• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine semble bien décidée à enterrer définitivement Minsk II et à (...)

L’Ukraine semble bien décidée à enterrer définitivement Minsk II et à relancer la guerre dans le Donbass, en entraînant la Russie avec

Suite au défilé de l'OTAN et aux déclarations délirantes des officiels américains sur l'agression russe imaginaire dans le Donbass, et la nécessité pour la Russie de retirer des troupes qui n'ont jamais été là, tous attendaient de voir quelle forme cette déclaration de guerre allait prendre.

Comme je le craignais il y a un mois et demi en arrière, il semble que l'ébauche de la loi de réintégration du Donbass qui va être votée par la Rada, sera la version déclarant ouvertement la Russie comme étant le pays agresseur, et les territoires actuels des deux républiques populaires comme étant des territoires occupés. L'usage de la force militaire pour les récupérer serait alors justifiée par cette loi, qui permettrait aussi d'instaurer la loi martiale (permettant au passage de faire taire totalement toute dissidence, voire de liquider en toute légalité ceux qui rêvent de renverser Porochenko, comme Avakov, Tymochenko, ou Tourtchynov).

Pourquoi un tel revirement ? Parce que les néoconservateurs américains en ont assez du statut quo des accords de Minsk, ils sont en train de perdre la guerre en Syrie, leurs marionnettes de Daech se faisant exterminer par l'armée syrienne épaulée par l'aviation russe. Alors il leur faut allumer un autre brasier pour déclarer la guerre à la Russie par procuration. Ils ont besoin de cette guerre, sans laquelle le système américain tout entier va s'effondrer.

Et comme les armées des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) respectent le cessez-le-feu, les multiples provocations de l'armée ukrainienne durant l'été n'ont pas réussi à leur faire franchir la ligne rouge qui aurait permis à Kiev de justifier une future grande offensive.

Porochenko étant trop timoré, les néoconservateurs ont commencé à le mettre sur un siège éjectable en activant les groupuscules néo-nazis et la presse occidentale aux ordres, histoire de lui montrer que nul n'est indispensable en ce monde, et que s'il ne se décidait pas à être aussi radical que les groupuscules néo-nazis ukrainiens sus-mentionnés, ils allaient placer ces derniers au pouvoir.

Porochenko a parfaitement compris l'avertissement et n'a pas l'intention de finir comme son prédécesseur (Viktor Ianoukovytch), voire pire. Il va donc obéir, et mettre lui-même le feu aux poudres (et si ça foire, il sera désigné comme responsable, comme Saakachvili en Géorgie).

C'est la représentante du président à la Rada, Irina Loutsenko, qui a lâché le pavé dans la mare. D'après elle le projet de loi est prêt à 99,9 % pour être soumis au vote du parlement.

« Pour la première fois, la notion que la Russie est un état agresseur sera introduite au nouveau législatif  », a-t-elle déclaré.

Mais l'Ukraine ne veut pas perdre les fonds du FMI dont elle a un besoin vital pour survivre. Or le règlement du FMI interdit de prêter à un pays en guerre. L'Ukraine va donc mentionner dans cette loi une référence à l'article 51 de la charte de l'ONU sur l'auto-défense. L'Ukraine ne serait donc pas en guerre, elle se défend simplement. Quand on dit que le diable se cache dans les détails. Le pire est que les autorités ukrainiennes ne cachent même pas pourquoi elles n'appellent pas un chat, un chat.

« Cela signifie que l'Ukraine a le droit de se défendre. Une fois de plus, ce n'est pas une guerre, mais de l'auto-défense. C'est pour que le Fonds Monétaire International nous donne des ressources, c'est pour les investisseurs, » a-t-elle ajouté.

Le plus magique dans l'histoire, c'est que la Russie fait partie du FMI, et se retrouverait donc à financer un pays qui l'a déclaré comme état agresseur. Kafka doit se retourner dans sa tombe. On marche complètement sur la tête avec ce projet de loi. Sans parler des immigrés ukrainiens vivant et travaillant en Russie qui vont se retrouver (ainsi que leur famille restée en Ukraine) dans une situation des plus compliquées, pour ne pas dire bizarre.

Immigrés ukrainiens vivant en Russie

Cette loi, permettrait aussi à l'Ukraine de se défausser de sa responsabilité pour les crimes de guerre de son armée dans le Donbass, et de rejeter la faute sur l'état agresseur, comme l'a déclaré Rouslan Bortnik, le directeur de l'Institut Ukrainien d'Analyse et de Gestion Politique.

« Cette définition va bloquer la possibilité pour les résident du Donbass de lancer des poursuites judiciaires auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), puisque cela permettra à l'Ukraine d'ignorer ces plaintes et de dire que sa souveraineté ne s'étend pas aux territoires occupés, » a-t-il expliqué.

En gros, « si les gens sont bombardés par notre armée, ce n'est pas de notre faute, c'est la faute des Russes  ». Le cynisme à l'état pur. Pour lui, cette définition dans la loi ukrainienne pourrait aussi donner des arguments supplémentaires à Kiev dans son conflit judiciaire avec la Russie face à la Cour Internationale de Justice de l'ONU.

Pour le politologue ukrainien, Andreï Zolotarev, reconnaître la Russie comme étant l'état agresseur, reviendrait de fait à dénoncer unilatéralement les accords de Minsk. Kiev serait alors celle qui briserait les accords de Minsk tout en pouvant continuer à venir jouer les victimes et les pleureuses en hurlant à l'agression russe, en priant pour que la Russie intervienne pour de vrai, pour fignoler le tableau.

En plus de ne pas respecter la nouvelle trêve (33 violations du cessez-le-feu de lundi à mardi, et 84 obus tirés hier soir sur le territoire de la RPD), établie pour permettre à la rentrée scolaire de se faire dans le calme, l'Ukraine s'apprête à renforcer le blocus économique, cette fois avec la Russie. Les radicaux se sont en effet préparés à bloquer toute fourniture de charbon à l'Ukraine depuis la Russie. Quand les Ukrainiens souffriront du froid ou de coupures d'électricité cet hiver, la propagande de Kiev leur dira que c'est de la faute de la Russie.

Et les États-Unis rajoutent de l'huile sur le feu, en livrant des armements « défensifs » à l'Ukraine, dont certains sont déjà arrivés dans le Donbass. Mais au vu de la vitesse à laquelle l'Ukraine perd son armement, et son armée (entre désertions, morts hors combat, alcoolisme, et affrontements entre unités régulières et bataillons néo-nazis), les choses sont plutôt mal parties.

Sans compter que la Russie, avec Vladimir Poutine à sa tête, n'a pas l'intention de foncer dans le chiffon rouge qui lui est tendu par Kiev. Poutine sait quel rôle on veut lui faire jouer, et il ne le jouera pas. La Russie n'interviendra pas. Elle n'offrira pas ce prétexte à l'Ukraine, ni à l'OTAN de se servir de son intervention pour justifier une guerre de l'Europe contre la Russie. La RPD et la RPL étant parfaitement capables de se défendre contre l'armée ukrainienne, la Russie va laisser cette dernière se casser les dents définitivement contre les milices populaires lors d'un ultime chaudron « made in Donbass ». Et cette fois il n'y aura pas de Minsk III.

L'Ukraine pourra hurler par après que si elle a été battue c'est parce que la Russie est intervenue, et que si le pays s'effondre c'est parce qu'il a été vaincu par la Russie, légalement, sur le plan international, sans preuves solides, cela ne vaudra rien.

Ce plan américano-ukrainien sent tellement le sapin, que certains au sein de l'UE semblent d'un seul coup se réveiller, comme si ils comprenaient qu'il est temps de prendre ses distances avec le bourbier ukrainien. Le parlement européen a été le premier à ouvrir le bal, en déclarant vouloir s'attaquer au problème de la prolifération du néo-nazisme en Ukraine (sic) !!!

Il y a quelques propagandistes (pardon « journalistes ») français qui doivent avoir frôlé la crise cardiaque en lisant cette annonce. Eux qui nous avaient juré, la main sur le cœur, qu'il n'y avait pas de néo-nazis au pouvoir en Ukraine après le Maïdan, voilà que le parlement européen met les pieds dans le plat, parlant ouvertement de la glorification des collaborateurs des Nazis, des changements de noms de rues, des marches aux flambeaux, et des symboles nazis d'un certain nombre de bataillons ukrainiens. Oups.

Le second à être redescendu sur terre c'est Jean-Claude Juncker (peut-être a-t-il enfin décidé d'arrêter l'alcool), en déclarant que « l'Ukraine n'a rien à voir ni avec l'Union européenne, ni avec l'OTAN  » (sic bis). Puis en ajoutant que «  60 guerres se déroulent actuellement, aucune d'entre elles n'a lieu sur le territoire européen, si on ne compte pas l'Ukraine  ». En clair : si l'Ukraine veut faire la guerre à la Russie, ça sera sans nous !

Encore pire, au lieu de dire cela en privé à Porochenko, Jean-Claude Juncker lui a fait savoir sa position directement en public à la presse. Un véritable camouflet pour le président ukrainien.

Et histoire d'enfoncer le clou, Jean-Claude Juncker s'est aussi fendu d'une déclaration sur la nécessité pour l'UE de collaborer avec la Russie pour assurer sa sécurité :

«  La surface des pays appartenant à l'UE est de 5,5 millions de kilomètres carrés. Le territoire russe en couvre 17,5 millions. Y a-t-il d'autres questions ?  », a-t-il déclaré. «  Il est nécessaire de trouver un moyen de dialoguer avec la Russie au sujet de notre avenir commun  ».

La prise de conscience va très loin, puisqu'il a poursuivi sur le rôle déclinant de l'UE à l'échelle internationale, et la nécessité de cesser d'agir en maîtres du monde :

«  L'histoire évolue très rapidement, et parfois plus vite que nous ne la comprenons. Nous nous sentons et nous agissons comme des maîtres du monde, alors que nous devrions agir dès aujourd'hui de manière plus modeste  », a ainsi souligné le président de la Commission européenne.

L'Ukraine et son patron, les États-Unis, vacillent de plus en plus, et cette instabilité systémique ne peut que déboucher sur la guerre ou l'effondrement (ce dernier pouvant d'ailleurs suivre la première option). Et si certains va-t-en guerre sont prêt à entraîner l'UE et l'OTAN dans leur sillage, d'autres semblent beaucoup moins prêts à se sacrifier au nom des intérêts américains.

Il faut s'attendre dans les semaines qui viennent à des attaques sous faux-drapeau après le vote de cette nouvelle loi à la Rada, afin que Kiev justifie la future offensive contre la RPD et la RPL au nom du soi-disant droit à l'auto-défense de l'Ukraine, qui n'est qu'un permis de génocider sa propre population sous couvert d'agression russe et d'occupation imaginaire.

Il est temps pour les instances internationales de se réveiller, et de mettre le holà à cette folie, avant qu'il ne soit trop tard.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 30 août 15:30

    Tant qu’ils ne tirent pas sur les vols internationaux , personne n’en a rien à cirer du Dombass et de ses seigneurs de la guerre .....


    • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 15:40

      @LE CHAT
      Ouais sauf que c’est l’armée ukrainienne qui tire sur les vols internationaux....


    • LE CHAT LE CHAT 30 août 16:23

      @Christelle Néant
      je n’y crois pas , ce sont vos amis putschistes des républiques autoproclamées pro-russes et nettoyeurs ethniques qui ont fait le coup !


    • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 16:55

      @LE CHAT
      C’est bien ça votre problème. Vous basez votre opinion sur des croyances. Je base la mienne sur les faits.


    • Croa Croa 30 août 22:59

      À Christelle Néant,
      En quoi est-ce un problème que l’armée ukrainienne tire sur les vols internationaux ? Il suffit de dire que ce sont les russes qui ont tiré !


    • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 23:59

      @Croa
      Ouais en gros c’est ça la mentalité des autorités ukrainiennes.... Tout est de la faute aux Russes. Ils ont le dos large...


    • nmishtal 30 août 15:53

      @néant , sauf que l’enquête du JIT démontre de manière irréfutable la responsabilité de l’armée russe , ils , le JIT , ont pu déterminer que le type de schrapnells dans les corps des victimes venaient d’un type précis de BUK seulement en service dans l’armée .Et sur ce point les médias russes ne pouvant nier ont préféré ne pas répondre .
      Le procès des assassins est pour dans quelques mois en Hollande , tout le monde sera content de savoir que les coupables vont enfin pouvoir être jugés .
      Dommage que la Russie ait mis son veto à un tribunal international sous l’égide de l ’ONU pour juger les assassins ,sans doute Poutine a t il voulu éviter à Poroschenko une condamnation .

      L’enquête du JIT et ses conclusions terribles pour l’armée russe et le Kremlin :

      https://www.om.nl/onderwerpen/mh17-crash/@96068/jit-flight-mh17-shot/


      • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 16:00

        @nmishtal
        Faux le JIT n’a rien prouvé du tout de manière irréfutable. Les analyses chimiques des shrapnels montrent deux groupes de composition chimique. Ce qui indique qu’il y a un problème de cohérence, plusieurs shrapnels venant d’un même missile ne peuvent avoir des compositions aussi différentes. Le nombre et la taille des shrapnels pose aussi problème, sans parler de la taille et de l’orientation de certains trous dans la carlingue qui ne collent pas du tout. Sans parler de la zone de tir donnée, invalidée. Des témoins sur place qui parlent quasiment tous d’avions de chasse ukrainiens à proximité du MH17, etc etc etc. Cette enquête est biaisée dès le départ par la présence de l’Ukraine au sein du comité d’enquête. Quand on désigne le coupable dans les minutes qui suivent le drame, c’est que le coup était monté d’avance et le coupable avec. la méthodologie du JIT le prouve totalement (ou plutôt l’absence de méthodologie sérieuse).
        La preuve que ce rapport ne vaut rien juridiquement, c’est que l’Ukraine l’avait inclus comme preuve dans sa plainte contre la Russie devant la CIJ, pour l’accusation de financement et de soutien du terrorisme. La CIJ a déclaré qu’il n’y avait rien qui prouvait légalement cela. Rapport du JIT inclus. Ce qui veut dire que la CIJ considère ce rapport pour ce qu’il est : un torchon qui ne vaut rien. Donc remballez vos bêtises et allez apprendre à lire et à analyser un rapport.


      • nmishtal 30 août 16:14

        vous vous trompez et vous n’avez pas pu lire le rapport en 5 mns , la composition chimiques des schrapnells ? Non , les russes sont coincés à cause de la forme des schrapnells des têtes explosives , ces schrapnells avec cette forme particulière ne sont quand les têtes explosives des BUK russes.Et pas du tout dans celle des buk ukrainiens .

        Aucun avion ukrainien militaire ce jour là dans le secteur du vol MH17 , cela a même été confirmé , plus tard ,après avoir affirmé le contraire , par le minsitère de la défense russe .

        Le rapport du JIT sert de base au procès qui va se dérouler , si vous avez des infos vérifiables et qui seront vérifiées (je préfère vous prévenir à l’avance que les gens du JIT ne sont pas des lecteurs malléables ) vous pouvez apporter votre témoignage au JIT sur ce lien :

        https://www.politie.nl/themas/flight-mh17/witness-appeal-crash-mh17.html

        Vos collègues de LIFE News , la tv tusse fermée le 18 aout , qui annoncent avec tambours et trompettes que les terroristes pro russes ont abattu un AN26 ukrainien au JT de 19h .
        A 1’41 le journal de 20H où vos collègues de LIFE News changent de version et voilà que l’armée ukrainienne a abattu un Boeing malaisien .

        https://www.youtube.com/watch?v=NsmVZmSBaEg


        • VivreenRussie VivreenRussie 30 août 16:40

          @nmishtal,

          Il y avait 4 possibilités derrière le tir de missile, il n’en reste qu’une seule, ce qui explique la lenteur de l’enquête et le refus de Kerry de répondre à une demande officielle de la part du père d’une des victimes...

          1- Armée Russe
          2- Groupe de séparatistes
          3- Armée Ukrainienne
          4- Battalion 

          Qui était dans le secteur ? 2,3 et 4
          La présence de l’armée russe en Ukraine n’a en 2017 toujours pas été prouvée par qui que ce soit.
          Je vous invite à « comparer » avec l’arrivée des troupes russes en Syrie, dès le lendemain nous avions des photos et tout le monde pouvait compter les équipements lourds...

          Qui avait un équipement dans le secteur ? 3
          (prouvé par le reportage de la télévision Ukrainienne)

          Est ce le premier tir de missile sur un avion civil par l’armée Ukrainienne ? Non (vol 1812)

        • Vera79 30 août 16:41

          @nmishtal
          Inutile de vous évertuer à enfoncer des portes ouvertes. Un journaliste correspondant de guerre sur un conflit de 3 ans qui ne sait pas faire la différence entre un militaire de carrière (avec un équipement disponible uniquement dans son corps d’appartenance) et un « partisan » (équipé de bric et de broc) ... doit changer de métier ! A moins que ce journaliste n’en soit pas un mais juste un propagandiste !! Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !!


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 16:49

          @nmishtal
          Parce que vous croyez que je vous ai attendue pour le lire ce rapport ? Morte de rire. Le problème est que la forme ne colle pas exactement, il manque du poids et de l’épaisseur aux shrapnels présentés. Et la variation de composition chimique d’un élément à l’autre est incompatible avec une origine commune de ses fragments. En clair ils ne peuvent venir que de deux choses différentes, issues d’un processus de fabrication différent. Ce qui est impossible si ces éléments viennent d’un même missile.
          Concernant les avions militaires il y a plus de 16 témoins qui les ont vu, et ont témoigné devant caméra. Dont un que j’ai interrogé moi même. Les radars russes ne peuvent détecter en dessous de 5 000 m d’altitude, donc tant qu’ils se sont maintenus sous cette altitude ils étaient invisibles pour les radars russes primaires (aucun avion militaire n’allumant son transpondeur en pleine mission, les données de radar secondaire sont totalement inutiles). La conférence de presse du MoD russe trois jours après l’incident montre clairement que quelque chose s’est dirigé vers l’avion par en dessous et depuis l’arrière. Les radars russes n’ont rien vu arrivant depuis l’Est, depuis les zones contrôlées par l’armée de la RPD. C’est ça qui a été dit par les Russes. (Faut apprendre à lire)
          Les dernières fuites venant du SBU confirment d’ailleurs les chiffres du nombre d’avions de chasse ukrainiens présents ce jour là dans le ciel près du MH-17 donnés par certains témoins : trois. Un SU-25, un SU-27 et un Mig-29.
          Le rapport du JIT va servir à une mascarade de justice. Comme l’ordalie par l’eau comme preuve à l’époque des procès en sorcellerie. Ca ne vaut pas mieux.
          Enfin concernant les collègues de Life ils se sont tout simplement plantés. Ca arrive à tout le monde, même aux médias occidentaux.
          Donc je le dis et le redis. Vous n’avez rien prouvé, et le JIT non plus.


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 16:54

          @Vera79
          Niveau aveuglement vous vous défendez bien. Entre vous et Mishtal je ne sais pas lequel mérite la première place.
          Parce qu’il suffit de voir les soldats d’ici pour bien voir que beaucoup sont encore justement équipés de bric et de broc, malgré la professionnalisation de l’armée, qui a permis d’harmoniser l’uniforme et l’équipement de certaines unités plus que d’autres. En trois an de guerre, la milice populaire est devenue une armée. Faut mettre à jour vos fiches monsieur le troll.


        • nmishtal 30 août 16:58

          @Christelle Néant

          les radars de détection de défense aérienne russes ne détectent rien en dessous de 5000 mètres si près de la frontière russe ???

          Merci vous venez de prouver que vous êtes prête à raconter n’importe quoi et vous vous enlisez bêtement avec les avions de chasse ukrainiens , ça prouve que l’histoire du BUK russe et de la culpabilité de l’armée russe vous est insupportable malgré les preuves désormais irréfutables.

          Si vous avez des infos sérieuses contactez le JIT sinon continuez à écrire vos articles et on reparlera le jour du procès.


        • nmishtal 30 août 17:02

          @Vera79
          bonjour , ce n’est pas vraiment une journaliste , elle travaille pour l ’agence « d’information » d’une république fantoche créée et portée à bout de bras par le Kremlin tant que celui ci pourra financer la guerre dans le Donbass . Le reste est comique , surtout les radars qui ne voient pas en dessous de 5000 mètres ...


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 18:09

          @nmishtal
          Sauf que les radars russes ne sont pas juste à côté de la frontière. Donc oui la limite est de 5000 m et avait été donnée par les autorités russes elles-mêmes. Donc remballez votre agressivité. Celle qui raconte n’importe quoi sans savoir c’est vous.
          Moi j’ai analysé le dossier, épluché les témoignages vidéos, regardé de nombreux reportages sur ce dossier, et interrogé des gens sur place aussi. Sans parler des discussions avec ceux qui ont passé le plus de temps sur place comme Patrick Lancaster.
          Il y a au moins 16 témoins qui ont confirmé devant caméra avoir vu des avions. Pour le reste je vous laisse fouiller, il y a eu des fuites au SBU prouvant que les autorités ukrainiennes ont tout fait pour faire disparaître les preuves de la présence de ces avions ukrainiens dans le ciel du Donbass ce jour là. Donc celle qui s’enlise dans le n’importe quoi c’est vous. C’est l’idée que ce soit l’armée ukrainienne qui vous est insupportable en dépit de l’évidence. Le jour où la vérité éclatera on en reparlera. Prévoyez les médicaments pour le coeur vous allez en avoir besoin.


        • nmishtal 30 août 18:53

          @Christelle Néant comme je vous l’ai déjà indiqué , envoyez vos preuves au JIT sur le site que je vous ai transmis , nul doute que vos preuves seront utilisées par la défense au procès et vous rendriez service au Kremlin qui est empêtré dans cet assassinat de masse que son armée a commis.

          Vous faites rire mes amis de l’armée de l’air avec votre détection de radar de veille pas possible en dessous de 5000 mètres , c’est la preuve encore une fois que vous êtes obligée de tout déformer pour tenter de faire passer votre vérité .


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 19:04

          @nmishtal
          LOL les preuves utilisées par le JIT ? Vous croyez encore au Père Noël ou vous me prenez pour une dinde ?
          L’accusation a été menée à charge avec le coupable désigné 5 min après le crash. Tous les éléments qui ne collent pas avec la narrative de départ, comme les radars russes qui n’ont vu aucun missile BUK partir de la zone tenue par l’armée de la RPD, ont été écartés. Le fait que les BUK ukrainiens présents sur la zone (il y en avait trois à proximité) n’ont rien détecté non plus (pourtant leurs radars sont prévus pour détecter l’activité de tout autre BUK présent sur zone, sans parler du tir de missile). Personne n’a filmé ni photographié le panache du BUK alors que ca se voit à des kilomètres surtout dans cette zone là. Etc etc etc.
          Vos amis de l’armée de l’air sont aussi imaginaires que les preuves du JIT. Votre compétence en ce domaine aussi. La seule qui déforme tout pour essayer de faire passer sa vérité c’est vous. Faut croire que vous êtes payées pour perdre votre temps à vous faire claquer le beignet 7j/7 sur Sputnik, et venir en rechercher encore ici. Ou alors vous êtes masochiste.


        • Mychris Mychris 30 août 19:04

          Et on reparle de la théorie de l’avion de chasse ukrainien. Je vais faire hurler VivreenRussie mais bon, j’essayais de faire entendre raison au fanboy de Christelle, Laurent47 :

          "Petit problème : personne n’a vu le moindre missile Bouk-M1 partir, et pourtant ce n’est pas faute d’avoir interrogé les témoins dans le Donbass ! Il y a eu des experts allemands de l’aviation civile qui se sont rendus sur les lieux peu de temps après le crash, puis des journalistes néerlandais qui s’y sont rendus récemment pour interroger les nombreux témoins sur place."

          Premièrement ils ont trouvé des « témoins »  :
          https://www.romandie.com/news/Lavion-malaisien-abattu-par-un-appareil-ukrainien-selon-les/498327.rom

          Donc des « témoins » ont vu un avion ukrainien abattre le Boeing
          Parlons de distance angulaire et prenons un témoin placé à la juste verticale du Boeing soit à 10000m de celui-ci (la distance augmentant d’autant plus que vous êtes éloigné de cette verticale).

          la formule est la suivante :
          (distance réelle x taille apparente) / 0,68 = taille réelle.
          (
          0,68 étant la distance en mètres qui sépare l’oeuil d’une règle tenue à bout de bras tendu chez un adulte moyen.)
          donc (10000 x X)/0,68 = 70m (taille du 777) soit 4,76mm
          Donc nos témoins on vu une tête d’épingle ukrainienne abattre un avion de 5mm ce qui en fait pour le moins des hommes doté de capacités oculaires largement au dessus de la moyenne.

          Difficile donc de trouver des témoins oculaires crédibles, d’autant que Almaz-Anteï entreprise d’état a affirmé que le vol MH-17 avait été abattu par un Buk M1 doté d’une ogive 9N314M très vite, afin d’accuser les forces ukrainiennes puisqu’elles étaient les seules disposer de ce type d’arme, celle-ci n’étant plus en service au sein de l’armée russe.
          http://www.ihsairport360.com/article/6371/mh17-shot-down-by-ukrainian-sam-claims-almaz-antey
          On est plus à une version près mais il semble bien que la question des témoins n’ai pas posé de problème outre mesure à ce moment.

          "Ce genre de missile ne fait pas de perforations circulaires de même diamètre ( 30 mm ), espacées régulièrement, comme celles qui ont été photographiées sur le côté gauche du fuselage, au niveau du cockpit ! Ces photos ont d’ailleurs été retirées très rapidement de la circulation !« 

          Non on trouve bien cette photo encore sur le net :
          https://vortexcourage.files.wordpress.com/2014/08/saker3.jpeg

          Mais elle pose 2 questions :

          1) le type d’avion évoqué généralement :
           »Or le Sukhoï Su-24 est précisément équipé de deux canons à tir rapide de 30 mm. et contrairement à ce qu’on a raconté, il peut atteindre facilement 10.000 m.« 

          Le Su-24 est un bombardier, équipé d’un simple canon GSh-6-23M de 23 × 115 mm avec 500 obus
          pour le plafond il peut atteindre 16 500 m d’altitude ce qui ne colle pas.

          Vous vouliez parler d’un Su-25 peut-être ?
          le Su-25 est un avion d’attaque au sol qui est en effet équipé d’un simple canon de 30 mm :
           »The Su-25 also has a Gsh-30-2 30-millimeter cannon under the nose with 260 rounds of ammunition« .
          Or, son plafond n’est que de 7000m d’altitude.
          http://nationalinterest.org/feature/russias-10-warthog-why-the-su-25-frogfoot-flying-tank-17499
          Cela ne colle pas non plus...

          Dans votre hypothèse il ne peut s’agir que d’un Mig-29 ou d’un Su-27 (1 canon Gryazev-Shipunov GSh-30-1 de 30 mm et un plafond de 18 000 m) dont dispose effectivement l’armée Ukrainienne. Ces avions de chasse auraient pu effectivement abattre au canon le MH-17. Admettons.

          2) la photo elle même :
          Ces 2 appareils sont équipés d’un canon simple et non pas de canons couplés et il est impossible d’obtenir ce type de lignes parallèles avec un simple canon comme par exemple avec une batterie anti-aérienne de type Flak https://fr.wikipedia.org/wiki/Flak#/media/File:Flakvierling-38-20mm-hatzerim-1.jpg
          Ajoutons la vitesse de croisière du 777, que ce type d’appareils ne peuvent réaliser qu’une rafale à la fois et qu’en visant le même emplacement ils ne pourraient effectuer d’une, un deuxième tir espacé de 30cms et de deux parallèle.
          Voici d’ailleurs les effets de canons de 25mm et 30mm sur un A-10 :
          http://images.shoutwiki.com/acloserlookonsyria/9/97/Shrapnel_sample.png

          Mais observons cette pièce de cockpit sur une photo moins serrée :
          https://niqnaq.files.wordpress.com/2014/07/14769648553_beae8c1a94_o.jpg?w=700&h=525

          le même type de »lignes« peuvent être observées plus en arrière avec un angle différent ce qui correspond très exactement a des impactes d’un missile buk :
          https://www.metabunk.org/almaz-anteys-live-buk-explosion-tests.t6903/ (rapport de .Almaz-Antey)

          Soit un espacement de shrapnels rayonnant d’un point et s’élargissant.

           »Il paraît qu’un certain pilote de l’armée de l’air ukrainienne, le capitaine Vladislav Voloshin, au commandes de son Sukhoï Su-24, a décollé de la base d’Aviatorskoyë, et a abattu le Boeing 777« 

          Donc »il parait que« mais bon il s’agit effectivement d’une piste évoquée par les médias russes à un moment :
          http://www.msk.kp.ru/daily/26323.5/3204312/
          et pour les non russophone :
          http://www.voltairenet.org/article186390.html.
          RT déclarait même qu’il avait passé le détecteur de mensonge du FSB avec succès
          https://actualidad.rt.com/actualidad/161352-comite-ruso-obtiene-pruebas-implicacion

          Premièrement, l’identité du »témoin« n’a jamais été révélé et il n’a jamais donné d’interview même flouté mais supposons que c’est pour sa protection et celle de sa famille. Et surtout, on a plus jamais entendu parlé de ce témoin à part quelques sites et autres blogs pro russe ou complotistes qui ne faisaient que reprendre les articles de décembre 2014.

          Donc étudions les articles en question : Vladislav Voloshin est bien mentionné dans tous comme pilote de Su-25

          Donc retour à la case départ :

          Su-25 :

          Cruising speed : 750 km / h
          Maximum speed (ML) : 984 km / h
          ML near the ground : 975 km / h
          ML at height : 984 km / h
          Combat radius : 750 km
          Range : 1850 km
          Practical ceiling : 7000 m
          Fighting ceiling : 5000 m

          Boeing 777 :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_777

          C’est simple un Su-25 ne peut pas engager un combat aérien avec un Boeing 777 en vitesse de croisière à 10700 m

          Ce qui rend cette version pour le moins fantaisiste pour ne pas dire qu’il s’agit ici d’une »fakenews« .

          (./..)


        • Mychris Mychris 30 août 19:06

          (../..)

          "...le confondant vraisemblablement avec l’appareil de l’Aeroflot qui ramenait Poutine de Pékin vers Moscou, et qui a emprunté le même couloir aérien, mais 20 min. avant."

          Vous pensez sans doute à cet article :
          http://reseauinternational.net/crash-du-boeing-777-lavion-du-president-poutine-cible-dun-missile-ukrainien/
          je cite :
          « Je peux dire que l’avion de Poutine et le Boeing de la Malaysian Airlines se sont croisés au même point et au même échelon, à proximité de Varsovie, sur un échelon de 330-m, à une altitude de 10 000 mètres. Le jet présidentiel se trouvait à cet endroit à 16h21 heure de Moscou, et l’avion de la Malaysian Airlines à 15h44 heure de Moscou », a déclaré une source à l’agence de presse sous condition d’anonymat."
          Encore une source sous couvert d’anonymat mais passons...Donc les avions se sont croisés à 1500kms du lieu du crash
          et 35 min plus tard, la belle affaire...
          Je ne sait même pas comment on peut survoler Varsovie dans un Moscou - Pekin mais bon une erreur de frappe puisque qu’il revenait en fait du Brésil.
           

          Reprenons donc l’article original de RT :
          Poutine n’utilise pas un avion de l’Aeroflot directement mais un avion de la présidence Russe de type IL-96
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Avion_pr%C3%A9sidentiel_russe
          Et donc tout d’abord comparons les dimensions :
          Il-96 300 :
          55m de long par 60m d’envergure.
          Boeing 777 :
          73m de long par 63m d’envergure.
          Le 777 est beaucoup plus long mais admettons... La principale différence ici c’est que l’Iliouchine est un quadriréacteur et le Boeing un biréacteur !! Impossible à confondre, sauf pour un amateur.

          De plus RT dans la suite de l’article déclare :
          "Putin has only one jet – Board One, he does not fly other planes. This plane always takes off from Vnukovo-3, but the presidential plane have not been flying over Ukraine for a while,” the source at Vnukovo-3 terminal said.
          Donc ici pas de survole ni de couloir aérien commun, juste une énième me semble-t-il version foireuse.


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 19:16

          @Mychris
          Sauf que les avions ukrainiens ont très certainement volé en dessous de l’altitude du MH17 jusqu’au dernier moment, pour justement ne pas être détectés par les radars russes.
          Un des témoins a d’ailleurs déclaré que l’avion qui avait attaqué le Boeing était remonté brutalement jusqu’à l’altitude de ce dernier juste avant que l’explosion ne se fasse entendre, puis les morceaux de l’avion ne tombent. Voilà comment les témoins ont vu les avions.
          Concernant l’armement vous avez oublié les missiles air-air R-27 dont sont dotés les Mig-29. Charge explosive 39 kg. Un rapport d’ingénieurs russes d’un centre de recherche de l’armée de l’air de la fédération de Russie avait estimé une charge explosive d’environ la moitié celle d’un BUK en se basant sur les photos du cockpit (puisqu’ils n’avaient pas accès directement aux preuves). Charge d’un BUK : 70 kg. Je vous laisse réfléchir au reste.
          La composition chimique de ce qui est déclaré comme des shrapnels de BUK a un problème de cohérence, on a deux compositions d’acier très différentes pour ce qui est censé être les éléments d’un même missile.
          Plusieurs des trous indiquent clairement des shrapnels bien plus gros que les petits cubes et papillons d’un BUK.
          Les BUK ukrainiens présents sur place avec leurs radars n’ont fourni aucune donnée radar indiquant un tir de BUK, ou l’activation d’un autre BUK qu’eux dans la zone concernée.
           Si cela avait été le cas, l’Ukraine aurait fournit ces données depuis longtemps.
          Aucun radar primaire ukrainien en état de marche dans la région. On a que des données de radar secondaire. Donc avion militaire avec transpondeur coupé = invisible.
          Les USA avaient un satellite au dessus de la zone au moment du crash. Aucune photo satellite n’a été fournie, alors que la Russie a fourni les siennes des BUK ukrainiens présents ce jour là. Si les USA détenaient la preuve que c’est la Russie les données auraient été publiées le jour même...
          Etc etc etc.
          Y a plus de trous dans le rapport du JIT que dans un emmental.


        • Mychris Mychris 30 août 19:27

          @Christelle Néant

          « Y a plus de trous dans le rapport du JIT que dans un emmental. »

          Et il y a plus de versions « officielles » russes que de betteraves dans un bortch


        • VivreenRussie VivreenRussie 30 août 19:31

          @Mychris, vous pouvez faire autant de copier coller d’encyclopédies que vous voulez cela ne changera pas le « problème ». 

          Dès le lendemain de cette tragédie les Américains pointaient du doigt la Russie et affirmaient détenir des preuves. 
          Cela fait maintenant plus de 3 ans et pas une seule preuve sur la table...
          « tout le monde » attendait les conclusions du premier rapport, mais ce fut juste : 
          « l’avion a explosé en vol » 
          sans blague ? 
          et le meilleur : nous avons juste étudié les causes techniques, vous devez attendre le second rapport pour « connaitre » les coupables...


        • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 19:40

          @Mychris
          Les Russes ont tenu à explorer toutes les possibilités contrairement au JIT qui avait déjà son coupable à peine l’avion abattu. Chaque agence, ou expert a fait son truc dans son coin. Certains médias se sont aussi fourvoyés avec le SU-25 en omettant le petit mot magique « probablement » qui se trouvait à l’origine dans le rapport du MoD russe, etc. Pour ca que je potasse ce dossier en détail pour refaire une synthèse, mais cela prend du temps et pour le moment je suis beaucoup sur le terrain pour fournir de l’aide humanitaire aux gens qui vivent sur le front, surtout les enfants dont la rentrée est pour bientôt.


        • Mychris Mychris 30 août 19:55

          @VivreenRussie

          « nous avons juste étudié les causes techniques, vous devez attendre le second rapport pour « connaitre » les coupables... » en effet lle JIT n’a pas vocation à désigner des coupables mais bien à désigner les raisons techniques du crash.


        • izarn izarn 30 août 21:38

          @nmishtal

          Vous oubliez que la terre est ronde...L’horizon n’est qu’ à 6 kilometres... De fait des avions peuvent voler beaucoup plus bas que 5000m, plutot une centaine de metres. Ensuite la portée des missiles dépasse les 5000m, ça c’est la portée d’un vulgaire manpad style SA-7... Ensuite la thèse que les russes auraient abattu un avion de ligne est totalement débile : Pourquoi faire ? Qui a une réponse à ça ? La folie de Poutine ? N’importe quoi ! Tout ceci est grotesque...Cela ne vaut meme pas la peine de discuter. On se croirait dans un hopital psychiatrique...


        • Croa Croa 30 août 23:07

          À izarn,
          Vous vous perdez dans les détails inutiles. Au besoin le juge jugera comme on lui dira de juger. C’est humain après tout, il ne veut pas passer le reste de sa carrière dans un placard (au mieux encore !)


        • Mychris Mychris 31 août 11:18

          @izarn

          bonjour, aujourd’hui je ne vois personne en Europe déclarer que les russes auraient pu abattre le MH17 sciemment.
          Cette hypothèse, c’est comme la plupart des avions civiles abattus, hors terrorisme, une erreur tragique de tir, qu’il convient de prendre en considération qu’il soit d’origine ukrainienne, rebelle ou russe. 


        • Mychris Mychris 31 août 11:33

          @VivreenRussie

          « Est ce le premier tir de missile sur un avion civil par l’armée Ukrainienne ? Non (vol 1812) »
          Oui en effet ce n’est pas la première fois que l’armée ukrainienne aurait pu commettre une erreur.
          Mais l’abatage de facto sans erreur de jugement c’est plutôt vos amis de la mère patrie (vol KAL007), les israéliens et les américains (vol 655).

          http://www.liberation.fr/planete/2014/07/18/quand-les-avions-de-se-font-tirer-dessus_1066394


        • Vera79 31 août 17:47

          @Christelle Néant
          Votre réponse confirme mon allégation. Vous n’avez rien d’une journaliste correspondante de guerre. Et quand on est à cours d’argument les insultes !! On ne parle pas de fiche d’information mais de la vraie vie. Des membres de ma famille sont dans l’armée ukrainienne au front dans le Donbass, et un membre dans l’armée russe heureusement à un autre endroit du front. L’annexion de la Crimée a été faite par des militaires russes (les petits hommes verts). Inutile de le nier « Vlad » à longuement expliqué les raisons de son intervention. Ces mêmes militaires se sont retrouvés dans le Donbass et ont inversé le cours du conflit avec la bataille de Horlivka (aout 2014) et plus tard Debaltsévo (février 2015) ! Le conflit oppose actuellement environ 37 000 hommes chez les séparatistes (dont 3000 soldats russes lourdement équipés), avec 675 chars, 80 pièces d’artillerie. En face environ 60 000 hommes qui commencent à avoir un équipement (et une formation) digne de ce nom. Au début de la guerre ce sont les familles qui se cotisaient pour pouvoir équiper les soldats ! C’est pourquoi on attend la livraison de Javelin pour pouvoir se défendre contre ces blindés. Mais cela n’arrivera pas parce que toutes les parties ont intérêt à un conflit gelé, même Porochenko !
          Quant à l’avion civil abattu ... inutile d’inventer des histoires ! Comme dans tout accident de ce genre, la première version est la bonne. Un groupe de séparatistes s’est vu livrer un lance missile Buk venu de Russie. Un servant inexpérimenté a cru descendre un chasseur ukrainien ... c’était un avion de ligne ! Il n’y avait pas d’avion ukrainien dans les airs parce que 2 jours auparavant 2 hélicoptères avaient été abattus ! Après tout a été fait pour dissimuler cette bévue et rejeter la faute sur d’autres !! Même si vous le pensez l’Ukraine n’est pas un pays totalement arriéré ... beaucoup de personnes dans la population ont des téléphones intelligents avec caméra, ainsi que des caméras dans les voitures (vous savez tous les films postés sur youtube par les conducteurs russes ou ukrainiens en mal de sensation). Le trajet du lance missile a été retracé, le départ du missile (sa trainée) sur la colline, la chute de l’avion civil ...
          C’est comme dans les attentats en France ou en Espagne, une fois qu’ils se sont produits, les enquêtes permettent de reconstituer l’emploi du temps des terroristes, heure par heure ! 


        • Christelle Néant Christelle Néant 31 août 19:20

          @Vera79
          Et vous vous n’avez rien de quelqu’un qui est sur place et qui connaît le dossier. Vous l’ouvrez pour raconter n’importe quoi. J’ai encore le droit de le dire ce n’est en rien des insultes.
          Je m’en fous de vos fiches d’information. Je VIS ici depuis presque 18 mois maintenant. Je suis sur le front au moins 3 fois par semaine, si pas plus. Alors vos membres de la famille dans l’armée ukrainienne, qu’est ce que ca peut me faire ? Ils vivent pas ici. Ils racontent ce que leur raconte la propagande pour les motiver. Point. Y a pas d’armée russe ici. En Crimée elle était déjà présente conformément à l’accord entre l’Ukraine et la Russie pour la location de la base navale. Vous déblatérez du grand n’importe quoi. Preuves ? Zéro !! Même les officiels ukrainiens ont reconnu à la TV y a quelques mois en arrière qu’ils n’ont AUCUNE preuve légalement valable de la présence de l’armée russe en Ukraine. AUCUNE !!! Tous les chars, véhicules blindés etc utilisés ici viennent des stocks soviétiques et de ce qui a été piqué à l’armée ukrainienne après chaque victoire. Rien que Debaltsevo c’est plus de 400 véhicules blindés et chars d’assaut qui ont été récupérés. L’armée ukrainienne ne combat pas l’armée russe, elle génocide son propre peuple !!! Faut vous réveiller mon grand. Ici aussi les familles se sont cotisées pour payer le matériel, les armes, les munitions. Et elles le font encore souvent. Vous ne savez absolument pas ce qu’est la vie et la situation ici et vous déblatérez des âneries en croyant savoir.
          Concernant le MH17, j’espère que vous êtes pas policier ou juge, sinon bonjour les erreurs judiciaires avec vous.... Non la première version n’est pas forcément la bonne, surtout quand il y a des intérêts géopolitiques dans le bazar. Jamais la Russie n’aurait livré un BUK ici, et encore moins à des miliciens qui ne savaient pas le manier. Ici il n’y avait personne en 2014 qui savait manier un tel engin. Il y a plus de 16 témoins qui ont rapporté la présence d’avions de chasse ukrainiens dans le ciel, et des fuites du SBU le confirment. Donc remballez votre propagande pro-ukrainienne répugnante qui vise à accuser des innocents pour défausser l’Ukraine de sa responsabilité. Car quoi qu’il arrive l’Ukraine est coupable de ce qui s’est passé pour n’avoir pas fermé son espace aérien, alors qu’elle savait que c’était dangereux. POINT !!!
          Le trajet du lance-missile est anti-daté et cela a été prouvé. les vidéos datent de plusieurs mois avant l’incident, et la fameuse traînée n’est qu’un feu de broussailles sur la colline. Tout a déjà été démonté re-démonté et re-re-démonté. Allez vous informer correctement au lieu de lire les conneries de Bellingcat.
          Le rapport du JIT est un torchon indigne d’être appelé un rapport d’enquête. Rien que la présence d’un des suspects (Ukraine) dans l’équipe d’enquête rend cette dernière totalement invalide d’un point de vue juridique.


        • VivreenRussie VivreenRussie 1er septembre 07:03

          @Vera79,

          « beaucoup de personnes dans la population ont des téléphones intelligents avec caméra, ainsi que des caméras dans les voitures » 
          C’est effectivement une réalité que personne ne conteste.

          « dont 3000 soldats russes lourdement équipés), avec 675 chars, 80 pièces d’artillerie. »
          Quel est le secret de l’armée Russe pour éviter les « téléphones intelligents avec caméra » ?
          Cela fait maintenant 3 ans que l’on nous sort cette histoire et rien pas une seule photo, pas une seule vidéo pour le prouver... 
          Je vous l’accorde il n’est pas « toujours facile » de distinguer l’origine du materiel qui se ressemble beaucoup, mais quand il y a un rapport puis deux concernant la presence d’un char Tos-1 (Buratino) qui lui ne peut être confondu, il devrait être « facile » de le traquer et d’avoir des photos surtout que pour le réapprovisionnement il est accompagné par d’autres équipements.
          Et bien non, zéro pas une seule photo entre la première affirmation et la seconde soit presque un an...
          Regarder sur une carte la surface du Donbass en 3 ans pas une seule photo satellite avec des équipements de Russie...
          Relisez les declarations du général Christophe Gomart, directeur du renseignement militaire français. « Nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement »
          (2015 - commission de la défense et des forces armées de l’Assemblée nationale)

          Outre les prises d’équipements, l’on note également la presence d’importants stocks d’armes dans le Donbass...
          Pour l’anecdote il y a une photo d’archive avec Obama visitant un de ces stocks sur Donetsk :

        • Christelle Néant Christelle Néant 1er septembre 07:08

          @VivreenRussie
          Concernant les prises et trophées, la blague préférée d’ici c’est celle-là, et elle en dit long :

          Ukraine, zone de l’OAT. Appel depuis le « chaudron » :
          - Camarade général, nous sommes 200, les séparatistes sont 200, qu’est-ce qu’on fait ?
          - On vous envoie des chars !!!
          - Camarade général, nous sommes 100, les séparatistes sont 300. Les chars, il y en aura ??
          - Vous en aurez...
          - Camarade général, nous sommes 10, les séparatistes 390 ! Les séparatistes demandent : - Les chars, il y en aura ?


        • wesson wesson 3 septembre 16:18

          @nmishtal
          sans même évoquer les aspects techniques, l’enquête ne peut en aucun cas être prise au sérieux. 


          Tout simplement parce qu’elle intègre dès le départ un des suspect possible (l’Ukraine), qui a déjà dézingué un avion civil à coup de Buk, et qui as mis 3 ans à le reconnaître - lorsque les Américains leur ont collé sous le nez les enregistrement radar qui prouvaient que le tir venait d’eux. 

          Et d’un autre coté, les enquêteurs ont systématiquement refusé tout élément d’enquête en provenance de Russie, allégeant d’abord qu’il s’agissait d’eux les coupables donc avant même la conclusion de l’investigation, puis ensuite se planquant derrière des raisons techniques bidons, comme par exemple le format des données radar brutes. 

          Et pour couronner le tout, la partie de « l’enquête » concluant à la présence de Buk Russe sur le territoire Ukrainien provient de Bellingcat, dont le caractère de faussaire a déjà été clairement établi notamment sur la Syrie.

          donc parler d’élément technique revient à accréditer le fait que sur le sujet il y ai eu une investigation qui soit digne de porter le nom sur le sujet. Pour ma part tout est à jeter tant que l’Ukraine fait partie du tour de table de cette pseudo enquête.

        • anna anna 30 août 17:18

          Tout le monde connait le tableau de Ilya Répine 

          « Ivan le Terrible tue son fils » 

          Mais peu des gens connaissent le pourquoi du comment du cette histoire.
          Je vous explique :
          Ivan le Terrible arrive a Kiev, entre dans la salle des Fêtes et ouvre ses bras pour serrer son fils dans ses bras. 
          Et son fils lui dit :
          « Slava Ukraïni ! Geroiam slava ! »

          • samy Levrai samy Levrai 30 août 21:04
            @christelle
            Salut à la résistante.
            Au fait les enregistrements des boites noires , que sont ils devenus ? sont ils publiques ? 


            • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 22:11

              @samy Levrai
              Une retranscription des échanges entre l’avion et la tour de contrôle a été mise dans le rapport. Mais comme tout est au secret, on ne peut pas vérifier si cette retranscription est juste ou falsifiée.


            • Alter 30 août 21:38

              Dans toute cette affaire et je vous laisserai me reprendre si je me trompe c’est qu’une guerre contre la Russie mettrait à mal l’Union Européenne et la priverai du gaz russe dont elle a tant besoin.
              L’Allemagne elle-même n’accepterait pas une guerre et rendrait probablement la guerre illégale via sa Constitution car oui la Constitution Allemande contrairement à la nôtre prévaut sur celle de l’UE.
              L’UE n’aurait pas les moyens économique de faire une guerre contre la Russie, la Russie est aujourd’hui sans dette, alors que l’UE malgré qu’elle fasse 28 Etats est criblée de dettes. C’est assez drôle car les armes qui servent aujourd’hui à tuer les Etats, sont littéralement en train de couler l’UE. (comme quoi ce sont bien les Etats et les peuples qui forment réellement l’UE, pas le mirage du peuple européen ou des Etats Unis d’Europe). J’ai parlé de l’Allemagne mais beaucoup d’Etats refuseraient d’entrer en guerre avec la Russie. Ce conflit coûterait trop cher... etc...

              L’Empire Euro-Atlantique souffre le martyre et les guerres continuelles pour le maintenir lui coûte cher. L’OTAN est réellement obsolète et aujourd’hui contrairement à une URSS ruinée nous avons une Russie relevée et qui réserve beaucoup de surprise. Je ne crois pas non plus que la Russie entrera dans le jeu de Kiev et je pense même que la Russie a dû anticiper parce que les russes se débrouillent pas mal aux échecs et ils risques dans pas longtemps de faire échec et mat sur l’échiquier mondiale.

              L’UE est bord du gouffre financier, cette guerre la désintègrerai financièrement et les gens avertis savent très bien qu’il suffirait d’une pichnette pour faire effondrer son système bancaire, est-ce que ça entraînerai aussi celui des Etats Unis ? Je n’ai pas de réponse à ce sujet. Je ne m’étonne pas de voir des personnes se réveiller et avoir un peu de bon sens. Contrairement à certains ahuris et illuminés ici qui ne cessent de dire à qui veut bien l’entendre que la Russie est l’ennemie du monde. Si il arrive quelque chose de travers, ce serait la fin de l’U.E mais ce serait dramatique pour les populations européennes. Nous ne sommes plus dans la même situation qu’avant la chute de l’URSS, elle s’est inversée et les Russes aujourd’hui sont plus fort que nous.

              Je propose à ceux qui ont des rêves de 3e guerres mondiale d’aller regarder un bon film, d’aller dormir, de ne plus toucher à l’alcool et d’appelé les monsieur en blouse blanche pour leur raconter leurs problèmes personnels.


              • Christelle Néant Christelle Néant 30 août 22:12

                @Alter
                Très bon résumé.


              • lloreen 30 août 23:56

                @Alter
                "Ce plan américano-ukrainien sent tellement le sapin, que certains au sein de l’UE semblent d’un seul coup se réveiller, comme si ils comprenaient qu’il est temps de prendre ses distances avec le bourbier ukrainien."

                Le monde est ce qu’il est parce que les psychopathes sont aux commandes. Qu’attendre d’autre de la part de fous furieux -dont un exemplaire s’exprime dans la vidéo qui suit- qu’un monde délirant ?
                https://www.youtube.com/watch?v=q3AOa-XXwx8

                Une nouvelle qui devrait faire la une des médias serait celle qui informe du fait que la Russie a payé toutes les dettes de l’URSS.
                https://fr.rbth.com/economie/2017/08/25/enfin-libre-la-russie-rembourse-ses-dettes-heritees-de-lurss_828370

                La Russie va donc lentement mais sûrement reprendre la main et il va devenir de plus en plus visible que les choses commenceront à changer en Europe dans la mesure où d’autres perspectives s’ouvrent à présent à l’est.Washington DC (district of Columbia) continue à attiser le brasier ukrainien dans la mesure où son système mortifère ne peut survivre que par les crises, les pénuries organisée, la paupérisation et les guerres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires