• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Crimée, la RPD et la RPL signent un accord de coopération (...)

La Crimée, la RPD et la RPL signent un accord de coopération interparlementaire

Le 18 janvier 2019, à la suite d’une réunion de travail des délégations officielles des Républiques Populaires de Donetsk (RPD) et de Lougansk (RPL) avec le président du Conseil d’État de la République de Crimée Vladimir Konstantinov, un accord de coopération entre le parlement de la Crimée et ceux des deux Républiques Populaires a été signé.

Les documents ont été signés par Vladimir Konstantinov, Président du Conseil d’État de la République de Crimée, Vladimir Bidiovka, Président du Conseil Populaire de la RPD, et Denis Mirochnitchenko, Président du Conseil Populaire de la RPL.

Ont également assisté à la signature le chef de la RPD, Denis Pouchiline, le chef de la faction « République de Donetsk », et président du Comité du Conseil Populaire sur l’agriculture et les ressources foncières, Valery Skorokhodov et le président du Comité du Conseil Populaire pour le développement de la société civile et des associations sociales et religieuses, et président de la Fédération des syndicats de la RPD Maxime Parchine.

La délégation de la RPL comptait quant à elle, en plus du président du Conseil Populaire, le ministre des Affaires étrangères, Vladislav Deïnego, le Vice-président du Conseil Populaire Oleg Koval, et le chef de l’union des syndicats de la RPL, Oleg Akimov.

Dans un commentaire au service de presse du Conseil Populaire de la RPD, Vladimir Bidiovka a noté le symbolisme historique de l’accord signé.

«  Aujourd’hui, un accord de coopération a été signé entre les parlements de la République Populaire de Donetsk et de la République de Crimée. Son principal objectif est de renforcer l’interaction en matière de coopération interparlementaire, l’échange d’expériences en matière d’activité législative, ainsi que le renforcement global de l’amitié et des liens. Je considère qu’il est significatif que la signature de cet accord entre nos républiques ait eu lieu le jour du 365e anniversaire du Concile de Pereïaslav, puisque ce fait historique est lié à l’intégration avec la Russie. Et aujourd’hui, la République Populaire de Donetsk, représentée par le Conseil Populaire, a établi un lien avec la République de Crimée, une entité constitutive de la fédération de Russie  », a déclaré Vladimir Bidiovka.

Selon Denis Pouchiline, chef de la RPD, l’accord de coopération contribuera à une interaction efficace dans le domaine législatif.

« L’accord interparlementaire vise à renforcer les liens historiques, culturels et patriotiques et permettra d’élargir la coopération et d’échanger des expériences dans le domaine législatif. »

Une position rejointe par le Président du Conseil Populaire de la RPL, Denis Mirochnitchenko, qui a déclaré que c’était aussi une marque importante du soutien de la Crimée à leur république.

« Nous sentons votre soutien, et portons l’espoir que, même si nous suivons des routes différentes, nous allons dans la même direction – à la maison [la Russie NDLR]. La République Populaire de Lougansk sent ce soutien moral  », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l’échange d’expérience entre les parlementaires des deux républiques était aussi très important, car la Crimée est déjà passé par ce processus d’harmonisation de sa législation avec celle de la fédération de Russie.

Le Président du Parlement de la RPD a ajouté qu’un accord sur l’établissement de relations de jumelage entre les villes de Makeyevka et Kertch, Lougansk et Yalta a également été signé.

«  Je tiens à souligner que le renforcement de la coopération avec la Russie a toujours été et demeure une priorité pour notre État, puisque nos peuples sont inextricablement liés par une langue, une foi et une cause commune. Je considère qu’il est extrêmement important de renforcer notre coopération et de développer les processus d’intégration, ce que confirme la signature de plusieurs accords à la fois lors de la visite de la délégation de la République Populaire de Donetsk en Crimée. Je suis profondément convaincu que les accords signés aujourd’hui porteront notre coopération à un nouveau niveau et influenceront positivement le développement des républiques dans un avenir proche  », a conclu Vladimir Bidiovka.

Plus tôt dans la journée, les délégations officielles de la RPD et de la RPL ont participé à la séance solennelle consacrée au 365e anniversaire du Concile de Pereïaslav à Simferopol.

Pour rappel, le Concile de Pereïaslav a été convoqué en 1654 pour une cérémonie de serment d’allégeance des Cosaques Zaporogues, représentés par leur Hetman Bogdan Khmelnitski, au Tsar de toutes les Russies Alexeï Ier, intégrant ainsi ce qui est aujourd’hui une partie de l’Ukraine dans le Tsarat de Russie.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Guy19550 22 janvier 19:54

    Bonne chose. Il y a également un lien économique à faire car la Crimée est aussi très active pour le commerce extérieur (import-export) et c’est une filière pour les républiques non négligeable.


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 janvier 20:33

      @Guy19550. Logistique ? Quels ports et aéroports sont fonctionnels en RD et RL ?


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 janvier 21:27

      @JC_Lavau
      Rostov-sur-le-Don n’est pas très loin (Aéroport). Taganrok aussi est facilement accessible (port sur la mer d’Azov).


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 janvier 21:45

      @Christelle Néant. N’est ce pas ? En Russie voisine.
      Et d’ici là-bas il reste le train et les camions.


    • Christelle Néant Christelle Néant 23 janvier 08:51

      @JC_Lavau
      C’est ça


    • Guy19550 22 janvier 22:15

      Je vais polluer ton article Christelle car il y a plus important ou tout aussi important :

      Lundi 21/04/2019
      On attend des nouvelles de la réunion trilatérale. Y a rien encore à signaler.
      Trilateral gas talks of Russia, EU and Ukraine start in Brussels
      http://tass.com/economy/1040996
      Démarré mais encore aucune décision de prise.

      Transit via l’Ukraine après 2019, différé en mai 2019 :
      Russia and Ukraine to hold ministerial meeting on gas transit in May
      http://tass.com/economy/1041039
      On ne ferme pas la porte totalement car cela tiendra compte du résultat des élections.

      Energy chief comments on Russia-Ukraine gas settlement
      http://tass.com/economy/1041042
      Je cite un passage : « Further detailed discussion of the Russian gas transit via Ukraine after 2019 is possible only after settlement of litigation between Gazprom and Naftogaz of Ukraine, Russian Energy Minister Alexander Novak told reporters on Monday after trilateral gas talks in Russia-EU-Ukraine format. »
      Cela permet de supposer qu’il n’y aura pas de transit après 2019 si le différent qui oppose les russes et l’Ukraine n’est pas résolu.
      Il y a aussi ceci qui est écrit : Ukraine’s Naftogaz proposal to reduce the amount of claims under a new action against Gazprom from $12 bln to $2 bln if a new contract is signed is absurd, Novak stressed
      L’Europe n’a plus tellement le choix que pour accélérer la connexion au Turkisch Stream par sécurité, mais je sais qu’ils sont butés pour le faire. Les russes ne vont tout même pas concéder des choses qui ne feraient que nuire au Turkisch Steam !!!

      Claims of Naftogaz against Gazprom overstated, says Russia’s energy chief
      http://tass.com/economy/1041051
      https://www.connaissancedesenergies.org/afp/exportations-de-gaz-russe-lukraine-lue-fait-une-proposition-rendez-vous-en-mai-190121
      Settlement between Naftogaz and Gazprom possible — Russian energy minister
      http://tass.com/economy/1041057

      Les trois derniers liens vont dans le même sens. Mais il manque quelque chose à tout cela, c’est ce qu’en disent les ukrainiens !!!.


      • Christelle Néant Christelle Néant 23 janvier 08:52

        @Guy19550
        Une pollution comme ça je n’ai rien contre smiley J’ai lu tout ça hier justement. En gros tout dépendra de la cour d’arbitrage de Stockholm. Soit ils revoient leur jugement négatif envers Gazprom, soit Naftogaz perd le contrat de transit. En gros c’est ça.


      • Guy19550 23 janvier 09:23

        @Christelle Néant
        Pas tout à fait Christelle, quelque soit le jugement de Stockholm, ce contrat de transit pour le futur est déjà perdu. La Russie sera encore disposée de fournir du gaz à l’Ukraine, mais à terme plus de transit et si c’est comme en Lituanie, la fourniture des russes ne sera plus que de 50% de leurs besoins personnels.


      • Christelle Néant Christelle Néant 23 janvier 11:13

        @Guy19550
        Je pense que le jugement de Stockholm aura de l’importance. Car il y a certains pays limitrophes de l’Ukraine qui ont besoin de ce transit, même minimal, et qui ne peuvent être desservis par NS2. D’où le fait que la Russie attend de voir le jugement. Soit le jugement est favorable à la Russie, et elle maintiendra un transit minimum pour ces pays via l’Ukraine. Soit le jugement est de nouveau négatif et la Russie leur dira, désolée mais là on ne peut pas, débrouillez vous et expliquez vous avec Kiev.


      • Guy19550 24 janvier 16:53

        @Christelle Néant

        J’ai fait une erreur car je pensais dur comme fer au départ que les tankers en feu avait Kiev pour origine. Ce n’est pas le cas. J’ai bien trouvé que les travaux pour du LNG ont repris du côté d’Odessa en 2017, mais rien n’est terminé de cela, enfin j’ai rien trouvé de tel. Ce n’est donc pas du LNG pour Kiev. A noter quand même que ces travaux ne sont pas inutiles car il est probable que d’ici quelques mois le robinet sera fermé et qu’il faudra se servir en Europe.

        Pour le tanker en feu, il s’agirait du Cindy et selon ce lien, il semble faire la navette entre la Russie et Kertch. C’est donc probablement pour amener du gaz en Crimée :
        https://www.vesselfinder.com/vessels/CANDY-IMO-9005479-MMSI-677082300


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 17:29

        @Guy19550
        Tandis que la position du MAESTRO n’est pas à jour sur le même registre.
        Précédemment, ayant tout leur trafic à faire en mer d’Azov pour ravitailler Kertch, ils n’avaient alors rien à faire au Sud du pont de Kertch. Or ils sont au Sud. Ensemble.

        Je dois conclure qu’il y a eu changement de mission depuis, mais je ne décrypte pas à coup sûr laquelle.


      • Guy19550 25 janvier 21:45

        @JC_Lavau
        C’est exact, mais il y a plusieurs Maestro, il est localisé ici : https://www.vesselfinder.com/vessels/MAESTRO-IMO-8810700-MMSI-677082200

        C’est pas clair non plus pour moi (gaz russe à exporter ou gaz russe pour la Crimée ?) car il a été question avant d’un gazoduc : https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/russie-gazoduc-crimee-40076/


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 janvier 22:08

        @Guy19550. C’est bien le même MAESTRO, mais sa localisation est amplement périmée.
        Les précédents voyages ayant été entre la Russie continentale et Kertch, à courte distance en mer d’Azov, on peut présumer que le gazoduc déjà réalisé est encore insuffisant en période hivernale, et qu’en attendant un second tuyau, des navires doivent faire des navettes.
        Là, vu le lieu de l’accident, il s’agissait bien d’exportation, cette fois-ci.

        La Syrie souffre énormément du blocus américain. Très très difficile de faire redémarrer des industries après tant de pillages et de destructions, plus la pénurie en hydrocarbures.


      • Guy19550 26 janvier 01:08

        @JC_Lavau
        Une dictature n’a rien de mauvais à mon sens (dépend ce que l’on fait) et il y a des régions démocratiques en Europe qui règnent sous forme de dictature. Il y a des régions où une approche démocratique est moins bonne. Ils ont essayé en Irak. Si on imagine la même chose en Syrie, ce sera le même résultat au final, ailleurs cela avait bien marché par contre et le Brésil en est un exemple devant lequel je reste en admiration. Peut-être que cela est possible au Vénézuela, mais cela doit dépendre de la population et pas des incartades des cowboys. Lula a très bien fait cela au Brésil, je regrette que personne n’ait cela à l’esprit. Pour la Syrie, c’est une question d’argent, les russes ne savent pas le faire seul, l’aide des chinois et des Brics doit venir en plus, surtout pas celle des cowboys, quant à l’Europe, c’est discutable...


      • Guy19550 22 janvier 22:16

        Ce que disent les ukrainiens :
        Juste avant les négociations : https://en.interfax.com.ua/news/economic/560153.html
        Via le Pakistan (après les négociations) : Russia Seeks Extension Of Gas Transit Contract With Ukraine, Kiev Wants New Deal - Klimkin
        Bref, rien à cirer des russes. Rien trouvé d’autre ! Mais il y a plus avec ce fait divers :
        Two vessels on fire in Kerch Strait following explosion onboard one of them
        http://tass.com/emergencies/1041016
        Un des deux navires est avec du LNG
        Death toll from ship fire in Kerch Strait climbs to nine
        http://tass.com/emergencies/1041035
        Ship fire in Kerch Strait might have been caused by safety breach — source
        http://tass.com/emergencies/1041052
        Il me semble que les terroristes de Kiev n’y sont pour rien.
        Ma question est qui a besoin de ce LNG et d’où vient-il ?

        Mardi 22/01/2019
        Ceci est diffusé par les ukrainiens : https://112.international/ukraine-top-news/gazprom-offers-to-extend-contracts-with-naftogaz-without-consultations-foreign-minister-36211.html
        Ils n’ont donc pas compris qu’il y a des conditions à respecter pour la poursuite du transit, ou plutôt qu’ils ne veulent pas le comprendre.

        Continuing gas transit through Ukraine depends on its economic feasibility — minister
        http://tass.com/economy/1041062

        Encore une réaction du terroriste ukrainien : https://frontnews.eu/news/en/44758/Ukrainian-Foreign-Minister-spoke-about-gas-negotiations

        Soyons clair, il est question de prolonger le contrat actuel, pas d’en donner un nouveau !


        • Christelle Néant Christelle Néant 23 janvier 09:11

          @Guy19550
          Le contrat doit être renégocié, vu qu’il s’agit d’un nouveau contrat. Et c’est là que ça coince. Gazprom ne veut plus de conditions qui permettent à Naftogaz de le poursuivre devant la cour tous les quatre matins pour lui soutirer du pognon...


        • Guy19550 23 janvier 09:24

          @Christelle Néant
          exact


        • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 10:28

          @Guy19550. En l’absence de plein d’infos, cet accident est ahurissant.
          Transfert de fuel d’un navire à l’autre ? Qu’est-ce que c’est que cette manip ?
          Certes Hergé l’a dessinée dans l’Etoile mystérieuse, mais au port.
          Certes les forceurs de blocus au profit de la Corée du Nord ont réalisé des opérations de transfert de cargaison, mais avec du pétrole liquide à l’ambiante.
          Certes les ravitailleurs de porte-avion transfèrent du kérosène spécial vers le porte-avion. Ou plus banalement transfèrent du fioul pour Diesel marin vers un navire dont l’autonomie serait sinon compromise.
          Mais là, d’où venaient ces navires, et pourquoi cette manip ?
          Etaient-ils des sacrifiés bien malgré eux ?


        • Guy19550 23 janvier 21:25

          @JC_Lavau
          J’en sais un peu plus :
          cela se serait produit en dehors des eaux territoriales.
          Il y a risque d’explosion encore pour le moment.

          Ce genre de transfert est hélas plus fréquent qu’on le pense. Là où ça va coincer, c’est du côté des assurances. Il y a de bonnes raisons que pour ne pas indemniser car je doute que ce type de transfert non sécurisé soit couvert. La plupart des assureurs pour les navires sont les anglais.


        • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 22:30

          @Guy19550. Même pavillon tanzanien, même armateur turc, même composition d’équipage turco-indien.

          http://tass.com/emergencies/1041288

          http://tass.com/emergencies/1041503

          Actuellement leur ancre a chassé et ils dérivent vers une côte.

          https://www.fleetmon.com/maritime-news/2019/24937/mayhem-kerch-strait-cargo-ship-fire-video-4-update/

          Donc ils avaient chargé en Russie à Temryuk, et étaient couramment des forceurs du blocus U.S. contre la Syrie. Ou un des deux, le moins marin et le plus petit, avait chargé en Russie, puis transférait (ancré) au plus gros qui allait faire la grande route vers le Liban ou la Syrie.

          Temryuk, en mer d’Azov. 
          https://www.marinetraffic.com/fr/ais/home/centerx:37.4/centery:45.3/


        • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 22:35

          @JC_Lavau. Depuis plusieurs semaines je suis en retard pour traduire et répercuter l’info sur la guerre de blocus U.S. contre la Syrie.
          https://www.almasdarnews.com/article/us-threatens-grave-consequences-to-those-supplying-oil-to-syria/
          On en parle très peu, mais toutes les infos convergent.
          Même si Trump fait semblant de retirer quelques brodequins de Syrie, la guerre de blocus persiste.
          Toujours au service d’israël.


        • Massada Massada 23 janvier 08:01

          Cela s’est fait lundi soir à Jérusalem lors de la rencontre entre le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le président ukrainien Petro Porochenko.
           
          Les ministres de l’Economie Elie Cohen et Stepan Koubiv ont signé un accord de libre-échange commercial entre les deux pays. Cet accord donnera un nouveau coup de fouet dans les échanges commerciaux entre Israël et l’Ukraine qui sont déjà florissants.
           

          Les Russes s’allient aux musulmans et les Ukrainiens aux Juifs  smiley



          • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 08:10

            @Massada. Tiens ? Encore l’empire du bien contre l’empire du mal ?
            L’ennemi est niais : il croit que c’est nous l’ennemi, alors que l’ennemi c’est lui !


          • Christelle Néant Christelle Néant 23 janvier 09:12

            @Massada
            Oui j’ai vu cette information. Ce qui est choquant c’est qu’Israël ferme les yeux sur l’idéologie néo-nazie qui prédomine à Kiev pour du pognon... Ca grince des gens chez certains en Israël à cause de ça.


          • Doume65 23 janvier 12:18

            @Massada
            « Les Russes s’allient aux musulmans et les Ukrainiens aux Juifs »

            La première partie de cette assertion n’a pas de sens. D’abord un grand nombre de russes sont musulmans, donc les russes s’associent à eux-même. Ensuite les russes ne ont pas associés aux musulmans jihadistes, contrairement à Israël.
            Quant à la deuxième partie, toi qui fais semblant de trembler devant la peste brune dans de nombreux commentaires, tu devrais t’indigner de cette alliance entre des néonazies et Israël. Tu vas avoir du mal à continuer ta rhétorique consistant à victimiser Israël et faire croire à l’antisémitisme chaque fois qu’on critique le régime d’apartheid de ce pays.
            Tu es même tellement endoctriné que tu confonds ce pays et le peuple qui est de confession juive, puisque tu vois une alliance Ukrainiens-juifs là où il y a une alliance du régime ukrainien au régime Israélien qui est loin de représenter les juifs dans leur ensemble. Rappelons que la majorité des juifs refuse d’habiter en Israël.


          • Mychris Mychris 24 janvier 11:59

            @Doume65
            "La première partie de cette assertion n’a pas de sens. D’abord un grand nombre de russes sont musulmans, donc les russes s’associent à eux-même". Un grand nombre de Juifs sont russes ou d’origine russes également...


          • Doume65 26 janvier 11:22

            @Mychris
            Exact !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès