• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine continue dans l’escalade et les méthodes terroristes (...)

L’Ukraine continue dans l’escalade et les méthodes terroristes contre le Donbass et la Crimée

Malgré l'échec des tentatives précédentes de mener des actes terroristes sur le territoire de la fédération de Russie, et plus particulièrement en Crimée, les services de sécurité ukrainiens continuent dans leur politique de terreur contre la péninsule, mais aussi contre le Donbass.

JPEG - 827.7 ko
Maisons de Spartak en flammes

La semaine a ainsi commencé en Crimée avec l'arrestation par le FSB d'un agent du SBU ukrainien qui est arrivé le 9 août pour mener des actes terroristes sur la péninsule, sur ordre de sa hiérarchie, contre une récompense de 5 000 hryvnias (environ 167 euros).

L'homme s'appelle Guennadi Limechko, il est né à Kharkov et a participé auparavant à la soi-disant « Opération Anti-Terroriste » dans le Donbass, dans une unité de reconnaissance, avant de rejoindre le SBU.

Guennadiy Limechko

Guennadiy Limechko passeport

L'homme a eu droit à un entraînement intensif au sein d'un groupe de sabotage-reconnaissance du SBU, dont le but était de mener des actions terroristes non seulement en Russie, mais aussi sur le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD). Le 2 août il s'est rendu à Kherson pour recevoir d'un officier du SBU, surnommé Andreï (aussi connu comme Artour Narimanovich) les cibles qu'il devait frapper.

Les cibles de Limechko était les lignes électriques entre les villes de Soudak et Novy Svet (couper ces lignes aurait privé plus de 50 000 personnes de courant), les forêts autour de Soudak auxquelles il devait mettre le feu, l'autoroute reliant Soudak et Novy Svet qu'il devait couper en provoquant des glissements de terrain, et une décharge de Rybachye à laquelle il devait mettre le feu.

Une cour de Simféropol l'a placé hier en détention provisoire jusqu'au 13 octobre 2017, après que l'homme ait plaidé coupable des charges qui pèsent contre lui. L'enquête se poursuit afin de déterminer s'il a des complices.

Le FSB a découvert deux blocs de TNT, une grenade, un mécanisme de déclenchement pour les explosifs, des bidons de mélanges inflammables, une scie à main pour pouvoir remplir des poteaux électriques et un appareil photo pour documenter ses activités et faire un rapport à ses supérieurs du SBU.

Le SBU a bien sûr nié immédiatement que l'homme faisait partie de ses services. Comme la dernière fois, les médias ukrainiens vont nous inventer une histoire à dormir debout concernant la profession de ce terroriste « made in Ukraine » (le précédent s'était vu affublé de la profession de chauffeur de poids lourd, alors même que des photos de lui en uniforme militaire étaient visibles sur internet).

Et pendant ce temps-là, dans le Donbass, les bombardements s'intensifient, et les victimes et destructions augmentent.

Ainsi, rien que durant les dernières 24 heures, l'armée ukrainienne a violé le cessez-le-feu à 64 reprises, durant lesquelles elle a tiré sur le territoire de la RPD 478 obus d'un calibre interdit par les accords de Minsk (obus de char d'assaut, et obus de mortiers de 82 mm et 120 mm).

Ces bombardements ont fait deux morts parmi les soldats de la république et un blessé parmi les civils (une femme de 71 ans qui vit à Sakhanka dans le Sud de la RPD). Ces tirs de l'armée ukrainienne ont aussi détruit ou endommagé 14 habitations, soit les deux tiers du nombre de destructions de la semaine passée en à peine une journée ! Plusieurs habitations ont totalement brûlé, entre autre dans le village de Spartak.

Et hier, un soldat ukrainien ivre n'a rien trouvé de mieux à faire que de tirer sur le bus qui ramenait chez eux les employés de la station d'épuration de Donetsk (majoritairement des femmes) après leur travail. Heureusement cet incident n'a fait aucune victime. Mais cela montre clairement que les « libérateurs » du Donbass n'en ont rien à faire de la population qu'ils prétendent venir libérer.

L'ensemble de ces événements montre que Kiev cherche à aggraver la situation dans le Donbass, mais aussi en Crimée, à coup d'attentats, de provocations, et de bombardements de terreur sur la population civile.

Si l'OSCE et les pays garants des accords de Minsk ne réagissent pas rapidement, on se dirige tout droit vers une reprise des hostilités à grande échelle entre l'armée ukrainienne et les républiques populaires du Donbass. Avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir non seulement en terme de victimes civiles, mais aussi à l'échelle globale si le conflit devait s'étendre aux soutiens des deux parties.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Alex Alex 16 août 11:48

    Que ce soit un membre du SBU ukrainien envoyé en Crimée muni d’une scie pour commettre des sabotages, ça s’est contesté par l’Ukraine. On semble plutôt avoir à faire à un militant ukrainien comme vous et moi (surtout moi). L’enrobage médiatique de l’affaire est made in FSB destiné à l’import et l’export. Christelle, pourquoi tu ne tempères la version du FSB par celle celle de l’autre bord ? Dans un article journalistique ça se fait. 


    • Vera79 16 août 14:04

      @Alex
      Enfermé dans la République de Donetsk ce soit disant journaliste ne reçoit que la presse Russe !
      Encore une information bidon !


    • Christelle Néant Christelle Néant 16 août 22:07

      @Alex
      Dans un article journalistique on ne prend pas des sources foireuses qui se sont déjà discréditées la dernière fois en racontant que l’agent arrêté était un simple chauffeur de poids lourd, alors que des photos récentes de lui en uniforme militaire avec d’autres soldats ukrainiens étaient accessibles sur internet. Donc ce que les médias ukrainiens peuvent raconter pour se dédouaner de ce énième fiasco ça vaut pas un pet de lapin.


    • Alex Alex 16 août 13:14

      Autre actualité de Crimée, dont l’auteur de cet article, pour diverses raisons, n’est pas prête à parler. Un homme de 78 ans a été incarcéré pour avoir brandi une pancarte en soutien aux Tatars de Crimée persécutés. Server Karametov, c’est son nom. Condamné à 10 jours de détention administrative par un juge de Simferopol et 10 000 roubles d’amende (140 EUR), soit l’équivalent de la retraite mensuelle. 

      Images de l’arrestation :

      • Christelle Néant Christelle Néant 16 août 22:12

        @Alex
        « dont l’auteur de cet article, pour diverses raisons, n’est pas prête à parler » => Parce que l’auteur contrairement à vous ne passe pas sa journée sur internet, à éplucher les potentiels trucs à épingler en mode russophobe. J’ai un travail qui implique d’être souvent sur le terrain. Comme aujourd’hui où j’ai pu constater à quoi ressemble un cessez-le-feu dans le jargon de l’armée ukrainienne... ça a tiré tout l’après midi à la mitrailleuse et au mortier... Alors vos histoires d’arrestation d’un homme qui a brandi une pancarte en soutien à une organisation terroriste bannie de Russie.... C’est comme si en France on arrêtait un homme qui brandi une pancarte appelant à libérer un terroriste de Daech. C’est totalement normal.


      • Alex Alex 16 août 22:49

        @Christelle Néant


        L’organisation « terroriste » dont tu parles c’est l’Assemblée des Tatars de Crimée (Majlis). Le vieil homme arrêté manifestait pour la libération de son vice-président, Akhtem Chyihoz.

      • Christelle Néant Christelle Néant 16 août 23:05

        @Alex
        Organisation qui a organisé le blocus alimentaire et commercial de la péninsule, et a fait exploser les pylônes électriques qui alimentent la Crimée dans l’oblast de Kherson, avec l’aide des néo-nazis ukrainiens. Le tout pour tenter d’imposer leurs vues (minoritaires) à la majorité de la population Criméenne par la force. Ca s’appelle bien une organisation extrémiste et terroriste en terme juridique. Sans parler de leurs liens avec d’autres organisations terroristes comme les loups gris de Turquie. Libre à vous de soutenir des gens pareils. Vous voulez pas soutenir officiellement Daech aussi tant qu’on y est ?


      • Alex Alex 16 août 23:25

        @Christelle Néant


        Daesh non, les Tatars, oui.

      • Christelle Néant Christelle Néant 16 août 23:33

        @Alex
        Sauf que les Tatars de Crimée dans leur grande majorité ne se reconnaissent pas dans cette organisation et ne la soutiennent pas. Donc vous ne soutenez pas les Tatars, vous soutenez une organisation criminelle qui se revendique comme leurs représentants. C’est comme si vous souteniez Daech sous prétexte de soutenir les musulmans....


      • Alex Alex 17 août 00:58

        @Christelle Néant


        Nous on aime beaucoup les Tatars de Crimée.

      • Christelle Néant Christelle Néant 17 août 11:05

        @Alex
        Eh bien allez à leur rencontre en Crimée, comme l’a fait Graham Philipps. Et allez leur demander ce qu’ils pensent que vos mejlis, vous allez être déçu du résultat. Ce que vous aimez ce n’est en rien les Tatars de Crimée. Ce que vous aimez et soutenez c’est une organisation terroriste.


      • Alex Alex 17 août 12:28

        @Christelle Néant


        Graham Philipps, il est aussi impartial qu’Anna ou Roman Garev. 

      • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 13:32

        @Alex. Rappelle nous déjà la fatwa de mort qui a été prononcée contre lui, là, l’appel à l’assassiner.


      • Alex Alex 17 août 14:25

        @Christelle Néant


        Le sujet que j’ai introduit c’est cet homme âgé qui manifeste seul avec une pancarte et se retrouve derrière les barreaux et tapé au portefeuille du montant de sa retraite. Pas ta digression.

      • Christelle Néant Christelle Néant 17 août 15:56

        @Alex
        Graham est bien plus impartial que vous, et que bien des « journalistes » actuels.
        Mes commentaires ne sont en rien une digression. Ils sont un éclairage permettant de mieux appréhender la version biaisée de cet événement. Âgé ou pas, ce monsieur a appelé à libérer un cadre d’une organisation extrémiste et terroriste interdite en Russie. Ça s’appelle violer la loi (soutien à une organisation extrémiste et terroriste). Et donc ça se paye. C’est ça l’état de droit.


      • Alex Alex 17 août 17:15

        @Christelle Néant


        En fait je m’adressais à Lavau au sujet de la digression. Erreur.

        Mais pas grave. Christelle, pour la petite histoire, cet homme a été condamné pour refus d’obtempérer. Pas pour soutien à une organisation extrémisme. 

      • Christelle Néant Christelle Néant 17 août 18:16

        @Alex
        Et ? Refus d’obtempérer chez nous aussi c’est puni par la loi. Et lourdement.


      • Alex Alex 18 août 00:33

        @Christelle Néant


        J’imagine )

      • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 07:26

        @Alex. Je parlais bien de l’appel à assassiner le journaliste britannique qui en sait trop, ce témoin gênant. Le fait est public.


      • Alex Alex 18 août 14:15

        @JC_Lavau


        Le fait n’est pas public. Et ce journaliste à l’accent anglais ridicule n’est pas un témoin gênant. 


      • Alex Alex 18 août 15:03

        @Christelle Néant


        J’ai lu. Rien qui concerne une « fatwa ». Une invention qui fait plus rassembleur. 


      • Christelle Néant Christelle Néant 18 août 15:07

        @Alex
        Ceci s’appelle mettre un contrat sur la tête d’un journaliste. Puisque vous connaissez tellement mal le dossier du Donbass sur lequel vous glosez pourtant à tord et à travers toute la sainte journée, je vais vous éclairer. Le code 200 désigne un mort, 300 désigne un blessé. Tous les soldats d’un coté comme de l’autre de la ligne de front utilisent ces codes. Donc 2000 $ si Graham est tué (200) et 1000 $ s’il est seulement blessé (300). Le tout confirmé par un député de la Rada, qui confirme que ses petits nazis traquent Graham. Merci de vous être ridiculisé une fois de plus en faisant du déni complet de réalité.


      • Alex Alex 18 août 15:14

        @Christelle Néant


        Je répète. Graham Phillips n’est pas du tout sulfureux. C’est un rigolo.

      • Christelle Néant Christelle Néant 18 août 15:17

        @Alex
        Et ? Votre avis vaut moins qu’une feuille de papier toilette. Ce que vous pensez de Graham on s’en fiche. Nous on vous parle de faits. Graham a un contrat sur la tête à cause de son travail de journaliste. Ne vous en déplaise. Si vous voulez donner votre avis allez au bac à sable le plus proche, là vous trouverez peut être des gens dont l’âge mental est équivalent au votre.


      • Alex Alex 16 août 13:35

        Correction : il a 76 ans le gars. 


        • sls0 sls0 17 août 05:56

          Une question, pour les glissements de terrain comment il se serait pris ? 

          A part être un pro de la danse de la pluie, le glissement de terrain c’est pas à la portée de tout le monde.
          A mon avis c’est un problème de traduction.

          De la roche dans une pente c’est déjà plus réalisable mais il y a du forage à prévoir. Si c’est bien fait on compte 120 à 150gr d’explosif par tonne de roche. si c’est pour bloquer sérieusement une autoroute ça faite pas mal de kg.

          Sinon pour le reste des sabotages ça demande peu de moyens c’est faisable.

          • Christelle Néant Christelle Néant 17 août 11:03

            @sls0
            Bonjour,
            Oui j’ai traduit par glissement de terrain mais éboulement aurait été plus correct. Tout dépend comment est le terrain. De ce que j’ai compris par des gens qui connaissent, à cet endroit ce sont des falaises, donc assez simple avec un explosif de provoquer le blocage de la route.


          • anna anna 17 août 08:58

            Mon raisonnement
            est suivant :

            on dit a DACH 
            « Крым Наш »

            Valère Michoux 
            tombe dans les choux

            Mychris 
            pique une crise

            Alex 
            fait un malaise

            Vera 
            s’étouffe avec « mort au rat »

            @ chacun son métier
            les vaches seront mieux gardées


            • valasta 17 août 15:05

              @anna
              Bravo Anna


            • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 15:30

              @valasta. A chacun son métier.

              Les bouchers bouchent.
              Les plombiers plombent.
              Les savetiers savent.


            • anna anna 17 août 16:19

              En attendant, dans une nouvelle Ukraine fortement démocratique, a Kiev, une ONG locale (КПГ) qui s’occupe  « des droits de l’homme » ...en Crimée, a pondu, pardon, a sorti un rapport alarmant !


              « Une forte augmentation de nombre des troupes russes en Crimée, ainsi que le transfert massif du matériel militaire à la péninsule de Crimée, sont une menace pour la population locale », - selon ce rapport :
              Ce rapport sera adressé a la Cour Européenne des Droits de l’Homme ainsi qu’aux autres organisations internationales. 

              *Le massacre a Odessa ne les a pas intéressé une seconde, ni la mort de 250 enfants a Donbass sous les bombes de Kiev non plus

              • Christelle Néant Christelle Néant 17 août 16:29

                @anna
                Heureusement que ces soldats et cet équipement militaire sont là-bas, en Crimée. Sans ça la Crimée connaitrait le même sort que le Donbass. Donc au contraire, c’est leur absence qui serait une menace pour la population criméenne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès