année le temps que la Turquie revienne a flot... 

          Mais cette solution est un rêve, elle demande de notre coté de gerer la seule arme de la Turquie qui est le passage des migrants, et là, faut pas rêver, 1 siecle à baisser notre pantalon devant les peuples islamiques ne nous fera pas retrouver notre dignité d’occidentaux... d’autant que nous avons un sacré traitre a l’interieur tournez votre regard à l’est de l’autre coté du Rhin.

          Pas simple, hein... surtout lorsqu’on a pas de cuoilles !


          • vraidrapo 13 octobre 08:13

            @HELIOS
            Hier, sur ARTE,un film qui m’a fait penser aux problèmes actuellement débattus en France.
            « ROBE NOIRE » ça se passe au XVII siècle au Canada.
            Robe noire est le surnom donné au missionnaire quelque peu exalté...

            Le commentaire inscrit sur la dernière image du film m’a interpellé (comme on dit).

            «  Quinze ans plus tard, les Hurons furent exterminés par les Iroquois, la Mission catholique ferma ses portes pour retourner à Québec ! »

            Auparavant, lors d’un débat d’option mystique, un des sages Hurons :

            « Si nous acceptons le baptême, ce que nous demande, Robe Noire, c’est de cesser de faire la guerre et de n’avoir qu’une seule épouse, dans ces conditions les Iroquois nous attaqueront et nous vaincront. »


          • SysATI 14 octobre 22:45

            @HELIOS

            « .. avec un type comme Erdogan, le seul moyen c’est l’etranglement économique. pour que son peuple le vire rapidement. »

            Malheureusement c’est impossible et ça n’arrivera jamais... 

            1/3 du peuple turc est carrément amoureux de lui (genre : « s’il me demande ma femme je la lui donne »... Ce à quoi la femme répond : « avec la plus grande joie »  malheureusement véridique  vu à la télé de mes yeux),
            1 autre 1/3 le déteste (vieux relents d’anti-cléricalisme kémaliste),
            le reste ne sais pas trop sur quel pied danser mais 90% du peuple est totalement inculte (tout au moins politiquement) et 100% est furieusement nationaliste.

            Donc toute attaque contre la Turquie et/ou Erdogan ne fera que fusionner le peuple derrière lui :(

            Déjà pour la quasi totalité de la presse tous les problèmes du pays sont provoqués par « des forces étrangères », les méchants capitalistes de wall street qui « attaquent » l’économie et la livre turque. Et il y a de nombreux imbéciles qui gobent ça sans problème...

            Alors ouvertement attaquer Erdogan, c’est lui faire le plus beau des cadeaux et garantir sa prochaine réélection.

            Le coup d’état raté de la CIA a eu exactement cet effet contraire la et lui a permis de reprendre du poil de la bête et de continuer à s’accrocher au pouvoir.

            La situation intérieure est vraiment mauvaise et les gens le ressentent dans leur porte-feuille. Si Erdogan est mis dehors par les turcs un jour, ce sera pour cette raison la et aucune autre...


          • vraidrapo 15 octobre 20:39

            @SysATI
            Déjà pour la quasi totalité de la presse

            « Quasi » c’est pour ceux qui sont emprisonnés, je suppose... ?

            les méchants capitalistes de wall street qui « attaquent » l’économie et la livre turque.

            En l’an 2000, le taux d’inflation en turquie était de 1000% (Bin !), les « méchants capitalistes » ont avancé 30 Mds $ qu’ Erdogaz s’est empressé de distribuer pour asseoir sa popularité.

            « Ingrat » comme un turc ?

            PS : Erdogaz devrait se souvenir de l’élimination du valeureux Général Soléïmani... propre, nette et sans bavure. La CIA ne fait pas de cadeau, idem le Commandant Massoud, homme de dialogue, mesuré.


          • vraidrapo 13 octobre 08:49

            JUSTICE & BUSINESS EN ISRAËL :

            Les décisions de Justice israélienne ne sont pas exemptes d’humour.. macabre :

            http://asbarez.com/197453/israels-high-court-rejects-petition-to-ban-arms-sales-to-azerbaijan/

            At most, it proves that Israeli weapons have been sold to Azerbaijan, which might mean being held in storage or in reserve for defensive purposes only, he said.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité