• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine et l’Inde en passe de clarifier enfin leurs frontières, (...)

La Chine et l’Inde en passe de clarifier enfin leurs frontières, peut-être au détriment du Dalaï Lama

Et oui, tout le monde fait ami-ami avec la Chine en ce moment, c’est à se demander ce qu’ils ont à offrir. Ou alors ils ont des moyens de persuasion efficaces. Peu importe, pendant que l’UMP français devient super pote avec le parti communiste chinois, l’Inde qui jusqu’alors avait des rapports plutôt tendus avec leur gros voisin, a elle aussi décidé de leur parler à nouveau. Et ce sur le sujet brulant qui les sépare depuis plusieurs décennies : les frontières.

Ainsi je ne m’étendrai pas sur le sujet de l’UMP, parce qu’il est trop puéril, trop simpliste ou alors parce que je n’ai pas les compétences nécessaires pour le faire. Je ne suis pas sûr de l’être non plus pour le problème indo-chinois mais bon… Toujours est-il que je commencerai en faisant les choses simples. Ainsi l’Inde et la Chine se disputent leurs frontières depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Leur problème ne s’est pas simplifié avec leurs brefs affrontements de 1962. Mais depuis la semaine dernière et la réunion de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) les deux puissances nucléaires semblent vouloir arriver à un accord sur la question. Cette nouvelle arrive pourtant juste après quelques échauffourées diplomatiques durant les deux semaines précédentes au sujet de la visite officielle du Dalaï Lama dans un des états concernés par la dispute.

cachemirearunachalDepuis la défaite de l’Inde en 1962, deux territoires sont disputés par la Chine et l’Inde. Cette guerre fut très courte et sans incident majeur, mais elle n’a pas solutionné non plus les différents qui opposaient les deux pays. Ainsi, l’Inde revendique une partie nord-ouest du Cachemire« illégalement » occupé par la Chine, ce territoire est d’une superficie de 38 000km². D’autre part, la Chine revendique une grande partie de l’Arunachal Pradesh pour une superficie de 83 000km². Les deux états sont sensibles, seules voies d’accès entre les deux pays avec le sikkim, ces régions sont riches, en minerai pour le Cachemire et en agriculture et voies commerciales pour l’Arunachal Pradesh.

dalalama4blLes relations entre les deux pays s’étaient détériorées ces dernières semaines, en particulier au sujet du Dalaï Lama. Des déclarations houleuses avaient été échangées à travers la presse, chaque pays accusant l’autre d’ingérence. Effectivement, la Chine s’était déclarée « fortement préoccupée » par la visite officielle du Dalaï Lama dans plusieurs états indiens, en particuliers dans ceux disputés. L’inde avait alors rétorqué que le Dalaï Lama était reçu comme chef religieux et non comme « dissident séparatiste », en effet le bouddhisme est pratiqué par plus de cent millions d’indiens. Les portes paroles indiens avaient aussi précisé que le Dalaï Lama avait mis de l’eau dans son vin en ne réclamant plus l’indépendance du Tibet mais une plus grande autonomie et que dans ce cas la Chine n’avait plus de raisons d’être autant vindicative au sujet de Tenzin Gyatso .

Asean_logo_Bangkok2009Cet échange de mots dura jusqu’au rendez-vous de l’ASEAN. Des réunions informelles ont eu lieu, avec tractations et pressions qui ont amené les deux premiers ministres Manmohan Singh et Wen Jiabao a déclarer (séparément) que les deux grands pays étaient prêts à s’entendre sur les frontières qui empoisonnaient leurs existences depuis trop longtemps. Les détails des tractations et pressions n’ayant bien sûr pas été rendus publics. Dès lors toutes les estimations sont possibles.

ASEANPour ma part, je suis convaincu que la question du Dalaï Lama fut une part importante de ces tractations. Les autres pouvant être nombreuses : un « non soutien » de l’Inde aux musulmans tués au Xinjiang pourrait arranger cette dernière au moment où les pays musulmans du monde le condamne (Turquie et Indonésie en tête) ; la rétrocession de la zone du Cachemire pourrait encourager le Pakistan à faire de même et ainsi régler un problème très épineux pour l’Inde. Le Dalaï Lama quant à lui pourrai t être « moins soutenu » par l’Inde, effectivement si l’Inde, comme l’a fait la France, ne soutient plus les revendications du chef tibétain, le monde ne pourra qu’en faire autant. Rappelons que Tenzin Gyatso a trouvé refuge à Dharamsala à l’age de 15 ans et qu’il a installé le gouvernement en exil du Tibet dans cette ville. La majeure partie des réfugiés tibétains se trouve là ou tente de s’y rendre. Aussi l’Inde est le pays qui officiellement abrite le gouvernement tibétain en exil, c’est pourquoi son avis et sa politique vis-à-vis du Dalaï Lama sont très importants dans le monde.

Manmohan-Singh3242008-03-18T065906Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRWR-CHINE-TIBET-WEN-20080318Les communautés bouddhiste et tibétaine d’Inde ne permettront pas que le Dalaï Lama soit viré ou enfermé bien sûr, mais un faible changement d’attitude pourrai modifier la manière dont le monde entend le combat du Dalaï Lama. Car effectivement si aujourd’hui la Chine a fait en sorte qu’il y ait plus de chinois au Tibet que de tibétains, si elle construit les plus grand barrages électriques et les plus hautes voies de chemin de fer, rendant impossible la rétrocession de ce pays ; les manifestations ne s’arrêtent pas. Le peuple tibétain continue de demander sa libération, et ce, malgré la répression violente du gouvernement chinois qui d’une manière simpliste voit dans le Dalaï Lama le seul opposant, et donc le seul ennemi. Même s’il est le symbole de la résistance, et même si sa disparition affaiblira les revendications tibétaines, le peuple tibétain veut dans son ensemble retrouver sa liberté.

dalai_lama_14127La Chine n’est peut-être pas assez patiente pour attendre le décès du chef bouddhiste, et même si elle a déjà prévu de mettre une marionnette sur le fauteuil sacré, elle ne veut pas attendre de voir Tenzin Gyatso devenir un saint (qu’il est déjà), symbole éternelle de la lutte pour l’indépendance…

actu345Donc le Dalaï Lama a sans aucun doute été un sujet de conversation primordial pour amener la Chine et l’Inde à s’entendre au sujet de leurs frontières. Mais l’épisode n’est pas clos, le Dalaï Lama a beaucoup d’influence et de sympathisant à travers le monde, et l’Inde ne voudra et ne pourra pas perdre cette image de refuge pour les tibétains.

Bien sûr l’affaire est en cours puisque la visite du Dalaï Lama est prévue pour le 8 novembre. Aujourd’hui encore, pour répondre aux chinois le Chief minister de l’Arunachal Pradesh, Dorjee Khandu a déclaré que le Dalaï Lama sera reçu en tant que chef d’état et pas seulement en tant que chef spirituel…

source : LGV

tibetlibre

livre à ce sujet : Tibet, otage de la Chine


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • amipb amipb 29 octobre 2009 12:20

    L’article comporte effectivement une erreur concernant l’ASEAN, mais pourquoi critiquer le fait de parler du Dalaï Lama ? Si le sujet vous offusque, vous pouvez l’ignorer. Sinon, vous démontrez une sensibilité sur le sujet pour le moins étrange.

    Le rapport entre la Chine et le Dalaï Lama est pourtant simple et évident : le PCC ne s’offusquerait pas publiquement à chaque déplacement de ce dernier dans les différents pays et/ou états de l’Inde s’il n’y avait aucun rapport.

    Je suis particulièrement étonné que la Chine ait, de nouveau (c’est au moins la 3ème fois), rompu le dialogue avec le Dalaï Lama, sachant qu’aucune de ses revendications n’est infaisable ou problématique pour la Chine. Le PCC, comme toujours, profite de sa position de force pour ne respecter ni ses engagements, ni le peuple tibétain, ni son peuple, et ne parlons pas de l’environnement (projets nucléaires sur un des lacs sacrés tibétains, exploitation du lithium, etc.).

    Comme toujours, l’argent et le pouvoir l’emportent sur la morale, ou sur la simple humanité d’un peuple qui n’en demandait pas tant...


  • hengxi 29 octobre 2009 13:38

    Je m’offusque nullement, mais j’avoue que j’ai du mal à supporter un article qui n’a rien à avoir avec le titre.

    Que l’auteur veuille faire sa propagande pro océan de sagesse est une chose, mais utiliser un évènement qui n’a rien à avoir avec l’article relève de la malhonnêteté habituelle chez ce genre de « partisans » qui reprochent aux autres ce qu’ils sont les premiers à faire.

    L’Inde, comme 99 % des pays ont reconnu officiellement que le Tibet faisait partie de la Chine et seuls quelques attardés chantent encore leur perpétuelle rengaine en attendant les vacancess d’hiver.

    Pour ce qui est des essais nucléaires, je n’ai lu dans aucun article sérieux la moindre contestation et là aussi seuls quelques bobos viennent se lamenter.

    Que voulez-vous, ce n’est pas la faute des Chinois s’ils n’ont pas une île lointaine pour faire leurs essais.

    Lorsque la France aura enfin organisé le référendum d’auto-détermination en Nouvelle Calédonie, certains Français pourront commencer à donner des leçons, mais celui n’est prévue qu’en 2018, soit 20 ans après la décision déjà tardive. D’ici là, il n’y aura plus de culture Kanak, mais on s’en fout, c’est en France.

    Que le DL prenne sa retraite et amène avec lui son gouvernement d’ex-nantis, cela sera un bonheur pour tout le monde.


  • boddah boddah 29 octobre 2009 16:04

    bonsoir,

    je ne vois pas en quoi mon titre ne va pas avec mon article, ou alors c’est que vous n’avez pas compris l’un et pas lu l’autre. Parce que ce que mon article dit c’est que l’Inde et la Chine sont en passe de régler leur problèmes de frontières et que le Dalaï Lama a sans aucun doute été un des sujets principaux des tractations secrètes, d’où mon titre...
    Indiquez moi mes erreurs et je me ferai un plaisir de les corriger. Finalement, même si j’ai un parti pris, je penses que j’ai été relativement objectif dans cet article et je n’ai pratiquement énuméré que des faits, voila...
    Mais c’est vrai que sur AV on peut trouver beaucoup de commentaires et d’articles plus ou moins stupides...

  • boddah boddah 29 octobre 2009 16:09

    Au sujet de l’ASEAN, comme l’indique la carte ou le site officiel (un de mes liens) vous aprendrez sans doute que la Chine fait partie de l’ASEAN+3 depuis pas mal d’années et que l’Inde aussi, mais plus tard ! Donc non effectivement ils ne faisaient pas partie de la première mouture mais ils en font définitivement partie aujourd’hui. Renseignez vous un peu avant de critiquer. Cela revient à dire que dans l’UE il n’y a que les 6 premiers ! je vous apprend peut-être que nous sommes aujourd’hui 25 et que pour l’ASEAN la Russie devrai aussi en faire partie en temps que partenaire particulier, un peu comme la Turquie avec l’UE...


  • hengxi 29 octobre 2009 17:09

    Il faut un peu s’écarter de cette vision « bob blanchissant » en arrêtant de penser que le Dalaï Lama est au centre de toutes les discussions.
    Quand aux rapports entre la Chine et l’Inde, ils sont beaucoup moins tendus que vous les sous-entendez, même si cela est loin de faire plaisir à certains qui verraient d’un bon oeil un conflit sino-indien.

    Vous parlez de plus beaucoup de l’ASEAN alors que ni la Chine ou l’Inde n’en font partie et j’avoue avoir du mal à voir le rapport entre la Chine, l’Inde, l’Asean et le Dalaï Lama .

    Il s’agit sans doute pour vous de remettre au goût du jour le VIP de la sagesse, mais je vous rassure, il a avec, sa consoeur Ouighour, encore beaucoup de pays à visiter ou une opposition en manque de propositions innovantes se feront un plaisir de les accueillir, histoire de combler un manque d’existencialité.


    • amipb amipb 30 octobre 2009 10:07

      Comme d’habitude, vous mélangez tout :

      1) Ce ne sont pas les bobos qui ont fait des essais nucléaires à Mururoa, la plupart était d’ailleurs certainement contre ;

      2) Je ne connais aucun cas de torture en Corse, Bretagne ou aux Pays Basque ;
      3) Concernant le nucléaire, je me suis mal exprimé : je voulais parler de déchets nucléaires
      4) Une grande majorité des défenseurs de la cause tibétaine est constitué de montagnards, d’explorateurs (en herbe ou non) et de bouddhistes.

      Rangez les bobos là où vous voulez, puisque vous aimez le manichéisme. Les bobos chinois trouvent d’ailleurs certainement plus de grâce à vos yeux que les français...


    • hengxi 29 octobre 2009 16:44

      boddah, j’espère pour vous que vous êtes meilleur en propagande pro Dalaimesque qu’en géopolitique ...

      J’habite à Nanning, capitale du Guangxi qui accueille chaque année le CAEXPO.

      Cette année encore, les affiches stipulaient ASEAN + Chine car la Chine n’en fait absolument pas partie : http://www.aseansec.org/18619.htm

      Ou apprenez à lire.

      Lorsqu’il y a un sommet UE-Chine, cela ne veut pas dire que la Chine fait partie de l’UE

      Donc l’ASEAN, c’est :

      Brunei Darussalam

      Cambodia

      Indonesia

      Lao PDR


      Malaysia

      Myanmar

      Thailand

      Viet Nam

      Faut arrêter de fumer l’encens...


      • hengxi 29 octobre 2009 16:53

        « et que le Dalaï Lama a sans aucun doute été un des sujets principaux des tractations secrètes, d’où mon titre... »

        Qu’est ce que le gouvernement Chinois et Indien ont à faire de cet agité médiatisé qui n’intéresse que quelques farfelus ?

        Les discussions entre ces deux géants sont bien trop importantes pour venir y greffer ce comique qui ne représente que lui et quelques intérêts plus ou moins douteux.

        Ce que je reproche à votre article n’est pas de mettre des photos partout( vous devez avoir les mêmes dans votre chambre), mais de les choisir.

        Pourquoi ne pas mettre celle du DL avec son précepteur allemand (Waffen SS) ou celle prise en compagnie du gourou japonnais qui a fait gazer le métro de Tokio ?

        Faut tout mettre ou rien....


        • brainwashing brainwashing 29 octobre 2009 17:35

          @hengxi
          vous êtes un peu loufoque fou, et vous avez trop lu 7 ans au Tibet, ou alors c’est d’habiter là bas qui vous a fait comme ça, je vois que la propagande chinoise fonctionne bien !


        • amipb amipb 30 octobre 2009 09:56

          Hengxi est un récidiviste forcené, après avoir sérieusement pollué les commentaires du Monde pendant les jeux olympiques de Pékin, ce monsieur se fait porte-parole du Quotidien du Peuple sur Agoravox.

          Tous les moyens sont bons pour faire accepter une Chine qui n’a rien changé à son gouvernement depuis 40 ans. Mais un pays dont l’économie cartonne ne peut, bien sûr, qu’être parfait.

          On attend d’ailleurs toujours des explications sur votre haine du Dalaï Lama, qui n’a jamais tué personne, bien au contraire, et votre amour de Hu Jintao, surnommé par les tibétains même « Le boucher de Lhassa ». Paradoxe, quand tu nous tiens.


        • boddah boddah 29 octobre 2009 18:19

          sans pour autant entrer dans des discussions avec certaines personnes un peu bizarres, je tiens à préciser que dans mon article je ne dis pas que la Chine et l’Inde fasse partie de l’ASEAN mais qu’elles y étaient, corrigez moi si c’est faux mais j’en suis sûr. Quand à savoir si ces deux pays en font partie ou pas, sur le site officiel de l’ASEAN il est dit que oui, pas en tant que pays du sud est mais en tant que principal acteur.

          Enfin à propos du détail Dalaï Lama, s’il en avait été un pour les deux pays, pourquoi se serraient t’ils tiré dessus à charbon ardent depuis trois semaine au statut du statut de l’invité : religieux ou chef d’état ? En tout cas je suis ravi que cet article vous fasse autant réagir car il est vrai que la politique de cette région peut paraitre obscur à certains, et totalement étrangère à d’autres qui pensent la connaitre (peut être que j’en fait partie)...
          bien à vous et bonne lectures

          • brainwashing brainwashing 29 octobre 2009 18:31

            @hengxi

            « J’habite à Nanning, capitale du Guangxi qui accueille chaque année le CAEXPO »
            qu’est ce qu’on s’en fout ! ça veux pas dire que tu sais moins, ça veut même dire le contraire !
            alors c’est toi le blanc qui a aidé les chinois à tuer les Ouïghour  !?

            • Marc Bruxman 29 octobre 2009 18:47

              A l’auteur, quand on reçoit le Dalai Lama en tant que chef religieux, il convient de préciser qu’il n’est pas le chef religieux de tous les boudhistes mais des boudhistes tibétains seulement.

              Il convient donc de remettre cela en perspective lorsque l’on invite le dalai lama en tant que leader religieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès