• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine veut relancer la guerre dans le Donbass et envoyer 20 000 (...)

L’Ukraine veut relancer la guerre dans le Donbass et envoyer 20 000 casques bleus comme force d’invasion

Après la brutale escalade du dimanche 5 novembre au soir, qui a vu la République Populaire de Donetsk (RPD) répondre de manière très rapide et ciblée on aurait pu espérer que l'Ukraine se calme quelque peu, et remette à plus tard ses plans de relance des hostilités à grande échelle dans le Donbass.

Malheureusement il n'en est rien, et le double langage (ou les tergiversations) permanent des États-Unis sur la question ukrainienne ajoutent de l'huile sur le feu.

Après avoir publiquement recommandé à l'Ukraine de ne pas soumettre un projet de résolution concurrent de celui de la Russie concernant le déploiement de casques bleus dans le Donbass tout début novembre (à travers une déclaration de Kurt Volker, le représentant spécial des États-Unis en Ukraine), voilà qu'ils font le contraire (toujours avec le même Kurt Volker).

La proposition de résolution est calquée sur celle que voulait l'Ukraine (à savoir pas de casques bleus russes, et un déploiement dans tout le Donbass jusqu'à la frontière avec la Russie), et Kiev aurait mené les discussions à ce sujet non seulement avec les États-Unis, mais aussi avec l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

Il semble que cela ne gêne pas les garants des accords de Minsk de proposer une mission de casques bleus qui va totalement à l'encontre des accords qu'ils sont censés aider à mettre en œuvre (puisque la restitution de la souveraineté sur la frontière est le dernier point des accords de Minsk, qui ne peut être mis en œuvre qu'une fois que tout le reste a été appliqué).

Encore plus délirant, cette mission de 20 000 casque bleus (un chiffre juste astronomique) devrait être placée sous le contrôle de l'OSCE et non de l'ONU. Déjà que l'ONU n'est plus neutre depuis belle lurette, mais l'OSCE n'en parlons même pas ! Il faut rappeler que sur les 57 pays membres de cette organisation, 29 sont membres de l'OTAN et trois aspirent à le devenir, sans parler de l'Ukraine.

Si on y ajoute les pays membres de l'UE, sans être membres de l'OTAN, mais dont la politique de défense est de toute façon dictée par l'Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord, il nous reste hors Russie, 15 pays qui ne soient pas directement inféodés aux États-Unis, mais dont un certain nombre sont trop petits pour tenir face aux injonctions américaines.

En clair, ces casques bleus seraient encore moins neutres que ne l'auraient été ceux directement sous mandat de l'ONU, et ils espèrent vraiment que la Russie va accepter de déployer de telles troupes fortement inféodées aux États-Unis à sa frontière avec la RPD et la RPL ? Une telle proposition est inacceptable (car cela sent l'épuration ethnique future à plein nez), et la Russie y mettra bien évidemment son veto à l'ONU.

Ce plan foireux, a été vivement commenté par Alexandre Zakhartchenko, le chef de la RPD.

« Vingt mille personnes c'est presque deux divisions. C'est une armée qui devrait venir sur le territoire de la RPD et de la RPL pour protéger l'OSCE. Trente hommes pour chaque représentant de la mission de l'OSCE c'est une très bonne « protection », et c'est très coûteux,  » a ainsi déclaré Zakhartchenko.

Le chef de la République a aussi déclaré que Kiev compte sur l'aide américaine pour occuper le Donbass, avec l'assistance de ce contingent de 20 000 casque bleus, mais que cela porte un coup au prestige des autorités ukrainiennes. Car si l'Ukraine a besoin de renforts se montant à 20 % environ de ses effectifs déjà présents dans le Donbass, cela veut bien dire que son armée est à un niveau déplorable.

« Si de telles discussions ont lieu à ce niveau de délire, c'est non seulement irrespectueux pour nous, mais aussi pour l'Ukraine », a-t-il conclu.

Ce week-end, Igor Plotnitsky, le chef de la République Populaire de Lougansk (RPL), avait lui aussi critiqué ce plan délirant, en rappelant que l'Ukraine n'avait pas les moyens de gérer financièrement la venue d'une telle force militaire.

« Je ne connais que quelques pays, incluant la Chine, qui, à ce jour, si une telle autorisation était donnée, pourraient financièrement assurer le stationnement d'une telle mission sur ce territoire. La mission implique beaucoup de choses - ce n'est pas juste des gens qui viennent, mais aussi le logement, la nourriture ; c'est le programme culturel, et tout le reste. Ce n'est pas aussi simple que cela en a l'air, qu'ils viennent ici, et se tiennent épaule contre épaule. Non le processus est un peu différent  », avait ainsi déclaré Plotnitsky.

Il a aussi tenu à rappeler que le déploiement d'une telle mission requérait le consentement des deux parties (il faut rappeler que l'Ukraine, les États-Unis et leurs vassaux prétendent qu'ils peuvent se passer du consentement de la RPD et de la RPL) :

« Nous sommes l'une des deux parties, et donc sans notre consentement, sans notre permission, à l'heure d'aujourd'hui aucune mission ne pourra venir ici, et de plus, c'est une activité très coûteuse  », avait ajouté le chef de la RPL.

Et il n'y a pas que le coût financier qui semble faire peur aux éventuels pays pourvoyeurs de soldats pour cette mission. Le coût humain semble plus terrifiant. Comme le montre la réaction du Canada, qui ne semble prêt à fournir que de l'équipement et des instructeurs, mais pas de soldats qui serviraient directement au sein de cette mission de maintien de la paix. Le Canada aurait-il peur de voir ses soldats revenir en masse dans des sacs mortuaires ?

En tout cas, l'armée ukrainienne de son côté, continue de se préparer à la relance des hostilités, comme le montre ce réapprovisionnement en roquettes pour lance-roquettes multiples et en obus pour artillerie lourde près de Marioupol, et les 1 477 obus et munitions de tous calibre tirés conte la RPD ces dernières 24 h.

Tout cela et le bombardement de l'arc de Svetlodarsk (près de Debaltsevo) hier par les Forces Armées Ukrainiennes, n'augure rien de bon, comme l'a déclaré aujourd’hui Alexandre Zakhartchenko.

«  La préparation de l'offensive est en cours, hier a eu lieu le bombardement du saillant de Svetlodarsk. La situation mène à une guerre de grande ampleur  », a déclaré le chef de la RPD.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • McGurk McGurk 13 novembre 19:14

    * "et ils espèrent vraiment que la Russie va accepter de déployer de telles troupes fortement inféodées aux États-Unis à sa frontière avec la RPD et la RPL ?"

    Vous parlez des républiques bananières créées de toute pièce par la Russie ? smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 13 novembre 19:17

      @McGurk
      Non je parle de la république bananière d’Ukraine, sponsorisée par les USA.


    • McGurk McGurk 13 novembre 19:21

      @Christelle Néant

      C’est dommage, vous devriez examiner de plus près celles créées par la Russie en Ukraine et le pseudo-séparatisme qu’ils ont créé de toute pièce (cf. le livre de l’ancien dirigeant des services secrets russes sur le sujet). Je suis certain que nous apprendrions beaucoup de choses en regardant de l’autre côté du rideau au lieu de tirer à boulets rouges sur les ennemis numéro 1 du site...les USA.


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 novembre 19:35

      @McGurk. Un de nous deux est fou. A lier.

      Au choix : toi ou moi ?

    • Christelle Néant Christelle Néant 13 novembre 19:35

      @McGurk
      J’y vis monsieur, depuis un an et demi, en République Populaire de Donetsk. Elle n’a en rien été créée de toute pièce par la Russie. J’y ai discuté avec les gens qui ont manifesté contre le Maïdan et pris d’assaut les bâtiments administratifs. Donc j’en sais bien plus sur ce sujet que vous avec vos histoires à dormir debout.


    • McGurk McGurk 13 novembre 19:38

      @JC_Lavau

      Tant qu’à faire je préfère que ce soit vous smiley 


    • McGurk McGurk 13 novembre 19:43

      @Christelle Néant

      C’est possible. Mais je crois fermement à une influence très forte et négative des deux grandes puissances s’affrontant indirectement dans ce conflit. Les armes ne se matérialisent pas comme par magie et les troupes non plus.


    • McGurk McGurk 13 novembre 19:50

      @Christelle Néant

      Pendant que j’y suis, apprenez à respecter les internautes. « dégagez » ne devrait pas faire partie du vocabulaire d’une journaliste.


    • Gatling Gatling 13 novembre 19:59

      @McGurk

      Et depuis quand Christelle devrait respecter les internautes ! Est-ce que je les respecte moi  : DEGAGEZ OU JE TIRE SANS SOMMATION !


    • Christelle Néant Christelle Néant 13 novembre 20:02

      @McGurk
      Eh hop encore loupé. Concernant les troupes, les armées de la RPD et de la RPL sont constituées dans leur très grande majorité de volontaires locaux auxquels sont venus d’ajouter des volontaires venus d’autres pays (Serbie, Finlande, France, Russie, Italie, Espagne, etc). Quant aux armes, il y avait des stocks sur place, des casernes militaires, des casernes du SBU etc. Toutes ont été prises d’assaut et pillées. Le reste a été gagné lors des différentes victoires contre l’armée ukrainienne. Rien que la bataille de Debaltsevo a rapporté plus de 400 blindés à la RPD et la RPL. Pas du tout négligeable. Plus d’infos ici https://www.les-crises.fr/comment-les-rebelles-ont-ils-fait-pour-vaincre-des-forces-de-kiev-largement-superieures/
      Quant au terme dégagez, je respecte les internautes, pas ceux qui jouent les trolls, alors que l’information est disponible en ligne depuis longtemps pour démonter ces histoires de troupes russes etc. Arrêtez de « croire que », informez-vous.


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 novembre 20:23

      @McGurk. On compare nos états de service ?


    • VivreenRussie VivreenRussie 14 novembre 07:51

      @McGurk, lorsque l’on utilise l’expression de « République Bananières » pour désigner deux régions dont les habitants ne demandaient qu’à vivre tranquillement chez eux et être écoutés dans leurs demandes auprès du « nouveau gouvernement » je trouve tout à fait légitime pour Christelle de vous dire de dégager car en utilisant cette expression vous vous faites le porte parole des extrémistes de Kiev qui considèrent cette region comme peuplée d’êtres inutiles devant disparaître...


    • Vera79 14 novembre 16:20

      @Christelle Néant
      En tant que journaliste ce n’est pas très honnête de colporter des légendes urbaines ! Les stocks d’armes et de munitions (parce qu’une arme sans munition ne sert à rien) éventuellement pillés dans les casernes ukrainiennes ont été depuis longtemps épuisés (juin 2014). Lors de la bataille de Debaltseve, il y avait 120 chars du côté ukrainien et plus de 500 du côté russe. L’armée russe a engagé les 8ème, 18ème et 5ème brigade de la garde ainsi que le 25ème régiment de Spetsnaz. Les forces en présence sont donc de l’ordre de 4500 pour l’armée ukrainienne et 10000 pour l’armée russe et les rebelles. Comment aurait-ils donc pu capturer 400 blindés !!!
      Vous vous faites ici écho de l’état pitoyable de l’armée ukrainienne et de son équipement (jugé inutilisable)... et ce serait ce même matériel volé qui permettrait aux rebelles de combattre... vous plaisantez ? Ce n’est pas pour rien que différents stocks d’armes et de munitions ont été sabotés dans les autres régions ukrainiennes pour bloquer l’approvisionnement du Dombass. 


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 novembre 16:37

      @Vera79
      Je parle de blindés au sens large c’est-à-dire chars d’assaut, véhicules de transport de troupes blindés, véhicules de combat d’infanterie etc. De deux les chiffres fournis par l’Ukraine concernant Debaltsevo ont toujours été sous estimés en terme d’hommes comme en terme d’armement. J’ai connu un soldat qui avait participé au chaudron de Debaltsevo et il y avait bien plus que 4 500 soldats ukrainiens piégés dans le chaudron. Il n’y avait aucun blindé russe et il n’y en a toujours aucun dans le Donbass. Donc celui ou celle qui colporte des légendes urbaines c’est vous.
      Vos rapports de forces imaginaires n’existent que dans votre tête. Si la Russie avait engagé le tiers du quart des forces que vous annoncez la guerre serait déjà finie depuis plus de deux ans.....
      L’armée ukrainienne n’entretient pas son matériel, l’utilise mal, etc. Les soldats de la RPL et de la RPD eux en prennent soin, les réparent, parce qu’ils savent se servir de leurs 10 doigts (contrairement à ce que raconte la propagande de Kiev). Ils ont aussi cannibalisé certains des armements saisis en mauvais état pour récupérer des pièces pour en réparer d’autres.
      Pour le reste les munitions sont produites à Lougansk pour le petit calibre (jusqu’à la grenade pour lance-grenade automatique). Et pour le gros, on tire très peu vu que la RPD et la RPL respectent les accords de Minsk, donc on économise beaucoup, et le reste ben c’est acheté aux soldats ukrainiens corrompus. Point. Donetsk a même maintenant une usine qui produit des fusils de contre-sniping, et Lougansk a une usine qui répare et produit des mortiers.


    • Pierrot 15 novembre 16:07

      @Christelle Néant
      Voilà un discours bien intelligent ça ne m’étonne pas que vous résidiez dans cette république fantoche à la solde de Poutine et financée par lui.


    • Pierrot 15 novembre 16:17

      @Christelle Néant
      C’est sur que la RPL et la RPD débordent de roubles pour réparer leur matériel militaire. 


      En gros pour vous les ukrainiens sont des gros nazes qui ne savent pas entretenir leur matériel ni se battre et les traîtres de la RPL et RPD sont des héros, des modèles, de parfait petits soldats. 

      Staline aurait adoré votre propagande et ce n’est pas un compliment.

    • Christelle Néant Christelle Néant 15 novembre 17:11

      @Pierrot
      Ah tiens le retour des trollbots. Avec des commentaires dont le niveau d’intelligence ne dépasse pas celui d’une huître cuite à la vapeur. Ça ne manquait pas.


    • Christelle Néant Christelle Néant 16 novembre 07:18

      @Redwolves85
      Tiens donc nouveau compte à peine créé juste pour insulter. Bloqué. Pas la peine d’en recréer un autre il subira le même sort.


    • Gatling Gatling 13 novembre 19:56

      Oui 20 000 casque bleus avec l’accord de Moscou et de Pékin en sus ! smiley


      • Christelle Néant Christelle Néant 13 novembre 20:04

        @Gatling
        Y en a en Ukraine et aux USA qui prennent leurs désirs pour la réalité. Et qui croient qu’ils peuvent avoir le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière et son sourire en prime.....


      • toma 14 novembre 14:55

        Christelle, des nouvelles d’Allemagne.

        On apprend chaque jour, un grand journal titre. http://m.spiegel.de/panorama/justiz/ukraine-deutsche-soeldner-heuern-bei-rechtsextremem-freiwilligenbataillon-an-a-1177400.html

        Kampf gegen prorussische Separatisten

        Deutsche heuern bei rechtsextremem ukrainischen Bataillon an

        Das ukrainische Regiment Asow wirbt mit Flyern auf Neonazi-Veranstaltungen um neue Mitglieder - offenbar erfolgreich : Immer mehr Söldner schließen sich an, um « Europa vor dem Aussterben » zu bewahren.

        Combat contre les séparatistes pro-russes

        Les allemands affluent vers les bataillions extrémistes ukrainiens

        Le régiment azov fait de la pub avec des flyers durant des événements néo nazis pour trouver des recrues. Avec succès, toujours plus de soldats se regroupent pour « sauver l’Europe de l’extinction ».

        Magnifique, un grand journal réduit donc cette guerre en acceptant de facto a demi-mot, que des allemands aient combattre des groupes pro-russes... On nous dit qu’ils sont 2000, une paille.


        • Christelle Néant Christelle Néant 14 novembre 16:11

          @toma
          Oui j’ai vu cette news. C’est affligeant, cela fait plus de trois ans que les médias mainstream nous jurent la main sur le coeur qu’il n’y a pas de nazis en Ukraine, et là bam le Spiegel qui fout en l’air toute la propagande bien huilée....


        • Goldored 14 novembre 22:52

          Le titre est parfaitement débile...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires