• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine s’humilie en mendiant son adhésion à l’OTAN et (...)

L’Ukraine s’humilie en mendiant son adhésion à l’OTAN et à l’UE

Jeudi 7 février 2019, le parlement ukrainien a voté une loi inscrivant dans le préambule de la constitution ukrainienne que l’Ukraine a une identité européenne (dans le sens « identité non-russe », ce qui est du débilisme concernant une bonne partie du pays qui est profondément russe historiquement, culturellement, linguistiquement et ethniquement), qu’elle veut intégrer l’OTAN et l’Union Européenne, et que ce processus est irréversible.

Cette loi accorde aussi au président ukrainien le rôle de garant de la mise en œuvre de ce processus stratégique visant à obtenir une place de membre à part entière de l’UE et de l’OTAN.

Pour la ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk (RPD), Natalia Nikonorova, cette loi, non seulement contredit la déclaration sur « la Souveraineté d’État de l’Ukraine » (dont le paragraphe 9 stipule que l’Ukraine est un état neutre n’appartenant à aucun bloc militaire), mais c’est aussi une véritable humiliation publique pour le peuple ukrainien.

Car comme elle le rappelle, l’Ukraine n’est toujours pas reconnue comme pays candidat à l’adhésion (ni pour l’UE ni pour l’OTAN), pour des raisons tout à fait justifiées.

Car l’Ukraine ne répond pas à bon nombre de critères qui lui permettraient d’entrer dans ces deux alliances/unions. Pour commencer le conflit territorial avec la Russie concernant la Crimée, et le conflit dans le Donbass sont des freins rédhibitoires à toute adhésion de l’Ukraine à ces deux institutions.

On ne peut entrer dans l’UE ou l’OTAN, sans avoir des frontières clairement définies et le contrôle des territoires que l’on revendique comme se trouvant à l’intérieur de ces frontières. Donc tant que l’Ukraine ne renonce pas à la Crimée et au Donbass et ne cesse pas les hostilités dans l’Est du pays, Kiev peut oublier toute adhésion à l’Ukraine (comme la Géorgie à cause du conflit territorial concernant l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie).

Car ni l’UE, ni l’OTAN ne voudront intégrer en leur sein un pays, dont la présence dans leur union/alliance les entraînerait par solidarité obligatoire vers une guerre ouverte contre la Russie. Forts en gueule mais pas suicidaires les pays de l’UE et de l’OTAN.

Certains pays n’ont pas oublié ce que leur a coûté une confrontation militaire avec la Russie, et d’autres se souviennent qu’elle dispose du plus grand nombre d’ogives nucléaires au monde.

En plus en matière d’économie, l’Ukraine est ultra corrompue, totalement ruinée, en état de faillite non-officialisée (un député ukrainien ayant déclaré récemment que Kiev ne pourra pas rembourser le FMI), et elle va perdre d’ici quelques mois le contrat de transit de gaz russe vers l’Europe, qui lui rapporte environ 3 milliards de dollars par an (soit 3 % de son PIB).

En clair, l’Ukraine est un trou noir à argent qui ne va faire que pomper les subventions européennes (obligeant les autres pays à donner encore plus d’argent pour la maintenir à flot, et donc à augmenter les impôts sur leur population), dont les habitants fuiront de plus en plus le pays (et une partie va et ira vers l’UE), et dont l’idéologie néo-nazie grandissante risque bien de se répandre via ses habitants émigrés dans les pays voisins, puis dans l’ensemble des pays de l’UE et de l’OTAN, en même temps que les armes qu’ils rachètent à des soldats corrompus.

Un cocktail littéralement explosif de corruption, d’extrême pauvreté, de néo-nazisme et de grandes quantités d’armes en circulation, qui se trouve actuellement aux portes de l’Union Européenne. Imaginez maintenant ce bourbier, cette Somalie-Ukraine, entrer dans l’UE et dans l’OTAN ! Vous la voyez venir la catastrophe ? Je vous rassure, les élites européennes et atlantistes aussi !

Voilà pourquoi l’UE et l’OTAN font des belles promesses à l’Ukraine, lui donnent de l’argent et des armes, mais n’iront pas jusqu’à l’intégration. Et c’est pour cela que cette loi est non seulement ridicule, mais aussi une véritable humiliation pour le peuple ukrainien.

Car comme l’a souligné Natalia Nikonorova, cela revient à inscrire dans la Constitution ukrainienne que Kiev continuera de mendier une adhésion qu’elle n’obtiendra jamais, qu’elle continuera d’aller frapper à une porte qui lui est fermée ! Cela enferme l’Ukraine dans un rôle de pays-mendiant, tant en ce qui concerne l’argent, qu’en ce qui concerne les alliances.

« La loi adoptée est extrêmement humiliante pour l’Ukraine toute entière et pour le peuple ukrainien. L’OTAN ne considère même pas la question d’une possible adhésion de l’Ukraine – par conséquent, au niveau de la loi la plus importante du pays [la constitution NDLR], il est inscrit le désir de continuer à « frapper à une porte fermée »,  » a déclaré la ministre.

En plus, comme l’a souligné Natalia Nikonorova, l’adoption de cette loi va diviser encore plus la société ukrainienne, puisque la majorité des habitants de l’est du pays sont catégoriquement contre une telle adhésion. C’est le cas des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (qui sont totalement contre toute adhésion à l’UE et à l’OTAN), que l’Ukraine est censée réintégrer si elle appliquait les accords de Minsk !

Or ce genre de paramètre entre en ligne de compte pour entrer dans l’OTAN. S’il y a un risque de division du peuple autour de la question de l’adhésion, celle-ci doit normalement être refusée par l’alliance pour éviter d’accueillir en son sein un pays qui va devenir instable (ce qui est logique).

Voilà à quoi mène la politique ukrainienne post-Maïdan : à l’humiliation publique de tout un peuple, à la transformation du pays en État-mendiant, pour satisfaire le porte-monnaie de quelques oligarques corrompus en surfant sur le désir de certains Ukrainiens de pouvoir vivre comme les Européens. Et ils ont osé appeler le Maïdan, la révolution de la dignité…

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Julien S 9 février 16:40

    Une solution qui arrangerait tout serait que la Russie adhère à l’OTAN. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 16:57

      @Julien S. Dans le même ordre d’idées, ma très charmante ex-épouse et sa fille aînée préparaient tous les voisins à ce que je sois très prochaînement suicidé, ou malencontreusement mortellement accidenté, ou qu’à défaut je serais bientôt incarcéré en H.P. pour me punir d’un délit de « complexe de persécution ».
      Elles comptaient sur l’effet de surprise.

      Côté Russie, eux aussi savent où les assassins veulent en venir. Maria Zakharova a expliqué comment ils sont souffert de la faim sous le talon des U.S.A. via Boris Iéltsyn, et des sept banques.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 18:16

      @Julien S
      Pour que la Russie se soumette de nouveau aux diktats américains, comme à l’époque « bénie » où Eltsine était président ? Z’en avez d’autres des bêtises comme celles là ?


    • Xenozoid Xenozoid 9 février 18:19

      @Christelle Néant

      il a de l’humour


    • Xenozoid Xenozoid 9 février 18:30

      @Xenozoid

      et aussi il a raison, tant que la russie ne sera pas dans l’otan,se sera comme ça


    • Julien S 9 février 18:39

      @Christelle Néant
      .
      Si j’étais la Russie moi aussi j’aimerais mieux manger de la neige que subir la culture Walt Disney. 
      .
      Remarquez qu’il n’y a pas souvent la famine aux Etats-Unis, et que j’ignore complètement pourquoi c’est endémique per saecula saeculorum en d’autres lieux. 


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 21:00

      @Julien S
      Pas souvent la famine aux USA ? Vous voulez remonter aux années 30 pour vous rafraîchir la mémoire ? Allez regarder même aujourd’hui le nombre de gens qui vivent dans la rue aux USA, ou qui ne sont pas sûrs de manger tous les jours, même quand les deux membres d’un couple travaillent ! Ca vous évitera de dire des bêtises sur le conte de fée américain à la Walt Disney. https://en.wikipedia.org/wiki/Hunger_in_the_United_States#History
      Concernant la Russie, pourquoi manger de la neige ? La Russie est le 3e producteur mondial de blé et ses exportations ont explosé ces dernières années ! Depuis les sanctions occidentales le secteur agricole russe s’est développé à vitesse grand V. Y a pas de famine en Russie.
      Alors qui mange de la neige ? Petit indice : Pas les Russes.


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 21:05

      @Xenozoid
      Non tant que les USA se prendront pour le gendarme du monde, et que l’OTAN existe ça sera comme ça. Le jour où ce problème là sera réglé, le monde et la Russie se porteront mieux. Supprimons l’OTAN (qui n’a plus aucune raison d’exister puisque l’URSS n’existe plus), et envoyons chier les USA avec leurs histoires d’extraterritorialité de leurs lois etc. Et vous verrez y aura plus de problème. Y a toujours d’autres solutions que les choix binaires évidents.


    • Julien S 9 février 22:15

      @Christelle Néant
      .
      C’est un très bon choix que remonter aux années 30 pour évoquer la famine aux Etats-Unis lorsqu’on parlait de l’Ukraine, où comme on sait on faisait précisément bombance en ces années-là.
      .
      La passion rend stupide. . 


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 23:07

      @Julien S
      Sauf qu’il n’y a pas qu’en Ukraine qu’à cette époque il y a eu une famine, en Russie aussi. Et une famine provoquée par certaines décisions américaines. Votre biais idéologique vient d’apparaître au grand jour. Merci.
      Avant d’insulter les autres allez apprendre l’Histoire, la vraie.


    • Julien S 10 février 08:19

      @Christelle Néant
      .
      Une famine étendue en URSS causée par des décisions politiques américaines ? 
      Pas très « résiliente », l’URSS.
      On est curieux de voir une famine aux Amériques causée par des décisions politiques russes. 
      Ce qui est bien avec les propagandistes, c’est qu’ayant forcément des munitions limitées aux capacités de l’objet même de leur propagande, ils en arrivent vite à l’argumentation la plus... heu... créative ! smiley 
      .
      Tous les jours depuis des années nous avons votre propagande brise-gonades pour votre guerre du bout du monde ; vous brandissez des nazis comme massada et consorts brandissent des antisémites quand on n’est pas content du sort fait aux Palestiniens ; vous étalez des histoires d’églises schismatiques qui vont sûrement passionner les lecteurs d’un pays où l’athéisme atteint un niveau que les dirigeants soviétiques n’ont jamais obtenu chez eux. La semaine dernière, les nazis s’en prenaient aux Lada des travailleurs ; ce fut un grand moment.
      .
      On le sait depuis un moment, que la Russie préfère glisser doucement dans les esprits à l’Ouest l’idée que le Donbass reviendra à la Russie, plus sage d’agir ainsi à l’usure que par des voies plus directes mais trop aventurées. J’y suis indifférent. Ce à quoi je ne suis pas indifférent, c’est à voir inonder jour après jour mon propre pays par la grâce des télécommunications mondialisées, du fatras propagandiste d’une paire de nations étrangères qui me prennent pour une quiche. 


    • Julien S 10 février 08:34

      @Julien S
      .
      « on est très curieux de voir une famine aux Amériques causée par des décisions politiques russes »
      .
      J’ai écrit « famine » en pensant « holodomor », ben entendu. 


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 15:40

      @Julien S
      Ce qui est bien avec les propagandistes pro-Kiev (parce que c’est ce que vous êtes, ne vous en déplaisent), c’est qu’à force de réécrire l’histoire ils en oublient que ce n’est pas en répétant un mensonge sans cesse qu’il devient vérité.
      https://reseauinternational.net/leurope-dune-guerre-a-lautre-x-qui-a-organise-la-famine-de-1932-1933-en-urss/
      Oui la famine qui a eu lieu en URSS était due à une tentative américaine d’étouffer les républiques soviétiques. Allez lire l’article ci dessus cela vous instruira positivement. Pas d’argumentation créative de ma part, seulement des faits. C’est bien ça qui vous gêne d’ailleurs tant dans ma « propagande ». Oui le gouvernement ukrainien actuel contient des néo-nazis et en utilise d’autres pour ses barbouzeries, et sa guerre civile contre sa propre population. Le nier c’est ça la propagande. Ceux qui vous prennent pour une quiche ce sont vos médias qui racontent des mensonges éhontés sur l’Ukraine la Russie et le Donbass depuis bientôt 5 ans.
      Mais puisque cela vous saoule tant, je vais vous délester d’un poids : celui de vous sentir obligé de venir commenter sous mes articles, que vous lisez assidument bien qu’ils vous les brisent soi-disant. Faut être masochiste au dernier degré pour s’infliger d’aller lire régulièrement et encore pire commenter de manière systématique sous les articles de quelqu’un dont on ne supporte pas les propos.


    • Xenozoid Xenozoid 10 février 16:17

      @Christelle Néant

      mais je dis simplement que qui ne se plie pas sera rouer de coups,et je suis tres conscient de l’impérialisme,d’ailleur on vois ca au venezuela et partout c’est un fait,,,que je dénonce et poutine aussi le dénonce,mais cela reste un fait et est remis en question ,c’est bien,,,,my gosh


    • Xenozoid Xenozoid 10 février 16:26

      @Christelle Néant

      et je supporte la resistance des 2 dombast,contre les nazis et autre maffios...maintenant c’est pas la guerre partout et tout le monde a le droit de dire que même si l’humour a sarcastelle est placé dans son context en gros il a raison....les impérialistes anglais en avait fait une strategie,et les chinois,russes,afgans,indiens etc... on gouter aussi....


    • Mychris Mychris 10 février 18:09

      @Christelle Néant

      Bof, Nikolaï Starikov il y a mieux comme source... Un nationaliste Russe, admirateur de Staline.

      « Starikov is the leader of several political organizations, including the Union of Russian Citizens (Russian : Профсоюз Граждан России, translit. Profsoyue Grazhdan Rossii), founded on 25 April 2011, and the conservative Great Fatherland Party (Russian : Партия Великое Отечество, translit. Partiya Velikoye Otechestvo), registered on 10 April 2013. He has championed a revisionist view of Joseph Stalin, portraying him as an effective leader and bulwark against western expansion. »

      https://en.wikipedia.org/wiki/Nikolai_Starikov


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 18:47

      @Mychris
      Aaaaah l’attaque ad-hominem, bien pratique quand il n’y a pas d’arguments de fond... Retournez lire les pseudo-historiens ukrainiens qui ont fait du révisionnisme historique une discipline olympique, c’est vrai que c’est mieux. À force de se regarder le nombril et de se vautrer dans cette histoire d’Holodomor, ils en oublient qu’ils n’ont pas été les seuls touchés par cette famine, qui a frappée en Russie, en Biélorussie et au Kazakhstan aussi.
      Cette famine a été causée par plusieurs facteurs allant des décisions du pouvoir soviétique en passant par celles des Occidentaux. Starikov n’est pas le seul à mentionner ce facteur occidental, Dimitri de Kochko aussi, et c’est pas un nationaliste fan de Staline....


    • Mychris Mychris 10 février 20:36

      @Christelle Néant

      Bonsoir Christelle, bah ad hominem, si on veut.

      Dimitri de Kochko, re-bof, pas stalinien certes, mais poutiniste certainement :
      https://www.lesinrocks.com/2014/11/05/actualite/comment-jai-failli-faire-recruter-propagande-russe-11533833/

      Puisque vous me proposez de m’instruire, je vous propose de le faire également, le texte de la Douma est très explicite sur la responsabilité soviétique :

      https://duma.consultant.ru/documents/955838?items=1&page=1

      Le révisionniste de tous bord est comme un mélanome malin sur la peau de l’histoire.
      Donc je veux bien penser que l’occident est responsable de tous les mots du monde face à une Russie immaculée. Mais de grâce, défendre une cause, c’est aussi rester objectif.


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 21:06

      @Mychris
      Euh c’est ça votre preuve qu’il est Poutinien ? Son droit de réponse https://www.youtube.com/watch?v=ep5C1XOlN4k
      Désolée pour vous mais Libé et les Inrocks dégainent le Kremlin plus vite que Lucky Luke dégaine son flingue. Donc la validité de la preuve qu’il est Poutinien ca vaut encore moins qu’un pet de lapin.
      Concernant le texte de la Douma, il dit clairement que la famine est due à la volonté des autorités soviétiques d’industrialiser le pays à marche forcé, et elle a souligné qu’elle n’a pas eu lieu qu’en Ukraine et que cette famine n’était absolument pas justifiée par des raisons ethniques comme le clament les Ukrainiens... Ils blament les autorités soviétiques, et c’est normal. Je ne les exonère pas de leur part de responsabilité. Je dis qu’il n’y a pas qu’eux qui sont responsables. Les décisions des occidentaux y sont aussi pour quelque chose, et pas qu’un peu.
      C’est comme le pacte Molotov-Ribentrop, qui est en grande partie du à des erreurs monumentales des Français et des Anglais en termes de diplomatie. Chacun fait des choix et en est responsable, mais ceux qui ont acculé l’URSS à des choix restreints qui étaient mauvais quelque soit le choix effectué sont aussi responsables. C’est ca rester objectif.
      Avant de parler de révisionnisme arrêtez une bonne fois pour toute de déformer mes propos. Je n’ai jamais dit que la Russie est immaculée. Vous par contre l’objectivité vous ne connaissez pas. Ca fait longtemps que je m’en suis rendu compte.


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 février 02:26

      @Christelle Néant : « des erreurs monumentales des Français et des Anglais en termes de diplomatie ». C’est un peu plus grave que cela. Les banquier de la City payaient Hitler pour qu’il envahisse et démolisse l’URSS.
      Tandis que les banquiers de New York payaient Hitler pour qu’il envahisse et détruise la Belgique, les Pays Bas, la France et la Grande Bretagne. Biffant donc la City à jamais.
      Ne pouvant mener toutes ces guerres simultanément, Hitler a dépêché Rudolf Hess, devant atterrir dans la propriété de Lord Hamilton, mais qu’il a ratée de dix miles, pour négocier une paix à l’ouest, avec évacuation des trois pays de l’ouest déjà envahis, pour avoir les mains libres pour attaquer à l’est.
      Dès qu’il a appris cette trahison de Hitler, parce que l’atterrissage raté de Hess était connu du monde entier, Roosevelt a changé d’attitude du tout au tout, en quelques jours.


    • biquet biquet 11 février 14:31

      @Julien S
      Figurez-vous que cela été proposé par l’Otan, mais les conditions étaient telles que Poutine a refusé.


    • Mychris Mychris 11 février 17:17

      @Christelle Néant

      Relisez-moi, je parle de révisionnisme de tous bords donc ukrainien ou russe, et pour le coup, Starikov est un révisionniste, grand réhabilitateur de Staline, lui même contesté en Russie. Pour le reste je vous cite : « Oui la famine qui a eu lieu en URSS était due à une tentative américaine d’étouffer les républiques soviétiques. ». D’où ma réaction.

      Plutôt que de citer Starikov ou de Kosko qui sont loin d’être des spécialistes, pardonnez-moi. Je vous invite à lire ou (relire) les écrits de Annie Lacroix-Riz, Professeur d’histoire contemporaine, qui indépendamment d’avoir été mon professeur, en bonne activiste marxiste-léniniste, va dans le sens de votre propos sur la responsabilité occidentale :
      https://www.historiographie.info/ukr33maj2008.pdf

      Et à 180°,

      Les écrits d’Oleg Khlevniouk chercheur aux Archives d’État de la Fédération de Russie et plus particulièrement son livre sur Staline :
      https://www.amazon.fr/Staline-Oleg-Khlevniuk/dp/2701199115
      Ou Encore le livre noir du Communisme, coordonné par Stéphane Courtois ancien Communiste Maoïste mais surtout historien ayant eu accès aux archives à Moscou :
      https://www.amazon.fr/Livre-noir-du-communisme/dp/226619187X

      L’un comme l’autre abordent avec force, détails, témoignages et documents officiels, la famine de 1933 mais aussi la déportation des Tatars de Crimée ou bien encore, les Goulags de Staline.


    • Christelle Néant Christelle Néant 11 février 17:32

      @Mychris
      Merci pour ces liens, malheureusement pour les livres impossible de les commander ici, du fait du blocus des deux Républiques Populaires. Je vais devoir me contenter de Madame Lacroix-Riz. Je lirai ça dès que je peux.
      Concernant Staline, de toute façon le point de vue neutre n’existe pas, certains vont le noircir d’autres le blanchir. J’ai cité Starikov au départ car je ne retrouvais plus qui d’autre (Dimitri de Kochko) avait expliqué cette implication des occidentaux. Quant à de Kochko, excusez du peu mais il connait bien l’histoire russe, donc avant de le dénigrer comme n’étant pas un spécialiste, écoutez ce qu’il a à dire.


    • sven 12 février 19:30

      @Christelle Néant En ce qui concerne le prétendu « holodomor », la famine « vengeance de Staline contre les ukrainiens » , la famine donc, ne discrimine pas les gens suivant leur nationalité ni leur nationalisme. Elle tue préférentiellement les pauvres. En l’occurrence un échantillon de population comprenant une vaste majorité de partisans de Staline. Le livre de Marc Tauger aux éditions Delga fait bien le tour de la question. Enfin il faudrait que ces défenseurs de l’holodomor cessent de montrer constamment des photos de la Croix-rouge prises lors de la famine de 1922, créée par le blocus occidental et la guerre civile.
      Comme disait le président Wilson : « nous n’arrêterons pas le bolchévisme par les armes mais par la famine nous y parviendrons ».
      Enfin en Russie comme en Chine, il y avait, avant la première guerre mondiale des famines périodiques tous les 4 ans environ. Mais les famines antérieures à la révolution (17 ou 49), c’était la faute à pas de chance, la famine de 1932 la faute à Staline, celle de la révolution culturelle, la faute à Mao. Mais après ces deux événements, plus de famine ! Palsambleu, que s’est-il passé ?


    • Christelle Néant Christelle Néant 12 février 20:19

      @sven
      Merci pour ces informations. Malheureusement comme pour les livres proposés par Mychris, impossible pour moi de commander une version papier du livre de monsieur Tauger.


    • waceri 9 février 17:02

      Bonjour,

      Ben non, comme prévu, je vous en ai parlé il y deux ans qu’on aurais la petite ukraine dans le reich et que les russes garderais la crimée dans la fédération.

      C’est pas mendier ca fait vingt ans qu’on les invite, c’est juste une réponse tardive, contrainte et forcée, a grand frais, dans des conditions déplorable.

      En revanche, il ne se ferons pas trop niquer sur la négociation, a l’otan c’est mémes régles pour tout le monde, et pour le Reich on as déja un protocole en court.

      ++


      • Reiki Reiki 9 février 17:23

         L Ukraine et la Russie font partie de la civilisation Européen au même titre que n importe quel autre pays dans l union.  L union européenne n est qu un faire valoir des état unis et en l état actuel. Je ne lui accorde aucune légitimité .... 


        • aimable 9 février 18:05

          Je trouve la caricature qui accompagne votre article très a propos  smiley

          Les Ukrainiens se sont laissés manipuler par des hommes politiques spécialistes des promesses de campagnes électorales , qui eux même ont été victimes des différents miroirs aux alouettes .


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 18:14

            @aimable. Et qui ont été choisis et financés par des néocons (étazuniens).


          • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 18:23

            @aimable
            C’est un immense jeu de dupes et les victimes ce sont toujours les Ukrainiens...


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 18:46

            @Christelle Néant. Au temps du Reich-pour-mille-ans, les wagons tombereaux chargés de munitions ne repartaient pas vides, mais chargés de tchérnoziom
            Le trafic a repris... Par exemple vers les pays Baltes.
            Pédogenèse datant de l’Holocène, ou précédent interglaciaire. La fertilité proverbiale des tchérnozioms est fragile à une mauvaise exploitation : la saison dicte précisément ce que l’on peut faire et ne pas faire.


          • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 20:45

            @JC_Lavau
            De plus chaque sol est adapté à l’endroit où il se trouve (géologie, faune, climat, etc). C’est ridicule d’en exporter ailleurs. Un sol adapté à un environnement A, ne le sera pas dans un environnement B.


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 20:53

            @Christelle Néant. Il y a surtout que cela a demandé des dizaines de milliers d’années à évoluer. L’humus tchérnoziom est de poids moléculaire élevé, avec condensation des noyaux phènes, et en associations argilo-humiques étroites. Ces sols « iso-humiques » sur une profondeur d’un mètre à un mètre cinquante sont largement dus à la microfaune, lombrics surtout, qui ont amplement brassé la matière organique en profondeur. Essentiellement sous steppes et prairies.

            C’est un vol irréparable. Un crime contre l’Ukraïne.


          • Christelle Néant Christelle Néant 9 février 21:03

            @JC_Lavau
            Oui. Le mot crime est totalement approprié. Quand les Ukrainiens auront réellement compris l’ampleur de ce que les Occidentaux leur ont volés, il sera trop tard.


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 21:47

            @Christelle Néant. J’oubliais de préciser que ce sont des sols de climats continentaux, à saisons très contrastées, modérément arrosés (400 à 500 mm/an), plutôt peu drainés.
            Ils ne résistent ni à de grandes sécheresses, ni à des lessivages intenses en climat plus arrosé.

            Ceci dit, si on en vend en sacs en Lituanie, c’est qu’à court terme, ils sont profitables. Je ne prétends pas leur dicter des solutions. Ce n’est pas mon métier.


          • biquet biquet 11 février 14:39

            @JC_Lavau
            La caractéristique du tchérnoziom en Ukraine est qu’il peut avoir jusqu’à 6 mètres d’épaisseur, d’où un formidable réservoir d’eaux pluviales.
            Mais depuis le fin de l’URSS, beaucoup de terres très fertiles ont été abandonnées pour être livrées à la spéculation foncière.


          • egos 10 février 10:22

            Russes ... ethniquement ??

            Pour avoir rencontré des russes, ce caractère ne saute pas aux yeux,

            sauf à considérer les minorités qui peuplent ce pays au même titre et à des degrés divers tous les pays d’Europe.

            Hormis l’influence des églises orthodoxes, l’usage du cyrillique, une histoire contemporaine chargée, son poids démographique et militaire, la superficie de son territoire, ds les faits un ensemble de facteurs civilisationnels, où décelle-t-on un gap ethnique ?


            • Christelle Néant Christelle Néant 10 février 15:55

              @egos
              « Une ethnie ou un groupe ethnique est une population humaine qui considère avoir en commun une ascendance, une histoire (historique, mythologique) une culture, une langue ou un dialecte, un mode de vie ; bien souvent tous ces éléments à la fois. L’appartenance à une ethnie ou ethnicité est liée à un patrimoine commun, que ce soit la tradition, des coutumes, la culture, l’ascendance, le rôle social, l’origine géographique, la langue ou le dialecte, l’idéologie, la philosophie, la religion, la mythologie, la cuisine, l’habillement, la musique. »
              Donc oui, y a une différence ethniquement, linguistiquement et religieusement entre des habitants de l’Est de l’Ukraine, qui vivent dans une zone qui a fait partie de l’empire Russe dès le 17e siècle et qui sont plutôt Russes ethniquement, et par exemple des Ukrainiens de l’Ouest, qui ont fait partie pendant des siècles de la Pologne ou de l’empire Austro-Hongrois.... Même s’il y a aussi des poins communs, bien sûr. C’est ce qui fracture actuellement l’Ukraine, entre ceux qui se sentent Européens (l’Ouest du pays et les politiciens issus du Maïdan), et ceux qui se sentent Russes (le Sud-Est du pays).


            • Guy19550 13 février 20:44

              L’Ukraine dans l’Otan est possible mais sans les républiques et la Crimée. C’est carrément contraire aux accords de Minsk, d’un point de vue de faisabilité. Si on s’oriente vers cela, cela implique un déploiement de défenses en Ukraine qui serait énorme. L’Ukraine veut cela au même titre qu’ils veulent les soldats de l’Onu, à savoir que c’est impayable pour eux autrement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès