• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine des masqués : le coronavirus, problème sanitaire ou (...)

La Chine des masqués : le coronavirus, problème sanitaire ou psycho-politique ?

 

JPEG Dix ans après la pandémie H1N1, le coronavirus de Wuhan inquiète les autorités planétaire. Fait-il d’ailleurs l’associer à Wuhan, au risque de donner une image négative à cette ville, comme ce fut le cas pour de l’image du Mexique lorsqu’au début de l’épidémie, les médias parlaient de grippe mexicaine. Ayant suivi de près l’odyssée du H1N1 et même publié un livre, je peux donner un avis sur cette épidémie. Il y a dix ans, je fus un lanceur de non alerte qui, à l’inverse du lanceur d’alerte, signale qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Début novembre 2009, le livre sortait dans l’indifférence médiatique, analysant la mécanique sanitaire en livrant des conclusions qui depuis n’ont pas été démenties. La machine s’est bien emballée, comme elle semble le faire actuellement mais est-ce justifié ?

 

 Quelques éléments. En épidémiologie, quelques paramètres sont déterminants. La contagiosité est un paramètre du genre espace qui définit la capacité d’un virus à se transmettre d’un individu à un autre et surtout produire chez le patient infecté la pathologie qui le rendra contagieux une fois le temps d’incubation passé. Ce qui donne un second paramètre du genre temps, l’incubation, évaluée entre deux et dix jours pour le coronavirus actuel. Et maintenant quelques chiffres permettant d’y voir plus clair en comparant avec l’épidémie de grippe ou de gastro dont le seuil épidémique est fixé à quelque 200 contaminations pour 100 000 habitants. Avec ce taux, l’équivalent d’une épidémie de grippe pour Wuhan se chiffrerait à quelque 25 000 cas, chiffre qui pourrait être atteint d’ici un mois. Alors que la mise en quarantaine ne résout rien puisque dans cette Chine de 2020, les habitants se déplacent comme jamais auparavant et qu’il est impossible de mettre à l’arrêt le pays. Rien que pour la ville de Wuhan, le nombre d’habitants ayant quitté la zone depuis la détection du virus en décembre se chiffre en millions, avec une bonne partie de travailleurs ayant rejoint leur lieu d’origine à l’approche du nouvel an. L’autre souci étant que cette pneumopathie devient détectable chez un patient après un temps d’incubation conséquent ce qui laisse à la personne infectée la possibilité de transmettre le virus avant qu’elle n’eut été placée en isolement.

 

 En 2003, le coronavirus pandémique était responsable d’une pathologie lourde, le SRAS, syndrome respiratoire aigu, 8400 cas de contamination, 650 décès. L’agent pathogène était considéré dans la catégorie des virus à mortalité élevée mais à contagiosité assez faible et du reste contenue par les mesures sanitaires. La grippe bien moins mortelle fait bien plus de victimes sur une saison car elle affecte un nombre considérable de patients. Les décès causés par la grippe affectent des personnes très âgées ou en mauvaise santé. Néanmoins, les décès répertoriés par les autorités ne sont pas forcément liés à la grippe. Ils sont juste enregistrés en tant que décès avec symptômes grippaux sans que le virus de la grippe ne soit présent. Pour comptabiliser les décès avec la présence du virus, il faudrait faire des prélèvements sur chaque dépouille (de mémoire, des études sur échantillons de population ont montré que la présence du virus est minoritaire).

 

 En 2020, le coronavirus est moins mortel que celui de 2003 (3 pour cent et sans doute moins après réévaluation contre 10). Il semble moyennement contagieux. Les quelques 80 décès concernent principalement des patients fragiles ou en mauvaise santé dans une ville à la qualité de l’air assez douteuse. On pourrait supposer que les autorités chinoises cachent la réalité. En fait, il semblerait que ce soit l’inverse. La Chine, suspectée d’avoir minimisé la gravité en 2003, décide en 2020 de jouer carte sur table au risque d’affoler le pays et la planète. Vue depuis mon angle de vue, cette pandémie ressemble dans son déroulement social et politique à celle de 2009. Rappelons que la directrice de l’OMS qui avait déclenché le seuil 6 d’alerte pandémique H1N1 n’était autre que Margaret Chan, en charge de la gestion du SRAS à Hong Kong en 2003. Chat échaudé… etc… Une seule différence de taille, il n’y a pas de vaccin cette fois. Et donc aucun risque d’avoir une « bourde de Roselyne »

 

 Toujours depuis mon angle de vue, le coronavirus de 2019 est guère plus inquiétant qu’une grippe saisonnière ordinaire. Le problème paraît être d’ordre politique et Xi Jinping gère la situation en haut lieu, de peur d’être pris en grippe par la population chinoise et pris en défaut par les autorités planétaires de la santé publique. Gestion de la peur, gestion du risque de panique, précautions à prendre contre les fake news. Les Etats doivent rassurer les populations dont la peur est aussi véhiculée par la surmédiatisation de cette pneumopathie assez ordinaire semble-t-il. Les quelques centaines de revenants de Wuhan vont être mis en quarantaine, comme en d’autre temps les marins venant des mers douteuses.

 

 A notre époque, un problème sanitaire assez « courant » se transforme en problème politique majeur. N’étant pas à la place des autorités, je ne m’avancerai pas à donner des conseils sur ce qu’il est bon de faire. N’étant pas prophète, je n’ai aucune certitude sur une éventuelle mutation du virus et n’étant pas virologue, je ne peux évaluer la probabilité de mutation. Les autorités appliquent le principe de précaution. Il reste la sagesse et la justesse pour évaluer le rapport risque bénéfice permettant d’arbitrer les décisions des machines sanitaire étatiques. Apparemment, ce rapport n’a pas été envisagé et le principe de précaution est adopté par défaut pour que les autorités ne soient pas prises en défaut. L’affaire est relève du politique. Trump a sauté sur l’occasion pour proposer à M. Xi ses bons et loyaux services pour aider à contenir le virus. En France, l’un des ennemis jurés de Macron, Jordan Bardella du RN, a salué la réponse des autorités étatiques face à la situation. Tous unis contre le virus. Et pour conclure…

 

 On peut lire cette dépêche sur le site de 20 minutes (reprise du reste par la journaliste de C à vous sur la cinq) : « 11h35 : Des scientifiques de l'Université de Hong Kong (HKU) estiment que 40.000 personnes pourraient avoir été contaminées à ce jour. « Nous devons nous préparer au fait que cette épidémie particulière devienne une épidémie mondiale », a déclaré Gabriel Leung, le chef de cette équipe de chercheurs de la HKU. « Des mesures importantes et draconiennes pour limiter les mouvements de population doivent être prises, le plus tôt possible. » Il a ajouté que le nombre d'infections pourrait doubler tous les six jours, pour atteindre un pic en avril et mai dans les zones déjà confrontées à une épidémie, tout en reconnaissant que des mesures efficaces de santé publique pourraient diminuer le rythme de contagion »

 

 Faites le calcul. 40 000 personnes contaminées, doublement tous les six jours. A la mi-avril, cela ferait quelque 200 millions de cas. Faut-il s’en inquiéter. A mon avis non. Une panique mondiale est plus inquiétante et déjà, elle se dessine en Chine. Il est envisageable que tout rentre dans l’ordre d’ici quelques semaines, ou alors que la situation évolue très lentement jusqu’à la phase d’extinction. Au vu des éléments connus, la pneumopathie causée par le coronavirus de 2019 est nettement moins grave que le SRAS de 2003 et sans doute comparable à une infection grippale ou bactérienne, avec une différence de taille car il n’y pas de traitement antiviral contrairement aux bactéries que l’on peut éradiquer avec les antibiotiques. Rien de bien affolant. Mais si vous avez des doutes, il est préférable de consulter un médecin.

 

 Pour être complet il faudrait réfléchir au rôle de la science qui a produit tellement d’avancées utiles à la vie mais qui dans de rares cas produit des effets indésirables comme dans cet épisode viral. Ce sont les résultats des analyses qui ont fait paniquer les autorités. Le virus étant de la même famille que celui qui causa le SRAS en 2003. Pour la grippe H1N1 de 2009, il s’est passé une chose similaire puisque ce sont les analyses qui ont détecté les antigènes chez les patients mexicains et les autorités ont tout de suite fait le rapprochement, H1N1 comme pour la grippe espagnole qui fit des morts par millions mais dans un contexte très différent. Autre thème de réflexion, la panique des Chinois. Une grande puissance terrassée par une épidémie à peine plus grave qu’une grippe, cela fait réfléchir. Mais qu’aurions-nous fait si une situation comparable s’était produite en France ? Le fait que les Chinois vivent dans un contexte de peur lié à la pression du régime a sans doute amplifié la psychose dans ce pays. On retrouve les trois ingrédients dans les crises psychiques de notre époque. La médiatisation parfois déformante, une science qui produit des données que les experts ne parviennent pas à décoder parfaitement et les Etats dont les machines sanitaires sont tendues voire crispées. Bref, une crise psychosociale et psycho-politique.

 

 Il faudra attendre deux ou trois semaines pour s’assurer que cette affaire peut être classée comme on le pressent, avec des chiffres concernant cette fois la phase épidémique. Allez, portez-vous bien et surtout n’oubliez pas d’acheter un masque, les festivités du carnaval approchent. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 janvier 2020 08:07

    « Tout esprit profond a besoin d’un masque. Je dirai plus encore : autour de tout esprit profond grandit et se développe sans cesse un masque, grâce à l’interprétation toujours fausse, c’est-à-dire plate, de chacune de ses paroles, de chacune de ses démarches, du moindre signe de vie qu’il donne. »

     

    Friedrich Nietzsche – Par delà le bien et le mal, Chapitre II : L’Esprit libre (1886)


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 09:05

      @Séraphin Lampion
      Soyons raisonnables:100,000 personnes meurent chaque jour en Chine.
      Ici on parle de 40 décès en 8 jours.
      Le coronavirus est donc responsable d’un décès sur 20,000.
      Et qui concerne probablement quelques personnes fragiles, qui seraient mortes d’autre chose sans doute quelques jours plus tard.
      Je ne sais pas ce qu’on veut nous vendre, mais ce serait un vaccin que je n’en serais pas autrement étonné.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 janvier 2020 09:17

      @doctorix

      Comme disait Conan Doyle (dont le valet qui s’appelait Watt était aussi bedeau) à l’enterrement d’Agatha Christie

      « Elle aime en terre (mon cher Watt sonne) ! »


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 09:48

      J’en profite pour rappeler plusieurs petites choses.
      Il n’y a pas de traitement contre les virus.
      Comme d’habitude, votre médecin vous prescrira du paracétamol pour faire « tomber la fièvre » et vous soulager de quelques courbatures en cas d’affection virale.
      Surtout n’en prenez pas.
      39°C est désagréable mais parfaitement supportable à tout âge.
      Mais l’hyperthermie est un formidable moyen trouvé par la nature pour diminuer la prolifération virale d’un facteur 500.
      Aussi le paracétamol pourrait bien vous tuer, comme il l’a fait de nombreuses fois dans toutes sortes de maladies. Pas par sa toxicité, mais parce qu’il anéantit votre premier moyen de défense, pourtant extrêmement efficace..
      C’est vrai pour la grippe, ce fut vrai pour la variole, la polio, et toutes ces maladies fébriles, qu’on a fortement aidées à s’épanouir en luttant contre la fièvre, notre fidèle amie, toujours présente dans les coups durs.


    • Dr Destouches Dr Destouches 28 janvier 2020 18:59

      @doctorix
      Mortalité annuelle 7/1000 sur 1.386 milliard, soir environ 10 Millions

      soit 30 000 par j


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 19:46

      @Dr Destouches

      Mortalité annuelle 7/1000 

      Il faudrait pour cela que les chinois vivent 1000/7 = 142 ans.
      Mais il est vrai que la moyenne d’âge est jeune, en Chine.
      Moi, j’ai compté 50 ans, à la louche.


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 19:52

      @Dr Destouches
      Maintenant, si c’est vous qui avez raison, je comprends qu’une épidémie virale puisse être envisagée par les autorités comme une solution plutôt qu’un problème...


    • Gasty Gasty 28 janvier 12:23

      @doctorix

      Je ne sais pas ce qu’on veut nous vendre, mais ce serait un vaccin que je n’en serais pas autrement étonné.


      Et bien nous sommes en plein dedans un an plus tard. Et pour cela il fallait absolument interdire de soigner voir même provoquer la mortalité.


    • cétacose2 28 janvier 2020 08:51

      Tout ce que produisent les chinois est de mauvaise qualité ; il en est des virus comme des machines à laver.....il y a des fuites......


      • Francis, agnotologue JL 28 janvier 2020 08:55

        Beaucoup de redites pour en définitive, ne rien dire.

         

         ’’un lanceur de non alerte qui, à l’inverse du lanceur d’alerte, signale qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.’’

         

        A ce titre les climato-sceptiques sont tous des lanceurs de non alerte !

         

        Youpi, dansons la carioca ! ♪♫♪


        • Christian Abou Darbrakam 28 janvier 2020 18:43

          @JL

          LA vilaine jalouse ,ce qui est écrit est écrit.Monsieur Bernard Dugué à bien expliqué de quoi il en retournait de ce H1N1.et pis c’est tout.
          bon je vous aime bien tout les deux .santé à vous deux les amis.


        • Leonard Leonard 28 janvier 2020 09:05

          Guère plus inquiétant qu’une grippe saisonnière...

          Si la grippe saisonnière avait un taux de mortalité de 3%, vous pourriez avancer vos affirmations fallacieuses....


          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 10:23

            @Leonard
            Encore faut-il savoir qui meurt du coronavirus (ou de la grippe).
            S’il s’agit de vieillards cacochymes et dénutris, ça n’a pas la même valeur que s’il s’agit de jeunes adultes en pleine santé.
            Pour l’instant, nous n’en savons rien. Et la mortalité semble assez faible.
            Il y a un moment qu’on cherche à nous vendre une épidémie mondiale. La peur reste le meilleur moyen de domination. En ce qui concerne la France, cette « épidémie » semble être un bon moyen de détourner l’attention des problèmes de retraite et des scandales gouvernementaux.
            On pourrait dire qu’elle tombe à pic, si on avait mauvais esprit.


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 janvier 2020 10:30

            @doctorix

            les virus Achin-Hénin, Chicoune-Gounia et Coronavirus seraient les nouvelles bêtes du Gévaudan, alors ?


          • Leonard Leonard 28 janvier 2020 10:31

            @doctorix

            Il est vrai que si l’on voit le mal partout on peut tout à fait imaginer que cela tombe a pic... Car qui dit Virus dit confinement, qui dit confinement dit pas de manifestations... On détourne aussi la procédure impeachment aux US...

            Mais soyons sérieux, vu la vitesse de contamination et un taux de létalité de 4% pour les chiffres que l’on veut bien nous donner, cela commence à devenir inquiétant surtout si on croise ces informations aux fait que deux hôpitaux de 1000 et 1300 lit sont en construction pour livraison début février...

            Après on pourrait même parler de l’hypothèse d’un bio-arme mal maitriser issue d’une étrange livraison clandestine de souche de Coronavirus extrêmement virulent détournée d’un P4 canadien par une espionne chinoise mise à nu en 2019... Mais la vérité est ailleurs disait Mulder...


          • Francis, agnotologue JL 28 janvier 2020 10:36

            @Séraphin Lampion

             Corona vie russe ?


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 janvier 2020 11:06

            @JL

            houla, me voilà contagieux
            faut que je consulte !


          • Francis, agnotologue JL 28 janvier 2020 11:08

            @Séraphin Lampion
             
            ne sont contaminés que ceux qui sont prédisposés.
             
             smiley


          • njama njama 28 janvier 2020 11:08

            @Leonard
            C’est simple à comprendre, la grippe n’est pas « la grande tueuse ». Elle fait 450 / 500 morts par an en moyenne en France dont la grande majorité a plus de 75 ans. Les chiffres données par le Cépidc (Centre d’épidémiologie sur les causes médicales des décès) nous donne une moyenne de 431 décès par an entre 2005 et 2014. Le Cépidc est une mission de l’INSERM qui est le seul organisme public de recherche français dédié à la santé humaine. Les chiffres du Cepidc sont « des faits » basés sur des déclarations obligatoires des causes de décès, pas des estimations d’estimations ... sorties de modélisations statistiques

            « Ces chiffres, je me répète, comptabilisent tous les certificats de décès sur lesquels le médecin a mis “grippe” comme cause de décès. Point de supposition statistique ici. Du comptage pur et dur. Et le CépiDc comptabilise tous les certificats de décès. Il n’y en a point qui lui échappent. »

            « Voilà. Entre les 9000 de moyenne de l’INVS et les 431 de moyenne du CépiDc (j’oublie les 18200 de la presse) il y a un écart assez abyssal. Tellement abyssal que même notre ministre de la santé n’ose plus poser un chiffre sur la table dans ses communiqués de presse. »

            source : Blog Chronique d’un jeune médecin quinquagénaire 16 janvier 2017 Pourquoi les chiffres de mortalité grippale sont incompréhensibles.

            https://30ansplustard.wordpress.com/2017/01/16/pourquoi-les-chiffres-de-mortalite-grippale-sont-incomprehensibles/

            (Inserm Cépidc > Interroger les données de mortalité > Consultez la base de données > Données détaillées => Valider > France métropolitaine - Année de décès - Maladies de l’appareil respiratoire - grippe)


          • njama njama 28 janvier 2020 11:21

            @Leonard suite :
            Santé Publique France est l’agence nationale de santé publique, établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de la Santé.

            SPF publie un BEH (bulletin épidémiologique hebdomadaire) dont les chiffres sont repris par la presse.
            Par exemple ce BEH nous dit que pour la saison 2018-2019 "Cette épidémie a également été marquée par une surmortalité importante compte tenu de sa courte durée, avec environ 8 100 décès attribués à la grippe.

            http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/28/2019_28_1.html

            Cependant quand on prend la peine de lire le document on découvre que les chiffres du BEH sont tirés de modélisations statistiques basées sur un excès de mortalité toutes causes confondues et tous âges confondus ...autant dire que ce n’est pas beaucoup plus fiable que les prévisions météo. Des estimations d’estimations ce n’est pas de la science ! Je cite :

            Surveillance de la mortalité globale toutes causes confondues

            Au niveau national, un excès de mortalité toutes causes et tous âges confondus a été observé entre les semaines 01/2019 et 09/2019, estimé à environ 13 100 décès. Parmi ces décès toutes causes en excès, 12 300 décès sont survenus au cours de l’épidémie de grippe (semaines 02 à 09), nombre inférieur à celui observé en 2016-2017 (21 200 décès) et 2017-2018 (17 900 décès). L’excès de mortalité, estimé à +11,8% au niveau national, a concerné essentiellement les personnes âgées de plus de 65 ans et a particulièrement touché les régions Bourgogne-Franche-Comté (+12,3%), Corse (+13,9%), Hauts-de-France (+14,2%), Île-de-France (+13,7%), Normandie (+15,7%), Occitanie (+14,8%) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+14,5%).

            Surveillance de la mortalité attribuable à la grippe

            Le modèle statistique développé par Santé publique France depuis la saison grippale 2016-2017, a permis d’estimer à 8 117 (IC95% : [6 854-9 380]) le nombre de décès attribuables à la grippe au cours de l’épidémie (semaines 02 à 09), dont 84% sont survenus chez des personnes âgées de 75 ans et plus, soit 6 784 [5 605-7 963] décès. Comparé à l’excès de mortalité toutes causes observé au cours de l’épidémie de grippe, le modèle permet d’estimer qu’environ 70% des décès en excès survenus pendant l’épidémie grippale 2018-2019 peuvent être attribués à la grippe, valeur comparable à ce qui a été observé au cours des précédentes épidémies grippales.

            Ces estimations du nombre total de décès attribuables à la grippe lors de l’épidémie 2018-19 étaient nettement inférieures à celles obtenues par le même modèle pour les épidémies de 2016-2017 (14 358 décès) et 2017-2018 (12 982 décès). Toutefois, le nombre de décès cumulés par semaine épidémique était chaque semaine supérieur à celui estimé tous âges confondus au cours des huit premières semaines de l’épidémie 2017-2018 (figure 8a), et à celui estimé au cours des huit premières semaines des épidémies 2016-2017 et 2017-2018 chez les personnes âgées de moins de 75 ans (figure 8b).

            http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/28/2019_28_1.html


          • njama njama 28 janvier 2020 11:44

            @Leonard

            Les chiffres du Cepidc sont « des faits », des causes de décès dûment attestées et non pas des décès « attribués » ou « attribuables à... », non pas des estimations d’estimations basées sur un excès de surmortalité dont les causes peuvent être très diverses (variations démographiques par exemple, ou parce que l’âge moyen des décès n’est pas une constante linéaire et que d’une année à l’autre il peut y avoir des variations en + ou en — ou en raison d’une canicule...)
            Donc vous pouvez diviser les chiffres données par la presse par au moins 20... car les chiffres donnés par Santé Publique France sont des fictions statistiques, pas de la science.
            La peur est un élément marketing qui incite les gens à se faire vacciner... et chacun sait que le ministère et ses satellites sont des commis des laboratoires pharmaceutiques, considérés comme des fleurons de l’industrie nationale, sauf erreur la France est le premier producteur de vaccins au monde.


          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 11:58

            @njama
            Le diagnostic médical de la grippe est finalement assez facile en médecine générale.
            En période épidémique, devant des courbatures fébriles avec toux :
            « Vous êtes vacciné ? Vous avez une bonne bronchite.
            Vous n’êtes pas vacciné, petit canaillou ? Vous avez la grippe. »
            Et c’est avec ça qu’on fait des statistiques.


          • Leonard Leonard 28 janvier 2020 12:19

            @njama

            Je crois que je dis qu’une grippe saisonnière n’a pas ce taux de mortalité (en hausse d’ailleurs)... Je ne comprends pas ce que vous me reprochez ?


          • njama njama 28 janvier 2020 13:26

            @Leonard

            Je ne vous reproche rien, je voulais montrer que les chiffres concernant la mortalité de la grippe communiqués par la presse qui les prend auprès de Santé Publique France (« l’agence nationale de santé publique, créée en mai 2016 par ordonnance et décret, établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de la Santé ») sont forts éloignés de la réalité du terrain mesurée par le Cepidc quand on y regarde de près, ce qui l’apparente de fait d’erreur aussi grossière plus à une agence de propagande qu’à un site d’information.

            Si l’on considère les chiffres annoncés par cette agence « Coronavirus au 27 janvier 2020 En Chine : 2775 cas confirmés, 81 décès » effectivement ça donne 3 % de létalité, ce qui serait plus qu’inquiétant, mais en les divisant au minimum par 20 je pense qu’on s’approcherait d’une réalité soit 1,46 ‰ ce qui est déjà en soi beaucoup.


          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 15:04

            @njama
            Ca ferait en fait 0,146% de mortalité.
            Ce qui est probablement proche de la réalité.
            Mais il est encore trop tôt pour l’affirmer.
            Comme il est aussi trop tôt pour affirmer que c’est extrêmement dangereux.
            Wait and see.
            Et n’inquiétons pas les populations pour rien, on a vu ce que ça donnait en 2009, une des plus bénignes des épidémies grippales, qui a pourtant été qualifiée de pandémie par l’OMS, nous a fait payer 94 millions de doses de vaccins inutiles et coûté 2 milliards d’euros.
            C’est justement à cette époque que je me suis intéressé aux vaccins, dont je suis devenu depuis un grand connaisseur et un féroce adversaire.


          • njama njama 28 janvier 2020 15:18

            @doctorix
            moi aussi c’est cette campagne 2009 qui m’a fait sortir du bois... Bernard Dugué doit s’en souvenir...


          • njama njama 28 janvier 2020 10:48

            La Chine superficie totale : 9 596 960 km2 et justement ce vilain coronavirus sort à deux pas du laboratoire P4

            ça ne s’appelle pas une coïncidence, on appelle ça une fuite !

            Le laboratoire P4 de Wuhan : la coopération médicale sino-française
            French.china.org.cn | Mis à jour le 18. 04. 2018

            [...] « Le 31 janvier 2015, après dix ans d’efforts, la construction du lab P4 de Wuhan a été réalisée. C’est le premier laboratoire P4 en Asie. Depuis lors, la Chine est équipée de toutes les installations matérielles nécessaires pour étudier et utiliser les agents pathogènes forts. Au moment de la visite d’état du président français Emmanuel Macron en Chine en janvier 2018, le lab P4 de Wuhan est entré officiellement en service. » [...]

            http://french.china.org.cn/china/txt/2018-04/18/content_50906146.htm


            • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 11:49

              @njama
              Ah !, les coïncidences..
              10 mars 2009 - Sanofi-aventis : une nouvelle usine pour Sanofi Pasteur au Mexique ... de la visite officielle du Président de la République française pour officialiser l’accord. ... Cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à ...
              2009, ça ne vous rappelle rien ? La première pandémie grippale mondiale selon l’OMS...
              Mais comme njama, j’ai mauvais esprit.
              Tiens, je me donne une claque.
              Quand même, quand on fabrique des vaccins, ça doit être tentant de fabriquer le virus qui va avec.


            • bebert bebert 28 janvier 2020 15:19

              @njama
              Et dire que l’on accuse une chauve-souris...


            • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 20:59

              @dimitrius
              Vous avez d’autres avis sur les virus ?
              On demande à vous lire.
              Sur la terre creuse, je sais bien que vous n’en avez pas, vous n’avez jamais rien lu à ce sujet.
              Pas plus que sur les virus en fait.
              Mon avis sur la fièvre et les virus repose sur celui d’un prix Nobel de virologie. Vous avez mieux à proposer ?
              L’Ordre des médecins me laisse faire sur les vaccins parce qu’il sait que j’ai raison, et qu’un procès donnerait de l’audience à ce que je professe.
              D’ailleurs, il m’a convoqué une seule fois, pour finir par me dire : « Vous avez raison : on vaccine trop et trop tôt, mais soyez plus modéré ».
              Ca ne vous parait pas assez clair ?
              Et vous le voyez, j’exerce toujours.
              Dimitrius vous sied mal : vous devriez préférer Philippulus, le prophète de l’étoile mystérieuse.


            • njama njama 28 janvier 2020 10:54

              Coronavirus de Wuhan, trois raisons de ne pas vous inquiéter :

              1 / La dame Buzyn a déja annoncé qu’un « test de dépistage » est au point...

              Coronavirus : la France a créé un test déjà disponible à Paris et Lyon, dans les hôpitaux la semaine prochaine Vendredi 24 janvier 2020

              https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-la-france-a-cree-un-test-deja-disponible-a-paris-et-lyon-dans-les-hopitaux-la-semaine-1579875391

              elle est pas belle la coïncidence !

              Un coronavirus inconnu mais le test est déjà dispo ??? c’est de l’anticipation !


              • sweach 28 janvier 2020 12:28

                @njama
                Que l’institue pasteur possède un test pour détecter le coronavirus c’est tout à fait probable.

                Par contre qu’il soit fiable à 100% et capable de détecter uniquement la nouvelle souche Chinoise, ça c’est hautement improbable.

                Un test de détection utilise la spécificité et l’affinité des anticorps pour un antigène.

                Dans le cas d’une recherche d’un virus, un test complet cible plusieurs antigène afin d’éviter les faux positifs ou bien les faux négatifs.
                Mais dans le cas d’un test rapide, cela ne cible qu’un seul antigène, comme par exemple le test P24 du HIV.

                Un test rapide à donc des chances de donner de faux positif ou bien de faux négatif.
                Quand il est utilisé rarement ou peu souvent, on peut passer au travers des statistiques, par contre si il est utilisé souvent il doit être complété d’un autre test plus fiable.

                Dans le cas du coronavirus, si le gouvernement Français envisage d’utiliser un test expérimental sur toutes la population présentant des symptômes grippaux, il ne faudra pas s’étonner d’avoir des faux positif mais aussi de faux négatif avec le nombre.


              • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 14:00

                @sweach

                Mais dans le cas d’un test rapide, cela ne cible qu’un seul antigène, comme par exemple le test P24 du HIV.
                Soyons précis.
                Les tests HIV testent la présence d’une certaine particule, commune à de nombreux virus ou autres protéines, et qui donc n’ont rien de spécifique.
                On ne détecte pas la présence d’un virus, mais de particules qui pourraient lui appartenir, en les amplifiant par PCR (dont l’inventeur affirme que sa méthode ne permet pas d’identifier le HIV). Mais ce n’est pas parce qu’on détecte du sucre dans un jus d’orange qu’on peut affirmer qu’il s’agit de jus d’orange.
                Les tests HIV sont bidons, et les tests coronavirus seront probablement tout aussi bidon.
                Ce qui est certain, c’est qu’ils seront chers.


              • sweach 29 janvier 2020 11:50

                @doctorix
                *Les tests HIV sont bidons, et les tests coronavirus seront probablement tout aussi bidon.*
                Je ne suis pas de cette avis, j’essais juste de dire que la fiabilité d’un test n’est pas de 100%, par exemple si il est de 99%, ça veut dire que le test se trompe 1 fois sur 100, si vous avez l’intention de n’utiliser que 10 fois ce test vous pouvez le juger fiable, par contre si vous l’utilisez 100 000 fois il ne l’est plus.

                L’exemple des test HIV est relativement mauvais car ils sont plutôt fiable, un premier test donne une suspicion qui ensuite est complété par d’autres test pour confirmer.

                Le taux d’erreur des test HIV sont supplantés par le taux d’erreur humaine, en claire un résultat faux positif ou bien un faux négatif est due d’avantage à une erreur humaine qu’a une erreur du test.

                Pour illustrer un mauvais test, il vaudrait mieux utiliser comme exemple le test de la maladie de Lime qui est fiable à 90%, il ne peut pas être utilisé à grande échelle.

                Pour reprendre votre exemple 
                *on détecte du sucre dans un jus d’orange qu’on peut affirmer qu’il s’agit de jus d’orange.*
                Effectivement, mais si le sucre n’a rien à faire là, on peut avoir une forte suspicion que cela soit du jus d’orange.
                On peut compléter ce test avec la recherche de la pulpe, de la peau d’orange, de la couleur orange, etc ... on n’est toujours pas certain qu’il s’agit d’une Orange mais on augmente considérablement les chances d’avoir vu juste surtout si tout ces éléments n’ont rien à faire là et qu’on est dans un contexte où on peut les retrouver.

                Un test de laboratoire est développé dans un contexte médicale, tout comme le diagnostique d’un médecin, il n’est pas parole d’évangile et il peut se tromper, par contre tout comme un médecin qui donne un diagnostique il voit souvent juste, mais cette justesse dépend du médecin (du test) mais aussi de ce qui est diagnostiqué.


              • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 12:20

                @sweach
                Je ne vais pas revenir encore la-dessus, mais je persiste ; les tests HIV sont une foutaise.
                A tel point que vous pouvez être positif d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.
                Mais ce serait trop long : à vous de chercher ailleurs que dans la Bible officielle.
                Simplement ceci : un virus qu’on n’a jamais trouvé chez aucun malade ne peut être responsable d’une maladie. C’est le cas du HIV. Cette maladie (qui n’en est pas une) a fait perdre son bon sens à toute la communauté, scientifique ou non.


              • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 12:28

                @sweach
                J’ai dit une bêtise : les tests coronavirus ne seront pas bidons, puisque le virus semble clairement identifié.
                Mais on peut s’étonner qu’ils soient disponibles dès maintenant, selon Buzyn.


              • sweach 29 janvier 2020 14:41

                @doctorix
                On peut dénoncer la fiabilité des tests mais vous perdez en crédibilité en vous attaquant à celui du virus HIV qui est très fiable.

                *A tel point que vous pouvez être positif d’un côté d’une frontière et négatif de l’autre.*
                Ce n’est pas parce que les critères de sélectivités d’un test ne sont pas les même entre deux coté d’une frontière, que vous serez négatif d’un coté et positif de l’autre.
                Je vous invite à regarder les statistiques, car là vous comparez un test fiable à 99,999% avec un autre test fiable à 99,9999% et vous cherchez le cas hypothétique d’avoir deux résultats différent en jouant sur les 0.0001% d’écart entre les deux test, autant dire missions impossible d’avoir un cas concret autre qu’une erreur humaine.

                *à vous de chercher ailleurs que dans la Bible officielle.*
                LoL inutile, même si mon niveau est faible j’ai déjà travaillé un peu en rétro-virologie, ce dont vous parlez fait référence à quelques de statistiquement improbable.

                *un virus qu’on n’a jamais trouvé chez aucun malade*
                C’est faux, on l’utilise rarement, mais pour certaine manip de laboratoire on isole la souche sauvage de patient contaminés, principalement pour suivre l’évolution des résistances.
                D’ailleurs pour un virus inexistant pour certain, on a des observations en microscopie électronique.


              • sweach 29 janvier 2020 14:58

                @doctorix
                *Mais on peut s’étonner qu’ils soient disponibles dès maintenant, selon Buzyn.*
                Qu’un test est été développé pour détecter la famille des coronavirus me semble tout à fait probable, depuis 2003 on a eu suffisamment de temps pour cela.
                Mais qu’il soit capable d’identifier spécifiquement la nouvelle souche venu de chine me semble moins probable.

                Après la détection d’ADN proviral a nettement progressé et l’institue pasteur possède peut être de nouveau outil sur ce sujet ?


              • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 21:11

                @sweach
                C’est faux, on l’utilise rarement, mais pour certaine manip de laboratoire on isole la souche sauvage de patient contaminés, principalement pour suivre l’évolution des résistances.
                Vous seriez bien en peine de nous le prouver : sans doute on vous le fait croire, mais ce virus est une légende : trouvez-moi un site qui le décrive chez un malade.
                j’ai déjà travaillé un peu en rétro-virologie,
                Alors vous devez savoir qu’aucun rétrovirus n’a jamais tué son hôte.
                Vous nous parlez de 99,9999/ % de fiabilité : c’est grotesque : ce diagnostic relève du pile ou face. Malheur à ceux pour qui la pièce tombe du mauvais côté : ils vont subir un traitement à vie, pour rien. Qui pourrait bien les tuer, comme l’a fait l’AZT.
                Une maladie mortelle qui peut guérir avec de l’eau propre et une bonne nourriture ne doit pas être si terrible que ça. C’est en tous cas ce que pense Montagnier, pourtant découvreur du virus.
                Allez donc chercher dans les travaux de Duesberg, vous apprendrez des choses.
                https://www.lavoisier.fr/livre/medecine/l-invention-du-virus-du-sida/duesberg/descriptif_2642625


              • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 23:16

                @pacem
                On ne meurt pas du Sida. On meurt de Pneumocystose, de Kaposi, en Afrique de Tuberculose ou de Malaria et d’une quarantaine de maladies, quand on a un système immunitaire bousillé pour toutes sortes de raisons, dénutrition, mais aussi abus de drogues.
                Toutes ces maladies sont artificiellement regroupées sous le terme SIDA, mais elles ont toutes leur identité propre. La baisse des lymphoytes T est le symptome commun, mais elle n’est pas due au virus. Elle témoigne de la perte de l’immunité.
                Tout est parti d’une annonce prématurée d’une crapule nommée Gallo, qui a plongé le monde dans l’effroi. Montagnier voulait retarder la publication, pour avoir de meilleures preuves, mais il a été emporté par le mouvement. Sa déclaration prouve qu’il le regrette. L’erreur est devenue incontrôlable.
                Etudiez Duesberg, et vous comprendrez.
                Etudiez aussi les tests Elisa et Western Blott, et cous comprendrez qu’ils sont bidons, l’un comme l’autre.
                Etudiez aussi les propos de l’inventeur de la PCR, Kary Mullis, quand il vous dit que son invention ne peut détecter le Sida.
                « la méthode PCR est trop efficace — elle amplifiera, quelque soit l’ADN se trouvant dans l’échantillon, peu importe que cet ADN appartienne au VIH ou à un contaminant. »
                Plus ici :
                http://www.sidasante.com/themes/tests/pcr/charge_virale_et_pcr.htm


              • sweach 30 janvier 2020 11:58

                @doctorix
                Visiblement aborder le sujet du HIV ne mène nulle part.

                *Vous seriez bien en peine de nous le prouver*
                LOL, aller donc faire un tour sur pubmed, les publications sur le sujet ne manque pas, comme saint Thomas j’ai déjà manipulé ce virus donc ce n’est pas moi qu’il faut convaincre de son inexistence.

                *Malheur à ceux pour qui la pièce tombe du mauvais côté : ils vont subir un traitement à vie*
                Vous suggérez donc de les laisser développer un syndrome d’immunodéficience acquise avant qu’on se préoccupe d’eux ?
                Puis si vous êtes persuadé que ces tests ne sont pas fiable rien n’empêche de faire plusieurs test et de voir si ils sont concordant, pour le coup c’est moi qui vous met au défis de trouver un cas concret.

                De mon point de vu j’ai connu quelqu’un affecté par ce syndrome qui aujourd’hui serait morte et sans enfant sans trithérapie.

                Je suis d’accord sur le fait qu’on ne sait pas tout sur le HIV et le sida, je suis également d’accord sur l’histoire des traitements et des découvertes tumultueuse.
                Par contre il faudrait être complètement idiot de « croire » qu’il n’existe pas et qu’il ne provoquera pas un SIDA si vous attrapez ce virus.


              • doctorix, complotiste doctorix 30 janvier 2020 14:10

                @sweach
                Je cite publimed :
                La probabilité de survenue d’une infection par le VIH était significativement associée aux individus ayant des antécédents de consommation de drogues injectables (68,08% ; OR = 11,15 ; IC à 95% : 53,84-79,61, p = 0,0001). 
                Alors, qu’est-ce qui est responsable du déficit immunitaire ? La drogue ou un très hypothétique virus, au pouvoir léthal très incertain ?
                Ajoutez la malnutrition du Penjab, et vous avez le cocktail responsable où aucun virus ne trouve sa place.
                « qui aujourd’hui serait morte et sans enfant sans trithérapie. »
                Qu’est-ce que vous en savez ? On sait pourquoi les gens meurent, mais on sait rarement pourquoi ils restent en vie : comme pour les vaccins, c’est impossible à prouver.
                Et combien meurent à cause de la thérapie ?
                L’AZT, ce poison qui reproduisait fidèlement les symptômes du Sida, vous vous souvenez ?
                Je comprends que, si vous avez travaillé dans ce domaine, il vous soit difficile de reconnaître que vous avez perdu votre temps et beaucoup d’argent public. C’est exactement ce qui se passe avec les vaccinateurs, c’est pourquoi on n’en sort pas.
                Il faut pas mal d’humilité pour reconnaître ses erreurs, et ça m’a beaucoup coûté.


              • doctorix, complotiste doctorix 30 janvier 2020 14:31

                @pacem

                C’est du même niveau que de dire que l’on ne meurt pas de vieillesse
                C’est un peu vrai. On meurt du vieillissement des systèmes de défense et de réparation des gênes.
                Mais la ressemblance s’arrête là.
                Parce qu’un organisme sain peut survivre aux 40 maladies regroupées sous le terme Sida. Il ne le peut pas s’il a abimé son système de défense (drogue, malnutrition). Ce qui serait parfaitement évitable, contrairement à ce qui se passe dans la vieillesse.
                Pour répondre à Sweach, il me propose de multiplier les tests. Mais ces tests détectent des particules non spécifiques, que ce soient des anticorps ou des fractions antigéniques. Les multiplier, c’est donc tourner en rond.
                Montrez-moi un lymphocyte T4 bourré de virus HIV, comme c’est facile de le faire dans n’importe quelle infection virale, et je vous dirai que oui, le VIH est responsable.
                Mais voilà : une telle cellule n’existe pas, chez aucun malade.
                Cela implique deux éventualités :
                -soit ce virus n’est pour rien dans l’affaire
                -soit l’organisme l’a éliminé, et alors, comment tuerait-il ?


              • sweach 30 janvier 2020 15:31

                @doctorix
                *Montrez-moi un lymphocyte T4 bourré de virus HIV*
                Ha ! pour coup ça j’ai fait, mais vue que pour toi une protéine du virus ne lui étant pas spécifique difficile que tu reconnaisse l’immunofluorescence comme un test de révélation.
                Idem pour les PCR et l’implication d’ADN proviral je suppose.
                Tu as autant de réticence avec la microscopie électronique  ?

                *Mais voilà : une telle cellule n’existe pas, chez aucun malade.*
                Pourquoi affirmer cela ? Lors d’une culture cellulaire à partir de patient contaminé le virus est facilement mit en évidence et il détruit les lymphocytes, pourquoi en douter à ce point ?

                *Mais ces tests détectent des particules non spécifiques*
                En réalité tu remet juste en question la spécificité d’un anticorps pour un antigène qui est l’une des bases de l’immunologie, donc tu dénigre qu’on puisse utiliser un anticorps pour mettre en évidence la présence d’un antigène et qu’on est le culot d’affirmer que si un antigène du virus est présent c’est que le virus est présent.

                Je comprend ton point car en effet un anti-corps peut avoir des soucis d’ aspécificité ou de sensibilité, mais cela reste marginale et on écarte ce problème en utilisant plusieurs cibles.

                J’ai bien compris que tu avais un avis très arrêté sur la question, mais n’oublie jamais de garder l’esprit ouvert car pour le coup l’existence du virus et sa capacité d’infecter les lymphocytes n’est pas sujet à débat.
                Tu peux éventuellement polémiquer sur le délais entre la primo infection et la déclaration d’un SIDA (de 7 à 10 ans), tu peux aussi polémiquer sur des cofacteurs dans la déclaration d’un SIDA, mais en t’attaquant sur certain point qui sont relativement blindé tu discrédite ton discours.

                -soit l’organisme l’a éliminé, et alors, comment tuerait-il ?
                Tu as quand même compris que HIV s’attaque aux Lymphocites et qu’il intégrait notre ADN ? Comment veux-tu que l’organisme l’élimine ? 
                Il va effectivement lutter contre pendant longtemps et à un moment donné sa sera l’effondrement.


              • sweach 30 janvier 2020 16:01

                @pacem
                *Toujours pas décidé à nous faire une démonstration en vous injectant le VIH ?*
                LOL !
                Attention environ 10% des caucasiens possèdent une résistance naturel contre le HIV, ça serait un coup de pas de bôle.
                Puis il faudrait attendre plusieurs année pour qu’il déclare son SIDA.


              • doctorix, complotiste doctorix 30 janvier 2020 23:15

                @sweach
                « En France le diagnostic d’infection à VIH passe par l’utilisation d’un test sanguin dit »de 4e génération« , réalisé en laboratoire d’analyses. Il associe la recherche des anticorps contre le VIH-1 et le VIH-2 et celle de l’antigène P24, une protéine associée au virus. En cas de suspicion d’infection très récente (moins de 3 semaines), la recherche directe du virus est possible. »
                Voilà donc un virus qu’on ne trouve plus au bout de trois semaines. Et pourquoi ne le trouve-t-on plus, si ce n’est parce que l’organisme s’en est débarrassé ? Comme il se serait débarrassé d’un virus du rhume, en ne laissant que des anticorps. Il n’est probablement pas plus dangereux, mais on lui a collé le crime sur le dos. C’est en somme une gigantesque erreur judiciaire...
                Et chaque fois qu’on le trouve, ou qu’on trouve ce qui est supposé être sa signature, on crie au Sida, alors même qu’il n’y a pas de symptômes. C’est pour cela qu’on trouve des séropositifs à la pelle. Et qu’on soigne un tas de gens qui n’ont rien et qui n’auront jamais rien, avec des drogues chères, inutiles et dangereuses.
                Et pendant ce temps, des gens meurent d’un syndrome de déficit immunitaire qui a d’autres causes qu’on ne traite pas, ou qui sont incurables....
                Et quel rétrovirus extraordinaire, qui met dix ans à tuer !!! Alors qu’aucun de ses petits camarades ne tue jamais son hôte, et que les autres virus, les vrais, les dangereux, tuent en moins de trois semaines.
                Attention environ 10% des caucasiens possèdent une résistance naturelle contre le HIV, ça serait un coup de pas de bol.
                Les prostituées africaines ne mettent que rarement des préservatifs, et sont elles aussi indemnes de sida. Ca ne vous pose pas de problème ? Elles possèdent une résistance naturelle, elles aussi ?
                Il y a tellement d’anomalies avec ce virus que ça devrait vous faire réfléchir, et lire Duesberg.


              • doctorix, complotiste doctorix 31 janvier 2020 10:37

                @sweach
                Si vous avez le courage de tout lire, alors il ne restera rien de vos certitudes.
                http://www.sidasante.com/critique/escro.htm

                Il y a un parallèle évident à faire entre les deux grandes tromperies de la médecine moderne (parmi d’autres) : les vaccins et le Sida.
                Il s’agit d’opérations commerciales, pas scientifiques.
                De même qu’il y a un complexe militaro industriel dont Eisenhower nous invitait à nous méfier, il y a un complexe medico-politico-pharmaceutique tout puissant, qui décrète de la vérité au mépris de la science.


              • sweach 31 janvier 2020 10:43

                @doctorix
                *Voilà donc un virus qu’on ne trouve plus au bout de trois semaines.*
                Mais où tu es allé pécher une idée pareil ???
                Vu que tu ne comprend pas cette phrase trouvé sur le site de l’inserm, je te l’explique :

                Cette phrase dit que la détection du virus est quand même possible en cas de suspicion très récente, cependant tu as deux ligne plus bas comme information que ce test est : « moins performants en cas d’infection récente »

                L’idée de cette phrase est de lutter contre une idée reçus comme quoi le virus serait indétectable avant 3 semaines, aujourd’hui ce n’est plus le cas.

                *alors même qu’il n’y a pas de symptômes.*
                Ce virus est asymptomatique pendant très longtemps, libre à toi de ne pas suivre de trithérapie pour des lubies religieuses, mais soit juste conscient que tu finiras par déclarer un SIDA, le virus diminuant inexorablement ton taux de CD4 et tu peux contaminer tes partenaires sexuel pendant ce laps de temps.

                *Les prostituées africaines ne mettent que rarement des préservatifs*
                Les taux de personnes infectés par ce virus qui ne le savent pas sont relativement plus important en Afrique et vu que ça met dix ans avant de tuer, vous pouvez croiser de nombreuses prostituées qui sont bien portante, puis techniquement celles qui ne sont pas bien portante ont de forte chance de mourir rapidement.
                L’OMS a prit la mesure du problème et les prostitués font parti des cibles prioritaire du dépistage, beaucoup sont sous traitement et continue leur métier.
                A ma connaissance les Africains n’ont pas un fort taux de mutation du gène CCR5


              • sweach 31 janvier 2020 11:14

                @doctorix
                *Si vous avez le courage de tout lire, alors il ne restera rien de vos certitudes.*
                Ça date de 1992 votre truc.
                Evidemment que l’histoire sur le HIV est tumultueuse, après je vous rappel que je suis un saint Thomas et je peu attester que ce virus existe et qu’il a la capacité de détruire les Lymphocytes CD4, je comprend aussi le fonctionnement des test de dépistage et qu’elle sont leur exactitude et leur limite.

                Qu’il y ait des co-facteur avec le SIDA ou des erreurs avec certain diagnostique, je veux bien garder l’esprit ouvert, mais certain point ne peuvent pas être remis en question.

                Votre guerre contre les vaccins a plus de chance de faire éco, que celle contre le HIV, vous utilisez trop d’argument irrecevable sans preuve pour que votre thèse soit écouté.


              • sweach 31 janvier 2020 12:21

                @doctorix
                Je me suis amusé à visité le site de sidasante.com

                Et j’ai bien aimé l’article qui s’attaque aux tests
                Le plus marrant c’est que encore aujourd’hui dans la conception d’un test immuno, certain font toujours cette erreur et j’ai déjà été obligé d’expliquer pourquoi une concentration trop forte donnerait forcement un résultat positif et aspécifique.

                La remarque du Dr Roberto Giraldo est bonne : pourquoi diluer un sérum ?

                La réponse à cette question renvoie au fonctionnement du complexe antigène anticorps qui ont une affinité plus ou moins forte l’un envers l’autre et qui fait appel à des lois physiques de la thermodynamiques.
                Mais les techniques de l’Elisa ou westernblot utilisent aussi la thermodynamiques en fixant les antigènes ou les anticorps à un support plastic ou membrane par des Liaison de van der Waals

                Ce qu’on sait :
                Pour qu’un anticorp « se colle » à un anti gène plus celui-ci sera spécifique et plus la quantité nécessaire pour former le complexe sera faible.
                Plus la quantités d’un anticorp ou antigène est forte plus on augmente les fixations par des Liaison de van der Waals à un support.

                Dans un test Elisa ou westerblot, celon ce que vous faite les concentrations des anti-gène et des anticorps peut fortement varier allant du mg/mL au pg/mL, donc vous aurez des test qui ne demanderont pas de dilution et d’autres qui demanderont des dilution très forte pouvant aller au 1/500 000

                Dans le cas du test du Dr Roberto Giraldo, en ne diluant pas ses Sérums, il provoque un phénomène de fixation de tout les anticorps humain directement sur la plaque de l’Elisa avec des Liaison de van der Waals, sans utiliser la formation de complexe antigène anticorps.
                Vue que la seconde étape du test consiste à rechercher tout les anticorps humain fixé, il obtient obligatoirement un résultat positif.

                Le fait que le Dr Roberto Giraldo n’est pas comprit tout seul son erreur permet de fortement douter de ses capacités à comprendre les choses.


              • doctorix, complotiste doctorix 31 janvier 2020 21:08

                @sweach
                 En cas de suspicion d’infection très récente (moins de 3 semaines), la recherche directe du virus est possible. »
                Pensez-vous qu’on puisse déduire autre chose de cette phrase que : « après 3 semaines, le virus a disparu... ? »
                L’idée de cette phrase est de lutter contre une idée reçus comme quoi le virus serait indétectable avant 3 semaines, aujourd’hui ce n’est plus le cas.
                Mais cette phrase dit exactement le contraire !!! Elle dit qu’après 3 semaines le virus est introuvable...C ’est du délire interprétatif !!!
                Ce virus est asymptomatique pendant très longtemps,
                Mais ça n’existe pas, ça...
                Les signes du Sida apparaissent quand les gens ne renoncent pas à leurs habitudes de drogue, ou ne mangent pas à leur faim, ou sont soignés avec des poisons. Rien à voir avec le moindre virus.
                Ensuite, la façon dont vous torturez les faits pour valider les tests relève du tour de passe-passe, et de l’argument d’autorité invérifiable.
                Remettre l’apparition des symptômes aux calendes grecques (certain parlent de 40 ans) a l’avantage de repousser d’autant la preuve de la crapulerie, et de mettre à l’abri les fraudeurs du Sida.
                Un tel délai est complètement déraisonnable pour n’importe quel virologue sérieux.
                A force des traiter des gens en bonne santé avec des drogues dangereuses, on finit toujours par les rendre malades pour de bon.


              • sweach 3 février 2020 11:06

                @doctorix
                « après 3 semaines, le virus a disparu... ? »
                Ça c’est toi qui le dit, moi en saint Thomas que je suis, je peu te garantir que c’est faux, on met en évidence l’ADN du virus, on met en évidence des antigènes appartenant au virus, on met en évidence des anticorps contre ces antigènes, on met en évidence des images électroniques du virus, etc...
                Tout cela est parfaitement possible pour un même patient qui serait dépisté positif et les résultats coïncident, car je veux bien qu’on prenne le virus pour des vésicules, mais quand ces vésicules accrochent les anticorps développés contre les antigènes du virus le doute n’est plus permis.

                Personnellement je n’ai jamais vu quelqu’un pousser le vis à attendre 10 ans, pour confirmer que le patient déclarera bien son SIDA, le but d’un dépistage est justement d’agir avant, par contre, je peu t’affirmer que le virus qui infecte son sang détruit ses lymphocytes.

                En Saint Thomas que je suis j’ai aussi connu quelqu’un qui a déclaré un SIDA, qui ne se droguait pas, qui n’avait pas de problème alimentaire, qui avait eu une vie sexuel à risque par le passé et je ne peu que te confirmer sa rémission une fois la trithérapie mit en place.

                Je te le redit ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, je peu éventuellement écouter des arguments sur des cofacteurs ou la longévité avant la maladie mais pas sur l’existence, les tests ou les traitements.

                C’est dans ton imaginaire que le virus a disparu, c’est toi qui l’affirme sans aucune preuve pour étayer, la phrase que tu utilise pour justifier.
                Ton mépris provient d’une phrase de l’Inserm et elle ne dit absolument pas cela.

                https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/sida-et-vih

                Tu veux que je te réexplique pourquoi ?

                Le phrase d’origine dit :
                En cas de suspicion d’infection très récente (moins de 3 semaines), la recherche directe du virus est possible.

                Toi tu traduis cette phrase par  : 
                En cas de suspicion d’infection (plus de 3 semaines), la recherche directe du virus est impossible.

                Ton postula pour créer cette phrase s’appuie sur rien, car la phrase dit que la détection du virus avant les 3 semaines est possible POINT !
                Si tu veux extrapoler cette phrase, cela sous entend plutôt que au delà de 3 semaine la détection est certaine, il suffi de poursuivre la suite du corps de texte pour le comprendre.

                En épluchant le net tu trouveras des arguments contre HIV mais c’était à l’époque où cela faisait encore débat dans le monde scientifique, mais ces arguments datent des années 90 et 30 ans après ils ne tiennent plus.

                Face à une certitude scientifique, comme par exemple le réchauffement climatique, il faut faire preuve d’argument recevable, mais quand tu dis à quelqu’un qu’il n’a pas de voiture alors qu’il est volant tu passe pour un couillon.


              • njama njama 28 janvier 2020 10:59

                2/ Tout nos décideurs sont au point puisque en octobre 2019 avait été organisé un exercice de simulation d’une pandémie à coronavirus ! et c’est encore de l’anticipation !

                Event 201 Pandemic Exercise : Highlights Reel (vidéo en anglais) (11’45)
                https://youtu.be/AoLw-Q8X174

                Extraits de l’exercice de simulation de pandémie Event 201 organisé par le Johns Hopkins Center for Health Security en partenariat avec le Forum économique mondial et la Fondation Bill et Melinda Gates le 18 octobre 2019 à New York, NY. L’exercice a illustré les efforts de préparation à la pandémie nécessaires pour réduire les conséquences économiques et sociétales à grande échelle d’une grave pandémie.

                S’inspirant d’événements réels, l’événement 201 identifie des questions politiques importantes et des défis de préparation qui pourraient être résolus avec une volonté et une attention politiques suffisantes. Ces questions ont été conçues sous forme de récit afin d’engager et d’éduquer les participants et le public.

                For more information visit http://www.centerforhealthsecurity.org/event201/


                • njama njama 28 janvier 2020 11:02

                  3/Le coronavirus n’est pas plus dangereux qu’une petite grippe selon le virologue Bruno Lina

                  « On a extrêmement peu, voire pas d’enfants et même de jeunes adultes de moins de 25 ans, puisqu’on n’a pratiquement pas de cas. Il y a beaucoup de formes simples de cette infection. Dans les cas de formes sévères, il s’agit de personnes présentant des pathologies chroniques, cardiaques, respiratoires, neurologiques, plus fragiles. Cela rejoint un petit peu ce que l’on observe avec la grippe. Ce sont ces personnes les plus fragiles qui risquent de faire des formes plus compliquées et éventuellement de mourir. »

                  https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-france-est-prete-a-lutter-contre-une-eventuelle-propagation-de-l-epidemie-selon-le-virologue-bruno-lina_3799409.html


                  • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 12:26

                    @njama
                    Ces virus sont très médiatisés. Ca fait vendre du papier.
                    Mais, à la louche, il meurt 140 millions de terriens chaque année.
                    Depuis 2002, il en est mort 2,5 milliards.
                    La dessus, le SRAS en a tué 775 en 2002-2003, le MERS, 520 de 2012 à 2015, et le coronavirus une quarantaine cette année. 1335 en tout, donc. Un sur deux millions.
                    Il est donc un peu prématuré et peu raisonnable de s’inquiéter. 

                    Tiens, pour l’instant, Lina ne dit pas trop de conneries.
                    Il n’a pour l’instant rien à vendre, c’est pour ça.


                  • njama njama 28 janvier 2020 12:47

                    @doctorix
                    oui je crois me souvenir que Lina était l’aide de camp de Roselyne Bachelot dans sa campagne H1N1...
                    c’est peut-être pour ça qu’il se mouille moins maintenant...


                  • sweach 28 janvier 2020 12:13

                    Je suis d’accord avec cet article.

                    Ce n’est absolument pas le Coronavirus qui m’inquiète, mais plutôt les réactions du gouvernement Chinois et les nôtres.

                    L’humanité est confronté aux infections depuis toujours, celle-ci n’est ni plus ni moins importante qu’une autres pour le moment.

                    Chercher absolument à lutter contre ces infections relativement banales peut même être contre productif pour l’humanité car notre system immunitaire à besoin d’être près le jour où il croisera une infection plus grave.

                    Il est relativement incroyable que tout le monde politique et médiatique s’enflamme au premier virus venus de Chine, alors que si on pointait les microscopes sur l’Inde on verrait que cette nation possède des infections plus grave.

                    *Ce sont les résultats des analyses qui ont fait paniquer les autorités.*

                    Je ne suis pas d’accord avec cette affirmation, tout comme pour le réchauffement climatique, ce ne sont pas des résultats le problème mais leur interprétation et sur ce point certain font n’importe quoi justement pour provoquer une psychose.

                    Quand on regarde les faits nous somme sur du vent, mais maintenant que la psychose est là, je me demande quelles conséquences et quel but sont recherchés pour exploiter cette psychose ?


                    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 12:39

                      @sweach

                      « La recherche actuelle estime que dans le corps humain il y a 100 fois plus de virus (1015) que de cellules humaines (1013). Chaque individu en bonne santé porte en moyenne plus de 10 types de virus responsables d’infections virales systémiques chroniques et asymptomatiques. »

                      Oui, nous hébergeons 1 million de milliards de virus à l’insu de notre plein gré, et on ne nous a rien dit.
                      Ce qu’on nous a dit, c’est que les virus était très très méchants, et qu’il fallait tous les tuer.
                      Or, c’est leur absence qui nous tuerait. Les virus bactériophages, par exemple, nous débarrassent de nombreuses bactéries pathogènes.
                      Mais les virus, c’est comme les russes. C’est très vilain.


                    • Gasty Gasty 29 janvier 2020 09:26

                      @sweach

                      Si seulement ça pouvait contraindre le gouvernement d’augmenter les moyens des hôpitaux à hauteur des constructions entreprise par la Chine dans de nouvelles structures hospitalières.
                      On pourrait que se féliciter de cette pandémie médiatique.


                    • sweach 29 janvier 2020 10:10

                      @Gasty
                      Sur ce point les chinois sont très différent de nous, quand des dirigeants chinois décident de construire un hôpital, ils le construisent.

                      En France avant qu’un projet voie le jour, cela se compte en année, cela devient tellement latent que les coûts d’entretient deviennent supérieur aux coûts de nouvelles structure.

                      Cependant lors de la pandémie médiatique de H1N1 Roseline Bachelot avait claqué 382,7 Millions en vaccin inutile, si on englobe les autres dépense de pseudo lutte le chiffre monte à 510 Millions d’euros, pour rappel il y avait 2 Milliard de budgété.

                      Donc de l’argent public pour des magouilles il y en aura, par contre de l’argent pour nos structures hospitalières et du personnel, il faudrait une véritable apocalypse avant que ça bouge et pas un blabla avec les copains des médias.


                    • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 12:09

                      @sweach
                      Donc de l’argent public pour des magouilles il y en aura

                      Vous pouvez dire pour les labos. Ce sont eux qui dirigent de fait tous les ministères de la santé, les ministres n’étant que leurs exécutants, ex ou futurs employés.
                      Leurs sbires se retrouvent aussi dans les autorités de santé, les agences de médicaments, l’OMS.
                      Il n’y a rien qui soit aussi corrompu que la Santé.


                    • ETTORE ETTORE 28 janvier 2020 12:14

                      Voilà un virus qui tombe à point donné !

                      Nettement plus efficace que la troupe, hein Macronito/buzyn ?

                      C’est con, mais lui au moins il affiche son.....RIO. même débridé !

                      Ce que je ne saisis pas....c’est pourquoi la chine se lance dans la construction d’un hôpital en dur( en 10jours) à un coût.....

                      Alors que généralement une ville de tentes médicalisées est plutôt la solution habituelle dans une situation identique ?


                      • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 12:31

                        @ETTORE
                        C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses.
                        Pour l’instant on ne peut que supputer.
                        Mais, sachant que 300 vaccins sont dans les tuyaux des labos, c’est par là qu’il faut chercher.
                        La Chine a bien du s’apercevoir qu’un petit pays comme la France avait une part prépondérante dans le marché des vaccins.
                        C’est un autre marché à conquérir et à dominer.


                      • sweach 29 janvier 2020 10:21

                        @ETTORE
                        *Ce que je ne saisis pas....c’est pourquoi la chine se lance dans la construction d’un hôpital en dur( en 10jours) à un coût.*
                        Je me pose la même question, mais en faisant cela la chine montre sa puissance « on peut construire un hôpital rapidement »

                        Sinon bloquer des villes et la circulation de la population, c’est mauvais pour l’économie, la chine doit trouver un intérêt dans cette manipulation médiatique autre que « empêcher la propagation du virus »
                        Car sur le point le coût face à l’efficacité est ridicule, il y a forcement un loup de caché.

                        @doctorix
                        *Mais, sachant que 300 vaccins sont dans les tuyaux des labos, c’est par là qu’il faut chercher.*
                        Prendre des parts de marché dans les vaccins, je ne comprend pas trop pourquoi les chinois utiliseraient la manipulation médiatique pour cela, il leur suffi de fournir un vaccin moins chère et l’imposer à sa population.
                        Je pense qu’il y a autre chose.


                      • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 12:02

                        @sweach
                        La minuscule élite mondiale estime qu’il faut réduire la population à 500 millions d’esclaves dociles.
                        Un virus bien choisi peut être la solution.
                        C’est peut-être cette autre chose à laquelle vous pensez.
                        La difficulté est d’éliminer 7 milliards d’individus sans éliminer l’élite et ses esclaves résiduels.
                        Mais je ne pense pas que les Chinois manipulent l’opinion en ce moment : le virus est bien là, et les mesures d’isolement sont utiles, même si elles seront insuffisantes. Il y aura probablement un ou deux milliers de morts, la plupart chez les plus fragiles, qui mourront trois mois plus tôt que prévu, voilà tout...
                        D’ailleurs, le Français qui est en danger ce matin a 80 ans.
                        Je sais, c’est cynique. Mais c’est réaliste.


                      • sweach 29 janvier 2020 14:22

                        @doctorix
                        *La minuscule élite mondiale estime qu’il faut réduire la population à 500 millions d’esclaves dociles.*
                        effectivement il y a cela, mais le mouvement de réduction démographique est déjà en marche, c’est juste que c’est très lent, certain voudrait accélérer le truc ?

                        *Mais je ne pense pas que les Chinois manipulent l’opinion en ce moment ... les mesures d’isolement sont utiles*
                        Le jeu n’en vaut pas la chandelle, perdre quelques point de PIB face à quelques millier de mort en plus, je doute un peu, le gouvernement chinois doit y gagner quelques choses en contre parti.

                        Après c’est peut être un test grandeur nature pour mesurer l’impact d’une véritable pandémie, car seul la chine est capable d’immobiliser des millions d’être humain et de les forcer à respecter des consignes d’hygiène telle que le port d’un masque.


                      • doctorix, complotiste doctorix 30 janvier 2020 14:47

                        @sweach
                        Le jeu n’en vaut pas la chandelle, perdre quelques point de PIB face à quelques millier de mort en plus,
                        Mais si, les mesures draconniennes prises actuellement sont en train de donner un mauvais coup à l’économie chinoise, déjà mal en point ces derniers temps.
                        Ces mesures sont courageuses, à mon sens.
                        Il n’y a rien à gagner, et tout à perdre.
                        Ce qu’on peut en revanche envisager, c’est une manoeuvre des laboratoires militaires américains de guerre bactériologique, tout aussi folle que bien d’autres auparavant.
                        Là, on voit tout de suite l’intérêt immédiat : une guerre qui ne dirait pas son nom.


                      • sweach 31 janvier 2020 14:27

                        @doctorix
                        *Ces mesures sont courageuses, à mon sens.*
                        Bien vue que le gouvernement chinois empêche à quelques dizaine de millier de ses citoyens d’attraper une pneumonie, je ne vois pas où est le courage la dedans ?

                        *une guerre qui ne dirait pas son nom.*
                        Si une guerre bactériologique devait voir le jour, le gouvernement chinois nous fait une démonstration de force sur ce point.
                        Certe les nations occidental sont bien mieux équipé et formé pour gérer une crise sanitaire, par contre les chinois sont plus puissant pour stopper la propagation d’une pandémie.

                        Que l’humanité croise un super virus devient par contre de moins en moins probable, il faut remplir deux conditions un Taux de mortalité élevé et un niveau de contagion élevé.
                        Hors dans les faits l’un annule l’autre, plus un virus sera mortel et moins il aura la possibilité de se propager et plus un virus est contagieux et moins il sera mortel.

                        Le but d’un virus comme tout organisme est de survivre, donc détruire son hôte n’est pas une bonne chose pour lui.

                        Le risque que nous avons c’est justement de chercher à trop nous protéger, sans agression microbiologique avec le temps un simple rhume pourrait nous être mortel, sur ce point l’inde est loin devant nous.


                      • adrien 28 janvier 2020 12:41

                        les nombres publiés de malades chinois sont probablement très sous-estimés et le problème provient de la croissance exponentielle à partir du taux de contamination. Dans les entreprises notamment, le risque infectieux peut être particulièrement élevé dans les milieux confinés de travail comme les bureaux ou ateliers mal aérés : mesures de prévention et de protection du personnel en cas d’ épidémie avérée ! : http://http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=556



                        • njama njama 28 janvier 2020 15:03

                          @ Bernard Dugué

                          comme pour la grippe espagnole qui fit des morts par millions mais dans un contexte très différent.

                          ah, ah la fameuse (ou la fumeuse ?) grippe espagnole, ah, ah qui aurait fait entre 10 et 100 millions de morts suivant les sources (sans rire)... admirez les approximations !

                          oui pour sûr le contexte était bien différent, mais ce qui est très très atypique c’est que cette hécatombe (le virus ?) épargnait femmes, enfants et vieillards en ne touchant surtout que de jeunes adultes et beaucoup de soldats alliés surtout... !et puis les symptômes cliniques ne ressemblaient pas à une grippe ...

                          Avec ce « nouveau » coronavirus on risque d’en entendre parler de ce vieux mythe de la grippe espagnole toujours ressuscité par les vaccinolâtres, l’occasion de faire un peu le point peut-être (?) car les recherches « historiques » sur ce sujet qui frappe tant les esprits n’ont commencé que dans les années 70, soit une poignée de décennies après les événements.

                          « Les historiens se sont saisis plutôt tardivement de la grippe espagnole à partir de la fin des années 1970,... »

                          La grippe espagnole : une historiographie centenaire revisitée

                          https://journals.openedition.org/lerhistoria/4004


                          • njama njama 28 janvier 2020 15:11

                            Les grippés ne mourraient pas d’un virus dévastateur mais de pneumopathies bactériennes secondaires sévères, l’acide acétylsalicylique (aspirine) prescrit à très hautes doses aurait été in fine l’agent morbide !

                            Une explication médicalement cohérente qui mettrait fin à ce redoutable virus fantôme du passé.

                            Grippe espagnole
                            Un siècle après, on nous mène toujours en bateau !

                            Par Kim-Anh Lim
                            Trois études publiées aux États-Unis – le pays, rappelons-le, où la « grippe espagnole » a débuté en Occident – devraient définitivement mettre fin au mythe d’un virus hyper-virulent venu de nulle part.

                            http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Juin-2013/Grippe_espagnole_Nexus89.pdf

                            Salicylates and Pandemic Influenza Mortality, 1918–1919 Pharmacology, Pathology, and Historic Evidence
                            Karen M. Starko
                            https://academic.oup.com/cid/article/49/9/1405/301441


                          • njama njama 28 janvier 2020 15:22

                            l’erreur médicale du siècle ? une hécatombe iatrogène ?


                          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 15:47

                            @njama
                            Cela rejoint ce que j’ai écrit plus haut : l’aspirine, et tant que toxique mais surtout en tant qu’anti-pyrétique, pourrait bien être la cause des décès :
                            « Pendant l’épidémie de “grippe”, presque toutes les victimes ont pris de l’aspirine. Pratiquement tout le monde y croyait parce qu’elle soulageait la douleur et qu’elle “ne pouvait pas faire de mal”. En conséquence, il y eut des milliers de morts qui auraient pu vivre s’ils avaient accepté de supporter un certain inconfort pendant une courte période. Ils mouraient comme des mouches autour d’un plat de poisson alors que la “science” faisait tout ce qui pouvait être fait pour les “sauver”. » (A. F. Stevens, M. D., St Louis.) « Tous les patients que j’ai soignés et qui sont morts de la grippe avaient pris de l’aspirine de leur propre chef avant que je ne les voie. » (W. P. Best, M. D., Indianapolis.) « Certains peuvent résister à l’aspirine, d’autres peuvent résister à la grippe, mais personne ne peut résister aux deux. » (Dr Taylor, Philadelphia.)
                            Pour le prouver, il suffit de regarder cette vidéo, vers la dixième minute, du Nobel de virologie Lwoff.
                            https://www.ina.fr/video/CPF86644119


                          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 15:51

                            Je suis également convaincu que si les épidémies de polio ont fait tant de paralysies dans les années 50, c’est à cause des anti-pyrétiques.
                            En effet, la polio (comme la rougeole) se manifeste par une fièvre initiale très élevée, que la médecine s’empresse de combattre, ce qui multiplie de 2 à 500 fois la vitesse de réplication virale. C’est de la complicité de meurtre...
                            Tout ça me parait être de bon sens.


                          • Francis, agnotologue JL 28 janvier 2020 16:08

                            @doctorix
                             
                             J’ai lu  :

                            « La fièvre en elle-même n’est pas dangereuse, tant qu’elle ne dépasse pas 41°C. Bien qu’elle soit souvent un motif d’inquiétude pour les parents, elle n’est pas non plus synonyme de gravité. Certains maladies bénignes entraînent une augmentation importante de la température corporelle, alors que d’autres affections très graves sont associées à une très faible fièvre (voire aucune).

                            Il faut savoir que lorsque la fièvre est élevée, 2 à 5% des enfants de moins de 5 ans présentent des « convulsions fébriles », impressionnantes pour les parents mais sans gravité. Ces convulsions sont particulièrement fréquentes entre 18 et 24 mois.

                            Lorsque la fièvre atteint ou dépasse 41°C, il est urgent de la faire baisser. Les complications sont rares mais une telle température peut causer des lésions irréversibles au niveau des organes. Il est conseillé d’appeler les secours d’urgence.  »


                          • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2020 19:30

                            @JL
                            C’est tout à fait vrai. Le danger est vers 41°C.
                            Les fièvres élevées font peur aux parents, mais aussi aux médecins, qui ne vont pas pouvoir assurer la surveillance, ni être surs que les parents le feront.
                            Aussi ils ouvrent le parapluie avec le paracétamol, sans savoir le plus souvent qu’ils vont ainsi favoriser la prolifération virale.
                            Moi je dis aux parents de s’abstenir jusqu’à 39°5C, en leur expliquant pourquoi c’est bénéfique, mais qu’ils doivent être vigilants.
                            Selon les virus (il y a des virus chauds et des virus froids), l’arrêt de la prolifération virale peut avoir lieu à 39, 39,5, ou 40, rarement plus.
                            C’est bien expliqué dans la vidéo de Lwoff.
                            En cas d’urgence (convulsions), il y a le valium intra-rectal, dont le mode d’emploi est ici.
                            http://www.ch-mt-marsan.fr/documents/Documents/SERVICES/Pediatrie-Neonatalogie/protocole_CAT_en_cas_de_crise_convulsive.pdf
                            Je ne sais pas s’il se fait encore. Je ne crois pas. Il reste à introduire les 10mg de valium injectable dans le rectum, mais sans canule, c’est moins facile.
                            Dans le cas de crises convulsives déjà observées, ll faut mettre un système pratique à disposition des parents pour une prochaine fois.
                            Car c’est une réelle urgence, que je ne sous-estime pas.


                          • njama njama 28 janvier 2020 22:57

                            @doctorix

                            J’ai trouvé un rare récit écrit par un médecin canadien qui a soigné des malades atteints de la grippe espagnole, je me permets de le citer :

                            « le visage du patient est rouge, les narines bloquées, la langue recouverte d’une épaisse substance blanche au pourtour, et brune au centre, les lèvres sont bleues, la gorge rouge très foncé, la peau est chaude et humide, la température atteint 103 ou 104 degrés [ = 39,44 / 40 en Celsius]… Plus tard, des expectorations sanguinolentes ou de sang noir sont recrachées, la respiration devient laborieuse, la figure et les doigts sont cyanosés, le patient entre dans une phase de délire actif, la langue est sèche et brune, toute la surface du corps devient bleue et le patient meurt d’une défaillance respiratoire. » 

                            http://themasq49.free.fr/index_fichiers/1418/Grippe_espagnole_12.htm

                            J’avais lu d’autres descriptions qui la définissaient comme « la maladie de la langue bleue »... !?
                            une grippe ?
                            rien qui y ressemble, il me semble, mais je ne suis pas Dr..
                            Cela ferait plus penser à une fièvre typhoïde, non ?
                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Fi%C3%A8vre_typho%C3%AFde#Aspects_cliniques


                          • njama njama 28 janvier 2020 23:24

                            @doctorix

                            « La production d’Aspirine de la SCUR passe de 3.554 kg en 1908 à 33.118 kg en 1914, et plus de 60.000 kilos en 1918 »

                            « En 1917, l’Aspirine est inscrite dans le Formulaire militaire du service de santé »

                            https://hal.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/848459/filename/La_marque_Aspirine_en_Fra nce_11_EnregistrA_automatiquement_.pdf

                            « Gentle as a Mother’s kiss... Bayer Aspirin... »

                            https://farm1.static.flickr.com/821/41149086542_da32699638_b.jpg


                          • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 09:02

                            @njama

                            Cela ferait plus penser à une fièvre typhoïde, non ?
                            La typhoïde étant une maladie bactérienne, on n’aurait eu aucun mal à isoler le responsable.
                            C’était bien une maladie virale, qu’on a sans doute traitée de travers.
                            Certains écrits que vous avez cités disent que ceux qui n’ont pas eu d’aspirine ont survécu. C’est plus que probable.
                            Ce fut probablement le premier crime de Bayer, et pas le dernier.
                            Bayer, qui produisit l’héroïne et l’aspirine, qui donna naissance à IG Farben, tristement célèbre pour son Zyklon B, et qui vient tout naturellement de s’associer à Monsanto.


                          • sound of sound of 2 février 2020 15:30

                            @doctorix

                            Bonjour, merci pour votre lien du CH de Mont de Marsan, ou j’ai travaillé quelques années ....Cependant votre lien ne fonctionne pas (ou c’est mon matériel), j’espere que ce n’est pas l’image de la gestion de cet hôpital pitoyable ^^ Du coup je vais fouillé sur leurs site ou appeler des anciens collègues smiley


                          • Initiativedharman Initiativedharman 28 janvier 2020 18:13

                            Je ne pense pas qu’il faille paniquer. Ce virus n’est pas Ebola, la rage ni H5N1. Nous ne sommes pas en présence d’une épidémie comme celle de la grippe espagnole ou de la peste noire. Il faut croire que les médias de délectent du catastrophisme...On n’entend plus parler que du virus et c’est la panique totale.

                            L’ironie, c’est que ça se passe en Chine, la Chine qui produit désormais tous les médicaments que l’on consomme en France pour notre malheur.


                            • Christian Abou Darbrakam 28 janvier 2020 18:51

                              Merci Monsieur Bernard Dugué pour cet excellent article .

                              14 euros seulement ,super

                              H1N1 - La pandémie de la peur

                              https://www.decitre.fr/livres/h1n1-9782888920878.html

                              La machine sanitaire est-elle devenue folle ? Depuis avril 2009, les autorités sanitaires, sous l’impulsion des gouvernements, ont mis en place un dispositif exceptionnel et jamais vu de lutte contre la pandémie de grippe A, comprenant des campagnes de vaccination urgentes et massives - mais aussi des bévues médicales incompréhensibles. La gravité de la menace justifie-t-elle tant d’alarmes et de frais ? Les effets réelle-ment constatés de la grippe A tendraient plutôt à démentir cette escalade. Mais comment en est-on arrivé là ? Dans cet essai, Bernard Dugué présente une vision dépassionnée qui contredit l’hystérie ambiante. Partant de la froide chronologie des faits et de leurs répercussions, il montre que cette agitation est le résultat d’un dysfonctionnement de la ma-chine sanitaire, relayé par l’emballement médiatique et aggravé par les intérêts colossaux des firmes pharmaceutiques.


                              • Christian Abou Darbrakam 28 janvier 2020 18:58

                                Pas vacciné H1N1 et toujours vivant .

                                même pas une goutte au nez


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 janvier 2020 19:05

                                  @Abou Darbrakam

                                  Perso même pas une goutte au zob ...


                                • Christian Abou Darbrakam 29 janvier 2020 09:36

                                  @Aita Pea Pea

                                  C’est parce que tu ne là lave jamais,moi je met de la graisse de phoque tout les 2 jours ,le résultat est le même mais j’aime l’odeur et il y a d’autres avantages...


                                • pallas 28 janvier 2020 19:10
                                  Bernard Dugué

                                  Bonsoir,

                                  La Chine est un État Continent, plus du milliard d’habitant, 60 millions de personnes en quarantaine est pour eux pas grand chose, un simple département.

                                  L’echelle n’est pas la meme entre La France et La Chine.

                                  L’armée terrestre Chinoise fait autant ou presque la totalité Française par exemple.

                                  Quand une mouche a peur le pet d’une vache, me semble la meilleure comparaison

                                  Salut


                                  • ribouldingue ribouldingue 28 janvier 2020 22:08

                                    Quels sont les biens faits de la microscopique bombe sale en chine ? Le pétrole est moins cher, ça fait baisser la pollution mondiale mais surtout la pollution à wuhan qui croule sous un brouillard de merde. Ça relance l’économie occidentale. Pour le moment il y en a un qui se fait des couilles en or dans le monde c’est le marchand de masques à poussière. Dire qu’il y a des cons pour croire qu’ils sont immunisés avec un vulgaire bout de papier sur le tarin. Pour être sûr de ne pas être infectés il faut se munir d’un masque à gaz avec cartouche. En tous les cas une chose est sûre, la réforme des retraites est sous le tapis. C’est un miracle tombé du ciel ce rhume. Merci xi notre roi commençait à se sentir à l’étroit dans son costard . La parano du peuple c’est une affaire qui marche depuis la nuit des temps et qui marchera jusqu’à l’extinction de l’espèce humaine. Entre capitalistes il faut savoir s’entraider.


                                    • njama njama 28 janvier 2020 22:40

                                      Dommage que Bernard Dugué ne se manifeste pas plus sur le sujet, comme sur les autres qu’il publie ici sur AV... d’autant plus que la pandémie était un sujet qui l’inspirait beaucoup en 2009 au point d’en rédiger un livre

                                      Il publie des articles intéressants mais il est un peu chiant car il n’en finit jamais de finir son café...


                                      • Christian Abou Darbrakam 29 janvier 2020 09:38

                                        @njama
                                        ça grand mère lui fait vraiment du bon café..
                                        ok je sort..trop nul. smiley


                                      • popov 30 janvier 2020 09:49

                                        @njama

                                        C’est bizarre, on parle d’autres virus de la grippe mais pas de la petite « épidémie » de MERS pourtant attribuée à un coronavirus.
                                        Un coronavirus transmis par le chameau, ça aurait pourtant pu faire l’objet de belles théories complotistes.


                                      • agent ananas agent ananas 29 janvier 2020 05:11

                                        Fait-il d’ailleurs l’associer à Wuhan, au risque de donner une image négative à cette ville, comme ce fut le cas pour de l’image du Mexique lorsqu’au début de l’épidémie, les médias parlaient de grippe mexicaine.

                                        Toussa toussa ... la Corona c’est comme la grippe « à bière » H5N1... ? hic ...


                                        • Old Dan Old Dan 29 janvier 2020 06:50

                                          A l’auteur :

                                          Quid des virus issus de la décongélation du permafrost ?

                                          L’influenza du rhume de Cromagnon résoudra-t-il le pb de la surpopulation planétaire ?

                                          Ou sera-t-il à la base de nouveaux antibios ? De nouveaux types de fermentations alimentaires ? Rendra-t-il les survivants moins stupides via les biotechnologies ?...

                                          .

                                          [ Meu’ non : La décongélation du permafrost est une invention marxisto-écolo-khmers verts ; c’est bien connu... sur AGV ! ]


                                          • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 09:07

                                            @Old Dan
                                            Vous savez, il y a déjà 320,000 espèces de virus chez les mammifères, alors, un peu plus, un peu moins...
                                            https://www.maxisciences.com/virus/il-existerait-plus-de-320-000-virus-chez-les-mammiferes_art30663.html
                                            et
                                            Près de 70% des maladies virales émergentes sont des zoonoses, transmises de l’animal à l’homme (et vice-versa).


                                          • Christian Abou Darbrakam 29 janvier 2020 09:46

                                            @doctorix
                                            -
                                            tout ce bazar microscopique ne serait-ce pas tout simplement la méthode qu’utilise le biologique pour transmettre de l’information. ?


                                          • doctorix, complotiste doctorix 29 janvier 2020 11:46

                                            @Abou Darbrakam
                                            C’est de l’information pure, et certains virus s’intègrent à notre adn pour le faire muter.
                                            Ca donne des cancers ou de l’évolution.
                                            http://www.astrosurf.com/luxorion/bio-role-virus-evolution.htm
                                            De plus 800 millions de virus tombent chaque jour sur chaque m2 de terre, transportés par les vents sur toute particule qu’ils véhiculent.
                                            http://www.astrosurf.com/luxorion/virus-atmosphere.htm
                                            Vouloir lutter contre le virus, c’est aussi stupide que de lutter contre les Chinois : mieux vaut coopérer, en les comprenant mieux.
                                            En fait, les virus nous sont indispensables et nous tuent rarement.


                                          • sound of sound of 2 février 2020 16:30

                                            @doctorix
                                            Bravo pour votre positionnement non conventionnel, je n’avais jamais vu un médecin aussi déterminé avec un discours aussi « contre courant » mais éminemment censé, dans tous les cas pas imbu et stupide ! Vous devez avoir un parcours atypique pour avoir une telle façon de penser smiley Un généraliste devenu psychiatre ?! Au sujet des virus vous avez complètement raison sur toute la ligne, mais comment remettre en question un système qui enseigne des « certitudes » ... N’oublions jamais, que la médecine n’est pas un science exacte, tout peut être remis en question et les acteurs (dont les médecins) de cette sciences doivent rester humbles et assumé leurs responsabilités ... Persuadé que tout est lié, et que le hasard ne peut exister, je ne fais jamais confiance à l’information « accessible »... Vous avez tout mon respect pour ce travail à contre courant et cette determination à changer les con-sciences qui est le votre, Bravo... 

                                            A+ cher collègue Montois, si je puis dire !



                                            • popov 30 janvier 2020 09:01

                                              Hier, j’étais exceptionnellement en ville et je me suis pris un bain de touristes chinois. Un passage piéton de 20 m de large. J’allais dans un sens, eux dans l’autre. J’ai dû en rafler du corona.

                                              Je ne m’en fais pas trop car je suis encore du bon côté des 75 ans, et puis tous ces braves citoyens portaient des masques en papier. Moi, je n’en porte que quand j’opère, et comme je ne suis pas chirurgien, autant dire jamais.


                                              • jocelyne 30 janvier 2020 18:37

                                                @popov
                                                oui, un gros flop ce super virus ( et tant mieux)


                                              • ETTORE ETTORE 31 janvier 2020 14:47

                                                Ce sont nos dirigeant qu’il faudrait mettre en ...quarantaine !

                                                Ils se sont tous contaminés, gauches, droites, centres, extrêmes, écolo« zoologistes », on leur avait pourtant dit que les citoyens aller les pousser vers l’hybridation....

                                                Mais non, ils aiment trop ce qu’ils sont devenus..... nuisifs à l’éxtrême !


                                                • sound of sound of 2 février 2020 17:40

                                                  @ETTORE

                                                  C’est le meilleur résumé de cette affaire !

                                                  Cet article est tout d’abord de l’auto-promotion à la sauce L-rem ... L’auteur Docteur en tout, astronaute de la mastubation mentale, boulanger journalistique, Cultivateur d’égo ... Viserait il une place à l’Elysée ?!!! A t’il reçus la prime de 51 000 euros pour ce torchon contradictoire ??! smiley 


                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 17:45

                                                  @sound of

                                                  Tss Tss Tss bébé t’es absolument certaine qu’il faille bousiller le Totem de ce Bernard là ????

                                                  Je te rappelle qu’il m’a emmené un jour dans ses rêves dans sa Laguna entre Langon et La Réole, et que ça a grave compté pour le petit rien de moi !!!!!


                                                • sound of sound of 2 février 2020 17:50

                                                  @Pazillon des zîles Number5

                                                  T’es pas au concert ?! smiley


                                                • Kylo REN 42 Pazillon des zîles Number5 2 février 2020 17:59

                                                  @sound of

                                                  Non je ne suis pas une caille au raisin et aux zozoignons qui passe au four sans auto diagnostic !! smileysmiley <3 )

                                                  ( et sérieux il viendra jamais Cantat, pourtant mon pote Coffee, C’EST MICHAËL JACKSON, et ça c’est une anecdote qui va traverser qques milliards de milliards de galaxies ! smiley smiley )

                                                  Quoi qu’il en soit je vais chercher ma caisse à Libourne, près de chez MJ/Cuffy, et je vais me laisser aller À fumer un des ses splif -Jah****- qui risque de remuer qques Multivers esta noche ! smiley smiley smiley

                                                  <3 mi only real Skunk corazon <3


                                                • lloreen 2 février 2020 11:07

                                                  Le brevet du corona-virus a été déposé en juillet 2015.C’est un énième business du cartel pharmaceutique qui suit toujours la même trame : des victimes, des « recherches pour identifier l’agent » (identifié depuis longtemps...), des morts puis -o miracle le vaccin !

                                                  https://worldwide.espacenet.com/patent/search/family/051494985/publication/E P3172319A1?q=ep3172319b1

                                                  Ce processus est une étape de l’agenda 21 et même 30.
                                                  https://www.youtube.com/watch?v=_kN_Jb2BUxw


                                                  • Xenozoid Xenozoid 2 février 2020 18:03

                                                    c’est un test grandeur nature

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité