• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La démocratie vénézuélienne versus la démocratie étasunienne

La démocratie vénézuélienne versus la démocratie étasunienne

Assemblée nationale constituante vs Collège des grands électeurs

Le vice-président des États-Unis, Mike Pence, en tournée dans certains pays de l’Amérique latine, dont l’Argentine, la Colombie, le Pérou, le Chili, a convoqué tous ces pays et leurs alliés du monde à faire pression par tous les moyens économiques et politiques en vue de ramener le Venezuela sur la voie de la DÉMOCRATIE. Une alternative à l’intervention militaire directe des États-Unis au Venezuela à laquelle le président Trump a fait référence ces jours derniers.

« Il faut accentuer la pression diplomatique et économique sur le régime de Nicolas Maduro au niveau continental, mais aussi mondial… Le Venezuela connaît une tragédie de dictature. Le peuple vénézuélien souffre et meurt. Il y a beaucoup de pauvreté et aucun accès à la nourriture et aux médicaments."

Ce portrait sur le Venezuela que proclame Mike Pence est fait sur mesure pour justifier aux yeux du monde le grand mérite des États-Unis à se soucier du bien-être des peuples ainsi que de leurs droits à une démocratie qui les représente vraiment. Il n’a aucun intérêt à déclarer que depuis des années, les É.U. investissent des millions de dollars, non pas pour alimenter le peuple, mais pour mettre hors-jeu cette révolution socialiste et anti-impérialiste, amorcée par Hugo Chavez, en 1998. Washington n’a d’yeux pour le Venezuela que pour y voir les immenses réserves de pétrole et les riches mines, dont celle de l’or. Son discours sur la démocratie et la misère du peuple en fait un grand humaniste, alors que celui sur ses ambitions politiques et économiques en ferait un grand prédateur. Ses conseillers en communication lui suggèrent de parler plutôt du premier et de taire le second. 

Les guerres économiques et les sanctions sont devenues, avec l’art de la désinformationles principales armes pour renverser un régime qui n’est pas à la hauteur des attentes de l’oncle Sam. Je recommande cet excellent article sur ce que sont ces guerres économiques contre le Venezuela que vous trouverez sur le site Le grand soir. Les premières victimes de ces guerres économiques sont les populations qui vivent au quotidien leur dépendance aux biens essentiels de la vie : alimentation, médicaments, etc. Ce dont le vice-président déclare être de la responsabilité d’un régime en faillite demeure en grande partie le produit de ces guerres économiques. C’est ce qu’on a fait et continue de faire avec Cuba en maintenant l’embargo économique qui dure depuis plus de 50 ans et c’est également ce qu’on a fait avec le Chili d’Allende dans les années 1970.

 

QU’EN EST-IL DE LA DÉMOCRATIE DE CES DEUX PEUPLES : ÉTATS-UNIS ET VENEZUELA ?

Ces deux pays se réclament de la démocratie, de celle qui comporte, entre autres, des élections générales et la participation de plusieurs partis politiques. 

 

 

Aux États-Unis, ces élections au suffrage universel à la présidence se réalisent tous les quatre ans. Deux partis politiques s’imposent, année après année, comme alternance de choix à l’électorat étasunien. Toutefois, ce que le grand public ne sait pas toujours c’est que le dernier mot pour l’élection d’un Président appartient au Collège des grands électeurs, au nombre de 538, choisis par les deux grands partis politiques, Démocrate et Républicain, et par le Président.  Ce choix se fait sur la base de divers facteurs, dont celui du taux de population de chaque État, de celui des sénateurs et députés élus dans chacun d’eux. Le candidat élu à la présidence par le vote universel doit l’être également par le vote d’au moins 270 de ces grands électeurs. Il s’agit, pratiquement d’un filtre protecteur contre les candidats qui ne répondraient pas aux attentes des grandes élites de la Nation. Ce fut le cas, entre autres, en 2000 du candidat Al Gore, qui avait obtenu la majorité de votes des électeurs et électrices. Il a dû laisser la place à GW. Bush pour qui le Collège des grands électeurs a accordé les 270 voix nécessaires, plus une.

Il s’agit d’une démocratie représentative que je qualifierais de néo-libérale et entièrement sous contrôle des ÉLITES qui dirigent l’État profond. Le peuple a son mot à dire, mais il n’a pas le dernier mot.

 

Au Venezuelales élections présidentielles se réalisent tous les six ans. De nombreux partis politiques s’y présentent, souvent dans le cadre d’une coalition des partis d’opposition. Le candidat qui obtient la majorité de voix est celui qui assume de fait la présidence pour les six prochaines années. Seul le Conseil national électoral a autorité pour donner les résultats officiels dont les données reposent sur un système électronique et informatisé que le président Carter a déjà qualifié de meilleur au monde. Une fois, les contrôles faits, le président officiellement reconnu comme ayant reçu le plus de votes devient Président du Venezuela pour les 6 prochaines années. Ce même système est utilisé pour les élections des gouverneurs, des maires, des députés. Il n’y a pas de filtre pour éviter l’élection de candidats non désirés. En 2007, Chavez a perdu son référendum sur le changement de certains articles de la constitution et il a perdu par une mince différence d’avec les opposants à cette réforme. Il a accepté ces résultats sans mettre en doute le CNE. En 2015, l’opposition a gagné les élections législatives et le gouvernement en a respecté les résultats.

 

QU’EN EST-IL DONC DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUANTE  ?

 

 

La constitution, rédigée à l’arrivée de Chavez au pouvoir, en 1999, comporte plusieurs nouveautés. D’abord, elle fut rédigée en étroite collaboration avec le peuple par une assemblée constituante la plus représentative possible de la mosaïque du peuple. Cette constitution intégra cette nouvelle appellation de démocratie participative. Le peuple devient, pour ainsi dire, la référence première pour l’ensemble des activités de l’État et il est inscrit à travers divers mécanismes pour avoir en tout temps son mot à dire. Y figure également, comme nouveauté, l’inscription des dispositions pour un référendum révocatoire de tout élu qui ne répondrait pas aux attentes du peuple. En 2004, Chavez a été soumis à un tel référendum qu’il a gagné avec 58.9% en sa faveur. En 2015, l’opposition au président Nicolas Maduro a voulu utiliser cette disposition constitutionnelle, mais elle n’est pas parvenue à compléter les prérequis nécessaires pour y donner suite. Dans cette même constitution est prévue qu’une Assemblée nationale constituante pourra être convoquée, en tout temps, selon les dispositions prévues aux articles 347,348 et 349 de la Constitution. C’est ce qu’a fait le président Maduro, le 1er mai 2017, dans un contexte de violence dans le pays et de non-respect des divers pouvoirs entre eux. La particularité de cette convocation se situe dans la sélection de ceux et celles qui feront partie de cette ANC. 

« Une Constituante citoyenne, et non pas une Constituante des partis ni des élites, une Constituante ouvrière, communale, paysanne, une Constituante féministe, de la jeunesse, des étudiants, une Constituante indigène, mais surtout, mes frères, une Constituante profondément ouvrière, profondément communale. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/05/01/au-venezuela-l-opposition-defie-nicolas-maduro-lors-du-defile-du-1er-mai_5120455_3222.html#vjCzdRZ0HmcTJjjL.99

Tous les intéressés, peu importe leurs appartenances politiques, économiques et sociales, pourront soumettre leur candidature. Ils devront toutefois dans un délai de 3 à 4 semaines compléter une liste de personnes les soutenant dans leur projet de représentants (tes). Ils furent plus de 50 000 à exprimer leurs intentions de faire partie de cette ANC. Après les délais pour les signatures d’appuis, ils se retrouvèrent réduits à environ 6 000 pour occuper 545 postes. Ce choix sera fait lors d’une élection universelle, secrète et directe, à laquelle tout citoyen et citoyenne dont le statut d’électeur et d’électrice est conforme aux normes du CNE, sera en droit de voter. Seul le vote du peuple donnera consistance à cette ANC qui disposera d’un pouvoir plénipotentiaire sur tous les autres pouvoirs. Chaque élu ne répond avant tout que pour le secteur pour lequel il a été élu. Elle sera d’une durée de 2 ans et la constitution renouvelée sera soumise par Référendum au Peuple vénézuélien. 

Le 30 juillet dernier, il y a eu élection et plus de 8 089 023 millions de personnes, dans des conditions de violence et de menace de la part d’une opposition en furie, sont parvenues aux urnes pour y déposer leur vote. Dans les circonstances, le taux de participation de plus de 41% est considéré comme un grand succès. Certains analystes calculent que plus de trois autres millions n’ont pu se rendre aux urnes en raison des menaces que l’opposition violente faisait planer sur leur famille, leurs enfants, leur maison qu’elle mettrait à feu. Il importe de signaler que l’opposition avait indiqué à ses membres de ne pas aller voter. 

Vue sous cet angle, la démocratie participative rejoint davantage les intérêts du peuple que ceux des élites politiques et économiques. En ce sens, elle répond également mieux à la notion de démocratiepouvoir du peuple pour le peuple, que ce n’est le cas de la démocratie représentative dont l’intérêt prédominant est celui des élites.

 

Pour conclure, je dirais que lorsque les élites perdent le contrôle du processus électoral dans son ensemble et qu’ils se retrouvent sans « filtre  » pour se défaire des indésirables, elles parlent alors de dictature et de totalitarisme. Ces élites n’ont pas l’habitude d’être soumises à la volonté des peuples. Elles ont plutôt l’habitude de s’imposer aux peuples.

En somme, un peuple qui s’impose à travers ses institutions dont c’est actuellement le cas avec l’Assemblée nationale constituante et la démocratie participative répond davantage à la définition de la démocratie, pouvoir du peuple pour le peuple. Dans le cas des démocraties représentatives, les peuples sont là pour voter et les élites pour contrôler la sélection des candidats ainsi que le résultat des scrutins sur lequel ils peuvent intervenir sans scrupule pour les ajuster à leurs attentes. Dans le cas des États-Unis, le Collège des grands électeurs assure ce contrôle final. 

Le Vice-président des États-Unis ainsi que l’opposition oligarchique du Venezuela voudraient bien transformer la démocratie participative du peuple pour le peuple par cette démocratie représentative qui les sert si bien en tant que maître de cette dernière.

 

Oscar Fortin

Le 16 août 2017 

http://humanisme.blogspont.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 17 août 09:46

    La démocratie vénézuélienne...plus de 110 morts au compteur !


    • QAmonBra QAmonBra 17 août 10:52

      @bob14

      « La démocratie vénézuélienne...plus de 110 morts au compteur ! »

      Et les « démocrassies » occidentales, U$A en tête et en plus des morts au Venezuela, (car c’est encore eux par idiots utiles locaux interposés !) combien de millions de morts aux 4 coins de la planète ?


      Si les yankees ( du Cherokee « eankee » signifiant lâche !) étaient des démocrates, respectueux de leurs frères humains cela se saurait ! 


      Alors, de votre part, ignorance, mensonge, fanatisme idéologique ou quantiquement les 3 en une seule personne !?

    • bob14 bob14 17 août 11:09

      @QAmonBra....Regardez en face la réalité et pas dans les livres d’histoires...Le peuple veut le changement...respectez les morts !


    • Satournenkare Satournenkare 17 août 12:10

      @bob14
      Pouvez vous détaillez les 120 morts ! Qui étaient ils ( opposants, passants, forces de l ordre, soutient de Maduro, candidats à la constituante ) ? Et qui les a tué, dans qu’elles circonstances ? cela donnera une bien meilleur image de la réalité venezuellienne
      http://www.telesurtv.net/english/news/Heres-Your-Guide-to-Understanding-Protest-Deaths-in-Venezuela-20170422-0016.html

      Comme par exemple cet homme brûlé vif par les manifestants ( ah, oui, ça c est rarement précisé explicitement dans les articles et quasiment jamais dans le titre )
      http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/05/25/un-jeune-brule-vif-55-morts-le-venezuela-au-bord-de-la-guerre-civile


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 12:31

      @Satournenkare

      « au bord de la guerre civile », vous voyez pas ce que ça veut dire ou bien ?


    • bob14 bob14 17 août 12:31

      @Satournenkare....

      07 août 2017 11:34Alexandre DECROIX

      Plus de 110 morts en quatre mois. Une Assemblée constituante élue massivement mais violemment contestée par une opposition composite, une procureure ennemie du pouvoir démise de ses fonctions et, dans la nuit du 6 au 7 août, la rébellion de quelques militaires qui ont attaqué une caserne militaire, se réclamant d’un acte pour « rétablir l’ordre constitutionnel » dans le pays mais qualifiée d’« attaque terroriste » par le pouvoir. La dernière étape d’une triple crise – politique, économique et énergétique – qui touche depuis plus de deux ans le pays...



    • oscar fortin oscar fortin 17 août 12:37

      @bob14 : vous parlez, j’imagine des morts utilisés pour le référendum révocatoire contre Maduro. En démocratie c’est le peuple vivant et en condition de voter qui lui donne force. 


    • Lugsama Lugsama 17 août 12:39

      @Satournenkare
       

      Telesur comme source, soit la chaine de propagande officiel de la dictature chaviste.. mdr.

    • Lugsama Lugsama 17 août 12:41

      @oscar fortin

      Enfin une participation probablement de l’ordre de 20% et sous la menace.. quelle réussite.

    • QAmonBra QAmonBra 17 août 15:04

      @bob14


      (. . .) « Le peuple veut le changement... » (. . .)

      Mouais, ce ne serait pas plutôt les yankees qui le veulent, c’est à dire surtout le pétrole vénézuélien !

      (. . .) « respectez les morts ! »

      Ah chutzpah quand tu nous tiens !! 

      Rrrraaaadonski sors de ce corps !!!


    • bob14 bob14 17 août 15:07

      @oscar fortin...Ayez un peu de respect pour ces morts...vous êtes pitoyable !


    • Pere Plexe Pere Plexe 17 août 16:43

      @Lugsama
      Si la participation était réellement aussi faible pourquoi donc l’opposition a t elle saboté le scrutin ?

      Il eut été plus intelligent de le laissé se dérouler, d’avoir des observateurs, des chiffres incontestables

      On ne peut pas saboter une élection et prétendre extrapoler se qu’elle aurait donné...

    • Lugsama Lugsama 17 août 16:59

      @Pere Plexe

      L’opposition à saboté le scrutin ?? Elle n’y a même pas participé, c’est bien le pouvoir qui à saboté le vote avec un découpage électoral pour le moins farfelu, des menaces contre les fonctionnaires et les plus pauvres (mis en éxécution depuis), des machines de vote trafiqué.. etc.





    • kako 17 août 18:44

      @bob14
      En 1967 à Pointe à Pitre 130 morts en une journée et demi ! La démocratie française avait frappée. Précision : tous les morts étaient des manifestants, contre le régime néo colonial français de l’époque ... 

      Maduro joue petit bras ! ... 

    • Alren Alren 17 août 19:31

      @bob14

      « plus de 110 morts au Vénézuela » : TUÉS PAR QUI ?

      Par les « démocrates » d’extrême-droite, les blancs raciistes des beaux quartiers et les milices fascistes venues de la grande « démocratie » colombienne.
      Il faudrait vous renseigner ailleurs que dans les merdias, bob14 !!!


    • bob14 bob14 18 août 07:34

      @Alren...Tués par le président en place tout simplement..un criminel dictateur de plus !


    • Dzan 18 août 10:36

      @bob14
      La « démocrature Américaine » combien de milliers de morts dans le monde ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 août 16:41

      @ BOB 14 


      Vous êtes la dernière incarnation de cette longue lignée de trolls crétins qui ne pensent pas, ne savent pas écrire et n’ont rien a dire... et qui se manifestent chaque fois que la position des USA est si indéfendable qu’il faut inventer des non-entités pour maintenir l’illusion d’un débat.. Ici nous avons un autre de ces anonymes, un autre « auteur (qui) n’a pas encore renseigné sa description » et dont on perd du temps à effacer les âneries... 

      Heureusement , l’article de Oscar justifie que l’on supporte ce détour

      Pierre JC Allard


       

    • oscar fortin oscar fortin 18 août 16:50

      @Pierre JC Allard ; Merci pou votre commentaire et le plaisir que j’ai à vous lire.


    • Lugsama Lugsama 18 août 17:59

      @Pierre JC Allard

      Dit le gars qui nous dit revenir de Cuba et que tout se passe bien la-bas.. L’occidental typique qui « pense » tellement qu’il croit tout ce que lui sert la dictature local. Un clown.

    • Plus robert que Redford 17 août 10:16

      C’est marrant, ça !

      Faut TOUJOURS apporter la DEMOCRATIE aux états dont le sous-sol regorge de pétrole !!!


      • Vraidrapo 17 août 12:49

        @Plus robert que Redford

        aux états dont le sous-sol regorge de pétrole !!!

        C’est parce qu’ ILS LE VALENT bien mon fils $$$£££


      • Pouêt 17 août 13:31

        @Plus robert que Redford

        Seulement aux états qui souhaitent profiter et faire profiter leurs peuple de la richesse de leurs sols. Si t’es une dictature monstrueuse et anti-droits de l’homme mais que tu fais profiter de ton pétrole, ça donne l’arabie saoudite et c’est très bien du point de vue de l’occident (tout du moins, du point de vue de ceux qui nous gouvernent).


      • Pere Plexe Pere Plexe 17 août 17:01

        @Plus robert que Redford
        J’ai pas entendu parlé de sanctions Us contre la Turquie...

        C’est surement que la Turquie est une vraie démocratie.
        Comme l’Arabie Saoudite
        ou le Honduras 

      • Lugsama Lugsama 17 août 10:43

        La « démocratie » au Vénézuéla :


        * retirer le pouvoir à l’assemblé nationale et au élus locaux lorsque l’opposition gagne
        * contourner le referundum révocatoire lorsque l’on est sur de se prendre une rouste
        * imposer une assemblé toutes puissantes avec un parti unique sur des élections truqués avec une participation réel ridicule, en menaçant les pauvres et les fonctionnaires, sans passé par un réferundum perdu d’avance, qui prend de plus des décisions contraire à la constitution en vigueur.
        * blocage des sites internet d’information qui ne soutiennent pas la dictature.
        * non renouvellement des licences des télévisions qui s’opposent aux gouvernement.

        Après reste la literrature pour défendre les fachistes au pouvoir, mais les faits sont têtus.

        • Satournenkare Satournenkare 17 août 12:24

          @Lugsama
          toujours aussi pathétique dans vos tentatives de désinformation et de propagande

          Juste une pour le plaisir : « non renouvellement des licences des télévisions qui s’opposent aux gouvernement. » Quel belle manière de déformer les faits ! Déjà c’est pas DES mais UNE, pour une chaine qui avait appelé à l assassinat du président et pourtant a continuer à émettre jusqu au renouvellement de sa licence, Et surtout RCTV est toujours disponible au Venezuela, Ils n’ont même pas été interdit d’émettre  !


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 12:29

          @Satournenkare

          Bon, bah, c’est juste reparti pour un tour comme en Syrie quoi :

          1) il y a des troubles à cause du gouvernement.
          2) oui mais fomentés (à 100%, pourquoi faire dans la nuance ?) par les méchants USA


        • Lugsama Lugsama 17 août 12:38

          @Satournenkare

          C’est tout ce que vous avez comme « désinformation » ?

          Admettons pour la télévision même si c’est vu au travers d’un prisme, tout est factuels. Et non, on appel ça « la démocratie ». CQFD

        • bob14 bob14 17 août 15:59

          @Lugsama...Vous avez à faire a des malades du pouvoir en place..qui font la propagande du dictateur en place !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 août 17:44

          @Olivier Perriet
          Comme si c’était la 1ere fois que les USA faisaient de l’ingérence dans les affaires intérieures d’autres Etats !! Voici la liste des pays où les USA ont renversé ou tenté de renverser les gouvernements ...

          • Chine de 1949 jusqu’au début des années 1960
          • Albanie 1949-53
          • Allemagne de l’Est 1950
          • Iran 1953 *
          • Guatemala 1954 *
          • Costa Rica au milieu des années 1950
          • Syrie 1956-1957
          • Egypte 1957
          • Indonésie 1957-1958
          • Guyane britannique 1953-1964 *
          • Iraq 1963 *
          • Vietnam du Nord 1945-1973
          • Cambodge 1955-1970 *
          • Laos 1958 *, 1959 *, 1960 *
          • Equateur 1960-1963 *
          • Congo 1960 *
          • France 1965
          • Brésil 1962-1964 *
          • République dominicaine 1963 *
          • Cuba de 1959 jusqu’à aujourd’hui
          • Bolivie 1964 *
          • Indonésie 1965 *
          • Ghana 1966 *
          • Chili 1964-1973 *
          • Grèce 1967 *
          • Costa Rica 1970-1971
          • Bolivie 1971 *
          • Australie 1973-1975 *
          • Angola 1975, années 1980
          • Zaïre 1975
          • Portugal 1974-1976 *
          • Jamaïque 1976-80 *
          • Seychelles 1979-1981
          • Tchad 1981-1982 *
          • Grenade 1983 *
          • Yémen du Sud 1982-1984
          • Suriname 1982-1984
          • Fidji 1987 *
          • Libye 1980s
          • Nicaragua 1981-1990 *
          • Panama 1989 *
          • Bulgarie 1990 *
          • Albanie 1991 *
          • Iraq 1991
          • Afghanistan 1980 *
          • Somalie 1993
          • Yougoslavie 1999-2000 *
          • Equateur 2000 *
          • Afghanistan 2001 *
          • Venezuela 2002 *
          • Iraq 2003 *
          • Haïti 2004 *
          • Somalie de 2007 jusqu’à aujourd’hui
          • Libye 2011 *
          • Syrie 2012

        • oscar fortin oscar fortin 17 août 18:38

          @Fifi Brind_acier" Merci pour ce rappel pour ceux qui ont la mémoire courte et très sélective.



        • Pere Plexe Pere Plexe 17 août 18:40

          @Fifi Brind_acier
          Vous pouvez ajouter le Honduras en 2009

          Ce n’etait déjà pas un secret, mais grâce à des mails révélés par Wikileaks, l’implication forte de l’administration Obama, h Clinton en tête, est officielle.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 août 19:18

          @Pere Plexe
          Merci, j’y penserai.
          Ils me font rire tous ces adeptes « du camp du Bien » !
          Ils font des cacas nerveux à l’idée que la Russie soit intervenue dans les élections américaines, alors qu’ils passent leur temps à mettre le boxon dans les affaires intérieures des autres pays !


        • Gorg Gorg 17 août 20:30

          @Fifi Brind_acier

          "Ils font des cacas nerveux à l’idée que la Russie soit intervenue dans les élections américaines, alors qu’ils passent leur temps à mettre le boxon dans les affaires intérieures des autres pays"

          De toute façon, les amerloques ne se gênent pas pour écouter (donc espionner) les chefs d’états européens (en principe leurs alliés). lien...Si c’est vrai, c’est un juste retour du berger à la bergère... Qu’ils ferment leur gu..... ces dingos mégalomanes...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 août 06:42

          @Gorg
          Je serai plus réservée sur cette question, je pense que tout le monde espionne tout le monde ...


        • geedorah geedorah 18 août 17:38

          @bob14
          un dictateur élu, c’est une bonne nouvelle non ?

          il y a sans doute de la corruption chez les chavistes (le pouvoir , l’argent ça fait tourner les têtes)
          mais ils ont fait du bon boulot pour la majorité de la population
          depuis pas mal d’années (2002 ?), les possédants tentent par tous les moyens de revenir au précédent « régime », il faut les comprendre, ils voient les rennes du pouvoir leur filer entre les doigts, les indigents avoir une vie meilleure sur leur dos, pauvres riches !! la seule solution, et ils en sont fort attristé, c’est faire des manifs entre csp+ (et probablement qq crétins sans le sous, qui comme vous qui laissent leur cerveau de côté et ne réagissent qu’à l’émotionnel) modifié la réalité à travers le prisme des médias qu’ils possèdent en grande partie (bah oui la majorité des médias sont privé), créer une crise économique de manière artificielle ( arrêt de l’approvisionnement en produits de première nécessité , brulage de denrées alimentaires produitent sur place, etc) et de menacer les chavistes (parce que oui il y a des menaces à leur encontre) pour saper le moral de la population, notez que pour les riches, la vie , elle, n’a pas bcp changée, les chiottes de leurs restos de luxe ont du pq et de bons petits plats à consommer

          le gouvernement maduro est sans doute imparfait, mais ils oeuvrent pour le bien commun et non pour une petite partie de la population qui s’en met déjà plein les fouilles

          il y aurait bcp d’autres choses à dire ( les paramilitaires étranger, le financement étranger, de grands noms de l’opposition qui sont d’extrême droite et qui sont responsables de 10aines de morts etc etc)


        • Lugsama Lugsama 18 août 17:56

          @geedorah

          Tout ce blabla pour dire qu’ils font du bon boulot ? smiley

          Visiblement vous ne connaissez pas grand chose du Vénézuéla.. ou alors vous prenez vraiment les lecteurs pour des idiots. La seul excuse est toujours le complot sans aucun fondement, tellement plus facile de se voiler la face et ne pas assumer..

          Ruiné un pays est donc du bon boulot ? Quand on pense que le Vénézuéla était « la Suisse » de l’amérique du Sud.. en vérité la question est a-t-on déjà vu uen politique plus désastreuse dans un pays en paix dans l’histoire humaine ?

        • bubu123 18 août 19:32

          @Lugsama

          toujours la pour raconter votre blabla habituel vous...
          c’est bien payé j’espere smiley


        • Lugsama Lugsama 19 août 13:33

          @bubu123

          Quel blabla ?

          Le pays était le plus riche et prestigieux d’amerique latine quand les chavistes sont arrivé au pouvoir.. Le chavisme est un naufrage total qui se constate tous les jours, économie, démocratie, sécurité.. tout est ruiné pour des décennies . Un désastre.


        • antiireac 17 août 12:11

          La démocratie venezuelienne c’est aussi le 34 morts dans une prison dans le sud du pays selon les informations à la télé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires